l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

L’ « Apartheid » selon Manuel Valls

Selon Manuel Valls, le Première ministre socialiste de Normal 1er, il y aurait un « apartheid » en France… Un « Apartheid » que semble avoir expérimenté dans sa bonne ville d’Evry, l’inénarrable chef du gouvernement pour qui la Valls de l’insécurité et du grand n’importe quoi n’a plus de secret. « Belle image Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « Il y a un jeu entre le grand banditisme et l’islam radical »

Louis Aliot, vice-président du Front national, était de l’invité de LCI. Il a commenté l’actualité du moment, dont les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui vient de frapper notre pays, les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme, au communautarisme. « Il y a une faille de l’Europe telle que nous Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Le commaunautarisme est le terreau de la montée du fondamentalisme islamiste »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter. Elle a commenté les événements qui ont suivi la vague d’attentats islamo-terroristes qui ont frappé la France. Elle a dénoncé l’incapacité de l’UMPS a faire face à ces événements et a rappelé le lien évident Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - bleu marine

Marine Le Pen : « Ce sursaut a tout d’abord été celui du peuple français »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était invitée d’Europe 1. Elle a dû faire face au provocateur professionnel à carte de presse Jean-Pierre Elkabbach dans le contexte d’attaques terroristes qui ont secoué notre pays. Un Elkabbach très en forme : désinformateur, menteur et manipulateur, qui semble se féliciter de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

Marine Le Pen : « Dimanche, tous Français, tous unis ! »

Après sa réunion avec François Hollande, président socialiste de la République, suite à la vague d’attentats islamistes qui ont secoué la région parisienne et l’ensemble de notre pays, Marine Le Pen, présidente du Front National et chef de file de l’opposition patriotique, a fait une mise au point quant à Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « La famille comme la nation sont des piliers de notre civilisation »

Tribune libre de Louis Aliot sur Boulevard Voltaire On entend ici et là que le Front national n’est pas clair sur la question du « mariage » homosexuel… Pouvez-vous donc répéter ce qu’il en est exactement ? Les gens qui disent cela sont de mauvaise foi et utilisent des ficelles Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : FN – Front National

Le FN est un parti comme les autres pour plus de la moitié des Français

FN-1er-parti

Plus de la moitié des Français (56%) estiment que le Front national devrait être considéré comme un parti comme les autres, mais seulement 28% le croient capable de gouverner la France, selon un sondage Odoxa réalisé pour CQFD et I-Télé.

Dans cette enquête, 56% des Français (78% chez les sympathisants de droite, 28% chez ceux de gauche) jugent que le parti de Marine Le Pen « devrait être à présent considéré comme un parti comme les autres », 41% pensent l’inverse et 3% ne se prononcent pas.

Lire la suite

La trahison de l’Ifremer

Front National  Flamme FN

Communiqué de Gilles Lebreton, député français (FN) au Parlement européen

C’est avec stupeur et consternation qu’on apprend que le navire amiral de l’Ifremer, le « Pourquoi Pas ? », effectuera son prochain entretien technique à Gdansk, en Pologne, plutôt qu’en France.

Déjà, l’an dernier, l’ »Atalante », l’autre navire emblématique de l’Ifremer, avait réalisé son entretien technique hors de France, à Durban en Afrique du Sud.
Il s’agit pourtant de bateaux financés à 100% par les contribuables français, et qui sont basés à Brest. Il aurait donc été logique de confier leur entretien à un port français, et pourquoi pas (c’est le cas de le dire !) au port de Brest.

Le 18 décembre 2014, le Premier ministre Manuel Valls était venu à Brest pour abreuver les Bretons de belles paroles. Force est de constater, seulement un mois plus tard, que c’étaient des paroles creuses. A l’heure où la Bretagne perd ses emplois, victime du dogme libre-échangiste de l’UMPS et de l’Union européenne, l’Ifremer donne des milliers d’heures de travail aux Polonais plutôt qu’aux Bretons !

Le Front national n’accepte pas ce qu’il faut bien appeler une trahison. Lorsqu’il parviendra au pouvoir, il prendra ses responsabilités en instaurant un patriotisme économique qui obligera les administrations et les établissements publics français, dont l’Ifremer, à recourir prioritairement aux services et aux produits français.

