Archives par auteur : NationsPresse Provence-Alpes-Côte d'Azur

Deux nouveaux chefs de file pour un Front national rassembleur et dynamique !

Marion Marechal Le Pen 9

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste Front national dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

C’est sous les meilleurs auspices que démarre la campagne des régionales dans le 06. Aujourd’hui le bureau politique et la CNI ont désigné le nouveau secrétaire départemental Front national ainsi que celui qui conduira la liste des régionales dans les Alpes-Maritimes. Il s’agit respectivement de Marc-André Domergue et d’Olivier Bettati.

Ces choix sont fidèles à l’ambition que j’ai affichée dés l’origine : incarner une nouvelle génération patriote rassemblée et volontaire pour sortir la région du marasme socialiste. Ces candidats promettent de nous offrir une campagne de terrain et de propositions.

Forte des talents qui ont émergé durant les départementales, notre équipe incarnera le renouvellement tant attendu pour proposer un nouveau destin pour la PACA.

Budget primitif du Pontet : l’Etat prêt à tout pour briser la confiance entre les élus FN et leurs administrés

Marion Marechal Le Pen

Communiqué de Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front national

Durant la période où la ville du Pontet fut gérée par trois administrateurs dans l’attente de nouvelles élections municipales, il revenait à la Chambre régionale des comptes (CRC) d’élaborer le projet de budget primitif que seul le préfet est habilité à valider. Ce dernier aurait pu recueillir l’avis du maire Front national et l’informer des orientations budgétaires avant de prendre son arrêté. Las, il n’en fut rien et la nouvelle équipe de Joris Hébrard, brillamment réélue, s’est vu imposer des choix qu’elle n’aurait jamais retenus. Contrairement à ce qui se fait dans les autres villes gérées par le Front national, les impôts des Pontétiens seront donc augmentés… Par le préfet !

La CRC a également décidé de supprimer la prime de fin d’année réservée aux agents municipaux, pourtant en vigueur depuis 1987, au motif qu’elle serait tout d’un coup devenue irrégulière…

Enfin, c’est une première sous la Ve République : l’équipe municipale exercera désormais son activité bénévolement suite à la suppression des indemnités des élus actée par la CRC. L’attitude du préfet, qui a entériné le budget primitif avant d’avoir rencontré le maire, marque un profond irrespect envers l’autorité municipale Front national et constitue un déni de démocratie.

J’apporte tout mon soutien à l’équipe municipale de Joris Hébrard dans les suites juridiques qu’elle entend donner à cette affaire afin de pouvoir administrer sa commune avec les moyens nécessaires, en respectant la confiance des habitants du Pontet.

Marseille/Drogue : plus de 20 interpellations, dont le chauffeur de Samia Ghali (PS)

arme-drogue

Cette « très grosse opération » a eu lieu à La Castellane, un haut lieu du trafic de drogue. Le chauffeur de la sénatrice a été mis à pied il y a 15 jours.

Une trentaine de personnes ont été interpellées lundi matin au cours d’une vaste opération policière visant un réseau de trafic de drogue dans la cité de La Castellane à Marseille, qui a aussi permis la saisie d’armes et de cannabis. « Ce matin, il y a une très grosse opération de démantèlement de filière à La Castellane parce que le trafic de drogue, c’est le début de tous les trafics », avait annoncé en début de matinée sur BFM-TV et RMC le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. L’opération, menée au petit matin dans cette cité du 16e arrondissement de la ville, dans les quartiers nord, a été menée par quelque 400 policiers, de la police judiciaire marseillaise, du Raid et des CRS. Elle est intervenue après « plusieurs mois d’enquête de la brigade des stupéfiants de la PJ de Marseille », a précisé à l’AFP une source proche du dossier.

Au total, il a été procédé à l’interpellation « d’un peu plus d’une trentaine de personnes ». Des armes de poing, des armes longues et « plusieurs kilos » de cannabis ont été saisis, a-t-on ajouté de même source.

Dans un communiqué, la maire socialiste du 8e secteur marseillais a affirmé avoir appris « avec stupéfaction » que son chauffeur avait été placé en garde à vue ce matin. « Je suis évidemment abasourdie. C’est quelqu’un qui, à ma connaissance, n’a jamais eu de problème. »

Lire la suite sur lepoint.fr

La mère d’un jeune islamiste parti en Syrie attaque l’Etat français en justice

Fabius Jihad bon boulot

Une mère, dont le fils est parti en 2013 faire le jihad en Syrie alors qu’il était mineur, va demander mardi au tribunal administratif de condamner l’Etat à lui verser des indemnités pour ne pas l’avoir empêché de quitter le territoire.

