Marine Le Pen - europeennes 2014

Mistral : la France gravement décrédibilisée, le contribuable encore saigné

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National L’officialisation hier de la non-livraison des navires Mistral à la Russie constitue une faute lourde de François Hollande, qui porte gravement atteinte à la crédibilité même de la France. En effet, aux considérations financières importantes de cet accord de non-livraison (entre Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen dénonce Windows 10 de Microsoft qui espionne nos ordinateurs

Marine Le Pen, la présidente du Front national, s’en prend à Microsoft et affirme à juste titre que le dernier né de Microsoft, Windows 10, espionne nos ordinateurs. Dans une lettre ouverte à la présidente de la Commission nationale informatique libertés, la CNIL, Marine Le Pen a dénoncé « l’espionnage généralisé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

La France ne peut pas abandonner ses éleveurs

Déclaration de Marine Le Pen sur la crise agricole Je comprends la colère des éleveurs. Depuis des années, je les rencontre le plus fréquemment possible, dans leurs exploitations et lors des événements professionnels qu’ils organisent. Depuis des années, sous la droite comme sous la gauche, leur situation qui était déjà Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Mobilisons-nous contre la nouvelle loi criminelle du gouvernement sur l’immigration !

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national Après la loi sur l’asile la semaine dernière, le gouvernement veut faire adopter une nouvelle loi, cette fois sur le « droit des étrangers », qui confirme la folle dérive immigrationniste dans laquelle la France est en train de sombrer. Sur le volet Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « Il n’y a rien à attendre de François Hollande, toujours embourbé dans la continuité d’une politique UMPS totalement impuissante »

Réaction de Marine Le Pen à l’entretien accordé par le président de la République François Hollande a continué en ce 14 Juillet de mentir aux Français, en niant le caractère souvent gravissime de la situation dans plusieurs domaines. En cela, il s’est de nouveau montré totalement absent, laissant cette impression Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Les 4 verites 2013

Marine Le Pen : « L’hyper-austérité qui est imposée par l’Union européenne est dévastatrice ! »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, est intervenue sur France 2 le 25 juin dans l’émission Télé Matin. Elle a commenté la hausse énorme du chômage dont les politiques de droite comme de gauche sont responsables et a demandé à ce que nos compatriotes des DOM-TOM soient inclus Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Géo-économie

Hongrie : des centaines d’immigrés clandestins evacués de la gare de Budapest en proie au chaos

FN_explosion-immigration

Après avoir fini par autoriser des milliers d’immigrés clandestins à gagner l’Autriche ou l’Allemagne, les autorités hongroises, débordées, ont ordonné ce mardi l’évacuation de la principale gare du pays où les trains étaient assaillis.

La gare de Keleti a ensuite rouvert, la police n’y laissant entrer que les détenteurs de titres de transport, de papiers d’identité et de visas.

Lire tout l’article sur lexpress.fr

La rentrée de Marine Le Pen dans les médias

fn_MLP-Marine-Le-Pen

La rentrée de Marine Le Pen, présidente du Front national, a été relayée dans les médias télévisuels : elle a notamment été l’invitée de Bruce Toussaint sur I>Télé concernant la situation de la déferlante migratoire sur l’Union européenne et sur TF1 le 31 août pour commenter l’actualité du Front national et de la rentrée politique en France.

Migrants : Manuel Valls sacrifie Calais aux dogmes de l’Union européenne

Marine Le Pen MLP

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Accompagné de deux commissaires européens chargés de s’assurer de la docilité du gouvernement français, Manuel Valls s’est rendu aujourd’hui à Calais pour soumettre la France aux volontés de Bruxelles et ouvrir grand les portes de notre pays à l’accueil de nouveaux migrants clandestins.

Le Premier ministre a donc clairement choisi son camp. Plutôt que de soutenir en priorité les Calaisiens exaspérés par les rixes entre migrants, les cambriolages, les dégradations et les agressions en tout genre, Manuel Valls a pris le parti de la submersion migratoire et annoncé la construction délirante d’un nouveau centre de 1.500 places pour l’hébergement des clandestins dans la région de Calais.

