25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Réforme du collège : Marine Le Pen maintient la pression sur le couple Valls-Vallaud Belkacem

Dans cette vidéo, Marine Le Pen, la présidente du Front national, dénonce la réforme du collège portée par le ministre socialiste de l’Education nationale, dont le but est de «préparer l’école à la médiocrité pour tous». Marine Le Pen fustige à juste titre «la réforme portée par le couple Manuel Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Faux tract Mélenchon : Marine Le Pen relaxée en appel

La cour d’appel de Douai a relaxé Marine Le Pen ce mardi après-midi dans l’affaire du faux-tract attribué à Jean-Luc Mélenchon et diffusé lors de la campagne des élections législatives 2012 à Hénin-Beaumont et Montigny-en-Gohelle. La cour considère que la présidente du Front national n’est pas responsable ni de la Lire l'intégralité de l'article

l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

Fichage à Béziers : quand Manuel Valls soutenait les statistiques ethniques

La gauche n’a pas de leçon à donner sur les statistiques ethniques, a lancé en substance Robert Ménard. En effet, Manuel Valls y était favorable, lorsqu’il était député. « Il y a 64,6% d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers. » Avec cette phrase prononcée lors de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Le Front national se présente devant ces élections régionales dans une position extrêmement positive »

Le 3 mai, Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de l’émission d’I-Télé « Le grande rendez-vous » où elle a commenté l’actualité du moment. Ont notamment été abordés : les perspectives électorales pour les régionales, la crédibilité renforcée du Front national au sein de l’opinion publique, les provocations Lire l'intégralité de l'article

Le Front National en Nouvelle Caledonie manifeste pour rester dans la France contre les independantistes 24 avril 2015

Nouméa : plus de 10.000 patriotes manifestent pour la Calédonie française

Entre 8.000 et 10.000 personnes ont manifesté vendredi à Nouméa, pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Elles répondaient à l’appel lancé par plusieurs partis patriotes et anti-indépendantistes. 8.200 personnes selon les estimations du Haut-Commissariat – plus de 10.000 pour les organisateurs -, avaient répondu présentes à la Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : « Sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus »

Dans cette seconde partie de « Politique », Louis Aliot, député européen et vice-président du Front national, revient sur la crise qu’a traversée le FN. Selon lui : « Sans Jean-Marie Le Pen, le Front national n’existerait pas. Mais sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus ». Partager la publication "Louis Aliot Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Géo-économie

Immigration – Nations Unies – Commission européenne, même combat !

mylène_troszczynski

Communiqué de Mylène Troszczynski, député français au Parlement européen (Front national)

Lors de la session plénière de ce jour à Bruxelles, le secrétaire général des Nations Unies, Monsieur Ban Ki Moon, vient de se faire le héraut d’une décision de la Commission européenne sur l’imposition de quotas de migrants supplémentaires à chaque état membre de l’UE pour soulager la Grèce et l’Italie submergées.

Tout en continuant de nier l’établissement formel de ces quotas, ces grands cœurs dégoulinants de compassion soulagent leur conscience en imposant à la France 9.000 migrants sur les 60 000 envisagés à l’échelle de l’UE (déjà présents ou sur le point d’arriver). Sous le règne du système Schengen, ces chiffres sont absurdes et dangereux : où iront tous ces gens une fois leurs papiers régularisés? De qui est composée exactement cette population fraîchement débarquée ? Les questions sont nombreuses.

Ban Ki Moon pour justifier ces quotas, dénonce un manque de fécondité des femmes européennes, une population vieillissante et pour palier à un pseudo manque de main d’œuvre, chaque état membre aura le besoin d’accueillir ces milliers de migrants.

Le secrétaire général des Nations unies comme la Commission européenne devraient encourager une politique familiale et nataliste européenne plutôt que de chercher à remplacer sa population et ses travailleurs par d’autres venus d’ailleurs.

Le Front national exhorte le gouvernement français à suspendre immédiatement les accords de Schengen en attendant une sortie définitive et à refuser les injonctions de la Commission européenne.

Plan de répartition des migrants : la France écrasée

Marine Le Pen

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

La Commission européenne vient de rendre public son plan scandaleux de répartition des migrants arrivés ces dernières semaines en Europe, dans lequel la France est, juste après l’Allemagne, le pays le lourdement affecté.

