Louis Aliot FN - Le Grand Journal Canal Plus 14 octobre 2013

Louis Aliot : « Zemmour a toute ma sympathie face à la meute ! »

Dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera, Eric Zemmour a tenu, fin novembre, des propos sur les musulmans qui ont fait une nouvelle fois polémique. Scandale dans le scandale, le terme « déportation » retranscrit dans l’article mais non employé par l’essayiste, cristallise aujourd’hui les critiques. Les réactions du socialiste Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen, personnalité politique de 2014 pour les Français

La présidente du Front national est la personnalité qui a le plus marqué l’année politique 2014, selon notre sondage OpinionWay. Marine Le Pen remporte également la palme de la meilleure opposante à François Hollande. Marine Le Pen termine l’année sur une énième bonne nouvelle. Après sa série de succès électoraux Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - europeennes 2014

Marine Le Pen : « Il faut sortir de l’OTAN ! »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée de Guillaume Durand sur Radio Classique et LCI. Il a été question de la triche de Nicolas Sarkozy lors de la dernière présidentielle, de l’affaire Bygmalion, du financement des partis politiques, du mode de scrutin antidémocratique, de l’OTAN (et des pays Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot :  » Le parti socialiste est à côté de la plaque, ils sont dans le déni de réalité »

Louis Aliot, vice-président du Front national, est l’Invité matin de RFI. Il commente au micro de Frédéric Rivière, l’actualité politique nationale marquée entre autres, par le meeting le mercredi 27 novembre, du parti socialiste contre la montée du racisme en France. «Les actes de racisme en France c’est 0,04% de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen sur NC 1ere 15032013

Marine Le Pen sur euronews : « Je prépare le grand basculement démocratique qui interviendra à la prochaine élection présidentielle »

Elle est présidente du Front National depuis 2011 et vient d’être réélue triomphalement avec 100% des suffrages exprimés lors du dernier congrès du FN à Lyon. Le Front National a obtenu le plus de sièges en France lors des dernières élections européennes et plus que jamais, 2017, Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Nous nous battons pour gagner ! »

En direct de Lyon et à l’issue du discours de clôture du XVe Congrès du Front National, la présidente Marine Le Pen était l’invitée du 20H de France 2 présenté par Laurent Delahousse. Elle a notamment commenté le « bilan très lourd et très mauvais » de Nicolas Sarkozy et de François Lire l'intégralité de l'article

Languedoc-Roussillon – Fatima Alloui rejoint le groupe du Front national à la région

Fatima allaoui

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

Le Front National se félicite de l’arrivée dans le groupe FN de la région Languedoc-Roussillon présidée par France Jamet de Madame Fatima Allaoui sur des positions patriotes et républicaines.

La présence de Madame Allaoui ex-UMP démontre que le Front National est un mouvement de rassemblement de toutes les sensibilités nationales au service de la Nation.

Sarkozy a triché

Sarkozy avec lui ce n'est plus possible

Marianne le révèle dans le détail cette semaine : les comptes du meeting de Villepinte de mars 2012 ont été maquillés et des très proches de Nicolas Sarkozy ont été informés de ce tour de passe-passe. Mais l’ex-chef de l’État n’a pas seulement triché avec ses comptes de campagne. Il a également triché avec les règles du jeu électoral, avec les fondements même de notre démocratie.

En 2012, Nicolas Sarkozy a triché. Devant les policiers, la directrice financière de l’UMP, « petite main » fidèle et dévouée, a simplement confessé cette fraude dont elle était l’outil. Elle a reconnu avec la précision d’une comptable que les comptes du fastueux meeting de Villepinte avaient été truqués. Mais elle a surtout livré les noms des ordonnateurs de la tricherie et de ceux qui l’ont couverte. Dans une liste couchée sur les procès-verbaux de la police : Eric Cesari, Guillaume Lambert mais aussi Franck Louvrier, l’éternel conseiller en communication et Jean-Michel Goudard, le stratège, l’inventeur de « la France forte ». Tous membres du premier cercle. Les plus proches de l’ancien président.

