Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Explosion de l’immigration clandestine : l’impératif retour aux frontières nationales

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’explosion de l’immigration clandestine en France depuis le début de l’année, pointée dernièrement par un rapport de police particulièrement alarmant, confirme plus que jamais la nécessité vitale de rétablir de manière permanente nos frontières nationales, notamment par la sortie de la Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour… Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 2014

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Le Front National se donne plus de temps pour constituer un groupe au Parlement européen

Communiqué du Front National Fidèles à nos valeurs et nos engagements politiques, et en accord avec nos alliés politiques des partis de la Liberté en Autriche et aux Pays-Bas, du Vlaams Belang flamand et de la Ligue du Nord en Italie, nous avons fait le choix de privilégier la qualité Lire l'intégralité de l'article

Encart Front National - Flamme - logo

Mon adversaire c’est la finance mais ma conseillère économique est une banquière de Wall Street…

Communiqué du Front National François Hollande, au meeting du Bourget trois mois avant l’élection présidentielle, avait annoncé aux Français que la finance était son ennemi : « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - FN 2014

Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé

Louis Aliot, vice-président du Front National et député français au Parlement européen est l’invité de Tirs croisés sur I-Télé, émission présentée par Laurence Ferrari. Partager la publication "Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Bruxelles 2014

Conférence de presse de Marine Le Pen à Bruxelles sur les alliances du FN au Parlement européen

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, la présidente du Front National et députée française au Parlement européen, Marine Le Pen s’exprime sur son projet de constituer prochainement un groupe. D’ici à juillet, Marine Le Pen espère annoncer la naissance d’un groupe d’eurodéputés qui défendent une autre Europe afin de Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Européennes / Intervention de François Hollande — Louis Aliot : «Je l’ai trouvé nul !»

Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, était l’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique, en partenariat avec LCI. Après l’intervention du président de la République qui a commenté les résultats des élections européennes en France, Louis Aliot a réagi  : «Je l’ai trouvé nul, Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen BFM politique 241113

Européennes 2014 : Marine Le Pen invitée de «Bourdin direct» sur BFM-TV

Marine Le Pen, députée française au Parlement européen et présidente du Front National, était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin dans «Bourdin direct» sur BFM-TV. Elle a fait part de sa réaction au lendemain de l’intervention enregistrée, diffusée en différé aux Français par François Hollande qui a commenté les résultats des élections Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen réagit vivement à «l’erreur grossière» de l’agence Reuters !

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National A la suite d’une lourde erreur, l’agence Reuters a cru pouvoir indiquer que j’avais déclaré sur BFM-TV, envisager des alliances avec le Jobbik et l’Aube Dorée, j’ai déclaré exactement l’inverse, à la question posée par Jean-Jacques Bourdin : « Avec qui Lire l'intégralité de l'article

louis-aliot-sud-ouest-la-voix-est-libre-france3-lr-26-avril-2014

Européennes : réaction de Louis Aliot (FN) après l’intervention de François Hollande

Réaction de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, après l’intervention du président de la République, François Hollande, qui a diffusé un message enregistré depuis l’Élysée à 20 heures hier soir pour commenter les résultats des élections européennes. Louis Aliot : «On l’a vu pendant Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Résultats des européennes : réaction de Louis Aliot (FN)

25 mai 2014 – Réaction de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National au soir des résultats des européennes en France sur le plateau de France 2 dédié à l’événement. Partager la publication "Résultats des européennes : réaction de Louis Aliot (FN)" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - depute FN Europeennes 2014 - Europe-1

Européennes / Louis Aliot (FN) : «Nous allons continuer à dialoguer avec les Français et nous implanter sur le territoire»

Interview de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, dans «Europe 1 matin», une émission animée par Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. «Tout est encore à faire (…) Nous allons continuer à faire ce que nous faisons : dialoguer avec les Français et nous implanter Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Religion

Face à l’internationale islamiste, l’urgence d’une politique d’endiguement

Marine Le Pen - La Preuve par 3Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Pendant que l’attention politique et médiatique se polarise sur le conflit israélo-palestinien, des dizaines de milliers d’Irakiens, dont une grande majorité de chrétiens, fuient les zones du nord de l’Irak sous l’avancée des jihadistes. Dans le même temps, le nord et l’est du Liban sont harcelés par les salafistes.

