Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour… Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 2014

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Le Front National se donne plus de temps pour constituer un groupe au Parlement européen

Communiqué du Front National Fidèles à nos valeurs et nos engagements politiques, et en accord avec nos alliés politiques des partis de la Liberté en Autriche et aux Pays-Bas, du Vlaams Belang flamand et de la Ligue du Nord en Italie, nous avons fait le choix de privilégier la qualité Lire l'intégralité de l'article

Encart Front National - Flamme - logo

Mon adversaire c’est la finance mais ma conseillère économique est une banquière de Wall Street…

Communiqué du Front National François Hollande, au meeting du Bourget trois mois avant l’élection présidentielle, avait annoncé aux Français que la finance était son ennemi : « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - FN 2014

Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé

Louis Aliot, vice-président du Front National et député français au Parlement européen est l’invité de Tirs croisés sur I-Télé, émission présentée par Laurence Ferrari. Partager la publication "Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Bruxelles 2014

Conférence de presse de Marine Le Pen à Bruxelles sur les alliances du FN au Parlement européen

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, la présidente du Front National et députée française au Parlement européen, Marine Le Pen s’exprime sur son projet de constituer prochainement un groupe. D’ici à juillet, Marine Le Pen espère annoncer la naissance d’un groupe d’eurodéputés qui défendent une autre Europe afin de Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Européennes / Intervention de François Hollande — Louis Aliot : «Je l’ai trouvé nul !»

Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, était l’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique, en partenariat avec LCI. Après l’intervention du président de la République qui a commenté les résultats des élections européennes en France, Louis Aliot a réagi  : «Je l’ai trouvé nul, Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen BFM politique 241113

Européennes 2014 : Marine Le Pen invitée de «Bourdin direct» sur BFM-TV

Marine Le Pen, députée française au Parlement européen et présidente du Front National, était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin dans «Bourdin direct» sur BFM-TV. Elle a fait part de sa réaction au lendemain de l’intervention enregistrée, diffusée en différé aux Français par François Hollande qui a commenté les résultats des élections Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen réagit vivement à «l’erreur grossière» de l’agence Reuters !

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National A la suite d’une lourde erreur, l’agence Reuters a cru pouvoir indiquer que j’avais déclaré sur BFM-TV, envisager des alliances avec le Jobbik et l’Aube Dorée, j’ai déclaré exactement l’inverse, à la question posée par Jean-Jacques Bourdin : « Avec qui Lire l'intégralité de l'article

louis-aliot-sud-ouest-la-voix-est-libre-france3-lr-26-avril-2014

Européennes : réaction de Louis Aliot (FN) après l’intervention de François Hollande

Réaction de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, après l’intervention du président de la République, François Hollande, qui a diffusé un message enregistré depuis l’Élysée à 20 heures hier soir pour commenter les résultats des élections européennes. Louis Aliot : «On l’a vu pendant Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Résultats des européennes : réaction de Louis Aliot (FN)

25 mai 2014 – Réaction de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National au soir des résultats des européennes en France sur le plateau de France 2 dédié à l’événement. Partager la publication "Résultats des européennes : réaction de Louis Aliot (FN)" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - depute FN Europeennes 2014 - Europe-1

Européennes / Louis Aliot (FN) : «Nous allons continuer à dialoguer avec les Français et nous implanter sur le territoire»

Interview de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, dans «Europe 1 matin», une émission animée par Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. «Tout est encore à faire (…) Nous allons continuer à faire ce que nous faisons : dialoguer avec les Français et nous implanter Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Grâce aux Français, 24 députés FN siègeront au Parlement européen !

Résultats des élections européennes 2014 pour les candidats du Front National : Nord-Ouest : 10 sièges à pourvoir 5 sièges Marine Le Pen (FN) : Mme Marine Le Pen (FN), M. Steeve Briois (FN), Mme Mylène Troszczynski (FN), M. Nicolas Bay (FN), Mme Sylvie Goddyn (FN) Ouest : 9 sièges Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen : « Madame Taubira est un drame national »

La présidente du Front national a critiqué la politique menée par le gouvernement et s’est exprimée pour la première fois sur la crise israélo-palestinienne et les manifestations de soutien à Gaza qui se sont déroulées ces quatre dernières semaines.