En plus des tous ceux qui arrivent par milliers sur son territoire, notre pays devra ainsi prendre à sa charge plus de 9000 migrants supplémentaires en deux ans, actuellement hébergés pour l’essentiel en Grèce et en Italie.

L’Union européenne condamne notre pays à subir ce que le peuple français ne veut plus, et le gouvernement s’exécute. Son refus prétendu des quotas n’était qu’une gesticulation médiatique pour masquer la réalité de sa soumission.

Le Front national exige le rejet immédiat de ce plan et le renvoi systématique des clandestins, sans quoi les flux ingérables de migrants en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient ne cesseront de grossir, aggravant un problème déjà énorme.

La politique de l’Union européenne, mise en œuvre par l’UMP et le PS, est suicidaire et criminelle. Les tensions dans les territoires concernés par cet afflux de clandestins sont de plus en plus vives ; les morts en Méditerranée de plus en plus nombreux.

Seule une politique dissuasive en matière d’immigration (légale comme illégale), et la sécurisation des zones de passage permettront d’endiguer un phénomène mortel, pour les migrants eux-mêmes comme pour l’équilibre et la cohésion de nos sociétés.

Transition énergétique : l’écologie politique, un militantisme contre-écologique​

Collard-et-Marion-Marechal-Le-Pen

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, députée du Front national, et de Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté contre le projet de loi sur la transition énergétique mardi 26 mai.

Comme à son habitude, le gouvernement a choisi un titre démesuré pour habiller un texte fourre-tout très loin des ambitions affichées. Les Français ne souhaitent pas voir ce thème qui leur tient à cœur réduit à la pâle copie d’un modèle allemand.

Les risques sanitaires et climatiques, les pénuries en ressources naturelles sont des réalités grandissantes. Néanmoins, la conception coercitive et limitative de l’écologie socialiste ne permet pas d’affronter les défis écologiques du XXIe siècle. En effet, les objectifs de consommation énergétique sont en décalage avec les réalités économiques, notamment la réduction de la part du nucléaire à 50% à l’orée de 2050. La filière française du nucléaire est une référence pour sa sureté, la formation de ses experts et le respect des engagements environnementaux auxquels a souscrit la France. Vingt-quatre réacteurs devront être fermés en 10 ans pour plusieurs dizaines de milliards d’euros sans qu’aucune réponse crédible ne soit apportée aux bouleversements économiques, sociaux et stratégiques qui en découleront. La politique du « tout énergie renouvelable » conduit à sanctuariser le système éolien : un système anti-économique qui défigure les paysages et favorise la multiplication des conflits d’intérêts.

La distance minimale d’implantation d’une éolienne à 500 mètres ne respecte pas la proportionnalité indispensable pour protéger les riverains des risques sanitaires. Par ailleurs, le texte ne s’entoure pas des précautions juridiques suffisantes pour défendre les propriétaires fonciers contre des démarcheurs éoliens peu scrupuleux.

Bien que les enjeux écologiques soient globaux, une réponse pragmatique nationale, respectueuse des équilibres économiques et budgétaire, est nécessaire pour une écologie viable et durable.

SNCF : les trains Intercités menacés

rails sncf

Un rapport, remis mardi midi au gouvernement, explique que parmi les 325 Intercités, les lignes les plus déficitaires « semblent condamnées ».

D’après le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France, les trains de nuit ainsi que certaines dessertes du réseau Intercités sont sur la sellette. Un rapport commandé par le ministère des Transports, révélé par le quotidien, « dresse un constat sévère de l’état du réseau Intercités, une qualité de l’offre continuellement dégradée, des temps de parcours sensiblement augmentés, une régularité qui a régressé ». « Il préconise d’abandonner plusieurs trains de nuit et des dessertes trop coûteuses », annonce Le Parisien.

Lire la suite sur lepoint.fr

Traité transatlantique – Lancement de la campagne : « Non au TAFTA »

Logo Rassemblement Bleu Marine - Front National - FN - RBM 2013

A Paris, le 18 mai 2015, s’est tenue une conférence de presse pour le lancement de la campagne « Non au TAFTA ».

