Archives par auteur : NationsPresse Provence-Alpes-Côte d'Azur

Nice : non à l’extension de la vidéo-verbalisation !

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Depuis des années, le maire de Nice a basé toute sa politique de sécurité sur l’utilisation de la vidéosurveillance. Une politique que l’on pourrait largement remettre en cause : la délinquance ne cesse de progresser dans les quartiers « sensibles » de la ville (+ 22,6% sur l’ensemble des Zones de sécurité prioritaire, et même + 48% aux Moulins), et le centre de contrôle des caméras monopolise 70 fonctionnaires alors que – d’après les chiffres de la police municipale elle-même – chaque caméra produit moins d’une arrestation par an !

Depuis ce lundi 27 avril, la vidéo-verbalisation a été entendue à l’ensemble de la ville. Ainsi, les caméras dont on avait expliqué aux Niçois qu’elles servaient à assurer leur sécurité, et qu’ils financent par leurs impôts, vont désormais surtout servir à leur dresser des amendes dans toute la ville, par la simple utilisation de la vidéo. Le but réel de l’opération est évidemment de remplir les caisses pour assurer le financement des projets démesurés du maire et du train de vie de la municipalité. Comme d’habitude, que ce soit pour l’État ou pour les collectivités locales, les automobilistes sont toujours considérés comme des vaches à lait.
Christian Estrosi s’était bien gardé de présenter cette mesure dans son programme lors des élections municipales l’an dernier. S’il est bien entendu nécessaire de lutter contre le stationnement anarchique, nous ne pouvons pas accepter cette nouvelle décision qui va venir grever une partie de l’activité économique des petits commerces.

C’est pourquoi, nous lançons ce jour une grande campagne contre l’extension de la vidéo-verbalisation : tout au long de la semaine, ce sont 20 000 tracts dénonçant cette nouvelle initiative estrosiste qui vont être diffusés dans toute la ville. La campagne sera aussi relayée sur les réseaux sociaux internet à travers la diffusion de plusieurs visuels.

Avec le Front national, exigez que la première mission de la police municipale et de la vidéo-surveillance soit bien la chasse aux délinquants et non la verbalisation des automobilistes.

Règlements de comptes à Marseille et ses alentours : 170 morts depuis 2008

attention kalach

C’est un décompte macabre. Cent soixante-dix personnes sont mortes dans des règlements de comptes depuis 2008 à Marseille et dans ses alentours, selon un bilan publié lundi 27 avril par La Provence. Le quotidien régional a recensé « 28 [morts] en 2008, 21 en 2009, 32 en 2010, 17 en 2011, 24 en 2012, 21 en 2013. »

La Provence publie, en prime, la liste des personnes assassinées depuis un an. Vingt-cinq personnes sont mortes depuis que Kader Yilmaz a été tué le 13 janvier 2014 d’une balle dans la tête dans un snack de la rue de Lyon, dans le 15e arrondissement de la cité phocéenne, au milieu d’une dizaine de clients.

Depuis le début de l’année 2015, dix personnes sont mortes par balle. Le dernier règlement de comptes en date remonte à dimanche. Une fusillade à la kalachnikov dans une épicerie de nuit des quartiers nord de Marseille a fait deux morts et un blessé.

Plus d’infos sur francetv.info


Fusillade à Marseille : Ravier (FN) déplore le… par LaProvence
Arrivé sur les lieux de la fusillade qui a fait deux morts et un blessé grave ce dimanche matin au Canet, à Marseille, le sénateur-maire de secteur Stéphane Ravier (FN) a déploré notamment le manque de moyens accordés à la police et la justice « laxiste ».

Commémoration du centenaire du génocide des Arméniens et de tous les chrétiens en Turquie

mc_arnautu_europeennes_2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseillère municipale et métropolitaine de Nice

Le 24 avril, nous commémorerons le centenaire du début du génocide des Arméniens et de tous les chrétiens, Syriaques, Assyro-chaldéens ou Grecs pontiques, en Turquie.

En deux ans, plus d’un million et demi d’Arméniens seront exterminés, soit les deux tiers de la population arménienne de l’Empire ottoman, avec des villages entiers rayés de la carte et des exactions abominables. Plus de 80.000 survivants arméniens ont alors trouvé refuge en France, et notamment à Nice dans la cité de La Madeleine. Ils sont aujourd’hui environ 5.000 à Nice.

