Archives par auteur : Willy Legrand

Nouvelle-Calédonie : l’Australie soutient la position du PS (et de l’UMP) pour « décoloniser » !

decolonisation de la nouvelle caledonie accord de noumea - sarkozy hollande ump ps udi meme combat elections provinciales 2014

Sur sa page Facebook, la nouvelle ministre socialiste des outre-mer, George Pau-Langevin, a rencontré Julie Bishop, ministre des Affaires étrangères pour l’Australie. Elles ont abordé plusieurs sujets d’actualité dont celui sur la Nouvelle-Calédonie française avec un objectif commun qui est de procéder à la « décolonisation »* de ce territoire français !

George Pau-Langevin (PS) rapporte : « Ça a été un moment d’échanges tout à fait intéressant, la ministre voulait d’abord réaffirmer la position de son pays qui soutient la position de la France au sein du comité de décolonisation en ce qui concerne la Nouvelle-Calédonie et je crois qu’il est important pour nous d’être reconnus dans la zone, d’être comme étant un élément de stabilité et de démocratie. »

Décidément, tout comme ses prédécesseurs de l’UMP, la politique du gouvernement socialiste consiste à soutenir les indépendantistes dont le principal objectif consiste à procéder au démantèlement de la France.

Rappel du communiqué et de la position défendue par Marine Le Pen pour le Front National et le Rassemblement Bleu Marine : Non à l’ingérence onusienne dans les affaires calédoniennes françaises !

Marine Le Pen - NationsPresse Magazine« Nous réitérons notre appel à l’unité de tous ceux qui souhaitent que la Nouvelle-Calédonie reste française.

Ces élections provinciales doivent constituer l’occasion de l’émergence d’un front du refus, associant tous les mouvements anti-indépendantistes et patriotes, qui marquera ainsi l’indéfectible attachement de la Calédonie à la France. »

Vidéo : intervention de Julie Bishop suivie de George Pau-Langevin


George PAU-LANGEVIN, ministre des outre-mer… par Ministère_outre-mer

* La décolonisation est un processus d’émancipation des colonies. Elle conduit le plus souvent à l’indépendance des pays colonisés. La Nouvelle-Calédonie n’est pas une colonie mais une partie de notre territoire national.

Le fleuron Alstom doit rester français !

Bernard Monot - Massif Central Centre - europeennes 2014Communiqué de Bernard Monot, stratégiste économique et tête de liste Front National / Rassemblement Bleu Marine aux élections européennes dans la circonscription Massif Central-Centre

Le géant américain, leader dans la production électrique a confirmé ce jour sa volonté d’acquérir la part du groupe Bouygues (29 % du capital) dans un fleuron de l’industrie française Alstom, fabricant de centrales électriques et de trains.
Les TGV pourraient passer ainsi sous pavillon américain.

Nous mettons en garde les Français qu’à terme, les emplois, les centres de recherche, de production et la technologie quitteront l’hexagone, comme ce fut le cas pour Arcélor-Mittal et Pechiney à l’époque des gouvernements UMP.

Selon la vision stratégique à long terme du Front National, cette opération de cession de capital constitue un « raid » économique intolérable sur une entreprise stratégique pour les intérêts vitaux de la France. Cela serait une atteinte grave à l’indépendance de notre pays tout comme la prise de participation récente de 14 % du groupe public chinois « Dongfeng » dans notre constructeur Peugeot.

Après la perte de Péchiney et d’Arcélor, notre économie française continue d’être vendue à la découpe, sans aucune réaction de la classe politique UMPS, seïde de la doctrine ultralibérale défendue par l’Union européenne.

Dans une logique de patriotisme économique, le Front National demande à Messieurs Hollande, Valls et Montebourg de faire obstacle à cette nouvelle opération boursière étrangère.

Par mesure de sauvegarde de nos intérêts stratégiques, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) doit racheter la part de Bouygues dans Alstom afin que ce fleuron industriel reste français.

Paris : défilé du 1er mai avec Marine Le Pen (FN-RBM)

defile du 1 mai 2014 avec Marine Le Pen

Le défilé du 1er mai 2014 avec le Front National débutera à l’angle de la rue de Rivoli  – Place du Palais Royal à Paris à partir de 10 heures.

