Archives par auteur : NationsPresse Provence-Alpes-Côte d'Azur

Privatisation de l’aéroport : Christian Estrosi se moque des Niçois

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front National, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Alors que le gouvernement libéral-socialiste de Manuel Valls veut privatiser l’aéroport de Nice, Christian Estrosi a entamé depuis quelques semaines une étrange danse du ventre. Répétant à qui veut l’entendre qu’il s’oppose à la vente de l’aéroport, il propose désormais d’organiser un référendum local sur ce sujet.

Le Front National est favorable depuis toujours à la consultation des Français et se réjouit donc que Christian Estrosi se montre tant à l’écoute des Niçois. Cependant, cela ne doit pas faire oublier qu’il fut ministre des gouvernements UMP de Jacques Chirac puis de Nicolas Sarkozy de 2005 à 2010. Ces gouvernements ont mené, avec une grande constance, une politique néo-libérale au service des intérêts de la haute-finance apatride et au détriment des intérêts de la France et des Français. Christian Estrosi a également cautionné la félonie du Traité de Lisbonne commise par Nicolas Sarkozy qui l’avait fait adopter en douce par le parlement, piétinant le rejet massif exprimé par les Français lors du référendum de 2005.

A Nice, Marie-Christine Arnautu demande depuis des mois à Christian Estrosi d’organiser un référendum local sur la réalisation de la ligne 2 du tramway enterré au coût exorbitant. Il refuse systématiquement, au motif que sa réélection le 30 mars dernier lui donnerait les pleins pouvoirs et ferait office de référendum pour 6 ans. Christian Estrosi semble oublier que, si les Niçois ont effectivement placé sa liste en tête, une majorité d’entre eux a voté pour l’opposition puisqu’il n’a réuni au second tour que 48 % des suffrages exprimés, les listes d’opposition 52%, avec un taux de participation de 53%, ce qui est loin d’être un plébiscite en sa faveur.

Une fois de plus, Christian Estrosi incarne le double discours de l’UMPS sur le thème « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Seul le Front National combat vraiment pour protéger l’économie française des vautours mondialisés, et s’est solennellement engagé à consulter les Français par référendum, local et/ou national, sur tous les grands projets.

Tuerie antisémite de Bruxelles : cinq islamistes interpellés à Marseille

Nemmouche

Il s’agit de trois hommes et deux femmes. L’enquête française sur le tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, suit donc son cours.

Les enquêteurs cherchent à déterminer pourquoi Mehdi Nemmouche s’est rendu à Marseille. Cet islamiste à la carte d’identité française de 29 ans, après avoir mené le jihad en Syrie dans les rangs d’une branche d’al-Qaïda, avait été interpellé par les douaniers (alors que la DGSI l’avait laissé entrer sur le territoire national) le 30 mai à Marseille, à la descente d’un bus en provenance de la capitale belge, en possession d’une arme de poing, d’une kalachnikov et de munitions. Il avait ensuite été remis fin juillet à la justice belge pour répondre de la tuerie de Bruxelles qui avait fait quatre morts le 24 mai.

Source : lepoint.fr

Inondations : le sud-est de la France a besoin d’aides !

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front National, conseillère municipale et métropolitaine de Nice

Élue du Sud-Est au Parlement européen, je suis particulièrement sensible aux inondations dramatiques qui frappent les départements des Alpes-Maritimes et du Var. Le bilan est lourd puisque pour l’instant quatre personnes sont décédées à Cogolin, à Hyères et à La-Londe-les-Maures et qu’une fillette est toujours portée disparue. Je présente mes condoléances aux familles des personnes décédées et assure de mon soutien les centaines de familles dont le logement est actuellement inondé. La nuit dernière, un immeuble entier a dû être évacué dans le quartier Magnan à Nice en raison de la menace d’effondrement d’une falaise.

Le Var devrait être placé rapidement en état de catastrophe naturelle et je souhaite qu’il en soit de même pour les Alpes-Maritimes. Les dégâts matériels dans les deux départements sont dès à présent estimés à plusieurs millions d’euros. Je m’associe donc à mon collègue au Parlement européen Louis Aliot pour demander l’intervention du Fonds de solidarité de l’Union européenne et saisirai le commissaire européen chargé du développement régional. L’Union européenne coûte suffisamment cher aux contribuables français pour qu’elle réagisse rapidement lorsque les Français en ont besoin !

