Marine Le Pen - europeennes 2014

Mistral : la France gravement décrédibilisée, le contribuable encore saigné

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National L’officialisation hier de la non-livraison des navires Mistral à la Russie constitue une faute lourde de François Hollande, qui porte gravement atteinte à la crédibilité même de la France. En effet, aux considérations financières importantes de cet accord de non-livraison (entre Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen dénonce Windows 10 de Microsoft qui espionne nos ordinateurs

Marine Le Pen, la présidente du Front national, s’en prend à Microsoft et affirme à juste titre que le dernier né de Microsoft, Windows 10, espionne nos ordinateurs. Dans une lettre ouverte à la présidente de la Commission nationale informatique libertés, la CNIL, Marine Le Pen a dénoncé « l’espionnage généralisé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

La France ne peut pas abandonner ses éleveurs

Déclaration de Marine Le Pen sur la crise agricole Je comprends la colère des éleveurs. Depuis des années, je les rencontre le plus fréquemment possible, dans leurs exploitations et lors des événements professionnels qu’ils organisent. Depuis des années, sous la droite comme sous la gauche, leur situation qui était déjà Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Mobilisons-nous contre la nouvelle loi criminelle du gouvernement sur l’immigration !

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national Après la loi sur l’asile la semaine dernière, le gouvernement veut faire adopter une nouvelle loi, cette fois sur le « droit des étrangers », qui confirme la folle dérive immigrationniste dans laquelle la France est en train de sombrer. Sur le volet Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « Il n’y a rien à attendre de François Hollande, toujours embourbé dans la continuité d’une politique UMPS totalement impuissante »

Réaction de Marine Le Pen à l’entretien accordé par le président de la République François Hollande a continué en ce 14 Juillet de mentir aux Français, en niant le caractère souvent gravissime de la situation dans plusieurs domaines. En cela, il s’est de nouveau montré totalement absent, laissant cette impression Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Les 4 verites 2013

Marine Le Pen : « L’hyper-austérité qui est imposée par l’Union européenne est dévastatrice ! »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, est intervenue sur France 2 le 25 juin dans l’émission Télé Matin. Elle a commenté la hausse énorme du chômage dont les politiques de droite comme de gauche sont responsables et a demandé à ce que nos compatriotes des DOM-TOM soient inclus Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : FN – Front National

Une majorité de Français hostile à l’accueil des immigrés clandestins

immigration_clandestine-cb663

Si 56% des Français se disent opposés à l’accueil des immigrés clandestins, les personnes âgées et les classes aisées y sont plus favorables. Les ouvriers et les actifs résolument opposés.

Selon un sondage Elabe pour BFM-TV publié mercredi, l’opinion publique française reste majoritairement (à 56 %) opposée à l’accueil d’immigrés clandestins et de réfugiés sur le territoire français. Le clivage droite-gauche est évidement très marqué sur cette question. Les sympathisants Europe écologie/Les Verts sont les plus favorables à un accueil (73 %), suivis des électeurs socialistes (68 %) et du Front de gauche (56 %). L’opposition la plus marquée se trouve chez les électeurs Front national (91 %), suivis par les sympathisants UMP/Les Républicains (67 %).

En juillet, un sondage Ifop pour Le Figaro donnait des chiffres similaires: 64 % des Français se disaient alors contre l’accueil d’une partie des immigrés clandestins.

Cette hostilité est inédite, et n’avait pas de niveaux comparables lors de la crise des Boat people en 1979 (où 130.000 Vietnamiens fuyant le régime communiste avaient été accueillis), ou l’émigration d’une partie des Albanais qui occupaient le Kosovo à la fin des années 1990.

Lire l’article en entier sur lefigaro.fr

Pour les agriculteurs français, il est temps de décider et d’agir !

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué d’Edouard Ferrand et de Philippe Loiseau, députés français au Parlement européen

Entre promesses non tenues et politiques se décidant à Bruxelles, les agriculteurs français montrent aujourd’hui tout leur désarroi dans les rues de Paris.

Pourtant, s’engager en leur faveur, au bénéfice également de l’ensemble des Français, pour un certain nombre de mesures de bon sens pourrait redonner confiance à l’ensemble du secteur agricole de notre pays.

