Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

La France ne peut pas abandonner ses éleveurs

Déclaration de Marine Le Pen sur la crise agricole Je comprends la colère des éleveurs. Depuis des années, je les rencontre le plus fréquemment possible, dans leurs exploitations et lors des événements professionnels qu’ils organisent. Depuis des années, sous la droite comme sous la gauche, leur situation qui était déjà Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Mobilisons-nous contre la nouvelle loi criminelle du gouvernement sur l’immigration !

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national Après la loi sur l’asile la semaine dernière, le gouvernement veut faire adopter une nouvelle loi, cette fois sur le « droit des étrangers », qui confirme la folle dérive immigrationniste dans laquelle la France est en train de sombrer. Sur le volet Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « Il n’y a rien à attendre de François Hollande, toujours embourbé dans la continuité d’une politique UMPS totalement impuissante »

Réaction de Marine Le Pen à l’entretien accordé par le président de la République François Hollande a continué en ce 14 Juillet de mentir aux Français, en niant le caractère souvent gravissime de la situation dans plusieurs domaines. En cela, il s’est de nouveau montré totalement absent, laissant cette impression Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Les 4 verites 2013

Marine Le Pen : « L’hyper-austérité qui est imposée par l’Union européenne est dévastatrice ! »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, est intervenue sur France 2 le 25 juin dans l’émission Télé Matin. Elle a commenté la hausse énorme du chômage dont les politiques de droite comme de gauche sont responsables et a demandé à ce que nos compatriotes des DOM-TOM soient inclus Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Espionnage américain : les autorités françaises se désintéressent de la France

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national La mollesse des réactions officielles françaises aux révélations de Wikileaks sur les écoutes des chefs d’Etat français est aussi navrante qu’inadmissible. Les autorités françaises, ainsi que l’ancien président Nicolas Sarkozy, ne semblent pas embarrassés par le fond de l’affaire mais par Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Réforme du collège : Marine Le Pen maintient la pression sur le couple Valls-Vallaud Belkacem

Dans cette vidéo, Marine Le Pen, la présidente du Front national, dénonce la réforme du collège portée par le ministre socialiste de l’Education nationale, dont le but est de «préparer l’école à la médiocrité pour tous». Marine Le Pen fustige à juste titre «la réforme portée par le couple Manuel Lire l'intégralité de l'article

Vallauris : quand l’UMPS confond « vivre-ensemble » et « vivre comme eux »

Marine Le Pen - 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

La France n’est pas (encore) une République islamique et les revendications du roi d’Arabie Saoudite, en séjour à Vallauris sur la côte d’Azur, commencent à dépasser les limites de ce qui peut être toléré pour raison diplomatique.

Après la privatisation scandaleuse d’une plage publique et les travaux entamés sans permission pour la construction d’un ascenseur reliant cette plage à la résidence du monarque -qui étaient déjà des caprices consternants- l’on apprend maintenant qu’une femme CRS aurait été déplacée de la plage, où elle assurait sa mission de sécurité, à un point plus élevé du site pour ne plus être en contact visuel avec les hommes au moment de leur bain de mer.

Cette revendication scandaleuse, devant laquelle les autorités politiques françaises ont accepté de se coucher, est parfaitement intolérable. C’est une atteinte à l’honneur et à la dignité du corps des CRS, et une atteinte grave à nos principes fondamentaux de laïcité et d’égalité entre les hommes et les femmes.

Si le roi d’Arabie Saoudite voulait une plage privée pour son plaisir exclusif, il pouvait en louer une dans un coin du monde où ces privatisations se font, plutôt que de privatiser la toute petite plage publique de Vallauris. Si le roi d’Arabie Saoudite ne voulait pas de femmes affectées à sa sécurité, il pouvait plus encore rester chez lui.

La France doit désormais cesser de s’aplatir devant des revendications illégitimes et déshonorantes.

