Marine Le Pen - Les 4 verites 2013

Marine Le Pen : « L’hyper-austérité qui est imposée par l’Union européenne est dévastatrice ! »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, est intervenue sur France 2 le 25 juin dans l’émission Télé Matin. Elle a commenté la hausse énorme du chômage dont les politiques de droite comme de gauche sont responsables et a demandé à ce que nos compatriotes des DOM-TOM soient inclus Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Espionnage américain : les autorités françaises se désintéressent de la France

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national La mollesse des réactions officielles françaises aux révélations de Wikileaks sur les écoutes des chefs d’Etat français est aussi navrante qu’inadmissible. Les autorités françaises, ainsi que l’ancien président Nicolas Sarkozy, ne semblent pas embarrassés par le fond de l’affaire mais par Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Réforme du collège : Marine Le Pen maintient la pression sur le couple Valls-Vallaud Belkacem

Dans cette vidéo, Marine Le Pen, la présidente du Front national, dénonce la réforme du collège portée par le ministre socialiste de l’Education nationale, dont le but est de «préparer l’école à la médiocrité pour tous». Marine Le Pen fustige à juste titre «la réforme portée par le couple Manuel Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Faux tract Mélenchon : Marine Le Pen relaxée en appel

La cour d’appel de Douai a relaxé Marine Le Pen ce mardi après-midi dans l’affaire du faux-tract attribué à Jean-Luc Mélenchon et diffusé lors de la campagne des élections législatives 2012 à Hénin-Beaumont et Montigny-en-Gohelle. La cour considère que la présidente du Front national n’est pas responsable ni de la Lire l'intégralité de l'article

l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

Fichage à Béziers : quand Manuel Valls soutenait les statistiques ethniques

La gauche n’a pas de leçon à donner sur les statistiques ethniques, a lancé en substance Robert Ménard. En effet, Manuel Valls y était favorable, lorsqu’il était député. « Il y a 64,6% d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers. » Avec cette phrase prononcée lors de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Le Front national se présente devant ces élections régionales dans une position extrêmement positive »

Le 3 mai, Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de l’émission d’I-Télé « Le grande rendez-vous » où elle a commenté l’actualité du moment. Ont notamment été abordés : les perspectives électorales pour les régionales, la crédibilité renforcée du Front national au sein de l’opinion publique, les provocations Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Pollution

Santé : les médecins allemands incitent à arrêter totalement l’éolien

Face à la prolifération des éoliennes, il faut imposer le respect des payasages et des riverains.

L’assemblée des médecins allemands, réunis en congrès à Frankfort du 12 au 15 mai 2015 vient de lancer une alerte (Beschlussprotokoll des 118. Deutschen Ärztetages in Frankfurt am Main vom 12. bis 15.05.2015 [PDF] p353) concernant l’impact néfaste sur la santé de l’implantation d’éoliennes à proximité des habitations.

Elle attire l’attention sur les graves carences des critères de danger retenus et tout particulièrement sur les risques liés aux basses fréquences et infrasons. Ce rapport souligne les effets sanitaires néfastes des fréquences éoliennes inférieures à 1 Hz et mentionne leurs effets potentiels même en l’absence de toute rotation des pales, sous la seule action des vibrations solidiennes générées par le mat.

Lire la suite sur economiematin.fr

Monsanto : la liste des produits et marques à éviter !

Monsanto

Monsanto Company est une entreprise américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles. Au cœur de plusieurs scandales sanitaires, les produits du groupe sont utilisés par des marques qui distribuent leurs denrées un peu partout dans le monde. Voici la liste des produits et des marques qui sont susceptibles d’être dangereux pour la santé.

Monsanto Company est l’une des entreprises les plus controversées au monde. Spécialisé dans les biotechnologies agricoles, le groupe s’est retrouvé mêlé à plusieurs scandales sanitaires. Leurs produits sont en effet utilisés par de nombreuses sociétés qui commercialisent des marques aux quatre coins du globe. Polychlorobiphényles (PCB), agent orange, aspartame, hormone bovine de croissance recombinée, autant de noms qui font peur et dont les bienfaits n’ont jamais été démontrés. Produits chimiques, on aurait plutôt tendance à dire qu’ils sont susceptibles d’être dangereux pour la santé.

Le blog américain Collective Evolution a dressé une liste des sociétés qui utilisent les produits Monsanto. Ce dernier titre d’ailleurs son article comme ceci : « Une simple liste des entreprises à éviter ».

