25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Réforme du collège : Marine Le Pen maintient la pression sur le couple Valls-Vallaud Belkacem

Dans cette vidéo, Marine Le Pen, la présidente du Front national, dénonce la réforme du collège portée par le ministre socialiste de l’Education nationale, dont le but est de «préparer l’école à la médiocrité pour tous». Marine Le Pen fustige à juste titre «la réforme portée par le couple Manuel Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Faux tract Mélenchon : Marine Le Pen relaxée en appel

La cour d’appel de Douai a relaxé Marine Le Pen ce mardi après-midi dans l’affaire du faux-tract attribué à Jean-Luc Mélenchon et diffusé lors de la campagne des élections législatives 2012 à Hénin-Beaumont et Montigny-en-Gohelle. La cour considère que la présidente du Front national n’est pas responsable ni de la Lire l'intégralité de l'article

l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

Fichage à Béziers : quand Manuel Valls soutenait les statistiques ethniques

La gauche n’a pas de leçon à donner sur les statistiques ethniques, a lancé en substance Robert Ménard. En effet, Manuel Valls y était favorable, lorsqu’il était député. « Il y a 64,6% d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers. » Avec cette phrase prononcée lors de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Le Front national se présente devant ces élections régionales dans une position extrêmement positive »

Le 3 mai, Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de l’émission d’I-Télé « Le grande rendez-vous » où elle a commenté l’actualité du moment. Ont notamment été abordés : les perspectives électorales pour les régionales, la crédibilité renforcée du Front national au sein de l’opinion publique, les provocations Lire l'intégralité de l'article

Le Front National en Nouvelle Caledonie manifeste pour rester dans la France contre les independantistes 24 avril 2015

Nouméa : plus de 10.000 patriotes manifestent pour la Calédonie française

Entre 8.000 et 10.000 personnes ont manifesté vendredi à Nouméa, pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Elles répondaient à l’appel lancé par plusieurs partis patriotes et anti-indépendantistes. 8.200 personnes selon les estimations du Haut-Commissariat – plus de 10.000 pour les organisateurs -, avaient répondu présentes à la Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : « Sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus »

Dans cette seconde partie de « Politique », Louis Aliot, député européen et vice-président du Front national, revient sur la crise qu’a traversée le FN. Selon lui : « Sans Jean-Marie Le Pen, le Front national n’existerait pas. Mais sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus ». Partager la publication "Louis Aliot Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Asie

Plan de répartition des migrants : la France écrasée

Marine Le Pen

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

La Commission européenne vient de rendre public son plan scandaleux de répartition des migrants arrivés ces dernières semaines en Europe, dans lequel la France est, juste après l’Allemagne, le pays le lourdement affecté.

En plus des tous ceux qui arrivent par milliers sur son territoire, notre pays devra ainsi prendre à sa charge plus de 9000 migrants supplémentaires en deux ans, actuellement hébergés pour l’essentiel en Grèce et en Italie.

L’Union européenne condamne notre pays à subir ce que le peuple français ne veut plus, et le gouvernement s’exécute. Son refus prétendu des quotas n’était qu’une gesticulation médiatique pour masquer la réalité de sa soumission.

Le Front national exige le rejet immédiat de ce plan et le renvoi systématique des clandestins, sans quoi les flux ingérables de migrants en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient ne cesseront de grossir, aggravant un problème déjà énorme.

La politique de l’Union européenne, mise en œuvre par l’UMP et le PS, est suicidaire et criminelle. Les tensions dans les territoires concernés par cet afflux de clandestins sont de plus en plus vives ; les morts en Méditerranée de plus en plus nombreux.

Seule une politique dissuasive en matière d’immigration (légale comme illégale), et la sécurisation des zones de passage permettront d’endiguer un phénomène mortel, pour les migrants eux-mêmes comme pour l’équilibre et la cohésion de nos sociétés.

