25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen : « Le Front national sera désormais la première force d’opposition dans la plupart des conseils régionaux de France »

Discours de Marine Le Pen, présidente du Front national, chef de file des listes FN-RBM en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, au soir du second tour des élections régionales. Avec quelque 6,6 millions de voix, le mouvement national dépasse le meilleur score de son histoire, quand il avait recueilli 6,4 millions de suffrages au Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

islamo-terrorisme / Marine Le Pen : « Les moyens qui sont mis en œuvre ne sont pas à la hauteur »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de Radio Classique et de LCI. Elle était interrogée par Gilles Leclerc sur les questions liées aux attentats du 13 novembre et leurs conséquences : insécurité, immigration, manque de moyens, nocivité de l’espace Schengen, etc. Partager la publication "islamo-terrorisme / Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen réclame l’arrêt total de l’accueil des immigrés clandestins en France

Attentats, surveillance d’Internet, immigration : Marine Le Pen répond aux auditeurs du 7/9 sur France Inter. Après les attentats de Paris, la présidente du Front national réclame l’arrêt total de l’accueil des « migrants » en France. Elle était l’invitée de Patrick Cohen. Partager la publication "Marine Le Pen réclame l’arrêt total Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen sur France 2 : « Si ce gouvernement avait le sens de l’honneur, ils auraient remis leurs démissions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national était l’invitée hier soir sur France 2 du JT de 20 heures de David Pujadas. Elle s’est exprimée sur la situation en France après les attentats islamistes meurtriers de la soirée du 13 novembre, sur le manque de volonté du gouvernement en Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen BFM politique 241113

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy n’est pas sincère et n’a pas de convictions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, tête de liste pour les régionales en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, députée française au Parlement européen, était l’invitée d’Yves Thréard lors du Talk Orange-Le Figaro. Il a été question du clash entre la représentante du peuple français et le vice-chancelier Hollande au Parlement de Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Je pense toujours à l’intérêt de mon pays, d’abord »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée du « Grand Jury RTL – LCI – Le Figaro ». Elle était interrogée par Elisabeth Martichoux, Christophe Jakubyszyn, Alexis Brezet sur les questions d’actualité du moment. Ont été entre autres évoquées : les « frappes » aériennes de la France en Syrie, la Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Pollution

OGM : la Commission méprise le Parlement européen !

FN-PE-Logo

Communiqué de Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano, Jean-François Jalkh, députés français (Front national) au Parlement européen

Les députés Front national Sylvie Goddyn, Mireille D’Ornano et Jean-François Jalkh, ainsi que des députés d’autres groupes politiques ont déposé des objections contre l’autorisation d’un nouvel OGM Monsanto tolérant au glyphosate, le maïs NK603xT25. Ils marquent ainsi leur désaccord à la Commission européenne et de lui demandent de revoir sa copie.

En effet, compte tenu du mode d’évaluation des OGM par l’EFSA, qui se moque des avis des agences nationales et nie les inquiétantes conclusions de l’OMS sur le glyphosate, il est urgent d’enrayer toute mise sur le marché de nouveaux OGM.

Une objection du Parlement européen a donc été adoptée le 1er décembre en commission environnement, santé publique, et sécurité alimentaire. Cette résolution a été adoptée le 16 décembre à Strasbourg par un vote en plénière. Malgré cette procédure parlementaire en cours, la Commission a publié le 3 décembre l’autorisation définitive de ce nouvel OGM.

Il s’agit bien d’un scandale ! Faisant fi de l’avis des élus européens sur ses projets de décisions, la Commission révèle enfin son caractère totalitaire et anti-démocratique, et son asservissement aux lobbies. Les députés Front national s’engagent à donner suite selon les moyens légaux disponibles.

Libre-échange et mondialisation forcée, les vraies menaces pour l’environnement et la planète

NiDroiteNiGauche_BAT

Communiqué du Front national

En marge de la COP21, le Front national appelle chacun à méditer sur les causes profondes de la pollution, du réchauffement de la planète et des dérèglements climatiques qui en découlent.

La réduction des gaz à effet de serre serait en effet décuplée si l’on acceptait de remettre en cause un modèle économique de libre-échange mondialisé, structurellement mauvais pour l’environnement. Produire à un point A, dans des pays ne respectant aucune norme environnementale, transformer à un point B, acheminer chez nous ces productions pour les consommer, puis renvoyer nos déchets à l’autre bout du monde : c’est cela qui nuit à la planète.

