Marine Le Pen

Marine Le Pen : « On a laissé sur notre territoire un fondamentalisme qui s’est organisé et qui s’est appuyé sur la complicité de nos dirigeants successifs »

Marine Le Pen, présidente du Front national et députée française au Parlement européen, était l’invitée politique de Sud Radio, ce mercredi 19 novembre. Elle est revenue sur l’identification d’un Français parmi les bourreaux possibles de Peter Kassig en Syrie, de même que sur ces filières « françaises » qui partent faire le Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot FN - Le Grand Journal Canal Plus 14 octobre 2013

Louis Aliot (FN) sur les révélations Fillon-Jouyet : « Cette affaire met en scène l’UMPS »

Tous les lundis à 8 h 30, metronews s’associe à France Bleu 107.1 pour interviewer un invité politique. Cette semaine, Louis Aliot, vice-président du Front national et député français au Parlement européen, a répondu aux questions de Sylvain Tronchet et de Vincent Michelon. « L’affaire Jouyet-Fillon rejaillit sur l’image… par francebleu1071 Lire l'intégralité de l'article

Marion Marechal Le Pen - Bourdin direct mai 2014

Marion Maréchal Le Pen (FN) veut la dissolution des groupes d’extrême gauche

Invitée à débattre sur France Info dans l’émission « L’interview politique » de Jean-François Achilli, Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front National élue dans le Vaucluse, a critiqué sans détours la politique du ministre socialiste de l’Intérieur, après le drame de Sivens et a demandé à ce que les groupes Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen invitee TF1 120913

Une politique de l’emploi radicalement différente est une obligation économique et financière mais également morale

Ce texte de Marine Le Pen a été proposé au Figaro, au Monde, au Parisien et à La Tribune. Aucun de ces journaux n’a voulu le publier. Le chômage de masse coûte 100 milliards d’euros par an à l’État : plus que le déficit public ! Année après année, mois Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen à Calais contre le « désespoir » de la population concernant l’immigration clandestine

Marine le Pen, la présidente du Front national, députée française au Parlement européen, était à Calais où elle est allée à la rencontre des populations françaises qui sont dans une situation de désespoir face à une immigration clandestine en pleine expansion alors que l’UMPS a toujours joué la politique de Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - depute FN Europeennes 2014 - Europe-1

Louis Aliot : « Le FN s’adresse aux Français, y compris ceux de confession musulmane »

Louis Aliot, vice-président du Front National, député français au Parlement européen, était l’invité de L’interview politique du week-end sur Europe 1. Il était interrogé par Maxime Switek sur l’actualité du moment et, notamment, sur le cas Maxence Buttey, cet élu FN converti à l’islam qui s’est vu suspendre de ses Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Désinformation / Médiamensonges

Ukraine / MH17 : vers la vérité ?

Eureka ! La puissante Amérique à la preuve de l'implication de Poutine !

Eurêka ! La puissante Amérique a la preuve de l’implication de Poutine ! La CIA et le SBU viennent de fournir aux enquêteurs cette photo compromettante et qui est LA preuve irréfutable.

Par Jacques Sapir

Plus le temps passe et plus les questions posées par le crash du vol MH17 se font pesantes. Désormais, le grand journaliste américain Robert Parry, l’homme qui révéla entre autres les opérations illégales de l’époque Reagan (la filière Iran-Contra), vient de publier sur le site de sa fondation [1] plusieurs articles importants, mettant en cause soit l’armée ukrainienne[2], soit un mystérieux « défecteur » de cette armée[3]. On peut donc tenter de reformuler précisément ces questions. Mais, pour cela, il faut commencer par savoir de quoi l’on parle.

[...]

