Marine Le Pen - europeennes 2014

Marine Le Pen : « Il faut couper les financements au fondamentalisme islamiste! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Francis Letellier dans le « 12/13 Dimanche », le magazine politique de France 3. La question du jour portait sur la progression du FN en vue des élections départementales. L’actualité du moment a aussi été évoquée : la réaction du Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Louis Aliot : « En France, la Charia ne s’applique pas !

Louis Aliot, vice président du Front national, était L’invité politique de LCI Matin week-end. Il a commenté l’actualité du moment, dont les réseaux islamistes en France qui envoient des volontaires en Irak et en Syrie, la question des musulmans en France face au phénomène, le démantèlement du service public à Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Louis Aliot : « Cazeneuve cherche à redorer le blason du gouvernement socialiste auprès des musulmans »

Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front national, commente la « réforme du culte musulman » annoncée par le ministre de l’Intérieur, le socialiste Bernard Cazeneuve. Au micro de Frédéric Rivière, il s’exprime également sur les élections départementales de mars prochain. « Ce qu’il faut surtout c’est couper l’islam Lire l'intégralité de l'article

Louis-Aliot-France Culture europeennes-2014

La victoire de SYRIZA en Grèce : la politique du moindre mal

Par Louis Aliot, vice-président du Front national, député français au Parlement européen, pour Boulevard Voltaire Le Front national s’est félicité de la victoire du parti SYRIZA lors des élections législatives du 25 janvier. Ce soutien a suscité de nombreuses analyses malveillantes dans les grands médias. Les adversaires du FN en Lire l'intégralité de l'article

l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

L’ « Apartheid » selon Manuel Valls

Selon Manuel Valls, le Première ministre socialiste de Normal 1er, il y aurait un « apartheid » en France… Un « Apartheid » que semble avoir expérimenté dans sa bonne ville d’Evry, l’inénarrable chef du gouvernement pour qui la Valls de l’insécurité et du grand n’importe quoi n’a plus de secret. « Belle image Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « Il y a un jeu entre le grand banditisme et l’islam radical »

Louis Aliot, vice-président du Front national, était de l’invité de LCI. Il a commenté l’actualité du moment, dont les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui vient de frapper notre pays, les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme, au communautarisme. « Il y a une faille de l’Europe telle que nous Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Asie

Des jihadistes en Ukraine

Ukraine Donbass Ichkérie islamistes Tchétchènes

Parmi les multiples pistes suivies par les enquêteurs russes pour retrouver les assassins et les commanditaires du meurtre de Boris Nemtsov, il y a celle de la filière islamisme tchétchène, très soutenue par Kiev et surtout par les extrémistes néobandéristes et néonazis. Le nom de l’islamiste tchétchène Adam Osmaev, actuel chef du « bataillon Djokhar Dudaev », est largement cité dans la procédure. Un individu protégé par le régime ukrainien qui a également été cité dans l’affaire de la tentative d’assassinat contre Vladimir Poutine. Plusieurs sources (ici, ici et ici), dernièrement, en ont profité pour revenir sur ces « volontaires » de la « République » autoproclamée d’Ichkérie, engagés par centaines du côté des forces de la junte contre le peuple du Donbass. Ces éléments devraient faire partie du programme de renforcement et de réarmement envisagé par Kiev et Washington dans les semaines et les mois à venir.

Vidéos de propagande en faveur des islamistes tchétchènes engagés du côté des forces de Kiev

Marine Le Pen : « Il faut couper les financements au fondamentalisme islamiste! »

Marine Le Pen - europeennes 2014

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Francis Letellier dans le « 12/13 Dimanche », le magazine politique de France 3. La question du jour portait sur la progression du FN en vue des élections départementales. L’actualité du moment a aussi été évoquée : la réaction du CRIF envers l’antisémitisme lié au développement en France de l’islam radical, le manque de réaction du gouvernement face au danger islamiste, face à l’immigration et concernant la maîtrise des frontières, les rapports de l’UMPS avec le Qatar qui soutient le jihadisme, etc.