Université de printemps de Fils de France : l’UMP Hervé Mariton invité au côté d’un imam prônant le jihad

ump islam

Comme en 2013 et en 2014, cette année encore se tiendra l’Université de Printemps de Fils de France, les 13 et 14 juin. Sont entre autres invités des personnalités engagées au sein de La manif pour tous (LMPT) et Hervé Mariton, le très sarkozyste député de la Drôme, chargé de rédiger le programme de sa formation politique, et géopolitiquement proche des néocons US (qui soutiennent le jihad américano-compatible en Syrie).

Fils de France recevra, le député UMP Hervé Mariton aux cotés d’Hassan Iquioussen, un imam fondateur des Jeunes musulmans de France (JMF). Il y avait autrefois des « Jeunes musulmans » en Bosnie, liés à la confrérie d’Hassan al-Bana (Frères musulmans), les Mladi muslimani (Jeunes musulmans) de Bosnie dirigés par l’islamiste Alija Izetbegovic sous l’occupation allemande et qui avaient largement contribué au recrutement pour la division musulmane de la Waffen-SS « Handschar » (1943-1944). D’ailleurs Fils de France est très proche de l’imam Tareq Oubrou qui participa au soutien « humanitaire » des islamistes en Bosnie dans les années 1990. Mais on n’ose croire que les JMF aient un quelconque lien avec les Mladi muslimani…

« Nous ne sommes ni marocains ni algériens, nous sommes des musulmans […] C’est ça notre identité, c’est ça notre nationalité, c’est ça notre être, c’est ça le plus important. Tout le reste est secondaire ». Conférence de Hassan Iquioussen sur l’engagement en islam, à Saint-Louis de La Réunion le 14 janvier 2013.

Lunel (Hérault) : une huitième « chance pour la France » tuée au jihad en Syrie

Fabius Jihad bon boulot

L’UMPS est une fois de plus en deuil. Un de leurs électeurs potentiels vient d’être déclaré tué en Syrie, dans les rangs des jihadistes… Le compte-rendu très bien-pensant de Midi Libre (la bienpensance est soulignée en gras).
____________

Le décompte macabre se poursuit… Parti faire le jihad, un huitième jeune homme [au lieu de jihadiste, ndlr] originaire de Lunel vient de mourir.

La nouvelle a été annoncée sur Facebook par son jeune frère, accompagnée de photographies du disparu. Avec en réponse de nombreuses présentations de condoléances [sans que le rédacteur du journal de gauche ne s'en offusque, ndlr]. Le jeune homme [re... au lieu d'écrire islamiste, ndlr], âgé d’une vingtaine d’années, avait été gravement blessé à l’automne dernier lors de combats.

Lire la suite sur midilibre.fr

___________

Note NPInfo : Le communautarisme qui s’est développé à Lunel avec la complicité active de l’UMPS est le terreau au sein duquel le recrutement d’islamistes pour le jihad peut s’opérer. Cette ville au cœur de l’Hérault, est désormais depuis plusieurs années une base de recrutement pour jihadistes avec l’évidente complicité passive (ou incompétence ?) des pouvoirs publics. Le préfet de région est pourtant un ancien patron de la DST… 

Scandale des réfugiés de Calais : le gouvernement plus actif pour les clandestins que pour les Français

FN_explosion-immigration

Communiqué du Front national

L’octroi du statut de réfugié à 120 migrants, essentiellement érythréens, dans le cadre d’une procédure hyper-accélérée au cours de laquelle des agents de l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et des apatrides) sont allés à Calais pour inciter ces migrants à demander l’asile, et in fine à l’obtenir, est un scandale sans précédent sur lequel le gouvernement doit immédiatement s’expliquer.

Cette action des pouvoirs publics, qui enfreint l’esprit même du droit d’asile qui veut que la demande émane des individus et ne soit pas le résultat d’une incitation extérieure, voire de pressions, constitue un véritable signal d’accueil pour tous les clandestins qui affluent actuellement vers l’Europe, et qui savent désormais que la France est volontaire à les recevoir durablement.