Le gouvernement américain soutient que c’est un missile sol-air, tiré depuis la zone sous le contrôle des insurgés, qui est responsable de cette catastrophe. Il prétend avoir des clichés par satellite. La batterie de missile serait venue de Russie quelques jours avant le tir. Mais, la distance entre le point probable d’impact du missile et celui de l’écrasement du MH17 rend cette hypothèse très peu probable. De plus, les opérateurs insurgés n’ont pu être mis au courant des procédures minimales pour tirer le missile en si peu de temps. Il faut plusieurs semaines pour former, même sommairement, des opérateurs. Certes, il est parfaitement possible que ces opérateurs aient été sommairement entraînés en Russie, mais cela implique un délai d’au moins 15 jours et plus probablement de 21 jours, et place la date de décision de livrer une batterie de SAM-17 aux insurgés vers le 25 juin, dernier délai. Ce n’est pas complètement impossible, mais rien, dans les combats qui avaient lieu à l’époque, ne justifiait la livraison de ce type de matériel. Nous sommes face à deux incohérences.

Robert Parry fait, quant à lui, mention d’une source à la CIA, qui lui aurait indiqué que le missile aurait été tiré par des soldats ukrainiens, loyaux a gouvernement de Kiev, qui auraient été en état d’ébriété au moment du tir :

« …the initial assessment was that the troops were Ukrainian soldiers. There also was the suggestion that the soldiers involved were undisciplined and possibly drunk, since the imagery showed what looked like beer bottles scattered around the site, the source said[5] »

Le Los Angeles Times de mardi 22 juillet signale la possibilité que : “U.S. intelligence agencies have so far been unable to determine the nationalities or identities of the crew that launched the missile. U.S. officials said it was possible the SA-11 [anti-aircraft missile] was launched by a defector from the Ukrainian military who was trained to use similar missile systems. [6]». Autrement dit, ce serait un « défecteur » de l’armée ukrainienne qui aurait tiré le missile, depuis une zone contrôlée par l’armée de Kiev. Notons que ceci résoudrait la contradiction sur la distance entre la zone d’impact du missile et la zone ou s’est écrasé le MH17.

Par ailleurs, des rumeurs font état d’avions de combat ukrainiens qui auraient escorté le MH17, et on ne peut exclure que l’un d’entre eux l’ait abattu.

[...]

__________

[5] http://consortiumnews.com/2014/07/20/what-did-us-spy-satellites-see-in-ukraine/ p.3.

[6] http://consortiumnews.com/2014/07/22/the-mystery-of-a-ukrainian-army-defector/ p.3.

Lire l’article en entier

Réaction de Marine Le Pen à la tragédie du vol Malaysia Airlines en Ukraine

mlpcontenteCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Face à l’épouvantable tragédie de la disparition du vol MH17 dans l’espace aérien ukrainien, le Front National adresse ses condoléances aux familles des nombreuses nations frappées par cette tragédie. A cette heure, l’on ne sait pas encore si des Français figurent parmi les victimes de ce vol affrété conjointement par Air France KLM et Malaysian Airlines et notre inquiétude est celle de tous les Français.

De nombreuses interprétations fleurissent déjà dans les médias, dont beaucoup semblent vouloir accuser les séparatistes de Donetsk ou même la Russie et exonérer donc les forces armées ukrainiennes. J’appelle à la plus grande prudence quant à toute conclusion hâtive car chacun sait que la guerre de l’information, et donc de la désinformation, est partie intégrante des conflits modernes. Chacun sait aussi que des calculs géopolitiques peuvent aussi parfois miser sur la « stratégie de la tension ».

Face aux drames, qui suscitent l’émotion jusqu’à brouiller la raison, le Front National n’a de cesse d’appeler au discernement, comme il refuse le manichéisme et la manipulation des opinions publiques. Ce fut vrai dans les conflits d’Irak, de Yougoslavie, de Libye, de Syrie, c’est encore vrai à propos de l’Ukraine.

C’est la raison pour laquelle, le Front National demande une enquête internationale sérieuse, seule capable d’établir la vérité et les responsabilités engagées dans cette atroce tragédie, preuve supplémentaire, s’il en fallait, que les civils innocents sont les principales victimes de la folie des hommes.