En 2012, Nicolas Sarkozy a triché. Mais il n’a pas triché qu’avec les comptes de sa campagne. L’ancien président a triché avec les règles du jeu électoral. En dépensant sans compter, sans se préoccuper des limites légales, il a considéré que sa réélection justifiait les plus grands moyens, les plus coûteux. Il a ignoré le principe d’égalité entre les candidats. Nicolas Sarkozy a fait fi de la loi électorale, des fondements de la démocratie.

Il appartiendra aux juges de déterminer les responsabilités pénales de chacun des acteurs de l’histoire. Mais en attendant d’éventuelles sanctions judiciaires et au moment où il prétend à nouveau participer à la compétition présidentielle, c’est la faute politique et morale qui accable Nicolas Sarkozy.

Source : marianne.net

Réforme territoriale : les députés UMP retirent aux Français le droit de s’exprimer par référendum sur de futures modifications territoriales !

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué de Michel Guiniot, membre du bureau politique du Front national, délégué national aux collectivités locales, président du groupe FN au conseil régional de Picardie

En même temps que le nouveau découpage régional français, les députés UMPS, dans la plus grande discrétion médiatique, ont voté, hier, la suppression de tous les référendums locaux, jusque-là obligatoires, lorsque les assemblées locales souhaitaient modifier les limites d’une région, fusionner des départements ou créer une collectivité unique.

Les amendements déposés par les députés ont supprimé toutes les obligations actuelles de tenues de référendums locaux en contradiction totale avec les objectifs de la réforme constitutionnelle de 2003.

La démocratie directe a été une fois de plus piétinée par ceux qui sont censés la garantir.

Le référendum populaire est devenu une hantise pour les élus UMPS depuis celui de 2005 sur le Traité européen rejeté par le vote du peuple français et ensuite bafoué par les députés et sénateurs UMP et PS lors du Congrès réuni par Nicolas Sarkozy.

La dérive anti-démocratique et autoritaire des parlementaires et du gouvernement pour tenter de freiner la montée du mécontentement du peuple et la progression du Front National n’a plus de limite !

Dans le silence le plus complet, les Français viennent de perdre le droit de s’exprimer directement sur des projets de modification territoriale qui les concernent dans leur vie quotidienne.

Le peuple vote mal lors des référendums, l’UMPS supprime, aujourd’hui, les référendums ; demain ils supprimeront peut-être les élections !

Ukraine / Donbass : les FAN fourbissent leurs armes pour demain

ukraineamericamap

La trêve semble avoir figé, de façon toute relative, le conflit du Donbass en ce mois de décembre qui n’est pas encore très froid pour la saison. Les forces de Kiev continuent de se renforcer, de permuter, de préparer l’après-trêve. En Nouvelle Russie, en dépit des difficultés pour chacun de vivre un minimum convenablement, malgré les pénuries de toutes sortes, les destructions, la vie continue et les protecteurs bienveillants du petit peuple du Donbass que sont les FAN fourbissent leurs armes pour demain. Un dixième convoi humanitaire arrive de Russie, alors que Vladimir Poutine a affiché, aujourd’hui en conférence de presse, une fermeté que les agresseurs occidentaux et leurs séides kieviens feraient bien de prendre en compte.

L’aéroport international Sergeï Prokofiev de Donetsk, aujourd’hui

« Lia » du bataillon « Sparta ». Souvenez-vous : la jeune fille au fusil de sniper…

Le maître de Kiev «espère» réunir dimanche prochain à Minsk le groupe de contact pour avancer sur le dossier du Donbass. Il attend surtout que Washington et Bruxelles fassent suffisamment pression sur le Kremlin, dans un contexte de crise du rouble, pour que la Russie abandonne au nettoyage ethnique quelque 7 millions de civils du Donbass. Mais Moscou n’entend pas faire preuve de veulerie face à un Occident de plus en plus agressif, la conférence de presse internationale donnée aujourd’hui par Vladimir Poutine est sans ambigüité : « Il faut comprendre que si l’Ukraine veut rétablir la paix, expliquait-il dans la journée, le calme et son intégrité territoriale, il faut respecter les gens vivant sur certains territoires du pays, tout en menant avec eux un dialogue politique honnête et ouvert, et cesser d’exercer des pressions. J’espère que tout ira finalement sur cette voie. » Et d’ajouter qu’il fallait aussi que Kiev respecte les engagements assumés, notamment concernant la loi d’amnistie et le statut spécial du Donbass.