Il venait de fêter Noël avec sa mère et ses trois frères et sœurs à Nice, quand deux jours plus tard, le 27 décembre 2013, B. alors âgé de 16 ans, décide sans prévenir de partir combattre en Syrie avec trois autres Niçois.

Récemment converti à l’islam, le jeune homme, qui ne montrait aucun signe de radicalisation selon sa mère (sic), embarque à bord d’un avion en direction d’Istanbul pour rejoindre la Syrie où il se trouverait toujours, selon cette dernière qui l’a eu récemment au téléphone.

Contrôlé à l’aéroport de Nice avec sa pièce d’identité par la police de l’air et des frontières, l’adolescent, «mineur, a quitté le territoire français pour la Turquie notoirement connue pour être la porte d’entrée vers la Syrie, sans que la police s’en inquiète», déplore Me Samia Maktouf, avocate de la mère.

Cette dernière, qui assure n’avoir appris les intentions de son fils «que quelques jours avant son départ» par des jeunes de la cité, avait signalé sa disparition au commissariat dans la nuit du 27 au 28 décembre, alors qu’elle était sans nouvelles de lui depuis 24h00.

Lire la suite sur ledauphine.com

Vaucluse : le maire Front national réélu dès le 1er tour au Pontet

joris-hébrard fn lepontet

Joris Hébrard, 33 ans, a cette fois récolté 59,43% des voix après l’annulation du scrutin de 2014 par la justice.

Cette fois-ci, il n’a même pas eu besoin de second tour. Le candidat du FN, Joris Hébrard, dont l’élection comme maire du Pontet (Vaucluse) en mars 2014 avait été annulée par la justice pour des signatures litigieuses sur les listes d’émargement, a été facilement élu dimanche 31 mai dès premier tour, avec 59,43% des voix, face à deux autres candidats.

« La sanction est sans appel, les électeurs du Pontet ont fait le choix du changement et du renouveau », s’est réjoui devant les journalistes ce kinésithérapeute de 33 ans, sur le perron de l’hôtel de ville. « C’est la démonstration que nous sommes capables de gérer un exécutif municipal, et demain un exécutif plus grand, celui de notre région », a lancé Marion Maréchal-Le Pen, candidate aux régionales, et qui est arrivée sous les clameurs de la foule. Marine Le Pen a de son côté utilisé Twitter pour féliciter l’élu de cette commune de 17 000 habitants, dont l’équipe obtient 27 sièges sur 33 au conseil municipal.

Lire la suite sur francetvinfo.fr

Valls à Marseille pour inaugurer une école privée musulmane parrainée par le Qatar et l’Arabie saoudite

Valls racisme

Selon Europe 1, Manuel Valls, le Premier ministre socialiste, était ce jeudi à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour acter la reconnaissance par l’Etat d’un établissement privé confessionnel musulman. Un établissement parrainé par le Qatar et l’Arabie saoudite, puisque leurs ambassadeurs étaient présents. Aussi, la pose de la première pierre de cet établissement a été réalisée en présence du président de l’UOIF, Amar Lasfar,  la semaine dernière.

C’est donc avec le soutien de deux soutiens actifs du jihadisme et avec la bénédiction d’une structure proche des Frères musulmans (interdits en Egypte pour terrorisme) que le très socialiste Premier ministre est venu vanter les mérites d’un « islam de France » dont Bernard Cazeneuve, son ministre de l’Intérieur, veut promouvoir l’expansion par une fondation garantissant les emprunts des projets.

C’est la première école privée musulmane à Marseille a être reconnue par l’Etat. Il s’agit du quatrième établissement privé confessionnel de ce type à passer sous contrat avec l’Education nationale.

Manuel Valls en a profité pour y rencontrer des parlementaires socialistes, notamment la fameuse Samia Ghali, qui se battent pour que certaines écoles musulmanes soient labellisées, « un gage de contrôle et de sérieux », selon leurs dires. Au début de l’année, le gouvernement avait acté la multiplication du nombre d’établissements privés musulmans, notamment pour mieux organiser « la place de l’islam dans la République ».

Les salariés niçois d’Air France victimes de la politique de François Hollande

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Marie-Christine Arnautu regrette la décision d’Air France de fermer ses bases de province, et notamment celle de Nice. Elle assure les salariés et leurs familles de son soutien face à « drame humain », selon leurs propres termes.