Rendre obligatoire l’étiquetage de la traçabilité des viandes, lutter contre le dumping social en abrogeant la directive Détachement, donner la priorité aux productions locales pour les appels d’offres, défendre un modèle d’exploitation familial et autonome, connecter les aides sur une politique de revenus décents, revaloriser sensiblement les retraites, conférer la priorité des financements de la BPI aux investissements dans les structures agricoles visant des productions de qualité : ces mesures de simple bon sens pourraient impulser le renouveau de notre agriculture et la défense d’une production de qualité.

C’est pour nous un choix essentiel : pour nos agriculteurs, notre agriculture, mais aussi notre modèle de société et notre pays.

Téléphones, ordinateurs et tablettes n’ont pas à financer la télévision publique !

FN_flamme_marine

Communiqué du Front national

« Je demande fromage et dessert, c’est-à-dire plus de redevance et plus de pub », a déclaré la nouvelle patronne de France Télévisions Delphine Ernotte lors d’un déjeuner avec des journalistes hier. Alors que la redevance a déjà augmenté de 3 euros cette année, un élargissement de cette taxe à des supports numériques, comme des tablettes ou des ordinateurs, serait envisagé.

Le Front national demande au gouvernement de faire savoir immédiatement qu’il s’opposera à tout nouvel alourdissement de la redevance destinée à l’audiovisuel public. Il est en particulier inenvisageable de taxer les supports numériques des Français. Au moment où le pouvoir d’achat de nos compatriotes est déjà en berne, alors que les gouvernements successifs ne cessent d’augmenter les impôts et les taxes, la télévision publique doit trouver ses sources de financement par des économies intelligentes et une politique commerciale innovante.

Régionales 2015 / LR-MP – Situation monopolistique dans la presse quotidienne régionale

Louis_aliot fn europarlement

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front national, député français au Parlement européen, tête de liste pour les élections régionales en Midi-Pyrénées – Languedoc-Roussillon de décembre 2015

Jean-Christophe Cambadélis aurait admis que le président du parti radical de gauche est « quelqu’un qui commence à peser lourd » car les radicaux soutiennent le PS au Parlement sont les seuls alliés des socialistes aux régionales.

Il aurait même révélé que Monsieur Baylet, à la fois patron de La Dépêche du Midi et du Midi Libre devenait incontournable pour l’avenir des socialistes dans cette région et un élément important de l’hypothétique réélection de François Hollande.

Face à cet aveu et aux conditions critiquables de l’accord PS-PRG pour les élections régionales de décembre 2015, j’ai décidé d’interpeller la Commission européenne sur la situation monopolistique de ce groupe de presse en posant la question écrite suivante et de déposer une plainte :

Le groupe de presse « La Dépêche du Midi », par ailleurs dirigé par un président de parti politique membre de la coalition gouvernementale en France, vient de racheter le groupe de presse « Les journaux du Midi » qui lui octroie désormais un monopole de l’information sur la presse quotidienne régionale dans plusieurs départements français.

Cette fusion est extrêmement préoccupante dans la mesure où l’information quotidienne est concentrée par un seul et même groupe de presse, bénéficiant de subventions publiques, et diffusant précisément sur les treize départements qui constituent la nouvelle entité administrative régionale, fusion des ex-régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Cette situation monopolistique de l’information quotidienne régionale dans ces territoires ruraux pose le problème du pluralisme de l’information et de la situation d’abus de position dominante dans un secteur sensible. La Haute Autorité de la concurrence reconnait cette position de monopole et les problèmes qui y sont liés sur l’aspect commercial et marchand, mais ne se prononce pas sur l’aspect démocratique.

Ceci est d’autant plus important que la Commission s’est souvent préoccupée de situations similaires dans les ex-pays de l’Est candidats à l’Union.

Gard : encore du vandalisme antichrétien

CroixdeMontfaucon

Communiqué du Front national du Gard

Le Front national du Gard apprend avec une vive émotion que la Croix de Montfaucon a fait l’objet très récemment d’un acte de vandalisme.

Cette croix très ancienne, datant de plusieurs siècles, se trouvait à l’entrée du village (rue du Cros) et a été brisée en plusieurs morceaux (voir notre photo).

Après le saccage de l’oratoire de la Vierge de l’Eglise Jeanne d’Arc à Nîmes, les actes de vandalisme à répétition à l’église Saint Dominique à Nîmes, les inscriptions christianophobes sur l’église de Sumène cette année, l’incendie et la profanation de la chapelle Saint-Sébastien à Courry début août, le vandalisme de l’église de Saint-André-de-Valborgne, ce nouvel acte anti chrétiens doit tous nous alerter, nous inquiéter et nous mobiliser.