Législative partielle dans le Doubs, les aveux délirants du candidat UMP…

_sophie_montel

Communiqué de Sophie Montel, candidate Front national à l’élection législative partielle dans le Doubs

Cette campagne du premier tour dans la 4ème circonscription du Doubs aura permis de révéler aux électrices et électeurs, l’étendue des talents exceptionnels de comique malgré lui du candidat UMP mais surtout son fond politique.

Tout commence par un article dans Le JDD, le 18 janvier dernier dans lequel, Claude Demouge (UMP) explique qu’il votera socialiste au second tour en cas de duel FN/PS. Le lendemain dans L’Express, il n’exclue pas non plus un désistement, en cas de triangulaire, en faveur du PS pour faire barrage au FN… Après s’être fait durement remonter les pendules par les caciques de son parti, Demouge annonce niaisement le 23 janvier dans Marianne, qu’il n’appellera pas à voter socialiste parce qu’il vient de découvrir que le candidat socialiste… l’attaque dans un tract… Quel argument politique ! Mais cela ne s’arrête pas là ! Toujours prompt à accumuler les bourdes, le « gagman » de l’UMP, interrogé par Le Point de cette semaine sur l’éventuelle venue de Nicolas Sarkozy pour le soutenir au second tour, répond : « Certains regrettent la non-réussite de sa présidence… Ce qu’ils lui reprochent le plus, c’est de ne pas avoir respecté sa promesse de passer les cités au kärcher. L’expression était maladroite, mais les gens se disent que s’il n’y avait plus de zones de non-droit, si Sarkozy avait réussi à supprimer les trafics en tout genre et le stockage d’armes, une telle boucherie n’aurait pas eu lieu ». A l’UMP on a dû se régaler en lisant de tels propos… Mais le festival se poursuit… Une nouvelle vidéo circule depuis quelques heures sur Youtube. Lors d’un reportage réalisé par BFMTV, le leader local de l’UMP nous livre sans détour son analyse sur l ‘insécurité dans la 4ème circonscription : « ce sont les bons petits blonds qui m’emmerdent et pas les gens qui viennent de l’immigration » !

Electrices, électeurs voulez-vous vraiment de cette personne pour représenter les intérêts de la France et des Français à l’Assemblée nationale ? Dimanche 1er février, pour vous défendre, faites-vous entendre, votez utile, votez pour la candidate des patriotes, votez FN avec Sophie Montel et Jacques Ricciardetti !

Fin de vie : Marion Maréchal – Le Pen dénonce une loi inhumaine

Intervention de Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front national élue dans le Vaucluse, à l’Assemblée nationale, sur la proposition de loi visant à assurer aux patients le respect de leur choix de fin de vie.

Présidentielle 2017 : Marine Le Pen nettement en tête au premier tour

Oui la France MLP

Marine Le Pen sortirait nettement en tête si le premier tour de la présidentielle avait lieu dimanche, avec 29 à 31 %, aucun rival ne dépassant 23 % – Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, ou Alain Juppé, chacun autour de 23 %, ou François Hollande, à 21 % -, selon un sondage Ifop pour Marianne publié jeudi.

Très élevé, le score de Mme Le Pen évolue peu selon l’identité de ses rivaux, mais elle ferait mieux face à Alain Juppé que face à Nicolas Sarkozy : 29 % en cas de confrontation avec François Hollande et Nicolas Sarkozy, 30 % face à Manuel Valls et Nicolas Sarkozy, 31 % face à Hollande/Juppé ou face à Valls/Juppé.

Lire l’article en entier

Nice : Marie-Christine Arnautu (FN) dénonce le discours contradictoire du député-maire UMP Estrosi

mc_arnautu_europeennes_2014

Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front national et député français au Parlement européen, conseillère municipale de Nice, était l’invitée d’Azur TV et France 3 Côte d’Azur. Elle a rappelé que seul le Front national incarne la véritable opposition au système UMPS.

