25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Réforme du collège : Marine Le Pen maintient la pression sur le couple Valls-Vallaud Belkacem

Dans cette vidéo, Marine Le Pen, la présidente du Front national, dénonce la réforme du collège portée par le ministre socialiste de l’Education nationale, dont le but est de «préparer l’école à la médiocrité pour tous». Marine Le Pen fustige à juste titre «la réforme portée par le couple Manuel Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Faux tract Mélenchon : Marine Le Pen relaxée en appel

La cour d’appel de Douai a relaxé Marine Le Pen ce mardi après-midi dans l’affaire du faux-tract attribué à Jean-Luc Mélenchon et diffusé lors de la campagne des élections législatives 2012 à Hénin-Beaumont et Montigny-en-Gohelle. La cour considère que la présidente du Front national n’est pas responsable ni de la Lire l'intégralité de l'article

l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

Fichage à Béziers : quand Manuel Valls soutenait les statistiques ethniques

La gauche n’a pas de leçon à donner sur les statistiques ethniques, a lancé en substance Robert Ménard. En effet, Manuel Valls y était favorable, lorsqu’il était député. « Il y a 64,6% d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers. » Avec cette phrase prononcée lors de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Le Front national se présente devant ces élections régionales dans une position extrêmement positive »

Le 3 mai, Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de l’émission d’I-Télé « Le grande rendez-vous » où elle a commenté l’actualité du moment. Ont notamment été abordés : les perspectives électorales pour les régionales, la crédibilité renforcée du Front national au sein de l’opinion publique, les provocations Lire l'intégralité de l'article

Le Front National en Nouvelle Caledonie manifeste pour rester dans la France contre les independantistes 24 avril 2015

Nouméa : plus de 10.000 patriotes manifestent pour la Calédonie française

Entre 8.000 et 10.000 personnes ont manifesté vendredi à Nouméa, pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Elles répondaient à l’appel lancé par plusieurs partis patriotes et anti-indépendantistes. 8.200 personnes selon les estimations du Haut-Commissariat – plus de 10.000 pour les organisateurs -, avaient répondu présentes à la Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : « Sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus »

Dans cette seconde partie de « Politique », Louis Aliot, député européen et vice-président du Front national, revient sur la crise qu’a traversée le FN. Selon lui : « Sans Jean-Marie Le Pen, le Front national n’existerait pas. Mais sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus ». Partager la publication "Louis Aliot Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Social

Gilbert Collard : « Progressivement on va arriver à récupérer des alliances intérieures »

Gilbert Collard

Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine élu dans le Gard, était l’invité de Nicolas Beytout sur le plateau de L’Opinion ce mardi 31 mars 2015. Il s’est, entre autres, exprimé sur les élections départementales et la sortie de l’euro proposée par le FN, rappelant «qu’avant l’euro, il y avait notre monnaie, ce n’est donc pas l’inconnu» que de retourner au franc. Également interrogé sur la loi Touraine, il s’est dit contre l’instauration du tiers payant car «les médecins sont effrayés par ce système».


Gilbert Collard – Départementales 2015 : « Le… par Lopinionfr

Vinci accusé de travail forcé sur les chantiers du Mondial du Qatar

qatar-2022

L’association Sherpa dénonce les conditions de travail imposées aux ouvriers migrants employés par Vinci au Qatar, dans le cadre des contrats colossaux décrochés pour les chantiers lancés pour accueillir la Coupe du monde 2022 de football. Une plainte pour « travail forcé » a été déposée ce lundi.

La future Coupe du monde de football au Qatar, qui ne doit avoir lieu qu’en 2022, n’a de cesse de faire polémique. Et pour la première fois, une grande entreprise française se trouve directement concernée : dénonçant du « travail forcé » et de « l’exploitation » pour ses très nombreux travailleurs migrants, l’association de juristes et d’avocats « Sherpa » attaque en justice le géant du BTP Vinci. Un groupe très implanté au Qatar, après avoir décroché sept contrats pour une valeur totale de plus de 5,4 milliards d’euros sur les chantiers pharaoniques entrepris par l’émirat en vue de réceptionner le plus grand rendez-vous sportif de la planète.