Source

Un violeur relâché par la justice récidive à Paris !

injusticeL’homme aurait frappé à quatre reprises dans le 20e arrondissement de Paris, du passage des Soupirs à la rue des Pyrénées. Entre-temps, il avait été arrêté puis relâché, malgré ses aveux, au prétexte qu’il pouvait justifier d’un domicile.

Une jeune femme de 25 ans, se souviendra longtemps du nouvel esprit de clémence qui souffle sur la justice pénale. Le 27 juillet dernier, vers 3 h 30 du matin, en regagnant son domicile parisien, dans le 20e arrondissement de Paris, elle a été victime d’un viol par un multirécidiviste que la justice avait relâché quelques jours plus tôt, au motif qu’il présentait des «garanties de représentation». «En réalité, un simple justificatif de domicile fourni par la famille!», déplore un policier du syndicat Synergie-Officiers, dirigé par Patrice Ribeiro.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Communautarismes : la France est-elle encore une nation ?

islam france fillePar Maximilien Richonet

Après Barbès et Sarcelles, la place de la République samedi dernier s’est progressivement transformée en place de la haine. Une nouvelle fois, les forces de l’ordre ont fait les frais du déchaînement incontrôlé d’un certain nombre de jeunes non intégrés à la communauté nationale, en soif de violence gratuite. La statue de la République fut escaladée et même gratifiée de croix gammées, de nouveaux drapeaux israéliens ont brûlé, les slogans de haine ont une nouvelle fois fleuri.

Ces événements ne sont en réalité que le fruit d’une politique mondialiste et multiculturaliste menée depuis 40 ans par ceux qui nous gouvernent. L’entrée de la France au sein de l’Union européenne et l’arrivée de l’euro n’ont fait qu’accélérer ce processus de destruction de la nation. Le communautarisme puise sa force dans la faiblesse étatique, et la France, noyée dans la mondialisation, en est le parfait exemple. Le communautarisme se nourrit d’une nation sans repères et qui se meurt.

Lire la suite sur bvoltaire.fr

Les Russes veulent restreindre l’immigration

RussieLe problème de l’immigration, repoussé au second plan par les événements en Ukraine, demeure une menace à la sécurité nationale, annonce un rapport de l’Institut de stratégie nationale intitulé « Les risques sociaux de l’immigration », écrit ce jeudi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

« L’absence de politique gouvernementale cohérente sur ce plan aggrave non seulement la situation, mais change également l’opinion publique en renforçant l’instabilité au sein de la société », affirment les auteurs de l’étude. Selon ces derniers, les autorités russes devraient se préparer à une nouvelle vague d’immigration et de violence politique des immigrés.
Le rapport se réfère aux sondages et souligne que de plus en plus de travailleurs Russes voudraient restreindre l’entrée des étrangers en Russie, et estiment que l’immigration apporte plus de problèmes que d’avantages au pays. Le sentiment d’aversion pour les immigrés est croissant parmi les Russes. Il y a six ans, le même rapport annuel montrait que 17% des Russes considéraient leur venue comme un bienfait pour l’économie russe, alors qu’ils ne sont plus que 6% aujourd’hui. Les Russes étaient 29% – contre 36% actuellement – à accuser les immigrés de créer une concurrence sur le marché de l’emploi et de « voler » le travail de la population russe.