Marine Le Pen – 1er mars 2015 par hurraken75

Quand la gauche radicale s’acoquine avec des accros de l’intégrisme

Indigène république islamophobe

Le 6 mars prochain, à Saint-Denis, une partie de la gauche radicale et d’associations musulmanes tiendront meeting contre « l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire ». Dans l’intitulé du meeting, pas un mot contre le jihadisme, l’intégrisme ou l’antisémitisme. Comme si, pour certains, l’attentat contre Charlie-Hebdo n’avait jamais eu lieu.

Un meeting « contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire » doit se tenir le 6 mars à Saint Denis. Le simple intitulé est tout un programme.

Passons sur le concept de « guerre sécuritaire » dans un Etat de droit où, jusqu’à plus ample informé, nul « Patriot Act » n’a été instauré. Si « guerre » il y a, ce serait plutôt celle déclarée par l’Etat Islamique et ses succursales.

Quant à la notion fumeuse d’« islamophobie », agitée comme un chiffon rouge, elle est régulièrement mise en scène pour assimiler toute critique de l’islam – qui relève de la liberté d’expression – à une stigmatisation des musulmans.

Lire la suite sur marianne.net

Libye : la Turquie arme les islamistes

bhl

Le Premier ministre libyen Abdallah al Thinni, dont le gouvernement est seul reconnu par la communauté internationale, accuse la Turquie d’armer ses rivaux de l’ »Aube libyenne » qui contrôlent la capitale Tripoli depuis août dernier.

« La Turquie est un Etat qui ne se comporte pas honnêtement avec nous. Elle exporte des armes afin que les Libyens s’entretuent », a-t-il affirmé dans une interview à la chaîne de télévision égyptienne CBC. Le ministère turc des Affaires étrangères a rejeté aujourd’hui ces accusations.

La Turquie islamiste, qui soutient le jihadisme américano-compatible en Syrie et sur l’ensemble du pourtour méditerranéen, est l’un des rares pays à avoir reçu publiquement des représentants de l’ »Aube libyenne », une coalition de milices jihadistes qui a installé son propre gouvernement à Tripoli et y a rétabli l’ancien Parlement, le Congrès général national (CGN). Le Premier ministre libyen a également mis en cause dans son interview le Qatar, qu’il accuse aussi de soutenir ses rivaux.

Source

Louis Aliot : « Cazeneuve cherche à redorer le blason du gouvernement socialiste auprès des musulmans »

Louis Aliot

Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front national, commente la « réforme du culte musulman » annoncée par le ministre de l’Intérieur, le socialiste Bernard Cazeneuve. Au micro de Frédéric Rivière, il s’exprime également sur les élections départementales de mars prochain.

« Ce qu’il faut surtout c’est couper l’islam de ses racines étrangères ! [...] Le CFCM représente l’islam de différentes nationalités. »


Louis Aliot: «Il n’y a plus de spécificité de… par rfi

Privés de sortie : l’Etat PS au chevet des jihadistes

_djihad-cazeneuve

Privés de sortie : c’est la dernière mauvaise blague que le ministre socialiste de l’Intérieur a trouvé pour lutter contre l’enrôlement de jihadistes sur le sol français en direction de l’Irak et de la Syrie. Alors que les réseaux islamistes se développent en France, que le contrôle sérieux de mosquées sulfureuses n’est toujours pas à l’ordre du jour, que les « services » pataugent dans la mélasse après la série d’attentats meurtriers de janvier, le pouvoir socialiste préfère gronder les canailloux qui auraient des velléités de jihadistes.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a déclaré qu’une quarantaine d’interdictions de sortie de territoire français sont actuellement en préparation pour des « présumés » jihadistes.

« Si des Français (sic) partent commettre des exactions en Irak et en Syrie, à leur retour, ils représentent un danger plus grand encore pour le territoire national et risquent de commettre des actes terroristes de grande ampleur », a-dit le ministre.

Certains candidats présumés au jihad ont été signalés par leurs proches, par le biais d’un numéro vert mis en place au ministère de l’Intérieur et d’autres ont été repérés lors des multiples enquêtes en cours, a-t-on précisé de source policière.

Source

Et il y a ceux qui retrouvent des copains dans les rangs d’al-Qaïda :

Au début de l’année 2014, Choukri passe du temps sur Internet. Progressivement, il change à force d’écouter les discours d’Omar Diaby, alias Omar Omsen, un recruteur jihadiste franco-sénégalais de 39 ans, actuellement en Syrie. Comme lui, il est originaire de la région niçoise. Le jeune de 19 ans se lance et décide de rejoindre la Syrie via la Turquie. «Ils sont partis à trois de la même barre d’immeubles», raconte son avocat à Nice Matin. «Tu vas être un seigneur de la guerre, les filles seront à tes pieds, t’auras une kalach’, ton territoire », lui dit-on alors.