Le refus de la Turquie de reconnaître ce génocide est une agression supplémentaire contre les peuples qui en ont été victimes comme si le massacre de leurs ancêtres n’avait jamais existé.

Le Front national a voté au Parlement européen en faveur d’une résolution demandant à la Turquie de reconnaître enfin ses crimes et approuve toute initiative allant dans ce sens.

Marie-Christine Arnautu fait part de son soutien à tous les Arméniens de France et notamment de Nice, mais aussi à toutes les communautés chrétiennes victimes de la barbarie turque entre 1915 et 1917, Syriaques, Assyro-chaldéens et Grecs pontiques.

Christian Estrosi : copier-coller de Manuel Valls

mc_arnautu_europeennes_2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Dès que résonne à ses oreilles à ses oreilles le mot « Présidence », Christian Estrosi ne peut résister aux sirènes… C’est donc tout naturellement et se sentant investi d’une mission divine qu’il est candidat à la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans un long entretien à Nice Matin, il développe son programme, copié-collé de celui de Manuel Valls : «battre le FN ».

Ce projet relativement simplet permet dans un premier temps, d’éviter d’aborder son bilan à la tête des collectivités locales qu’il dirige ou a dirigées.
Président du conseil général des Alpes-Maritimes de 2003 à 2008, il a réussi l’exploit de faire exploser la dette, de la multiplier par sept en cinq ans, la faisant passer de 90 millions d’euros à plus de 747 millions d’euros.
A Nice, depuis 2008, c’est la même potion, mais camouflée derrière la Métropole dont la dette a bondi de 356 à 946 millions d’euros. Les Niçois ont désormais le triste privilège de vivre dans l’une des grandes villes les plus endettées de France selon le ministère des Finances.

Ce qui n’empêche nullement le député-maire de Nice de se livrer à un numéro dont on ne connait que trop bien l’hypocrisie : « je ne quitterai jamais ma ville, ce qui est le plus cher à mon cœur ».

Le Front national prend acte que Christian Estrosi souhaite désormais étendre sa passion de la dette à la région toute entière et il fera en sorte que les contribuables de la région PACA n’aient pas à subir une telle gestion désastreuse, dans la continuité de celle du PS de M. Vauzelle.

Dans le Vaucluse, la présidente de l’UDI offre ses services au Front national

FN départementales 2015

Les digues ne tiennent plus. La présidente de l’UDI en Vaucluse, Corinne Païocchi, a annoncé qu’elle quittait le parti centriste. À quelques heures du dépouillement du second tour des élections départementales, elle confie à Mediapart son souhait de rejoindre Marine Le Pen : « Rien en Vaucluse ne peut se faire sans le Rassemblement Bleu Marine. »

Les digues ne tiennent plus, elles ont été submergées. Face au succès du Front national attendu ce soir, à l’occasion du second tour des élections départementales, les frontières à droite tanguent déjà, quelques heures avant le dépouillement. Corinne Païocchi, présidente de l’UDI en Vaucluse depuis dix-huit mois, quitte le navire centriste. Vendredi 27 mars, à 11 heures, elle a adressé un courrier aux instances nationales de son parti pour annoncer son départ immédiat. « Si, demain, je dois me présenter à une élection en Vaucluse, je souhaite le faire avec le Rassemblement Bleu Marine. Je suis disponible, confie-t-elle à Mediapart. Rien en Vaucluse ne peut se faire sans le RBM. » En attendant, elle appelle à voter FN.

Lire la suite

Départementales / Vaucluse : retrait des candidats FN qualifiés au deuxième tour sur le canton de Bollène

Marion Marechal Le Pen - FN

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, députée du Front national et secrétaire départementale du Vaucluse

En concertation avec nos candidats Georges Michel et Jeanne Yvan et avec l’autorisation du bureau exécutif du Front national, je vous annonce le retrait de nos candidats FN qualifiés au deuxième tour sur le canton de Bollène.

