l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

L’ « Apartheid » selon Manuel Valls

Selon Manuel Valls, le Première ministre socialiste de Normal 1er, il y aurait un « apartheid » en France… Un « Apartheid » que semble avoir expérimenté dans sa bonne ville d’Evry, l’inénarrable chef du gouvernement pour qui la Valls de l’insécurité et du grand n’importe quoi n’a plus de secret. « Belle image Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « Il y a un jeu entre le grand banditisme et l’islam radical »

Louis Aliot, vice-président du Front national, était de l’invité de LCI. Il a commenté l’actualité du moment, dont les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui vient de frapper notre pays, les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme, au communautarisme. « Il y a une faille de l’Europe telle que nous Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Le commaunautarisme est le terreau de la montée du fondamentalisme islamiste »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter. Elle a commenté les événements qui ont suivi la vague d’attentats islamo-terroristes qui ont frappé la France. Elle a dénoncé l’incapacité de l’UMPS a faire face à ces événements et a rappelé le lien évident Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - bleu marine

Marine Le Pen : « Ce sursaut a tout d’abord été celui du peuple français »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était invitée d’Europe 1. Elle a dû faire face au provocateur professionnel à carte de presse Jean-Pierre Elkabbach dans le contexte d’attaques terroristes qui ont secoué notre pays. Un Elkabbach très en forme : désinformateur, menteur et manipulateur, qui semble se féliciter de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

Marine Le Pen : « Dimanche, tous Français, tous unis ! »

Après sa réunion avec François Hollande, président socialiste de la République, suite à la vague d’attentats islamistes qui ont secoué la région parisienne et l’ensemble de notre pays, Marine Le Pen, présidente du Front National et chef de file de l’opposition patriotique, a fait une mise au point quant à Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « La famille comme la nation sont des piliers de notre civilisation »

Tribune libre de Louis Aliot sur Boulevard Voltaire On entend ici et là que le Front national n’est pas clair sur la question du « mariage » homosexuel… Pouvez-vous donc répéter ce qu’il en est exactement ? Les gens qui disent cela sont de mauvaise foi et utilisent des ficelles Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Asie

Nice : à 8 ans, Ahmed convoqué au commissariat pour « apologie du terrorisme »

BOSSUET

L’écolier niçois avait dit « Je suis avec les terroristes ». Il a été entendu par un officier de police judiciaire en présence de son avocat.

Révélée par son avocat sur Twitter, l’histoire fait déjà polémique. Ahmed, un écolier niçois âgé de 8 ans, a été entendu ce mercredi après-midi dans un commissariat de la ville pour « apologie de terrorisme ». « Le 9 janvier à l’école, on lui a demandé ‘Est-ce que tu es Charlie ?’ Il a répondu ‘Non, je suis avec les terroristes !’ Le directeur de l’établissement l’a convoqué » confie son avocat, joint par metronews à l’issue de l’audition.

Lire la suite sur metronews.fr

Insécurité et fondamentalisme islamique à Lunel (Hérault) : les deux Claude sont les deux fa(r)ces de la même pièce UMPS dont nous sommes les dindons !

Guillaume-Vouzellaud

Communiqué de Guillaume Vouzellaud, conseiller municipal de Lunel, membre du comité central du Front national

Guillaume Vouzellaud, conseiller municipal de Lunel, et les élus du groupe « Lunel Fait Front » adressent leurs plus vifs remerciements aux forces de l’ordre pour leur action percutante contre le terrorisme islamique à Lunel et leurs chaleureuses félicitations pour l’exécution parfaite de leur mission de sûreté publique au service de nos concitoyens.

Depuis des semaines, le maire nie la réalité du fondamentalisme islamique à Lunel brocardant au passage la presse pour ses gros plans sur la citée pescalune. Les élections approchant, le conseiller général sortant essaie, quant à lui, de se faire oublier sur ce dossier, l’insécurité lui ayant déjà coûté sa place de maire en 2001.

Or, après les cinq arrestations de ce matin, le ministre de l’Intérieur affirme, en totale contradiction avec Claude Arnaud, avoir démantelé une « filière [islamique] particulièrement dangereuse » à Lunel.

L’Etat applique, enfin, l’une des recommandations du Front national.

Cette situation alarmante sur Lunel est le triste résultat de l’échec de l’intégration et le fruit amer de l’angélisme menés au plan national par l’UMPS et relayés au plan local par les deux Claude (Barral et Arnaud).

En achetant la paix sociale au lieu de l’imposer, en favorisant le communautarisme, les deux Claude ont cassé, à Lunel, le ferme mais juste modèle de l’assimilation républicaine prônée par le Front national.