Fin de la grève des éboueurs à Marseille

Stephane Ravier - Marseille Bleu Marine - Elections Municipales 2014

Communiqué de Stephane Ravier, sénateur – maire front national de Marseille

Le cauchemar de Marseille ensevelie sous les décombres a pris fin.

Je ne peux que saluer la fin de cet épisode déplorable, qui entache le service public dû aux Marseillais – des Marseillais qui se sentent agressés mais aussi humiliés par ce que quelques centaines de personnes peuvent infliger à près de 900.000 autres en quelques jours. Le pire Marseille-bashing, c’est celui qui découle de la « gréviculture intensive » d’une infime minorité.

A présent, l’on est en droit de se demander pourquoi il a fallu en arriver à ces extrémités pour simplement titulariser ou réaffecter quelques personnes…

Je forme le vœu que l’abandon du GPS qui permettait de vérifier le passage effectif des bennes, ne permette pas l’abandon du fini-parti au profit du pas vu-pas pris.

Le projet TAFTA bousculé à Bruxelles !

Gilles Lebreton candidat euro circonscription Ouest election europeennes 2014

Communiqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen

La commission des affaires juridiques du Parlement européen vient d’auditionner, mardi 27 janvier, deux représentants de la Commission de Bruxelles et six experts indépendants sur le projet de traité transatlantique TAFTA. Et ô surprise, deux de ces six experts, pourtant choisis par le Parlement européen, ont critiqué assez durement ce projet.

Aucun des deux thèmes abordés n’a trouvé grâce à leurs yeux. La clause d’arbitrage, qui voudrait permettre aux multinationales d’attaquer des Etats devant des juges privés, a été accusée par Steffen Hindelang, professeur à l’Université libre de Berlin, de ne pas prendre assez en compte les justices nationales. Et l’harmonisation des règlementations, que le jargon européen appelle « la suppression des barrières non tarifaires », a été passée à la moulinette par mon collègue Andreas Fisahn, professeur de droit public à l’Université de Bielefeld, qui en a carrément dénoncé le caractère anti-démocratique. « La souveraineté des Etats est atteinte », a-t-il déclaré en expliquant que cette harmonisation serait un cheval de Troie des intérêts américains.

Mais les deux professeurs ne se sont pas arrêtés là. Ils ont profité de leur présence pour critiquer également le traité CETA, déjà signé par l’Union européenne avec le Canada, et qui est officiellement présenté comme le modèle du projet TAFTA. A mots à peine voilés, ils ont ainsi nettement suggéré de le remettre en cause, ce qui est juridiquement facile à faire puisque sa ratification n’est pas encore intervenue.

Les représentants de la Commission de Bruxelles étaient KO debout. Je n’ai plus eu qu’à prendre la parole pour enfoncer le clou, et me réjouir de voir reconnaître l’exactitude des analyses de Marine Le Pen et du Front national ! La guerre du TAFTA n’est pas encore gagnée, mais la première bataille est remportée…

PAC : non, la France n’a pas fraudé!

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué d’Edouard Ferrant et de Philippe Loiseau, députés Front national au Parlement européen

La Commission européenne demande à la France de rembourser un milliard d’aides agricoles. La base principale du litige repose sur les méthodes utilisées pour calculer la surface des exploitations agricoles. La France se réfère à son cadastre quand la Commission s’appuie sur des images satellites. Les résultats ainsi obtenus sont forcément divergents.

Cette situation grotesque, qui risque de coûter cher aux contribuables français, montre une fois de plus l’ampleur des dérives d’une Politique agricole commune toujours plus paperassière et complexe.

Qui peut encore défendre une politique dont les coûts de fonctionnement ne cessent d’augmenter quand les aides distribuées aux agriculteurs s’érodent chaque année?

Le Front national dénonce ce nouveau chantage bruxellois et appelle à la renationalisation de la politique agricole afin que la France puisse aider ses agriculteurs selon ses propres critères et besoins.

Loi Macron : l’UMP et Bruxelles en rêvaient, le PS le fait !