Nice – La mégalomanie sans limite de Christian Estrosi (UMP)

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Municipales 2014Communiqué de Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front National, député français au Parlement européen, conseiller municipal de Nice

Toujours plus avide de reconnaissance et de publicité galactiques, Christian Estrosi a désormais décidé de louer des bureaux parisiens pour promouvoir la Métropole Nice Côte d’Azur.
Il est vrai que le député-maire de Nice a pour des raisons très diverses, bien plus d’accointances à Paris que dans la ville qu’il est censé administrer.
C’est donc, comme à l’accoutumée, que sans vergogne, il loue 100m² dans l’un des plus prestigieux quartiers de la capitale, pour 71 000€ mensuels et deux salariés à plein temps, pour satisfaire son égo surdimensionné. Sans doute rêve -t-il désormais de faire débaptiser la rue Saint-Dominique qui les abrite en rue Saint-Estrosi.
Il se gausse avec l’aplomb qui est le sien, inspiré comme bien de ses compères de l’UMP par le PS, en l’occurrence le maire de Lyon, d’attirer ainsi de nouveaux investisseurs dans la plaine du Var.
Pauvres Niçoises et Niçois qui allez payer une fois de plus la campagne de com’ de votre maire! Car c’est bien vous qui allez financer encore et encore sa mégalomanie.
Il ne pense qu’ à lui, toujours à lui et rien qu’à lui, preuve en est qu’il n’a même pas été capable de faire bénéficier Nice-Sophia Antipolis du label « French Tech » , décerné en terme d’économie numérique, à 9 autres métropoles.
Il n’existe malheureusement pas encore de label « Mongolfite », sinon, sans nul doute qu’il l’aurait remporté.

Cogolin (Var) – Marc-Etienne Lansade (FN/RBM) obligé de marier une clandestine extra-européenne

Marc-Etienne Lansade, maire Front National – Rassemblement Bleu Marine de Cogolin (Var), a été obligé de marier une clandestine extra-européenne. Il s’exprime pour dénoncer cette incohérence mise en place par la majorité UMP de Nicolas Sarkozy.

Nice : pépinière de jihadistes

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales, conseillère municipale de Nice

Officiellement, il y aurait 1.132 Français qui seraient partis combattre aux côtés des terroristes islamistes en Syrie. Ce chiffre est largement sous-évalué puisque selon les autorités locales de Syrie et d’Irak, ils seraient plus de 4.000, comme l’a rappelé Marine Le Pen. Environ 10% d’entre eux proviendraient de la ville de Nice. Cette surreprésentation de la cinquième ville de France n’est malheureusement pas une surprise, tant elle est la conséquence directe des maux qui la frappent depuis des années : immigration massive, intégration à l’envers, démission sécuritaire des autorités nationales et locales. Alors que, au pouvoir pendant dix ans à Paris avec ses amis de l’UMP, Christian Estrosi est directement responsable de cette situation, il ne propose pour y remédier que… la mise en place d’une « cellule d’écoute et d’action face aux dérives fondamentalistes ».

Son compère des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, vient de surenchérir en déclarant vouloir leur supprimer leur passeport afin de les empêcher de rejoindre le territoire français. Il prône même la création de « centres de déradicalisation »

Décidément, après avoir bradé notre souveraineté nationale avec ardeur et application, les affidés au système UMPS et à l’Europe de Bruxelles, rivalisent de propositions cosmétiques, voire grotesques .

A Nice et dans les Alpes-Maritimes, nous sommes habitués : d’un côté les paroles, incarnées par l’UMPS locale, de l’autre les actes, représentés par la seule opposition soucieuse de combattre pour une souveraineté retrouvée, le Front National.

Bientôt un voyage de Christian Estrosi sur la comète Tchouri ?