Intervenants :
Philippe Murer, président du Collectif nouvelle écologie et conseiller économique de Marine Le Pen
Eric Richermoz, secrétaire général du Collectif nouvelle écologie
Gaëtan Dussausaye, président du Front national de la jeunesse
Marine Le Pen, présidente du Front national, député français au Parlement européen

Négocié depuis le mois de juillet 2013, TAFTA, l’accord commercial trans-atlantique ou Trans-Atlantic Free Trade Agreement (aussi connu sous le nom de TTIP, Transatlantic Trade and Investment Partnership ou Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement) est un projet d’accord commercial entre l’Union européenne et les États-Unis. Il concerne des domaines aussi variés que l’accès aux médicaments, la sécurité alimentaire ou le règlement des différents privés-publics. Les négociations sont menées par un petit groupe de fonctionnaires non élus (source).

Les inégalités ont augmenté en France

hollande rigole

La France est l’un des pays développés où les inégalités se sont le plus creusées avec la crise. La montée des emplois précaires, qui a fait pression sur les salaires, a aggravé les écarts entre les ménages les plus aisés et les plus pauvres entre 2007 et 2011, selon un rapport de l’OCDE publié ce jeudi. Les femmes sont particulièrement vulnérables.

Qui a le plus souffert de la crise en France ? Entre 2007 et 2011, les inégalités ont augmenté plus nettement dans l’Hexagone que dans les autres pays de l’OCDE, d’après le rapport «Tous concernés. Pourquoi moins d’inégalité bénéficie à tous» publié par l’organisation ce jeudi.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Les salariés niçois d’Air France victimes de la politique de François Hollande

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Marie-Christine Arnautu regrette la décision d’Air France de fermer ses bases de province, et notamment celle de Nice. Elle assure les salariés et leurs familles de son soutien face à « drame humain », selon leurs propres termes.

Cette fermeture est une conséquence directe de la politique du gouvernement socialiste, poursuivant sur ce point celle de Nicolas Sarkozy et de l’UMP. La soumission aux diktats de Bruxelles empêche la France de soutenir sa compagnie nationale afin de lui permettre de lutter à armes égales contre ses concurrents étrangers, notamment les compagnies aériennes du Golfe, subventionnées à coups de dizaines de milliards d’euros par les pétromonarchies. Dans le même temps, les compagnies à bas coût bénéficient à la fois des règles de rémunération transfrontalières imposées par Bruxelles à l’intérieur de l’Union et de larges subventions des chambres de commerce puisque, par exemple, Ryanair percevrait plus de 800 millions d’euros annuellement.

Quant à François Hollande, pour conclure la vente des vingt-quatre avions de guerre Rafale au Qatar, il n’a pas hésité à sacrifier les intérêts d’Air France. La concession de droits de trafic supplémentaires à Qatar Airways menace les positions d’Air France au départ de Nice et de Lyon. Le Front national demande que la France défende enfin les intérêts d’Air France, compagnie nationale historique, non seulement car elle représente l’excellence française dans le monde entier, mais aussi car elle emploie des milliers de salariés de plus en plus inquiets pour leur avenir.

Mistral perdant !

Gilles Lebreton candidat euro circonscription Ouest election europeennes 2014

Communiqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen (Front national)

Je dénonce l’attitude de François Hollande qui refuse de livrer les deux navires Mistral à la Russie.

Cela va nous coûter 1,2 milliard d’euros d’indemnités à verser à la Russie, et non 785 millions comme le gouvernement voudrait le faire croire.

Sans compter les frais énormes de gardiennage et d’entretien des deux navires.

Et sans compter, et c’est encore plus grave, la dégradation dans le monde de l’image de la France et de celle de son industrie d’armement.

Que penser d’un pays qui ne respecte pas sa parole et n’honore pas ses contrats ?

 

Quotas de migrants voulus par l’UE : derrière leur agitation médiatique, Valls et Sarkozy soumis à la politique d’immigration massive

Marine Le Pen

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Face à la demande de l’Union européenne d’instauration de « quotas » de migrants dans chaque pays membre, MM. Valls comme Sarkozy ont voulu donner le sentiment d’être en désaccord, pour des raisons médiatiques et électoralistes. En réalité, le fond de leur politique est plus immigrationniste que jamais : en étant intégralement soumis à l’Union européenne comme l’UMP et le PS le sont, ils ne peuvent que s’aplatir devant les ordres venus de Bruxelles.