Au-delà de l’aspect anti chrétiens (qui n’existe donc pas qu’en Orient mais est de plus en plus présent en France), cet acte est aussi une grave atteinte à notre patrimoine collectif, émanant de barbares qui s’inscrivent dans une logique de destruction aveugle, comme ceux qui, à plusieurs milliers de kilomètres de nous, ont détruit le merveilleux site de Palmyre (un des plus importants foyers culturels antiques).

Le Front national du Gard, son secrétaire départemental Yoann Gillet, son conseiller régional Julien Sanchez et sa responsable locale Brigitte Roullaud, souhaitent que tous les moyens soient mis en œuvre pour retrouver le ou les coupable(s), que la justice sanctionne sévèrement ce nouvel acte anti chrétiens intervenu sur le sol de France et que cette croix faisant partie de notre patrimoine soit restaurée.

Ils adressent leur soutien aux élus locaux qui ont à gérer de plus en plus de situations comme celle-ci du fait d’un Etat laxiste qui ne se préoccupe ni du patrimoine ni des chrétiens.

La rentrée de tous les enfumages

fn flamme

Communiqué du Front national et du Collectif Racine

Cette rentrée 2015 annonce l’amplification du désastre frappant notre système scolaire. Elle est tout autant celle de tous les enfumages. En premier lieu, elle prélude à la mise en application de la catastrophique « réforme du collège » qui impliquera une amputation sans précédent des horaires dédiés aux fondamentaux, au profit de ces gadgets pédagogistes (« accompagnement personnalisé », « enseignements pratiques interdisciplinaires »…) condamnant les élèves à apprendre toujours moins, alors que 20% d’entre eux ne maîtrisent, à l’entrée en sixième, ni la lecture, ni l’écriture, ni le calcul. Quant aux programmes qui encadreront les enseignements dispensés par le « nouveau collège », rien n’est encore arrêté à leur sujet.

Ce qui caractérise cette rentrée, c’est, de façon générale, l’amateurisme d’un ministère inspiré, semble-t-il, par ses seules lubies idéologiques, lors même qu’il préside, pour l’heure du moins, aux destinées de l’Ecole de la République. Par souci de dissimuler l’échec scolaire, le redoublement devient à présent « l’exception » quand, dans le même temps, aucune remédiation sérieuse aux difficultés rencontrées par de nombreux élèves n’est mise en œuvre. Pareillement, la possibilité pour ceux ayant échoué au Bac de ne repasser que certaines matières, projet lui aussi inspiré par cette idéologie organisant l’effondrement du niveau d’exigence, n’a pourtant pas dépassé le stade de simple annonce, laissant tout le monde dans le flou.

Mais, c’est l’ « Enseignement Moral et Civique » (EMC) qui est au plus haut point emblématique de la politique scolaire conduite par ce gouvernement, où se mêlent aveuglement idéologique et amateurisme complet. Imposé à la hussarde du CP à la Terminale, cet « enseignement » n’est lui non plus encadré par aucun texte réglementaire précis. Cela suscite une inquiétude légitime quant aux contenus qui seront enseignés, à plus forte raison sous l’égide d’un ministre qui, apprenait-on, nourrit le projet de convier, dans les salles de classe, les familles d’élèves étrangers à parler leurs langues, afin que les enfants s’imprègnent, dans la joie du « vivre-ensemble », de cette « diversité »… Voilà donc la réponse que le ministre entend apporter au délitement communautariste de notre société, l’ « EMC » étant à l’Ecole, ce que le site « stop-jihadisme » est au renseignement antiterroriste : un enfumage de plus, dissimulant à peine les faiblesses et les renoncements de l’Etat.

La rentrée de Marine Le Pen dans les médias

fn_MLP-Marine-Le-Pen

La rentrée de Marine Le Pen, présidente du Front national, a été relayée dans les médias télévisuels : elle a notamment été l’invitée de Bruce Toussaint sur I>Télé concernant la situation de la déferlante migratoire sur l’Union européenne et sur TF1 le 31 août pour commenter l’actualité du Front national et de la rentrée politique en France.