À l’inverse, produire au plus près des lieux de consommation est l’assurance d’une diminution immédiate des émissions polluantes, ne serait-ce que par la réduction des flux de transport, et la garantie, d’un bout à l’autre de la chaîne, du respect des normes environnementales. Or ce modèle, bon aussi bien pour la planète que pour le développement économique et social de tous les pays, suppose de sortir des dogmes du libre-échange mondialisé qui encourage la recherche du moindre coût au mépris des considérations écologiques.

Car les menaces pour l’environnement ne tiennent pas simplement au réchauffement climatique. Il y a aussi la pollution des sols, des eaux et de l’air, ainsi que la réduction des espaces naturels et son impact catastrophique sur la biodiversité.

Lutter contre les dérives clairement identifiées du libre-échange mondialisé pourrait également commencer par l’arrêt immédiat des négociations autour du TAFTA, le Traité de libre-échange entre les États-Unis et l’Union européenne. Le nivellement par le bas des normes sanitaires et environnementales qui découlerait de ce Traité serait dramatique, aussi bien pour la nature que pour nos populations.

Très clairement, nous ne voulons pas du bœuf aux hormones, du poulet chloré ni des OGM dans nos assiettes, pas plus que nous ne souhaitons donner libre accès à nos marchés publics à des entreprises américaines incomparablement plus pollueuses que les entreprises françaises.

Saumon transgénique américain : pas dans nos assiettes !

FN-PE-Logo

Communiqué de la délégation Front national au Parlement européen

Les autorités sanitaires américaines ont autorisé la mise sur le marché d’un saumon génétiquement modifié qui a pour particularité de grandir deux fois plus vite que le saumon naturel.

Ce saumon transgénique, déjà surnommé « Frankenfish » ou « saumonstre », est le premier animal génétiquement modifié déclaré propre à la consommation humaine par les autorités sanitaires américaines. En l’absence d’étiquetage en tant qu’OGM, les consommateurs ne seront pas libres d’opérer un choix entre saumon transgénique et saumon naturel.

Ce saumon transgénique pose deux problèmes majeurs. D’une part, on ne peut être certains de l’innocuité de ces saumons transgéniques sur l’être humain ; d’autre part, on ne connait pas les risques que ceux-ci feraient courir à l’écosystème marin si des souches non stériles étaient libérées dans la nature.

Ce « saumonstre » prouve à nouveau la nécessité de s’opposer au traité transatlantique dénoncé par le Front national. Outre ce saumon génétiquement modifié, ce traité pourrait nous imposer la viande traitée aux hormones de croissance et aux antibiotiques, le retour des farines animales pour l’alimentation des ruminants ou encore les volailles lavées à l’acide et au chlore…

OGM et sécurité alimentaire : le Front national toujours en première ligne

FN-PE-Logo

Communiqué de Sylvie Goddyn, députée française au Parlement européen (Front national)

Après s’être opposée à un pesticide dangereux pour les abeilles, Sylvie Goddyn, élue Front national, propose aux députés européens de la commission ENVI d’empêcher la mise sur le marché d’un nouvel OGM de Monsanto. Un projet similaire a été déposé par les élus d’autres groupes politiques, laissant entrevoir un succès possible de cette initiative.

Cet OGM est résistant au glyphosate, le fameux Round Up, et à d’autres herbicides. Il n’apporte rien aux consommateurs si ce n’est le risque d’absorber encore plus de glyphosate, dont l’innocuité est pourtant en cours de réévaluation.

En matière d’écologie comme sur d’autres sujets, le Front national reste donc en première ligne pour protéger la souveraineté et la sécurité alimentaire des Français.

Essence/diesel : faire plus efficace sans faire payer toujours les mêmes !

FN_flamme_marine

Communiqué du Front national

Le dispositif annoncé par le gouvernement, baisse des taxes sur l’essence et hausse sur le diesel, ne réorientera que très lentement les choix des Français au détriment du diesel et pèsera sur le pouvoir d’achat de millions de nos compatriotes. Il n’est donc pas acceptable car peu écologique et injuste socialement.

Le Front national refuse toute hausse de taxe sur les ménages au moment où la crise fait rage.