Il retrouve 19 amis niçois en Syrie !

Sur place « l’apprenti jihadiste retrouve là-bas dix-neuf de ses copains, du même quartier de Nice ! Tous ont entre 14 et 19 ans » rapporte le journal niçois. Et puis la réalité de l’horreur de la guerre commence à s’inviter dans le quotidien du jeune jihadiste qui prend conscience qu’il sert de « chair à canon ».

Source

Des islamistes de La Réunion font le jihad en Syrie

_djihad-cazeneuve

L’information circulait déjà depuis plusieurs semaines. Des jeunes réunionnais, pratiquant l’islam ou nouvellement convertis, participent au jihad en Syrie. Le Journal de l’île révèle le parcours de l’un d’eux, ce mercredi 18 février 2015.

Le 13 janvier 2015, Dominique Sorain, préfet de La Réunion, confirme lors d’un petit déjeuner avec la presse que plusieurs personnes ont quitté La Réunion pour se rendre en Syrie afin de participer au jihad.

Cette information, attendue dans un département où le nombre de musulmans pratiquants est très important, est confirmée par Le Journal de l’île.

Romain Latournerie a longuement parlé avec la famille de l’un des jihadistes.

Le « combattant » s’installe dans l’île avec sa mère, originaire de La Réunion. Elle vient de divorcer et a donc décidé de se rapprocher de sa famille.
L’enfant, devient adolescent puis, un jeune majeur comme tous les autres. Le Bac en poche, il part à la Fac du Moufia, où là encore, il passe inaperçu. Un étudiant parmi des milliers qui suivent des cours et font la fête.

Lire la suite sur reunion.la1ere.fr

Jihadisme : six islamistes tchétchènes mis en examen à Paris et écroués

jihad-Islam-Muslims

Soupçonnés d’appartenir à une filière jihadiste en Syrie, six hommes originaires de Tchétchénie ont été mis en examen à Paris et écroués jeudi soir.

Ils avaient été arrêtés dimanche dernier à Albi et dans la banlieue de Toulouse. Six hommes d’origine tchétchène ont été mis en examen jeudi à Paris pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et financement du terrorisme.

Ils ont été placé en détention provisoire.

Ces hommes, âgés de 32 à 38 ans, sont soupçonnés d’avoir participé à une filière d’acheminement de candidats vers des groupes jihadistes en Syrie et de collecte de fonds pour l’envoi d’aide financière ou logistique. Certains sont soupçonnés de s’être déjà rendus sur place.

Lire la suite sur leparisien.fr

_____________

Ukraine Tchétchénie islamisteNote NPInfo : Le régime qui, sur le continent européen, soutient le plus activement ces derniers temps, le terrorisme en Tchétchénie et dans le Caucase du nord en général, est la junte « pro-européenne » de Kiev et, notamment, la branche extrémiste à la Rada qui se revendique de Stepan Bandera (collaborateur du IIIe Reich). Plusieurs figure de cette mouvance ont affiché dernièrement leur soutien au terrorisme islamiste dans le Caucase du Nord. Il y a quelques jours, un chef terroriste tchétchène, Isa Munaev, a été tué à Debaltsevo (photo), alors qu’il combattait dans les rangs des forces de Kiev contre les indépendantistes du Donbass. Il commandait une unité de volontaires islamistes venus du Caucase.

De retour du jihad en Irak, il vit d’une allocation adulte handicapé

taubira-il-faut-que-jeunesse-se-passe

Dans l’hebdomadaire Le Point, du 16 janvier, un article intitulé « L’histoire funeste des trois tueurs » (pp. 43-47) on apprend qu’un islamiste, membre du « réseau des Buttes-Chaumont » dont faisaient partie les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, les auteurs des récents attentats meurtriers à Paris, bénéficie d’une allocation adulte handicapé.

L’article que Mohamed el-Ayouni, qui s’était rendu en Irak en juillet 2004, lors des combats de Falloujah, avait perdu son bras et son œil gauches. De retour en France, il avait demandé une allocation handicapé… et l’avait obtenue des services sociaux.