A l’issue du défilé, Marine Le Pen, présidente du Front National et du Rassemblement Bleu Marine, fera un discours à 12 heures Place de l’Opéra.

Defile du 1er mai a Paris avec Marine Le Pen FN RBM - elections europeennes avril 2014

Revoir la vidéo 1er mai 2013 / Paris – Discours de Marine Le Pen (FN) : « Nous voulons la proportionnelle intégrale à toutes les élections ! »

Les Français jugent sévèrement l’Europe sur l’emploi, la croissance et l’immigration

Dans un article en ligne du quotidien Le Point, on apprend que les Français adressent une « mauvaise note » à l’Union européenne !

Extrait. Selon un sondage, nos compatriotes jugent l’UE inefficace, notamment pour ce qui est de l’emploi, de la croissance et de l’immigration.

Les Français accordent à l’Union européenne des notes basses, très inférieures à la moyenne, quand ils sont interrogés sur « l’efficacité » de sa politique, notamment sur l’emploi et l’immigration, selon un sondage de Harris Interactive pour Valeurs actuelles et l’Institut Montaigne publié jeudi. S’ils devaient attribuer une note de 0 à 20 pour juger de l’efficacité de l’UE, c’est à la politique agricole commune que les personnes interrogées décerneraient la moins mauvaise note, parmi les cinq domaines passés au banc d’essai.

La PAC obtient une note moyenne de 6,8. La politique budgétaire obtient 6,5 sur 20, la croissance 5,6, l’emploi 5 et l’immigration 4,6.

Lire l’intégralité de l’article

Traité transatlantique : Marine Le Pen lance un appel solennel aux Français

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

Marine Le Pen, députée française au Parlement européen et présidente du FN et du Rassemblement Bleu Marine (RBM), lance un appel solennel à tous les Français contre le Traité transatlantique, symbole du libre-échange intégral défendu par l’UMPS :

« Mobilisez-vous en masse, dès aujourd’hui pour diffuser cette vidéo ! »

Mes chers compatriotes,

Je vous lance un appel solennel car la vérité sur les dangers du Traité transatlantique en cours de négociation doit éclater.

Beaucoup d’entre vous l’ignorent, mais les États-Unis et l’Union européenne sont activement engagés depuis juillet dernier dans une négociation visant à créer un gigantesque bloc commercial transatlantique. Ces négociations se font dans le plus grand silence, sans votre information ni votre consentement.

Ce processus a été cautionné par le gouvernement PS de François Hollande mais aussi par la soi-disant « opposition » UMP. La classe UMPS a confié un mandat au nom de la France (c’est-à-dire en votre nom) aux bureaucrates de Bruxelles qui ont tout pouvoir pour faire aboutir ce projet.

Cette méthode silencieuse, furtive, sans consultation est la négation de la démocratie !

L’UMPS et ses satellites (Modem, UDI…) sont donc coupables d’un manquement grave à la démocratie puisqu’ils ont sciemment dissimulé l’existence de cette négociation.

Si cette négociation, menée en catimini, aboutit, ce serait une catastrophe pour notre économie, pour notre démocratie et la liberté de nous nourrir comme nous le souhaitons.

En effet, ce traité, qualifié par les Américains de véritable « OTAN économique » mettrait en place une zone de libre-échange total entre les États-Unis et les 28 États de l’Union européenne avec des conséquences extrêmement graves : Lire la suite

Taxi / VTC – Marine Le Pen : « Je ne voudrais pas que l’on crée les conditions d’une concurrence déloyale ! »

Marine Le Pen - Christophe Barbier Europeennes 2014

Marine Le Pen, députée française au Parlement européen et présidente du Front National (FN-RBM), était l’invitée de Bruce Toussaint et de Christophe Barbier sur I-Télé. Marine Le Pen réagit au sujet de la dérégulation des professions réglementées.