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Municipales 2014Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales, conseillère municipale de Nice

Contraint à un second tour lors des dernières élections municipales, Christian Estrosi avait juré aux Niçois qu’il ne se consacrerait plus qu’à leur ville. Las ! La réalité est toute autre : ce sont les Niçois qui, par leurs impôts, se consacrent tout entier au bien-être de leur maire.

Depuis le début de l’été et quand il n’est pas sur les plateaux parisiens, il est bien plus facile de croiser le député-maire à l’autre bout du monde que dans les rues de Nice : en juillet en Israël, en octobre à New-York, aujourd’hui en Russie ! La vie est belle grâce aux contribuables niçois, alors que la dette de Nice Métropole s’élève à 1,35 milliards d’euros et que celle de la ville atteint 370 millions d’euros.

Les Niçois s’inquiètent : à quand un voyage de notre maire sur la comète Tchouri?

Nice menacée par les jihadistes rentrant de Syrie

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales, conseillère municipale de Nice

RTL nous apprend que les services de sécurité français auraient déjoué in extremis un attentat lors du carnaval de Nice à l’hiver dernier. Le suspect, Ibrahim Boudina, est un jeune homme de 23 ans né à Alger mais français de papier. Il était en septembre 2012 parti mener le jihad en Syrie avec son ami d’enfance, Abdelkader Tliba, un Franco-Tunisien qui travaillait comme cuisinier dans un grand restaurant sur la Croisette à Cannes. Sévissant d’abord sous les couleurs de la branche locale d’al-Qaïda, le Front al-Nosra (ce groupe qui, selon Laurent Fabius, « fait du bon boulot en Syrie ») il avait rejoint le prétendu État islamique.

Lors de son retour en Europe, il a été contrôlé à la frontière grecque où les douaniers ont saisi sur lui une clef USB contenant un mode d’emploi pour fabriquer des bombes artisanales « au nom d’Allah ». Visiblement, cela ne suffisait pas car on l’a laissé poursuivre son voyage sans plus l’inquiéter. Grâce à la magie des accords de Schengen, il a ensuite pu revenir sur le territoire français sans aucun contrôle. Finalement, les forces de l’ordre françaises ont découvert chez lui trois canettes remplies de TATP, un explosif artisanal capable de produire l’effet de plusieurs dizaines de grenades.

Christian Estrosi se dit aujourd’hui « ulcéré » : certes il n’est pas ministre de l’Intérieur… Mais ne soutient il pas , comme il l’a toujours fait, un certain Nicolas Sarkozy, qui lui, a bien exercé cette responsabilité pendant quatre ans avant d’être président de la République pendant cinq ans ?

A -t-il oublié que sous son « règne », ce furent plus de 200.000 entrées légales d’étrangers par an et que fut créé le Conseil français du culte musulman, association communautariste par excellence ?

Cette nouvelle tentative d’attentat montre que, malheureusement, Nice est en train de devenir la capitale française du jihad. Face à cette menace grandissante, il est plus que temps de prendre les mesures d’urgence prônées par Marine Le Pen et le Front National, à savoir la suspension immédiate des accords de Schengen avant de les révoquer purement et simplement. La France doit retrouver la pleine maîtrise de ses frontières.

Le serpent de mer du TGV Côte d’Azur

Marie-Christine ArnautuCommuniqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, conseiller municipal et communautaire de Nice, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales

La Cour des comptes a publié jeudi son rapport sur les lignes à grande vitesse. Le rapport est sévère envers les projets de nouvelles voix. Le principal reproche de la Cour des comptes est que le TGV ne serait pas assez rentable. Nice est à peine évoquée dans ce rapport puisque la ligne à grande vitesse Marseille-Nice n’est mentionnée qu’une fois. Derrière ce silence, il faut bien voir une nouvelle remise aux calendes grecques de ce projet , au seul motif que l’avion est bien suffisant pour desservir Nice.

Marie-Christine Arnautu regrette que, au-delà des rodomontades et des effets d’annonce, le député-maire de Nice Christian Estrosi n’ait rien fait pour conclure le projet de ligne à grande vitesse qui désenclaverait enfin Nice tant par rapport à Marseille que par rapport à Paris. Christian Estrosi avait déjà malheureusement vite oublié Nice et les Niçois lorsqu’il était ministre de l’Aménagement du territoire de 2005 à 2007.