Pour leur laxisme et leur incurie, il est grand temps que les électeurs leurs renvoient la monnaie de leur pièce…

Gard et Hérault : cinq jihadistes présumés interpellées à l’aube

FN péril islamiste

Des policiers d’élite ont mené une opération anti-jihad dans le centre ville de Lunel. Cinq personnes, impliquées dans des filières de recrutement, ont été interpellées à Lunel, Aimargues (Gard) et Caussiniojouls dans l’Hérault. Elles ont été placées en garde à vue.

Le Raid et le GIPN ont déclenché une opération anti-jihad à Lunel à 6 h 30 ce mardi matin ainsi que dans plusieurs autres communes du Gard et de l’Hérault. Plusieurs quartiers du centre ville de Lunel ont été bouclés. Cinq personnes, impliquées dans des filières de recrutement et proches de Lunellois morts en Syrie, ont été interpellées. Ils ont notamment été repérés par des mandats envoyés en Syrie. Ils ont été placés en garde à vue. Des perquisitions ont été effectuées à leur domicile. Ce coup de filet était prévu depuis début janvier mais il avait été reporté à cause des attentats à Paris.

Lire la suite sur midilibre.fr

Que fait encore le jihadiste présumé marocain Rachid Rafaa en France ?

FN péril islamiste

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

De nombreux compatriotes martiniquais ont attiré l’attention de Marine Le Pen sur le cas scandaleux de Rachid Rafaa, jihadiste présumé de nationalité marocaine, qui vit toujours au Morne-Rouge en Martinique après que la CEDH a interdit son extradition vers le Maroc, son pays.

Nos compatriotes des Antilles sont scandalisés à juste titre par le maintien en France de Rachid Rafaa. Peu de temps après l’odieux assassinat par Amedy Coulibaly de Clarissa Jean-Philippe, policière municipale martiniquaise, cette affaire apparaît encore plus insupportable.

Au moment où le gouvernement fait mine d’agiter quelques mesurettes devant l’opinion publique et qu’on discute mollement de la déchéance de la nationalité, sans prendre aucune mesure réelle, on réalise par cette affaire que la France n’est même plus en mesure d’expulser souverainement un étranger islamiste présumé !

Marine Le Pen demande l’expulsion immédiate de Rachid Rafaa vers le Maroc, comme le demandent d’ailleurs les autorités marocaines. Il faut évidemment désobéir à la CEDH, il en va de notre sécurité intérieure.

Le gouvernement comme l’UMP sont dans l’incapacité totale d’assurer la sécurité des Français, par faiblesse, par incompétence, et par soumission à une justice supranationale qui n’a que faire de l’intérêt des peuples.

Hauts-de-Seine : un ex employé de la ville d’Asnières complice présumé d’Amedy Coulibaly

PS_epines

Coïncidence malheureuse pour le socialiste Sébastien Pietrasanta, ancien maire d’Asnières-sur-Seine et proche de François Hollande. L’un des quatre mis en examen à la suite des attentats, soupçonnés d’avoir aidé le terroriste, aurait été employé par la commune lorsque le rapporteur du projet de loi sur le terrorisme la dirigeait.

Le concours de circonstances est malheureux. L’ancien maire d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Sébastien Pietrasanta, est rapporteur à l’Assemblée nationale de la loi sur le terrorisme promulguée en novembre. Et c’est dans sa commune, alors qu’il exerçait son mandat, que l’un des quatre hommes suspectés d’avoir aidé Amedy Coulibaly à perpétrer ses attentats a été employé comme agent de la ville, selon Le Point.

D’après l’hebdomadaire, un certain Mickaël A. a été recruté par la commune d’Asnières-sur-Seine en 2010, dans le cadre d’un contrat unique d’insertion (CUI). Ce type de «contrat aidé» est destiné à des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, pour faciliter leur réinsertion. Or, ce Mickaël A. ne serait autre que l’un des quatre mis en examen soupçonnés d’avoir apporté un «soutien logistique» à Amedy Coulibaly, qui a tué une policière à Montrouge et quatre clients de l’Hyper Cacher de Vincennes.

Lire l’article sur lefigaro.fr

Une menace islamo-terroriste en Guadeloupe

jihad_flag

Existe-t-il une menace terroriste en Guadeloupe ? En mai 2014, un jeune Martiniquais, après un passage en Syrie, se faisait exploser en Irak, au nom de la guerre sainte. Preuve, que les Antilles ne sont pas épargnées par ce mouvement jihadiste.

