25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Réforme du collège : Marine Le Pen maintient la pression sur le couple Valls-Vallaud Belkacem

Dans cette vidéo, Marine Le Pen, la présidente du Front national, dénonce la réforme du collège portée par le ministre socialiste de l’Education nationale, dont le but est de «préparer l’école à la médiocrité pour tous». Marine Le Pen fustige à juste titre «la réforme portée par le couple Manuel Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Faux tract Mélenchon : Marine Le Pen relaxée en appel

La cour d’appel de Douai a relaxé Marine Le Pen ce mardi après-midi dans l’affaire du faux-tract attribué à Jean-Luc Mélenchon et diffusé lors de la campagne des élections législatives 2012 à Hénin-Beaumont et Montigny-en-Gohelle. La cour considère que la présidente du Front national n’est pas responsable ni de la Lire l'intégralité de l'article

l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

Fichage à Béziers : quand Manuel Valls soutenait les statistiques ethniques

La gauche n’a pas de leçon à donner sur les statistiques ethniques, a lancé en substance Robert Ménard. En effet, Manuel Valls y était favorable, lorsqu’il était député. « Il y a 64,6% d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers. » Avec cette phrase prononcée lors de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Le Front national se présente devant ces élections régionales dans une position extrêmement positive »

Le 3 mai, Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de l’émission d’I-Télé « Le grande rendez-vous » où elle a commenté l’actualité du moment. Ont notamment été abordés : les perspectives électorales pour les régionales, la crédibilité renforcée du Front national au sein de l’opinion publique, les provocations Lire l'intégralité de l'article

Le Front National en Nouvelle Caledonie manifeste pour rester dans la France contre les independantistes 24 avril 2015

Nouméa : plus de 10.000 patriotes manifestent pour la Calédonie française

Entre 8.000 et 10.000 personnes ont manifesté vendredi à Nouméa, pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Elles répondaient à l’appel lancé par plusieurs partis patriotes et anti-indépendantistes. 8.200 personnes selon les estimations du Haut-Commissariat – plus de 10.000 pour les organisateurs -, avaient répondu présentes à la Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : « Sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus »

Dans cette seconde partie de « Politique », Louis Aliot, député européen et vice-président du Front national, revient sur la crise qu’a traversée le FN. Selon lui : « Sans Jean-Marie Le Pen, le Front national n’existerait pas. Mais sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus ». Partager la publication "Louis Aliot Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Agroalimentaire

Monsanto : la liste des produits et marques à éviter !

Monsanto

Monsanto Company est une entreprise américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles. Au cœur de plusieurs scandales sanitaires, les produits du groupe sont utilisés par des marques qui distribuent leurs denrées un peu partout dans le monde. Voici la liste des produits et des marques qui sont susceptibles d’être dangereux pour la santé.

Monsanto Company est l’une des entreprises les plus controversées au monde. Spécialisé dans les biotechnologies agricoles, le groupe s’est retrouvé mêlé à plusieurs scandales sanitaires. Leurs produits sont en effet utilisés par de nombreuses sociétés qui commercialisent des marques aux quatre coins du globe. Polychlorobiphényles (PCB), agent orange, aspartame, hormone bovine de croissance recombinée, autant de noms qui font peur et dont les bienfaits n’ont jamais été démontrés. Produits chimiques, on aurait plutôt tendance à dire qu’ils sont susceptibles d’être dangereux pour la santé.

Le blog américain Collective Evolution a dressé une liste des sociétés qui utilisent les produits Monsanto. Ce dernier titre d’ailleurs son article comme ceci : « Une simple liste des entreprises à éviter ».

Lire la suite sur actu.ados.fr

L’Eurodictature met les OGM dans votre assiette !

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

L’Union européenne a autorisé hier l’importation et la commercialisation de 19 nouveaux OGM. Onze d’entre eux sont des produits de la multinationale Monsanto.

Alors que les peuples d’Europe, et notamment le peuple français, sont massivement opposés aux OGM alimentaires, l’Europe de Bruxelles impose ses vues et fait un nouveau cadeau aux multinationales américaines.

Nous voyons là une nouvelle fois les dangers très graves liés aux transferts de notre souveraineté vers l’Union européenne, une instance antidémocratique et toute entière soumise aux puissances d’argent.

Le Front national condamne fermement cette décision de l’Union européenne, appelle sans illusion le gouvernement français à lui désobéir immédiatement, et plus fondamentalement propose au peuple français de retrouver sa liberté par la reprise en main de sa souveraineté nationale.