Le Front National refuse que la politique des transports ne dépende que du seul critère de la rentabilité. Le premier objectif du transport ferroviaire doit rester l’aménagement du territoire et l’offre du meilleur service possible aux usagers. Marine Le Pen s’est engagée à mener une grande politique de transports dès son élection et, notamment, à développer la construction de lignes à grande vitesse et à renforcer les réseaux régionaux.

La bien nommée Fête du Coq fait la part belle à Cogolin et à ses racines

Communiqué de Marc-Etienne Lansade, maire de Cogolin (Var)

Depuis plusieurs jours, je vois mon nom sali, et mon action municipale critiquée. J’aurais eu l’outrecuidance d’interdire un spectacle de danse orientale à Cogolin. Purement et simplement. Mais de quoi parlent ces prétendus journalistes armés de leur sacro-sainte bien-pensance ?

Ils se gardent bien de le dire mais cette décision – que j’assume pleinement par ailleurs – a été prise dans un contexte bien particulier. Il s’agit en effet de la programmation d’une fête locale, une fête provençale s’il en est. La bien nommée Fête du Coq fait la part belle à Cogolin et à ses racines. Ainsi je n’ai pas laissé programmer un spectacle de danse orientale, mais je n’aurais pas davantage laissé programmer de spectacle de danse bretonne, basque ou norvégienne.

Voilà. Tout ça pour ça, me direz-vous. Cela n’a finalement aucune importance. Ceux qui préfèrent m’insulter sans savoir peuvent tranquillement continuer à le faire. Maintenant au moins, les honnêtes citoyens qui se savent désinformés et intoxiqués par une presse toujours plus consternante, sauront de quoi il retourne précisément.

A Sciences-Po Aix, polémique entre un enseignant et une étudiante islamiste voilée

ilaicitevoile2c4306Durant un cours d’histoire, un enseignant a pointé du doigt une étudiante voilée, voyant en elle « un cheval de Troie de l’islamisme ».

Un enseignant de l’Institut d’études politiques (IEP) d’Aix peut-il désigner en plein cours d’histoire, comme cela s’est passé hier, une étudiante voilée comme un symbole d’entorse à la laïcité voire « un cheval de Troie de l’islamisme » ?

C’est l’amère expérience qu’a faite cette jeune étudiante de première année de l’IEP d’Aix. Qui, pour trancher le débat d’entrée, avec son voile ne cachant pas son visage et sa robe longue est parfaitement dans son droit : la loi de mars 2004 interdit strictement tout port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, mais n’est pas aussi restrictive dans l’enseignement supérieur.

Et si cette grande maison n’avait auparavant jamais accueilli de femme voilée, cela ne suffit pas à expliquer le dérapage du professeur Jean-Charles Jauffret. Ni même les convocations qu’a assignées le professeur – « un personnage », dit-on en souriant dans les couloirs – pour pointer sa désapprobation sur la tenue de cette étudiante. L’enseignant, que nous n’avons pas pu joindre hier, est un spécialiste de l’histoire militaire. Elle, discrète, qui ne cherche pas la polémique, et a réussi le concours dans le cadre du programme « Égalité des chances » est un peu dépassée par les événements. Une partie des étudiants, solidaires, a quitté l’amphithéâtre en signe de désapprobation.

Lire la suite sur La Provence

Jean-Marie Le Pen est fier que ce soit en Provence que le redressement national se soit brillamment manifesté

JMLP-BBRCommuniqué de Jean-Marie Le Pen, président d’ honneur du Front National

Président d’honneur du Front National et président du groupe Front National au conseil régional de PACA, je suis particulièrement fier que ce soit en Provence que le redressement national indispensable à la France se soit brillamment manifesté.

Je donne rendez-vous à l’UMPS aux prochaines élections départementales et régionales de 2015.

Rencontre avec Marc-Étienne Lansade, maire de Cogolin

Marc-Étienne Lansade, nouveau maire de Cogolin (Var), présente la politique municipale qu’il compte mener durant son mandat.