En outre, quand on sait que le délai moyen pour obtenir l’asile en France est de presque 2 ans (avec prise en charge totale des individus pendant cette période), il est légitime de s’interroger sur la régularité de cette procédure éclair encore jamais vue.

Ce scandale met au jour toute l’hypocrisie du gouvernement, qui d’un côté fait mine de s’opposer verbalement aux quotas de migrants proposés par Bruxelles, et de l’autre, dans le plus grand secret, fait tout pour sédentariser en France des migrants qui aspirent à s’installer dans d’autres pays.

Le Front national alerte les Français sur la politique totalement irresponsable du gouvernement en matière migratoire, de très loin la plus incitative d’Europe, dans la continuité de celle déjà mise en œuvre par l’UMP. Le niveau de saturation de notre pays est tel qu’il est désormais criminel de poursuivre dans cette voie. La France ne doit plus accepter aucun clandestin sur son territoire et prononcer d’urgence un moratoire sur le droit d’asile, devenu une véritable filière à part entière de l’immigration massive.

Le double jeu de l’UMP en matière d’immigration

Gilles Lebreton candidat euro circonscription Ouest election europeennes 2014

Communiqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen (Front national)

Le débat sur l’immigration qui a eu lieu mercredi 20 mai au Parlement de Strasbourg s’est révélé riche d’enseignements. L’UMP y a en effet défendu des points de vue très différents de la posture martiale affichée en France par Nicolas Sarkozy.

Brice Hortefeux a avoué que la France accueille 300.000 migrants par an. N’était-il pas ministre de l’Intérieur ? Qu’a-t-il fait pour l’empêcher ? Arnaud Danjean, de l’UMP lui aussi, a avoué pour sa part qu’il ne croyait pas dans la solution (pourtant envisageable) qui consisterait à détruire les bateaux des passeurs avant qu’ils prennent la mer. Il a déclaré avec défaitisme que « quand on s’attaque au problème sur les rives de la Méditerranée, c’est qu’il est déjà trop tard ».

Mme Corazza Bildt, du PPE (auquel appartient l’UMP), a carrément tiré les conséquences de ce défaitisme en soutenant la proposition de Jean-Claude Juncker de répartir entre les pays de l’UE les migrants qui arrivent en Italie et en Grèce.

L’UMP n’a donc pas réellement l’intention de lutter efficacement contre l’immigration. Là comme dans beaucoup d’autres domaines, elle ne peut plus rien faire parce qu’elle a vendu son âme gaulliste à sa chère UE. Son changement de nom n’y changera rien, mais il aura au moins le mérite de clarifier les choses en renonçant à toute référence au peuple ou à un rassemblement national.

Quotas de migrants : l’Union européenne plus criminelle que les passeurs

FN_explosion-immigration

Communiqué du Front national

Le projet de la Commission européenne de répartir le flot incessant des migrants en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient entre les différents pays de l’Union européenne, par le biais de quotas imposés, relève de la folie pure.

C’est en quelque sorte du recel de clandestins, pour le plus grand plaisir des passeurs criminels, qui ont ainsi l’assurance de pouvoir continuer leurs trafics et d’écouler leurs marchandises humaines un peu partout en Europe.

Il est consternant de voir que le gouvernement français est à l’avant-garde de cette folie européiste.

La France, pays déjà largement débordé par les milliers de clandestins qui arrivent chaque mois sur son territoire, s’apprête à en recevoir encore davantage alors que ses structures d’accueil sont totalement saturées. Les tensions avec les forces de l’ordre et la population, de plus en plus vives dans les zones de regroupement de ces migrants, notamment à Calais, ne pourront donc que s’aggraver.

Le Front national demande le retrait immédiat de ce projet de quotas de migrants porté par la Commission européenne. Le gouvernement français serait ainsi bien plus avisé de suivre les conseils du Royaume-Uni qui préconise, comme le Front national, le renvoi systématique des migrants arrivés illégalement en Europe.