L’Union européenne autorise 19 OGM dont 11 de Monsanto

Monsanto2

Onze produits de la multinationale américaine figurent au nombre des OGM autorisés à l’importation et à la commercialisation.

L’Union européenne a autorisé vendredi 24 avril l’importation et la commercialisation de 19 OGM, deux jours après avoir proposé aux Etats membres une réforme leur permettant d’interdire leur utilisation sur leur territoire.

Onze produits de la multinationale américaine Monsanto figurent au nombre des OGM autorisés, a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

Les neuf autres sont des produits de la firme américaine Dupont et des groupes allemands Bayer et BASF.

Dix-sept de ces OGM sont destinés à l’alimentation animale et humaine, deux sont des fleurs coupées.

Lire la suite sur challenges.fr

Stratégie européenne pour l’alcool : les députés UMP refusent de défendre le patrimoine gastronomique français

Front National  Flamme FN

Communiqué de Mireille d’Ornano, Sylvie Goddyn, Joëlle Mélin, Jean-François Jalkh, députés français (Front national) au Parlement européen

Les députés français du Front national, Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Joëlle Mélin et Jean-François Jalkh ont déposé de nombreux amendements à la proposition de résolution du Parlement européen sur la stratégie européenne en matière d’alcool. Deux de ces amendements rappelaient que l’Union européenne doit tenir compte du patrimoine gastronomique, notamment français, classé au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Alors que les députés patriotes avaient proposé des modifications valorisant le patrimoine français et sur lesquelles tous les représentants du peuple français au Parlement européen auraient dû être d’accord, les députés UMP ont voté contre ces amendements en commission Environnement ce mardi 31 mars 2015.

À l’évidence, et à l’image des coups bas politiques durant la dernière campagne des départementales, les partis du système sont enfermés dans un sectarisme idéologique et partisan qui dessert les Français. Leur refus de soutenir ces propositions du Front national reflète par ailleurs le mépris du parti de Nicolas Sarkozy pour les terroirs, les traditions et la culture française et rejettent les intérêts des Français. Le grand rêve européiste de la caste UMPS est donc clairement détaché de toute réalité locale et de la civilisation française qui fonde pourtant notre nation.

Le Front national s’est donc à nouveau engagé du côté des territoires, des artisans et des producteurs en voulant définir une limite claire à l’action de l’Union européenne en matière d’alcool. Si la prévention et la lutte contre les abus d’alcool qui mettent en danger le consommateur et son entourage sont nécessaires, il convient avant tout de traiter, à l’échelle des États, les causes de l’alcoolisme et des dérives de cette consommation, chez les jeunes notamment. Les députés Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Joëlle Mélin et Jean-François Jalkh ont proposé des amendements en ce sens.
Le Front national veille à ce que l’Union européenne soit freinée dans ses élans bureaucratiques et prohibitionnistes qui menacent nos libertés et nos traditions.

Un lobbyiste pro-Monsanto refuse de boire un herbicide qu’il juge « potable »

Monsanto2

Faites ce que je dis… Le médecin et lobbyiste Patrick Moore a, en une phrase, réduit à néant tous ses arguments pour défendre un herbicide.

Vous aimez le glyphosate ? Apparemment, Patrick Moore, médecin et lobbyiste pro-Monsanto, est prêt à défendre qu’il est « potable », mais pas à en boire lui-même. Sa réaction dans l’émission Spécial Investigation de Canal+ vaut tous les arguments du monde. Le Dr Moore défendait le tristement célèbre Roundup, l’un des herbicides les plus décriés qui soient, un « désherbant total », non sélectif, classé depuis peu dans la liste des « cancérogènes probables » par le Centre international de recherche sur le cancer.

Lire la suite sur lepoint.fr


Un pro-Monsanto défend un herbicide « potable… par LePoint

Le bio, nouvelle victime de la politique d’austérité gouvernementale

Logo Rassemblement Bleu Marine - Front National - FN - RBM 2013

Communiqué de Philippe Murer et Eric Richermoz (Collectif Nouvelle Ecologie)