Lire la suite sur RIA Novosti

Ukraine / Donbass : Kiev maintient la pression sur Donetsk

Réunion du groupe tripartite à Minsk en Biélorussie, aujourd’hui, afin de discuter de la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine. Des représentants de l’Ukraine (ex-président Leonid Kutchma), de l’OSCE et de la Russie (l’ambassadeur russe en Ukraine Mikhaïl Zurabov) et des indépendantistes du Donbass ont entamé des pourparlers en vue d’un éventuel cessez-le-feu souhaité par Petro Porochenko, le président désigné de l’Ukraine. La réunion devrait se poursuivre demain.
Sur le terrain, la pression sur Donetsk ne diminue pas, même si la tentative de percer par le sud est visiblement un échec cuisant pour Kiev. Les forces ukrainiennes tentent depuis 24 heures de percer par le nord de Donetsk, sans succès pour le moment. Et d’aucuns affirment à Kiev, désormais, qu’il y aurait nécessité de « tuer 1,5 millions de personnes dans le Donbass ». Gloire à l’Ukraine !

Comme il fallait s’y attendre, depuis le revirement de Yatseniuk sur ordre de Washington, le parlement ukrainien a rejeté, une semaine après, la démission du Premier ministre, seuls 16 députés ayant soutenu son départ. Et dans le foulée, la Rada suprême a approuvé la mise en place d’une taxe supplémentaire de 1,5% en faveur des forces armées du pays. Le pays est déjà pauvre, il s’appauvrira un peu plus… avant de couler corps et âme.

La Russie a mis en place un corridor humanitaire d’évacuation des blessés coincés dans le chaudron. Un dispositif offert à tous les soldats et gardes frontières de l’Ukraine qui veulent se rendre sans armes.

Les forces de Kiev en difficultés

Une information d’importance et qui nous avait échappée : le général des gardes-frontières ukrainiens, Igor Momot, 48 ans, est décédé le 11 juillet dans la région de Lugansk pendant un tir de lance-roquettes multiples Grad (source). Officiellement, c’est le deuxième officier général qui décède lors de cette opération dite « antiterroriste ».

Entretien intéressant avec Yuri Biryukov, le responsable des Ailes du Phoenix, une ONG qui soutient les forces ukrainiennes en opération (source).

Il prétend que la corruption serait endémique à tous les niveaux de l’armée, même les plus élevés, ce qui compromet la situation des soldats engagés sur le terrain. Ainsi, il cite le manque de professionnalisme de nombre d’officiers, le manque de reconnaissance préalable et de sécurisation des colonnes de ravitaillement, et évoque même plusieurs cas où les routes n’ont été sécurisées concernant les mines et les IED posés la nuit par la milice. Beaucoup de généraux se moqueraient de leurs subordonnés et remettraient en cause par leur comportement l’opération dans son ensemble. Il y aurait aussi de la corruption concernant le versement des soldes ; sans oublier le fait que nombre de soldats seraient en ce moment complètement épuisés mentalement. D’aucuns seraient en train de se préparer à mourir… Pour avoir dévoilé tous ces problèmes, Yuri Biryukov aurait reçu des menaces de responsables du gouvernement actuel, y compris des menaces de mort. Et de conclure : « Personnellement, je préfère faire 5 ans de prison que d’aller servir un gouvernement comme celui-ci. Si le gouvernement ne peut pas détruire les séparatistes rapidement, je vous garantis que nous allons avoir un mouvement massif de désertions et des manifestations tout au long de l’Ukraine concernant l’opération antiterroriste. »

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour…

Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour, selon un sondage Ifop pour Marianne.

Lire la suite

Le n° 3 de la gendarmerie critique la politique pénale : il est viré !

A la fin de l’année dernière, le général Bertrand Soubelet avait exprimé de fortes réserves sur la politique pénale du gouvernement. Conséquence, le numéro 3 de la gendarmerie nationale a été remplacé à ce poste, mercredi en Conseil des ministres.