Cette fermeture est une conséquence directe de la politique du gouvernement socialiste, poursuivant sur ce point celle de Nicolas Sarkozy et de l’UMP. La soumission aux diktats de Bruxelles empêche la France de soutenir sa compagnie nationale afin de lui permettre de lutter à armes égales contre ses concurrents étrangers, notamment les compagnies aériennes du Golfe, subventionnées à coups de dizaines de milliards d’euros par les pétromonarchies. Dans le même temps, les compagnies à bas coût bénéficient à la fois des règles de rémunération transfrontalières imposées par Bruxelles à l’intérieur de l’Union et de larges subventions des chambres de commerce puisque, par exemple, Ryanair percevrait plus de 800 millions d’euros annuellement.

Quant à François Hollande, pour conclure la vente des vingt-quatre avions de guerre Rafale au Qatar, il n’a pas hésité à sacrifier les intérêts d’Air France. La concession de droits de trafic supplémentaires à Qatar Airways menace les positions d’Air France au départ de Nice et de Lyon. Le Front national demande que la France défende enfin les intérêts d’Air France, compagnie nationale historique, non seulement car elle représente l’excellence française dans le monde entier, mais aussi car elle emploie des milliers de salariés de plus en plus inquiets pour leur avenir.

Pour le PS, mieux vaut un député véreux, plutôt qu’un député Front national

PS_epines

Le parti socialiste ne souhaite pas la démission de la députée socialiste Sylvie Andrieux, poursuivie pour détournements de fonds publics, condamnée à 4 ans de la prison dont 1 ferme et 5 ans d’inéligibilité. Elle est actuellement en procédure d’appel.

Le reportage ci-dessous montre que le le parti de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale préfère maintenir Sylvie Andrieux à son poste de députée des quartiers nord de Marseille… pour ne pas avoir une législative partielle qui entrainerait une victoire du candidat du Front national.

Nice : non à l’extension de la vidéo-verbalisation !

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Depuis des années, le maire de Nice a basé toute sa politique de sécurité sur l’utilisation de la vidéosurveillance. Une politique que l’on pourrait largement remettre en cause : la délinquance ne cesse de progresser dans les quartiers « sensibles » de la ville (+ 22,6% sur l’ensemble des Zones de sécurité prioritaire, et même + 48% aux Moulins), et le centre de contrôle des caméras monopolise 70 fonctionnaires alors que – d’après les chiffres de la police municipale elle-même – chaque caméra produit moins d’une arrestation par an !

Depuis ce lundi 27 avril, la vidéo-verbalisation a été entendue à l’ensemble de la ville. Ainsi, les caméras dont on avait expliqué aux Niçois qu’elles servaient à assurer leur sécurité, et qu’ils financent par leurs impôts, vont désormais surtout servir à leur dresser des amendes dans toute la ville, par la simple utilisation de la vidéo. Le but réel de l’opération est évidemment de remplir les caisses pour assurer le financement des projets démesurés du maire et du train de vie de la municipalité. Comme d’habitude, que ce soit pour l’État ou pour les collectivités locales, les automobilistes sont toujours considérés comme des vaches à lait.
Christian Estrosi s’était bien gardé de présenter cette mesure dans son programme lors des élections municipales l’an dernier. S’il est bien entendu nécessaire de lutter contre le stationnement anarchique, nous ne pouvons pas accepter cette nouvelle décision qui va venir grever une partie de l’activité économique des petits commerces.

C’est pourquoi, nous lançons ce jour une grande campagne contre l’extension de la vidéo-verbalisation : tout au long de la semaine, ce sont 20 000 tracts dénonçant cette nouvelle initiative estrosiste qui vont être diffusés dans toute la ville. La campagne sera aussi relayée sur les réseaux sociaux internet à travers la diffusion de plusieurs visuels.

Avec le Front national, exigez que la première mission de la police municipale et de la vidéo-surveillance soit bien la chasse aux délinquants et non la verbalisation des automobilistes.

Règlements de comptes à Marseille et ses alentours : 170 morts depuis 2008

attention kalach

C’est un décompte macabre. Cent soixante-dix personnes sont mortes dans des règlements de comptes depuis 2008 à Marseille et dans ses alentours, selon un bilan publié lundi 27 avril par La Provence. Le quotidien régional a recensé « 28 [morts] en 2008, 21 en 2009, 32 en 2010, 17 en 2011, 24 en 2012, 21 en 2013. »

La Provence publie, en prime, la liste des personnes assassinées depuis un an. Vingt-cinq personnes sont mortes depuis que Kader Yilmaz a été tué le 13 janvier 2014 d’une balle dans la tête dans un snack de la rue de Lyon, dans le 15e arrondissement de la cité phocéenne, au milieu d’une dizaine de clients.