Ce spectaculaire retour en arrière, plus de dix après la fermeture de Sangatte, usant des recettes ringardes et catastrophiques de l’UMP, est un signal désastreux de laxisme envoyé aux clandestins et une marque de mépris sans précédent pour les habitants du Calaisis qui n’en finissent plus de subir une immigration massive proprement insupportable.

Le Front national demande que l’attention des pouvoirs publics soit d’abord portée sur la sécurité et la tranquillité des Calaisiens et que les effectifs de police soient en conséquence considérablement renforcés. Les migrants clandestins non éligibles à l’asile politique doivent immédiatement être placés en centre de rétention et expulsés du territoire national. La jungle de Calais, flanqué de son bidonville indigne, doit quant à elle redevenir un territoire de la République dans lequel règne l’ordre et l’État de droit, et non pas demeurer le point de fixation des migrants souhaitant passer en Grande-Bretagne.

Enfin à l’échelle nationale, il y a urgence à se débarrasser des dogmes de l’Union européenne et de retrouver des frontières nationales. Il faut donc sortir de l’espace Schengen et mettre un terme définitif à toutes les incitations sociales et juridiques à l’immigration massive.

Les ménages les plus aisés continuent de quitter la France

hollande titanic

En 2013, le ministère de l’Economie et des Finances a compté 3.744 départs pour l’étranger de contribuables français à hauts revenus. Une hausse de 40%.

Régulièrement, le débat politique s’enflamme autour de la question d’une fuite des ménages les plus riches à l’étranger. Le droite accuse alors la gauche de « matraquer » d’impôts les contribuables les plus aisés les contraignant alors à quitter la France. Les données révélées par Les Echos permet d’enfin mesurer la réalité du phénomène.

Selon le quotidien économique, les expatriations de contribuables français à hauts revenus ont augmenté de 40% en 2013, avec 3744 départs pour l’étranger.

Lire la suite sur lexpress.fr

Mistral : la France gravement décrédibilisée, le contribuable encore saigné

Marine Le Pen - europeennes 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

L’officialisation hier de la non-livraison des navires Mistral à la Russie constitue une faute lourde de François Hollande, qui porte gravement atteinte à la crédibilité même de la France.

En effet, aux considérations financières importantes de cet accord de non-livraison (entre 800 millions et 1,2 milliard d’euros à rembourser), obligeant le contribuable à assumer les choix désastreux du président de la République, s’ajoute des considérations politiques et commerciales qui entachent durablement l’image de notre pays.

La soumission aux États-Unis, qui avaient ouvertement réclamé la suspension de ce contrat d’armement passé avec la Russie, apparaît ainsi au grand jour. La fiabilité de la France, en tant que partenaire commercial stratégique, prend évidemment un coup sévère qu’il est difficile d’appréhender dans son toute son ampleur, tant les effets négatifs d’une telle décision peuvent se faire ressentir pendant des années.

En outre, comment ne pas s’étonner de l’ardeur mise par François Hollande à annuler ce contrat au nom de principes moraux, qui soudainement s’évaporent lorsqu’il s’agit de conclure des contrats d’armement avec des pays tels que l’Arabie-Saoudite ou le Qatar, deux dictatures islamistes appliquant la sharia.

Il est enfin consternant de voir qu’une décision aussi fondamentalement contraire aux intérêts de la France, que ce soit en termes financiers, politiques, commerciaux et donc sociaux par les milliers d’emplois qui sont en jeu, puisse être prise au sommet de l’Etat par celui qui a en charge, précisément, la défense de ces intérêts stratégiques.

Le plafonnement des indemnités aux prud’hommes censuré par le Conseil constitutionnel

medef-ps

Le Conseil constitutionnel ne retoque pas le principe même de limiter les chèques des entreprises aux salariés licenciés. Le gouvernement veut donc revenir sur le sujet à la rentrée.

C’était une des mesures essentielles du gouvernement pour fluidifier le marché du travail. Mais le plafonnement des indemnités touchées aux prud’hommes en cas de licenciement sans cause réelle ou sérieuse que le ministre de l’Économie Emmanuel Macron voulait mettre en place dans sa loi éponyme a été retoqué mercredi dans la nuit par le Conseil constitutionnel.