Tragédie du vol MH-17 en Ukraine : oui à une enquête internationale, non à la diabolisation de la Russie !

Communiqué d’Aymeric Chauprade, conseiller de Marine Le Pen pour les questions internationales – Député français élu au Parlement européen

La plus grande prudence doit être observée quant aux interprétations rapides qui pointent du doigt la Russie dans le seul but d’isoler celle-ci. Plusieurs faits doivent être rappelés avant toute conclusion hâtive. En premier lieu, la tragédie s’est produite dans l’espace aérien ukrainien ; par conséquent, en droit international c’est la responsabilité de l’État ukrainien qui est engagée.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi Kiev a autorisé le survol d’un territoire en guerre et pourquoi alors, si un quelconque risque d’usage de missiles sol-
air par les séparatistes du Donetsk avait été identifié, comme le prétendent déjà certains, les plans de vol des compagnies internationales n’avaient pas été modifiés.

Il faut rappeler aussi un fait connu par tous les spécialistes militaires : l’armée ukrainienne souffre d’un grave défaut de formation. En 2001 déjà, les militaires ukrainiens avaient abattu, par erreur, un avion de ligne civil russe transportant des citoyens russes de confession juive vers Israël. Ce sont ces mêmes faiblesses dans la maîtrise des missiles sol-air S-200 et S-300 qui ont conduit les Ukrainiens à demander aux Américains le « monitoring » de leurs tirs de missile. Une erreur de l’armée ukrainienne (plus qu’un tir délibéré) est donc une hypothèse qu’on ne peut écarter, à moins qu’il ne s’agisse d’une erreur de tir de semonce d’un chasseur ukrainien.

L’hypothèse des séparatistes du Donetsk n’est que très peu crédible car même si ceux-ci s’étaient vantés d’avoir récupéré un système de missiles Buk, ils ne sont pas qualifiés pour pouvoir, en moins de quatre minutes, repérer une cible à cette altitude et effectuer correctement le tir.

Quant à la Russie, c’est une certitude, elle ne peut en aucun cas être impliquée dans cette tragédie tout simplement parce qu’elle est la dernière à avoir intérêt à « jouer » la tension. On le voit d’ailleurs dès le lendemain du drame puisque la tragédie est exploitée par les forces qui veulent faire échouer la vente des navires français Mistral à la Russie, ou le gazoduc Southstream. Déjà frappée par des sanctions, la Russie n’a aucun intérêt à fragiliser ses projets avec l’Union européenne avec une stratégie de l’escalade.

Seule une enquête internationale permettra d’établir la responsabilité de cette tragédie, plus probablement issue d’une erreur que d’une action délibérée. Plus que jamais, il faut appeler le gouvernement de Kiev et les séparatistes de l’Est à la raison et au cessez-le-feu et demander à l’Union européenne d’œuvrer à la désescalade du conflit en ouvrant un dialogue constructif avec Moscou, acteur régional et international majeur qui ne saurait être contourné s’agissant de l’avenir de l’Ukraine.

Emplois saisonniers : la désinformation flagrante de Midi Libre

flamme_fn_04-150x1503Communiqué du Front National du Gard

Aujourd’hui, Midi Libre Nîmes, jamais en retard lorsqu’il s’agit d’être à la remorque du sénateur-maire de Nîmes et de taper sur le FN et sur les électeurs du premier parti du Gard, croit bon devoir indiquer que le FN serait contre les emplois saisonniers lorsque ses élus siègent dans une opposition (à Nîmes) et favorable aux emplois saisonniers lorsqu’il est majoritaire (à Beaucaire).

Déclarer ceci constitue une contrevérité.
En effet, à Beaucaire, le maire FN et son équipe municipale, après seulement 3 mois à la tête de la ville, sont parvenus à diminuer de près de 40 000 euros le coût des emplois saisonniers d’été par rapport à l’an dernier en ne recrutant que le strict minimum (personnels de centre aéré pour encadrer les enfants pendant les vacances, personnels de manutention lourde pour les estivales et les manifestations taurines en effectifs resserrés) et en demandant à tous les chefs de services d’organiser leurs plannings à l’avance.