Depuis le début de l’année 2015, dix personnes sont mortes par balle. Le dernier règlement de comptes en date remonte à dimanche. Une fusillade à la kalachnikov dans une épicerie de nuit des quartiers nord de Marseille a fait deux morts et un blessé.

Plus d’infos sur francetv.info


Fusillade à Marseille : Ravier (FN) déplore le… par LaProvence
Arrivé sur les lieux de la fusillade qui a fait deux morts et un blessé grave ce dimanche matin au Canet, à Marseille, le sénateur-maire de secteur Stéphane Ravier (FN) a déploré notamment le manque de moyens accordés à la police et la justice « laxiste ».

Commémoration du centenaire du génocide des Arméniens et de tous les chrétiens en Turquie

mc_arnautu_europeennes_2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseillère municipale et métropolitaine de Nice

Le 24 avril, nous commémorerons le centenaire du début du génocide des Arméniens et de tous les chrétiens, Syriaques, Assyro-chaldéens ou Grecs pontiques, en Turquie.

En deux ans, plus d’un million et demi d’Arméniens seront exterminés, soit les deux tiers de la population arménienne de l’Empire ottoman, avec des villages entiers rayés de la carte et des exactions abominables. Plus de 80.000 survivants arméniens ont alors trouvé refuge en France, et notamment à Nice dans la cité de La Madeleine. Ils sont aujourd’hui environ 5.000 à Nice.

Le refus de la Turquie de reconnaître ce génocide est une agression supplémentaire contre les peuples qui en ont été victimes comme si le massacre de leurs ancêtres n’avait jamais existé.

Le Front national a voté au Parlement européen en faveur d’une résolution demandant à la Turquie de reconnaître enfin ses crimes et approuve toute initiative allant dans ce sens.

Marie-Christine Arnautu fait part de son soutien à tous les Arméniens de France et notamment de Nice, mais aussi à toutes les communautés chrétiennes victimes de la barbarie turque entre 1915 et 1917, Syriaques, Assyro-chaldéens et Grecs pontiques.

Christian Estrosi : copier-coller de Manuel Valls

mc_arnautu_europeennes_2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Dès que résonne à ses oreilles à ses oreilles le mot « Présidence », Christian Estrosi ne peut résister aux sirènes… C’est donc tout naturellement et se sentant investi d’une mission divine qu’il est candidat à la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans un long entretien à Nice Matin, il développe son programme, copié-collé de celui de Manuel Valls : «battre le FN ».

Ce projet relativement simplet permet dans un premier temps, d’éviter d’aborder son bilan à la tête des collectivités locales qu’il dirige ou a dirigées.
Président du conseil général des Alpes-Maritimes de 2003 à 2008, il a réussi l’exploit de faire exploser la dette, de la multiplier par sept en cinq ans, la faisant passer de 90 millions d’euros à plus de 747 millions d’euros.
A Nice, depuis 2008, c’est la même potion, mais camouflée derrière la Métropole dont la dette a bondi de 356 à 946 millions d’euros. Les Niçois ont désormais le triste privilège de vivre dans l’une des grandes villes les plus endettées de France selon le ministère des Finances.

Ce qui n’empêche nullement le député-maire de Nice de se livrer à un numéro dont on ne connait que trop bien l’hypocrisie : « je ne quitterai jamais ma ville, ce qui est le plus cher à mon cœur ».

Le Front national prend acte que Christian Estrosi souhaite désormais étendre sa passion de la dette à la région toute entière et il fera en sorte que les contribuables de la région PACA n’aient pas à subir une telle gestion désastreuse, dans la continuité de celle du PS de M. Vauzelle.

Dans le Vaucluse, la présidente de l’UDI offre ses services au Front national

FN départementales 2015

Les digues ne tiennent plus. La présidente de l’UDI en Vaucluse, Corinne Païocchi, a annoncé qu’elle quittait le parti centriste. À quelques heures du dépouillement du second tour des élections départementales, elle confie à Mediapart son souhait de rejoindre Marine Le Pen : « Rien en Vaucluse ne peut se faire sans le Rassemblement Bleu Marine. »

Les digues ne tiennent plus, elles ont été submergées. Face au succès du Front national attendu ce soir, à l’occasion du second tour des élections départementales, les frontières à droite tanguent déjà, quelques heures avant le dépouillement. Corinne Païocchi, présidente de l’UDI en Vaucluse depuis dix-huit mois, quitte le navire centriste. Vendredi 27 mars, à 11 heures, elle a adressé un courrier aux instances nationales de son parti pour annoncer son départ immédiat. « Si, demain, je dois me présenter à une élection en Vaucluse, je souhaite le faire avec le Rassemblement Bleu Marine. Je suis disponible, confie-t-elle à Mediapart. Rien en Vaucluse ne peut se faire sans le RBM. » En attendant, elle appelle à voter FN.