Le général Soubelet avait, le 18 décembre 2013, exprimé de fortes réserves sur la politique pénale face aux délinquants, relevant notamment le nombre de remises en liberté. Ses propos, tenus devant la commission de « lutte contre l’insécurité » présidée par le député socialiste Jean-Pierre Blazy et révélés le 6 janvier par l’AFP, avaient surpris. Il s’était attiré les foudres de sa hiérarchie et du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, mais avait gagné la sympathie de nombreux gendarmes de base saluant, sur les réseaux sociaux, le « général courage ». Denis Favier, le DGGN, avait dû diffuser en février, via Twitter, une mise au point afin de calmer les esprits, expliquant que « l’intention du général Soubelet n’était pas de mettre en cause la politique pénale ni de critiquer l’institution judiciaire, mais de souligner les difficultés rencontrées au quotidien par les unités dans la lutte contre la délinquance ».

Selon le compte rendu du Conseil, sur proposition du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, le général Michel Pattin a été nommé directeur des opérations et de l’emploi à la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), où il sera numéro 3. Le général Soubelet, a-t-on appris mercredi à Beauvau, doit, lui, prendre le commandement de la gendarmerie outre-mer, un poste qualifié de « prestigieux » et « de confiance »…

Source : lejdd.fr

L’urgence d’un tribunal arbitral du sport

Front National flammeCommuniqué d’Eric Domard, conseiller aux sports de Marine Le Pen

Alors que les compétitions de football de Ligue 1 et Ligue 2 vont reprendre, le club de Lens n’a été autorisé à s’aligner en Ligue 1 qu’il y a quelques jours, tandis que la formation de Luzenac est toujours dans l’attente d’une décision sur sa participation au championnat de Ligue 2, à 48 heures du coup d’envoi de la saison !

Ces situations ubuesques découlent des multiples recours engagés par ces clubs devant les diverses instances du football et des juridictions civiles suite à un premier avis défavorable à leur accession dans les ligues concernées.

Ces feuilletons juridico-sportifs ne sont pas sans conséquences sur l’élaboration et la visibilité des championnats ainsi que sur la préparation et la situation financière des clubs concernés plongés dans l’incertitude.

Il existe une solution pour sortir de ces procédures interminables qui passe par la création d’un Tribunal arbitral du sport, dont les décisions seraient promptes, souveraines et non susceptibles de recours devant la justice civile ou les juridictions européennes.

Cette alternative aurait aujourd’hui les faveurs de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.

Le Front National soutient cette mesure qui doit permettre de régler plus rapidement les contentieux sportifs, de sortir les clubs de l’expectative et respectera ainsi l’équité des compétitions.

Moscovici à la Commission européenne : zéro enjeu pour une France soumise à l’Allemagne

Florian PhilippotCommuniqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

La future nomination de monsieur Moscovici, désormais candidat officiel de la France à un poste de commissaire européen, revêt un enjeu absolument nul tant tous les candidats potentiels sont interchangeables sur le fond.

Qu’on nomme à ce poste un UMP, un PS ou même une chèvre, les politiques appelées à être mises en œuvre seront de toute façon contraires aux intérêts de la France et des Français.

Cette affaire est cependant révélatrice de la soumission permanente de la France à ses maîtres européens. Elle témoigne du rapport de force lamentable qui existe entre la France affaiblie de l’UMPS et l’Allemagne consciente de ses intérêts de Mme Merkel.

Cela est si vrai que monsieur Moscovoci multiplie les efforts depuis plusieurs semaines en vue de se faire adouber par les Allemands, qu’il sait rétifs à sa candidature au poste de commissaire chargé des affaires économiques. Pour sa défense, il s’est pourtant montré un exécutant docile de l’austérité et des diktats imposés par Bruxelles et Berlin du temps de son ministère…

Cette nomination d’intérêt zéro offre donc le triste spectacle d’une France abaissée et humiliée, contrainte de s’agenouiller pour un poste dérisoire de gardien en chef de la prison européenne.

Le Front National entend au contraire redonner à la France la pleine jouissance de sa liberté, par une souveraineté retrouvée dans l’ensemble des domaines de sa politique. Nous rappelons ainsi notre volonté d’organiser au plus vite un référendum en vue de sortir la France de l’Union européenne.