Manuel Valls reste dans le flou, évoquant une répartition plus équitable des étrangers qui déferlent sur les côtes de l’Europe, et donc un nouvel alourdissement de la charge migratoire qui pèse déjà de tout son poids sur la France.

Nicolas Sarkozy pour sa part répète sa volonté d’un « Schengen 2″, c’est-à-dire se soumettre demain encore davantage à la politique du zéro-frontière et de l’immigration massive. Rester dans cette logique de l’Union européenne comme le demandent MM. Valls et Sarkozy, c’est en effet accepter une politique nécessairement immigrationniste, car l’immigration est dans l’ADN de l’Union européenne comme le rappelait récemment le commissaire européen Carlos Moedas selon lequel « l’immigration est essentielle à la croissance » et que nous devons par conséquent « ouvrir nos portes ».

En acceptant, en soutenant, en votant pour ce système européen, Valls comme Sarkozy, le PS comme l’UMP, sont complices de l’immigration anarchique, peu importe leurs discours devant les caméras de télévision. Seuls leurs bilans, accablants, valent quelque chose en la matière.

Marine Le Pen refuse catégoriquement toute idée de quotas de migrants et demande aux autorités françaises d’agir maintenant en toute urgence pour faire face à la déferlante migratoire : restauration immédiate de nos frontières nationales, reconduite systématique des bateaux de migrants vers les ports d’origine, gel de la politique de l’asile totalement encombrée, suppression des aides sociales destinées aux demandeurs d’asile et aux clandestins pour les dissuader de venir, reconduite à la frontière des clandestins déjà arrivés en France.

On rappellera enfin la responsabilité écrasante de Nicolas Sarkozy dans les drames actuels, en raison de l’intervention militaire qu’il a menée en 2011 en Libye au bénéfice des jihadistes et des passeurs qui profitent aujourd’hui du chaos sur place pour organiser l’immigration vers l’Europe et la France. Cette faute éternelle en Libye devrait pousser Nicolas Sarkozy à bien plus de modestie et l’inciter à une cure de silence.

Mistral : Paris propose de résilier le contrat, remboursant à Moscou 785 millions d’euros

Poutine et Hollande

Paris a proposé de résilier le contrat de livraison des Mistral contre la somme de 785 millions d’euros.

La France a remis à la Russie ses propositions pour résilier le contrat de livraison de deux porte-hélicoptères de classe Mistral, annonce vendredi le quotidien Kommersant se référant à ses sources dans le domaine de la coopération militaire et technique.

Selon le journal, la partie française propose de rembourser à la Russie près de 785 millions d’euros que cette dernière ne pourra obtenir qu’une fois que le gouvernement russe donne son autorisation par écrit de vendre, sans conditions préalables, les navires à un pays tiers.

Toujours selon le journal, Moscou n’est pas d’accord avec cette approche, « les dépenses et les pertes » étant estimées à 1,163 milliards d’euros. Par ailleurs, Moscou n’a nullement l’intention de donner son aval pour la revente des navires avant de toucher l’argent.

Lire la suite sur sputniknews.com

Parlement européen – Dominique Martin : « Ne muselez pas les peuples, surtout quand ils se sont librement exprimés ! »

dominique martin fn

En Commission Emploi et Affaires sociales du Parlement européen ce mercredi 7 mai 2015, Dominique Martin, député français au Parlement européen (Front national), est intervenu pour dénoncer le mépris européiste de la volonté populaire des peuples souverains, pour souligner les conditions de travail dans l’aviation civile européenne confrontée au dumping social.

Croissance française : l’illusion des chiffres

Bernard Monot

Communiqué de Bernard Monot, député français au Parlement européen, stratégiste économique du Front national

Le gouvernement a annoncé que la croissance économique française serait au moins égale à 1% annualisé en 2015, et qu’elle s’établit à 0,6% au premier trimestre.
Ces chiffres, en apparence encourageants, doivent immédiatement être nuancés.
Car l’emploi dans le secteur marchand a, lui, encore reculé de 0,1% au premier trimestre. Le contenu en emplois de la croissance économique est donc nul.