Le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll a annoncé par arrêté la réduction de 25% des aides au maintien aux producteurs bio.
Comme beaucoup de politiques publiques, le programme « Ambition bio » est donc sacrifié sur l’autel de l’austérité : lancé en 2013, son objectif était de doubler les surfaces agricoles cultivées selon les méthodes de l’agriculture biologique pour atteindre 2 millions d’hectares en 2017.
Les aides au maintien sont ainsi considérées comme moins justifiées ou moins prioritaires que d’autres aides. Ces aides sont pourtant une juste rétribution des services environnementaux et sanitaires rendus par les producteurs bios à la société dans son ensemble : produits alimentaires sains sans résidu de pesticides, protection des sols, de l’air et des eaux, de la biodiversité, création d’emplois.
Par ailleurs, pour favoriser le développement de l’agriculture biologique, il serait intéressant et d’un coût financier nul pour l’Etat de mettre en place un label « Bio -» qui permette de valoriser la production d’un paysan Bio pendant les 2 ou 3 ans de la conversion à l’agriculture biologique. Cette période est difficile pour les agriculteurs et les éleveurs car ils travaillent avec les contraintes du label bio sans avoir l’avantage de prix de vente plus élevés. Le consommateur ne doit pas être floué : l’Etat doit être garant du fait que ce « – » apparaisse très clairement sur les étiquettes des produits « Bio –» afin qu’acheter ce type de produit soit bien un libre choix du consommateur.
Enfin, il est indispensable de rétablir immédiatement le montant de ces aides au maintien et de mettre en place une politique agricole française (PAF) qui protège nos paysans de la concurrence déloyale et permette de mener une politique agricole plus respectueuse de l’environnement.
pour atteindre 2 millions d’hectares en 2017.

Marine Le Pen en confiance au Salon de l’agriculture 2015

Marine Patriotes1

En visite au Salon de l’agriculture ce jeudi, Marine Le Pen a entonné son refrain préféré du moment. La présidente du Front national a ironisé sur la «panique» des adversaires politiques du FN, à l’approche des départementales des 22 et 29 mars prochains.

Depuis l’inauguration de samedi par le président de la République, les élus qui se succèdent au SIA prennent toutes le temps de mettre en garde contre la tentation frontiste.


Marine Le Pen au Salon de l’Agriculture par leparisienAFP

«Oui, il y a une forme de panique, c’est la révélation qu’ils ne pensent qu’à eux-mêmes, a raillé Marine Le Pen. En réalité, quels que soient leurs déplacements, leur seul élément de considération, c’est combien je vais faire aux futures élections, quelle place, quel poste, quel département je vais sauver», a commenté la présidente du Front national, particulièrement à son aise sur ce terrain populiste.

Lire l’article sur leparisien.fr

McDonald’s accusé d’avoir détourné plus d’un milliard d’euros

mac-do

Pas d’impôts au menu chez McDo ? Plusieurs fédérations de syndicats européens et une organisation caritative accusent la chaîne de restauration rapide d’avoir mis en place en Europe, entre 2009 et 2013, un montage financier et juridique qui lui aurait permis de se soustraire à plus d’un milliard d’euros d’impôts, principalement en France.

«McDonald’s a délibérément diminué son exposition fiscale en Europe pour un montant total de plus d’un milliard d’euros sur une période de cinq ans», dénoncent dans un communiqué commun la Fédération syndicale européenne des services publics (EPSU), la Fédération européenne des syndicats de l’alimentation, de l’agriculture et du tourisme (EFFAT) et l’Union internationale des employés de service (SEIU).

Lire la suite sur leparisien.fr

Après François Hollande et Manuel Valls, Alain Juppé et Xavier Beulin !

FN Marianne

Communiqué du Front National

Le patron de la FNSEA, dans un entretien au Monde, prétend que nous « vendons de la peur » aux agriculteurs. Affirmation pour le moins étrange de la part d’un responsable qui est particulièrement bien placé pour connaître l’origine les causes bien réelles de la crise de notre agriculture.
Le FN est-il à l’origine du fiasco diplomatique qui a pousser la Russie à mettre en place un embargo sur nos produits agricoles et agroalimentaires qui nous prive de plus d’un milliard d’euros de débouchés par an ?
Le FN a-t-il institutionnalisé le dumping social entre pays membres de l’UE qui lamine la majorité de nos filières ?
Le FN est-il favorable à l’accord de libre-échange transatlantique (TTIP) négocié par Bruxelles, accord qui menace de mort la majorité de nos éleveurs ?
Le FN a-t-il voté en faveur des traités de libre-échange avec le Maroc et la Turquie qui massacrent nos filières fruits et légumes ?
Le FN a-t-il démantelé les quotas laitiers au risque de condamner nos éleveurs à produire à perte ?

Ces décisions sont dangereuses : elles ne sont pas le fruit d’un pseudo-fantasme populiste, comme le laissent entendre les tenants du système UMPS, et leurs conséquences menacent réellement la survie d’une majorité d’exploitation.
Il est donc tout à fait rationnel que les agriculteurs se tournent massivement vers ceux qui luttent à leur côté plutôt que vers ceux qui ont mis en place ces politiques assassines. Et tout à fait hypocrite de la part de Hollande, Valls, Juppé et consorts de sembler s’en étonner…

Valls se moque des agriculteurs français, sa seule obsession c’est le Front national !

