25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen face aux défis de l’Etat islamique et des jihadistes « français »

Marine Le Pen, présidente du Front National et députée française au Parlement européen, s’en prend aux mesures liberticides contre Internet récemment votées dans l’indifférence générale par le Parlement sous prétexte de répression antiterroriste. Elle dénonce la politique de François Hollande qui a consisté à armer les jihadistes qu’il prétend combattre Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen RTL LCI Le Figaro 1

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy ne peut pas avoir changé ! »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro le 21 septembre 2014. Elle a commenté l’actualité du moment et, notamment, le retour médiatique de Nicolas Sarkozy, ex-président de la République battu en 2012 par François Hollande. Pour Marine Le Pen, il n’a pas changé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen : « La France [de Hollande] a une part de responsabilité dans le développement du califat à Bagdad »

Marine Le Pen, la présidente du Front National, s’est exprimée, aujourd’hui sur Europe 1, sur la décision de François Hollande de soutenir la coalition anti-État islamique, alors qu’il a tout fait, avec Barack Obama, pour contribuer au développement de cette gangrène. Elle a demandé de rompre les relations diplomatiques et Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : en cas de victoire du FN, « l’Etat se mettrait au service de la nouvelle majorité »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de LCI ce matin. Il a affirmé que son parti était prêt à gouverner et a demandé un changement de mode de scrutin pour les législatives. Louis Alliot dit le FN « prêt » à gouverner sur WAT.tv Partager la publication "Louis Aliot : Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « On ne peut pas trouver de solution en Ukraine sans la Russie »

La présidente du Front National, Marine Le Pen, est revenue sur la situation en Ukraine. Elle est pour que la Russie soit autour de la table des négociations, sans quoi, aucune solution ne sera envisageable. Elle accuse le gouvernement de Kiev de tuer des centaines de civils dans l’est de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je gouvernerai et François Hollande commémorera »

Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée de France Info hier. Elle a appelé à changer radicalement la politique en France et à mettre en œuvre celle que les Français attendent. Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je… par FranceInfo Partager la publication "Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Explosion de l’immigration clandestine : l’impératif retour aux frontières nationales

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’explosion de l’immigration clandestine en France depuis le début de l’année, pointée dernièrement par un rapport de police particulièrement alarmant, confirme plus que jamais la nécessité vitale de rétablir de manière permanente nos frontières nationales, notamment par la sortie de la Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour… Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 2014

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Le Front National se donne plus de temps pour constituer un groupe au Parlement européen

Communiqué du Front National Fidèles à nos valeurs et nos engagements politiques, et en accord avec nos alliés politiques des partis de la Liberté en Autriche et aux Pays-Bas, du Vlaams Belang flamand et de la Ligue du Nord en Italie, nous avons fait le choix de privilégier la qualité Lire l'intégralité de l'article

Encart Front National - Flamme - logo

Mon adversaire c’est la finance mais ma conseillère économique est une banquière de Wall Street…

Communiqué du Front National François Hollande, au meeting du Bourget trois mois avant l’élection présidentielle, avait annoncé aux Français que la finance était son ennemi : « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - FN 2014

Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé

Louis Aliot, vice-président du Front National et député français au Parlement européen est l’invité de Tirs croisés sur I-Télé, émission présentée par Laurence Ferrari. Partager la publication "Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Bruxelles 2014

Conférence de presse de Marine Le Pen à Bruxelles sur les alliances du FN au Parlement européen

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, la présidente du Front National et députée française au Parlement européen, Marine Le Pen s’exprime sur son projet de constituer prochainement un groupe. D’ici à juillet, Marine Le Pen espère annoncer la naissance d’un groupe d’eurodéputés qui défendent une autre Europe afin de Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : FN – Front National

Vigipirate : face au terrorisme, la dissuasion est-elle suffisante ?

Marion Marechal Le Pen - FNQuestion de Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front National, au ministre de l’Intérieur

Mme Marion Maréchal-Le Pen alerte M. le ministre de la Défense sur les risques encourus par les Français, par les militaires français et les forces de police sur le territoire national suite aux menaces proférées par l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL). La politique étrangère menée sous l’ancienne présidence, notamment en Libye, et les orientations actuelles du gouvernement vis-à-vis de l’EIIL auront impliqué la France dans une guerre dite « asymétrique » contre les tenants d’un islam radical.