Brachay : Marine Le Pen à l’offensive

MLP 29 août 2015 Brachai

Marine Le Pen, la présidente du Front national, a fait sa rentrée politique le 29 août à Brachay, en Haute-Marne où elle s’est présentée comme la seule opposante face « au roi fainéant » Hollande et au « zombie » Sarkozy.

« À Brachay vivent des irréductibles Français qui résistent encore et toujours à la ruine de leur pays. Ce village est le symbole de la majorité silencieuse qui n’a pas voix au chapitre en France », a lancé la seule opposante qui s’avère être digne pour mener la bataille pour la présidentielle en 2017. À l’élection présidentielle de 2012, ce village avait voté pour elle à 72%.

Elle a appelé de ses vœux l’arrivée au pouvoir d’« un vrai président, d’une vraie présidente » qui fera « allégeance au peuple français, et à lui seul ». Et de décliner son programme : arrêt de la participation aux négociations du traité transatlantique, abrogation de la directive du détachement des travailleurs, vote d’une loi obligeant les collectivités locales à acheter les produits des agriculteurs français, annulation des sanctions contre la Russie (laquelle en représailles a décrété un embargo sur les produits alimentaires en provenance de l’UE), rétablissement des frontières nationales, expulsion des clandestins et des étrangers fichés pour leur appartenance à la mouvance de l’islam radical.

Un programme parfaitement à la hauteur pour relever notre France.

Migrants : Manuel Valls sacrifie Calais aux dogmes de l’Union européenne

Marine Le Pen MLP

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Accompagné de deux commissaires européens chargés de s’assurer de la docilité du gouvernement français, Manuel Valls s’est rendu aujourd’hui à Calais pour soumettre la France aux volontés de Bruxelles et ouvrir grand les portes de notre pays à l’accueil de nouveaux migrants clandestins.

Le Premier ministre a donc clairement choisi son camp. Plutôt que de soutenir en priorité les Calaisiens exaspérés par les rixes entre migrants, les cambriolages, les dégradations et les agressions en tout genre, Manuel Valls a pris le parti de la submersion migratoire et annoncé la construction délirante d’un nouveau centre de 1.500 places pour l’hébergement des clandestins dans la région de Calais.

Ce spectaculaire retour en arrière, plus de dix après la fermeture de Sangatte, usant des recettes ringardes et catastrophiques de l’UMP, est un signal désastreux de laxisme envoyé aux clandestins et une marque de mépris sans précédent pour les habitants du Calaisis qui n’en finissent plus de subir une immigration massive proprement insupportable.

Le Front national demande que l’attention des pouvoirs publics soit d’abord portée sur la sécurité et la tranquillité des Calaisiens et que les effectifs de police soient en conséquence considérablement renforcés. Les migrants clandestins non éligibles à l’asile politique doivent immédiatement être placés en centre de rétention et expulsés du territoire national. La jungle de Calais, flanqué de son bidonville indigne, doit quant à elle redevenir un territoire de la République dans lequel règne l’ordre et l’État de droit, et non pas demeurer le point de fixation des migrants souhaitant passer en Grande-Bretagne.

Enfin à l’échelle nationale, il y a urgence à se débarrasser des dogmes de l’Union européenne et de retrouver des frontières nationales. Il faut donc sortir de l’espace Schengen et mettre un terme définitif à toutes les incitations sociales et juridiques à l’immigration massive.

Non au saccage des services d’urgence !

fn flamme

Communiqué du Front national

Un rapport remis ce jour à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et révélé par la presse, préconise la fermeture ahurissante de 67 services d’urgence sur l’ensemble du territoire, soit plus de 10% des services d’urgence existant.

Ce saccage sans précédent, au détriment comme toujours des zones rurales et périurbaines, et s’inscrivant dans une politique générale d’austérité, pénaliserait considérablement les patients et accroîtrait encore davantage l’inégalité des Français dans l’accès aux soins. Pour le Front national, il est clair qu’une mesure aussi inégalitaire et scandaleuse ne doit jamais voir le jour.

L’absence de concertation avec les professionnels du milieu hospitalier est en outre particulièrement révoltant.

Les médecins hospitaliers seraient en effet bien incapables, dans la situation actuelle, d’absorber le flux supplémentaire de patients consécutif au changement brutal d’organisation des services d’urgence.

La France souffre d’une pénurie de médecins, et particulièrement de médecins urgentistes. Face à cette carence, ce n’est certainement pas en fermant des services et en surchargeant les autres que l’on améliorera la situation déjà extrêmement tendue des hôpitaux dans notre pays.