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué du Front National

Comme le président de la République samedi dernier, Manuel Valls, en visite au Salon de l’agriculture, a fait du Front national son obsession numéro un. C’est dire la déconnexion totale du pouvoir avec les Français, qui donne dans la politicaillerie et ignore totalement les graves problèmes qui accablent la France, notamment dans l’agriculture.

Il nous reproche ainsi de vouloir détruire un modèle européen qu’il vante abondamment alors que ce modèle a appauvri la France, laminé son industrie et mis à mal son agriculture par une concurrence déloyale interne, des normes stupides et inapplicables, et une déréglementation des prix exposant les matières agricoles à la pire spéculation. C’est précisément la mise en œuvre de ce modèle européen qui détruit la France, et il est de la responsabilité de tous les patriotes de le combattre.

Les responsables UMPS tuent l’agriculture française depuis des décennies, et ils prétendent encore donner des leçons ? Rappelons aussi et toujours que la PAC n’est jamais financée qu’avec l’argent des Français, pas avec celui des autres pays : la France verse chaque année environ 21 milliards d’euros au budget européen et n’en récupère que 13, PAC comprise, soit 8 milliards d’euros de pertes sèches, par an. Lorsque nous verserons directement les fonds à l’agriculture française sans passer par la spoliation de Bruxelles, alors la politique menée sera beaucoup plus efficace et plus juste.

L’agriculture française crève de l’Europe, et si le Premier ministre ne s’en aperçoit pas alors qu’il ne s’étonne pas du mariage réussi du Front National avec le monde rural. Le Front national qui propose un modèle patriote de redressement de notre agriculture.

François Hollande au Salon de l’agriculture : entre panique et enfumage !

FN Marianne

Communiqué du Front National

Impuissant face à la colère qui monte sourdement des campagnes et probablement paniqué par les sondages qui annoncent un vote massif des territoires ruraux en faveur du Front National lors des élections départementales, François Hollande s’est livré ce matin, lors de l’inauguration du Salon de l’agriculture, à un numéro d’enfumage particulièrement audacieux.

Plutôt que d’assumer le soutien de son gouvernement au TTIP, le traité de libre-échange transatlantique qui menace de broyer l’élevage français, ou de reconnaître son incapacité à faire face au dumping intracommunautaire qui lamine nos agriculteurs, le président a préféré s’en prendre à ceux qu’il nomme « les populistes ».

Prétendre que nous supprimerions les aides relève du mensonge : nous entendons simplement conserver cet argent, qui est celui du contribuable français, afin de l’utiliser en faveur de nos agriculteurs. Ce qui, cette année, aurait épargné à ce même contribuable français un redressement d’un milliard d’euros infligé au prétexte grotesque que notre ministère de l’Agriculture ne compte pas les hectares de la même manière que la Commission européenne.

Mais là où François Hollande atteint des sommets (d’ignorance ou de duplicité, nous lui laissons le bénéfice du doute…), c’est quand il prétend que l’Union européenne garantit encore les prix des productions agricoles. Rappelons-lui que, à l’exception des quotas de betteraves sucrières (qui seront démantelés en 2017), tous les mécanismes de régulation des prix ont été démantelé ces vingt dernières années. Reste certes un fond d’urgence qui ne parvient même pas à endiguer les conséquences de l’embargo russe, ainsi que des prix d’intervention sur certains produits qui ne couvrent pas, loin s’en faut les coûts de production…

Alors, pour reprendre les mots de François Hollande, bien sûr que les agriculteurs ont un avenir! Et cet avenir, c’est nous, patriotes, qui l’incarnons et non son gouvernement inféodé à une Union Européenne qui ne voit en eux qu’une monnaie d’échange à liquider sur l’autel du libre-échange.

La trahison de l’Ifremer

Front National  Flamme FN

Communiqué de Gilles Lebreton, député français (FN) au Parlement européen

C’est avec stupeur et consternation qu’on apprend que le navire amiral de l’Ifremer, le « Pourquoi Pas ? », effectuera son prochain entretien technique à Gdansk, en Pologne, plutôt qu’en France.