Dans ce type de guerre, l’attentat est un mode d’action couramment pratiqué sur les territoires « ennemis » pour l’impact psychologique qu’il provoque et pour la médiatisation qui l’entoure. Les attentats du 25 juillet 1995 dans le métro parisien, celui du 11 mars 2004 en gare d’Atocha (Espagne) ou la vague d’attentats du 7 juillet 2005 à Londres ne sont que des exemples non-exhaustifs de ce modus operandi ayant pour dénominateur commun l’islam radical.

Economie : la solution évidente est le modèle de « patriotisme économique » défendu par Marine Le Pen

Communiqué de Bernard Monnot, stratégiste économique du Front National, député français au Parlement européen

Au cours du mois de septembre, si l’on considère en temps réel les intérêts financiers de la dette publique, la France a franchi le cap symbolique des 2 000 milliards d’euros (32 000 euros/français) d’endettement public, essentiellement au titre de la l’État mais aussi des administrations, collectivités et organismes publics (sécurité sociale, entreprises).

Cette dette « himalayenne » représentera dès 2015, 100% de la richesse nationale annuelle en France, contraignant l’État à consacrer au minimum 45 milliards d’euros par an de son budget aux seuls intérêts à payer à ses créanciers, soit la « charge de la dette », deuxième poste budgétaire illégitime pour le Front National.

Preuve de l’emballement hors de contrôle de cette dette, près de la moitié de ces 2 000 milliards d’euros ont été contractés au cours des dix dernières années dont 760 milliards d’euros au titre de la période de gestion « père de famille» de Nicolas Sarkozy. Pire, l’État s’endette pour assurer ses frais de fonctionnement et non pas pour investir dans son avenir.

Dans un contexte d’inflation basse, de croissance zéro et en l’absence de marges de manœuvres sur la fiscalité, la France qui se finance depuis 1973 exclusivement sur les marchés de capitaux mondiaux, est à la merci d’une hausse des taux d’intérêts. Cette épée de Damoclès ultralibérale aggravera la situation déjà périlleuse des finances publiques et en conséquence augmentera l’austérité dictée par Bruxelles à la France, déjà placée en 2014 sous surveillance renforcée par la Commission européenne.

Cette situation est de la responsabilité directe des gouvernements UMPS incompétents, qui se sont succédé depuis quarante ans.
Dans ce contexte d’extrême dépendance aux marchés financiers mondiaux, le Front National dénonce cette dette perpétuelle ainsi que les causes réelles de cette spirale infernale : la perte de sa souveraineté monétaire, la croissance exponentielle des mauvaises dépenses publiques comme le coût de l’immigration, le budget de l’UE, la fraude sociale, etc.

La solution évidente est le modèle de « patriotisme économique » défendu par Marine Le Pen dont les objectifs cibles pour la France sont le plein emploi, la prospérité et aussi le désendettement public, sans anéantir notre protection sociale.

Marine Le Pen : « C’est un scandale démocratique de n’avoir que deux députés FN »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée de France 2 et d’Europe 1 où elle a commenté l’actualité du moment, dont les résultats des élections sénatoriales qui ont permis d’élire deux sénateurs du camp national.


Les 4 vérités du 29/09/2014 par telematin


Marine Le Pen sur Europe 1 par hurraken75

L’université est en mouvement… vers l’abîme

Gilles Lebreton candidat euro circonscription Ouest election europeennes 2014Communiqué de Gilles Lebreton, conseiller Enseignement supérieur de Marine Le Pen, député français au Parlement européen

« L’université est en mouvement », vient de déclarer Madame Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur, lors de sa conférence de rentrée du 24 septembre. Madame Vallaud-Belkacem, qui était venue la soutenir en raison du contexte très tendu de cette rentrée, a annoncé une rallonge budgétaire de 45 millions d’euros pour 2015. Et elle s’est félicitée de ce que le nombre d’universités en déficit ait diminué, en passant de 16 en 2012 à 8 en 2013.

On ne peut qu’être frappé par le décalage qui existe entre cet optimisme affiché et la situation réelle des universités françaises, qui crient plus que jamais au secours.

Monsieur Salzmann, président de la CPU (Conférence des présidents d’université), a aussitôt réagi en affirmant que « le compte n’y est pas du tout ». Si certaines universités ont en apparence redressé la barre, c’est, explique-t-il, parce qu’elles ont été contraintes, faute d’argent, de geler des postes, de supprimer des enseignements, et de couper dans les investissements. Quant aux 45 millions d’euros annoncés, ils sont insuffisants quand on sait que la CPU avait chiffré quelques jours plus tôt les besoins les plus urgents à 200 millions d’euros.