Seule une politique dissuasive d’immigration, avec le contrôle de nos frontières nationales (et donc la sortie de l’espace Schengen), permettra d’endiguer le flux croissant des clandestins et les drames humains insupportables qu’il engendre, particulièrement en Méditerranée.

Le frère de Mohamed Merah balance un complice… décédé en 2014

mohamed-merah-tf1_0

Abdelkader Merah a indiqué qui serait le troisième homme à avoir été présent lors du vol du scooter ayant servi aux attentats de Mohamed Merah, d’après Le Parisien. L’homme est décédé en 2014.

Les enquêteurs attendaient depuis de nombreux mois un nom: quelle était la troisième personne présente aux côtés de Mohamed Merah et de son frère aîné Abdelkader, en 2012, au moment du vol du scooter TMax qui a servi dans les attentats perpétrés à Toulouse ? L’existence de ce troisième homme avait été révélée par Abdelkader Merah lui-même lors de sa garde-à-vue. Mais, depuis, le frère de l’auteur des tueries de Toulouse et de Montauban refusait de divulguer un nom. Il a fini par en livrer un au mois de janvier, selon Le Parisien.

Après trois années de silence, Abdelkader Merah a désigné, depuis la prison où il est incarcéré, un jeune homme de 29 ans, Walid Larbi-Bey, comme le troisième homme du vol. Une révélation attendue mais qui ne satisfait pas vraiment les enquêteurs : l’homme en question a été abattu le 14 août dernier, précise le quotidien. Il a reçu une rafale de kalachnikov devant le domicile de sa compagne sur un parking de la banlieue toulousaine.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Valls prêt à accueillir à bras ouverts les jihadistes de retour de Syrie

Fabius Jihad bon boulot

Le Premier ministre socialiste a annoncé aujourd’hui la création « d’ici la fin de l’année » d’une structure destinée à prendre en charge les « jeunes de retour de zones de conflit » ne faisant « pas l’objet de poursuites judiciaires ». Pour le régime socialiste, il s’agit donc d’accueillir à bras ouverts les jihadistes ayant participé aux combats contre le régime laïc de Bachar al-Assad, dans les rangs de l’Etat islamique ou d’al-Nosra, branche locale d’al-Qaïda. En somme, tous ceux qui font « du bon boulot », selon l’expression de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères. Du jamais vu dans les annales françaises !

Manuel Valls a annoncé qu’une structure serait « créée d’ici la fin de l’année afin de prendre en charge, sur la base du volontariat, des jeunes de retour de zones de conflit et ne faisant pas [...] l’objet de poursuites judiciaires ». Dans cette dernière expression, il faut comprendre des individus comme les frères Kouachi ou Amedy Koulibaly…

« Par un accompagnement individualisé, une prise en charge psychologique et un encadrement renforcé, ces jeunes devraient retrouver toute leur place dans notre société », a-t-il ajouté, précisant qu’une telle structure lui a été proposée par le ministre de l’Intérieur.Et tout cela devra, bien évidemment, être payé par le contribuable.

Selon le chef du gouvernement socialiste, « 1 605 Français ou résidents en France sont actuellement recensés pour leur implication dans [des] filières terroristes. Parmi ceux-ci, on estime que 445 se trouvent actuellement en Syrie. 99 y sont morts. » Des chiffres bien évidemment très en dessous de la réalité et de nombre de sources du renseignement des plus sérieuses.

Un attentat déjoué dimanche à Paris, des églises de Villejuif étaient visées

_djihad-cazeneuve

« Un attentat terroriste a été déjoué dimanche matin ». En convoquant un point presse imprévu, ce mercredi peu après 9h30, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve confirme les informations obtenues par M6 et RTL.

« Dimanche matin à Paris, la police a découvert un arsenal composé d’armes de guerre. Une documentation fournie a également été découverte, établissant sans ambiguïté que l’individu projetait la commission imminente d’un attentat. Le suspect a été immédiatement placé en garde à vue », a expliqué le ministre, précisant que l’homme visait « vraisemblablement une ou deux églises ».