Jusqu’à la fin de ses jours, la nation française versera tous les mois à cette « chance pour la France » la somme de 800,45 euros.

Albi et le terrorisme : un hasard ?

frederic_cabrolier

Communiqué de Frédéric Cabrolier, pour Albi Bleu Marine (Front national)

Fin janvier nous avions posé 3 questions par voie de presse concernant la présence d’islamistes et une éventuelle filière terroriste sur Albi.

L’arrestation début février de 5 Albigeois démontre que nous avions une fois de plus raison de poser ces questions.

Alors que s’est il passé pour que notre ville si paisible autrefois soit citée régulièrement pour des affaires de terrorisme et de grande délinquance ?

Nos élus n’ont-ils pas pendant des années été laxistes en matière de sécurité en pratiquant la politique de l’autruche au nom du vivre ensemble et de la non stigmatisation ?

Que penser de la volonté renouvelée de Mme le maire de faire de la police municipale albigeoise la seule qui n’est pas armée dans le Tarn ?

Seul le groupe Albi Bleu Marine est lucide et courageux et si gouverner c’est prévoir, je ne doute pas que les Albigeois patriotes nous feront confiance dans les années à venir .

 

Islamo-terrorisme : France Police dénonce l’incurie des pouvoirs publics

SFP France Police

Communiqué du Syndicat France Police (SFP)

La sémantique utilisée par l’Establishment pour désigner l’attentat perpétré par Moussa Coulibaly contre trois militaires français à Nice est de nature à minimiser la réalité des faits et à tromper l’opinion publique sur la réalité de la situation.

L’expression « attentat terroriste islamiste » est bannie du langage public pour être remplacée par le terme plus consensuel « d’agression de militaires ».

Et pour cause, les pouvoirs publics sont directement responsables de la présence de Moussa Coulibaly à Nice en l’ayant empêché de partir rejoindre les rangs de Daesh en Syrie et en ne prenant pas à son encontre de mesures de privation de liberté.

Madame Taubira et consorts veillent à préserver les libertés publiques des terroristes jihadistes.

Il s’est ainsi produit et il se reproduira ce que France Police annonce depuis des mois ; un jihadiste empêché de partir faire le jihad en Syrie le fera en France.

Rien depuis les attentats de Charlie Hebdo n’a changé hors mis avoir renforcé le plan Vigipirate, mesure d’ailleurs très critiquable.

Avoir opté pour une présence visible devant les lieux sensibles est absurde. D’abord parce que désormais les emplacements de tous les lieux sensibles sont clairement identifiés, ensuite parce que cette présence ne dissuade en rien les passages à l’acte, l’attentat de Nice en est la preuve.

Le ministère de l’Intérieur aurait pu opter pour une sécurisation des points sensibles avec des personnels armés en tenues civiles et véhicules banalisés pour plus de discrétion et d’efficacité. Mais politiquement mettre des militaires à la vue du public rapporte plus dans les urnes, peu importe le bilan final.

Cette incurie des pouvoirs publics à prendre des mesures pour assurer la sécurité des Français est aggravée par une situation bien plus inquiétante encore, une possible infiltration de notre appareil de sécurité intérieure et extérieure.

Amar R., complice d’Amédy Coulibaly lui-même co-auteur de la vague d’attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 entretiendrait une relation amoureuse avec Emmanuelle, sous-officier du renseignement de la gendarmerie nationale convertie à l’islam depuis deux ans.

Le sous-officier Emmanuelle, qui porte le niqab hors service, aurait permis à Amar R. de pénétrer à plusieurs reprises au sein du fort de Rosny, un lieu qui n’a rien d’anodin. Notre sens des responsabilités nous interdit d’indiquer ici l’ensemble des services qui utilisent ces locaux ; la presse ne l’ayant fait que partiellement.

Accessoirement, Amar R., interpellé le 23 janvier dernier, connu pour trafic de stupéfiants et trafic d’armes faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen.

Réactions de la gendarmerie ? Aucune. La gendarmerie estime qu’il n’y a pas de signe de radicalisation chez Emmanuelle et qu’aucune infraction n’a été relevée contre elle.

Côté ministère ? Rien non plus. Le ministre est-il seulement au courant ?