« Nous n’avons plus le droit, comme pays libre, de nous organiser et de pouvoir continuer à voir un certain nombre de professions réglementées, l’Union européenne nous imposera la dérégulation, y compris de force, de l’ensemble de ces professions. »

* VTC = voiture de tourisme avec chauffeur

Provinciales 2014 – « Restons Français » en Nouvelle-Calédonie !

Restons Français - Nouvelle Calédonie 2014

Le 11 mai 2014 auront lieu les élections provinciales 2014 pour décider de l’avenir de la Nouvelle-Calédonie face à la pression des indépendantistes UMPS ! Le Front National sera bien présent avec la liste « Restons Français, le Sud fait Front ! »

Stephane-Chipault responsable RBM Nouvelle Caledonie Francaise - elections provinciales 2014Ce scrutin se déroulera dans les trois provinces de Nouvelle-Calédonie : province du Nord, du Sud et des îles Loyauté. La participation est souvent plus forte qu’en métropole atteignant un taux de 76,4 % par exemple en 2004 !

Le Front National présente une liste dans la province du Sud intitulée : « Restons Français, le Sud fait Front ! » avec Bianca Hénin. Elle sera appuyée et soutenue par Stéphane Chipault, responsable du Rassemblement Bleu Marine (RBM) en Nouvelle-Calédonie.

Le FN et le RBM dénoncent avec force les absurdités du protocole de l’Accord de Nouméa qui déroge à la Constitution de la République française au seul bénéfice des indépendantistes.

Le FN et le RBM exigent 7 priorités :

  • Un audit politique, économique et social de l’Accord de Nouméa
  • La mise en place du premier référendum dès 2014
  • Le maintien des 4 compétences régaliennes à l’État français
  • La poursuite de la recherche pour un « drapeau commun » pour initier le remplacement du drapeau FLNKS
  • Le refus d’un nouvel accord unilatéral
  • La préparation avec les indépendantistes d’un statut politique stable et définitif (droit à la propriété privée pour les non-kanaks, libération de la démocratie esclave du gel du corps électoral…)

Cliquez ci-dessous pour agrandir le document

Restons-Français-avec-le-Sud-fait-Front-FN-RBM-Elections-provinciales-2014-Nouvelle-Caledonie-Française-2-470x341

Européennes 2014 – Octroi de mer : 6 mois de sursis électoraliste UMPS

Face à la voix des peuples qui vont hausser le ton le 25 mai 2014 lors des élections européennes contre l’Europe de l’austérité, le Parlement européen a voté hier à Strasbourg une rallonge de 6 mois pour l’octroi de mer (prolongation jusqu’à la fin 2014) pour les régions ultrapériphériques européennes dont les départements d’outre-mer comme Mayotte et l’île de la Réunion, la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe. 

Ce régime fiscal génère des recettes pour les collectivités. Ce régime fiscal spécifique permet d’appliquer une différence de taxation entre les marchandises importées et celles produites localement. Elle favorise l’économie locale, l’emploi. (…)

L’octroi de mer, une manne pour les communes ultramarines

Ce dispositif ancestral – ses origines remontent au XVIIe  siècle – vise à favoriser la production locale dans les cinq départements d’outre-mer. Le principe ? Certaines marchandises produites localement sont moins taxées que des produits similaires issus de l’importation.

Source : La1ère

Cette manœuvre s’apparente à de l’achat de voix en trompe l’œil à quelques jours du scrutin de la part de l’UMPS qui défend une Europe fédérale de tous les dangers qui privilégie le monde de la finance et du lobbying en se servant des peuples comme cautions de leurs dettes !

Marine Le Pen lance la campagne : « Oui à la France, non à Bruxelles ! »

Marine Le Pen - Elections Europeennes 2014 - NationsPresse

A Paris, à la Maison des Centraliens, Marine Le Pen, députée française au Parlement européen et présidente du Front National et du RBM, a lancé la campagne pour les élections européennes du 25 mai 2014.

Elle était accompagnée des 8 candidats têtes de liste :

Pour la région Nord-Ouest avec Marine Le Pen, à l’Est avec Florian Philippot, en Île-de-France avec Aymeric Chauprade, dans le Massif central-Centre avec Bernard Monot, à l’Ouest avec Gilles Lebreton, dans le Sud-Est avec Jean-Marie Le Pen, dans le Sud-Ouest avec Louis Aliot, et en outre-mer avec Marie-Luce Brasier-Clain

Reportage vidéo

Affaire Morelle : la République exemplaire attendra !