Il demande une baisse significative des taxes sur l’essence pour le rendre franchement plus attractif, sans augmentation sur le diesel, et compensée par une surtaxe sur les immenses profits des grandes compagnies gazières et pétrolières.

Chacun doit contribuer, et non systématiquement toujours les mêmes.

Limite d’émission des polluants : le Front national face à l’irénisme européen

FN-PE-Logo

Communiqué de Jean-François Jalkh, de Mireille d’Ornano et de Sylvie Goddyn, députés français au Parlement européen (Front national)

Mercredi 23 septembre 2015, la commission pour l’environnement au Parlement européen a validé le rapport Dess concernant la réduction des émissions polluantes des véhicules routiers.

Les députés français du groupe Europe des nations et des libertés (ENL), se sont opposés à ce vote. D’après Mireille d’Ornano, Sylvie Goddyn et Jean-François Jalkh, ce texte entrave lourdement l’industrie automobile européenne. La Commission européenne pourra d’ailleurs restreindre à l’avenir les limites d’émissions par des actes délégués, au gré des évolutions technologiques qu’elle appréciera.

Le parti populaire européen (PPE), auquel « Les Républicains » sont affiliés, soutenait un amendement de compromis pertinent sur la masse maximale du véhicule chargé soumis aux limites d’émissions applicables aux véhicules légers. Il s’est dédit en dernière minute, passant de six à cinq tonnes, pour ne pas s’afficher au côté de notre groupe, seul à soutenir ce compromis de bon sens.

Le vote de ce texte prend un sens particulier alors qu’éclate le scandale Volkswagen aux États-Unis. Le constructeur allemand avait manipulé la mesure des émissions polluantes de ses véhicules diesel pour se placer sous la limite d’émissions imposée par la loi américaine.

Nous pensons que ce texte met en porte-à-faux l’industrie européenne, qui ne peut conjuguer la compétitivité avec la doxa environnementaliste de Bruxelles. Pour autant, la qualité de l’air est un sujet d’importance, mais qu’il faut traiter par la relocalisation de l’économie, en encourageant la réduction des flux et en promouvant le protectionnisme.

Une salade sur dix contient des pesticides interdits

salade

Selon des analyses de Générations futures, plus d’une salade sur dix contient des produits chimiques interdits à la vente en France depuis des années. Dont, certaines, du DDT interdit depuis 1971 ! Une partie de ces pesticides viendrait d’Espagne…

Le cœur de laitue, vert tendre à souhait, semble un aliment sain par excellence. Peut-être pas tant que ça, prévient l’association environnementale Générations futures qui a scruté nos batavias, feuilles de chêne et autres salades à la recherche de pesticides. Dans 16 % des cas, l’ONG écologiste (qui publie ses analyses aujourd’hui) a même découvert des traces de cinq produits chimiques interdits en France.

L’étude montre ainsi la présence de DDT (prohibé en France depuis… 1971) dans 6,45 % des salades testées. C’est d’autant plus fou que cet insecticide est reconnu cancérigène. Nos scaroles, roquettes contiennent aussi pour 9,67 % d’entre elles des molécules chimiques spécifiquement interdites pour traiter les salades ! Comme l’imidaclopride, principe actif du très controversé pesticide Gaucho, que la Fédération française des apiculteurs tient pour responsable de l’hécatombe d’abeilles.

D’où viennent ces produits illégaux ? « Près de la frontière espagnole, le trafic est florissant. Des agriculteurs français se fournissent par exemple dans des magasins de Figueras, j’y vais moi-même, explique un producteur des Pyrénées-Orientales sous couvert d’anonymat. Certains camions viennent de loin et emportent des palettes entières. J’en ai vu venir des Pays de la Loire. » Dans le cas du DDT, il ne s’agit pas forcément de bidons de contrebande, « les traces trouvées dans nos salades peuvent venir du sol trop imprégné après des années d’usage, modère François Veillerette. C’est la preuve qu’il faut agir urgemment avant de contaminer durablement nos terres ».

Lire l’article en entier sur leparisien.fr

Intoxication d’un agriculteur : la justice confirme la responsabilité de Monsanto

Monsanto

Une cour d’appel a reconnu le groupe américain Monsanto coupable de l’intoxication d’un agriculteur. Le géant chimique américain avait été condamné en première instance, à Lyon, en 2012, à «indemniser entièrement» l’agriculteur, partiellement handicapé et qui souffre d’importantes séquelles. Il avait fait appel.