Drame d’Eurotunnel : Bernard Cazeneuve ne doit pas fuir ses responsabilités

6515-marine_lepen_3

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Réagissant à la mort accidentelle d’un clandestin qui tentait d’emprunter le tunnel sous la Manche, Bernard Cazeneuve a pointé du doigt la responsabilité de la société Eurotunnel, cherchant à éluder celle, écrasante, de sa politique menée depuis des mois à Calais, submergée par les clandestins.

Ce n’est pas en se défaussant de manière précipitée sur une société privée que le ministre de l’Intérieur masquera son entière responsabilité dans la dégradation de la situation sécuritaire à Calais.

La tentative d’intrusion de 2.000 clandestins il y a deux jours dans le tunnel sous la Manche, est la conséquence directe, non seulement de la politique ultra laxiste, mais également incitative du gouvernement en matière d’immigration.

En effet, depuis plusieurs mois, Bernard Cazeneuve n’a eu de cesse d’encourager cette pression migratoire sur Calais et d’envoyer des signaux positifs aux passeurs, en accélérant la mise en place de centres d’accueil, en soutenant les associations de défense de clandestins dont on sait qu’elles militent pour une immigration massive et incontrôlée, et en allant jusqu’à inciter ces étrangers en situation irrégulière à faire leur demande d’asile en France.

Là où le gouvernement aurait dû faire preuve d’une fermeté sans faille, laxisme, idéologie et irresponsabilité ont conduit à rendre la situation explosive et aujourd’hui immaîtrisable.

En refusant d’assumer ses fonctions dont la principale est le maintien de l’ordre et de la sécurité publique, le ministre de l’Intérieur porte une responsabilité manifeste dans le chaos migratoire qui s’étend à Calais et dont les Calaisiens sont les victimes ignorées et méprisées.

A l’instar de l’UMP qui après avoir encouragé sous Sarkozy ce torrent migratoire, tente de faire porter la responsabilité de cette anarchie sur le Royaume-Uni, le gouvernement socialiste tente, lui, de se défausser sur une société privée.

Cette fuite en avant pathétique ne résoudra en rien l’intenable situation à Calais. Et il est à craindre que d’autres drames se produisent tant que les mesures qui s’imposent n’auront pas été prises : suspension des Accords de Schengen, réforme drastique du droit d’asile, expulsion immédiate de tout clandestin entrant sur le territoire national.

Beaucaire (Gard) : le maire FN Julien Sanchez persécuté par les islamo-communautaristes

jsanchez beaucaire

Le maire FN de Beaucaire (Gard), Julien Sanchez, a été cité mercredi à comparaître par des commerçants de culte musulman qui considèrent « discriminatoires » deux arrêtés municipaux destinés à fermer les magasins dans certains quartiers de la ville pendant la nuit.

L’audience devant le tribunal correctionnel de Nîmes est prévue le 1er septembre à 14h00, a précisé à l’AFP Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie [ex FLN, ex UMP, note NationsPresse], au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui s’est porté partie civile.

Dans la citation, dont l’AFP a reçu une copie, sont mis en cause l’arrêté du 16 juin « interdisant l’exercice professionnel de toutes les épiceries, primeurs, et commerce de distribution de 23h00 à 08h00″ dans un périmètre « se situant à l’intérieur d’un périmètre délimité du centre-ville » et celui du 17 juin 2015 « interdisant à tous les commerces » de travailler de 23h00 à 05h00 dans deux rues de la ville.

Force est « de constater que ces arrêtés municipaux visent substantiellement les commerçants d’origine maghrébine, appartenant à la confession musulmane », affirme la citation, ajoutant que la « période visée par les arrêtés », à savoir jusqu’au 31 octobre, « couvre la période du ramadan, et plus généralement la période estivale, qui représente l’activité commerciale la plus importante pour les commerçants visés.

« Les mesures prises par ce maire (FN) visent à asphyxier l’activité économique de ces commerçants, en raison de leur appartenance à la religion musulmane », a déploré M. Zekri, dans un communiqué.