Front National flammeCommuniqué du Front National

L’affaire Aquilino Morelle témoigne de la profonde arnaque socialiste sur la République qui, enfin, devait devenir exemplaire. En réalité, chaque jour qui passe démontre que rien n’a changé, que l’État et les charges publiques continuent d’être utilisés par le pouvoir comme un moyen de promotion personnel, d’entretien et de recyclage des amis. Les mauvaises habitudes du clan Sarkozy ont manifestement déteint sur le clan Hollande.

François Hollande bien sûr doit se séparer rapidement de son conseiller Aquilino Morelle, soupçonné de conflits d’intérêts et manifestement grisé par les privilèges du pouvoir. Mais il aurait dû également veiller à ce que l’IGAS ne se transforme pas en matelas postélectoral pour Dominique Voynet…

Entre le pouvoir UMP et le pouvoir PS, entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, l’immoralité publique et l’affaiblissement du sens de l’État sont d’autres points communs, avec lesquels les Français doivent rompre.

Les effectifs de police et de gendarmerie plus importants en Algérie qu’en France

En pleine crise économique et sociale, les Français sont aussi victimes de l’insécurité, leur intégrité physique est menacée, partout sur le territoire national en métropole et en outre-mer.

Il faut savoir que les effectifs de la police et de la gendarmerie nationale en France s’élèvent à  240.000 agents pour 60 millions d’habitants et plus de 44 millions d’électeurs d’après le rapport publique de la Cour des comptes.

De l’autre côté de la Méditerranée, on observe qu’en ce moment en Algérie pour les élections présidentielles d’avril 2014, il y a plus de 260.000 policiers et gendarmes déployés sur le terrain pour assurer la sécurité de près de 23 millions d’électeurs appelés à voter dans 50.000 bureaux (source).

En comparaison, les Français  sont moins bien lotis que les Algériens en terme de force humaine sur le terrain pour garantir leur sécurité.

A Laguiole, c’est un morceau de notre patrimoine national que brade le gouvernement !

Encart Front National - Flamme - logo

Communiqué du Front National

Au prétexte que la loi censée protéger les artisans titulaires d’une indication géographique protégée n’est pas encore appliquée, le gouvernement abandonne le village de Laguiole, fleuron de la coutellerie française, à une succession de décisions ubuesques.

Après avoir été dépossédé de son nom par une première décision de justice qui a donné raison à l’affairiste sans scrupules qui avait déposé la marque Laguiole en 1993, le village vient d’être condamné à payer 100.000 euros à celui qui s’est contenté de spolier son nom pour importer des produits chinois.

Les ministres Arnaud Montebourg, chantre en carton pâte du made in France, et Valérie Fourneyron, se contentent de regretter « une situation regrettable ». Quant à Aurélie Filippetti, trop occupée à lutter contre des maires Front National démocratiquement élus, elle laisse filer sans broncher un morceau de notre patrimoine national.

A Alger, on ose contester la politique de Bouteflika !

Alger - Bab El Oued - Algerie Elections presidentielles 2014

Dans le quartier populaire de Bab El Oued où vivent plus de 100.000 habitants dans la ville historique d’Alger, le chômage est omniprésent. Certains osent désormais s’exprimer librement en dénonçant la politique mise en œuvre depuis 15 ans par Abdelaziz Bouteflika, président de la République, candidat invisible pour un 4e mandat en Algérie.

Extraits. Les Algériens n’hésitent plus à critiquer la politique algérienne ou la situation économique face aux médias occidentaux, mais aussi dans des émissions sur des chaînes de télévision privées. (…) Impensable quelques années plus tôt même si cette liberté connaît des limites.

(…) Son principal rival à l’élection présidentielle qui débute ce jour (17/04), Ali Benflis, ancien Premier ministre, confie à France 2 que les Algériens « veulent du neuf ». Durant la campagne, il a mis en garde l’électorat contre des élections truquées (voir aussi : Elections présidentielle en Algérie : Bouteflika victorieux grâce à cinq magouilles).