Lire la suite sur actu.ados.fr

L’Eurodictature met les OGM dans votre assiette !

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

L’Union européenne a autorisé hier l’importation et la commercialisation de 19 nouveaux OGM. Onze d’entre eux sont des produits de la multinationale Monsanto.

Alors que les peuples d’Europe, et notamment le peuple français, sont massivement opposés aux OGM alimentaires, l’Europe de Bruxelles impose ses vues et fait un nouveau cadeau aux multinationales américaines.

Nous voyons là une nouvelle fois les dangers très graves liés aux transferts de notre souveraineté vers l’Union européenne, une instance antidémocratique et toute entière soumise aux puissances d’argent.

Le Front national condamne fermement cette décision de l’Union européenne, appelle sans illusion le gouvernement français à lui désobéir immédiatement, et plus fondamentalement propose au peuple français de retrouver sa liberté par la reprise en main de sa souveraineté nationale.

Gaz de schiste ou géothermie : les socialistes touchent le fond

NiDroiteNiGauche_BAT

Communiqué de Philippe Murer et Eric Richermoz, membres du Front national

Le Figaro titre aujourd’hui sur le rapport commandé par Arnaud Montebourg il y a un an préconisant le recours au développement de l’exploitation du gaz de schiste par une méthode miracle : l’utilisation du fluoropropane (ou NFP) pour remplacer la fracturation hydraulique. Cette dernière, responsable de rejets massifs de substances mortelles dans le sol, a démontré aux États-Unis qu’elle est un désastre sanitaire, écologique et économique.

Cette nouvelle méthode promue par Arnaud Montebourg et par les lobbies industriels nord-américains comme le texan eCorp serait une méthode « propre » et « sans défauts » pour parvenir à l’indépendance énergétique.

Cette méthode « magique » semble en réalité plus tenir du mirage que du miracle. Le fluoropropane utilisé, très cher et difficile à produire en grande quantité, est un gaz emmetant un puissant gaz à effet de serre. De plus, n’ayant jamais été mis en place à échelle industrielle, rien ne prouve que ce procédé permette la récupération du fluoropropane après injection dans le sol. Ces défauts majeurs expliquent pourquoi une méthode pourtant si « parfaite » n’a jamais été mise en place ailleurs.

Un lobbyiste pro-Monsanto refuse de boire un herbicide qu’il juge « potable »

Monsanto2

Faites ce que je dis… Le médecin et lobbyiste Patrick Moore a, en une phrase, réduit à néant tous ses arguments pour défendre un herbicide.

Vous aimez le glyphosate ? Apparemment, Patrick Moore, médecin et lobbyiste pro-Monsanto, est prêt à défendre qu’il est « potable », mais pas à en boire lui-même. Sa réaction dans l’émission Spécial Investigation de Canal+ vaut tous les arguments du monde. Le Dr Moore défendait le tristement célèbre Roundup, l’un des herbicides les plus décriés qui soient, un « désherbant total », non sélectif, classé depuis peu dans la liste des « cancérogènes probables » par le Centre international de recherche sur le cancer.

Lire la suite sur lepoint.fr


Un pro-Monsanto défend un herbicide « potable… par LePoint

Fin de la grève des éboueurs à Marseille

Stephane Ravier - Marseille Bleu Marine - Elections Municipales 2014

Communiqué de Stephane Ravier, sénateur – maire front national de Marseille

Le cauchemar de Marseille ensevelie sous les décombres a pris fin.

Je ne peux que saluer la fin de cet épisode déplorable, qui entache le service public dû aux Marseillais – des Marseillais qui se sentent agressés mais aussi humiliés par ce que quelques centaines de personnes peuvent infliger à près de 900.000 autres en quelques jours. Le pire Marseille-bashing, c’est celui qui découle de la « gréviculture intensive » d’une infime minorité.

A présent, l’on est en droit de se demander pourquoi il a fallu en arriver à ces extrémités pour simplement titulariser ou réaffecter quelques personnes…

Je forme le vœu que l’abandon du GPS qui permettait de vérifier le passage effectif des bennes, ne permette pas l’abandon du fini-parti au profit du pas vu-pas pris.

Ecomouv’ au placard au nom de l’intérêt général : oui à la France indépendante !