Je tiens à faire savoir qu’au lendemain du premier tour, j’ai contacté le Président de la Ligue du Sud en vue d’établir un accord équitable. Cette initiative consistant à obtenir des désistements respectifs de nos candidats sur Bollène et des leurs à Orange où nous sommes arrivés en première position. Une fois de plus, je me vis opposer un refus et j’ai reçu la proposition aberrante du retrait de nos deux binômes en échange de l’apparentement des élus LDS au futur groupe Front national.

Nos candidats étant arrivés en tête à Orange, cette proposition était totalement injustifiable auprès des électeurs qui nous ont fait confiance. Comme aux sénatoriales, ce micro-parti empêche toute négociation raisonnable. Manifestement dépourvu de stratégie, la Ligue du Sud préfère s’enfermer dans une solitude coupable, mue par les règlements de comptes personnels, favorisant ainsi la gauche au détriment des idées patriotes pourtant majoritaires chez les Vauclusiens.

Après mûre réflexion et refusant de voir le scénario des sénatoriales se reproduire, j’ai pris la décision de demander, malgré tout, le retrait des candidats de Bollène.

Il était impensable, pour moi, de prendre le risque de voir l’élection d’un candidat de la majorité PS sortante.

J’espère que nos électeurs de Bollène comprendront ce choix et y verront la volonté de servir l’intérêt général plutôt que les revanches politiciennes. Je souhaite également, qu’en cas d’élection du binôme de la Ligue du Sud à Bollène, ce dernier mesure que cette victoire sera le fait en grande partie des électeurs du Front national et qu’en conséquence ces élus agiront loyalement à leur égard au conseil général.

A ce jour, seul le Front national est en mesure de sortir la gauche du conseil départemental et d’obtenir une majorité cohérente, j’invite donc tous les vauclusiens désireux de changement à nous donner les moyens de gouverner au service de notre département.

L’espérance de la vague bleue marine enveloppe les Alpes-Maritimes

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national

Les électeurs des Alpes-Maritimes, comme ceux du reste de la France, ont offert hier aux candidats du Front national un résultat historique. Au nom de la fédération des Alpes-Maritimes, je remercie tous ceux qui ont accordé leur confiance au Front national et félicite les 54 candidats, ainsi que leurs 54 remplaçants, pour leur valeureuse campagne de terrain qui a porté ses fruits.
Le Front national sera présent au second tour dans 23 cantons du département.

Grâce au Front national, le parti socialiste et ses alliés sont éliminés du département à l’exception des cantons de Grasse 2, où le Front national sera seul contre les socialistes, et de Contes où on devrait assister à une triangulaire entre le Front national, le parti communiste et l’UMP, à moins qu’ Eric Ciotti et ses amis, s’autoproclamant représentants de la droite dure, ne demandent à leurs candidats de se retirer au profit de l’extrême-gauche…..

Il est aujourd’hui clair que la seule opposition, énergique et constructive, dans les Alpes-Maritimes au système Sarkozy-Estrosi-Ciotti est le Front national. J’invite tous les électeurs du département, bien sûr ceux qui se sont portés sur nos candidats hier, mais aussi tous ceux qui se sont abstenus ou ont voté pour d’autres formations, à se mobiliser dimanche prochain pour transformer l’essai du premier tour. Seul un vote Front national permettra l’élection de conseillers départementaux d’opposition afin d’éviter qu’ Eric Ciotti et Christian Estrosi ne se retrouvent seuls face à eux-mêmes. Seul un vote Front national permettra de lutter efficacement contre la fraude sociale, l’explosion de la fiscalité , le clientélisme et le communautarisme .

Arrivé en tête dans les cantons de Grasse 2, Cagnes 1 , Cannes 1 , Nice 4 et Nice 7, le Front national amplifie et conforte son ancrage dans notre département . Quant à Christian Estrosi qui voulait faire de ce scrutin « le troisième tour des municipales » , les électeurs niçois lui ont donné la réponse: la progression de 8 à 16 points dans tous les cantons de notre ville .

Dans le Vaucluse, un Front national euphorique

FN 22 29 mars 2015

Même si Marion Maréchal-Le Pen ne veut pas « mettre la charrue avant les bœufs », le FN se prépare déjà à diriger ce département.

Plus une chaise de libre. Les plus âgés se sont installés avec une heure d’avance. Soudain, un ­frisson parcourt la salle polyvalente du petit bourg d’Aubignan, au pied du mont Ventoux, où près de 350 militants du Front national sont venus dîner jeudi soir autour de longues tables dressées de noir. Marion ­Maréchal-Le Pen entre avec ­Gilbert Collard. Applaudissements debout. « Je suis venu déguster avec vous l’avant-goût de la victoire », lance l’élu du Gard voisin.

La victoire dans quinze jours, comme une quasi-certitude, presque une délivrance. « Ça y est, elle arrive, enfin! », s’enthousiasme, au fond de la salle, un ouvrier reconverti dans l’agriculture, les yeux rougis par l’émotion. Le Vaucluse est en haut de la liste des départements jugés gagnables par le parti de Marine Le Pen. Sa nièce, qui dirige la fédération ­locale, nuance à peine : « Je dis que nous pouvons gagner, c’est un espoir raisonnable, mais je ne mets pas la charrue avant les bœufs. »

Le Front national pense ravir au PS ce territoire de Provence, à la faveur de son implantation locale.

Lire la suite sur lejdd.fr

Marseille – Tirs à la kalachnikov dans la cité de la Castellane : 3 Albanais du Kosovo arrêtés

mafia albanaise

Trois personnes ont été arrêtées mercredi après-midi dans le 2ème arrondissement de Marseille. Ils sont soupçonnés d’être des membres du commando qui avait tenté de prendre possession d’un point stups dans la cité de la Castellane.

L’étau se resserre sur le commando armé du 9 février. Deux hommes de 24 et 26 ans et une femme de 22 ans, tous originaires du Kosovo, ont été interpellés mercredi, selon La Provence, dans le quartier de la Belle-de-Mai (2ème arrondissement de Marseille) pour leur implication présumée dans les tirs à la kalachnikov dans la cité de la Castellane le mois dernier.

Ce nouveau coup de filet dans cette affaire « hors-norme » fait suite à une autre série d’interpellations. Deux hommes, chefs présumés de l’un des réseaux de la Castellane, avaient été arrêtés en Seine-Saint-Denis. Lundi dernier, d’autres membres du commando du 9 février avaient été fortuitement appréhendés alors qu’ils tentaient de voler du cuivre.

Lire la suite sur metronews.fr

Marie-Christine Arnautu : « Si vous voulez que le département perdure, votez Front national ! »

mc_arnautu_europeennes_2014

Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front national, députée française au Parlement européen, conseillère municipale de Nice, participait au Face à Face de France 3 Côte d’Azur animé par Henri Migout. L’essentiel de l’émission a tourné autour des prochaines élections départementales où le FN est donné en tête des sondages depuis plusieurs semaines.

Règlement de comptes à la kalach à Marignane : un mort

attention kalach

Un homme de 36 ans a été abattu ce matin à la kalachnikov à Marignane dans les Bouches-du-Rhône. L’homme, connu des services de police pour des faits de petite et moyenne délinquance, notamment liés au trafic de stupéfiants, a été pris pour cible alors qu’il se trouvait dans une boulangerie.

Il était attablé dans une boulangerie-salon de thé lorsqu’il a été tué par quatre individus, armés de kalachnikov, qui ont fait irruption aux alentours de 7h50 dans le commerce, selon La Provence.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les quatre hommes sont arrivés à bord d’une Seat Ibiza. L’un d’entre eux serait sorti de la voiture pour faire feu, les quatre complices ayant ensuite pris la fuite. Le décès de la victime n’est pas survenu immédiatement. Des clients choqués, étaient présents dans le commerce au moment de l’attaque. La PJ de Marseille a été saisie de l’enquête.

Lire la suite sur BFMTV

Nice – Après l’UOIF, Lou Queernaval : la valse des communautarismes de Christian Estrosi

mc_arnautu_europeennes_2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et communautaire de Nice

Alors que le traditionnel carnaval de Nice bat son plein, une parade pour le moins surprenante se tiendra demain vendredi 27 février : Lou Queernaval. Ce sera une première, comme l’annonce fièrement le député-maire Christian Estrosi. Il avoue lui-même, dans le dossier de presse, être à l’origine de « l’intégration des associations LGBT dans le carnaval de Nice ».
Le maire de Nice, qui n’a pas hésité en décembre à accorder une subvention à l’association Jeunes Musulmans de France, clairement liée à l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), s’y connaît donc en matière de communautarisme. Qu’importe si les revendications des uns et des autres sont totalement opposées, l’essentiel est de satisfaire ses clientèles !