La crise du CAPES et de l’élitisme républicain

Gilles Lebreton candidat euro circonscription Ouest election europeennes 2014Communiqué de Gilles Lebreton, conseiller enseignement supérieur de Marine Le Pen – Député français au Parlement européen

Les résultats 2014 des concours du CAPES dans les disciplines fondamentales sont catastrophiques. En lettres modernes, à peine plus de 80% des postes ont été pourvus : 182 postes sur 1 070 sont en effet restés vacants faute de candidats jugés suffisamment aptes à les occuper. En mathématiques, la proportion tombe à moins de 70% (sur 1 243 postes, 405 non pourvus). Et en lettres classiques, elle dégringole à moins de 50% (sur 200 postes, 101 non pourvus).

Les causes de cette crise sont connues : elles tiennent essentiellement à la perte d’attractivité du métier d’enseignant, moins bien considéré socialement qu’à l’époque des Trente glorieuses. L’ultralibéralisme triomphant a jeté le discrédit sur cette profession pourtant essentielle à l’avenir de nos enfants et donc du pays. L’État s’est quant à lui converti à l’idéologie postsoixante-huitarde du pédagogisme qui a accéléré la perte d’autorité des maîtres. Victimes de cette influence libérale-libertaire, les jeunes les plus brillants ont donc pris la malheureuse habitude de se détourner du métier d’enseignant au profit de professions plus lucratives et moins décriées.

Aujourd’hui, la crise des vocations prend une telle ampleur qu’elle semble annoncer une dégradation inexorable de la qualité de notre système d’enseignement, amplifiant ainsi son déclin déjà enregistré depuis plusieurs années par l’OCDE. A terme, c’est l’élitisme républicain qui risque d’être remis en cause, au profit d’un système clanique qui réservera les meilleurs maîtres aux enfants des riches et des puissants…

Seul un État fort pourra redresser la barre : un État qui restaurera les vertus de l’effort et du travail et qui rendra aux enseignants le respect et l’autorité dont ils ont besoin pour former nos enfants.

Basket : un succès de bon augure pour l’équipe de France

Bouton NP INFO SPORTSPremier match de préparation en vue de la Coupe du monde et premier succès pour l’équipe de France face à la Belgique (79-57), mercredi à Rouen.

Tirer les enseignements d’un premier match de préparation, à un mois de la Coupe du monde en Espagne, n’est pas chose simple. Face à la Belgique, l’équipe de France a pris ses premiers repères et signé un succès de bon augure pour la suite des opérations (79-57). Appliqués, les Bleus se sont montrés patients pendant les deux premiers quart-temps, profitant de leur avantage de taille à l’intérieur et d’une agressivité supérieure (21 lancers tentés), notamment celle de Florent Pietrus (6 pts, 5 rebonds), pour virer en tête à la pause (36-33).
En cruel manque d’adresse pendant les deux premiers actes (0/8 à trois points , 6 sur 20 au final), les hommes de Vincent Collet ont corrigé le tir à la reprise, bien lancés par Antoine Diot (6 pts) ou encore Nando De Colo (7 pts). Face à un adversaire beaucoup moins bien organisé en attaque, tout est devenu ensuite plus facile.
Rudy Gobert, qui a débuté sur le banc, a crevé l’écran en terminant meilleur marqueur de la rencontre (16 points, 6 rebonds, 2 contres), le tout à 100% de réussite aux tirs (6/6).
Les 22 points d’écarts obtenus finalement par la France n’ont pu que rassurer sur la forme du groupe, et sur le potentiel à disposition de Vincent Collet, qui récupèrera Boris Diaw lors du stage à Pau (du 3 au 11 août). Prochain match de préparation : le 8 août au Palais des Sports de l’Élan Béarnais face à la Croatie.