Communiqué de Jean-Francois Jalkh, vice-président du Front National, député français au Parlement européen

En 2013, le mouvement des Bonnets rouges cristallisait la révolte des Français contre une fiscalité irresponsable. La collecte de l’impôt par des personnes privées avait échoué grâce au peuple, alors que ce projet commencé sous Sarkozy était mis en œuvre par un gouvernement socialiste.

Le rapport de force peut donc changer, dans le bon sens. On apprend à présent que l’État pourrait invoquer le motif de l’intérêt général pour justifier la rupture du contrat passé avec Ecomouv’, la société chargée de la mise en œuvre et de la collecte de la fameuse écotaxe.

Plus intéressant encore, dans la lettre de résiliation, transmise fin octobre à Ecomouv’, l’État émet des « doutes » sur la « validité du contrat initial au regard des exigences constitutionnelles qui s’imposent à l’État, lorsqu’il confie à des personnes privées la gestion de certaines activités ».

Constitutionnalité et intérêt général : voilà deux outils sûrs pour remettre en cause des décisions et des contrats hostiles à l’intérêt national. Malheureusement, le gouvernement actuel ne sait que piétiner une fois au bord du gouffre, quand la révolte populaire lui rappelle ce que doit être l’État.

Aux antipodes de l’élite politique compromise par l’échec depuis trente ans, le Front National ne plaide que pour l’intérêt général. Nous l’invoquons pour sortir de Schengen et maîtriser nos frontières, comme nous l’invoquons pour sortir du cercle vicieux de la dette.

Parlement européen : les élus du FN contre les OGM

FN MarianneCommuniqué de Mireille d’Ornano, Sylvie Goddyn, Jean-François Jalkh, députés français au Parlement européen

Explication du vote en commission ENVI, sur le projet de directive relative à la possibilité pour les États-membres de restreindre ou d’interdire la culture d’OGM sur leur territoire

Le mardi 11 novembre 2014, les députés français au Parlement européen, Mireille d’Ornano, Sylvie Goddyn et Jean-François Jalkh ont participé au vote des amendements au texte relatif à la possibilité de limiter la culture d’OGM dans un État de l’Union, au sein de la commission pour l’environnement, la santé publique et la sécurité alimentaire.

Après une étude approfondie de la question et du texte soumis aux voix, les députés de la délégation du Front national ont déposé de nombreux amendements. Ceux-ci proposaient de renforcer le contrôle des autorisations d’OGM, d’améliorer la transparence des procédures d’examen et d’accorder davantage de souveraineté aux États en la matière.

En effet, si un État peut interdire ou limiter la culture d’OGM, il lui sera impossible d’empêcher des OGM ou des produits dérivés d’OGM de circuler sur son territoire. Le texte proposé par la Commission européenne est donc incomplet et cache la réalité d’avancées significatives des multinationales qui tentent de pénétrer le marché européen, en particulier par le Traité transatlantique.

Fermement opposés à une législation européenne sur les OGM, leur culture ou leur importation et au regard de ces défauts majeurs et du caractère incomplet du texte, les députés du Front national ont décidé de voter contre ce projet tel qu’il avait été amendé et soutenu par les partis du système.

Christophe de Margerie : la France perd un grand patron de l’énergie

Communiqué d’Aymeric Chauprade, député français au Parlement européen, conseiller de Marine Le Pen pour les affaires internationales

Nonobstant ses critiques de la politique fiscale du groupe Total, si injuste au regard de la situation des PME/PME françaises, le Front National tient à présenter ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de M. Christophe de Margerie, P-DG de Total tragiquement décédé dans un accident d’avion survenu à l’aéroport Vnoukovo de Moscou. Son soutien se porte également vers tous les salariés de Total affligés par la perte d’un patron respecté.

Christophe de Margerie faisait, en effet, partie de ces grands patrons français, ayant à cœur la défense de nos intérêts nationaux au-delà de ceux de son seul groupe, notamment face aux multinationales américaines. C’est d’ailleurs cette résistance aux pressions extérieures qui l’avait conduit à s’opposer aux sanctions imposées par l’UE et les États-Unis à l’encontre de la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne. Il tentait, ces derniers mois, de faire de la Russie l’un des réservoirs pétroliers et gaziers les plus importants pour l’avenir de Total, et ceci afin de préserver au mieux notre indépendance énergétique.