«Si le critère de l’ancienneté dans l’entreprise est ainsi en adéquation avec l’objet de la loi, tel n’était pas le cas du critère des effectifs de l’entreprise», expliquent les Sages dans un communiqué de presse. En effet, le gouvernement doit, précisent-ils, «retenir des critères présentant un lien avec le préjudice subi par le salarié». L’article 266 de la loi a donc été censuré «pour méconnaissance du principe d’égalité devant la loi». En clair, si la disposition avait été validée, un salarié d’une petite entreprise aurait vu ses indemnités plus fortement limitées que celles perçues par un licencié d’une grande entreprise.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Calais : quand l’enfumage de Xavier Bertrand met au jour la responsabilité de l’UMP en matière de laxisme migratoire

FN_explosion-immigration

Communiqué du Front national

Les agitations électoralistes de Xavier Bertrand ne duperont personne. Ses prises de position sur la crise des migrants à Calais ne masqueront pas en effet la responsabilité qui est la sienne, ainsi que celle de son mouvement, dans les désastres de l’immigration massive que la France connaît aujourd’hui.

En l’espèce cette responsabilité est double.

Tout d’abord sur la situation à Calais, qui voit depuis des années la France supporter seule le problème des milliers de clandestins qui tentent tous les jours de passer en Angleterre. Cette situation proprement ingérable -surtout quand on refuse de se donner les moyens- est le résultat des accords passés entre la France et le Royaume-Uni en 2003 et 2009, c’est à dire sous les gouvernements UMP de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Si par ces accords, qui nous sont clairement défavorables, le Royaume-Uni a su protéger ses intérêts, ce n’est pas à David Cameron que Monsieur Bertrand doit s’en prendre mais à son parti l’UMP qui a mis sur la France une contrainte supplémentaire tout en la privant des moyens d’y faire face. On rappelle à cet égard que 12 500 postes de policiers et de gendarmes ont été supprimés sous Nicolas Sarkozy.

D’autre part, le problème des clandestins à Calais est largement alimenté par le laxisme des politiques migratoires menées par l’UMP comme par le Parti socialiste depuis quinze ans, et qui laissent chaque années près de 200 000 personnes s’installer légalement sur notre territoire, et ne font rien pour empêcher l’afflux de centaines de milliers de clandestins.

Sur ce dernier point, la responsabilité de Monsieur Bertrand et de l’UMP est même aggravée par les drames de l’opération militaire en Libye en 2011, qui a mis à terre l’Etat libyen et provoqué un chaos migratoire sans précédent, avec ses milliers de morts en Méditerranée et ses dizaines de milliers de clandestins arrivant chaque mois sur nos côtes et celles de nos voisins.

Pour faire parler de lui Xavier Bertrand s’agite mais oublie que les Français ont une mémoire pour se souvenir des promesses 1000 fois faites par l’UMP. À force d’enfumer en ces périodes de grosses chaleurs, Monsieur Bertrand risque donc l’asphyxie.

Seul le Front national propose une vraie politique de lutte contre l’immigration massive, basée sur la tolérance zéro et l’expulsion systématique des clandestins. Sur le modèle de l’Australie, plus aucun bateau de migrants ne doit être ramené sur nos côtes et l’intégralité des pompes aspirantes de l’immigration (AME, prises en charge dans le cadre de l’asile, etc.) doivent être supprimées. Une telle politique suppose évidemment de rompre avec les règles de l’Union européenne et de sortir sans délais de l’Espace Schengen en vue de retrouver la maîtrise de nos frontières nationales.

L’immigration crainte par les Européens, selon un sondage de l’UE

immigration FN

Le sondage Eurobaromètre de printemps, publié fin juillet 2015, révèle une crainte commune à tous les Européens : la peur de l’immigration.

Selon un baromètre réalisé fin mai dans les États membres de l’Union européenne, l’immigration est désormais la principale préoccupation des citoyens européens, devant les questions économiques et le chômage. En novembre dernier, la situation économique, l’emploi et les déficits publics faisaient partie des inquiétudes numéro un des citoyens européens, selon une précédente enquête. L’immigration était alors en quatrième position (à 24 %).

