Marine Le Pen - bleu marine

Marine Le Pen : « La fracture ne fait que s’élargir entre la classe politique et le peuple »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée, ce matin, d’I-Télé et de RTL où elle a commenté les résultats du second tour des élections départementales qui ont confirmé l’ancrage local de la principale formation politique de l’opposition qu’elle dirige. Elle a notamment dénoncé le mode de scrutin inique Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Nous faisons 360.000 voix de plus qu’aux européennes ! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était ce matin l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC. Elle a commenté les excellents scores du FN sur l’ensemble du territoire national à l’occasion du 1er tour des élections départementales ce dimanche. Elle a souligné que le « Front national est le Lire l'intégralité de l'article

Louis-Aliot-France Culture europeennes-2014

Louis Aliot : « Le parti socialiste est en échec grave »

Louis Aliot, vice-président du Front national et député français au Parlement européen, commentait hier soir les très bons résultats du premier tour des élections départementales. « Je constate que le PS est en échec grave et que Monsieur Valls devrait en tirer les conséquences, car il a mené une campagne absolument Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : «Si le PS prend une déculottée, il faut que Valls… valse !»

A une semaine du premier tour des élections départementales, la présidente du Front national accorde un entretien au Parisien Aujourd’hui en France. Dérapages de certains candidats, mesures appliquées en cas de victoire dans un département, négociations au 3e tour, les attaques du Premier ministre Valls, mais aussi les assistants parlementaires Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Tous politique

Marine Le Pen dénonce une «caricature grotesque» du Front national par François Hollande

La présidente du Front national Marine Le Pen répond au président socialiste de la République, François Hollande qui a estimé devant les lecteurs du Parisien – Aujourd’hui en France qu’il fallait «arracher les électeurs au FN». Marine Le Pen a visiblement très peu goûté les propos de François Hollande sur Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - europeennes 2014

Marine Le Pen : « Il faut couper les financements au fondamentalisme islamiste! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Francis Letellier dans le « 12/13 Dimanche », le magazine politique de France 3. La question du jour portait sur la progression du FN en vue des élections départementales. L’actualité du moment a aussi été évoquée : la réaction du Lire l'intégralité de l'article

Jean Roucas, nouvelle victime de la censure !

soutien a Jean Roucas - Mobilisation sur Facebook pour la Liberte d'expression

Communiqué Gilles Lebreton, député français au Parlement européen

L’humoriste Jean Roucas vient d’être renvoyé du Théâtre des 2 ânes, dans lequel il se produisait depuis de longues années. Sa faute ? On lui reproche d’avoir commis un crime de lèse-majesté en tweetant « Heil Hollande ».

La liberté d’expression se porte décidément de plus en plus mal en France. Après Eric Zemmour, chassé d’I-Télé pour des propos sur l’islam, c’est au tour de Jean Roucas de subir le châtiment de la censure pour avoir osé se moquer du président de la République.

Qui peut croire sérieusement qu’il ait réellement voulu comparer Hollande à Hitler ? Chez les humoristes, l’excès de langage et la caricature sont des procédés couramment admis. L’impertinence est par ailleurs une caractéristique de l’esprit français.

En réalité, Jean Roucas paye le prix de son soutien à Marine Le Pen. Son tweet n’est qu’un prétexte pour le liquider. Il s’agit là d’une preuve supplémentaire que le système politico-médiatique s’affole de la montée en puissance du Front national, et qu’il est prêt à renier les principes de la démocratie pour se maintenir au pouvoir.

Dans ce moment difficile pour lui, j’apporte mon soutien à cet homme courageux qu’est Jean Roucas.