La prison de Nice : mensonges et enfumage

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Municipales 2014Communiqué de Marie-Christine Arnautu, conseillère municipale et métropolitaine de Nice, députée française au Parlement européen

Je m’étonne de lire dans les colonnes de Nice Matin que les « frontistes réclament l’installation, en lieu et place de la prison, d’un jardin de loisirs, etc.»

Bis repetita placent : je rappelle donc pour la énième fois que les seuls élus frontistes à Nice, sont Marc-André Domergue et moi-même. Ceux qui aujourd’hui n’ont pas eu la décence d’abandonner l’étiquette Nice Bleu Marine et qui continuent de l’usurper, le font sous leur propre responsabilité, et dans l’unique but de semer le trouble et la confusion dans l’esprit des électeurs. Les Niçoises et les Niçois savent qu’ils les ont trahis, qu’ils ont trahi le Front National et Marine Le Pen.

Par ailleurs, je rappelle que la construction d’une prison relève du gouvernement et non d’un maire. Or, comme l’a souligné Marine Le Pen, la récente réforme pénale de Mme Taubira a pour mesure phare, la fin de la prison comme élément central des peines par l’instauration d’une « contrainte pénale », qui concernera dès 2015 tous les délits passibles de moins de 5 ans d’emprisonnement, puis à partir de 2017 l’ensemble des délits. C’est donc en situation de semi-liberté, hors les murs d’une prison, que l’immense majorité des condamnés de France exerceront tout ou partie de leurs peines.

Face à une telle dérive des politiques pénales, déjà largement amorcée sous la présidence de Nicolas Sarkozy avec les lois Dati, le Front National rappelle son exigence d’une politique de tolérance zéro à l’égard des délinquants et criminels, l’expulsion dans leur pays des criminels étrangers, l’exécution stricte des peines et la construction pour ce faire de 40.000 places de prison supplémentaires, remettant ainsi notre pays dans la moyenne des autres pays développés.

La rénovation des prisons et des conditions de détention est l’un des grands échecs du gouvernement de Nicolas Sarkozy auquel Christian Estrosi a appartenu. Il ne s’agit donc ici et encore que d’un effet de manche du maire de Nice, qui ferait mieux de s’employer à la rénovation de la prison Pasteur et avec sa casquette de député, à lutter réellement contre la délinquance et l’insécurité grandissantes qui règnent à Nice.

Marseille, c’est de plus en plus le Chicago français !

Gun tir arme pistoletUn homme a été tué par balles vendredi soir dans les quartiers Nord de Marseille. Il s’agit du troisième règlement de comptes en une semaine.

Le troisième en une semaine. Un homme a été tué par balles vendredi soir à Marseille, alors qu’il circulait à scooter dans le quartier Sainte-Marthe (14e arrondissement) dans les quartiers Nord de la ville. La victime, âgée d’une vingtaine d’années, était, selon l’expression consacrée, « très défavorablement connue des services de police ».
Une voiture s’est portée à sa hauteur, l’a doublée et fait chuter. L’homme a alors pris la fuite, il a été poursuivi par deux des occupants de la voiture, des hommes cagoulés, qui ont ensuite fait feu avec un fusil d’assaut de type Kalachnikov, dont 50 étuis ont été retrouvés sur place. Le garçon a succombé à ses blessures avant même l’arrivée des secours.
Ce dernier « semblait diriger l’un des ‘plans stups’ de la cité Font-Vert (14e arrondissement, également quartiers Nord) et est soupçonné d’être lui-même auteur de plusieurs règlements de compte dans les Bouches-du-Rhône et en région parisienne au printemps », a indiqué le procureur de la République de Marseille, Brice Robin.

Il s’agit du troisième règlement de comptes à Marseille rien que cette semaine. Jeudi déjà un homme de 35 ans avait été abattu devant un café du quartier Saint-Antoine par deux hommes en scooter. Et il y a une semaine le corps d’un homme criblé de balles avait été découvert dans le coffre d’une voiture carbonisée. Depuis le début de l’année, 14 morts violentes ont été recensées dans le département des Bouches-du-Rhône et 10 à Marseille, après 17 règlements de compte l’année dernière, selon la préfecture.

Source : franceinfo.fr