Interrogé par l’AFP, M. Sanchez a nié toute connotation discriminatoire dans ses arrêtés pris à la demande des riverains de ces quartiers résidentiels qui l’ont alerté des nuisances sonores dont ils étaient les victimes. « Je suis très serein sur cette affaire. Il ne s’agit que de garantir la tranquillité des habitants en terme de bruit ou d’alcool », a-t-il affirmé.

Source : respectmag.com

Régionales 2015 en LR-MP – Le PS-PRG part en guerre avec une armée mexicaine

France Jamet 2

Communiqué de France Jamet, membre du bureau politique du FN, présidente du groupe Front national au conseil régional de Languedoc-Roussillon

Avec des tête de liste, des sous-têtes de liste, des présidente et présidente adjointe, vice-présidents et vice-présidents délégués-adjoints…

La liste de gauche qui se présente aux élections régionales de décembre 2015 ne s’attache plus qu’à s’autodésigner les uns et les autres, partager les postes et les titres prestigieux, sans qu’aucun programme n’ait été encore proposé.

Sans qu’aucun bilan n’ait encore été présenté.

Sans que l’équilibre entre nos territoires Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ne soit pris en compte.

Sans que la parité entre Montpellier et Toulouse ne soit respectée.

Sans se soucier non plus et surtout des préoccupations de nos compatriotes ni des problématiques qu’entraîne cette fusion ordonnée par le gouvernement de Solférino que seul le Front national a dénoncé du début à la fin.

Notre groupe sous la présidence de France Jamet donne toute sa confiance à Louis Aliot qui s’est engagé sur le respect de nos identités, de nos terroirs, de notre ruralité et de nos compatriotes, tous nos compatriotes de Midi-Pyrénées au Languedoc-Roussillon.

Immigration : 2 200 clandestins ont envahi le site d’Eurotunnel la nuit dernière

FN_explosion-immigration

Selon Le Figaro, les immigrés clandestins ont pénétré dans la zone du tunnel sous la Manche pour tenter de passer en Angleterre en s’accrochant aux navettes en marche. Il y a eu une quinzaine de blessés.

C’est l’intrusion la plus massive qu’ait connu le site Eurotunnel, à Calais, depuis des mois de pression migratoire. Dans la nuit de lundi à mardi, 2 200 immigrés clandestins ont envahi la zone du tunnel sous la Manche pour tenter de rejoindre «l’eldorado anglais». Les migrants ont tenté de s’accrocher aux navettes en marche. Une quinzaine a été blessée.

Régionales en LR-MP 2015 – Accord PRG-PS : Alary marginalisé et le Languedoc-Roussillon vassalisé !

Louis Aliot

Communiqué de Louis Aliot, député français au Parlement européen, vice-président du Front national, tête de liste Bleu Marine pour la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon pour les élections de décembre 2015

Comme France Jamet, présidente du groupe FN, le laissait entendre le 23 juillet 2015 lors de la séance plénière du conseil régional, Damien Alary, président de la région Languedoc-Roussillon, vient de perdre la seconde place du binôme avec la Toulousaine Delga tout juste après avoir perdu la bataille de la capitale régionale.

L’accord électoral entre les radicaux de gauche et les socialistes s’est fait une nouvelle fois sur le dos des Languedociens et des Roussillonnais. Il prévoit que la seconde place de la future région (première vice-présidence) ne soit plus réservée à Damien Alary, issu du Languedoc-Roussillon, mais à la ministre Sylvia Pinel, provenant comme la tête de liste de Midi-Pyrénées.

Outre le fait que se distribuer les places avant les élections est choquant aux yeux d’un électorat qui trime pour survivre, pour Louis Aliot, député français au Parlement européen et tête de liste « Bleu Marine » pour la région, cette entente PS-PRG est déshonorante puisqu’elle programme, en réalité, la vassalisation du Languedoc-Roussillon.