A l’audience d’appel, en mai, Monsanto a répété que son produit «n’est pas dangereux» et que «les dommages invoqués n’existent pas». Paul François est, lui, convaincu que la firme américaine connaissait les dangers du Lasso bien avant son interdiction en France en novembre 2007. Cet herbicide avait en effet été jugé dangereux et retiré du marché au Canada dès 1985 et depuis 1992 en Belgique et au Royaume-Uni.

Lire la suite sur leparisien.fr

Santé : les médecins allemands incitent à arrêter totalement l’éolien

Face à la prolifération des éoliennes, il faut imposer le respect des payasages et des riverains.

L’assemblée des médecins allemands, réunis en congrès à Frankfort du 12 au 15 mai 2015 vient de lancer une alerte (Beschlussprotokoll des 118. Deutschen Ärztetages in Frankfurt am Main vom 12. bis 15.05.2015 [PDF] p353) concernant l’impact néfaste sur la santé de l’implantation d’éoliennes à proximité des habitations.

Elle attire l’attention sur les graves carences des critères de danger retenus et tout particulièrement sur les risques liés aux basses fréquences et infrasons. Ce rapport souligne les effets sanitaires néfastes des fréquences éoliennes inférieures à 1 Hz et mentionne leurs effets potentiels même en l’absence de toute rotation des pales, sous la seule action des vibrations solidiennes générées par le mat.

Lire la suite sur economiematin.fr

Monsanto : la liste des produits et marques à éviter !

Monsanto

Monsanto Company est une entreprise américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles. Au cœur de plusieurs scandales sanitaires, les produits du groupe sont utilisés par des marques qui distribuent leurs denrées un peu partout dans le monde. Voici la liste des produits et des marques qui sont susceptibles d’être dangereux pour la santé.

Monsanto Company est l’une des entreprises les plus controversées au monde. Spécialisé dans les biotechnologies agricoles, le groupe s’est retrouvé mêlé à plusieurs scandales sanitaires. Leurs produits sont en effet utilisés par de nombreuses sociétés qui commercialisent des marques aux quatre coins du globe. Polychlorobiphényles (PCB), agent orange, aspartame, hormone bovine de croissance recombinée, autant de noms qui font peur et dont les bienfaits n’ont jamais été démontrés. Produits chimiques, on aurait plutôt tendance à dire qu’ils sont susceptibles d’être dangereux pour la santé.

Le blog américain Collective Evolution a dressé une liste des sociétés qui utilisent les produits Monsanto. Ce dernier titre d’ailleurs son article comme ceci : « Une simple liste des entreprises à éviter ».

Lire la suite sur actu.ados.fr

L’Eurodictature met les OGM dans votre assiette !

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

L’Union européenne a autorisé hier l’importation et la commercialisation de 19 nouveaux OGM. Onze d’entre eux sont des produits de la multinationale Monsanto.

Alors que les peuples d’Europe, et notamment le peuple français, sont massivement opposés aux OGM alimentaires, l’Europe de Bruxelles impose ses vues et fait un nouveau cadeau aux multinationales américaines.

Nous voyons là une nouvelle fois les dangers très graves liés aux transferts de notre souveraineté vers l’Union européenne, une instance antidémocratique et toute entière soumise aux puissances d’argent.

Le Front national condamne fermement cette décision de l’Union européenne, appelle sans illusion le gouvernement français à lui désobéir immédiatement, et plus fondamentalement propose au peuple français de retrouver sa liberté par la reprise en main de sa souveraineté nationale.

Gaz de schiste ou géothermie : les socialistes touchent le fond

NiDroiteNiGauche_BAT

Communiqué de Philippe Murer et Eric Richermoz, membres du Front national

Le Figaro titre aujourd’hui sur le rapport commandé par Arnaud Montebourg il y a un an préconisant le recours au développement de l’exploitation du gaz de schiste par une méthode miracle : l’utilisation du fluoropropane (ou NFP) pour remplacer la fracturation hydraulique. Cette dernière, responsable de rejets massifs de substances mortelles dans le sol, a démontré aux États-Unis qu’elle est un désastre sanitaire, écologique et économique.