Stratégie européenne pour l’alcool : les députés UMP refusent de défendre le patrimoine gastronomique français

Front National  Flamme FN

Communiqué de Mireille d’Ornano, Sylvie Goddyn, Joëlle Mélin, Jean-François Jalkh, députés français (Front national) au Parlement européen

Les députés français du Front national, Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Joëlle Mélin et Jean-François Jalkh ont déposé de nombreux amendements à la proposition de résolution du Parlement européen sur la stratégie européenne en matière d’alcool. Deux de ces amendements rappelaient que l’Union européenne doit tenir compte du patrimoine gastronomique, notamment français, classé au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Alors que les députés patriotes avaient proposé des modifications valorisant le patrimoine français et sur lesquelles tous les représentants du peuple français au Parlement européen auraient dû être d’accord, les députés UMP ont voté contre ces amendements en commission Environnement ce mardi 31 mars 2015.

À l’évidence, et à l’image des coups bas politiques durant la dernière campagne des départementales, les partis du système sont enfermés dans un sectarisme idéologique et partisan qui dessert les Français. Leur refus de soutenir ces propositions du Front national reflète par ailleurs le mépris du parti de Nicolas Sarkozy pour les terroirs, les traditions et la culture française et rejettent les intérêts des Français. Le grand rêve européiste de la caste UMPS est donc clairement détaché de toute réalité locale et de la civilisation française qui fonde pourtant notre nation.

Le Front national s’est donc à nouveau engagé du côté des territoires, des artisans et des producteurs en voulant définir une limite claire à l’action de l’Union européenne en matière d’alcool. Si la prévention et la lutte contre les abus d’alcool qui mettent en danger le consommateur et son entourage sont nécessaires, il convient avant tout de traiter, à l’échelle des États, les causes de l’alcoolisme et des dérives de cette consommation, chez les jeunes notamment. Les députés Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Joëlle Mélin et Jean-François Jalkh ont proposé des amendements en ce sens.
Le Front national veille à ce que l’Union européenne soit freinée dans ses élans bureaucratiques et prohibitionnistes qui menacent nos libertés et nos traditions.

Un lobbyiste pro-Monsanto refuse de boire un herbicide qu’il juge « potable »

Monsanto2

Faites ce que je dis… Le médecin et lobbyiste Patrick Moore a, en une phrase, réduit à néant tous ses arguments pour défendre un herbicide.

Vous aimez le glyphosate ? Apparemment, Patrick Moore, médecin et lobbyiste pro-Monsanto, est prêt à défendre qu’il est « potable », mais pas à en boire lui-même. Sa réaction dans l’émission Spécial Investigation de Canal+ vaut tous les arguments du monde. Le Dr Moore défendait le tristement célèbre Roundup, l’un des herbicides les plus décriés qui soient, un « désherbant total », non sélectif, classé depuis peu dans la liste des « cancérogènes probables » par le Centre international de recherche sur le cancer.

Lire la suite sur lepoint.fr


Un pro-Monsanto défend un herbicide « potable… par LePoint

Non aux salles de shoot ! Oui à la lutte contre la drogue !

FN_flamme_marine

Communiqué du Front national

Critiquable sur bien des points, le projet de loi Santé actuellement en discussion contient une disposition scandaleuse, l’expérimentation des funestes salles de shoot, pudiquement baptisées « salles de consommation à moindre risque ».

Les salles de shoot lèvent l’interdit de la drogue et sont en ce sens un signal désastreux envoyé à la société et à la jeunesse. Elles constituent de surcroît une nuisance évidente pour les riverains.

Certains députés de l’UMP critiquent ce projet, oubliant sûrement que Roselyne Bachelot alors ministre de la Santé de Nicolas Sarkozy le proposait il y a quelques années…

Contre la drogue, toutes les drogues, il ne faut pas mollir encore davantage mais au contraire lancer l’offensive, par la prévention, les soins contre l’addiction et surtout une répression accrue.

Les gouvernements successifs ont pris l’habitude de ne pas déranger les filières de la drogue dans certains quartiers, pour préserver une forme d’équilibre social. Cet équilibre est vicié, trompeur : il convient d’attaquer les foyers du trafic de drogue partout et d’aller chercher les dealers là où ils sont pour les condamner à des peines exemplaires.
Enfin, comment imaginer lutter contre les trafics internationaux de la drogue sans retrouver la maîtrise de nos frontières ? Celle-ci est indispensable. La frontière nationale est l’ennemie de la drogue, Schengen et l’Union Européenne sans frontières ses meilleurs alliés.

