Marine Le Pen invitee TF1 120913

Marine Le Pen sur Sud Radio : « Cette politique d’austérité est en même temps injuste et stupide ! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, députée française au Parlement européen, était l’invitée de Louis Morin dans le « Brunch Politique » sur Sud Radio où elle a commenté l’actualité du moment. Et notamment les pressions de l’Union européenne contre la France dans le cadre de la politique euromondialiste Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - LCI - Le-Oui-Non

Louis Aliot sur Radio Classique : « Il ne tient qu’au Sénat de réveiller les institutions et de jouer son rôle »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de Patrick Poivre d’Arvor sur Radio Classique. Il a commenté l’actualité du moment et notamment les élections sénatoriales de dimanche qui ont permis au FN d’avoir deux sénateurs. La présidentielle de 2017 a aussi été évoquée. A l’heure actuelle, Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen face aux défis de l’Etat islamique et des jihadistes « français »

Marine Le Pen, présidente du Front National et députée française au Parlement européen, s’en prend aux mesures liberticides contre Internet récemment votées dans l’indifférence générale par le Parlement sous prétexte de répression antiterroriste. Elle dénonce la politique de François Hollande qui a consisté à armer les jihadistes qu’il prétend combattre Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen RTL LCI Le Figaro 1

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy ne peut pas avoir changé ! »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro le 21 septembre 2014. Elle a commenté l’actualité du moment et, notamment, le retour médiatique de Nicolas Sarkozy, ex-président de la République battu en 2012 par François Hollande. Pour Marine Le Pen, il n’a pas changé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen : « La France [de Hollande] a une part de responsabilité dans le développement du califat à Bagdad »

Marine Le Pen, la présidente du Front National, s’est exprimée, aujourd’hui sur Europe 1, sur la décision de François Hollande de soutenir la coalition anti-État islamique, alors qu’il a tout fait, avec Barack Obama, pour contribuer au développement de cette gangrène. Elle a demandé de rompre les relations diplomatiques et Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : en cas de victoire du FN, « l’Etat se mettrait au service de la nouvelle majorité »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de LCI ce matin. Il a affirmé que son parti était prêt à gouverner et a demandé un changement de mode de scrutin pour les législatives. Louis Alliot dit le FN « prêt » à gouverner sur WAT.tv Partager la publication "Louis Aliot : Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « On ne peut pas trouver de solution en Ukraine sans la Russie »

La présidente du Front National, Marine Le Pen, est revenue sur la situation en Ukraine. Elle est pour que la Russie soit autour de la table des négociations, sans quoi, aucune solution ne sera envisageable. Elle accuse le gouvernement de Kiev de tuer des centaines de civils dans l’est de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je gouvernerai et François Hollande commémorera »

Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée de France Info hier. Elle a appelé à changer radicalement la politique en France et à mettre en œuvre celle que les Français attendent. Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je… par FranceInfo Partager la publication "Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Explosion de l’immigration clandestine : l’impératif retour aux frontières nationales

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’explosion de l’immigration clandestine en France depuis le début de l’année, pointée dernièrement par un rapport de police particulièrement alarmant, confirme plus que jamais la nécessité vitale de rétablir de manière permanente nos frontières nationales, notamment par la sortie de la Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour… Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 2014

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Le Front National se donne plus de temps pour constituer un groupe au Parlement européen

Communiqué du Front National Fidèles à nos valeurs et nos engagements politiques, et en accord avec nos alliés politiques des partis de la Liberté en Autriche et aux Pays-Bas, du Vlaams Belang flamand et de la Ligue du Nord en Italie, nous avons fait le choix de privilégier la qualité Lire l'intégralité de l'article

Encart Front National - Flamme - logo

Mon adversaire c’est la finance mais ma conseillère économique est une banquière de Wall Street…

Communiqué du Front National François Hollande, au meeting du Bourget trois mois avant l’élection présidentielle, avait annoncé aux Français que la finance était son ennemi : « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc Lire l'intégralité de l'article