Ceci ayant été fait à Beaucaire, Yoann Gillet et les 6 autres élus de son groupe d’opposition à Nîmes ont simplement demandé en séance au maire de Nîmes de bien vouloir leur indiquer si des économies avaient été faites par rapport à l’an dernier sur ce poste dans la ville- préfecture qui emploie déjà à l’année plus de 3 000 agents (excusez du peu !).
Au lieu de répondre à Yoann Gillet sur le fond, la majorité municipale UMP-UDI a préféré chahuter et faire diversion en prétendant que le groupe FN n’aimait pas les étudiants, ce qui est risible, le FN étant le premier parti chez les jeunes.
N’ayant aucune réponse sur le fond (comme souvent), le FN a donc voté contre.

Que Midi Libre Nîmes vienne à la remorque du sénateur-maire de Nîmes de manière putassière plutôt que d’exposer des faits objectifs est particulièrement grave.
Le FN tient à attirer l’attention des lecteurs de ce journal sur la crédibilité, les raccourcis grossiers et les pratiques dénuées de morale de celui-ci et pose la question suivante : une ville de 140 000 habitants ne peut-elle pas, en ayant plus de 3 000 employés municipaux, réorganiser les plannings de ses agents et de ses services pour, comme à Beaucaire, faire des économies sur le poste « emplois saisonniers » afin de pouvoir baisser ensuite les impôts ?

On l’aura compris en tout cas, il ne faudra pas compter sur Midi Libre Nîmes pour poser les bonnes questions et être du côté des contribuables pendant les 6 prochaines années.
Précisons par ailleurs que la ville de Nîmes est particulièrement généreuse avec Midi Libre Nîmes en terme d’achat d’espaces publicitaires (un autre chiffre que vous ne trouverez pas dans Midi Libre) tandis que Beaucaire a, là aussi, réduit son budget et le revendique.

Aphatie dans les filets !

Gilbert CollardBillet d’humeur de Gilbert Collard, député du RBM élu dans le Gard

Ce matin, le récurrent Jean-Michel Aphatie sur RTL y est allé de sa mâtine souveraine et définitive au sujet du 14 juillet et de la présence des soldats de l’armée algérienne sur les Champs-Élysées.

Défenseur du ministère de la Défense, il s’en est pris, trop d’honneur, à votre serviteur et à Louis Aliot, coupables de ne point vouloir de cette armée symbolique sur la terre encore fraîche des mémoires douloureuses. Il a ses arguments, c’est son droit, c’est son métier matutinal de marchand de chroniques, mais il y a un argument, j’ose, avec tout le respect que je dois à cette voix rocailleuse de la bien-pensance, qui est disons… déplacé. Allez savoir pourquoi, comme s’il y avait un rapport, sinon dans sa tête, entre la présence de l’armée du flic démocrate Bouteflika et nos compatriotes français d’origine algérienne, comme s’il y avait un lien entre les buts « glorieux » de Benzema et le sacrifice des soldats de 14-18. C’est le prétexte trouvé par le gouvernement pour justifier l’injustifiable. Les morts d’alors mouraient pour la France, pas pour le FLN. Quelle que soit la passion pour le foot, mettre sur le même plan, deux buts ou trois, pour élever un fils d’Algérien qu’on applaudit tous, au rang des sacrifiés de la Grande guerre, c’est confondre les jeux du cirque moderne, les droits de retransmission, la pub pour Orangina, les salaires sensationnels, avec le champ d’honneur ; c’est travailler du chapeau, sinon du micro. La Coupe du monde, ce n’est pas la croix de guerre ! Un ballon, ce n’est pas un boulet de canon. RTL, ce n’est pas Verdun ! Et pour solde de tout compte, M. Aphatie, un militaire de 14 gagnait environ 25 francs par jour.