Gilbert Collard : « Progressivement on va arriver à récupérer des alliances intérieures »

Gilbert Collard

Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine élu dans le Gard, était l’invité de Nicolas Beytout sur le plateau de L’Opinion ce mardi 31 mars 2015. Il s’est, entre autres, exprimé sur les élections départementales et la sortie de l’euro proposée par le FN, rappelant «qu’avant l’euro, il y avait notre monnaie, ce n’est donc pas l’inconnu» que de retourner au franc. Également interrogé sur la loi Touraine, il s’est dit contre l’instauration du tiers payant car «les médecins sont effrayés par ce système».


Gilbert Collard – Départementales 2015 : « Le… par Lopinionfr

Marine Le Pen : « Toutes les cartes sont rebattues »

MLP2

La présidente du Front national compte amplifier les résultats obtenus aux départementales lors des prochaines régionales, où elle espère que son parti emportera quatre régions.

Le FN n’a gagné aucun département. C’est une défaite pour vous ?

Non. Je ne m’attendais pas à en gagner, ce n’était pas dans mes pronostics. La marche était trop haute avec un seul élu sortant. Je suis très contente. Nous sommes extrêmement hauts dans des territoires extrêmement variés. Nous en mesurerons toute l’importance lors des régionales.

Le FN reste cependant une force de premier tour…

Donnez-nous du temps ! En 2007, nous faisions 4,5 % aux législatives. On augmente notre score aux cantonales de 2011 de 10 points… Ce n’est pas rien. Nous sommes au seuil de la bascule. Ce qui se passe est un basculement majeur de la vie politique depuis quarante ans. Toutes les cartes sont rebattues. On va fabriquer des cadres, des militants. On aura des relais dans les cantons qui seront implantés, qui interviendront dans la presse, qui connaitront les dossiers locaux. C’est incontournable et c’est ce qui nous manquait.

Je remplis, en tout cas, mon contrat : implantation locale, professionnalisation, normalisation. C’était le triptyque de mes engagements quand je suis arrivée à la tête du FN…

Lire la suite sur lemonde.fr

Bygmalion : trois responsables de la campagne de Sarkozy en 2012 placés en garde à vue

Sarko tête de neuneu

Guillaume Lambert, directeur de la campagne et aujourd’hui préfet de Lozère, le député UMP Philippe Briand, qui en était trésorier, et l’avocat de l’UMP, Philippe Blanchetier sont interrogés à l’Office anticorruption de la police judiciaire, à Nanterre.

Trois responsables de la campagne de Sarkozy en 2012, dont son directeur et son trésorier, ont été placés en garde à vue, mercredi 1er avril, dans le cadre de l’enquête sur l’affaire Bygmalion, selon des sources proches de l’enquête. Cette société est au centre d’une enquête judiciaire sur de fausses factures présumées qui viseraient à masquer des dépassements illégaux de financement de campagne.

Lire la suite sur francetvinfo.fr

Ukraine / Donbass : l’attente d’une offensive de printemps

US Ukraine

Les forces de Nouvelle Russie poursuivent leur unification et l’homogénéisation de leurs structures, en profitant de l’accalmie très relative qui règne sur le front du Donbass. Du côté de Kiev, on continue de recevoir les premiers lots de matériels lourds US et de nouveaux « instructeurs » occidentaux (principalement américains) sont annoncés pour courant avril. En ce début de printemps dans le Donbass, le calme aléatoire qui règne préfigure sans doute une déchainement de fer et de feu d’ici peu. Chacun semble s’y préparer.