Plus encore, il faut rappeler que le mode de calcul du PIB a été modifié pour intégrer progressivement l’économie souterraine (criminelle), c’est à dire les trafics ou la prostitution, ce qui relève mécaniquement la croissance sans réelle amélioration de l’activité.

Cette timide éclaircie est donc en trompe l’œil, fruit d’une conjonction de la baisse des prix du pétrole et de l’euro, des taux bas et de tripatouillages comptables du PIB, selon la norme Eurostat ESA 2010.

Malheureusement, comme le Front national le dénonce, les Français ne ressentent en rien dans leur quotidien une amélioration concrète, que ce soit pour leur travail ou leur pouvoir d’achat.

Assemblée nationale – Marion Maréchal – Le Pen défend le retour à la souveraineté politique, juridique et monnétaire de la France

Marion Marechal Le Pen - FN

Intervention de Marion Maréchal-Le Pen, députée du Front national élue dans le Vaucluse, à la tribune de l’Assemblée nationale lors d’une résolution sur la dette souveraine des Etats membres de la zone euro.

François Hollande ne fait que marcher dans les pas de son prédécesseur Nicolas Sarkozy qui a vu le déficit augmenter de 49,5 milliards d’euros sous son mandat !

Immigration massive : l’Europe n’est pas une solution mais un problème

FN_explosion-immigration

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Les déclarations ce matin d’un commissaire européen sur Europe1, Carlos Moedas, selon lequel « l’immigration est essentielle à la croissance » et que nous devons par conséquent « ouvrir nos portes », témoignent du dogmatisme et de la folie politique des dirigeants européens.

L’immigration est une charge insupportable pour nos Etats, déjà plombés par un chômage de masse et une sous-croissance chronique liés à l’euro. Elle pèse lourdement sur nos comptes sociaux et contribue à creuser gravement nos déficits et notre dette.

Ces déclarations totalement irresponsables de Carlos Moedas s’ajoutent aux sombres projets de quotas de migrants envisagés par la Commission européenne, afin de répartir entre les Etats le flot continu des clandestins en provenance d’Afrique et du Moyen-Orient.

Cette politique scandaleuse est un véritable appel à l’immigration massive lancé par l’Union européenne, mais un appel criminel, en ce qu’il encourage les passeurs terroristes à poursuivre leurs forfaits au prix de milliers de morts en Méditerranée.

Les propos de Carlos Moedas ne souffrent aucune ambiguïté : l’Union européenne est bien la grande organisatrice d’une immigration massive au service du grand patronat, pour qui cette misère humaine n’est pas un relai de croissance mais bien le moyen de faire pression à la baisse sur les salaires. En aucun cas l’UE ne peut donc être la solution comme veulent le faire croire PS et UMP, mais un problème.

Seule la reprise en main de notre souveraineté nationale, c’est à dire en matière migratoire de nos frontières et de nos lois, permettra de mettre un terme à l’immigration massive et à ses conséquences néfastes pour l’ensemble de la société. Dans ce contexte, sortir de l’espace Schengen est désormais un impératif absolu.

Areva : un plan social massif conséquence d’une inaction dangereuse

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

C’est un nouveau plan social massif qui se profile, chez Areva cette fois, par la suppression en France de 3.000 à 4.000 emplois. Le géant français du nucléaire et ses salariés paient l’absence totale de stratégie industrielle au plus haut niveau de l’Etat, et depuis des années.

L’avenir de la filière nucléaire française reste globalement incertain, les investissements largement gelés, et l’idée d’une alliance industrielle avec EDF, qu’on peut défendre, n’est pas tranchée.

Pire, on annonce maintenant que des investisseurs chinois pourraient bientôt faire leur entrée au capital d’Areva. Cette perspective est inacceptable étant donné le caractère particulièrement sensible du secteur d’activité de l’entreprise publique, et sa contribution à notre indépendance nationale.

Pour préserver l’emploi et dynamiser une filière stratégique, un cap doit être dessiné au plus vite pour Areva et un secteur nucléaire français efficace et sécurisé : l’Etat doit enfin prendre ses responsabilités. Une alliance avec EDF doit être privilégiée, et la captation de l’entreprise par des capitaux étrangers clairement écartée.