Ukraine / Donbass : Kiev intensifie ses préparatifs avant l’assaut

Poste d’observation ukrainien au nord-ouest de l’aéroport

Les opérations militaires des forces ukrainiennes dans le Donbass continuent de s’intensifier. Le commandement de Kiev teste le dispositif républicain. L’offensive prévue après les élections législatives du 26 octobre se précise. A tel point que le colonel Igor Strelkov vient de lancer un appel pour soutenir la Nouvelle Russie contre cet assaut qui sera forcément meurtrier et destructeur. Ce n’est pas un choix militaire, mais bien une option politique de ceux qui sont au pouvoir en Ukraine. Et ils obéissent à une logique qui prend sa source du côté de Washington. Pour le moment, au nord, comme au sud et sur Donetsk, les FAN tiennent bon, mais pour combien de temps ?

Human Rights Watch (HRW) vient de découvrir l’eau chaude. Dans un rapport rendu public mardi 21 octobre l’ONG américaine écrit que « les éléments pointent vers une responsabilité des forces gouvernementales ukrainiennes pour plusieurs attaques à l’aide de bombes à sous-munitions ». Il ne s’agit pas de « bombes » mais de roquettes tirées à partir de lanceurs multiples de 220 mm (BM-27 Uragan) et 300 mm (BM-30 Smerch) qui vont partie de l’arsenal classique des forces armées ukrainiennes.

La seule présence de ces moyens d’artillerie sur le terrain, et quasiment depuis le début du printemps, indiquait clairement que Kiev avait l’intention d’employer des « sous-munitions » contre des objectifs à la fois militaires et civils. HRW prend une fois de plus l’information en cours de route, avec plusieurs mois de retard.

Et si l’on y ajoute que les missiles tactiques Tochka-U, utilisés abondamment ces derniers jours contre Donetsk ont une capacité en « sous-munitions », il n’est pas difficile de comprendre que Kiev se moque éperdument des conventions internationales. D’ailleurs, pourquoi la junte au pouvoir se gênerait, puisqu’elle a le soutien total de Washington et de Bruxelles pour agir à sa guise contre les populations du Donbass ?

La situation en ce moment correspond en tous points à ce que nous observons ces derniers jours, à savoir que le commandement opérationnel ukrainien a brutalement intensifié l’activité de ses unités afin de tâter le dispositif adverse, de même qu’il a augmenté le nombre de frappes de l’artillerie sur les positions républicaines, les quartiers résidentiels et les zones industrielles. Une offensive de grande envergure se prépare et le colonel Igor Strelkov vient de lancer un appel destiné à mobiliser l’opinion russe sur la situation des forces indépendantistes qui seront bientôt confrontées à un assaut qui n’épargnera rien ni personne.

Christophe de Margerie : la France perd un grand patron de l’énergie

Communiqué d’Aymeric Chauprade, député français au Parlement européen, conseiller de Marine Le Pen pour les affaires internationales

Nonobstant ses critiques de la politique fiscale du groupe Total, si injuste au regard de la situation des PME/PME françaises, le Front National tient à présenter ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de M. Christophe de Margerie, PDG de Total tragiquement décédé dans un accident d’avion survenu cette nuit à l’aéroport Vnoukovo de Moscou. Son soutien se porte également vers tous les salariés de Total affligés par la perte d’un patron respecté.

Christophe de Margerie faisait, en effet, partie de ses grands patrons français, ayant à cœur la défense de nos intérêts nationaux au-delà de ceux de son seul groupe, notamment face aux multinationales américaines. C’est d’ailleurs cette résistance aux pressions extérieures qui l’avait conduit à s’opposer aux sanctions imposées par l’UE et les États-Unis à l’encontre de la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne. Il tentait, ces derniers mois, de faire de la Russie l’un des réservoirs pétroliers et gaziers les plus importants pour l’avenir de Total, et ceci afin de préserver au mieux notre indépendance énergétique.

Homme pragmatique dévoué au secteur pétrolier et à son entreprise depuis près de 40 ans, par opposition aux technocrates parachutés qui ne connaissent pas leur domaine, cette forte personnalité a confirmé depuis 2010 la place du groupe Total comme fleuron de l’économie française.