Les grandes manœuvres de l’OTAN ne se déroulent pas seulement sur terre (voir notre chronique précédente), mais aussi sur mer. Le destroyer lance-missiles américain USS Jason Dunham (DDG-109) de la classe Arleigh Burke entrera dans les prochains jours en mer Noire. Le 13 mars, ce destroyer était encore dans le port monténégrin de Bar sur la mer Adriatique, ce pays des Balkans ayant un gouvernement des plus serviles envers Washington. Le destroyer américain doit relever la frégate française La Fayette (F710), qui a quitté le port d’Odessa le 30 mars.

Entrainement et matos US pour une armée de bras cassés

Une nouvelle livraison de Humvees blindés vient d’arriver en Ukraine (sur les 230 promis) et la trentaine déjà livrée il y a une semaine. Les Etats Unis ont déjà fourni à ce jour pour 120 millions de dollars d’assistance au régime putschiste, et doivent encore fournir pour 75 millions de dollars d’équipement divers, y compris des drones, les radars de contre-batterie, des dispositifs de vision nocturne, et de l’assistance médicale. Il est aussi vraisemblable que des postes antichars guidés de type Javelin soient livrés d’ici peu.
Ces HMMWV devront prochainement être retirés des effectifs des forces US, selon une décision prise en 2012. En effet, le Pentagone a annoncé une modernisation massive de ses véhicules légers de type Hummer, dont les performances en Afghanistan comme en Irak furent des plus décevantes, l’engin ayant dû subir moult modifications et autres revalorisations depuis 2002 afin d’être opérationnel sur le terrain.

Selon Arsen Avakov, le ministre des Affaires intérieures de l’Ukraine, 290 paras américains de la 173e brigade aéroportée (173rd Airborne Brigade Combat Team « Sky Soldiers ») vont débuter un cycle de formation dans la région de Lviv, au camp de Yavoriv, à partir du 20 avril : il s’agit de former certaines des unités les plus extrémistes du régime de Kiev, y compris des néonazis. Selon Avakov, les Américains auraient l’intension de mettre à disposition de la garde nationale de l’équipement dernier cri question communication et détection nocturne ou pas mauvais temps. Quelque 900 paramilitaires sont concernés par cet entraînement. Il s’agirait d’éléments des unités « Azov », « Jaguar », « Omega » et des unités des régions de Kiev, de Kharkov, de Zaporozhye, d’Odessa, de Lviv, d’Ivano-Frankivsk et de Vinnitsa.

Une formation sans doute bien utile (mais dont l’efficacité restera à démontrer) puisqu’on apprend que plus de la moitié des effectifs de la 4e mobilisation en Ukraine ne seraient pas aptes pour le service en raison de troubles mentaux ou nerveux (dépressions nerveuses, troubles du comportement…), selon le service de presse du « Bloc Porochenko ».
Au final, s’il y a des troupes étrangères sur le sol ukrainien, c’est bien du côté de Kiev qu’elles se trouvent.

Départementales 2015 : les patriotes en force

FN départementales 2015

Voici l’infographie des performances des candidats patriotes dans les départements à l’issue du second tour des élections départementales qui ont vu s’installer durablement et localement l’opposition du Front national – Rassemblement Bleu Marine face à l’UMPS.

Le bureau politique du Front national a adopté une « charte d’engagement politique pour le département », qui est adressée aux élus souhaitant servir l’intérêt général dans les départements où, à l’issue du second tour des élections départementales, il n’y a pas de majorité départementale absolue.

Gard / Départementales : à Vauvert, Meizonnet (FN-RBM) détrône Denat (UMPS)

Meizonnet FN

Le candidat du FN a battu le président PS du département de 250 voix.

Sensation à Vauvert où Jean Denat, le président du département (48,66%) a été battu par Nicolas Meizonnet, le candidat du Front national (51,44%) qui signe une de ses deux victoires dans le Gard. 250 voix ont séparé Nicolas Meizonnet et Béatrice Pruvot de Jean Denat et Pascale Fortuna-Deschamps.