Ukraine / Donbass : intensification des pilonnages et nouvelle menace de putsch à Kiev

Ukraine Donbass novorossia FAN Nouvelle Russie

Ces dernières 24 heures, les accrochages et les frappes de l’artillerie kiévienne ont gagné en intensité sur les principaux points de la ligne de front. Si les deux parties s’accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu, il est évident que c’est du côté des Ukrainiens que les violations sont les plus graves et les plus flagrantes ont lieu. A l’arrière, les extrémistes de Praviy Sektor et autres formations politiques néonazies et néobandéristes menacent maintenant directement le pouvoir d’un renversement si ce dernier ne lance pas une grande offensive d’été. Reste à savoir s’il s’agit encore une fois d’un énième chantage ou bien d’une menace avérée.


L’actu du Donbass du 27 juillet vue par South Front

Accentuation des pilonnages sur Gorlovka et Donetsk

Une batterie ukrainienne d’automoteurs de 122 mm 2S1 Gvozdika monte en ligne

Gorlovka a encore eu une nuit très agitée : plusieurs maisons (une dizaine selon nombre de sources) ont été détruites la nuit dernière suite à des frappes de l’artillerie lourde kiévienne. Deux civils ont été tués dont une femme. Plus au sud, alors que la nuit dernière a une fois de plus été particulièrement secouée sur Spartak, Avdeevka et Peski, en tout début d’après midi, vers 13h30, plusieurs salves d’artillerie de 203 mm ont touché des quartiers du nord de l’agglomération de Donetsk (source : Erwan Castel qui est sur place). Il s’agissait d’une attaque ciblée d’une batterie d’automoteurs lourds 2S7 Pion de la 43e brigade d’artillerie, obusiers ayant une portée de 37,5 à 55,5 km. C’est une évidente nouvelle violation des accords de cessez-le-feu de la part des agresseurs, comme on en constate trop souvent depuis des mois.

En première ligne devant Peski. Le secteur le plus à l’est du village de Peski, au sud-ouest de l’aéroport de Donetsk, est constamment harcelé par des tirs de mortiers automatiques ukrainiens 2B9 Vasilek de 82 mm.

« Comités révolutionnaires »

Praviy Sektor vient d’annoncer la création de « comités révolutionnaires » pour accentuer la pression contre le régime de Porochenko. Les extrémistes menacent directement (et une fois de plus) le gouvernement d’un renversement comparable au putsch de l’hiver 2013-2014. Mais en ont-ils réellement les moyens et leurs protecteurs d’outre-Atlantique risqueront-ils de s’aventurer vers un second Maïdan ? Quoi qu’il en soit, les groupes paramilitaires néobandéristes et néonazis restent un problème à régler pour le gouvernement de Kiev qui les a largement encouragés, équipés et instrumentalisés depuis plus d’un an. Depuis le désastre de Debaltsevo à l’hiver dernier, les difficultés que ces éléments armés créent au pouvoir « proeuropéen » n’ont pas cessé de croître. Après la destitution de l’oligarque Kolomoïsky de son poste de gouverneur de la région de Dniepropetrovsk, Kiev a tenté de mettre au pas ces éléments douteux. Mais pour la plupart, ils restent incontrôlables et font le jeu des faucons kieviens et washingtoniens. Il leur arrive souvent de refuser d’obtempérer à leur hiérarchie, de ne pas suivre les consignes de l’état-major général, d’agir comme des francs tireurs et de pratiquer toutes sortes de crimes et délits (trafics de drogue et d’armes, pillages, viols, assassinats, etc.) sous couvert de l’opération « antiterroriste ».