Le Front national réclame depuis des années que soit relevé le numerus clausus des étudiants en médecine afin de pallier le manque d’effectifs dans les hôpitaux et les services d’urgence, et ainsi ne plus recourir aux médecins étrangers, notamment en provenance d’Europe de l’Est, dont la formation n’assure pas toujours aux Français une qualité optimale des soins.

Nous appelons donc solennellement Marisol Touraine à rejeter au plus vite les conclusions de ce rapport, qui s’ajoutent aux dérives dogmatiques déjà très inquiétantes de sa Loi Santé actuellement en débat et fortement contestée par l’ensemble du monde médical.

Marion Maréchal – Le Pen demande l’expulsion des individus soupçonnés d’islamo-terrorisme potentiel

Marion Marechal Le Pen 9

Marion Maréchal – Le Pen, député du Front national élue dans le Vaucluse et tête de liste aux élections régionales en PACA, était l’invitée de Thomas Sotto le 26 août, sur Europe 1. Elle a commenté l’actualité du moment, dont le 5e attentat ou tentative d’attentat islamiste sur notre sol depuis le début de l’année, le problème du contrôle des frontières et de l’espace Schengen, le problème des mosquées islamistes et salafistes sur notre sol, la question migratoire, l’affaire criminelle du camp nomade de la Somme, la question d’un référendum sur la peine de mort, l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN.


Maréchal-Le Pen : « Jean-Marie Le Pen a un… par Europe1fr

Louis Aliot : « Le sport doit être à l’abri des querelles politiques et politiciennes »

Louis Aliot 4

Louis Aliot, vice-président du FN, député français au Parlement européen et tête de liste pour les élections régionales de décembre prochain en Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées, répondait aux dernières provocations minables du richissime homme d’affaires d’origine algérienne Mourad Boudjellal, sur France Bleu le 23 août dernier.

« Qu’il fasse quand même attention de ne pas trop lasser les gens de cette région là qui, peut-être dans quelques mois, auront comme présidente de région (PACA, ndlr) Marion Maréchal-Le Pen ! »

Mistral : la France gravement décrédibilisée, le contribuable encore saigné

Marine Le Pen - europeennes 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

L’officialisation hier de la non-livraison des navires Mistral à la Russie constitue une faute lourde de François Hollande, qui porte gravement atteinte à la crédibilité même de la France.

En effet, aux considérations financières importantes de cet accord de non-livraison (entre 800 millions et 1,2 milliard d’euros à rembourser), obligeant le contribuable à assumer les choix désastreux du président de la République, s’ajoute des considérations politiques et commerciales qui entachent durablement l’image de notre pays.

La soumission aux États-Unis, qui avaient ouvertement réclamé la suspension de ce contrat d’armement passé avec la Russie, apparaît ainsi au grand jour. La fiabilité de la France, en tant que partenaire commercial stratégique, prend évidemment un coup sévère qu’il est difficile d’appréhender dans son toute son ampleur, tant les effets négatifs d’une telle décision peuvent se faire ressentir pendant des années.

En outre, comment ne pas s’étonner de l’ardeur mise par François Hollande à annuler ce contrat au nom de principes moraux, qui soudainement s’évaporent lorsqu’il s’agit de conclure des contrats d’armement avec des pays tels que l’Arabie-Saoudite ou le Qatar, deux dictatures islamistes appliquant la sharia.

Il est enfin consternant de voir qu’une décision aussi fondamentalement contraire aux intérêts de la France, que ce soit en termes financiers, politiques, commerciaux et donc sociaux par les milliers d’emplois qui sont en jeu, puisse être prise au sommet de l’Etat par celui qui a en charge, précisément, la défense de ces intérêts stratégiques.

Régionales 2015 en LR-MP – Louis Aliot (FN) : « La gauche ne s’entend sur rien sauf pour se distribuer les postes »

Louis Aliot Le Progrès 02 04 2012

Deux sondages publiés et Louis Aliot « truste » à chaque fois la 1ère place au 1er tour. La tête de liste régionale du FN va peser sur le scrutin de décembre prochain. Une solide implantation dans le Languedoc et de bons scores aux départementales en Midi-Pyrénées « portent » Louis Aliot. Le numéro 2 du FN ne s’est pas encore positionné. Il ne s’est pas véritablement exprimé. En dehors de quelques déclarations sur la fusion ou la définition de la (future) capitale régionale. Mais il engrange les points. Comment prépare-t-il sa rentrée ? Les turbulences de famille Le Pen peuvent-elles handicaper le FN ? La crise agricole de ses dernières semaines peuvent-elles influencer le scrutin ? Le jugement de Louis Aliot sur Philippe Saurel ? Réponses.