Source : lequipe.fr

Ukraine / Donbass : l’avantage reste aux indépendantistes

Quelques instants de répit, avant de repartir au feu

L’offensive lancée, il y a moins d’une semaine pour prendre en tenailles la poche du Donbass, s’est essoufflée sur la plupart des objectifs assignés par l’état-major de Kiev et aucun d’entre eux n’a été atteint. Même à Gorlivka, où la tâche semblait la plus facile, les forces ukrainiennes se sont heurtées face à un redoutable rempart défensif. Hier, plusieurs heures avant que John Kerry, le secrétaire d’Etat américain aux Affaires étrangères, n’annonce un possible cessez-le-feu de la part de Kiev, le général Valery Geletey, le patron de la défense, a remis en cause «la capacité de l’armée ukrainienne à poursuivre l’offensive à l’Est, tellement elle est épuisée ». Porochenko a donc demandé à son homologue biélorusse, Aleksandr Lukachenko, d’intervenir auprès des indépendantistes du Donbass pour entamer une médiation.

La colère gronde dans l’Ukraine bandérisée de force par l’UE et les USA : manifestation hier devant le bureau de la conscription à Novoselitsk, dans la région de Tchernivtsi dans l’Ouest.Le pseudo cosaque ukrainien d’extrême droite qui veut envoyer les autres se faire tuer à sa place n’en mène pas large devant ces femmes légitimement en colère.

Tom Parfitt du Daily Telegraf confirme que la communication du pouvoir à Kiev est en dessous de tout (comme le reste) : tout le week-end dernier, ils ont fanfaronné à qui voulait bien les entendre, que les troupes ukrainiennes avaient pris possession du site du crash du Boeing de la Malaysia Airlines. Des allégations mensongères reprises par les médias français, comme de bien entendu, sans vérifications aucune. En fait, elles ne n’ont jamais été en mesure de l’atteindre. Aujourd’hui, le journaliste britannique s’est rendu sur les lieux et a même rencontré Natalya Volosyna, maire de Petropavlivka. « Il n’y a eu aucun combat sur les quatre sites des débris du MH17 que j’ai visité aujourd’hui, écrit le journaliste sur son compte Twitter. Mais les habitants ont entendu des bombardements, des tirs à proximité ces derniers jours. »

A bout de souffle

L’armée ukrainienne, épuisée, éreintée même, manquant de réserves stratégiques, devant gérer tant bien que mal des pertes inquiétantes, tant en hommes qu’en matériels et armements divers, a désespérément besoin d’une pause pour se regrouper, se réorganiser et se reconditionner. En dépit d’une position difficile, la situation est clairement aujourd’hui en faveur des forces de Nouvelle Russie, qui maîtrisent parfaitement le terrain et manœuvrent remarquablement bien malgré un déficit tant en effectifs, qu’en matériels et en moyens d’artillerie sol-sol et sol-air.

cliquez pour agrandir

La carte de la situation militaire au 30 juillet au soir. On note que nous avons maintenant trois zones d’encerclement, trois chaudrons : le plus grand, celui à la frontière russe (éléments épars des 24e, 72e, 51e et 25e brigades) ; un deuxième plus petit au sud de Lugansk, sur une partie de la zone aéroportuaire (éléments du 80e régiment aéromobile de Lviv) et enfin une toute nouvelle poche au nord de Shakharsk (sans doute des éléments de la 95e brigade aéromobile de Zhytomyr).Pour ce qui est de cette dernière, elle est due à la percée du week-end qui a été colmatée et le piège tendu par la milice de Nouvelle Russie s’est refermé sur ces éléments qui n’ont pas su faire demi-tour à temps.

Du côté des forces du Donbass, le moral est bon et les efforts considérables consentis ces derniers jours n’ont affecté en rien les capacités défensives, et même parfois offensives des troupes indépendantistes. En face, il en est tout autrement, et la situation politique critique du pays n’arrange rien. A Kiev, c’est la paranoïa qui prime sur la raison. La chasse aux sorcières a même débuté au sein d’une société qui commence à s’interroger sérieusement sur le bien fondé de l’action politique de ceux qui ont été imposés à la tête de l’Etat à l’hiver dernier. Le SBU, tout à la botte de la CIA et autres « agences » occidentales, tout comme le Conseil national de sécurité et de défense contrôlé par l’extrême droite galicienne, voient des ennemis partout. Dernière perle en date : le SBU vient de publier une liste hallucinante de 152 militaires de la 95e brigade aéromobile de Zythomyr considérés comme «peu fiables» (sic). Les troupes de cette unité qui sont, en ce moment, en première ligne ont dû apprécier (source)… Mais dans ce pays de cinglés qu’est devenue l’Ukraine « proeuropéenne » est-ce si étonnant ?