La pénurie est si grave qu’elle compromet l’avenir de notre recherche scientifique. De jeunes chercheurs ont ainsi lancé en juin 2014 le mouvement « Sciences en marche » pour protester contre le manque de postes et de moyens dédiés à la recherche, qui les oblige à s’expatrier. Leur marche de protestation à travers la France les amènera à Paris le 19 octobre. Pas de quoi émouvoir Mesdames Fioraso et Vallaud-Belkacem qui ne veulent pas les entendre, pas plus qu’elles ne veulent entendre la CPU qui les prévient que la recherche française est en train de « décrocher » par rapport à la concurrence internationale.

Cette situation catastrophique n’est pas seulement due aux choix irresponsables de l’actuel gouvernement socialiste. Elle trouve sa source dans la loi Sarkosy-Pécresse du 10 août 2007, qui a transféré aux universités la gestion de la masse salariale de leurs fonctionnaires, sans leur donner les moyens financiers d’y faire face. A l’heure où Nicolas Sarkozy prétend revenir en politique pour sauver la France, il n’est pas inutile de rappeler qu’il est à l’origine du « mouvement » de l’enseignement supérieur français vers l’abîme.

Mario, aboule le fric…

Bruno LemaireBillet d’humeur de Bruno Lemaire, Club Idées Nation

Le directeur – non élu- de la BCE croit au miracle. Il pense qu’en rachetant pour 400 milliards d’euros des obligations ou autres actifs financiers plus ou moins ‘pourris’ il va sauver les banques, l’euro, l’Europe, et pourquoi pas le monde.

La seule chose que cette création monétaire va faire, c’est permettre aux banques d’avoir un bilan ‘retoiletté’ un peu plus présentable, au détriment de celui de la BCE. C’est reculer pour mieux sauter, car si l’objectif officiel de cette manne monétaire – « un quantitative easing » à la mode européenne – est de permettre aux banques de prêter à l’économie réelle, cette mesure n’aura aucun effet bénéfique bien au contraire. En fait, les entreprises n’empruntent plus, du fait de leur manque total de confiance en l’avenir, liée en grand partie à une demande et à un pouvoir d’achat complètement atones, pour ne pas dire en décroissance.

Ce surplus monétaire est donc voué, soit à dormir dans les comptes des banques privées, soit plus vraisemblablement à nourrir la spéculation boursière qui pousse la valeur des entreprises cotées à être sans doute plus de 50% surévaluées, si du moins on compare leur valeur boursière à leurs perspectives de bénéfices de court-moyen terme.

C’est évidemment la demande et le pouvoir d’achat du « simple citoyen » qu’il faudrait relancer, pas celui des banquiers ou des spéculateurs.

Si vraiment Mario Draghi veut créer de l’argent, 400 milliards pour l’UEM c’est à peu près 80 milliards pour la seule France, qu’il distribue donc 1 230 euros (90 milliards divisés par 65 millions) à chaque Français, ce sera beaucoup plus efficace pour relancer l’économie réelle, la seule qui devrait compter

Grève des professions réglementées : le Front National combat lui aussi le putsch ultralibéral voulu par l’Union européenne !

Florian PhilippotCommuniqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

Le Front National ne peut que comprendre la colère des professions réglementées, en grève aujourd’hui, face à la politique destructrice du gouvernement qui ne cherche pas à réformer un système mais à casser un pan entier de notre modèle national, du point de vue économique, social et sanitaire.

Cette réforme ne vise pas à redonner du pouvoir d’achat aux Français, mais seulement à garantir des parts de marché supplémentaires aux grands groupes et aux grandes surfaces. Les impératifs de santé publique sont ignorés, et l’aménagement du territoire mis en danger. En ce sens, il s’agit bien d’un putsch ultralibéral contre le modèle français, putsch voulu par l’Union européenne et organisé par l’UMPS.

En effet, cette attaque généralisée est également portée par l’UMP qui, faisant mine de critiquer la forme, approuve bien entendu le fond : la déréglementation généralisée des professions libérales et de santé fait partie intégrante de son projet.

Marine Le Pen, qui refuse que les lois iniques du marché s’immiscent dans tous les domaines de la société, vient d’adresser en ce sens une lettre aux pharmaciens pour leur faire part de ses positions, et écrira prochainement de la même manière à d’autres professions concernées.

Le Front National ne laissera pas s’effacer tout ce qui fait la spécificité et la force de notre modèle français, face aux assauts répétés d’une UMPS mondialiste soumise au marché et aux grands groupes.