Triste comparaison qui montre bien qu’on peut marquer des buts contre son camp quand tout fout le camp.

Reportage barbouzard de D8 : Guy Lagache doit démissionner, une plainte au pénal sera déposée

steeve_briois_1-295x300Communiqué de Steeve Briois, secrétaire général du Front National, maire d’Henin-Beaumont, député français au Parlement européen

En toute illégalité, Guy Lagache a fait filmer des conversations de cadres frontistes à leur insu. Il en a ensuite fait un reportage honteux de malhonnêteté, alors même que nous avions refusé d’être suivi par son équipe dans laquelle ne figurait aucun titulaire de la carte de presse et dont les méthodes de travail nous semblaient déjà très louches.

Loin de l’enquête journalistique, ce reportage de Guy Lagache et D8 n’est guère qu’une pompe à fric aux prétentions intellectuelles usurpées. Son seul intérêt réel est de montrer une fois encore la vraie face du groupe Canal+, une chaîne au service du pouvoir et en charge des sales besognes dans un but militant et partisan.

Guy Lagache est totalement discrédité comme journaliste et à défaut de le mettre au défi d’appliquer les mêmes méthodes de barbouzes à d’autres formations politiques, nous l’invitons à démissionner. En attendant, nous le poursuivons bien évidemment en justice pour avoir fait enregistrer des conversations privées par un de ses employés sous une fausse identité et une fausse fonction.

République bananière d’Ukraine, épisode 12 : splendeur et misère du journalisme français

donbass koPar Xavier Moreau, analyste géopolitique, spécialiste de L’Europe centrale et de la Russie

Depuis 25 ans, la pensée atlantiste repose sur une vision moralisatrice et, disons-le, puritaine des relations internationales. Cette vision simpliste destinée à l’origine au grand public a fini par triompher au sein des instituts et des administrations françaises. Cette « féminisation » de la pensée politico-stratégique, parfaitement incarnée par le psychologisme employé par Thomas Gomart pour expliquer les choix de Vladimir Poutine, est cependant battue en brèche par l’avènement de l’école de politique réaliste, sous l’égide d’Aymeric Chauprade. Le retour de l’explication rationnelle des événements ne pouvait que séduire le pays de Descartes. Les médias français s’efforcent désormais, sans conviction, de nous tirer des larmes de crocodile en invitant des pseudo-dissidents comme Galina Ackerman ou une jolie Ukrainienne larmoyante qui s’efforce de nous attendrir sur « les nazis de centre-droit » de Maïdan.

[...]

C’est à Piotr Smolar, sans doute un des moins mauvais idéologues français sur l’Europe de l’Est, que nous devons cette reconnaissance. Le mur de mensonges sur lequel s’appuyait la presse française depuis 25 ans s’est écroulé en Ukraine. Les citoyens français sont comme les Polonais à la fin des années 80, lorsque ces derniers posaient leur poste de télévision allumé, sur le rebord de leur fenêtre, tourné vers la rue, pour signifier leur rejet de la propagande communiste. Le constat du fanzine ultrasubventionné est vrai, mais l’argumentation comme toujours est défaillante et malhonnête. Nous ne reprendrons pas tout, car tout a été déjà dit, mais nous soulignerons cinq points importants, pour mettre en exergue l’erreur totale de la presse subventionnée sur la crise ukrainienne :

L’étrange Monsieur Daudin de l’AFP

Logo Elections europeennes 2014Communiqué d’Aymeric Chauprade, tête de liste FN/RBM, Ile-de-France et Français de l’étranger aux élections européennes

Dans un récent article, Monsieur Guillaume Daudin, journaliste de l’AFP (Agence France Presse), s’attache à semer le doute sur la véracité de mes titres et de mon parcours académique.
Ce n’est malheureusement pas la première fois que je suis la cible de ce journaliste, qui ne cesse les attaques personnelles faute de pouvoir ouvertement exposer le fond de sa pensée politique.
Ces « révélations » sur un « mystérieux géopolitologue » sont ridicules pour la bonne et simple raison que tout est consultable et vérifiable.
Étant candidat Front National, je ne peux être, dans l’esprit de Monsieur Daudin, un auteur et professeur respectable… Je suis donc forcément un affabulateur.
L’objectif est confondant de médiocrité et révélateur du mépris et d’une forme de haine de tout ce qui touche au parti de Marine Le Pen.