Suppression des bourses au mérite : les mensonges de l’égalitarisme…

Par Paul-Marie Andreani

Le gouvernement a annoncé la semaine dernière son intention de supprimer les bourses au mérite à la rentrée 2014. Mis en place lors du mandat précédent, ce dispositif permettait aux étudiants ayant obtenu leur bac avec une mention « très bien » de recevoir une aide financière annuelle de 1.800 euros pendant trois ans. L’attribution de bourses en fonction du mérite individuel récompense l’excellence scolaire et distingue le travail fourni par les élèves les plus brillants. Mais cette vision méritocratique de l’enseignement est aujourd’hui combattue par le gouvernement.

Lire la suite sur bvoltaire.fr

La Troisième Guerre mondiale a commencé

democracy_warLes tensions internationales sur fond de crise en Ukraine ne sont pas une escalade de la guerre froide, mais le début de la Troisième Guerre mondiale, considère Vladimir Chtol, docteur en sciences politiques à l’Académie russe de l’économie nationale.

« La guerre froide dont tout le monde parle a pris fin au début des années 1990. Ce à quoi nous assistons aujourd’hui est une véritable Troisième Guerre mondiale, dont les racines plongent dans la tragédie yougoslave de 1999 (bombardement de la Yougoslavie par les forces de l’OTAN dans le cadre de l’opération Force alliée) », a souligné M. Chtol lors de la table ronde intitulée « Russie-USA-UE-OTAN : garantie de notre sécurité commune ou nouvelle guerre froide ? ».

Selon l’expert, l’entrée des troupes de l’OTAN en Ukraine et l’octroi à cette dernière du statut du partenaire principal en dehors de l’Alliance pourraient constituer l’événement déclencheur d’un conflit d’envergure internationale.

« Une zone morte est en train de voir le jour en Ukraine. Personne n’y veut d’un peuple autonome, cette terre voyant s’entremêler les intérêts d’acteurs qui y sont complètement étrangers », considère Vladimir Chtol.

Source : RIA Novosti

Libye : les islamistes s’emparent de la principale base militaire de Benghazi

Le Conseil de Choura des révolutionnaires de Benghazi, une alliance de groupes islamistes et jihadistes, a pris le contrôle du quartier général des forces spéciales.

La principale base militaire à Benghazi, est tombée mardi aux mains de groupes islamistes après plusieurs jours de combats meurtriers , a-t-on appris de sources militaire et islamiste. Une source militaire a confirmé que la base principale des forces spéciales est tombée mardi aux mains de ces groupes dont celui d’Ansar Asharia, classé comme organisation terroriste par Washington.

Les forces spéciales sous le commandement du colonel Wanis Abou Khamada se sont retirées à la suite de plusieurs attaques, a ajouté la même source. Sur sa page Facebook, le groupe jihadiste d’Ansar Asharia a publié des photos de leur butin de guerre : des dizaines d’armes et de caisses de munitions.

Le Conseil de Choura des révolutionnaires de Benghazi, une alliance de groupes islamistes et jihadistes, avait annoncé le week-end dernier avoir pris le contrôle d’autres sites militaires de l’armée, mais cette dernière a minimisé ses pertes.

La prise de contrôle de cette base est la plus grande perte pour l’armée libyenne, qui peine à se reconstruire depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.
Dépassé, le gouvernement libyen a appelé mardi à l’arrêt des combats à Benghazi, déplorant la situation dramatique des habitants de Benghazi pris au milieu des affrontements.

Source : lesechos.fr