Cette nouvelle méthode promue par Arnaud Montebourg et par les lobbies industriels nord-américains comme le texan eCorp serait une méthode « propre » et « sans défauts » pour parvenir à l’indépendance énergétique.

Cette méthode « magique » semble en réalité plus tenir du mirage que du miracle. Le fluoropropane utilisé, très cher et difficile à produire en grande quantité, est un gaz emmetant un puissant gaz à effet de serre. De plus, n’ayant jamais été mis en place à échelle industrielle, rien ne prouve que ce procédé permette la récupération du fluoropropane après injection dans le sol. Ces défauts majeurs expliquent pourquoi une méthode pourtant si « parfaite » n’a jamais été mise en place ailleurs.

Un lobbyiste pro-Monsanto refuse de boire un herbicide qu’il juge « potable »

Monsanto2

Faites ce que je dis… Le médecin et lobbyiste Patrick Moore a, en une phrase, réduit à néant tous ses arguments pour défendre un herbicide.

Vous aimez le glyphosate ? Apparemment, Patrick Moore, médecin et lobbyiste pro-Monsanto, est prêt à défendre qu’il est « potable », mais pas à en boire lui-même. Sa réaction dans l’émission Spécial Investigation de Canal+ vaut tous les arguments du monde. Le Dr Moore défendait le tristement célèbre Roundup, l’un des herbicides les plus décriés qui soient, un « désherbant total », non sélectif, classé depuis peu dans la liste des « cancérogènes probables » par le Centre international de recherche sur le cancer.

Lire la suite sur lepoint.fr


Un pro-Monsanto défend un herbicide « potable… par LePoint

Fin de la grève des éboueurs à Marseille

Stephane Ravier - Marseille Bleu Marine - Elections Municipales 2014

Communiqué de Stephane Ravier, sénateur – maire front national de Marseille

Le cauchemar de Marseille ensevelie sous les décombres a pris fin.

Je ne peux que saluer la fin de cet épisode déplorable, qui entache le service public dû aux Marseillais – des Marseillais qui se sentent agressés mais aussi humiliés par ce que quelques centaines de personnes peuvent infliger à près de 900.000 autres en quelques jours. Le pire Marseille-bashing, c’est celui qui découle de la « gréviculture intensive » d’une infime minorité.

A présent, l’on est en droit de se demander pourquoi il a fallu en arriver à ces extrémités pour simplement titulariser ou réaffecter quelques personnes…

Je forme le vœu que l’abandon du GPS qui permettait de vérifier le passage effectif des bennes, ne permette pas l’abandon du fini-parti au profit du pas vu-pas pris.

Ecomouv’ au placard au nom de l’intérêt général : oui à la France indépendante !

Communiqué de Jean-Francois Jalkh, vice-président du Front National, député français au Parlement européen

En 2013, le mouvement des Bonnets rouges cristallisait la révolte des Français contre une fiscalité irresponsable. La collecte de l’impôt par des personnes privées avait échoué grâce au peuple, alors que ce projet commencé sous Sarkozy était mis en œuvre par un gouvernement socialiste.

Le rapport de force peut donc changer, dans le bon sens. On apprend à présent que l’État pourrait invoquer le motif de l’intérêt général pour justifier la rupture du contrat passé avec Ecomouv’, la société chargée de la mise en œuvre et de la collecte de la fameuse écotaxe.

Plus intéressant encore, dans la lettre de résiliation, transmise fin octobre à Ecomouv’, l’État émet des « doutes » sur la « validité du contrat initial au regard des exigences constitutionnelles qui s’imposent à l’État, lorsqu’il confie à des personnes privées la gestion de certaines activités ».

Constitutionnalité et intérêt général : voilà deux outils sûrs pour remettre en cause des décisions et des contrats hostiles à l’intérêt national. Malheureusement, le gouvernement actuel ne sait que piétiner une fois au bord du gouffre, quand la révolte populaire lui rappelle ce que doit être l’État.

Aux antipodes de l’élite politique compromise par l’échec depuis trente ans, le Front National ne plaide que pour l’intérêt général. Nous l’invoquons pour sortir de Schengen et maîtriser nos frontières, comme nous l’invoquons pour sortir du cercle vicieux de la dette.