Homme pragmatique dévoué au secteur pétrolier et à son entreprise depuis près de 40 ans, par opposition aux technocrates parachutés qui ne connaissent pas leur domaine, cette forte personnalité a confirmé depuis 2010 la place du groupe Total comme fleuron de l’économie française.

Au moment où nos gouvernants apparaissent totalement soumis aux États-Unis par l’entremise de l’Union européenne, il est à espérer que le successeur de M. de Margerie soit également un homme décidé à défendre les positions mondiales de Total, en Russie comme au Moyen-Orient.

Nous le répétons, le Front National critique régulièrement l’inégalité de traitement, en France, entre les grands groupes mondialisés et les entreprises restées 100% françaises sur notre territoire national, mais il a parfaitement conscience de l’importance de ces grands groupes qui restent les locomotives puissantes de nos PME/PMI.

Augmentation des taxes sur le gazole : l’austérité étendue aux poids lourds

Marine Le PenCommuniqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

Après les automobilistes, vaches à lait de tous les gouvernements UMPS, ce sont les poids lourds qui font une nouvelle fois l’objet d’une attaque fiscale du gouvernement. Ceux-ci devront en effet s’acquitter, comme les automobilistes, dès le 1er janvier 2015, d’une augmentation des taxes sur le gazole à hauteur de 4 centimes par litre.

Cette nouvelle augmentation démontre que l’abandon de l’écotaxe n’était en rien une victoire pour les professionnels de la route, et que le gouvernement, soumis à la politique bruxelloise d’austérité, était résolu à les frapper fiscalement.

Le durcissement des taxes sur le gazole représente une difficulté supplémentaire scandaleuse, pour un secteur déjà très sévèrement affaibli par les règles déloyales de la libre concurrence européenne.

Le Front National demande la suppression immédiate de cette augmentation des taxes sur le gazole, et sa compensation par une taxe spécifique sur les poids lourds étrangers roulant en France, ce qui suppose, une fois encore, de sortir des règles absurdes de l’Union européenne.

Mort de Christophe de Margerie à Moscou : les enquêteurs étudient plusieurs versions

Les enquêteurs examinent quatre versions du crash de l’avion Falcon 50 du P.-D.G. de Total survenu mardi à l’aéroport de Vnoukovo près de Moscou, a annoncé le responsable du bureau moscovite du Comité d’enquête russe Ivan Siboul.

« Il existe plusieurs versions des causes de l’incident, dont une erreur des pilotes, une erreur de contrôleurs aériens, une erreur du conducteur de la déneigeuse et une mauvaise visibilité », a expliqué M. Siboul.

Selon lui, l’avion a heurté l’engin de déneigement avec son train d’atterrissage avant, après quoi il s’est renversé. A l’heure actuelle, les enquêteurs cherchent à établir si l’incident a été enregistré sur support vidéo.

Plus tôt dans la journée, le service de presse de l’aéroport de Vnoukovo a rapporté que l’avion privé du patron du géant pétrolier français Total Christophe de Margerie s’était écrasé et avait pris feu après être entré en collision au moment du décollage avec une déneigeuse.

Le patron de Total et trois autres personnes se trouvant à bord de l’avion ont péri dans l’incendie.

Source : RIA Novosti

Suspension de l’écotaxe : une taxe peut en cacher une autre !

flamme-FNCommuniqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

La suspension de l’écotaxe est un nouvel écran de fumée qui masque la création d’une nouvelle taxe sur les sociétés d’autoroute, dont le coût sera encore une fois supporté par les usagers de la route, transporteurs routiers et automobilistes.

Elle démontre toutes les erreurs de la politique UMPS, dépourvue de cohérence et de vision.

Supprimer l’écotaxe : oui ; en créer une autre : non !

Le problème du financement des infrastructures routières ne sera résolu que lorsque l’État aura modifié en profondeur le modèle économique des sociétés d’autoroute.

Depuis la privatisation scandaleuse de ces sociétés, l’État s’est privé d’une manne financière immense. En dix ans, ce sont pas moins de 15 milliards d’euros de dividendes qui ont été versés à leurs actionnaires.

Autant d’argent qui n’a donc pas été réinvesti dans les infrastructures et la modernisation du réseau.

Aujourd’hui, faute de pouvoir compter sur les sociétés d’autoroute davantage soucieuses de préserver leurs marges, leurs bénéfices et les dividendes de leurs actionnaires, l’État est appelé à l’aide alors qu’il s’est lui-même privé de moyens par une politique stupide d’austérité, qui a contracté l’activité et aggravé la dette et les déficits.