Entrainement des FAN avec des 100 mm T-12 Rapir

Les combats de demain

Vers fin janvier début février, les forces armées de Nouvelle Russie devraient être en mesure de présenter des structures mieux coordonnées et encadrées. Leur niveau d’équipement va augmenter, et les effectifs devraient atteindre rapidement entre 40 et 45.000 hommes. Il est indéniable que le conflit se poursuivra jusqu’au printemps, à moins que la situation politique, économique et sociale de l’Ukraine « proeuropéenne » ait raison du régime de Kiev.

Il semble désormais évident que la possibilité de reprise des combats à grande échelle, après une provocation ou sous pression américaine, se déroule d’ici là. Même si les forces ukrainiennes reçoivent des matériels neufs, même si elles imposent d’autres conscriptions forcées, même si elles arrivent à atteindre le niveau opérationnel de la fin du printemps dernier, il n’en demeure pas moins que le régime dont elles dépendent présente des carences effarantes. Par exemple, en raison d’un manque de fonds dans les réserves de l’Etat ukrainien, quelque mille mercenaires occidentaux (dont de très nombreux américains) ont quitté le territoire de l’Ukraine dans le cadre de la rotation aérienne de l’OTAN observée ces derniers jours.

Présentation du bataillon « Aleksandr Nevski » de la brigade Prizrak d’Aleksandr Mozzgovoi (qui intervient dans la vidéo), dont le commandant est appelé « Siberie ». Une unité aux couleurs de la Russie impériale

Cela n’empêche tout de même pas l’industrie militaire kievienne de signer des contrats militaires, comme celui-là impliquant la US Defense Technology Inc destiné à fournir des radars de contre-batteries AN/TPQ-49 (photo), capables de déterminer immédiatement l’endroit d’où partent les tirs des batteries de mortiers et d’obusiers, sur une distance de 50 mètres à 10 kilomètres, avec une précision variant de 75 mètres à 5 km.
Encore un truc bien coûteux que les DRG républicains auront hâte de détruire…

L’oppression « proeuropéenne »

Sur le front du Donbass, la situation reste globalement fichée, même si l’on constate parfois quelques accrochages d’intensité variable, des escarmouches et des tirs sporadiques de mortiers. Et toujours vers les mêmes endroits : l’aéroport de Donetsk, Peski, le sud d’Avdeevka, le nord ouest de Gorlovka, Uglegorsk, Debaltsevo, la zone de Shachtye.

On signale, en outre, plusieurs rotations de troupes de l’armée ukrainienne : des éléments des 28e et 79e brigades, de même que d’autres de la garde nationale.

La nuit dernière, vers Izyum (125 km au nord-ouest de Donetsk) et vers Slaviansk (86 km au nord-ouest de Donetsk), on signalait une colonne ukrainienne d’artillerie en progression, composée essentiellement de 9 BM-21 Grad.

Au sud, la zone de Mariupol continue d’être animée avec des mouvements de troupes et d’éléments du génie militaire.