Languedoc-Roussillon / France Jamet (FN) : « Il est quand même important de demander l’avis du peuple »

Intégralité de l’émission « On en parle » diffusée sur TVSud le jeudi 18 septembre 2014, avec France Jamet, conseillère régionale et présidente du groupe FN à la région Languedoc-Roussillon.


On en parle : Emission du jeudi 18 septembre 2014 par Medias du Sud

Familles, l’UMPS vous hait !

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, conseillère municipale de Nice, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales

Adoubée par Mme Parisot, ex-Medef, Marisol Touraine, ministre de la Santé a déclaré, en présentant le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 : « J’aime les familles. Notre politique aime les familles ». C’est heureux qu’elle le précise car, une nouvelle fois, les familles sont les vaches à lait du gouvernement socialiste et fait sien l’adage « qui aime bien châtie bien ».

Tout y passe :
- la prime à la naissance serait divisée par trois dès le deuxième enfant
- les allocations familiales seraient diminuées pour les enfants ayant entre 14 et 16 ans
- la prestation d’accueil du jeune enfant serait versée non plus à la naissance mais à la fin du mois suivant la naissance
- le complément de libre choix de garde, qui aide à employer des employés à domicile, serait désormais soumis à condition de ressources.

Le PS ne fait qu’agrandir le sillon destructeur de la famille creusé par l’UMP quand M. Frédéric Lefèvre déclarait en 2011 : « Pourquoi est-ce si difficile pour la France de faire baisser le chômage ? Parce qu’on a un taux de natalité beaucoup plus important que d’autres pays ».
Les Verts quant à eux, préconisaient déjà il y a 3 ans, dans la bouche d’Yves Cochet, de  » faire la grève du troisième ventre afin d’agir sur les allocations familiales en dissuadant les couples de procréer au-delà de trois enfants »

Sous couvert de trou sans fond de la Sécurité sociale, la famille est devenue la cible favorite des gouvernements successifs depuis les années 70 et ceci ne fait qu’empirer.

Le Front National propose au contraire une politique familiale ambitieuse, volontaire et nataliste avec une série de mesures développées à travers le projet de Marine Le Pen et qui vont exactement à l’encontre de celles prônées par l’UMPS, comme par exemple la revalorisation des allocations familiales et leur indexation sur le coût de la vie, en les réservant aux familles dont au moins l’un des parents est français .

Défendre la famille, encourager la natalité, c’est aussi défendre la solidarité nationale, c’est aussi assurer la pérennisation de notre système de retraite.

Marie-Christine Arnautu appelle tous nos compatriotes à la rejoindre le 5 octobre lors du grand rassemblement organisé par la Manif pour tous. La famille, les familles, sont les piliers essentiels de notre nation française, ne les abandonnons jamais !

Languedoc-Roussillon : Alary (PS) a déjà perdu sa première bataille !

France JametCommuniqué de France Jamet, membre du bureau politique du Front National, présidente du groupe FN en Languedoc-Roussillon

Le nouveau président du Languedoc-Roussillon, Damien Alary, a déjà perdu sa première bataille en l’occurrence celle qu’’il ne livrera pas : la défense de notre région contre la fusion avec Midi-Pyrénées.

Il assume le bilan passé et catastrophique de notre région tant du point de vue économique, que de la formation ou de l’apprentissage et ne projette absolument rien sur l’avenir.

Face à la politique antisociale du gouvernement, il est urgent pour ce dernier de ne rien faire et de ne rien changer.

Le Front National a su entendre et prendre en compte la détresse et les problèmes de nos compatriotes. Les derniers résultats électoraux en disent long sur le fait que les Françaises et les Français ont hissé le Front au rang de premier parti de France.

C’est désormais vers Marine Le Pen que se tournent nos concitoyens pour redresser notre pays.

Au conseil régional depuis 2010, Julien Sanchez, également maire de Beaucaire, est le plus jeune élu de la région.

A l’’Assemblée nationale, Marion Maréchal-Le Pen est la plus jeune députée de France.

Au Sénat, depuis dimanche, David Rachline est le plus jeune sénateur de France.

Notre mouvement est également incarné par une génération nouvelle qui porte désormais les espérances de la jeunesse et de la nation toute entière.

Sénatoriales 2014 / Marine Le Pen : « Nous avons été capables de rassembler des voix des élus de terrain »

Marine Le Pen, présidente du Front National, commente les résultats des élections sénatoriales qui se sont déroulées ce dimanche et qui ont apportées au FN deux sénateurs.