Au moment où nos gouvernants apparaissent totalement soumis aux Etats-Unis par l’entremise de l’Union européenne, il est à espérer que le successeur de Mr de Margerie soit également un homme décidé à défendre les positions mondiales de Total, en Russie comme au Moyen-Orient.

Nous le répétons, le Front National critique régulièrement l’inégalité de traitement, en France, entre les grands groupes mondialisés et les entreprises restées 100% françaises sur notre territoire national, mais il a parfaitement conscience de l’importance de ces grands groupes qui restent les locomotives puissantes de nos PME/PMI.

Nations Presse Magazine n°50 bientôt chez vous

npmag 50Après quelques mois de pause, dont nous vous prions de bien vouloir nous excuser, Nations Presse Magazine reprend sa publication ! Au sommaire de ce numéro 50 :

– Ces jihadistes « français » qui se préparent à nous frapper

- Hollande et Valls ont choisi un champion de l’insécurité pour lutter contre le terrorisme

- L’appel de Marine Le Pen pour sauvegarder la recherche scientifique

- Le FN mobilise les patriotes pour sauver les chantiers navals de Saint-Nazaire

- Découvrez le « con du moi » !

- Washington connaît bien les jihadistes de Daech

et vos rubriques habituelles

°°°

La version électronique (pdf) sera livrée aux abonnés le vendredi 24  octobre.


Les exemplaires papier seront expédiés lundi 27 octobre.

Pour vous abonner ou vous réabonner en ligne, cliquez ici.

L’Union européenne veut-elle tuer la chasse ?

Front National flammeCommuniqué de Philippe Loiseau député français au Parlement européen

La réglementation de la chasse a interdit l’utilisation des cartouches de plomb dans les zones humides pour éviter le développement du saturnisme sur le gibier, suivant ainsi l’exemple de la réglementation des Etats-Unis.

Alors que justement certains états des USA sont revenus sur cette réglementation, suite aux conclusions de certains scientifiques, l’Union européenne veut, quant à elle, étendre l’interdiction du plomb dans les zones sèches.

Pour quelles conséquences ? Les finances des chasseurs seront directement touchées puisque l’équipement avec des billes d’acier ou bismuth etc coûte beaucoup plus cher. Avec le risque de dissuader ainsi de nombreux chasseurs de continuer ou de s’engager dans la chasse. Mais n’est-ce pas là le véritable objectif de l’Union européenne et de son lobby « écolo » qui a pour but d’interdire la pratique de la chasse comme d’ailleurs toutes les traditions qui font l’identité des peuples d’Europe ?

Ces bobos verdâtres, souvent citadins, oublient que les chasseurs, comme les agriculteurs, sont les premiers défenseurs de l’environnement.

Gilbert Collard (RBM) défend la retraite des travailleurs handicapés

Gilbert CollardQuestion au gouvernement de Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine élu dans le Gard

M. Gilbert Collard attire l’attention de M. le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du dialogue social sur la retraite des travailleurs handicapés qui ont accompli leur carrière dans le secteur privé. Leur retraite est calculée sur le salaire moyen de leurs vingt cinq meilleures années d’activité. Or, leur invalidité partielle a souvent contraint ces actifs à des périodes d’arrêts de travail durables et fréquentes; ce qui diminue alors cette moyenne de référence généralement calculée sur des carrières courtes.

M. Collard souhaiterait savoir si votre ministère envisage alors de recalculer le revenu des années incomplètes par un salaire de référence calculé au vu des trimestres complets.

Epargne : les livrets ne font plus recette

Sarkozy Hollande, FMI ESupertaxe sur l epargne C'EST MAINTENANTLe Livret A ne fait plus partie des priorités des Français. Bien sûr, ce désamour n’est pas nouveau. En témoignent les retraits continus subis depuis mai. Mais le mois de septembre a été particulièrement désastreux pour ce support d’épargne.