Lire la suite sur leparisien.fr

Aymeric Chauprade : « On est dans une logique d’immigration de repeuplement, de remplacement de population »

Chauprade

Aymeric Chauprade, député français du Front national au Parlement européen, était l’invité de la matinale de LCP. Face aux représentants politico-médiatiques de l’UMPS, il a notamment commenté la vague migratoire qui s’échoue en ce moment sur les côtes de l’Italie et ses conséquences directes et indirectes. La phrase de François Hollande comparant le FN au PCF des années 70 a aussi été évoquée.


Aymeric Chauprade – 21 avril 2015 par hurraken75

Commémoration du centenaire du génocide des Arméniens et de tous les chrétiens en Turquie

mc_arnautu_europeennes_2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseillère municipale et métropolitaine de Nice

Le 24 avril, nous commémorerons le centenaire du début du génocide des Arméniens et de tous les chrétiens, Syriaques, Assyro-chaldéens ou Grecs pontiques, en Turquie.

En deux ans, plus d’un million et demi d’Arméniens seront exterminés, soit les deux tiers de la population arménienne de l’Empire ottoman, avec des villages entiers rayés de la carte et des exactions abominables. Plus de 80.000 survivants arméniens ont alors trouvé refuge en France, et notamment à Nice dans la cité de La Madeleine. Ils sont aujourd’hui environ 5.000 à Nice.

Le refus de la Turquie de reconnaître ce génocide est une agression supplémentaire contre les peuples qui en ont été victimes comme si le massacre de leurs ancêtres n’avait jamais existé.

Le Front national a voté au Parlement européen en faveur d’une résolution demandant à la Turquie de reconnaître enfin ses crimes et approuve toute initiative allant dans ce sens.

Marie-Christine Arnautu fait part de son soutien à tous les Arméniens de France et notamment de Nice, mais aussi à toutes les communautés chrétiennes victimes de la barbarie turque entre 1915 et 1917, Syriaques, Assyro-chaldéens et Grecs pontiques.

Nicolas Sarkozy, pompier pyromane et hypocrite

Sarkozy avec lui ce n'est plus possible

C’est avec un culot sans nom que Nicolas Sarkozy, président de l’UMP et ancien locataire de l’Elysée, a plaidé dimanche, après un nouveau naufrage d’une embarcation de migrants en Méditerranée, pour une «véritable politique d’immigration» de l’Union européenne.

Marine le Pen, la présidente du Front national, a immédiatement réagi, en rappelant que la politique de l’ex-président de la République n’était pas étrangère à cette situation.

Drames en Méditerranée : pour une politique dissuasive d’immigration

fn flamme

Communiqué du Front national

La nouvelle du chavirage d’un navire transportant des clandestins au large de la Libye, entraînant la mort de plusieurs centaines de personnes, est un drame terrible et particulièrement bouleversant.

Cette tragédie doit à présent pousser les autorités françaises à prendre enfin leurs responsabilités.

Les chiffres de l’immigration clandestine au départ de Libye et à destination de l’Europe sont effrayants. Chaque jour, entre 500 et 1.000 personnes sont récupérées en mer Méditerranée, essentiellement par les autorités italiennes. Chaque jour, le bilan macabre de cette immigration illégale s’alourdit de dizaines voire de centaines de morts supplémentaires.

Ce sont là les conséquences directes de la faute stratégique impardonnable qu’a été l’intervention militaire en Libye en 2011, conduite par Nicolas Sarkozy et soutenue par François Hollande.

