Archives par auteur : NationsPresse Provence-Alpes-Côte d'Azur

Marseille, c’est de plus en plus le Chicago français !

Gun tir arme pistoletUn homme a été tué par balles vendredi soir dans les quartiers Nord de Marseille. Il s’agit du troisième règlement de comptes en une semaine.

Le troisième en une semaine. Un homme a été tué par balles vendredi soir à Marseille, alors qu’il circulait à scooter dans le quartier Sainte-Marthe (14e arrondissement) dans les quartiers Nord de la ville. La victime, âgée d’une vingtaine d’années, était, selon l’expression consacrée, « très défavorablement connue des services de police ».
Une voiture s’est portée à sa hauteur, l’a doublée et fait chuter. L’homme a alors pris la fuite, il a été poursuivi par deux des occupants de la voiture, des hommes cagoulés, qui ont ensuite fait feu avec un fusil d’assaut de type Kalachnikov, dont 50 étuis ont été retrouvés sur place. Le garçon a succombé à ses blessures avant même l’arrivée des secours.
Ce dernier « semblait diriger l’un des ‘plans stups’ de la cité Font-Vert (14e arrondissement, également quartiers Nord) et est soupçonné d’être lui-même auteur de plusieurs règlements de compte dans les Bouches-du-Rhône et en région parisienne au printemps », a indiqué le procureur de la République de Marseille, Brice Robin.

Il s’agit du troisième règlement de comptes à Marseille rien que cette semaine. Jeudi déjà un homme de 35 ans avait été abattu devant un café du quartier Saint-Antoine par deux hommes en scooter. Et il y a une semaine le corps d’un homme criblé de balles avait été découvert dans le coffre d’une voiture carbonisée. Depuis le début de l’année, 14 morts violentes ont été recensées dans le département des Bouches-du-Rhône et 10 à Marseille, après 17 règlements de compte l’année dernière, selon la préfecture.

Source : franceinfo.fr

Communiqué de Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen

Communiqué de Jean-Marie Le Pen, député Français au Parlement Européen, Président d’Honneur du Front National, tête de liste des européennes dans le Sud-Est

Le bon sens ayant échappé à notre temps et l’exploitation médiatique de la « phrase » ayant pris le pas sur la vérité, il me semble cependant nécessaire de préciser le sens de ma référence, hier, au virus Ebola.

L’intervention dont est extraite cette référence portait sur l’évolution démographique du monde et ses conséquences géostratégiques. J’ai alors fait, en effet, référence au virus Ebola, ainsi d’ailleurs qu’à un éventuel conflit nucléaire, lesquels viendraient évidemment modifier totalement les analyses en la matière.

Il va sans dire que je ne souhaite en rien la propagation du virus Ebola, ce dernier n’ayant d’ailleurs que faire de mes souhaits, mais risque fort en revanche de trouver dans le mondialisme triomphant un terrible vecteur de diffusion.

L’absence et la pauvreté des arguments de Christian Estrosi

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014

Communiqué de presse de Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front National, conseiller municipal de Nice, candidate aux élections européennes et 2e de la liste de Jean-Marie Le Pen dans le Sud-Est

Dans Nice Matin de ce jour, Christian Estrosi, fidèle à lui-même, et avec un sens de l’humour qui lui est très particulier, dévoile son argument choc afin d’inciter nos compatriotes niçois à voter UMP le 25 mai.

Argument de poids sans doute à ses yeux : « sa » candidate sur la liste UMP du Sud-Est serait plus crédible que moi car je serais, paraît il, plus souvent à Paris qu’à Nice.
Ce qui est assez amusant venant de quelqu’un qui préfère de beaucoup plastronner dans la capitale pour son plan de carrière, que de se préoccuper des problèmes de notre ville….
Comme il l’a fait tout au long de la campagne des municipales, le député-maire de Nice, tente de faire croire qu’il n’y est pour rien dans l’état de délabrement économique et social dans lequel se trouve notre ville et notre pays.

Et pourtant ! Vice-président de l’UMP, ancien ministre de l’Industrie, affidé à son mentor Nicolas Sarkozy, il a une responsabilité essentielle et incontestable quant à la catastrophique politique d’immigration menée par ses copains, quant à la désindustrialisation de notre pays et quant à l’insécurité subie au quotidien par nos compatriotes .
Aux abois au vu des sondages, donnant le Front National devant l’UMP au soir du 25 mai, Christian Estrosi s’égare dans des arguments de caniveau.
Réclamant en paroles le retour de la souveraineté nationale, il continue dans ses actes et ses votes à l’Assemblée nationale, à brader l’indépendance de la France.

Niçoises, Niçois, vous avez fait du Front National la première force d’opposition face à un maire mégalomane en lui accordant 21,11% de vos suffrages lors des municipales.
Afin de mettre un grand coup d’arrêt à ces plans d’austérité imposés par l’Union européenne de Bruxelles et qui minent votre quotidien, afin de retrouver la maîtrise de nos lois, de notre budget et de mettre un frein à cette politique d’immigration dévastatrice, le tout cautionné par Christian Estrosi, amplifiez le score du Front National au soir du 25 mai.

Dites non à Bruxelles, oui à la France !

Cérémonie du 8 mai : Marion Maréchal-Le Pen à Carpentras

La députée Front National du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, était présente lors de la cérémonie du 8 mai à Carpentras, pour fêter le 69e anniversaire de l’armistice du 8-Mai 1945.

Diaporama photo

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sud-Est — Interview de Marie-Christine Arnautu (FN-RBM) sur France Bleu Azur

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014

Candidate en seconde position aux côtés de Jean-Marie Le Pen pour la région Sud-Est lors des élections européennes, Marie-Christine Arnautu, conseillère municipale à Nice et vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales, était interrogée par France Bleu Azur ce matin.

Elle s’est exprimée au sujet de son action locale d’opposition au conseil municipal à Nice et de la liste FN en lice pour le scrutin du 25 mai prochain.

«Il est impératif d’aller voter (…) Il y a une autre alternative et pour que cette autre alternative se mette en place, il est impératif d’aller mettre un bulletin Front National le 25 mai, c’est la seule solution !»

La maire UMP d’Aix-en-Provence (13) mise en examen pour prise illégale d’intérêts

Maryse Joissains-Masini, maire UMP d’Aix-en-Provence, a été mise en examen mardi soir pour prise illégale d’intérêts dans le cadre d’une affaire d’emplois présumés de complaisance.

L’édile a fait l’annonce elle-même, à l’issue de sa garde à vue. Maryse Joissains-Masini, maire UMP d’Aix-en-Provence, réélue en mars dernier, a annoncé sa mise en examen mardi soir pour « prise illégale d’intérêts » dans le cadre d’une affaire d’emplois présumés de complaisance. La maire avait été convoquée en début d’après-midi au tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence, d’où elle est ressortie peu avant minuit.

L’édile a précisé être poursuivi pour l’emploi à la Communauté du Pays d’Aix (CPA) d’une collaboratrice de son cabinet, chargée d’une mission concernant les animaux, et la promotion de son chauffeur au plus haut grade dans la fonction publique (catégorie A). Les charges concernant le statut du directeur des services de la CPA et le recrutement du fils de son chauffeur à la CPA ont, elles, été abandonnées selon l’élue et ses conseils.

Maryse Joissains-Masini avait été placée en garde à vue le 26 décembre 2013, par la brigade financière de la police judiciaire de Marseille dans cette enquête pour « trafic d’influence » et « détournement de fonds publics ». Une garde à vue dont elle était ressortie libre, huit heures plus tard, sans qu’aucune charge n’ait été retenue contre elle.

Source

Fréjus (Var) : Elie Brun, l’ex-maire UMP battu, s’en prend aux musulmans de sa ville

ump islamElie Brun, maire sortant (battu) de Fréjus, le soir du second tour, à propos des musulmans : «Avec ce que j’ai fait pour eux putain. Ils iront faire leur mosquée tout seuls, qu’ils m’emmerdent plus.»

 Extrait du magazine de reportages et d’enquêtes « Spécial Investigation », diffusé lundi soir sur Canal+, qui en dit long sur le clientélisme des hommes politiques à l’égard des musulmans et le peu de reconnaissance de ces derniers pour les politiciens pourris.


David Rachline et Elie Brun, après le premier tour par rue89

Nice Bleu Marine : «Nous avons besoin d’avoir le plus d’élus possibles pour porter la voix de tous les Niçois»

Revue de presse. Interview par 20minutes de Marie-Christine Arnautu, tête de liste «Nice Bleu Marine» qui est au second tour des élections municipales à Nice.

Extrait. Arrivée en deuxième position, au premier tour à Nice, «avec le meilleur score du FN depuis 1989», la frontiste Marie-Christine Arnautu (15,6%) compte encore grapiller des voix au second tour. Soutenue par Jean-Marie Le Pen, en visite mercredi à Nice, elle espère muscler les rangs de son opposition.

Quel bilan tirez-vous du 1er tour?

Nous faisons le meilleur résultat du Front national depuis 1989 [Jacques Peyrat, alors candidat FN, avait récolté 18, 29 % des voix]. C’est à la hauteur de notre travail. Le fait que je sois la seule femme de la campagne a peut-être joué. La nationalisation du scrutin va encore s’amplifier au second tour.

Lire l’intégralité de l’interview sur le site 20minutes

2e tour des municipales à Nice : Marie-Christine Arnautu débat face à l’UMPS

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Elections municipales 2014 - second tour

Ce matin a eu lieu le débat de l’entre-deux-tours des élections municipales à Nice. La vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales et tête de la liste « Nice Bleu Marine », Marie-Christine Arnautu (FN) a débattu face à Christian Estrosi (UMP-UDI), Patrick Allemand (PS-EELV-PRG) et Olivier Bettati (DVD).

L’UMPS à l’œuvre en Vaucluse : l’imposture, ça suffit !

Marion MLPCommuniqué de Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front National élue dans le Vaucluse

Le désistement de la liste PS de Miliani Makhechouche au Pontet, en vue de favoriser la liste UMP de Claude Toutain, est une triste illustration des petits arrangements entre l’UMP et le PS pour empêcher la victoire de la liste Pontet Bleu Marine de Joris Hébrard, arrivée très largement en tête le soir du 1er tour.

Nous dénonçons fermement la nouvelle preuve de la collusion de ces deux partis, officiellement adversaires mais en réalité prêts à tout pour défendre leurs places et empêcher l’émergence d’une véritable alternative à leur gestion calamiteuse.

Cette attitude est extrêmement irrespectueuse des électeurs qui sont instrumentalisés au profit d’un système politique à bout de souffle.

Le Pontet n’est hélas pas un cas isolé. A Carpentras et Avignon, l’UMP, en se maintenant au deuxième tour malgré des scores bien inférieurs à ceux du FN, cherche à favoriser l’élection des socialistes et de leurs alliés d’extrême gauche, pourtant minoritaires dans les urnes.

Les électeurs doivent prendre conscience de cette imposture et la sanctionner le 30 mars en votant pour le seul mouvement fidèle à ses principes : le FN/RBM !

A Nice, Jean-Marie Le Pen félicite Marie-Christine Arnautu

Revue de presse. Le Président d’Honneur du Front National est revenu à Nice, pour la 4e fois depuis le début de la campagne des élections municipales, soutenir la liste «Nice Bleu Marine» conduite à sa tête par Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales. L’occasion aussi de régler ses comptes avec son ancien ami Jacques Peyrat.

«Elle n’a pas l’espoir fou de battre Monsieur Estrosi, mais je forme le vœu qu’elle gagne encore des voix.» Ce mercredi matin, dans le local de la rue Meyerbeer qui sert de permanence à Marie-Christine Arnautu en attendant de devenir celle de Jean-Marie Le Pen pour les élections européennes, le Président d’Honneur du Front National est revenu «féliciter» sa candidate.

Dimanche soir, la liste conduite par Marie-Christine Arnautu a fait mentir les sondages en se classant deuxième derrière Christian Estrosi, avec 15,6 % des suffrages, devant la liste de gauche emmenée par Patrick Allemand (15,25 %) et celle conduite par Olivier Bettati (10,13 %)…

Marie-Christine Arnautu : «Je serai conseillère municipale d’opposition et députée européenne, ce n’est pas incompatible.»

Lire la suite de l’article sur Metronews

Guérini (PS) renvoyé en correctionnelle

jean-noel_gueriniL’affaire Guérini rebondit. En effet, selon le parquet, le président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône a été renvoyé ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Marseille pour « détournement de fonds publics » dans une affaire de licenciement abusif.