Sur les 30 jours de septembre, 2,37 milliards d’euros ont en été retirés des Livrets A d’après la Caisse des dépôts et consignations (CDC). En ajoutant le LDD (Livret de développement durable), la décollecte passe même à 3,15 milliards d’euros.
La CDC ne donne un historique détaillé que sur un an. Mais en se référant aux données publiées par la Banque de France, il apparaît que jamais depuis le début de l’année 1996 les retraits n’ont été aussi importants.
Certes, entre les échéances fiscales et le coût de la rentrée, le mois de septembre ne fait pas partie des périodes favorables à l’épargne. Néanmoins, il est difficile de ne pas rapprocher cette fuite du taux historiquement bas du Livret. A 1% net depuis août, il est en effet loin d’être compétitif face à d’autres supports comme l’assurance-vie. En dépit de rendements également en baisse (2,5% à 2,6% attendus cette année sur les fonds en euros), cette dernière affiche une santé qui tranche avec les difficultés du Livret A. Rien qu’entre janvier et août (derniers chiffres disponibles), l’assurance-vie a attiré 15,3 milliards d’euros d’épargne.
Avec son plongeon de septembre, le Livret A est quant à lui désormais dans le rouge au cumul de l’année. Il a vu fuir 1,66 milliard d’euros (-790 millions d’euros si on ajoute les statistiques du LDD).

Source : boursier.com

Bourses au mérite : le désaveu infligé au gouvernement Valls

flamme-FNCommuniqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen, conseiller enseignement supérieur de Marine Le Pen

Le Conseil d’État vient de suspendre, par une ordonnance rendue le 17 octobre, la disposition de la circulaire du 2 juillet 2014 par laquelle le ministre de l’Éducation nationale avait supprimé les bourses au mérite. Ces bourses, d’un montant de 1 800 euros par an, étaient auparavant versées pendant trois ans aux étudiants ayant obtenu le baccalauréat avec la mention « très bien ». L’ordonnance en rétablit provisoirement le versement en attendant le jugement définitif de l’affaire.

La motivation retenue par le Conseil d’État pour justifier sa décision est très dure pour le ministre, qui a fait preuve en la circonstance d’un grand amateurisme. Sa circulaire est en effet coupable d’avoir plongé les étudiants concernés dans une situation d’urgence en leur interdisant pratiquement, compte tenu de sa date tardive de publication, de « trouver d’autres moyens de financement de leurs études ». Elle suscite en outre un « doute sérieux » sur sa légalité en semblant violer ouvertement la hiérarchie des normes, car elle va à l’encontre du décret du 18 septembre 2008, qui avait créé les bourses au mérite et dont les dispositions « ne lui permettent pas d’en décider la suppression ».

Les milliers d’étudiants qui pouvaient prétendre à ces bourses au mérite vont donc les percevoir. La motivation de l’ordonnance est par ailleurs si accablante qu’elle annonce de façon quasi certaine à nos yeux l’annulation prochaine de la disposition suspendue. C’est une excellente nouvelle pour la méritocratie républicaine, concept dont les socialistes ne semblent plus comprendre la signification.

60 parlementaires seraient en délicatesse avec le fisc

Le Canard enchaîné les appelle les «nouveaux Thévenoud», du nom de l’ex-secrétaire d’État débarqué sitôt nommé pour cause de problèmes fiscaux. Selon l’hebdomadaire de ce mercredi, une soixantaine de députés et sénateurs seraient en délicatesse avec le fisc.

Aucun nom ne circule pour l’instant. «La liste définitive des fraudeurs devrait être connue d’ici à la fin de l’année», mais «après les régulations en cours, ils ne pourraient être qu’une grosse poignée», écrit Le Canard, qui ajoute que «la Direction générale des finances publiques procède actuellement à plusieurs recoupements, en s’appuyant sur les déclarations de patrimoine, désormais obligatoires, des 925 députés et sénateurs».

Les services fiscaux sont en train de contacter les parlementaires qui ne seraient pas en règle. «Nombre d’entre eux minimisent leur patrimoine, par négligence ou par calcul, mais sans dépasser les 5 ou 10 % de la valeur réelle. En revanche, ils sont quelques-uns à tenter sciemment de tromper l’administration», a avoué un responsable de Bercy au Canard enchaîné.