Dernier problème en date : dans la journée du 26 juillet, les paramilitaires de ce qui reste du 24e « bataillon Aydar » de la garde nationale ont eu un accrochage sévère avec les FAN vers Shchachtye, en compagnie de militaires de la 92e brigade mécanisée ukrainienne. La ville est censée devenir une zone démilitarisée, selon un accord avec l’OSCE, or les paramilitaires et une partie des militaires ukrainiens de la 92e refusent de quitter les lieux. Résultat : 4 blessés pour « Aydar » et plusieurs véhicules légers détruits, selon la version de Kiev, mais 14 blessés du côté des FAN et 8 tués et 21 blessés chez les Ukrainiens selon le dernier bilan. L’effectif d’une compagnie de ce qui reste d’ « Aydar », placé sous la responsabilité du lieutenant-colonel Evgeniy Ptashnik, devrait être retirée prochainement de la ligne de contact. En théorie, bien entendu. Rappelons qu’ « Aydar » est aussi en théorie dissous…

L’accrochage vu par la propagande kiévienne

Lait : face à l’Allemagne, la soumission ne paye pas

fn flamme

Communiqué du Front national

Le courrier de protestation adressé à la Commission européenne par la fédération de l’industrie laitière allemande dénonçant les mesures annoncées par le gouvernement français pour faire face à la crise de l’élevage éclaire d’un jour cruel les relations entre les deux pays.

François Hollande, pas plus que Nicolas Sarkozy avant lui, n’ont voulu entamer de procédure anti-dumping contre les abattoirs allemands, et plus largement contre les pratiques salariales en vigueur dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire de ce pays. Plutôt que de dénoncer officiellement le recours massif à la directive européenne sur le détachement des travailleurs qui permet aux entreprises allemandes de ces secteurs de payer des centaines de milliers de travailleurs originaires d’Europe centrale 3 à 4 euros de l’heure, ils ont préféré vanter le salaire minimum promis par Mme Merkel. Ils n’ont pas plus protesté quand le Bundestag, une fois promulgué le salaire minimum annoncé, a accordé de nombreuses dérogations permettant à ces secteurs de contourner ce dispositif. En 2013, Marine Le Pen avait profité de la visite de M. Hollande au Parlement européen pour l’interpeller à ce sujet. Gêné, le président de la République avait préféré ne pas répondre…

La soumission systématique du gouvernement à Bruxelles et à Berlin est finalement bien mal récompensée puisque même les mesurettes annoncées par Stéphane Le Foll sont désormais montrées comme des atteintes à la libre-concurrence. Quant au dumping social allemand, il peut continuer à détruire des dizaines de milliers d’emplois en France sans que personne ne proteste…

Ukraine / Donbass : elles s’appelaient Christina et Kira…

Donbass je suis Kristina

Par Erwan Castel, engagé volontaire dans les forces de Nouvelle Russie

Nous n’oublierons et ne pardonnerons jamais !
« Cette image peut choquer » … Non ! Cette image DOIT choquer !

Cette jeune femme serrant jusque dans l’au-delà son bébé a été lâchement assassinée par les soudards ukrainiens il y a 1 an, le 27 juillet 2014 à Gorlovka.

Ce jour là, le régime de Kiev, soutenu par les gouvernements de l’Union européenne, donne l’ordre à son armée de bombarder le centre de cette paisible ville minière de 250 000 habitants située au Nord de Donetsk. Ce bombardement, qui n’est pas le premier, ouvre par son horreur le long martyr que continue a endurer jusqu’à aujourd’hui cette cité courageuse de Novorossiya.

Ce jour là, les artilleurs ukrainiens, ivres de haine ont bombardé délibérément les quartiers résidentiels de la ville, utilisant des munitions chargés de phosphore blanc, comme l’attestent les brûlures observables sur les vidéos ci après. Sans compter les dizaines de blessés, 13 civils décéderont ce jour là, dont 2 enfants…

Ce crime odieux n’a jamais été mentionné par la « merdiacratie » occidentale aux ordres de ses commanditaires et le massacre continue aujourd’hui, dans l’indifférence des peuples européens bâillonnés à leurs télévisions et leurs individualisme lâche…

Au coeur de l’Europe, chaque jour, de nouveaux crimes contre l’humanité sont perpétrés sur le sol du Donbass, exécutés par une junte mise en place et soutenue par nos propres gouvernements occidentaux aux ordres des intérêts étasuniens qui, pour provoquer la Russie organisent un génocide.

Et personne ne bouge à l’Ouest !