Plus de 260.000 policiers et gendarmes seront déployés sur le terrain pour assurer la sécurité de près de 23 millions d’électeurs appelés à voter dans 50.000 bureaux en faveur de l’un des six candidats en lice, dont une femme.

Lire l’article sur FranceTVInfo

Lire aussi sur le HuffingtonPost : Elections présidentielle en Algérie : Bouteflika victorieux grâce à cinq magouilles

  • La première des magouilles réside dans la date choisie pour organiser le « premier tour » de cette élection : le 17 avril.
  • La seconde magouille est liée à l’état de santé du président sortant.
  • La troisième magouille concerne la « mobilisation » des appareils politiques proches du régime, ainsi que des organisations et autres associations, liées historiquement au pouvoir et qui sont toutes dirigées par la clientèle traditionnelle de celui-ci.
  • La quatrième magouille se trouve chez les lièvres.
  • La cinquième magouille est probablement celle qui contient une petite inconnue : quel score va s’attribuer Abdelaziz Bouteflika ?

Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front

RBMLibres propos de Jean Goychman

Bien qu’il soit de mauvais goût d’évoquer nos racines culturelles, qui sont vues comme un frein à la mondialisation galopante, nous n’hésitons pas à transgresser ce qu’on voudrait nous interdire.
Qu’on le veuille ou non, notre civilisation s’est bâtie sur un socle judéo-chrétien qui nous incite à trouver en nous-même nos moyens de subsistance. Dans la Genèse (chapitre 3, verset 19), on peut lire : « Tu mangeras ton pain à la sueur de ton visage »

Dans notre société, cela se traduit par la nécessité de « gagner sa vie » c’est-à-dire d’avoir le moyen de se procurer à la fois la jouissance de certains biens et de disposer de certaines denrées. En un mot, pouvoir se loger et se nourrir. Pour y arriver, il faut donc disposer de la contrepartie en quantité suffisante qu’on appelle l’argent, sauf si on a la possibilité de cultiver sa propre terre d’une façon « autarcique », ce qui n’est pas le cas le plus répandu.

Le salaire que nous percevons en échange du travail que nous fournissons est donc devenu, au-delà de la dignité sociale, un moyen indispensable à notre survie. C’est pour ces raisons qu’a été votée, le 11 février 1950, la loi instituant le SMIG. Ce Salaire  minimum interprofessionnel garanti était fixé par décret pris en Conseil des ministres et était calculé sur la base  d’une « personne célibataire vivant en région parisienne et accomplissant la durée normale du travail »

SMIC au rabais : la prochaine étape de l’austérité qu’on impose à la France

Marine Le Pen - NationsPresse MagazineCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’offensive actuellement menée contre le SMIC, déjà relayée par le socialiste Pascal Lamy et le président du Medef Pierre Gattaz, s’inscrit dans le projet de l’Union européenne de libéraliser intégralement le marché du travail, quitte à précariser comme jamais les salariés.

A quelques semaines des élections européennes, le gouvernement dit s’y opposer mais les Français doivent savoir que ce projet scandaleux, et d’autres, ressurgira inévitablement après les élections si un signal très fort n’est pas envoyé dans les urnes. Baisser aujourd’hui le SMIC horaire pour les jeunes, c’est par exemple préparer le terrain pour faire demain la même chose chez les seniors, qui sont de plus en plus frappés par le chômage.

La lutte contre le chômage ne se fera pas en tirant tout le monde vers le bas, en détruisant notre modèle social, en cassant les ressorts de l’économie. Elle se gagnera en créant les conditions de la création de richesses en France, par une politique économique de réarmement de notre pays face à la mondialisation sauvage, et donc par un vrai changement de cap sur l’euro, le protectionnisme et le patriotisme économique.

Marine Le Pen s’opposera avec vigueur à tout projet de salaire inférieur au SMIC horaire. Elle appelle les Français à tourner la page de cette austérité insensée qui imprègne toute la politique de l’Union européenne, et donc du PS et de l’UMP.