Source : leparisien.fr

Crise en Ukraine : Christophe de Margerie était clairement hostile aux sanctions contre la Russie

Christophe de Margerie, le P-DG de Total, s’était déclaré hostile aux sanctions qui frappent la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne. C’était un partisan d’une pleine entente entre la France et la Fédération de Russie.

Le P-DG de Total Christophe de Margerie, décédé dans le crash de son jet privé à Moscou dans la soirée du lundi 20 octobre, était un personnage haut en couleurs, habitué des petites phrases chocs. Le Courrier de Russie a rassemblé les meilleures déclarations d’un des plus grands défenseurs des relations franco-russes.

Sur le rattachement de la Crimée à la Russie

« C’est l’Alsace-Lorraine. »

Interview du 5 mai 2014 avec Le Nouvel observateur.

Sur les sanctions

« Les sanctions ? Elles ne servent à rien et ne feront que pousser les Russes et les Chinois à mieux coopérer, sur le dos de l’Europe. La vérité, c’est que l’Ukraine va très mal économiquement et que l’Europe n’a rien fait pour l’aider. »

Interview du 5 mai 2014 avec Le Nouvel observateur.

« Je ne plaide pas pour la Russie mais pour plus de compréhension. Les sanctions sont une voie sans issue, l’interdépendance économique, en revanche, exige un dialogue constructif. »

Entretien du 4 septembre au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

« Les Russes sont nos amis, nos partenaires, je ne comprends pas vraiment à quoi on joue en prenant la direction d’un embargo au lieu de parler de conciliation. »

Rencontre du 3 septembre, à Paris, avec le représentant de la Douma Sergueï Narychkine.

Nous n’avons pas tort d’avoir raison avec Éric Zemmour

Philippe BilgerPar Philippe Bilger

Comme Ivan Rioufol l’a relevé, signe des temps, la pièce de Bernard-Henri Lévy, soutenue et applaudie par le Tout-Paris, président de la République compris, s’est arrêtée prématurément et le livre d’Éric Zemmour, médiatiquement démoli, est plébiscité par le public.

Que ce dernier « affole l’Audimat » et que la détestation manifestée à son encontre par une majorité de journalistes le fasse bénéficier de la sympathie intellectuelle de beaucoup de citoyens est une évidence.

Mais toutes les attaques ne sont pas médiocres. Si certaines sont seulement inspirées par la jalousie, d’autres lui intentent un procès de fond et, négligeant le journaliste, s’en prennent à l’homme politique que Zemmour serait devenu. Je songe notamment à un billet fin et caustique d’Ariane Chemin sur son intervention aux côtés de Robert Ménard à Béziers et aux analyses, par exemple, de Nicolas Truong et de Luc Bronner dans Le Monde. Pour celui-ci, Éric Zemmour serait « le révélateur des angoisses françaises ».

Lire la suite sur bvoltaire.fr

Ukraine / Donbass : une offensive contre Donetsk est en préparation

En plus des Strela-10M (SA-13b Gopher), les FAN disposent désormais de quelques lanceurs sol-air Osa-M (SA-8b Gecko). L’aviation de Kiev est attendue de pied ferme.

L’offensive tant attendue, depuis la débâcle de l’été dernier des forces de Kiev, serait en cours de préparation. L’activité des fortes concentrations de troupes, ces dernières heures, aux abords de Donetsk, en plus du saillant de Debaltseve qui ne cesse de se renforcer, semblent signifier que dans les prochains jours l’attaque aura lieu. Déjà, les artilleurs ukrainiens redoublent d’activité en concentrant leurs tirs nourris contre les positions des forces républicaines et les populations civiles. Comme nous n’avons cessé de l’écrire, la trêve signée à Minsk aura donc permis à la fois de sauver un régime immoral, illégitime et criminel, et de préparer une contre-offensive destinée à éradiquer ceux qui sont considérés par ce même régime comme des « sous-hommes ». Mais le peuple de Nouvelle Russie n’a encore pas rendu son dernier souffle.