Même à des milliers de kilomètres, questions et doutes subsistent chez nous… Après les attentats qui ont eu lieu à Paris, la semaine dernière, une question revient :  y a-t-il une menace des jihadistes en Guadeloupe ?

Des groupes surveillés chez nous

Il existe, bel et bien, des groupes proches de mouvements jihadistes dans le département. Deux d’entre eux seraient particulièrement surveillés chez nous. Le premier est plutôt discret et modéré, le second, un peu plus actif et composé de jeunes radicalisés. Il n’y aurait, à priori pas de menace d’attentat en Guadeloupe, mais, ces formations pourraient servir de base arrière à des filières mieux organisées de l’Hexagone.

Lire le reportage de Guadeloupe 1ère

Une dizaine d’ex militaires « français » musulmans jihadistes en Syrie et en Irak

Soldats français musulmans : l'engagement dans certaines OPEX poserait problème à certains militaires de confession musulmane

Radio France internationale (RFI) révèle mercredi 21 janvier qu’une dizaine d’anciens militaires « français » combattent actuellement dans des groupes jihadistes en Syrie et en Irak. La plupart ont rejoint l’Etat islamique.

La radio publique française à destination de l’étranger détaille brièvement le profil de ces hommes : l’un d’eux dirigerait un groupe de combattants « français » dans la région de Deir ez-Zor, qu’il aurait formés lui-même au combat. D’autres, âgés d’une vingtaine d’années, sont « experts en explosifs ». RFI cite enfin « des anciens de la Légion étrangère ou d’anciens parachutistes ».

Certains ont eux-mêmes annoncé avoir servi dans l’armée française sur les réseaux sociaux.

Lire la suite sur lemonde.fr

Manuel Valls a fait un hors-sujet magistral au regard de la gravité de la situation

MLP1

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national – Réaction de Marine Le Pen à la conférence de Manuel Valls

Dans sa conférence de presse sur la sécurité, Manuel Valls a fait un hors-sujet magistral au regard de la gravité de la situation, en consacrant 30 minutes pour presque rien.

Les quelques moyens supplémentaires annoncés sur trois ans sont très en dessous des besoins réels de notre sécurité publique, après des années de réductions massives sous les mandats de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Cet effort que le Premier ministre ose qualifier de « sans précédent » ne constitue que des redéploiements de crédits déjà prévus et ne représente que la moitié de ce que l’Etat va verser à Ecomouv ! Il aurait fallu un véritable plan pour redonner à la sécurité, à la justice et au renseignement, les moyens considérables qui ont été supprimés depuis Nicolas Sarkozy.

En outre, Manuel Valls passe totalement à côté du sujet en n’ayant pas un mot sur les problèmes de fond qui forment le terreau du fondamentalisme et le facilite : absence de frontières et espace Schengen, immigration massive et communautarisme, politique étrangère complice des financeurs de l’islamisme.

Ces sujets doivent pourtant être au cœur du grand débat national que Marine Le Pen vient de demander au président de la République.

S’il n’était pas avec l’UMP dans une profonde impasse idéologique qui l’empêche de voir le réel et de dire non à l’Union européenne, Manuel Valls aurait annoncé ce matin :

- la restauration des frontières nationales et la fin de Schengen ;

- l’arrêt de l’immigration ;

- l’expulsion des étrangers radicalisés dont il a parlé, et non leur simple surveillance, quand elle est faite… ;

- la déchéance de la nationalité pour les binationaux djihadistes, et non une énième mission administrative, cette fois sur l’indignité nationale ;

- la tolérance zéro par l’application des peines et la suppression des remises automatiques de peines.

Islamo-terrorisme : Amedy Coulibaly contrôlé par la police 10 jours avant les attentats et laissé libre

coulibalywife

L’islamo-terroriste preneur d’otages de l’Hyper Cacher de Vincennes, assassin de Clarissa Jean-Philippe (policier municipal de Montrouge) la veille, avait été contrôlé par la police à bord de son véhicule, en compagnie d’Hayat Boumeddiene.

Amedy Coulibaly, dix jours avant de passer à l’acte, avait fait l’objet d’un contrôle de routine par la police dans le 19e arrondissement de Paris, à proximité… des Buttes-Chaumont ! À savoir l’endroit même où les frères Kouachi s’étaient radicalisés, au contact de Farid Benyettou. Selon Le Canard enchaîné, qui révèle l’information, des agents de police avaient contrôlé deux personnes dans leur véhicule à 11 h 45, rue Simon-Bolivar. À l’intérieur : Amedy Coulibaly et sa compagne, Hayat Boumeddiene, qui avait loué la voiture.