Cette trêve profite au renforcement des forces de Kiev, même si du côté de la Nouvelle Russie on ne reste pas sans rien faire, mais aussi elle encourage de facto la répression du régime kievien : dans tous les secteurs du Donbass sous occupation ukrainienne, c’est le règne de l’arbitraire et de la répression tous azimuts. On incite à la délation, on pourchasse, on surveille, on arrête, on torture, on réprime. A 13 kilomètres au nord de Lugansk, la garde nationale pratique sa mission première : l’oppression. On cherche à identifier ceux qui sont censés sympathiser avec les indépendantistes, ceux qui ne sont pas en accord avec le régime mis en place en février dernier par le chantage, la corruption, la violence et la terreur. Et tout le monde y passe : hommes, femmes, enfants, personnes âgées, handicapés, malades. Des dizaines de civils ont déjà été interpellés arbitrairement et sont retenus dans des endroits secrets, certains ont même été déportés vers l’ouest. Toute forme de dissidence est étouffée dans l’œuf par des menaces, des méthodes de harcèlement et, si cela ne suffit pas, des arrestations et des incarcérations arbitraires, parfois même des disparitions.

L’Etat ukrainien « proeuropéen » est une des pires dictatures sous tutelle étatsunienne qui existe actuellement.

Jérôme Bourbon de Rivarol condamné pour diffamation et injures envers Marine Le Pen

FN Marianne

Communiqué du Front national

En janvier 2011, Jérôme Bourbon, dans Rivarol, avait diffamé et injurié Marine Le Pen. Après la cassation de l’arrêt de relaxe de la cour de Paris, la cour d’appel de Versailles vient de rendre une décision le 25 novembre 2014. Elle est sévère pour M. Bourbon…

La cour juge que l’outrance et la répétition des propos et des diffamations vont bien au-delà de la polémique électorale. Il s’agit d’attaques personnelles qui relèvent du niveau de la vie privée et non plus du débat politique.

Bourbon est aussi condamné pour injures. La cour décide que les termes employés revêtent une connotation graveleuse et péjorative : « S’agissant d’une femme, et notamment d’une responsable politique, nul ne peut prétendre qu’il s’agirait simplement de louer son goût pour les plaisirs de la vie. Le [procédé utilisé] accentue au contraire la trivialité du mot qui signifie qu’il est volontairement ici employé dans sa connotation vulgaire, synonyme d’un comportement dissolu. Il s’agit là de propos volontairement méprisants et outrageants constitutifs d’une injure ».
Les magistrats jugent aussi que l’outrance des écrits reflète une animosité personnelle de la part du rédacteur : « l’ensemble de l’article constitue des attaques ad hominem qui relèvent de l’animosité… ».

Vladimir Poutine : « La Russie n’attaque pas l’Occident, mais défend ses intérêts »

Poutine VV

La Russie n’attaque pas l’Occident dans le sens politique de ce terme, mais défend ses intérêts nationaux, a déclaré le président russe Vladimir Poutine lors de sa grande conférence de presse annuelle.

« Vous avez dit que la Russie avait dans une certaine mesure apporté sa contribution aux tensions que nous observons actuellement dans le monde. La Russie a en effet apporté sa contribution, mais uniquement en ce sens qu’elle défend de plus en plus rigoureusement ses intérêts nationaux. Nous n’attaquons pas dans le sens politique de ce terme, nous n’agressons personne, mais défendons nos intérêts », a indiqué le chef de l’Etat russe.

« Quant au mécontentement de nos partenaires occidentaux, en premier lieu américains, il s’explique précisément de la sorte, et non par le fait que nous entreprenons des actions susceptibles de provoquer des tensions en matière de sécurité », a souligné le président russe.

Source RIA Novosti

Installation d’un camp de nomades chemin du Fort, le FN nantais s’étonne de l’inaction de la mairie

FN-1er-parti

Communiqué du Front national de Loire-Atlantique

Depuis quelques semaines un camp de nomades s’est installé sur un terrain au bord de l’Erdre, chemin du Fort.

C’est dans ce petit coin de quiétude pour les familles nantaises qu’est toléré par la mairie un campement dont les voitures sont garées en zone interdite sur le chemin du Fort tandis que des carcasses de tous ordres jonchent le sol.

Le chemin du Fort était jusqu’alors emprunté par nombre de Nantais pour se promener en famille le week-end et pour profiter du parc floral de la Beaujoire, il leur faut désormais traverser un campement de nomades pour s’y rendre et le passage des poussettes est entravé par les véhicules/épaves stationnés là.