France Police demande à Monsieur Bernard Cazeneuve une enquête administrative transparente en co-saisine police / gendarmerie pour faire toute la lumière sur ces faits ainsi que la suspension immédiate du sous-officier de la gendarmerie impliquée en attendant les conclusions de l’enquête.

Si les faits sont avérés, Emmanuelle ainsi que les membres de sa chaîne hiérarchique impliqués par leur inaction doivent être évincés de la gendarmerie nationale.

Le placement en garde à vue de Bernard Petit, patron de la PJ parisienne, ne doit pas nous détourner des vraies menaces.

Islamo-terrorisme – Marion Maréchal – Le Pen : « François Hollande et Manuel Valls sont indirectement responsables de la situation »

Marion Marechal Le Pen - Bourdin direct mai 2014

Marion Maréchal-Le Pen, députée Front national élue dans le Vaucluse, était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM-TV. Elle a commenté l’actualité du moment, dont le duel PS/FN pour la législative partielle dans le Doubs qui opposera Sophie Montel, pour le camp patriote, au candidat socialiste de l’UMPS. Il a aussi été question de la progression de l’islam radical sur notre sol et du communautarisme islamique.

Un proche d’Amedy Coulibaly en couple avec une sous-officier de gendarmerie spécialisée dans le renseignement

amedy-coulibaly

Selon Le Canard enchaîné, un homme de l’entourage du terroriste islamiste Admedy Coulibaly, recherché pour trafic d’armes, était fiancé avec une femme gendarme, agent du renseignement.

« Amar R., un individu recherché pour trafic d’armes, avait été suivi par les enquêteurs de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) dès le lendemain de l’assassinat par Amedy Coulibaly de la policière municipale à Montrouge.
Quelques heures avant la prise d’otages de l’Hyper Cacher, Amar R. est vu en compagnie de l’assassin.

Selon Le Canard enchaîné de ce mercredi, le service de renseignement avait poursuivi la filature d’Amar R. et constaté qu’il avait ses entrées au fort de gendarmerie de Rosny-sous-Bois (93).

Sa fiancée, selon l’hebdo satirique, est sous-officier du renseignement dans ce centre d’élite de la gendarmerie. Amar R. a pu entrer et sortir de cette forteresse avec et sans sa compagne. Il faisait pourtant l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Il a finalement été interpellé le 23 janvier. Jusqu’à présent, sa fiancée n’a pas été inquiétée. »

Source

Nice : l’islamiste agresseur des militaires devant un centre juif était connu de l’antiterrorisme

BOSSUET

Trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice (Alpes Maritimes) ont été agressés au couteau mardi par un islamiste, immédiatement interpellé, qui avait été refoulé la semaine dernière de Turquie et entendu par la DGSI.

L’homme interpellé s’appelle Moussa Coulibaly mais n’aurait « a priori » aucun lien avec Amédy Coulibaly, l’un des auteurs des attentats de Paris en début d’année, selon plusieurs sources proches de l’enquête.

Agé de 30 ans et originaire de Mantes-la-Ville (Yvelines), il avait été refoulé la semaine dernière par les autorités turques et entendu à son retour par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon une source proche de l’enquête.

Lire l’article en entier

Terrorisme : trois militaires agressés à l’arme blanche devant le Consistoire israélite de Nice

vigipirate

Les militaires assuraient ce mardi la sécurité dans le cadre du plan Vigipirate devant le Consistoire israélite de Nice, Radio Shalom et une association israélite. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’affaire, l’individu suspecté est entendu par les policiers de la DGSI.

Trois militaires ont été agressés à l’arme blanche et blessés légèrement mardi dans le centre de Nice, alors qu’ils étaient en faction devant un centre communautaire juif dans le cadre du plan Vigipirate. L’homme a été interpellé. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

Un soldat a été blessé à une joue, une « blessure apparemment profonde mais sans gravité », et un autre militaire a été atteint au bras en maîtrisant l’individu, connu des services de police pour des faits assez anciens. Leur pronostic vital n’est pas engagé. Le troisième soldat n’a pas été blessé. Les militaires ont été pris en charge par les services de secours sur le lieu de l’agression, avenue Jean Médecin, à côté de la place Masséna.

Lire la suite sur lexpress.fr