Réponses du FN – RBM à la propagande du Figaro Magazine

Front National  Flamme FNDans son dernier numéro, Le Figaro Magazine, fleuron d’un groupe de presse notoirement proche de l’UMP, consacre pas moins de 6 pages à ce que son journaliste appelle « l’argent secret du Front national » !

Le vent de panique qui gagne l’UMP à l’approche des élections européennes et les profondes divisions internes de ce parti sur l’Europe et sur le reste semblent être les raisons profondes de cette subite crise de vertu et d’ésotérisme.

Plusieurs remarques.

  1. Les différentes structures politiques évoquées dans ce dossier, Le Front national, les associations Jeanne, Cotelec et Promelec, sont toutes soumises au contrôle annuel de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), chargée de viser directement ou indirectement leur comptabilité et d’assurer le respect des règles fixées par la loi du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique. Ces comptes sont tellement secrets qu’ils sont publiés tous les ans au Journal officiel (édition des documents administratifs) et ont pu être consultés sans problème à la CNCCFP par le zélé rédacteur du dossier …
  2. Contrairement à ce qu’affirme le même rédacteur, la Commission des financements politiques dispose de pouvoirs d’investigations étendus puisque, depuis 2003, elle a la possibilité de demander à des officiers de police judiciaire de procéder à toute investigation qu’elle juge nécessaire pour l’exercice de sa mission, en dehors de toute enquête préliminaire et de toute information judiciaire (art. L 52-14 du Code électoral) … Lire la suite

Les approximations du Figaro Magazine

Encart Front National - Flamme - logo

Communiqué du Front National

L’hebdomadaire Figaro Magazine publie ce samedi une page de couverture avec ce titre « L’argent secret du Front National », puis un article de plusieurs pages. La lecture de l’article montre que celui-ci est truffé d’approximations, d’à-peu-près, de contrevérités flagrantes, etc.

Surtout cette lecture prouve que le titre de « une » est tout à fait mensonger : il n’y a aucun « argent secret » au Front national, l’affirmer est une tromperie.

Pas plus d’ailleurs, n’y a-t-il, dans cet article de « révélations sur les circuits de financement » : les circuits de financement du Front National sont clairs, connus de tous et parfaitement légaux.

Le Front National a demandé à son avocat de mettre au point la riposte juridique à ce qui est, en vérité, en pleine campagne des élections européennes, une méchante action politicienne de la part d’une publication qui a toujours été la collaboratrice de l’UMP.

Procédure de Marion Maréchal – Le Pen en violation de l’intimité de la vie privée à l’encontre d’un hebdomadaire

Marion Marechal Le Pen - FNCommuniqué de Marion Marechal-Le Pen, députée du Front National élue dans le Vaucluse

Marion Marechal – Le Pen a chargé son avocat d’introduire une procédure en violation de l’intimité de la vie privée à l’encontre d’un hebdomadaire qui, la semaine dernière, a, de façon inacceptable, publié à son sujet des informations strictement confidentielles.

Comme toujours, beaucoup de bruit pour rien

flamme_fn_04-150x1503Communiqué du Front National

Un journal du soir, informé grâce à l’infraction de viol du secret de l’instruction, croit pouvoir impressionner en révélant qu’une information judiciaire a été ouverte contre X et croit pouvoir écrire que cette information concernerait le micro parti « Jeanne ».

Selon ce quotidien, le dossier a été initié par la Commission des comptes de campagne et porterait sur des prêts consentis à des candidats lors des dernières élections cantonales et législatives : on saura que tous les comptes de campagne de ces élections ont été approuvés par ladite commission qui n’a jamais posé la moindre question à propos de ces prêts.