Tirs ukrainiens de munitions au phosphore la nuit dernière sur Donetsk. Un crime qui n’existe pas selon Amnesty International…

Les ordres son tombés comme un couperet : Amnesty International qui avait dénoncé, il y a quelques semaines, un certain nombre de crimes de guerre et de crimes contre l’Humanité commis par des troupes régulières et des paramilitaires des forces de Kiev dans le Donbass, vient de revenir sur ses déclarations. Le régime de Kiev ne serait pas responsable de crimes ! Quid alors des charniers découverts qui sont pourtant bien réels ? L’ONG mondialiste botte en touche et parle désormais de « désinformation ». Soit Amnesty International ment délibérément, soit cette ONG est d’une incompétence crasse… On se souvient que, dans les années 1990, la même ONG bien-pensante avait fait le même coup avec les victimes serbes en Croatie, en Bosnie et au Kosovo. Des victimes qui, déjà, étaient pourtant bien réelles. Ces crimes contre le peuple serbe ont été considérés par l’ONU depuis comme une réalité incontournable des guerres balkaniques. Pour Amnesty international, comme la plupart des ONG stipendiées par des fonds occidentaux, la vérité, c’est le mensonge.

Les drones allemands Luna chargés de surveiller le champ de bataille pour le compte de l’OSCE seraient cloués au sol par le froid (source). Dernièrement, les forces républicaiens avaient menacé d’abattre ces drones si leur plan de vol n’avait pas été communiqué aux autorités de Nouvelle Russie préalablement.

Les prémices d’une offensive à grande échelle contre Donetsk sont désormais évidents : cette offensive serait prévue immédiatement après les élections à la Rada, le parlement de l’Ukraine, qui se tiendront le 26 octobre.

Trois fortes concentrations de troupes avec des chars lourds, de l’artillerie et des blindés sont prépositionnées au nord, à l’ouest et au sud de Donetsk, en plus des forces considérables positionnées dans le saillant de Debaltseve. Les troupes de Kiev entendent concentrer leur effort sur Donetsk, dans l’objectif de s’emparer d’une grande partie de l’agglomération par trois vagues simultanées. Pour que la Russie n’ait pas le temps de réagir et de venir en aide à la Nouvelle Russie, cettte offensive devrait être à la fois très brève dans le temps et massive.

Assauts sur l’aéroport de Donetsk

Depuis hier, plusieurs attaques massives sur l’aéroport ont eu lieu, à chaque fois elles étaient appuyées par des tirs des batteries de la 26e brigade. En une seule fois, pas moins de 20 blindés ont été engagés par els Ukrainiens et repoussés non sans mal par les défenseurs républicains. Cette pression constante sur la zone aéroportuaire oblige à ce que d’importantes forces républicaines restent fixées à l’ouest et au nord de Donetsk.

Une nouvelle attaque des positions indépendantistes a eu lieu cette nuit. Pas moins de 6 soldats ukrainiens ont été blessés et 12 ont été tués lors de cet assaut qui a, une nouvelle fois, échoué.

Washington veut faire croire que le pétrole apporterait 800 millions de dollars par an à l’ « Etat islamique »

Selon le cabinet américain IHS, la production pétrolière du groupe État islamique est estimée à 2 millions de dollars par jour. Il s’agit d’une source proche de l’Administration US qui a tout à gagner à faire accroire que le financement de Daech passe par le trafic clandestin de pétrole et non pas par l’Arabie Saoudite et les émirats du Golfe comme le Qatar.

Le cabinet américain IHS a estimé à 800 millions de dollars par an la production pétrolière du groupe État islamique (EI), soit l’équivalent de deux millions de dollars par jour. « Le groupe terroriste (…) est capable de générer des revenus significatifs même en produisant seulement une fraction des capacités pétrolières du territoire qu’il contrôle et en vendant le pétrole qu’il produit avec une forte remise au marché noir », souligne IHS dans un communiqué, sans pour autant préciser ses sources.