Le Front national de Nantes s’étonne de l’inaction de la municipalité qui, une fois de plus, ne fait pas appliquer la loi pour s’opposer à ces occupations illégales qui nuisent d’une manière extrêmement importante au bien être des Nantais.

Gard – Midi Libre : tract ou journal ?

Julien Sanchez

La municipalité FN de Beaucaire, dans son dernier magazine municipal, a publié un article pour dénoncer le comportement du journal local Midi Libre.

Propos diffamatoires, sous-traitement injuste des événements de la ville et de l’action de la municipalité, articles quasi systématiquement à charge… Julien Sanchez, maire Front national de Beaucaire (photo) et son équipe ont décidé de ne plus se laisser faire !

Découvrez ci-dessous ou en cliquant ici la page consacrée à Midi Libre dans le Beaucaire Mag’ de décembre.

Beaucaire-Magazine35web32

Handball / Championnat d’Europe : les Françaises terminent sur une bonne note

Bouton NP INFO SPORTS

Éliminée de la course aux demi-finales après la victoire du Monténégro dans l’après-midi, l’équipe de France a tout de même battu les Pays-Bas, mercredi soir (20-18). Elle termine 3e de son groupe et jouera donc un match pour la 5e place, vendredi.

A voir les mines déconfites des Françaises après la qualification du Monténégro pour les demi-finales, mercredi, il allait leur être difficile de se remobiliser, quelques heures plus tard. Car les Pays-Bas les attendaient pour un match à l’enjeu beaucoup moins excitant. Même si les Néerlandaises avaient encore une chance de se qualifier pour les demies (si elles gagnaient d’au moins dix buts), elles ont rapidement revu leurs objectifs à la baisse à cause d’un début de match poussif (1-1 après 8 minutes de jeu). Les Bleues, de leur côté, étaient visiblement encore groggy en première période. Maladroites et pas suffisamment concentrées sur les consignes d’Alain Portes, elles ont passé 11 minutes sans marquer. C’est surtout grâce à Amandine Leynaud qu’elles ont limité les dégâts (9-7 à la pause en faveur des Pays-Bas).
Le coup de gueule du coach dans le vestiaire a fait son effet puisque les Françaises ont égalisé, certes sur une double supériorité (9-9, 33e), puis ont enchaîné un 4-0 (11-9, 35e). Nina Kanto a ensuite creusé l’écart (17-14, 45e) et ses coéquipières sont restées devant jusqu’au bout (20-18).
Le tournoi n’est pas terminé pour les Bleues puisque le match pour la 5e place aura lieu vendredi, à Budapest, contre la Hongrie. Le vainqueur pourra disputer un tournoi de qualification olympique en vue des JO 2016 et tenter d’assurer sa qualification pour Rio au plus vite.

Source : lequipe.fr

Louis Aliot : « Zemmour a toute ma sympathie face à la meute ! »

Louis Aliot FN - Le Grand Journal Canal Plus 14 octobre 2013

Dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera, Eric Zemmour a tenu, fin novembre, des propos sur les musulmans qui ont fait une nouvelle fois polémique. Scandale dans le scandale, le terme « déportation » retranscrit dans l’article mais non employé par l’essayiste, cristallise aujourd’hui les critiques. Les réactions du socialiste hollandien Bernard Cazeneuve, de l’ultra-mondialiste Jacques Attali ou encore de Louis Aliot, vice-président du Front National et député français au Parlement européen.

La chasse au Zemmour est ouverte… Son livre fait mal au système. Tant mieux ! Il a toute ma sympathie face à la meute ! (Louis Aliot)


#tweetclash : #Zemmour : entre indignation et… par Lopinionfr

Trou de 11 milliards en 2018 : les déficits des régimes de retraite se résorberont quand le nombre d’emplois augmentera

Front National flamme

Communiqué du Front National

Le Figaro a obtenu deux jours avant sa sortie un rapport de la Cour des Comptes annonçant un trou de 11 Milliards d’euros des régimes de retraite, malgré la hausse de la durée de cotisation. Dans la logique statique et simpliste de l’UMPS, cela signifie donc qu’il faudra une fois encore reporter l’âge de départ à la retraite, faire cotiser un peu plus patrons ou salariés, baisser le niveau des retraites.