Pour éviter que la Méditerranée ne demeure ce grand cimetière, il est impératif de mettre en œuvre une politique dissuasive de lutte contre l’immigration. Cette politique dissuasive doit se jouer en deux endroits : en France tout d’abord, en coupant les pompes aspirantes de l’immigration que sont l’ensemble des aides matérielles et financières allouées aux clandestins ; en Méditerranée d’autre part, en aidant les autorités italiennes à reconduire systématiquement à leurs points d’origine les navires interceptés, et ainsi assécher les trafics organisés par des passeurs criminels.

Une telle politique suppose bien entendu une augmentation des moyens maritimes de surveillance et d’intervention, ainsi que la maîtrise de nos frontières pour empêcher qu’une fois en Italie les clandestins n’arrivent en France.

L’immigration massive bouscule nos pays, elle bouleverse nos comptes sociaux et transforme maintenant la Méditerranée en un vaste champ de morts. Cela fait des années que la Front national alerte sur ce nouveau péril en provenance de Libye, il est temps à présent de mettre en œuvre ses solutions.

Rapport de la Cour des comptes sur le droit d’asile : la submersion migratoire coûte des milliards d’euros à la France

Marine Le Pen MLP

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Dans un rapport publié par la presse, la Cour des comptes rend ses conclusions sur la gestion désastreuse du droit d’asile en France aussi bien sous les mandats Sarkozy que Hollande, confirmant l’ensemble des analyses faites par le Front national depuis des années.

Ce rapport révèle le coût mirobolant de l’asile pour notre pays : plus de 2 milliards d’euros par an, pour des flux chaque année plus importants et toujours moins maîtrisés, 99% des demandeurs d’asile déboutés restant sur le territoire !

Au coût des nouveaux arrivants s’ajoute donc celui des anciens qui ne sont pas expulsés alors qu’ils font l’objet d’une obligation de quitter le territoire.

L’asile est devenu un droit totalement dévoyé, très loin de sa philosophie d’origine et constitue une filière à part entière de l’immigration massive. Les gouvernements successifs, de l’UMP comme du PS, mentent effrontément sur l’ampleur du phénomène et portent une responsabilité très lourde dans ce qui s’apparente plus que jamais à une submersion migratoire.

La France, contrainte par les règles européennes de régler l’intégralité les dépenses des demandeurs d’asile (logement, soins, allocations journalières), doit désormais prendre les décisions qui s’imposent au risque d’une asphyxie générale de son système d’accueil.

Le Front national demande que la France dénonce immédiatement les règles européennes sur l’asile, et déclare un moratoire en gelant toute nouvelle demande le temps de revenir aux sources de ce qu’est l’asile, avec des chiffres infiniment plus restreints.

La politique d’asile en France est « au bord de l’embolie », selon la Cour des comptes

immigration fn

Avec un coût avoisinant les 2 milliards d’euros par an, la politique d’asile en France ne serait « pas soutenable à court terme », à en croire un rapport provisoire de la Cour des comptes, révélé lundi par Le Figaro.

La politique d’asile en France ne serait « pas soutenable à court terme », à en croire un document de la Cour des comptes, révélé par Le Figaro (réservé aux abonnés), lundi 13 avril. Avec un coût avoisinant les 2 milliards d’euros par an, elle « est au bord de l’embolie », estiment les magistrats.

Ce document confidentiel est un « relevé d’observations provisoires », « une sorte de rapport d’étape », précise le quotidien, alors que débute, mercredi, l’examen par la commission des lois du Sénat d’un projet de loi réformant le droit d’asile. Selon cette analyse, « la politique d’asile est devenue la principale source d’arrivée d’immigrants clandestins en France ».

Le rapport pointe « une hausse de la demande d’asile jusqu’en 2013″, avec « 66 251 dossiers déposés » cette année-là, pour un coût par demandeur de 13 724 euros, ainsi que les dépenses pour les personnes déboutées, dont le montant « serait équivalent à celui consacré aux demandeurs d’asile ». La Cour souligne également que, « malgré l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) qui leur est notifiée, seuls 1% des déboutés sont effectivement éloignés », la majorité « reste en situation irrégulière en France ».

Lire la suite sur francetvinfo.fr