Le Front National, qui s’oppose à toute nouvelle taxe, propose une renationalisation progressive des sociétés d’autoroute, autofinancée par le rendement des péages. La puissance publique, seule capable d’assurer un haut niveau d’investissement doit également être la seule à en récupérer les fruits, dans le sens de l’intérêt général.

Écotaxe suspendue : le FN veut renationaliser les autoroutes

Florian Philippot, « qui s’oppose à toute nouvelle taxe », propose que cette renationalisation soit « autofinancée par le rendement des péages ».

Florian Philippot, vice-président du FN, a dénoncé samedi la suspension de l’écotaxe, « un nouvel écran de fumée qui masque la création d’une nouvelle taxe sur les sociétés d’autoroute », qu’il propose de « renationaliser progressivement ». « Supprimer l’écotaxe : oui ; en créer une autre : non ! » lance le vice-président du FN dans un communiqué publié après l’achèvement de l’examen en première lecture du projet de loi sur la transition énergétique à l’Assemblée nationale.

« Le Front national, qui s’oppose à toute nouvelle taxe, propose une renationalisation progressive des sociétés d’autoroute, autofinancée par le rendement des péages », affirme-t-il. « Le problème du financement des infrastructures routières ne sera résolu que lorsque l’État aura modifié en profondeur le modèle économique des sociétés d’autoroute. Depuis la privatisation scandaleuse de ces sociétés, l’État s’est privé d’une manne financière immense », estime-t-il.
Une « politique stupide d’austérité »

« Aujourd’hui, faute de pouvoir compter sur les sociétés d’autoroute davantage soucieuses de préserver leurs marges, leurs bénéfices et les dividendes de leurs actionnaires, l’État est appelé à l’aide alors qu’il s’est lui-même privé de moyens par une politique stupide d’austérité, qui a contracté l’activité et aggravé la dette et les déficits », déplore-t-il.

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal a annoncé jeudi la suspension « sine die » de l’écotaxe et indiqué que sa priorité était « le prélèvement du profit des autoroutes ».

Source

Une loi sur la transition énergétique étrange et sans financement

flamme_fn_04-150x1503Communiqué de Philippe Murer, conseiller à la transition énergétique du Front National

L’examen à l’Assemblée du projet de loi sur la transition énergétique commence aujourd’hui.
Si Ségolène Royal connaît bien son sujet et ne fait en aucun cas preuve d’amateurisme, on pourra remarquer plusieurs contradictions et impasses majeures dans son projet de loi sur la transition énergétique.

Cette transition a deux objectifs majeurs : éviter les rejets de CO² dans l’atmosphère afin de lutter contre les dérèglements climatiques et se passer à terme des énergies fossiles, de plus en plus chères, polluantes et dont les réserves sont finies.

Il est évidemment impossible de se passer à la fois du pétrole, du gaz, du charbon et de d’électricité nucléaire, qui représentent la majeure partie de l’énergie consommée en France. Un gouvernement responsable doit choisir son cheval de bataille.

Or, la loi prévoit la réduction de la part du nucléaire dans notre production d’électricité et la réduction conjointe de la consommation d’énergies fossiles. Un gouvernement doit savoir trancher, celui-ci ne l’a pas fait.

Au nom de Monsanto : des cultures OGM pour l’Ukraine, grenier de l’Europe

Finalement, un aspect secondaire de la crise ukrainienne commence à recevoir une attention internationale. Le 28 juillet, l’Institut Oakland, basé en Californie, a publié un rapport révélant que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), selon les termes de leur prêt de $17 milliards à l’Ukraine, ouvriraient ce pays aux cultures génétiquement modifiées (GM), ainsi qu’aux OGM dans l’agriculture. Le rapport est intitulé « Vu de l’Ouest : la Banque mondiale et le FMI en Ukraine » [1].

Fin 2013, le président ukrainien du moment, Viktor Yanukovitch, a rejeté l’agrément d’association à l’Union européenne lié au prêt de $17 milliards, dont les termes viennent seulement d’être révélés. Au contraire, Yanukovitch a opté pour une aide russe de $15 milliards, assortie d’une réduction sur le prix du gaz naturel. Sa décision a été un facteur majeur des protestations mortelles qui s’ensuivirent et qui l’ont renversé du pouvoir en février 2014, ainsi que de la crise en cours.

Lire la suite