Ces pays sont aujourd’hui la cible d’une offensive généralisée de l’internationale islamiste, de ce fondamentalisme barbare, expansionniste, qui s’est développé dans la foulée des printemps arabes et qui a pu se renforcer politiquement et militairement grâce aux politiques irresponsables menées par les majorités UMP et socialiste en Libye et en Syrie.

Partout, la contagion islamiste et les drames effroyables qu’elle engendre pour les populations civiles gagne chaque jour un peu plus du terrain.

La lutte contre le terrorisme dans laquelle François Hollande a engagé notre pays, notamment au Mali, ne peut et ne doit se limiter à des discours et des déclarations d’intention.

La France se doit d’être aux côtés des gouvernements qui combattent les forces militaro-islamistes en leur apportant, comme le demande le Front National, une aide logistique et un soutien dans le domaine du renseignement.

Il est urgent de mener en collaboration avec ces pays et dans le strict respect du principe de non-ingérence, une politique d’endiguement de ce totalitarisme qui menace tout autant la stabilité de cette région que la sécurité et les libertés des peuples qui y vivent.

Irak : les fondamentalistes « détruisent l’âme du peuple chrétien »

En Irak, les persécutions contre les chrétiens se sont intensifiées depuis plusieurs semaines. France Info a rencontré des chrétiens d’Irak, réfugiés en France. Ils sont pessimistes quant à leur avenir et estiment que bientôt, ils n’auront « plus de racines ».

Des milliers de chrétiens d’Irak fuient en ce moment Mossoul, au nord du pays. Une offensive jihadiste menace leurs vies. Dans tout le pays, ils sont attaqués depuis une dizaine d’années. En 2003, avant la chute de Saddam Hussein, ils étaient plus d’un million. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 400.000. Leur survie en Irak est aujourd’hui en jeu.
Pour leur donner la parole, France Info est allé à la rencontre d’Ephrem Azar, un frère dominicain qui a quitté l’Irak il y a 25 ans. Il vit aujourd’hui en exil à Paris où il exerce en tant que psychothérapeute. Lui, avoue être très pessimiste quant à l’avenir de son peuple.

Lire la suite sur franceinfo.fr

Communautarismes : la France est-elle encore une nation ?

islam france fillePar Maximilien Richonet

Après Barbès et Sarcelles, la place de la République samedi dernier s’est progressivement transformée en place de la haine. Une nouvelle fois, les forces de l’ordre ont fait les frais du déchaînement incontrôlé d’un certain nombre de jeunes non intégrés à la communauté nationale, en soif de violence gratuite. La statue de la République fut escaladée et même gratifiée de croix gammées, de nouveaux drapeaux israéliens ont brûlé, les slogans de haine ont une nouvelle fois fleuri.

Ces événements ne sont en réalité que le fruit d’une politique mondialiste et multiculturaliste menée depuis 40 ans par ceux qui nous gouvernent. L’entrée de la France au sein de l’Union européenne et l’arrivée de l’euro n’ont fait qu’accélérer ce processus de destruction de la nation. Le communautarisme puise sa force dans la faiblesse étatique, et la France, noyée dans la mondialisation, en est le parfait exemple. Le communautarisme se nourrit d’une nation sans repères et qui se meurt.

Lire la suite sur bvoltaire.fr

Louis Aliot (FN) : «Nous n’avons pas à subir les haines héritées du conflit israélo-palestinien»

Louis AliotLouis Aliot répond au chercheur Jean-Yves Camus, qui voyait dans le silence de Marine Le Pen sur les émeutes de Barbès le signe d’un malaise au FN sur la question israélo-palestinienne. Pour le vice-président du parti, la position du FN est claire.