Marine patriotes3

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Rien n’illustre mieux la perte de souveraineté de la France par rapport à l’Union européenne que la Loi Macron.
Ce texte est en effet un condensé de toutes les exigences exprimées par Bruxelles depuis des années : déréglementations de professions au bénéfice des gros contre les indépendants, privatisations en cascades, américanisation de notre société par le travail le dimanche,…

Il n’y a rien à attendre de ces recettes ringardes, ni croissance ni emploi. C’est d’autant plus vrai que tous les tabous de l’Union européenne ont été consciencieusement tenus à l’écart de cette loi, qu’il s’agisse de la question monétaire, du protectionnisme ou du patriotisme économique. Il s’agit pourtant précisément des seules questions qui vaillent pour relancer l’économie et l’industrie.

L’embarras est palpable à l’UMP sur cette loi. Aussi soumise que le PS à l’Union européenne, l’UMP est au fond en accord parfait avec ce texte, qu’elle ferait voter à l’identique si elle était au pouvoir. Les voix les plus honnêtes de ce parti le reconnaissent d’ailleurs publiquement. Son vote majoritairement négatif ne s’expliquera que par de petites considérations politiciennes : il faut bien entretenir l’illusion d’un désaccord avec le PS !…

La loi Macron n’apportera donc rien de bon aux Français. Son seul intérêt est de révéler encore davantage l’extraordinaire collusion idéologique entre les partis du système : tous au garde-à-vous derrière le général Bruxelles !

Insécurité et fondamentalisme islamique à Lunel (Hérault) : les deux Claude sont les deux fa(r)ces de la même pièce UMPS dont nous sommes les dindons !

Guillaume-Vouzellaud

Communiqué de Guillaume Vouzellaud, conseiller municipal de Lunel, membre du comité central du Front national

Guillaume Vouzellaud, conseiller municipal de Lunel, et les élus du groupe « Lunel Fait Front » adressent leurs plus vifs remerciements aux forces de l’ordre pour leur action percutante contre le terrorisme islamique à Lunel et leurs chaleureuses félicitations pour l’exécution parfaite de leur mission de sûreté publique au service de nos concitoyens.

Depuis des semaines, le maire nie la réalité du fondamentalisme islamique à Lunel brocardant au passage la presse pour ses gros plans sur la citée pescalune. Les élections approchant, le conseiller général sortant essaie, quant à lui, de se faire oublier sur ce dossier, l’insécurité lui ayant déjà coûté sa place de maire en 2001.

Or, après les cinq arrestations de ce matin, le ministre de l’Intérieur affirme, en totale contradiction avec Claude Arnaud, avoir démantelé une « filière [islamique] particulièrement dangereuse » à Lunel.

L’Etat applique, enfin, l’une des recommandations du Front national.

Cette situation alarmante sur Lunel est le triste résultat de l’échec de l’intégration et le fruit amer de l’angélisme menés au plan national par l’UMPS et relayés au plan local par les deux Claude (Barral et Arnaud).

En achetant la paix sociale au lieu de l’imposer, en favorisant le communautarisme, les deux Claude ont cassé, à Lunel, le ferme mais juste modèle de l’assimilation républicaine prônée par le Front national.

Pour leur laxisme et leur incurie, il est grand temps que les électeurs leurs renvoient la monnaie de leur pièce…

1 milliard à rembourser à Bruxelles : jusqu’où ira la ruine avec l’Union européenne ?

Marine Patriotes1

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

Alors que la France est déjà contributrice nette à hauteur de 7 milliards d’euros par an au budget de l’Union européenne (différence entre les 20 milliards versés et les 13 milliards reçus annuellement), la Commission de Bruxelles demande à notre pays de rembourser un milliard d’euros supplémentaires d’ici 2017, au titre des aides agricoles.

La France est déjà financièrement saignée par l’Union européenne, elle ne peut accepter ce milliard supplémentaire, qui alourdirait encore nos déficits publics et risquerait de déstabiliser toute la filière agricole si le prélèvement était répercuté ! C’est d’autant plus révoltant que la France est le pays à qui le chèque le plus important est réclamé.