« Les juges d’instruction ont signé l’ordonnance de renvoi », a indiqué le procureur de la République, Brice Robin. Le procès se tiendra « vraisemblablement au dernier trimestre 2014″, a-t-il précisé.
Il est reproché à l’élu, mis en examen en mars 2013 dans cette affaire, d’avoir versé au printemps 2011 des indemnités de plusieurs dizaines de milliers d’euros (de 40 000 à 45 000 euros selon les sources) à son ancien directeur de cabinet, Jean-David Ciot, aujourd’hui député socialiste, lors de son licenciement après neuf années passées au conseil général. Ce dernier est quant à lui renvoyé devant le tribunal pour « recel de détournement de fonds publics ».
Les magistrats soupçonnent derrière ce licenciement transactionnel une démission arrangée pour permettre à Jean-David Ciot de se présenter aux élections législatives en juin 2012.
L’annonce de ce renvoi en correctionnelle tombe en plein dans l’entre-deux-tours des municipales et peut avoir son importance pour les résultats à Marseille. En effet, Jean-Noël Guérini est accusé par les socialistes marseillais de faire campagne dans l’ombre pour le maire sortant Jean-Claude Gaudin (UMP)…

Source : atlantico.fr

Terrorisme : un jihadiste « français » anti-Bachar aurait visé la Côte d’Azur

Alors que François Hollande, l’ensemble de son gouvernement et l’Etat PS soutiennent le terrorisme islamique contre le régime autoritaire laïque de Bachar el-Assad en Syrie, on apprend que les services antiterroristes viennent de déjouer un projet d’attentat sur la Côte d’Azur, fomenté par un ou plusieurs volontaires jihadistes de retour de Syrie.

L’antiterrorisme français est convaincu d’avoir déjoué un projet « imminent » d’attentat sur la Côte d’Azur, fomenté par un homme de retour du jihad en Syrie.

Dans le cadre de l’enquête sur la cellule dite de Cannes-Torcy, le 17 février les policiers sont tombés sur quelque 900 grammes d’explosifs dans un immeuble de Mandelieu-La-Napoule, près de Cannes. Un individu âgé de 23 ans, interpellé quelques jours plus tôt, de retour de Syrie où il avait mené le jihad, serait intimement mêlé à cette affaire.

En tout état de cause, voilà un beau coup de com’ pour Manuel Valls, l’agité de la place Beauvau, à quelques jours du second tour des élections municipales. Mais, bien évidement, tout cela n’est que pure coïncidence…

Municipales à Nice : Marie-Christine Arnautu (FN/ RBM) au 2e tour face à Estrosi (UMP)

Marie Christine Arnautu debat face Chrisitian Estrosi

A Nice, la liste «Nice Bleu Marine» menée par Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front National chargée des Affaires sociales, est arrivée en second position derrière le candidat sarkozyste Christian Estrosi.

Le candidat de la gauche socialiste a reculé à la 3e place et comme le titre le quotidien Nice Matin de ce jour : «Le PS niçois touche le fond. Il a connu dimanche soir, à l’heure des résultats du premier tour des municipales, un cauchemar. Son 21 avril 2002.»

Extrait. Ce n’est pas Le Pen qui élimine Jospin. Mais une parfaite inconnue [note NPInfo : à relativiser sérieusement !] – Marie-Christine Arnautu, pour la liste Front national – qui devance à Nice Patrick Allemand, leader de la liste du parti socialiste, premier vice-président du conseil régional et président de la fédération du PS des Alpes-Maritimes.

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Elections municipales 2014 - second tour

Revivre le débat du 1er tour avec Marie-Christine Arnautu sur France 3 Côte d’Azur face à l’ensemble de l’UMPS (de l’extrême  droite sarko-compatible à la gauche bobo)


Municipales à Nice : le grand débat par france3cotedazur

Municipales à Marseille : interview de Stéphane Ravier (FN) sur BFM-TV

Stephane Ravier - Marseille Bleu Marine - Elections Municipales 2014

Arrivé en deuxième position derrière Jean-Claude Gaudin (UMP) lors du 1er tour des élections municipales à Marseille, Stéphane Ravier, tête de la liste «Marseille Bleu Marine» s’exprime en direct sur BFM-TV.

Jean-Marie Le Pen, Président d’Honneur du Front National, sera présent à Marseille jeudi 27 mars 2014 pour soutenir Stéphane Ravier dans cette campagne du second tour.