Dans un entretien au Figaro du 22 juillet 2014 le chercheur Jean-Yves Camus s’étonne du silence du Front National sur les événements de Sarcelles et Barbès avec une analyse qui me paraît totalement erronée.

Non, le Front National n’est pas resté silencieux sur ces événements puisque le 19 juillet Wallerand de Saint-Just leader de notre mouvement en Ile-de-France communiquait sur les émeutes et que Florian Philippot évoquait largement le sujet à la télévision le 21 juillet.

Remarquons d’abord que ces événements se multiplient puisque désormais la moindre manifestation en France se termine par des heurts comme pour le PSG ou la Coupe du monde récemment et très souvent dans nos quartiers après des interventions policières. Tout devient prétexte à défier l’ordre républicain français et à semer la perturbation.

Ensuite et en ce qui concerne les attaques de synagogues, afin de bien prendre la mesure du problème posé, dois-je rappeler que nous vivons dans le pays du gang des barbares, de Mérah, et que le tueur du musée juif de Bruxelles était aussi un Français dans une actualité marquée par l’embrigadement de centaines d’individus à la carte d’identité bien française qui quittent nos quartiers pour aller faire le jihad. La faute à qui?

Lire la suite sur lefigaro.fr

Des responsabilités de la France envers les chrétiens d’Orient

Par Armel Le Péach

Comme en réponse immédiate à l’appel pressant du Cardinal Barbarin relayé par Le Figaro, ont débarqué à Beyrouth ce lundi 21 juillet quatre jeunes Français. Ils ont décidé de consacrer leurs congés d’été à la rencontre de leurs frères chrétiens d’Irak et sont en transit vers la plaine de Ninive. « Témoins impuissants de l’impéritie d’un gouvernement qui n’assume pas les responsabilités séculaires de la France, nous suppléons ses carences… »
Depuis le XIIIe siècle en effet, la France n’a cessé d’établir des ponts entre l’Orient et l’Occident en soutenant les communautés chrétiennes, protégeant les lieux saints, les itinéraires de pèlerinage, jusqu’à assumer officiellement à partir du XVIe la protection des chrétiens étrangers de l’empire ottoman. Mais nous parlons là de la France d’avant… Aujourd’hui, c’est du bout des lèvres et sous la pression de quelques rares parlementaires que le Quai d’Orsay condamne « avec la plus grande fermeté l’ultimatum lancé par l’État islamique aux chrétiens de Mossoul (…). La France défend, partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction (sic)… » On est en droit de douter de la conviction de ces propos très technocratiques.

C’est précisément cette ambigüité que ne supportent pas les jeunes gens de l’association SOS chrétiens d’Orient. Alors, avec la détermination de leurs 20 ans et la foi héritée de 1.500 ans de chrétienté, ils viennent témoigner, apporter un peu de réconfort en Syrie à Noël, en Irak à Pâques dernier et ces jours-ci.
Les chrétiens qui sont en Orient doivent en effet savoir que le peuple français ne les abandonne pas. SOS chrétiens d’Orient n’est ni une entreprise humanitaire ni une filière d’immigration vers l’Europe. Cette association ne dispose pas de tels moyens et ne cherche pas à déraciner ces gens profondément ancrés dans la culture orientale. Au contraire. La place des chrétiens d’Orient est ici. Au Liban, en Syrie, en Irak, en Iran, ces pays qu’ils ont façonnés, construits, inspirés. Ces jeunes Français leur apportent donc avec leur présence, l’aide matérielle récoltée grâce à la générosité des Français (quatre tonnes de jouets, vêtements, couvertures pour Noël en Syrie). Ce que ne fait pas le gouvernement empêtré dans ses contradictions, ce sont de jeunes Français bénévoles qui le réalisent.

L’Orient avec saint Charbel, la mission en cours, a débuté par une neuvaine au grand ermite protecteur du Levant. Et désormais, elle consiste à récolter 30.000 euros pour soulager concrètement les réfugiés de Mossoul et Qaraqosh. Le projet suivant vise à reconstruire une église à Maaloula, village sinistré de Syrie.
C’est l’honneur de la France que de ne pas laisser l’Orient se mutiler de la présence chrétienne. C’est l’honneur de la France que de permettre à ces gens de vivre en sécurité chez eux. C’est aussi l’honneur de la France de compter une jeunesse enracinée, consciente de son héritage, audacieuse et fidèle.

Source : bvoltaire.fr

Ramadan et voile sur les affiches publicitaires à Paris

Par Thibaut D’Arcy

L’Islam est partout. Ce qui préoccupe tout le monde, aux quatre points cardinaux ; ce qui fait la une de tous les médias ; ce qui nous inquiète, nous bouscule, nous harcèle et nous provoque incessamment, c’est l’Islam. Les nouvelles quotidiennes sont une interminable chronique de l’irrésistible ascension de l’Islam vers le seul sommet auquel aspire cette inoffensive religion : la soumission intégrale de la planète à ses préceptes d’un autre âge.
Propos d’un pur paranoïaque ? D’un fou ? D’un islamophobe ? Non (quoique j’assume absolument ma crainte de l’Islam en tant que force totalitaire), constat d’un simple observateur. Observateur qui a simplement des yeux, et qui voit : par exemple, sur le quai du métro qu’il prend quotidiennement, sans aucune arrière-pensée phobique, une affiche immense, face à lui, où s’inscrivent ces mots, sur un fond de nuit étoilée : « Partagez la joie de Ramadan ». Une publicité pour les transferts d’argent de la France aux pays musulmans soigneusement organisés par Western Union (certes, pas à des fins religieuses, loin s’en faut, mais le problème n’est pas là).

Lire la suite sur bvoltaire.fr

Violences à Trappes (78) : le mari de la femme au niqab condamné en appel à trois mois de prison avec sursis

Le jeune homme s’était opposé au contrôle d’identité de sa compagne. Une altercation avec la police qui avait entraîné plusieurs nuits de violences.

Le mari de la femme au niqab a été condamné en appel à trois mois de prison avec sursis par la cour d’appel de Versailles (Yvelines). Le jeune homme était poursuivi pour s’être violemment opposé, le 18 juillet 2013 à Trappes (Yvelines), au contrôle d’identité de sa femme, qui contrevenait à la loi interdisant le port du voile intégral. Cet incident avait provoqué plusieurs nuits de violences dans la ville.

Lire la suite sur francetvinfo.fr

Expulsées de leur local, les Femen menacent d’occuper une église à Paris…

Les amies de BHL, de Fourest, de Fabius et de l’extrême droite ukrainienne…

Par Maximilien Richonet

En novembre 2013, les Femen (groupe d’activistes féministes) ont trouvé illégalement refuge à Clichy-la-Garenne au sein d’un local regroupant des bureaux d’une usine de traitement des eaux. Lundi 30 juin 2014, le tribunal d’Asnières-sur-Seine a mis fin à cette situation, le tout assorti d’une amende de 7.398 euros.
Un coup dur pour les féministes, mais pas une fin pour ces militantes, bien au contraire.
Pour preuve, la déclaration d’Inna Shevchenko (leur leader), suite à cette expulsion, qui ne manque pas de culot : « Nous occuperons une église de Paris, ou pourquoi pas l’hôtel de ville de Paris. » C’est la même qui, fin 2013, déclarait dans l’émission Tirs croisés sur I-télé : « J’accepterais des dons du diable pour développer le féminisme. »
Après avoir souillé la basilique de Montmartre par des tags, être entrées seins nus dans la cathédrale Notre-Dame-de-Paris pour protester contre le pape Benoît XVI, et profané l’église de la Madeleine, elles veulent désormais les occuper, faire à nouveau le buzz. Au final, nos églises ne valent pas mieux qu’un local ordinaire à leurs yeux.
Envisager d’occuper « l’ennemi » est un bon moyen pour elles de se faire un peu plus de publicité, bien qu’ayant déjà l’ensemble des médias bien-pensants à leurs pieds.
Mais c’est prendre les autorités catholiques pour des imbéciles et des faibles. L’occasion est ainsi donnée à l’Église catholique de montrer sa force, d’asseoir son autorité, d’afficher tête haute, en dénonçant cette nouvelle provocation des plus vicieuses.
Mais c’est aussi à Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur en charge des relations avec les cultes, de manifester sa désapprobation. Peu de chance qu’il le fasse, car il est de ceux, comme beaucoup de ses collègues socialistes, à vouloir faire table rase de notre passé et de nos racines chrétiennes. Pour lui, les évoquer c’est « faire une relecture historique frelatée » qui a « rendu la France peu à peu nauséeuse ». C’est en tout cas « brader l’héritage laïque de la France ».
L’autre solution pour nos militantes aux seins nus, c’est en effet d’occuper l’hôtel de ville, trouver un toit chez leur copine Hidalgo, nouveau maire de Paris. Cela semble bien plus cohérent. Quoi de plus normal que de squatter chez leur première supportrice ? Lors de la perte de leur premier local, situé dans le quartier de la Goutte d’Or (suite à un incendie), elle leur avait envoyé une lettre de soutien.
Bertrand Delanoë, quant à lui, vient de se voir accorder un bureau par le Conseil de Paris pour une durée de trois ans. Peut-être aura-t-il l’amabilité de leur laisser un bout de son grand bureau. Entre amis on ne peut rien se refuser !

Source : bvoltaire.fr

Cour européenne des droits de l’Homme : l’interdiction du voile intégral est légal

niqab.1La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a jugé « légitime », ce mardi 1er juillet, l’interdiction du voile islamique intégral en France, en rejetant la requête d’une Française adepte du niqab et de la burqa.

La Cour a souligné que « la préservation des conditions du ‘vivre-ensemble’ était un objectif légitime » des autorités françaises, qui disposent à cet égard d’une « ample marge d’appréciation ». Par conséquent, la loi française n’est pas contraire à la Convention européenne des droits de l’Homme.

L’arrêt de la CEDH intervient quelques jours après la confirmation par la Cour de cassation du licenciement pour faute grave d’une salariée voilée de la crèche Baby-Loup, qui envisage elle aussi de se pourvoir à Strasbourg.

Source

Syrie / Irak : l’EIIL annonce la création d’un « califat islamique »

Les jihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), engagés dans le combat en Syrie et en Irak, ont annoncé dimanche le rétablissement du califat, le régime politique islamique disparu il y a près d’un siècle.

Dans un enregistrement audio diffusé sur Internet, l’EIIL, qui se fait appeler désormais « État islamique », a également désigné son chef Abou Bakr Al-Baghdadi comme « calife » et donc « chef des musulmans partout » dans le monde.

Ce califat devrait être imposé sur les régions conquises par ce groupe en Syrie et en Irak, où il a réussi à s’emparer de larges pans de territoires.

« Lors d’une réunion, la choura (conseil) de l’État islamique a décidé d’annoncer l’établissement du califat islamique et de désigner un calife pour l’État des musulmans. Le cheikh jihadiste Al-Baghdadi a été désigné calife des musulmans », a annoncé dans cet enregistrement Abou Mohammad al-Adnani, porte-parole de l’EIIL. Al-Baghdadi « a accepté cette désignation par allégeance et est devenu ainsi calife des musulmans partout (dans le monde) », a-t-il précisé.

Les mots « Irak » et « Levant » sont supprimés du sigle EIIL, dont le nom officiel devient désormais « l’État islamique », a ajouté Cheikh Adnani. Il a affirmé que le califat était « le rêve de tout musulman » et « le souhait de tout jihadiste ».

Rêve et souhait dont les Américains et les Occidentaux ont permis la réalisation…

Source

L’Arabie Saoudite expulse les étrangers ne respectant pas le ramadan

Pendant le mois du ramadan, les croyants s’abstiennent de boire, de manger, de fumer et d’avoir des relations sexuelles, du lever jusqu’au coucher du soleil. En Arabie Saoudite, gardienne des lieux saints de l’islam, les non-musulmans doivent respecter le ramadan sous peine de se voir expulser.

Dans un communiqué, le ministère saoudien de l’Intérieur est strict et sans ambages à l’égard des résidents non-musulmans qui boivent, mangent, fument ou mâchent un chewing-gum en public, dans les centres commerciaux, dans la rue ou sur le lieu de travail durant le ramadan. Et gare au contrevenant. Les sanctions sont sans appel : rupture du contrat de travail et expulsion du royaume.
Toutes les sociétés ont reçu ce communiqué ces derniers jours. Elles se doivent d’en informer leurs salariés. Près de 9 millions de travailleurs étrangers, essentiellement asiatiques, sont concernés par ces mesures drastiques. Alors pour éviter de se faire prendre, tout en respectant les collègues du bureau pratiquant le jeûne, certains tirent sur leur cigarette en cachette, ou se désaltèrent, d’autant que le thermomètre atteint des températures insolentes avec 52 degrés dans la journée.

Rappelons qu’en Arabie Saoudite, l’islam est la seule religion pratiquée dans tout le royaume. Les autres cultes sont interdits !

Source : rfi.fr

Islamisation : les arènes de Barcelone bientôt transformées… en mosquée ?

Par Joris Karl

Les signes du basculement se multiplient ces derniers mois. L’islam s’installe dans la vieille Europe comme un malotru dans votre salon, sans que vous l’ayez invité. Hier je passais chez Carrefour : un énorme rayon « spécial ramadan » était installé à l’entrée du magasin. Ça devient banal, vous me direz. On s’endort, on s’endort, l’islamisation culturelle imprègne peu à peu la société française, servie – comme depuis le début de l’immigration invasion – par le capitalisme sans patrie, sans valeurs.

Mais la nouvelle venue d’Espagne va peut-être nous réveiller. L’émir du Qatar, Tamim ben-Hamad al-Thani, propose en effet de racheter les célèbres arènes de Barcelone pour en faire… une gigantesque mosquée ! C’est une pluie d’euros qui va tomber là où jadis l’homme affrontait la bête dans un rituel ancestral. L’émirat, qui finance déjà le club du FC Barcelone, annonce 2,2 milliards d’euros et cinq ans de travaux pour construire la troisième mosquée de l’islam dans l’enceinte de la « Monumental » ! Elle pourrait contenir 40.000 fidèles d’après les informations données ce 24 juin par la presse espagnole, et outre le lieu de culte, comporterait des salles d’expositions et un centre d’études coraniques pour 300 élèves.

Lire la suite sur bvoltaire.fr

Jihad : deux ou trois « Français » partent chaque jour en Syrie

Call of Syria jihadLe directeur de la police de l’air à l’aéroport d’Orly affirme que des Français partent tous les jours vers la Turquie en vue de rejoindre la Syrie.

« Sur les vols vers la Turquie, nous avons presque à chaque fois des signalements de personnes motivées par le jihad », révèle à RTL Pierre-Henri Digeon, le directeur de la police de l’air et des frontières de l’aéroport d’Orly. « La problématique est réelle et elle ne s’est pas tarie, affirme-t-il. Cela peut représenter deux ou trois personnes par jour. »

L’aéroport d’Orly est la principale porte de sortie pour les candidats « français » au jihad, qui empruntent les vols low-cost pour la Turquie, avant de rejoindre la Syrie. « On les détecte souvent parce qu’ils n’ont qu’un billet simple, explique Pierre-Henri Digeon. Ils n’ont pas beaucoup d’argent et la durée du séjour est indéfinie. »
Mais tous ces candidats présumés au jihad ne sont pas interceptés pour autant. Ceux qui n’ont pas commis de délit en France, par exemple recruter ou inciter au terrorisme, sont simplement interrogés et signalés afin d’être repérés au retour. Les mineurs, sur lesquels l’attention est maximale, sont quant à eux remis à leurs parents.

Source : rtl.fr

Argenteuil (95) : une adolescente de 14 ans est partie en Syrie

US islamSarah, 14 ans, est partie de chez elle à Argenteuil, mercredi à 8 h 30, comme si de rien n’était. Le soir, comme elle ne rentrait pas, ses parents se sont inquiétés et ils ont trouvé une lettre dans laquelle l’adolescente explique partir en Syrie pour se rapprocher de Dieu.

La jeune fille qui avait quitté le domicile familial tôt le matin, a envoyé un dernier texto à ses parents mercredi vers 17 heures. Elle avait aussi laissé une lettre que les parents ont trouvée vers 19 heures et qu’ils ont apportée au commissariat d’Argenteuil (Val-d’Oise). La police judiciaire de Pontoise est saisie. La jeune fille est recherchée.
Mercredi soir déjà, son portable ne bornait plus en France. Elle a donc quitté le territoire mais personne ne sait pour l’instant dans quel pays elle se trouve.
La famille de cette adolescente est musulmane mais pas intégriste. Les parents ont expliqué avoir remarqué ces derniers temps un changement du comportement de leur fille. Elle s’était renfermée, elle parlait de plus en plus de religion mais ils étaient loin d’imaginer qu’elle pourrait décider de partir en Syrie.

Source : francebleu.fr

Les jihadistes menacent l’Irak et toute la région

Le résultat de la savante politique néo-con US au Moyen-Orient : 11 ans après la chute de Saddam Hussein, c’est le chaos islamiste !

La débandade des forces de Bagdad est impressionnante depuis le lancement, vendredi, de l’offensive de l’État islamique en Irak et au Levant, ex-franchise d’al-Qaïda. Mardi, l’EIIL a pris, pour la première fois, le contrôle d’une région entière, celle de Ninive, dont la capitale, Mossoul, est la deuxième ville du pays. Un tiers des habitants, soit 500 000 personnes, ont fui la ville où l’eau et l’électricité sont coupées.

Une cinquantaine de Turcs, dont le consul, ont été pris en otage à Mossoul. L’EIIL aurait mis la main sur des armes lourdes et d’importantes sommes d’argent. L’EIIL vient de prendre la ville de Tikrit, au nord de Bagdad. S’étant emparé depuis le début de l’année de larges secteurs de la région d’Al-Anbar, dans l’ouest, et de celles de Kirkouk et Salahedine, l’EIIL sunnite menace l’Irak, majoritairement peuplé de chiites, d’éclatement, et contrôle d’ores et déjà un territoire supérieur à celui de Bachar el-Assad en Syrie, puisque l’EIIL a aussi pris la plus grande part de l’est de ce pays.

L’EIIL aspire à fonder un État islamique à cheval sur l’Irak et la Syrie. Crée en 2006 comme une franchise d’al-Qaïda, l’EIIL s’est autonomisé depuis lors vis-à-vis de la nébuleuse terroriste, dont elle affronte d’ailleurs la filiale syrienne, al-Nosra. Damas est, comme Bagdad, un allié de l’Iran chiite.

A Bagdad justement, le gouvernement chiite de Nouri al-Malilki a appelé le Parlement à décréter l’état d’urgence. Il semble désemparé devant l’offensive éclair de l’EIIL, qui se dit prêt à marcher sur Bagdad. L’EIIL maîtrise, il est vrai, les techniques de guérilla urbaines et d’attentats à l’explosif, et profite de la désertion d’unités entières de l’armée régulière. Elle peut aussi compter sur l’appui de tribus sunnites réprimées par les milices chiites de Bagdad.

Le régime irakien a appelé les peshmerga kurdes, qui échappent à son contrôle dans le nord du pays, à s’allier avec l’armée régulière pour combattre l’EIIL. Les autorités kurdes contrôlent des zones pétrolières, et n’ont pas fait connaître leur position. Quant aux États-Unis, dont l’armée a quitté l’Irak il y a 30 mois, ils se sont engagés à fournir toute l’aide nécessaire pour contrer cette « agression» qui constitue « non seulement une menace pour la stabilité de l’Irak mais aussi pour toute la région ».

Source : lesechos.fr