[…]

Première préoccupation des Français

[…]

En France, ce sujet est une préoccupation pour 34 % de la population interrogée, avant l’économie (30 %). Autre préoccupation qui gagne du terrain : le terrorisme, dont les craintes ont également augmenté de manière significative depuis novembre 2014 dans l’ensemble de l’Union européenne (17 %, + 6 points).

Lire l’article en entier sur lepoint.fr

Marine Le Pen dénonce Windows 10 de Microsoft qui espionne nos ordinateurs

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen, la présidente du Front national, s’en prend à Microsoft et affirme à juste titre que le dernier né de Microsoft, Windows 10, espionne nos ordinateurs. Dans une lettre ouverte à la présidente de la Commission nationale informatique libertés, la CNIL, Marine Le Pen a dénoncé « l’espionnage généralisé des ordinateurs des Français par le biais du nouveau système d’exploitation Windows 10″, lancé mercredi.

___________

Madame Isabelle Falque-Pierrotin
Présidente de la CNIL
8 Rue Vivienne,
75002 Paris75049 PARIS cedex 01

Nanterre, le 27 juillet 2015

Lettre ouverte à Madame Isabelle Falque-Pierrotin concernant l’espionnage généralisé des ordinateurs des Français par le biais du nouveau système d’exploitation Windows 10.

Madame la présidente,

Le site Internet Numérama et d’autres sites d’informaticiens professionnels viennent de dévoiler l’espionnage généralisé des citoyens que Microsoft s’apprête à mettre en place avec la sortie de son nouveau système d’exploitation « Windows 10 ».

Ces informaticiens ont tout simplement lu les conditions générales de Windows 10, qui sort le 29 juillet, et équipera les nouveaux ordinateurs ainsi que les anciens PC dont le système d’exploitation sera mis à jour.

Ce logiciel omniprésent sur les PC absorbera les données de l’utilisateur : les sites web visités, les réseaux et mots de passe utilisés et jusqu’à la localisation des appareils, les données de calendriers, les contacts, les noms et surnoms des contacts, la voix des utilisateurs quand ceux-ci utiliseront d’autres applications Microsoft incluses dans Windows. Ces données seront ensuite exploitées par Microsoft et pourront être revendues à des annonceurs et à tout type d’entreprise. Par le biais de l’ordinateur, présent dans près de 80% des foyers français, Microsoft met en place un espionnage de masse des citoyens et viole ainsi leur vie privée.

La CNIL décrit ainsi sa mission sur son site Internet : « La CNIL est l’autorité en charge de veiller à la protection des données personnelles. Elle dispose d’un pouvoir de conseil, de contrôle sur place et de sanction administrative. Elle analyse les conséquences des nouveautés technologiques sur la vie privée. »

Nous comptons sur la CNIL pour analyser les conséquences de Windows 10 sur la vie privée des Français. En tant qu’autorité chargée de veiller à la protection des données personnelles des Français, nous espérons que vous direz non à l’espionnage généralisé des citoyens par le logiciel Windows 10 équipant les PC. Nous attendons votre réponse et les mesures que vous jugez nécessaire afin que Microsoft se conforme à la loi française sur la protection de la vie privée.

Je forme le vœu que, respectueux de vos devoirs de haut fonctionnaire au service de l’Etat, vous sachiez faire preuve de la lucidité et du courage nécessaires à la défense de la vie privée des Français.

Je vous prie d’agréer, Madame la présidente, l’expression de mes salutations distinguées.

Marine Le Pen

J’ai rencontré ce matin, devant la haie de mon champ…

Marion MLP

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse, secrétaire départemental du FN 84

En Vaucluse aussi, nos agriculteurs grondent et leur colère est parfaitement légitime : ils ne peuvent plus exercer leur métier correctement et pire, ils parviennent de moins en moins à en vivre décemment. Leur sort dépend en effet d’une intelligentsia de technocrates, bien au chaud dans leurs ministères, de fonctionnaires européens, tous déconnectés du terrain, adeptes du libre-échange, de la concurrence déloyale et du dumping social, inventant des normes dont l’absurdité le dispute à l’insanité, et de gouvernants sans vision dont les décisions irresponsables pénalisent de nombreux producteurs, telle que celle ayant entraîné l’embargo russe.

Nos agriculteurs gronderont encore plus si la situation perdure, voire se détériore, ce qui ne manquera pas d’arriver sans l’arrêt immédiat des négociations de traités de libre échange, en particulier le TAFTA, sans l’abrogation de la directive détachement, sans la création d’une loi « achetons français » pour « manger français » dans les établissements de l’Etat, les collectivités et les entreprises publiques. Oui, nos agriculteurs risquent bien de semer quelque vent de révolte si une lutte contre les ententes sur les prix entre la grande distribution et les centrales d’achat n’est pas rapidement engagée, si la PAC (qui fait perdre annuellement à la France 8 Mds d’euros) n’est pas nationalisée, si les sanctions de l’UE contre la Russie ne sont pas levées et s’il n’est pas établi de traçabilité de la viande et des productions agricoles.

Les grondements des agriculteurs sont à la hauteur de l’impuissance et de l’hypocrisie des gouvernements successifs qui les ont méprisés et qui continuent sournoisement de les trahir. La défense de l’agriculture, la sauvegarde et la mise en valeur des savoir-faire, la préservation des paysages et la sanctuarisation des emplois n’iront de pair qu’avec une France souveraine maîtrisant son destin, en d’autres termes une France Bleu Marine.

Moscou obtiendra 1,2 milliard d’euros de compensations pour la non-livraison des Mistral, selon Kommersant

BPC Mistral

Paris remboursera à Moscou 1,2 milliard d’euros pour la résiliation du contrat sur la livraison des porte-hélicoptères de classe Mistral, annonce vendredi le quotidien se référant à ses sources au sein du complexe militaro-technique russe.

Les interlocuteurs du journal ont indiqué qu’un accord définitif sur la résiliation du contrat avait été conclu la semaine dernière lors de négociations entre le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine et Louis Gauthier, patron du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).

Auparavant, les médias faisaient état d’un désaccord sérieux sur le montant de pénalités, Moscou exigeant 1,163 milliard d’euros, alors que Paris n’était prêt à rembourser que 784,5 millions d’euros.

Finalement, les gouvernements des deux pays ont élaboré un texte d’accord qui prévoit le versement de 1,2 milliard d’euros de pénalités par la France. La Russie se verra donc rembourser la totalité de la somme payée pour la construction des navires.

Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d’euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie. La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l’automne 2014, mais elle a été suspendue par le président François Hollande sine die au motif que les conditions « n’étaient pas réunies » en raison de la crise ukrainienne.

Début juillet, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé à Washington que les autorités françaises avaient pris la décision définitive de ne pas fournir à la Russie les deux Mistral, malgré la somme importante d’argent que la France devait verser à la Russie en compensation de leur non-livraison.

Source : sputniknews.com

Immigration : 2 200 clandestins ont envahi le site d’Eurotunnel la nuit dernière

FN_explosion-immigration

Selon Le Figaro, les immigrés clandestins ont pénétré dans la zone du tunnel sous la Manche pour tenter de passer en Angleterre en s’accrochant aux navettes en marche. Il y a eu une quinzaine de blessés.

C’est l’intrusion la plus massive qu’ait connu le site Eurotunnel, à Calais, depuis des mois de pression migratoire. Dans la nuit de lundi à mardi, 2 200 immigrés clandestins ont envahi la zone du tunnel sous la Manche pour tenter de rejoindre «l’eldorado anglais». Les migrants ont tenté de s’accrocher aux navettes en marche. Une quinzaine a été blessée.

Lait : face à l’Allemagne, la soumission ne paye pas

fn flamme

Communiqué du Front national

Le courrier de protestation adressé à la Commission européenne par la fédération de l’industrie laitière allemande dénonçant les mesures annoncées par le gouvernement français pour faire face à la crise de l’élevage éclaire d’un jour cruel les relations entre les deux pays.

François Hollande, pas plus que Nicolas Sarkozy avant lui, n’ont voulu entamer de procédure anti-dumping contre les abattoirs allemands, et plus largement contre les pratiques salariales en vigueur dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire de ce pays. Plutôt que de dénoncer officiellement le recours massif à la directive européenne sur le détachement des travailleurs qui permet aux entreprises allemandes de ces secteurs de payer des centaines de milliers de travailleurs originaires d’Europe centrale 3 à 4 euros de l’heure, ils ont préféré vanter le salaire minimum promis par Mme Merkel. Ils n’ont pas plus protesté quand le Bundestag, une fois promulgué le salaire minimum annoncé, a accordé de nombreuses dérogations permettant à ces secteurs de contourner ce dispositif. En 2013, Marine Le Pen avait profité de la visite de M. Hollande au Parlement européen pour l’interpeller à ce sujet. Gêné, le président de la République avait préféré ne pas répondre…

La soumission systématique du gouvernement à Bruxelles et à Berlin est finalement bien mal récompensée puisque même les mesurettes annoncées par Stéphane Le Foll sont désormais montrées comme des atteintes à la libre-concurrence. Quant au dumping social allemand, il peut continuer à détruire des dizaines de milliers d’emplois en France sans que personne ne proteste…

Chiffres du chômage en juin : à défaut de changer de politique le gouvernement change de méthode de calcul et bidouille les données

FN_flamme_marine

Communiqué du Front national

Les chiffres du chômage du mois de juin 2015 viennent de sortir et traduisent une nouvelle hausse du chômage (+1300 demandeurs d’emploi en catégorie A) malgré un changement tout sauf innocent dans la méthode de calcul. Cette hausse légère masque une hausse beaucoup plus importante, passée presque inaperçue, conséquence d’une nouvelle méthode de calcul des services de Pôle Emploi.

Des consignes ont en effet été passées afin de faire basculer en catégories D et E des chômeurs qui, sans changement de méthode, seraient restés dans les catégories A,B ou C. Ainsi, sans ces bidouillages et sur la base de l’ancienne méthode, l’augmentation en catégorie A aurait été plus de forte de 10 000 individus à ce qu’elle est aujourd’hui, et même de 24 800 en y ajoutant les catégories B et C.

En conséquence, puisque le gouvernement entend transvaser les chômeurs d’une catégorie à une autre pour masquer son échec plutôt que de changer radicalement de politique économique, le Front national considèrera à l’avenir les chiffres du chômage en les interprétant dans leur intégralité, c’est à dire en prenant en compte les catégories A, B, C, D et E.

Barrages aux frontières : les agriculteurs français rappellent la nécessité d’une juste protection nationale

Marine Patriotes1

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Marine Le Pen et le Front national tiennent à renouveler leur soutien au mouvement national des agriculteurs qui depuis ce matin ont repris leurs actions symboliques, sous forme de barrages aux frontières de la France, ciblant plus particulièrement les frontières allemande et espagnole.

Ces actions, qui ne mêlent plus seulement les seuls éleveurs mais l’ensemble du monde agricole, pointent du doigt le vrai problème de la concurrence déloyale internationale voulue et organisée par l’Union européenne, notamment par la directive détachement des travailleurs. Le nombre de camions remplis de denrées alimentaires, arrêtés ce matin aux frontières, atteste l’ampleur du problème dans sa dimension aussi bien économique qu’écologique.

Puisque les gouvernements UMPS successifs refusent de contrôler les frontières, ce sont les citoyens qui s’en chargent, ressentant l’impérieuse nécessité de frontières nationales pour les protéger.

Le Front national demande l’abrogation immédiate de la directive européenne sur le détachement des travailleurs, ainsi que la possibilité de faire du protectionnisme économique lorsque nos productions sont soumises à une concurrence internationale manifestement déloyale.
Plus que jamais, il en va de la survie de nos grandes filières agricoles qui traversent depuis des années une crise structurelle profonde, et devant laquelle les gouvernements UMPS soumis à Bruxelles ne font rien.