Au premier tour, Nicolas Meizonnet et Béatrice Pruvot (FN) avaient obtenu 42,69% ; Jean Denat et Pascale Fortuna-Deschamps (majorité départementale), 30,82%.

Source : midilibre.fr

Départementales / Hérault – Pays de Lunel : à lui seul, le Front national fait jeu égal avec l’UMPS !

vouzellaud-et-mina_lunel_FN

Communiqué de Nicole Mina et de Guillaume Vouzellaud, candidats du Front national sur le canton de Lunel (Hérault)

Nicole Mina et Guillaume Vouzellaud remercient chaleureusement l’ensemble des électrices et électeurs qui leur ont témoigné leur confiance. Avec 8.567 suffrages, le Front national réalise un score historique sur le canton de Lunel pour ces départementales et pérennise son implantation locale.

Le Front national incarne désormais une véritable espérance et un vote d’adhésion pour la moitié de l’’électorat lunellois. Au second tour près de 2.000 électeurs supplémentaires ont ainsi choisi le camp des patriotes. En six ans, sur le canton de Lunel, ce ne sont pas moins de 5.100 nouveaux électeurs qui ont rejoint les convictions du mouvement national. Ainsi, sur Lunel, le Front national a progressé en voix de 25% depuis mars 2014. Mieux encore, sur Marsillargues, le mouvement de Marine Le Pen multiplie par trois le nombre de voix en un an.

Malgré un score très important de 41% au premier tour, le faible écart de voix (112) avec le parti socialiste sur l’ensemble du Pays de Lunel s’explique par trois phénomènes concomitants :

- Une instrumentalisation militante de certains médias en faveur des candidats socialistes tout au long de la campagne électorale ;

- La forte mobilisation au second tour par le parti socialiste d’une clientèle communautaire notamment dans les bureaux de Lunel. Que leur a promis le PS ?

- Le choix politicien de Claude Arnaud de faire voter « Barral », comme s’en vantaient dimanche soir ses adjoints, est une responsabilité écrasante pour l’avenir des habitants du canton et de la commune. Ce « deal » de l’UMPS s’est fait contre les intérêts des contribuables et des forces vives du pays de Lunel.

De plus, en raison de très nombreuses irrégularités constatées lors du scrutin de dimanche, Nicole Mina et Guillaume Vouzellaud étudient d’ores et déjà la possibilité de déposer un recours au TA sur des faits probants.

Dimanche 29 mars 2015, l’UMPS a joué son va-tout. Ce succès ressemble fort à une victoire à la Pyrrhus pour l’UMPS. Dès demain, les sept conseillers municipaux et les militants du Front national ancrés sur le Pays de Lunel et forts de 8.567 soutiens reprendront leur bâton de pèlerin pour défendre la France et les Français d’abord dans la perspective des régionales de la fin de l’année. Grâce à cet enracinement solide et durable, de nouvelles flammes « Bleu-Blanc-Rouge » naîtront encore de 2015 à 2020, ici et là sur le canton, à Saint-Just, Saint-Nazaire, Lunel-Viel…

Parce que l’avenir, dans le Pays de Lunel comme partout ailleurs en France, c’est le Front national.

A Moscou se prépare le plus grand défilé du Jour de la Victoire

pulsante russia

Le défilé anniversaire du Jour de la Victoire dans la Seconde Guerre mondiale sera le plus grandiose dans l’histoire de cet événement solennel. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré que près de 15.000 militaires défileraient sur la Place Rouge, et qu’au total 80.000 militaires prendront part à cet événement.

En outre, Moscou a invité les unités de 16 États étrangers, dont 9 ont déjà confirmé leur participation.

Matériel terrestre

194 unités de matériel militaire prendront part au défilé du Jour de la Victoire 2015 à Moscou, notamment les chars T-90A, les véhicules Tigre, les canons automoteurs MSTA-S, les véhicules de transport de troupes BTR-82A, les systèmes antiaériens Pantsir S-1, les systèmes de missile Yars, les systèmes antiaériens Buk-M2, les véhicules de lancement du système antiaérien et antimissile S-400, les systèmes de missiles balistiques Iskander-M.