Cependant, ces mesures douloureuses pourraient être évitées. L’équilibre d’un système de retraite nécessite d’avoir un nombre de cotisants suffisants pour payer les retraites des plus âgés. Or, le nombre de personne en emplois et donc le nombre de cotisants est aujourd’hui le même qu’en 2008, six ans plus tôt. Les « baby-boomers » partant en retraite et l’espérance de vie s’allongeant, le système de retraite se déséquilibre chaque année d’avantage.

Notre système de retraite pourra s’équilibrer quand le modèle économique permettra de créer de nouveau de l’emploi (et donc des cotisations sociales) pour les 6 millions de chômeurs ou quasi chômeurs inscrits à Pole Emploi.

En cela, la solution d’attendre depuis 2008 que la croissance revienne comme par miracle n’a aucun sens. Il est nécessaire d’être courageux et de retrouver nos moyens de relance de l’économie que sont la monnaie nationale, un Etat stratège, un patriotisme économique et un protectionnisme intelligent. Sans cela, l’âge de départ à la retraite ne cessera d’être augmenté et les retraites seront sans cesse rognées.

Ukraine / Donbass : les troupes de Kiev continuent de se renforcer

Ukraine Donbass USA Democracy

Ce 17 décembre, jour anniversaire du colonel Igor Vsevolodovitch Girkin dit Strelkov, est aussi le 7e jour de la trêve. Un cessez-le-feu relativement respecté mais qui cache des préparatifs guerriers, surtout du côté des forces de la junte. Même si ce conflit a pris des apparences de guerre civile localisée, il s’agit bel et bien d’une guerre, certes pour l’heure relativement limitée et de faible intensité – officiellement 4.400 tués en 6 mois-, mais qui est appelée cependant à durer avec des risques évidents d’évolution touchant toute la partie orientale de l’Ukraine suivant un axe Kharkov, Dniepropetrovsk – Odessa, voire à s’étendre régionalement, à cause de l’implication de plus en plus évidente et insistante dans ce conflit de pays membres de l’Alliance atlantique et de l’Union européenne comme la Pologne et les Etats baltes.

On note, ces dernières 24 heures, dans la zone du Donbass contrôlée par Kiev, une activité moyenne de l’aviation ukrainienne pendant la journée : 3 ou 4 avions de transport (An-26) tout au plus. Peu en comparaison à ces derniers jours où on a pu apercevoir d’incessants ballets aériens, sur les principaux aéroports du pays, d’appareils arborant les couleurs américaines et de l’OTAN. Au cours des 4 derniers jours, pas moins de 32 avions de transport militaire ont déchargé sur ces aéroports des cargaisons impressionnantes de systèmes de détection, de drones, d’équipements individuels et collectifs pour fantassins, de blindés légers et même des pièces d’artillerie. D’autres informations font état de débarquements d’engins divers et de blindés, de même que des systèmes d’artillerie dans le port d’Odessa. A ce rythme, si on ajoute les matériels remis en conditions et réparés dans les ateliers ukrainiens, les véhicules et blindés sortant des chaînes de montage, les vieux stocks livrés par des pays membres de l’Alliance atlantique, on peut s’attendre, pour la première quinzaine de janvier, à ce que les forces ukrainiennes aient des capacités opérationnelles comparables à celles qu’elles d’avant le mois d’août.
Mais ce n’est pas gagné d’avance puisque la logistique de l’armée de Kiev présente des carences insoupçonnables. Ainsi, dernièrement dans la région d’Odessa, quelque104 tonnes de vivres d’une valeur de plus de 1,2 millions d’hryvnia, qui avaient été stockées dans un entrepôt militaire ont été découverts dans un état inutilisable. Une enquête préliminaire est en cours pour négligence.