Les dirigeants du Front National sont tout à fait sereins, ils savent qu’aucune irrégularité n’a été commise et que tout cela ne donnera rien.

Ils constatent simplement la persécution policière et judiciaire de ce pouvoir socialiste aux abois et cela à la veille d’élections qui marqueront sa défaite. Les Français ne seront pas dupes de ces méthodes indignes d’une véritable démocratie.

Européennes / FN / BNP – Droit de réponse de Marine Le Pen au Figaro

Marine Le Pen - France 3

Mise en cause dans un article titré «Rencontre avec Nigel Farage, le Britannique qui veut faire sauter l’Europe» publié en page X de votre édition du 15 avril 2014 et dans sa version numérique http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/04/14/31001-20140414ARTFIG00287-rencontre-avec-nigel-farage-le-britannique-qui-veut-faire-sauter-l-europe.php, je vous prie et au besoin … en vertu des dispositions prévues par l’article 13 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 de bien vouloir faire paraître en même page et dans les mêmes caractères le droit de réponse suivant :

Nigel Farage, président du UKIP britannique, affirme que «le British National Party a décidé de s’associer au Front National, c’est très bien, car ils appartiennent à la même famille politique, celle de l’extrême droite».

Outre le qualificatif insultant «d’extrême droite» envers la formation politique que je dirige et que je réfute totalement, je tiens à affirmer que je n’envisage aucune alliance avec le British National Party (BNP) du Royaume-Uni après les élections européennes.

Il était utile d’apporter ces renseignements à vos lecteurs afin que ceux-ci puissent juger des propos erronés et diffamatoires en provenance d’outre-Manche.

Municipales à Nantes (44) – Une fois de plus « A la nantaise » ment !

BOUCHET-ChristianNote à la presse de Christian Bouchet, tête de liste de Nantes Bleu Marine

Dans un communiqué de presse diffusé très récemment, l’association A la nantaise indique qu’elle m’aurait fait la demande d’une entrevue et que je n’aurais pas donné de suite favorable à cette requête.

Ceci est totalement faux.

J’ai pour politique de rencontrer tous ceux qui le souhaitent et qui m’en font la demande. J’aurais bien volontiers rencontré le bureau d’A la nantaise s’il me l’avait demandé. Je présume qu’il a « oublié » de concrétiser son souhait.

De manière étrange, A la nantaise avait déjà « oublié » de m’inviter à la rencontre qu’elle avait organisée le 21 septembre dernier avec les candidats aux municipales et avait alors tenté de le nier.

Pour moi ces « oublis » sont signifiants d’une chose : la très étrange conception de la démocratie qui semble être partagée par le bureau de l’association A la nantaise.

A lire sur le sujet les communiqués suivants datant de septembre 2013 : ici

Paris : plus ils sont mauvais, plus ils trichent

Wallerand de Saint JustCommuniqué de Wallerand de Saint-Just, candidat du Front National-RBM à la mairie de Paris

Un rapport de l’Inspection générale de l’administration (IGA) révèle que les statistiques de la délinquance dans la capitale ont été truquées depuis une quinzaine d’années. Est mis en cause le mandat Sarkozy, qui n’a été qu’un début dans cette falsification des chiffres (disparition entre 2007 et 2012 de près de 130.000 faits de délinquance sur le territoire).

Ces « anomalies » dans les statistiques de la délinquance perdurent, ce qui prouve bien que le gouvernement, qu’il soit de droite ou de gauche, a bien peu de scrupules à trafiquer les chiffres et à mentir aux Parisiens pour cacher l’explosion de la délinquance.

Pour mieux lutter contre la délinquance, celle de la rue et celle des politiciens, Wallerand de Saint-Just, candidat FN-RBM à la mairie de Paris propose la création d’une instance paritaire extérieure au ministère de l’Intérieur, composée de députés et d’experts indépendants chargée de vérifier les chiffres de la délinquance.