« Nous avions 1 000 élus, donc 1 000 grands électeurs, qui sont effectivement Front National, Rassemblement Bleu Marine. Et nous avons réuni 4 000 électeurs »

Nantes (44) : le Front National rend hommage à Hervé Gourdel

A Nantes, l’hommage à Hervé Gourdel, ce guide de haute montagne assassiné cette semaine par des jihadistes en Algérie, devait être solennel, comme dans de nombreuses villes de France.

Ce vendredi soir, il n’en a rien été. Devant la mairie, la manifestation, initiée par un collectif de Nantais, a vite tourné au vinaigre. La faute au Front national selon les uns, la faute aux socialistes et aux communistes, selon le FN.

Parmi la petite centaine de personnes réunies, une vingtaine de militants du parti [de Marine Le Pen, note NPInfo] ont répondu présent. Ils ont accroché aux grilles de la mairie une banderole sur laquelle est écrit en blanc sur fond noir «Hommage à Hervé Gourdel nouvelle victime du terrorisme islamiste».

Lire la suite sur leparisien.fr

Louis Aliot inaugure les locaux du FN/RBM à Perpignan

Discours politique de Louis Aliot à l’occasion de l’inauguration des locaux du groupe RBM/FN

« Dans l’histoire de notre mouvement, une lucarne s’ouvre qui verra nos idées arriver aux affaires »

Un traitement de faveur pour ce groupe d’opposition de 12 élus au conseil municipal de Perpignan (9 au conseil communautaire PMCA) mené par Louis Aliot que ces confortables bureaux de l’Espace Méditerranée ? En fait un simple dû dont ont largement profité les oppositions successives aussi confidentielles soient-elles, c’est à présent au tour du FN/RBM d’être hébergé pour 6 ans dans des locaux payés par la Ville afin de représenter les quelque 44,88 % d’électeurs qui ont voté pour la liste « Perpignan ensemble » en mai dernier et qui a bien failli remporter la timbale. Le prix à payer mais surtout le simple exercice de la démocratie, dont l’un des principes fondateurs est bien de permettre la parole au peuple, fut-il opposant.

Lire la suite sur directsud.eu

Jean-Marie Le Pen est fier que ce soit en Provence que le redressement national se soit brillamment manifesté

JMLP-BBRCommuniqué de Jean-Marie Le Pen, président d’ honneur du Front National

Président d’honneur du Front National et président du groupe Front National au conseil régional de PACA, je suis particulièrement fier que ce soit en Provence que le redressement national indispensable à la France se soit brillamment manifesté.

Je donne rendez-vous à l’UMPS aux prochaines élections départementales et régionales de 2015.

Les résultats des élections sénatoriales dépassent nos espérances et illustrent la formidable dynamique du courant patriote

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

Les résultats des élections sénatoriales dépassent nos espérances et illustrent la formidable dynamique du courant patriote.

Nous saluons l’élection historique de deux sénateurs Front National : David Rachline et Stéphane Ravier, que nous félicitons pour ce succès largement mérité.

Le Front National est désormais présent dans l’ensemble des assemblées de la République, ce qui sera perçu par nos compatriotes comme un symbole puissant d’espoir et de renouveau.

Dans les autres départements, nos listes recueillent un nombre de voix très supérieur au nombre de nos élus propres (jusqu’à 10 fois plus !), ce qui témoigne d’une capacité nouvelle à attirer des élus de proximité qui ne sont pas étiquetés Front National ou Rassemblement Bleu Marine.

Cette progression est d’autant plus spectaculaire que le mode de scrutin des sénatoriales ne permet pas de percevoir pleinement les dynamiques à l’œuvre dans notre pays.

Nous envisageons donc avec confiance et détermination les prochaines élections locales, départementales et régionales.

Comme tout au long de cette campagne des sénatoriales, nous continuerons de promouvoir la proximité, par la défense de la commune, du département et de l’Etat-Nation, au service de l’ensemble de nos compatriotes.

Marine Le Pen : « Si une guerre de civilisations se prépare, le rôle d’un responsable politique, c’est de l’empêcher »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée du Talk Orange-Le Figaro où elle a commenté l’intervention occidentale en Irak et en Syrie au prétexte de combattre l’Etat islamique. Elle a souligné le rôle trouble du Qatar, de l’Arabie saoudite, de la Turquie et même des Etats-Unis dans cette affaire.


Marine Le Pen : «S’allier au gouvernement… par lefigaro