Cela fait plus d’un an que cette population résiste à l’infamie et à l’anéantissement physique s’élevant par son courage au sommet de l’héroïsme tandis que les peuples d’Occident eux, restent silencieux et immobiles, sombrant par leur lâcheté dans la complicité de ces crimes abjects.

Lire la suite sur le blog d’Erwan Castel

Chiffres du chômage en juin : à défaut de changer de politique le gouvernement change de méthode de calcul et bidouille les données

FN_flamme_marine

Communiqué du Front national

Les chiffres du chômage du mois de juin 2015 viennent de sortir et traduisent une nouvelle hausse du chômage (+1300 demandeurs d’emploi en catégorie A) malgré un changement tout sauf innocent dans la méthode de calcul. Cette hausse légère masque une hausse beaucoup plus importante, passée presque inaperçue, conséquence d’une nouvelle méthode de calcul des services de Pôle Emploi.

Des consignes ont en effet été passées afin de faire basculer en catégories D et E des chômeurs qui, sans changement de méthode, seraient restés dans les catégories A,B ou C. Ainsi, sans ces bidouillages et sur la base de l’ancienne méthode, l’augmentation en catégorie A aurait été plus de forte de 10 000 individus à ce qu’elle est aujourd’hui, et même de 24 800 en y ajoutant les catégories B et C.

En conséquence, puisque le gouvernement entend transvaser les chômeurs d’une catégorie à une autre pour masquer son échec plutôt que de changer radicalement de politique économique, le Front national considèrera à l’avenir les chiffres du chômage en les interprétant dans leur intégralité, c’est à dire en prenant en compte les catégories A, B, C, D et E.

Barrages aux frontières : les agriculteurs français rappellent la nécessité d’une juste protection nationale

Marine Patriotes1

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Marine Le Pen et le Front national tiennent à renouveler leur soutien au mouvement national des agriculteurs qui depuis ce matin ont repris leurs actions symboliques, sous forme de barrages aux frontières de la France, ciblant plus particulièrement les frontières allemande et espagnole.

Ces actions, qui ne mêlent plus seulement les seuls éleveurs mais l’ensemble du monde agricole, pointent du doigt le vrai problème de la concurrence déloyale internationale voulue et organisée par l’Union européenne, notamment par la directive détachement des travailleurs. Le nombre de camions remplis de denrées alimentaires, arrêtés ce matin aux frontières, atteste l’ampleur du problème dans sa dimension aussi bien économique qu’écologique.

Puisque les gouvernements UMPS successifs refusent de contrôler les frontières, ce sont les citoyens qui s’en chargent, ressentant l’impérieuse nécessité de frontières nationales pour les protéger.

Le Front national demande l’abrogation immédiate de la directive européenne sur le détachement des travailleurs, ainsi que la possibilité de faire du protectionnisme économique lorsque nos productions sont soumises à une concurrence internationale manifestement déloyale.
Plus que jamais, il en va de la survie de nos grandes filières agricoles qui traversent depuis des années une crise structurelle profonde, et devant laquelle les gouvernements UMPS soumis à Bruxelles ne font rien.

La politique discriminatoire de Christiane Taubira vis-à-vis des Français de souche

Taubira té moi

Libres propos de Marie-Christine Barriere Dupuy

Madame Taubira a un comportement discriminatoire à l’égard de certaines catégories de la population dite « Français de souche ». L’un des droits de l’être humain est de communiquer librement sa pensée et ses opinions. Nulle loi ne doit restreindre arbitrairement sa liberté de parole… Nous devons rassembler tous ceux qui se reconnaissent et qui luttent contre la confiscation du droit d’expression ! Des crimes inimaginables sont commis par des immigrants, ou des Français à double nationalité sont volontairement, ignorés par le politiquement correct. À propos de sécurité, on libère des prisonniers pourtant lourdement condamnés et qui se hâtent, hors de tout suivi, de commettre les attentats qu’on connait…