Marine Le Pen demande au gouvernement français de désobéir aux injonctions de l’Union européenne, de ne pas rembourser ce milliard d’euros, et de stopper rapidement la contribution nette française au budget de l’UE en permettant à la France de retrouver sa liberté et sa souveraineté par rapport à l’Europe.

Onze morts, dont neuf Français dans le crash d’un F-16 en Espagne

OTAN

Au total, 20 personnes ont également été blessées au cours d’un accident survenu lors d’un entraînement sur la base aérienne de Los Llanos, au moment du décollage.

Le crash au décollage d’un avion de combat grec de type F-16 a tué lundi neuf Français et deux Grecs déployés sur une base accueillant un centre de formation de pilotes d’élite de l’OTAN dans le sud-est de l’Espagne. Vingt personnes ont été blessées, 11 Italiens et 9 Français, selon le ministère espagnol de la Défense. Cinq blessés souffrent de graves brûlures et ont été transférés vers un service spécialisé à Madrid.

L’accident s’est produit vers 15 heures lors d’un entraînement sur la base aérienne de Los Llanos dans la province d’Albacete (environ 250 km au sud-est de Madrid). Au moment du décollage, l’avion «a perdu de sa puissance et s’est écrasé sur l’aire de stationnement», heurtant cinq appareils qui s’y trouvaient, selon le ministère.

Lire la suite sur liberation.fr

Front National flammeCommuniqué de Presse du Front national

Le Front national présente ses condoléances aux familles et aux proches des victimes du tragique accident survenu sur une base aérienne en Espagne.

Toute la solidarité de la Nation doit aller aux armées françaises, une nouvelle fois endeuillées par ce drame de grande ampleur.

Dans cette épreuve douloureuse, nos vœux les plus chers vont au rétablissement aussi rapide que possible de toutes les victimes rescapées.

Loi Macron : gouvernement aux ordres de Bruxelles, UMP gênée

FN Marianne

Communiqué du Front National

L’ouverture aujourd’hui à l’Assemblée nationale des débats autour de la loi Macron rappelle l’impasse de la politique économique du gouvernement, soumis en tout point aux exigences de l’Union européenne.

Véritable queue de comète de l’Union européenne, cette loi n’est en effet qu’un agglomérat de mesures ultralibérales trainant depuis des années dans les cartons de la Commission européenne : dérèglementations au profit des gros contre les indépendants, privatisations, travail le dimanche, etc.

Au moment où partout en Europe les peuples entrent en rébellion contre l’Union européenne, le gouvernement va donc à contre-courant en ajoutant une dose de soumission.

La loi Macron ne produira aucun effet positif, d’abord parce qu’aucun enjeu véritable n’est abordé : rien sur la ré-industrialisation par le protectionnisme, rien sur l’échec de l’euro, rien sur la justice fiscale ou le patriotisme économique.

Le seul vrai mérite de cette loi consiste en revanche à mettre en évidence l’immense embarras de l’UMP, piégée par le fait que son programme est une nouvelle fois appliqué par François Hollande et Manuel Valls.

Marine Le Pen : « C’est l’ouverture du procès de l’eurostérité »

Marine Le Pen

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Jean-Michel Aphatie sur RTL. Elle se « réjouit de la gifle démocratique monstrueuse que le peuple grec vient d’administrer à l’Union européenne ». Marine Le Pen voit dans la victoire du parti de gauche radicale Syriza aux élections législatives grecques dimanche un coup certain porté à l’institution européenne et une sanction de la politique d’austérité imposée à la Grèce en échange du prêt record de 240 milliards d’euros pour sauver le pays de la faillite.

« Je pense que c’est la conséquence d’abord de la souffrance inouïe subit par le peuple grec sous l’influence de l’UE depuis quelques années, poursuit la présidente du Front national. C’est aussi la conséquence du choix de Nicolas Sarkozy, qui était intervenu en 2011 pour interdire la tenue d’un référendum. C’est donc 3 ou 4 ans de perdus. Si on s’était attachés à savoir ce que pensait le peuple grec, probablement que la Grèce ne serait pas dans la situation d’aujourd’hui », analyse Marine Le Pen.

Lire la suite


Marine Le Pen se réjouit de « la gifle… par rtl-fr