Pour la première fois, les pavés de la Place Rouge verront défiler les complexes de missiles côtiers Bastion et Bal, les nouveaux chars à la base de la plateforme chenillée lourde Armata (voir vidéo ci-dessous), la nouvelle version du véhicule Typhon, les véhicules de combat d’infanterie et les véhicules blindés de transport à la base de la plateforme chenillée unifiée Kurganets-25, le véhicule de combat d’infanterie Boomerang, l’artillerie automotrice 2S35 Coalition-SV, et peut-être enfin les véhicules de combat d’infanterie des troupes aéroportées BMD-4M ainsi que les robots de combat à roues et à chenilles avec des armes légères et des canons.

Lire la suite sur sputniknews.com

Port du Pirée : pour rester dans l’euro, Syriza se couche devant l’Union européenne

FN Marianne

Communiqué du Front national

La Grèce est un pays d’îles et de marins. Il n’est donc pas étonnant que le port du Pirée soit l’un des plus grands ports à conteneur de la Méditerranée.

Alexis Tsipras avait promis de ne pas vendre le port du Pirée, symbole de l’excellence grecque dans la marine marchande.

Mais c’était sans compter la pression insoutenable mise par l’Union européenne sur le gouvernement grec : le message est claire et simple, il n’y aura pas de prêts supplémentaires à la Grèce tant que le gouvernement n’aura pas accepté de continuer le plan d’austérité dramatique engagé en 2010. Du coup, le vice-premier ministre, Yannis Dragasakis a cédé et a annoncé à l’agence Chine Nouvelle que l’Etat grec cédera sa participation majoritaire dans le Port du Pirée dans les semaines à venir.

Il n’y a qu’un moyen de se sortir d’une telle pression et de ne pas renier les électeurs grecs : sortir de l’euro et arrêter ainsi la politique d’hyper austérité imposée par les institutions européennes à la Grèce !

En effet, si la Grèce restructurait sa monstrueuse dette publique de 180% du PIB tout en sortant de l’euro, elle retrouverait sa compétitivité et relancerait rapidement son économie. Elle n’aurait aucunement besoin de financements de l’Union européenne; son budget étant en excédent primaire, elle pourrait même sans trop de problèmes rembourser une dette publique ramenée à une dimension raisonnable.

Mais, Alexis Tsipras semble trouver qu’il est plus important de rester dans l’euro que de servir son pays. La Grèce risque fort de continuer à s’enfoncer dans les problèmes humanitaires et la vente de ses biens à l’étranger. Cela est profondément triste pour les Grecs et nous regrettons le manque de courage dont fait preuve aujourd’hui Alexis Tsipras.

Marine Le Pen : « La fracture ne fait que s’élargir entre la classe politique et le peuple »

Marine Le Pen - bleu marine

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée, ce matin, d’I-Télé et de RTL où elle a commenté les résultats du second tour des élections départementales qui ont confirmé l’ancrage local de la principale formation politique de l’opposition qu’elle dirige. Elle a notamment dénoncé le mode de scrutin inique qui prévaut dans ce type d’élection et qui est fait pour empêcher des millions de Français d’avoir des représentants.


Marine Le Pen dénonce « des magouilles… par rtl-fr

Marine Le Pen était l’invitée de Jean-Michel Apathie sur RTL.

Marine Le Pen était l’invitée de Bruce Toussaint sur I>Télé.

Marine Le Pen : « Le fait historique est l’installation du FN-RBM comme force politique puissante dans de nombreux territoires »

Marine patriotes2

Intervention de Marine Le Pen, présidente du Front national, au soir du second tour des élections départementales où le Front national enregistre une forte augmentation de ces scores par rapport au premier tour.