Assurance auto : une nette hausse attendue en 2018

Assurance, assurance auto, tarifs d’assurance auto
Assurance, assurance auto, tarifs d’assurance auto

Ce n’est plus une simple possibilité, mais un fait : les tarifs de l’assurance auto vont subir une nette augmentation en 2018. La hausse prévue des taux d’assurance auto devrait s’établir entre 3 et 4 %, plus haut que la précédente augmentation. Comment expliquer ce bond ? Et que faire pour éviter que ces tarifs ne pèsent trop lourd dans le budget des automobilistes ?

Hausse des tarifs de l’assurance auto en 2018

C’est désormais officiel : plusieurs grands assureurs ont annoncé une augmentation de leurs tarifs d’assurance auto pour l’année à venir. La hausse en question devrait s’établir à 3 ou 4 % en moyenne (hors bonus-malus) selon le cabinet Facts & Figures, ce qui en ferait la revalorisation la plus importante depuis longtemps.

Ces dernières années, les organismes ont volontairement gelé les prix de leurs contrats d’assurance auto, avant de commencer à les relever courant 2017. Ce gel avait pour but de ne pas titiller la clientèle, mais il allait aussi à l’encontre de la logique – en l’occurrence, les coûts grandissants en matière d’accidents de la route. Il est donc naturel que la digue finisse par s’écrouler.

Certains assureurs ont toutefois anticipé la hausse générale des tarifs en misant sur des devis d’assurance auto personnalisés, afin de mettre en avant des contrats moulés sur les besoins des automobilistes (comme la Maaf le propose sur son site Internet). De cette façon, les clients pourront bénéficier de taux d’assurance auto plus adaptés à leur utilisation réelle du véhicule.

Pourquoi les taux d’assurance auto flambent-ils ?

La personnalisation des contrats est sans doute la seule réponse viable à l’inflation des taux d’assurance auto. Car les causes de la hausse sont profondément ancrées, et donc peu susceptibles de changer avant longtemps : ce ne sont pas les assureurs qui entendent faire plus de bénéfices, mais bien les coûts relatifs aux accidents de la route et aux réparations qui flambent.

D’une part, bien que le nombre d’accidents ait tendance à baisser globalement, eu égard aux efforts fournis par les gouvernements successifs, les sinistres sont malheureusement toujours plus graves. Par conséquent, les indemnisations financières sont plus importantes, qu’il s’agisse de rembourser les victimes ou de prendre en charge des personnes lourdement accidentées.

D’autre part, les dépenses nécessaires pour les réparations ont également bondi de 3 % en moyenne (voir cet article). Non seulement le prix des pièces détachées automobiles n’a jamais été si élevé, mais la multiplication des technologies électroniques intégrées aux voitures – aussi pointues que fragiles – aboutit à des factures de plus en plus salées.

On ne s’étonnera donc pas de constater la hausse des tarifs de l’assurance auto, dans la mesure où ces causes sont contextuelles, donc inéluctables.

La solution : le devis d’assurance auto personnalisé

Enfin, il est une dernière cause qu’il ne faut pas négliger : les assureurs cherchent à rattraper leur retard tarifaire. La mise en place de la loi Hamon en 2015 (permettant aux assurés de changer de contrat d’assurance à la date anniversaire) avait poussé les organismes à se montrer raisonnables quant aux tarifs de l’assurance auto. L’effet d’aubaine étant passé, le retour à la normale s’avère quelque peu brutal.

Alors, comment contourner cette hausse ? Puisque celle-ci sera générale, la solution consiste à jouer la carte de la personnalisation. En demandant des devis d’assurance auto personnalisés, les automobilistes seront en mesure d’adapter les contrats à leurs besoins réels – type de véhicule, profil du conducteur, historique d’accidentologie, habitudes de conduite, etc. – et donc de faire baisser les prix.

Une meilleure adéquation des contrats d’assurance auto avec les voitures et les profils des automobilistes aura pour effet de limiter les dégâts causés par cette soudaine inflation. En outre, l’arrivée en force des véhicules électriques sur le marché devrait contribuer à modifier le paysage assurantiel. En attendant que les tarifs reviennent un jour ou l’autre sur la bonne voie !

Sophie Delcourt

Sophie Delcourt

Voilà je me présente, Sophie Delcourt, après avoir hésité longtemps entre le monde de la finance et de l'Immobilier j'ai repris des études de journalisme pour me consacrer à ces deux sujets, je pratique donc la rédaction d'articles sur notre média presse.
Sophie Delcourt

Les derniers articles par Sophie Delcourt (tout voir)

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER