Louis Aliot FN - Le Grand Journal Canal Plus 14 octobre 2013

Louis Aliot : « Zemmour a toute ma sympathie face à la meute ! »

Dans un entretien au quotidien italien Corriere della Sera, Eric Zemmour a tenu, fin novembre, des propos sur les musulmans qui ont fait une nouvelle fois polémique. Scandale dans le scandale, le terme « déportation » retranscrit dans l’article mais non employé par l’essayiste, cristallise aujourd’hui les critiques. Les réactions du socialiste Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen, personnalité politique de 2014 pour les Français

La présidente du Front national est la personnalité qui a le plus marqué l’année politique 2014, selon notre sondage OpinionWay. Marine Le Pen remporte également la palme de la meilleure opposante à François Hollande. Marine Le Pen termine l’année sur une énième bonne nouvelle. Après sa série de succès électoraux Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - europeennes 2014

Marine Le Pen : « Il faut sortir de l’OTAN ! »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée de Guillaume Durand sur Radio Classique et LCI. Il a été question de la triche de Nicolas Sarkozy lors de la dernière présidentielle, de l’affaire Bygmalion, du financement des partis politiques, du mode de scrutin antidémocratique, de l’OTAN (et des pays Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot :  » Le parti socialiste est à côté de la plaque, ils sont dans le déni de réalité »

Louis Aliot, vice-président du Front national, est l’Invité matin de RFI. Il commente au micro de Frédéric Rivière, l’actualité politique nationale marquée entre autres, par le meeting le mercredi 27 novembre, du parti socialiste contre la montée du racisme en France. «Les actes de racisme en France c’est 0,04% de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen sur NC 1ere 15032013

Marine Le Pen sur euronews : « Je prépare le grand basculement démocratique qui interviendra à la prochaine élection présidentielle »

Elle est présidente du Front National depuis 2011 et vient d’être réélue triomphalement avec 100% des suffrages exprimés lors du dernier congrès du FN à Lyon. Le Front National a obtenu le plus de sièges en France lors des dernières élections européennes et plus que jamais, 2017, Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Nous nous battons pour gagner ! »

En direct de Lyon et à l’issue du discours de clôture du XVe Congrès du Front National, la présidente Marine Le Pen était l’invitée du 20H de France 2 présenté par Laurent Delahousse. Elle a notamment commenté le « bilan très lourd et très mauvais » de Nicolas Sarkozy et de François Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Religion

La procédure lyonnaise conduite contre Marine Le Pen, annulée

6515-marine_lepen_3

Communiqué du Front National

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon, par un arrêt de ce jour, vient d’annuler la procédure suivie contre Marine Le Pen à la suite des propos qu’elle avait prononcé en 2011 au sujet des prières musulmanes dans la rue.
La chambre a constaté que l’association qui avait déposé plainte, était radicalement irrecevable à le faire.
Cette annulation rejoint le fond : Marine Le Pen n’avait clairement commis aucune infraction pénale.
Surtout cette décision est l’occasion de dénoncer à nouveau le fait qu’une procédure d’instruction ait pu être ouverte par un procureur, en l’espèce celui de Lyon, à la suite d’une plainte frauduleusement déposée par une association bidon.
Il s’est agit, à nouveau, d’une tentative scandaleuse d’empêcher la libre expression politique de la présidente d’un des principaux partis politiques français.
Il devient tout à fait inacceptable que la liberté d’expression politique puisse être laissée aux mains d’associations pour certaines fantoches, pour la plupart politisées et ne vivant que grâce à l’argent des contribuables.

Discours de François Hollande sur l’immigration : encore les niaiseries immigrationnistes de l’UMPS

Marine Patriotes1

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

Mis en place par l’UMP, inauguré par le PS, le musée de l’immigration est le symbole par excellence de la politique de l’UMPS en matière d’immigration, conduite en France depuis 30 ans.

Il rappelle toutes les niaiseries immigrationnistes qui ont dominé l’UMPS dans les discours comme dans les politiques très concrètement menées. En un mandat, Nicolas Sarkozy s’est ainsi illustré par l’entrée légale d’un million d’étrangers supplémentaires, donnant à l’immigration un caractère plus massif que jamais. Un rythme bien évidemment suivi par François Hollande depuis deux ans et demi.

Ce sont donc les mêmes poncifs habituels que l’on a entendus dans la bouche du Président de la République, la même logorrhée ultra-immigrationniste, au mépris de la réalité quotidienne que vivent les Français, et des drames multiples liés à l’immigration massive.

Les Français ne demandent pas un musée de l’immigration à la gloire d’un phénomène qui, entre autres maux, est responsable d’un mal-vivre ambiant, d’un appauvrissement et d’une insécurité grandissante ; ils souhaitent au contraire que l’immigration soit mise au musée, comme une politique du passé et non une sombre perspective d’avenir.

Comme l’immense majorité des Français, le Front National demande la fin de l’immigration massive dans notre pays. Il convient pour cela de retrouver des frontières nationales et de sortir de l’espace Schengen, qui n’a fait qu’amplifier les flux migratoires (en particulier l’immigration clandestine) ; il convient également de réformer le code de la nationalité et d’abolir le droit du sol. Une telle politique suppose, notamment, de mettre fin au regroupement familial, ainsi qu’à toutes les incitations sociales à l’immigration massive, par l’instauration de la priorité nationale.

71% des Français favorables aux crèches de Noël dans les bâtiments publics

Noel Jesus

Les Français sont majoritairement « plutôt favorables » (71%) à la présence de crèches de Noël dans les administrations et les bâtiments publics, selon un sondage Ifop pour Dimanche Ouest France.

Interrogés sur ce sujet, 71% se disent « plutôt favorables, car cela constitue plus un élément de tradition culturelle qu’un symbole chrétien ».

Lire la suite sur lenouvelobs.com

Extension de la laïcité à l’ensemble de l’espace public : les Français pleinement d’accord avec le Front National

Front National  Flamme FN

Communiqué du Front National

D’après une étude Sociovision parue dans la presse, les Français sont de plus en plus attachés à la laïcité en tant que valeur essentielle au vivre ensemble, et même très majoritairement favorables à l’extension de ses principes à l’ensemble des espaces ouverts au public : c’est à dire les transports, la rue et surtout le monde du travail.

82% des sondés se disent ainsi opposés au port des signes religieux au travail, et 70% défavorables à l’aménagement spécifique du temps de travail en fonction de la religion.

L’Etat ne peut pas laisser les entreprises gérer seules l’explosion des revendications politico-religieuses, qui empoisonnent les rapports entre personnes et nuisent à l’activité des entreprises. Il doit donc légiférer et imposer la laïcité partout.

Les résultats de cette étude sont à mettre en perspective avec les efforts acharnés du Front National pour réclamer le respect de la loi de 1905, notamment en ce qui concerne le financement détourné des lieux de culte par certaines collectivités locales, et en faveur de l’extension de la loi de 2004 sur l’interdiction des signes religieux à l’école à l’ensemble de l’espace public.

Les évolutions de notre société et la montée des revendications politico-religieuses doivent évidemment aboutir à une évolution de la loi. Il en va de la survie de notre pacte républicain et de l’unité de la Nation autour de valeurs communes, heureusement encore très majoritairement partagées par les Français.

Turquie : pour Erdogan, les femmes ne peuvent pas être égales aux hommes !

Le président islamiste (présenté par la désinformation bienpensante comme islamo-conservateur, note NPinfo) turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lundi sans détour que les femmes ne pouvaient pas être naturellement égales aux hommes et a critiqué vertement les féministes, les accusant d’être opposées à la maternité.

« Notre religion (l’islam) a défini une place pour les femmes (dans la société) : la maternité », a lancé M. Erdogan à Istanbul devant un parterre très largement féminin réuni pour un sommet sur la justice et les femmes.
« Certaines personnes peuvent le comprendre, d’autres non. Vous ne pouvez pas expliquer ça aux féministes parce qu’elles n’acceptent pas l’idée même de la maternité », a-t-il ajouté.
Sur sa lancée, le chef de l’État a assuré qu’hommes et femmes ne pouvaient pas être traités de la même façon « parce que c’est contre la nature humaine ».
« Leur caractère, leurs habitudes et leur physique sont différents (…) vous ne pouvez pas mettre sur un même pied une femme qui allaite son enfant et un homme », a-t-il insisté.
« Vous ne pouvez pas demander à une femme de faire tous les types de travaux qu’un homme fait, comme c’était le cas dans les régimes communistes », a également estimé le président Erdogan, « vous ne pouvez pas leur demander de sortir et de creuser le sol, c’est contraire à leur nature délicate ».
Le parti de M. Erdogan, qui dirige sans partage la Turquie depuis 2002, est régulièrement accusé par ses détracteurs de dérive autoritaire et de vouloir islamiser la société turque, notamment en limitant les droits des femmes.
L’actuel président, qui a dirigé le gouvernement pendant onze ans avant son élection à la tête de l’État en août, a suscité à de multiples reprises la colère des mouvements féministes turcs en tentant de limiter, sans succès, le droit à l’avortement et en recommandant aux femmes d’avoir au moins trois enfants.

Source : ouest-france.fr

Irak : Daech vend les femmes chrétiennes ou yézidies entre 35 et 138 euros !

Une agence de presse irakienne s’est procurée un document de l’organisation État Islamique (Daech) fixant le prix des esclaves sexuelles chrétiennes ou yézidies.

C’est un document effroyable. L’agence de presse irakienne Iraqinews est parvenue à se procurer une liste établie par l’organisation État Islamique, fixant le prix de vente des femmes yézidies ou chrétiennes en tant qu’esclaves. Selon leur âge, les femmes peuvent être achetées pour un prix variant de 35 à 138 euros. Selon les prix fixés par l’organisation, une fillette âgée de 1 à 9 ans coûterait 200.000 dinars (soit 138 euros), une fille de 10 à 20 ans 150.000 dinars (104 euros), une femme entre 20 et 30 ans 100.000 dinars (69 euros), une femme entre 30 et 40 ans 75.000 dinars (52 euros) et une femme âgée de 40 à 50 ans 50.000 dinars (35 euros).

Le document précise par ailleurs qu’il est interdit d’acheter plus de trois femmes, sauf pour les étrangers comme les Turcs, les Syriens ou les Arabes du Golfe. Tout aussi troublant, l’État islamique ajoute au tableau des prix une analyse de marché : «Le marché des femmes et des butins de guerre a connu une très nette baisse qui pourrait affecter défavorablement les revenus du groupe État Islamique ainsi que le financement des moudjahidines».

L’organisation État Islamique, dont plusieurs marchés aux esclaves ont été reportés à Mossoul en Irak ou Racca en Syrie, a déjà justifié le kidnapping de femmes et leur esclavage, en se référant à la théologie islamique. «Chacun doit se rappeler que mettre en esclavage les familles d’infidèles et marier leurs femmes est un aspect fermement établi de la charia, ou loi islamique», déclarait l’organisation dans une publication en ligne.

Source : leparisien.fr

Insécurité : le ministre socialiste de l’Intérieur en appelle au communautarisme islamique

Louis Aliot - Jeanne d'ArcCommuniqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

Dans une émission du Figaro Monsieur Dalil Boubakeur a déclaré que le ministre de l’Intérieur aurait demandé aux responsables de la communauté musulmane d’aider les pouvoirs publics pour établir la sécurité en France.

Si cette affirmation s’avérait être exacte, elle démontrerait l’état d’affaiblissement de notre République et l’affaissement de l’autorité de l’État sous la pression de l’insécurité liée à l’immigration.

Nous demandons au ministre de l’Intérieur de s’expliquer au plus vite sur cette révélation et condamnons cette initiative désastreuse pour la cohésion nationale.

Le Front National dénonce ce communautarisme d’État contraire aux lois de notre République et appelle les citoyens à sanctionner une classe politique dépassée par les événements.

Marcelo Bielsa pour le ballon rond et le pape pour la foi

Par Philippe Bilger

Il n’y a pas que ces deux-là. Mais si seulement ils pouvaient être encore plus contagieux !

Je sais bien qu’il existe une multitude de niveaux et d’étapes entre l’être et le néant, entre certains êtres d’exception et le néant d’autres. La médiocrité, l’excellence, le convenable ou l’insuffisance trouvent de quoi se loger dans cet immense contraste.
[..]
J’ai choisi à dessein deux exemples contrastés, l’un dans le profane, l’autre dans le sacré.
Depuis que Marcelo Bielsa est l’entraîneur de l’équipe de football de Marseille, quasiment avec les mêmes joueurs, son groupe, avec un grand gardien comme capitaine, en est à sa huitième victoire d’affilée et aujourd’hui il n’est pas inconcevable de supputer une lutte dans le championnat de France dont le PSG ne sortira pas forcément vainqueur.
Il est incontestable que tout ce qui a permis à cette équipe de se montrer sous un autre visage que l’an passé est dû aux principes, à la rigueur et à la personnalité atypique et très compétente de cet entraîneur argentin qui ne passe jamais quelque part en laissant les choses en l’état. Il y a des êtres qui commentent et parasitent le réel et d’autres qui le transforment de fond en comble.

Lire la suite sur bvoltaire.fr

Cachez ce voile… Avec lui la laïcité a du vent dans l’aile

Gilbert CollardBillet d’humeur de Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine élu dans le Gard

Tissu léger, mais armure évidente d’une propagande religieuse qui s’affiche, désormais, un peu partout, comme une provocation à l’idéal de laïcité et de liberté de la femme.

Anecdotique, dirait le ministre des Relations avec le Parlement, puisque tout est anecdotique pour lui, même le fait que des hommes vêtus de djellabas, barbus comme Landru, s’entraînent aux cris d’Allah Akbar, avec des armes factices dans un parc public de Strasbourg, disant vouloir venger leurs morts, et cela sans aucune sanction. Elle est pas belle, la France.

Anecdotique, qu’une étudiante à la Sorbonne assiste aux travaux dirigés couverte d’un voile qui enveloppe ses cheveux ? Anecdotique, qu’une étudiante à Sciences-Po d’Aix-en-Provence suive les cours ensevelie dans une labyrinthique tenue noire qui la couvre intégralement, à l’exception du visage ? Ainsi la loi vestimentaire qui interdit de dissimuler son visage dans les lieux publics est respectée, tout en étant ridiculisée !

À la Sorbonne, l’enseignante ose demander à l’étudiante si elle compte garder « son truc », formulation un peu excessive, certes, mais franche. Elle ajoute, aggravant son cas que ce voile la dérange et qu’elle est là pour « l’aider à l’insertion professionnelle », « pour laquelle ce vêtement lui posera des problèmes. » Qui peut dire que l’observation n’est pas raisonnable ? Ne tenant aucun compte de l’observation la militante du voile argumente fièrement qu’elle possède le droit de ne pas rester tête nue, ce qui est vrai ! Le professeur lui demande alors de choisir un autre groupe… Crime de lèse-majesté du voile, l’envoilée se prétend « humiliée » ! Que vont faire nos couilles molles ? Devinez… Le président de la Sorbonne reçoit personnellement en personne la victime humiliée et présente au nom de l’Université ses excuses… Oui, ses excuses ! L’agenouillement des nouilles ne suffit pas, l’offensée voilée et culottée exige une sanction ! Pourquoi se priver ? Le président s’en sort par une pirouette juridique arguant que l’enseignante allergique a mal interprété la loi de 2004 qui interdit le port des signes religieux dans les écoles, les lycées, les collèges, mais pas dans les universités.

Lire la suite

«HalalTest» : un bâtonnet pour détecter la trace de porc dans un plat

Ils ont voulu un produit aussi simple qu’un test de grossesse. Bientôt mis sur le marché, le HalalTest est un bâtonnet chimique qui détecte la présence de produits interdits par le religion musulmane comme l’alcool et le porc.

Au contact de l’eau tiède et d’un échantillon du plat, les musulmans pratiquants pourront savoir si le contenu de leur assiette a été au contact d’un ingrédient impur ou «haram» .

«Une première barre se dessine alors sur la bandelette… Et, si une deuxième apparaît, c’est que le mélange contient du porc» explique Abderrahmane Chaoui, au Nouvel Observateur qui a repéré cette innovation.