Le cabinet américain estime que l’EI contrôle des capacités de production de 350.000 barils par jour (bj) mais qu’il ne produit que 50.000 à 60.000 bj, qu’il vend ensuite au marché noir à un prix compris entre 25 et 60 dollars le baril (40 dollars en moyenne), soit bien moins que les tarifs pratiqués sur les marchés internationaux, le Brent évoluant actuellement autour de 85 dollars le baril. Les ventes de pétrole de l’EI se font « principalement via des camions par les routes de contrebande par la frontière turque », explique IHS.
«  Le pétrole alimente la machine de guerre de l’EI, tout particulièrement les véhicules militaires vitaux pour ses mouvements et ses capacités de combats » et « finance directement les nombreuses activités » du groupe, souligne le cabinet, oubliant de préciser le rôle exact des Etats du Golfe, alliés des USA, dans le soutien dont à jusqu’alors bénéficié cette mouvance jihadiste.

C’est justement ce que l’Administration d’Obama veut faire passer dans les médias occidentaux, pour tenter de passer sous silence sa responsabilité écrasante (et celle de ses alliés du Golfe) dans le développement de cette entité islamiste au Moyen Orient. Nous sommes bien là dans la désinformation à grande échelle.

Source : lesechos.fr

Augmentation des taxes sur le gazole : l’austérité étendue aux poids lourds

Marine Le PenCommuniqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

Après les automobilistes, vaches à lait de tous les gouvernements UMPS, ce sont les poids lourds qui font une nouvelle fois l’objet d’une attaque fiscale du gouvernement. Ceux-ci devront en effet s’acquitter, comme les automobilistes, dès le 1er janvier 2015, d’une augmentation des taxes sur le gazole à hauteur de 4 centimes par litre.

Cette nouvelle augmentation démontre que l’abandon de l’écotaxe n’était en rien une victoire pour les professionnels de la route, et que le gouvernement, soumis à la politique bruxelloise d’austérité, était résolu à les frapper fiscalement.

Le durcissement des taxes sur le gazole représente une difficulté supplémentaire scandaleuse, pour un secteur déjà très sévèrement affaibli par les règles déloyales de la libre concurrence européenne.

Le Front National demande la suppression immédiate de cette augmentation des taxes sur le gazole, et sa compensation par une taxe spécifique sur les poids lourds étrangers roulant en France, ce qui suppose, une fois encore, de sortir des règles absurdes de l’Union européenne.

Marine Le Pen sur Sud Radio : « Cette politique d’austérité est en même temps injuste et stupide ! »

Marine Le Pen invitee TF1 120913

Marine Le Pen, présidente du Front national, députée française au Parlement européen, était l’invitée de Louis Morin dans le « Brunch Politique » sur Sud Radio où elle a commenté l’actualité du moment. Et notamment les pressions de l’Union européenne contre la France dans le cadre de la politique euromondialiste d’austérité, qui entraîne l’aggravation des déficits et de la dette pour notre pays. 

« La politique qui est menée est un cercle vicieux, moi je propose de revenir à un cercle vertueux »


Marine Le Pen – 19 octobre 2014 par hurraken75

Education : cette gauche qui n’aime pas le mérite

Désavoué par le Conseil d’État dans sa volonté de supprimer les bourses au mérite, le gouvernement apparaît comme indifférent aux efforts des plus faibles.

C’est une belle histoire, qui en plus se termine bien (pour l’instant). Alors que le Bulletin officiel de l’Éducation nationale publie en catimini, le 23 juillet 2014, une circulaire sur la suppression des bourses au mérite, deux bachelières de Flers, dans l’Orne, alertent leur sénatrice, la centriste Nathalie Goulet. Elles ont eu mention très bien au baccalauréat, elles sont boursières. Elles comptaient sur ce coup de pouce de 1 800 euros par an, donné par l’État aux plus méritants, ceux qui ont obtenu la mention très bien au baccalauréat, pour boucler leur budget d’étudiantes. Mais sa suppression d’un trait de plume par le gouvernement, dans la torpeur de l’été, compromet la poursuite de leurs études.

Lire la suite sur lepoint.fr