La France qui censure est un État autoritaire et dictatorial qui dispose d’un pouvoir judiciaire responsable par ses laxismes envers les délinquants des violations qu’ils commettent sur le territoire national et qui constitue une atteinte à nos droits humains et à notre protection. Les Français de souche souffrant d’islamonausée, sont traités de xénophobes devant accepter l’invasion étrangère programmée, arrivant de tous les côtés. Avoir sa propre opinion sur la question fait courir le risque de se trouver cloué au pilori par des associations subventionnées militant pour telle ou telle cause qui ont eu elles-mêmes des condamnations dont on peut vérifier leur malhonnêteté en consultant leur pédigrée ! Les mensonges d’État et les non –dits sont des armes d’intoxication massive. Hollande égrène un chapelet de mensonges, forgé par ses conseillers en communication, pour maintenir la paix sociale. Il est temps pour nous de trouver la racine du problème et de l’éradiquer. Pourquoi tant de déni? Pourquoi tant d’obstination?

Lire la suite sur lagauchematuer.fr

Ukraine / Donbass : une ligne de front figée sous un soleil de plomb

Donbass Crimée Poutine Porochenko

En raison de la période estivale, nos rapports de situation seront mis en ligne de manière occasionnelle, l’essentiel de la rédaction de NationsPresse étant en congés annuels. La régularité de nos «Sitrep» reprendra début septembre. Merci à tous et à toutes de votre compréhension, de votre fidélité et de vos nombreux et chaleureux soutiens.
JF
___________

Il fait chaud dans le Donbass en ce milieu d’été, très chaud, autant qu’en France sous la canicule. L’offensive kiévienne tant attendue contre les positions républicaines n’a toujours pas eu lieu : essentiellement en raison de carences accrues dans les rangs des forces assiégeantes (des cas de refus d’obéissance dans la 17e brigade de chars par exemple), ajoutées aux problèmes internes d’un régime « proeuropéen » aux abois qui est confronté aux résultats de sa politique désastreuse et à une pression de plus en plus insistante des bandes armées d’extrême droite instrumentalisées par Washington qui ont été entrainées et légitimées depuis un an et demi. D’ailleurs, deux nouveaux «bataillons» de «police» viennent d’être créés… Dans la situation actuelle, la ligne de front est figée et l’intensification significative des combats ne sera possible qu’en cas de provocations flagrantes de la part des forces ukrainiennes. Et, cela, alors que la situation à la frontière avec la Transnistrie ne cesse de devenir de plus en plus inquiétante, après les actions meurtrières des paramilitaires de Praviy Sektor : Kiev aurait déployé 5 à 7.000 militaires et paramilitaires sur cette zone, un acte évidemment hostile envers Tiraspol, alors que la présence de troupes américaines sur le territoire ukrainien devrait durer de longs mois encore.

La ligne de front ces derniers jours : en bleu, les concentrations ukrainiennes, en rouge, celles des forces républicaines

L’essentiel des activités militaires dans le Donbass se résume à des accrochages sur l’ensemble de la ligne de contact, des duels d’artillerie plus ou moins intensifs et des mouvements de troupes correspondant à des rotations ou des arrivées de renforts. A noter que, le 14 juillet, l’artillerie des forces de Kiev s’est particulièrement déchaînée contre Donetsk et Gorlovka, principales grandes villes martyres du Donbass avec Lugansk (source).

Depuis, régulièrement, l’artillerie ukrainienne vise des quartiers résidentiels de Gorlovka et de Donetsk, sans but militaire. Et ce sont surtout les civils qui sont les principales victimes de cette folie meurtrière.

Principalement armée d’obusiers de 203 mm 2S7 Pion, la 43e brigade d’artillerie récemment créée est destinée à être directement employée contre les agglomérations du Donbass et plus précisément contre les zones résidentielles. C’est une unité uniquement destinée à semer la terreur, la destruction et la mort parmi la population civile.