Plus étonnante est l’invitation du député-maire faite aux Niçois, en page 4 du dossier de presse, « à venir nombreux et en famille », à cet « évènement festif et populaire, ouvert à toutes et tous ». En page 2 se trouve en effet une réclame très suggestive pour un sauna libertin réservé aux hommes alors, qu’en page 6, les Niçois sont invités à se divertir dans un « cruising-bar », lieux bien peu familiaux et surement pas ouverts à tous, en tous cas pas aux femmes et aux mineurs, pas plus que la soirée « Fétish spéciale cuirnaval » proposée en page 13.

Au-delà de ce décalage entre le discours mièvre du maire et les annonces suggestives du dossier de presse, les élus Front National de Nice dénoncent l’utilisation des deniers publics pour relayer la propagande LGBT, notamment avec le lancement d’un plan de formation pour les agents municipaux pour s’adapter aux situations LGBT (sic) ou la promotion à grands frais du label LGBT « Nice Irisée Naturellement ». Les contribuables niçois n’ont pas à financer le quasi-harcèlement dont sont victimes les commerçants niçois en vue de les inciter à adopter ce label communautariste.

Avec le Front National, il est temps de mettre un terme aux dérives clientélistes de l’équipe Estrosi , si peu soucieuse des deniers et des intérêts des Niçoises et des Niçois..

Réforme territoriale : Valérie Laupies (FN) face à l’UMPS

Valérie Laupies

Thierry Bezer recevait samedi Valérie Laupies, membre fondateur du Collectif Racine, conseillère régionale Front national de PACA, sur France 3 pour un débat sur la nouvelle réforme territoriale dans l’émission « La Voix est Libre » sur France 3 Provence.


la voix est libre – Provence – Valérie LAUPIES… par bucch

Marseille : tirs à la kalach le jour de la venue de Valls : deux personnes en garde à vue, deux autres écrouées

Valls taubira

L’enquête de la police judiciaire de Marseille sur les tirs du 9 février à la Castellane progresse… Après les rafales de kalachnikovs tirées dans la matinée du 9 février à la cité de la Castellane (16e arrondissement de Marseille), sans faire de blessé, deux nouvelles personnes ont été interpellées à Marseille cette fois et placées en garde à vue. Elles sont actuellement entendues par la police judiciaire, chargée de l’enquête.

Dimanche, deux hommes ont déjà été arrêtés en Seine-Saint-Denis et transférés à Marseille lundi. Ils ont été écroués et mis en examen pour «tentatives d’homicide sur des agents des forces de l’ordre en bande organisée» et également pour «infraction à la législation sur les armes en bande organisée, trafic de stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de commettre des tentatives d’homicide volontaire».

Les nouvelles auditions vont permettre aux policiers de continuer à reconstituer cette matinée mouvementée. Le 9 février, quelques heures avant la visite de Manuel Valls, le Premier ministre, venu vanter le recul de la délinquance dans la cité phocéenne, des tirs ont été entendus vers 9h30 par des habitants de la Castellane.

Lire la suite sur 20minutes.fr

Marseille / Stéphane Ravier : « Il y a dans cette ville et ce pays un processus de grand remplacement »

Stéphane Ravier

A l’occasion du conseil d’arrondissements des 13-14 qui s’est tenu ce jeudi dernier à Marseille, Stéphane Ravier, sénateur-maire de secteur (Front national) a affirmé à propos de l’immigration :  » Il y a dans cette ville et ce pays un processus de remplacement, de grand remplacement [de population ndlr.] « .

Stéphane Ravier a répété son opposition, exprimée lors du précédent conseil d’arrondissements, aux logements sociaux tant qu’ils ne sont pas soumis à la préférence nationale.

Source : La Marseillaise (journal communiste)