Lire la suite sur leparisien.fr

Seine-Saint-Denis : 200 musulmans ont prié dans la rue à Montfermeil

Ce vendredi en début d’après-midi, l’avenue Jean-Jaurès à Montfermeil (Seine-Saint-Denis) a été coupée à la circulation par plus de 200 fidèles musulmans qui ont étalé des bâches dans la rue, se sont déchaussés et se sont assis sur ces bâches à l’heure de la prière. Des policiers municipaux et nationaux sont présents. Peu avant 15 heures, les fidèles ont commencé à replier les bâches.

Il y a une semaine, l’association cultuelle des musulmans de Montfermeil (ACMM) a commencé à détruire les extensions bâties sans autorisation en 2009 sur le terrain du pavillon qui sert de mosquée à la communauté. Cette démolition a été ordonnée par la cour d’appel de Paris, qui avait laissé six mois à l’association pour se conformer à la décision. L’ACMM, qui a obtenu un permis de construire pour une vraie mosquée, compte installer un chapiteau provisoire pour accueillir les fidèles, une fois les extensions détruites.

En attendant, elle demande à la mairie de lui prêter le gymnase pour la prière du vendredi. Le maire (UMP) Xavier Lemoine nous a expliqué la semaine dernière que les structures municipales étaient occupées par les élèves et les associations et qu’il ne pouvait pas les prêter pour la prière.

Lire la suite sur leparisien.fr

Saïd Arif ou l’islamiste globe-trotter…

Pierre Cheynet (vignette)Communiqué de Pierre Cheynet, secrétaire départemental du FN de Haute-Loire, conseiller municipal d’Aurec-sur-Loire, conseiller communautaire Loire-Semène

On a appris dernièrement que le terroriste islamiste Saïd Arif, qui s’était évadé l’an dernier d’un charmant hôtel de Haute-Loire où il coulait des jours paisibles en résidence prétendument surveillée, se trouverait depuis plusieurs mois en Syrie aux côtés des combattants de l’État islamique.

Ce énième épisode d’un feuilleton qui n’a que trop duré, montre à quel point la France est vulnérable face au danger islamiste, quelques jours à peine après l’exécution sordide de notre compatriote Hervé Gourdel.

Devant la recrudescence d’actes terroristes, le Front National de Haute-Loire réclame un renforcement immédiat de la surveillance et de la lutte contre les filières islamistes. Il s’étonne par ailleurs du silence du député Laurent Wauquiez, qui contrairement à certains de ses collègues élus, n’a jamais jugé bon de réagir à cette évasion rocambolesque, qui avait mis en lumière de nombreuses failles dans la lutte contre les réseaux jihadistes.

 

Syrie : un père franciscain et plusieurs chrétiens enlevés par des jihadistes

La Custodie* de Terre sainte confirme dans un communiqué publié mardi 7 octobre, l’enlèvement dans la nuit du 5 octobre du Père Hanna Jallouf, franciscain et curé de la paroisse de Qnayeh (nord-ouest de la Syrie).

Qnayeh est un village chrétien de la vallée de l’Oronte, dans le nord-ouest de la Syrie, non loin de la frontière avec la Turquie. Les franciscains de la Custodie de Terre sainte y sont présents depuis plus de 125 ans, rappelle l’agence vaticane Fides : « Avant le début du conflit, le couvent, le centre des jeunes, la crèche et le dispensaire de Qnayeh, géré par les religieuses franciscaines, constituaient, comme ils le sont encore aujourd’hui, le centre de la vie du village. Le Père Jallouf animait avec enthousiasme les activités paroissiales, l’oratoire, les initiatives estivales et les journées de retraite et de spiritualité ».

Avec « plusieurs hommes de ce village chrétien », le Père Jallouf aurait été enlevé par des « brigades liées au Front al-Nosra », précise la Custodie. Par chance, les sœurs franciscaines qui étaient dans le couvent ont pu se réfugier, elles, dans des maisons du village. « Nous ne sommes pas en mesure de dire où se trouvent le Père Hanna et ses paroissiens, nous n’avons aucune possibilité de contact avec eux ou avec leurs ravisseurs », déplore la Custodie.