Midi-Pyrénées Politiques. A quoi allez-vous consacrer votre mois d’août ?

Louis Aliot. Je vais passer la majeure partie de mon temps à Perpignan, à préparer la campagne des régionales : préparation du programme, mise en place de l’organigramme. Mais je vais tout de même prendre un peu le temps de faire du bateau le long des côtes du Roussillon. Des déplacements dans le Lot et en Ariège sont également prévus. Je lancerai ma campagne la deuxième semaine de septembre.

Midi-Pyrénées Politiques. La querelle politico-familiale entre Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine peut-elle vous handicaper et peser négativement sur la campagne des régionales ?

Louis Aliot. Les électeurs savent bien faire la différence entre le père et la fille. Je regrette que le père se marginalise à ce point. Mais je me refuse d’entrer dans cette affaire. Je déplore simplement le jeu de ping-pong entre les amis des uns et les amis des autres. Personnellement, je me concentre sur la campagne.

Lire la suite sur midi-pyrénées-politiques-france3

Calais : quand l’enfumage de Xavier Bertrand met au jour la responsabilité de l’UMP en matière de laxisme migratoire

FN_explosion-immigration

Communiqué du Front national

Les agitations électoralistes de Xavier Bertrand ne duperont personne. Ses prises de position sur la crise des migrants à Calais ne masqueront pas en effet la responsabilité qui est la sienne, ainsi que celle de son mouvement, dans les désastres de l’immigration massive que la France connaît aujourd’hui.

En l’espèce cette responsabilité est double.

Tout d’abord sur la situation à Calais, qui voit depuis des années la France supporter seule le problème des milliers de clandestins qui tentent tous les jours de passer en Angleterre. Cette situation proprement ingérable -surtout quand on refuse de se donner les moyens- est le résultat des accords passés entre la France et le Royaume-Uni en 2003 et 2009, c’est à dire sous les gouvernements UMP de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Si par ces accords, qui nous sont clairement défavorables, le Royaume-Uni a su protéger ses intérêts, ce n’est pas à David Cameron que Monsieur Bertrand doit s’en prendre mais à son parti l’UMP qui a mis sur la France une contrainte supplémentaire tout en la privant des moyens d’y faire face. On rappelle à cet égard que 12 500 postes de policiers et de gendarmes ont été supprimés sous Nicolas Sarkozy.

D’autre part, le problème des clandestins à Calais est largement alimenté par le laxisme des politiques migratoires menées par l’UMP comme par le Parti socialiste depuis quinze ans, et qui laissent chaque années près de 200 000 personnes s’installer légalement sur notre territoire, et ne font rien pour empêcher l’afflux de centaines de milliers de clandestins.

Sur ce dernier point, la responsabilité de Monsieur Bertrand et de l’UMP est même aggravée par les drames de l’opération militaire en Libye en 2011, qui a mis à terre l’Etat libyen et provoqué un chaos migratoire sans précédent, avec ses milliers de morts en Méditerranée et ses dizaines de milliers de clandestins arrivant chaque mois sur nos côtes et celles de nos voisins.

Pour faire parler de lui Xavier Bertrand s’agite mais oublie que les Français ont une mémoire pour se souvenir des promesses 1000 fois faites par l’UMP. À force d’enfumer en ces périodes de grosses chaleurs, Monsieur Bertrand risque donc l’asphyxie.

Seul le Front national propose une vraie politique de lutte contre l’immigration massive, basée sur la tolérance zéro et l’expulsion systématique des clandestins. Sur le modèle de l’Australie, plus aucun bateau de migrants ne doit être ramené sur nos côtes et l’intégralité des pompes aspirantes de l’immigration (AME, prises en charge dans le cadre de l’asile, etc.) doivent être supprimées. Une telle politique suppose évidemment de rompre avec les règles de l’Union européenne et de sortir sans délais de l’Espace Schengen en vue de retrouver la maîtrise de nos frontières nationales.