Lire la suite

Départementales / Vaucluse : retrait des candidats FN qualifiés au deuxième tour sur le canton de Bollène

Marion Marechal Le Pen - FN

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, députée du Front national et secrétaire départementale du Vaucluse

En concertation avec nos candidats Georges Michel et Jeanne Yvan et avec l’autorisation du bureau exécutif du Front national, je vous annonce le retrait de nos candidats FN qualifiés au deuxième tour sur le canton de Bollène.

Je tiens à faire savoir qu’au lendemain du premier tour, j’ai contacté le Président de la Ligue du Sud en vue d’établir un accord équitable. Cette initiative consistant à obtenir des désistements respectifs de nos candidats sur Bollène et des leurs à Orange où nous sommes arrivés en première position. Une fois de plus, je me vis opposer un refus et j’ai reçu la proposition aberrante du retrait de nos deux binômes en échange de l’apparentement des élus LDS au futur groupe Front national.

Nos candidats étant arrivés en tête à Orange, cette proposition était totalement injustifiable auprès des électeurs qui nous ont fait confiance. Comme aux sénatoriales, ce micro-parti empêche toute négociation raisonnable. Manifestement dépourvu de stratégie, la Ligue du Sud préfère s’enfermer dans une solitude coupable, mue par les règlements de comptes personnels, favorisant ainsi la gauche au détriment des idées patriotes pourtant majoritaires chez les Vauclusiens.

Après mûre réflexion et refusant de voir le scénario des sénatoriales se reproduire, j’ai pris la décision de demander, malgré tout, le retrait des candidats de Bollène.

Il était impensable, pour moi, de prendre le risque de voir l’élection d’un candidat de la majorité PS sortante.

J’espère que nos électeurs de Bollène comprendront ce choix et y verront la volonté de servir l’intérêt général plutôt que les revanches politiciennes. Je souhaite également, qu’en cas d’élection du binôme de la Ligue du Sud à Bollène, ce dernier mesure que cette victoire sera le fait en grande partie des électeurs du Front national et qu’en conséquence ces élus agiront loyalement à leur égard au conseil général.

A ce jour, seul le Front national est en mesure de sortir la gauche du conseil départemental et d’obtenir une majorité cohérente, j’invite donc tous les vauclusiens désireux de changement à nous donner les moyens de gouverner au service de notre département.

L’espérance de la vague bleue marine enveloppe les Alpes-Maritimes

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national

Les électeurs des Alpes-Maritimes, comme ceux du reste de la France, ont offert hier aux candidats du Front national un résultat historique. Au nom de la fédération des Alpes-Maritimes, je remercie tous ceux qui ont accordé leur confiance au Front national et félicite les 54 candidats, ainsi que leurs 54 remplaçants, pour leur valeureuse campagne de terrain qui a porté ses fruits.
Le Front national sera présent au second tour dans 23 cantons du département.

Grâce au Front national, le parti socialiste et ses alliés sont éliminés du département à l’exception des cantons de Grasse 2, où le Front national sera seul contre les socialistes, et de Contes où on devrait assister à une triangulaire entre le Front national, le parti communiste et l’UMP, à moins qu’ Eric Ciotti et ses amis, s’autoproclamant représentants de la droite dure, ne demandent à leurs candidats de se retirer au profit de l’extrême-gauche…..

Il est aujourd’hui clair que la seule opposition, énergique et constructive, dans les Alpes-Maritimes au système Sarkozy-Estrosi-Ciotti est le Front national. J’invite tous les électeurs du département, bien sûr ceux qui se sont portés sur nos candidats hier, mais aussi tous ceux qui se sont abstenus ou ont voté pour d’autres formations, à se mobiliser dimanche prochain pour transformer l’essai du premier tour. Seul un vote Front national permettra l’élection de conseillers départementaux d’opposition afin d’éviter qu’ Eric Ciotti et Christian Estrosi ne se retrouvent seuls face à eux-mêmes. Seul un vote Front national permettra de lutter efficacement contre la fraude sociale, l’explosion de la fiscalité , le clientélisme et le communautarisme .

Arrivé en tête dans les cantons de Grasse 2, Cagnes 1 , Cannes 1 , Nice 4 et Nice 7, le Front national amplifie et conforte son ancrage dans notre département . Quant à Christian Estrosi qui voulait faire de ce scrutin « le troisième tour des municipales » , les électeurs niçois lui ont donné la réponse: la progression de 8 à 16 points dans tous les cantons de notre ville .