Deux évêques – Mgr Yohanna Ibrahim, évêque syrien orthodoxe d’Alep, ainsi que Mgr Boulos Yazigi, évêque grec orthodoxe de la même ville, les deux principales confessions chrétiennes de Syrie – sont par ailleurs aux mains des rebelles syriens depuis le 22 avril 2013. Ils ont été enlevés, alors qu’ils tentaient d’obtenir la libération de deux prêtres. Le Père Paolo Dall’Oglio, prêtre jésuite, a, lui, disparu en août 2013 alors qu’il était parti négocier la libération d’otages syriens et occidentaux à Rakka (nord-est).

Source : la-croix.com

*Une custodie dans la famille franciscaine est une sous-province dépendant d’une province, ou territoire d’activité des Franciscains, où sont regroupés couvents et institutions de l’Ordre. La plus importante d’un point de vue historique et symbolique est la custodie franciscaine de Terre sainte ou custodie de Terre sainte. (voir ici)

A Sciences-Po Aix, polémique entre un enseignant et une étudiante islamiste voilée

ilaicitevoile2c4306Durant un cours d’histoire, un enseignant a pointé du doigt une étudiante voilée, voyant en elle « un cheval de Troie de l’islamisme ».

Un enseignant de l’Institut d’études politiques (IEP) d’Aix peut-il désigner en plein cours d’histoire, comme cela s’est passé hier, une étudiante voilée comme un symbole d’entorse à la laïcité voire « un cheval de Troie de l’islamisme » ?

C’est l’amère expérience qu’a faite cette jeune étudiante de première année de l’IEP d’Aix. Qui, pour trancher le débat d’entrée, avec son voile ne cachant pas son visage et sa robe longue est parfaitement dans son droit : la loi de mars 2004 interdit strictement tout port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, mais n’est pas aussi restrictive dans l’enseignement supérieur.

Et si cette grande maison n’avait auparavant jamais accueilli de femme voilée, cela ne suffit pas à expliquer le dérapage du professeur Jean-Charles Jauffret. Ni même les convocations qu’a assignées le professeur – « un personnage », dit-on en souriant dans les couloirs – pour pointer sa désapprobation sur la tenue de cette étudiante. L’enseignant, que nous n’avons pas pu joindre hier, est un spécialiste de l’histoire militaire. Elle, discrète, qui ne cherche pas la polémique, et a réussi le concours dans le cadre du programme « Égalité des chances » est un peu dépassée par les événements. Une partie des étudiants, solidaires, a quitté l’amphithéâtre en signe de désapprobation.

Lire la suite sur La Provence

En Picardie, on fabrique du dentifrice halal !

Communiqué de Mylène Troszczynski, députée française au Parlement européen, conseillère régionale de Picardie

On apprend aujourd’hui que du dentifrice halal est fabriqué par une grande multinationale, Unilever, proche de Compiègne dans l’Oise.

Pour permettre la fabrication de ce dentifrice, la multinationale a nettoyé sept fois la ligne de production qui sera exclusivement consacrée au halal et a remplacé les capsules de graisse de porc contenues dans le dentifrice par des capsules de graisse de poisson.

Ce dentifrice aux vertus régénératrices de l’émail des dents est, pour le moment, seulement commercialisé au Royaume-Uni ; sans que la communication de l’aspect halal du produit n’eut été faite. Nos voisins, de l’autre côté de la Manche, ont donc consommé du halal sans le savoir.

Comme les marchés français et brésilien sont eux aussi visés, il est à craindre que nous ne soyons, nous aussi, pas informés de l’aspect religieux de ce dentifrice.

Cette façon de procéder n’est évidemment qu’une énième tromperie du consommateur, comme l’avait déjà dénoncé Marine Le Pen, en 2012, au sujet d’abattoirs ne pratiquant qu’exclusivement des abattages rituels sans en informer le consommateur et mettant ainsi en place l’impôt islamique.

Le Front National réclame la traçabilité des produits et l’information du consommateur, notamment par l’étiquetage de tous les produits et plus seulement des produits carnés.