Accrochages sporadiques et grandes manœuvres

La reprise du contrôle total de la bourgade de Trehizbenka, dans la journée d’hier, par les forces de Kiev leur a permis d’installer des batteries de mortiers lourds. Hier soir, vers 20h30 – 20h45 (heure locale), plusieurs tirs de ces batteries ont été observés contre les positions indépendantistes vers de Prishib (quelques kilomètres plus au sud-ouest). Violant les accords de cessez-le-feu, Kiev entend bien maintenir la pression sur les FAN au nord de Lugansk, espérant sans doute ainsi reconquérir le terrain perdu les semaines précédentes.

Élection présidentielle grecque : le totalitarisme européen montre son vrai visage !

Marine patriotes2

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

A l’occasion de l’élection présidentielle grecque, dont le premier tour se déroule aujourd’hui, l’Union Européenne franchit une nouvelle étape dans sa dérive totalitaire, en donnant pour la première fois de son histoire une consigne de vote.

Sans surprise, la Commission européenne soutient Stavros Dimas, ancien commissaire et candidat officiel du gouvernement grec et des marchés financiers. L’objectif est de verrouiller toute possibilité de changement ou même de débat de fond sur le bien-fondé des politiques européennes d’austérité.

Marine Le Pen condamne fermement cette ingérence de la Commission européenne dans des élections nationales. Elle incite le peuple grec et ses représentants à chasser des urnes les candidats de l’Union européenne et des marchés, dont les résultats sont exécrables en tout domaine : chute du revenu moyen de 35% depuis 2009, explosion du chômage à 26%, précarisation du système de soins, aggravation continue de la dette publique à 174% du PIB.

Les Grecs et leurs représentants élus, ainsi que l’ensemble des peuples de l’Union européenne, ont intérêt à nourrir chaque jour davantage le débat sur l’austérité et l’euro et à défendre comme un trésor menacé leur démocratie nationale.

Assemblée nationale – Marion Maréchal – Le Pen défend la proportionnelle

Marion Marechal Le Pen - FN

Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front National élue dans le Vaucluse, a défendu, devant le Premier ministre socialiste Manuel Valls, le principe démocratique et équitable de scrutin électoral à la proportionnelle. Avec un courage inégalé, Valls a refusé de lui répondre, préférant envoyer Cazeneuve en première ligne…

Fusion Lafarge/Holcim : le silence coupable du gouvernement français

FN-1er-parti

Communiqué du Front National

Après Alstom passé sous contrôle américain, c’est un autre grand fleuron industriel que notre pays est en passe de perdre, et ce dans l’indifférence totale du gouvernement français.

Dans cette fusion présentée par la presse comme « d’égal à égal », Lafarge fait en réalité l’objet d’une OPE du groupe suisse Holcim, dont la conséquence inévitable sera la fin de l’indépendance du groupe français et le redécoupage dangereux de ses activités.

En effet, la Commission européenne a conditionné son accord à la cession d’un nombre important d’actifs des deux groupes à travers toute l’Europe, et particulièrement en France où près de 200 sites sont concernés. Les menaces sur l’emploi sont donc réelles, surtout lorsque l’on sait que ces cessions sont souvent l’occasion de « dégraissages » importants voire de fermetures programmées. Au reste, comme pour bien marquer la fin de la domination française, c’est un patron allemand qui sera à la tête de la nouvelle entité.

Il est en outre piquant de constater que c’est un groupe hors Union européenne qui se retrouve une fois de plus en position de prédateur, signe de la faiblesse de notre espace économique.

Après le drame d’Arcelor et les déchirements consécutifs à la perte d’Alstom, le Front National exige une intervention de l’Etat pour bloquer cette fusion-absorption d’un des plus grands groupes industriels français, dont les activités représentent des centaines de milliers d’emplois.

Plus que jamais s’impose la nécessité d’un Etat-stratège, seul à même d’assurer l’indépendance des acteurs industriels français œuvrant dans les secteurs les plus stratégiques de l’économie.