Déjà, l’an dernier, l’ »Atalante », l’autre navire emblématique de l’Ifremer, avait réalisé son entretien technique hors de France, à Durban en Afrique du Sud.
Il s’agit pourtant de bateaux financés à 100% par les contribuables français, et qui sont basés à Brest. Il aurait donc été logique de confier leur entretien à un port français, et pourquoi pas (c’est le cas de le dire !) au port de Brest.

Le 18 décembre 2014, le Premier ministre Manuel Valls était venu à Brest pour abreuver les Bretons de belles paroles. Force est de constater, seulement un mois plus tard, que c’étaient des paroles creuses. A l’heure où la Bretagne perd ses emplois, victime du dogme libre-échangiste de l’UMPS et de l’Union européenne, l’Ifremer donne des milliers d’heures de travail aux Polonais plutôt qu’aux Bretons !

Le Front national n’accepte pas ce qu’il faut bien appeler une trahison. Lorsqu’il parviendra au pouvoir, il prendra ses responsabilités en instaurant un patriotisme économique qui obligera les administrations et les établissements publics français, dont l’Ifremer, à recourir prioritairement aux services et aux produits français.

PAC : non, la France n’a pas fraudé!

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué d’Edouard Ferrant et de Philippe Loiseau, députés Front national au Parlement européen

La Commission européenne demande à la France de rembourser un milliard d’aides agricoles. La base principale du litige repose sur les méthodes utilisées pour calculer la surface des exploitations agricoles. La France se réfère à son cadastre quand la Commission s’appuie sur des images satellites. Les résultats ainsi obtenus sont forcément divergents.

Cette situation grotesque, qui risque de coûter cher aux contribuables français, montre une fois de plus l’ampleur des dérives d’une Politique agricole commune toujours plus paperassière et complexe.

Qui peut encore défendre une politique dont les coûts de fonctionnement ne cessent d’augmenter quand les aides distribuées aux agriculteurs s’érodent chaque année?

Le Front national dénonce ce nouveau chantage bruxellois et appelle à la renationalisation de la politique agricole afin que la France puisse aider ses agriculteurs selon ses propres critères et besoins.

Une directive européenne « piège » va favoriser la présence des OGM dans le commerce de détail

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

Le parlement européen vient de voter une directive piège sur les OGM. Elle permet aux Etats d’autoriser ou d’interdire une plante transgénique sur leur territoire et semble ainsi leur donner la possibilité de décider ce qui leur semble bon pour leur population. Elle n’est malheureusement qu’un piège.

Contrairement à la France, certains pays européens sont favorables à la culture des plantes transgéniques. Du fait du principe de libre circulation, les produits alimentaires contenant des OGM en provenance d’autres pays européens vont probablement être de plus en plus présents dans les rayons des supermarchés français : les consommateurs français seront donc de plus en plus exposés aux OGM malgré leur forte opposition à cette technique. L’étiquetage obligatoire des aliments contenant des OGM, malheureusement peu visible sur les emballages, sera le dernier rempart face à ceux qui entendent les imposer sans limitation.

Contrairement aux apparences, cette nouvelle directive européenne va donc à l’encontre de l’intérêt et de la volonté de la majorité des Français de ne pas se nourrir de plantes transgéniques. Nous demandons aux centrales d’achat de prendre en compte les souhaits de nos compatriotes en s’interdisant d’importer et de vendre les produits alimentaires contenant des OGM.

Le fast-food rend les enfants moins performants à l’école, selon une étude américaine

McDo_Quick

A en croire ces deux chercheuses américaines, les enfants consommant de la nourriture de fast-food plusieurs fois par semaine seraient moins bons en lecture ou en sciences.

Le fast-food, cause d’échec scolaire ? A priori, on ne voit pas le rapport. Et pourtant… Selon les travaux de deux chercheuses américaines publiés dans le Clinical Pediatrics, dont Le Figaro se fait l’écho ce 28 décembre, les enfants âgés d’environ 10 ans en consommant très régulièrement réaliseraient moins de progrès scolaires que les autres. Kelly Purtell et Elisabeth Gershoff estiment la différence à environ 20% en lecture, mathématiques et sciences.

Pour arriver à ces conclusions, des données ont été recueillies auprès de 11.740 enfants à trois ans d’intervalle. Les auteurs, explique Le Figaro, « ont pris soin d’éliminer ‘tous les facteurs connus qui pourraient influencer la réussite aux tests’. Mais « l’effet fast-food » sur les capacités scolaires perdurait même en prenant en compte la quantité d’exercice physique, le temps passé devant la télévision, le reste de l’alimentation, le niveau socio-économique de la famille et les caractéristiques du quartier où vivaient et où étudiaient les enfants ».

Lire la suite sur nouvelobs.com