La plupart des unités d’artillerie des FAN sont désormais concentrées à l’arrière, ne reste en appui-feu que quelques mortiers de 120 et de 82, autant dire presque rien face à l’artillerie lourde ukrainienne qui n’a toujours pas été retirée en dépit des accords de Minsk-2 et de la parole donnée.

Le front au quotidien

Sur le front nord, au-delà de Lugansk, le secteur de Shachtye est censé devenir une zone démilitarisée, comme Shirokino. Or, comme à Shirokino, les forces de Kiev se sont maintenues : une trentaine de paramilitaires de l’ex « bataillon Aydar » composé pour l’essentiel de néonazis, tiennent encore l’école de police, la centrale thermique et quelques barrages routiers. Hier, vers 19h00 (heure locale), un détachement des FAN aurait encerclé ce groupe armé kiévien, alors que l’OSCE reste impuissante face aux violations flagrantes par la partie ukrainienne des accords signés entre Kiev, Moscou et les représentants de Nouvelle Russie. Des véhicules blindés et des mitrailleuses lourdes tiennent en respect ces poches de résistance ukrainiennes.

Un détachement motorisé du bataillon de choc « Sparta » à l’exercice : le commandant Arseny Pavlov dit « Motorola » prépare chaque jour ses « Spartiates » pour remonter en ligne en cas de coup dur. À l’heure actuelle, « Sparta » est l’une des unités les plus qualifiées et les plus redoutables des forces de Nouvelle Russie. Un reportage de Gleb Kornilov sur le terrain d’entraînement.

Dominique Martin : « Laissons les Etats membres gérer leurs affaires et ça ira mieux! »

dominique_martin

Dominique Martin, député français au Parlement européen (Front national, groupe « Europe des nations et des libertés »), intervenait dernièrement en commission. Il a dénoncé l’Europe supranationale au détriment des Etats membres et de leur souveraineté face aux Américains qui veulent imposer leur traité transatlantique.

Laissons les Etats membres gérer leurs affaires et ça ira mieux !

Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées / Fusion des deux régions : Louis Aliot, l’homme de la situation !

Louis Aliot 3

Communiqué de France Jamet, membre du bureau politique du Front national, présidente du groupe FN en Languedoc-Roussillon

Lors de la séance plénière du conseil régional du 24 juillet 2015, l’assemblée régionale s’est prononcée sur l’avis du gouvernement fixant le chef-lieu provisoire de la future région à Toulouse. France Jamet n’a pas manqué de dénoncer l’inaction et l’impuissance de la majorité socialiste régionale pendant l’adoption de la loi NOTRe par ses propres amis de la majorité présidentielle dont certains siègent à la région Languedoc-Roussillon. Au contraire, le Front national s’est battu du début à la fin de l’élaboration de la loi NOTRe contre ce projet technocratique, anti-démocratique et contraire au modèle républicain.

Rappelant les véritables causes, électorales, de la fusion des deux régions voulues pour amoindrir le poids du mouvement national, refusant la division et l’affrontement organisés par les socialistes qu’implique le choix de la capitale régionale et regrettant que ni la proximité ni les économies ne soient au rendez-vous de ce grand chambardement territorial, le Front national a pu énumérer ses engagements dans le cadre de la grande région :

– Parité entre les deux métropoles Montpellier et Toulouse, sans omnipotence de l’une ou l’autre ;

– Équilibre des territoires : équilibre géographique, équilibre entre l’urbain et le rural, équilibre grâce au soutien d’un fort maillage de villes moyennes ;

– Co-construction de la future région avec les deux entités et identités respectives pour remédier aux faiblesses comme pour renforcer les atouts de chacune des régions.

Afin d’éviter la concentration de tous les pouvoirs à Toulouse qu’organisent « les candidats toulousains » de l’UMPS et assurer la réussite économique de toute la grande région, Louis Aliot, né en Midi-Pyrénées et vivant en Languedoc-Roussillon, élu des deux régions et crédité du meilleur score au premier tour, est le mieux placé pour organiser le mariage des deux régions en défendant l’intérêt général de tous les territoires et de tous nos compatriotes de la future région.