Toujours selon l’hebdomadaire, les deux policiers consultent alors le fichier des personnes recherchées (FPR) et constatent que les services antiterroristes ont pris soin de laisser leurs consignes : individu à surveiller en toute discrétion, personne « dangereuse et appartenant à la mouvance islamiste », explique la note. Les deux policiers font aussitôt remonter l’information. Quelques heures plus tard, le couple partira pourtant sans encombre pour l’Espagne, où Hayat Boumeddiene prendra un avion le 2 janvier. Son compagnon, lui, reviendra à Paris pour commettre l’indicible.

Source : lepoint.fr

Louis Aliot : « Il y a un jeu entre le grand banditisme et l’islam radical »

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot, vice-président du Front national, était de l’invité de LCI. Il a commenté l’actualité du moment, dont les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui vient de frapper notre pays, les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme, au communautarisme.

« Il y a une faille de l’Europe telle que nous la connaissons, c’est pour cela que nous avons demandé, au minimum, la suspension des accords de Schengen pour pouvoir contrôler les frontières »


Louis Aliot – 17 janvier 2014 par hurraken75

Islamo-terrorisme / Attentats : quatre hommes déférés au tribunal

amedy-coulibaly

Soupçonnés d’avoir fourni une aide logistique à Amédy Coulibaly, ils pourraient être mis en examen ce mardi.

Quatre hommes de 22 à 28 ans, suspectés dans l’enquête sur les attentats de Paris qui ont fait 17 morts, ont été déférés mardi au tribunal en vue de possibles mises en examen par des juges d’instruction antiterroristes, a annoncé le parquet de Paris.
Ces hommes de 22, 25, 26 et 28 ans, font partie des douze personnes arrêtées dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne pour être interrogées sur le possible soutien logistique, notamment en armes et en véhicules, qu’elles sont susceptibles d’avoir apporté à Amédy Coulibaly. Ce dernier a tué une policière municipale à Montrouge le 8 janvier et quatre juifs le lendemain dans une prise d’otage dans un supermarché casher où il a été abattu par la police.

Lire la suite sur liberation.fr

Marine Le Pen : « Le commaunautarisme est le terreau de la montée du fondamentalisme islamiste »

Marine Le Pen

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter. Elle a commenté les événements qui ont suivi la vague d’attentats islamo-terroristes qui ont frappé la France. Elle a dénoncé l’incapacité de l’UMPS a faire face à ces événements et a rappelé le lien évident entre une immigration massive incontrôlée, le communautarisme islamique et le terrorisme.

« Les premières propositions que je vois m’apparaissent extrêmement maigres et pas du tout à la hauteur de la réalité »


Marine Le Pen : « Les lois d’exception visent à… par franceinter


Marine Le Pen : « C’est tellement facile de… par franceinter

Hommage à Clarissa Jean-Philippe

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué d’ Huguette Fatna, membre du bureau politique du Front national

A l’occasion des obsèques de notre compatriote Clarissa Jean-Philippe qui ont lieu ce jour dans la commune de Sainte-Marie en Martinique, Marine Le Pen, présidente du Front national et Huguette Fatna, membre du bureau politique, s’associent à la douleur des parents et des proches et leur présentent leurs condoléances les plus sincères.

Islamo-terrorisme – Marine Le Pen : « Les Français attendent des réponses »

Marine patriotes2

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Ruth Elkrief sur BFM-TV. Elle a commenté l’actualité du moment dont les répercutions de la vague d’attentats qui a touché la semaine dernière notre pays.

« Nommer le problème, c’est se donner les moyens de le résoudre ! [...] Il faut suspendre Schengen immédiatement et arrêter l’immigration massive. »

islamo-terrorisme – Louis Aliot : «On ne tape pas assez fort, j’attends des mesures exceptionnelles»

Louis-Aliot-FN - RBM - 2013

Une très large majorité de Français – à peu près 80 % – considère que François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls on été à la hauteur de la situation, pour faire face aux actions terroristes dont la France a été victime la semaine dernière. Pour en parler, Frédéric Rivière reçoit Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front national.

« Oui, ils ont exercé leur responsabilité [...] avec encore une chose qui marche à peu près, on va dire avec des difficultés : les forces armées, les forces de police, qui ont, je pense, joué un rôle majeur et qu’il faut féliciter à nouveau. […] Heureusement quand même, qu’au minimum, ils ont été à la hauteur de la situation. »


Louis Aliot: «On ne tape pas assez fort, j… par rfi