Lire la suite sur BFM-TV

Les fourberies de Sarkozy sur la crise du RSI

Mise en page 1

Communiqué de Bernard Monot, député français au Parlement européen, stratégiste économique du Front national

Le RSI est le régime social des travailleurs indépendants, des TPE, commerçants et artisans. La profonde crise qu’il traverse aujourd’hui marque l’échec du Président Nicolas Sarkozy. En 2008, pour fanfaronner politiquement, c’est lui qui fait réaliser dans la précipitation une réforme d’envergure de la protection sociale de ces professions, pour soi-disant soutenir et récompenser la « France qui se lève tôt ».
En 2015, on en mesure les dégâts: plus de 20 % de gabegies administratives, interruptions des prestations, dysfonctionnements permanents dans les appels de cotisations, poursuites judiciaires abusives des affiliés, etc!
Sous prétexte d’un choc de simplification, les indépendants ne se sont jamais sentis autant démunis face à un système incapable de prendre en compte les réalités du terrain. Le désespoir est tel chez les petits patrons que, en octobre 2013, sept députés UMP ont demandé l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire.
Mais Nicolas Sarkozy, qui n’en est plus à un boniment près pour faire oublier son bilan désastreux, affirme éhontément aujourd’hui: « en cas d’alternance, je demanderai que soit remis à plat le système du RSI qui a été construit en dépit du bon sens », « je veux dire aux professionnels indépendants: il faudra revoir de fond en comble le RSI».

Comment, avec ce cynisme politique, un électeur peut-il encore voter pour ce pyromane-pompier ? Les petits patrons apprécieront et sauront faire leur choix politique en faveur de ceux qui ne leur ont jamais mentis, le FN/RBM, lors des élections départementales du 22 et 29 mars.

Pour sortir de cette crise et restaurer la sérénité des patrons indépendants, le FN/RBM propose à court terme la suspension de l’exécution provisoire tant que les recours des affiliés ne sont pas épuisés et une commission indépendante d’experts-comptables pour servir de médiateur.

A plus long terme, le système de protection sociale des indépendants devra être reconfiguré dans un cadre libre mais aussi sécurisé par les pouvoirs publics, garants de l’équilibre financier et du contrôle des risques.

Plan d’austérité à l’hôpital : un nouveau seuil de franchi dans la soumission à Bruxelles

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Les révélations du journal Libération sont particulièrement inquiétantes. Le plan d’austérité qui va frapper l’hôpital montre en effet que les choses ne vont absolument pas mieux. Voici certainement l’une des multiples politiques que le Premier ministre tente de masquer en exposant partout ses « peurs » et sa panique électorale.

Ce plan d’austérité dans les hôpitaux, évalué à 3 milliards d’euros sur 3 ans et incluant, notamment, la suppression d’au moins 22 000 postes, place la France au cœur d’un scénario à la grecque.

Les Français doivent comprendre que l’austérité n’est pas qu’un vain mot. C’est la détérioration très concrète de l’ensemble de nos services publics et de notre système de protection sociale.

Hier étaient frappées l’armée, la police et les services publics, aujourd’hui le gouvernement s’attaque à la santé, c’est-à-dire à la situation des plus fragiles d’entre nous, personnes âgées et personnes handicapées en tête.

C’est la logique mortifère de l’austérité qui se met à l’œuvre : moins d’hôpitaux, moins de lits, moins de personnels hospitaliers, alors que la population augmente et vieillit. Cette équation cruelle se traduira inévitablement demain par plus de morts.

Un seuil intolérable est donc en train d’être franchi, à seule fin de répondre aux exigences de l’Union européenne. Rappelons en effet que ce plan de 3 milliards d’euros de coupes budgétaires vers les hôpitaux s’inscrit dans ce vaste programme d’économies de 50 milliards d’euros promis à Bruxelles, dont 10 milliards doivent être supportés par le système de santé.

Cette politique est d’autant plus révoltante que, dans le même temps, les dépenses de l’AME, à destination exclusive des clandestins, atteignent désormais le rythme fou d’un milliard d’euros par an, soit très exactement le montant des efforts demandés aux hôpitaux.

Le Front national appelle à refuser le principe même d’un plan d’austérité appliqué à l’hôpital. Bien entendu, des réformes doivent être engagées mais pas de manière aveugle avec la machette européenne de l’austérité.

C’est en favorisant les conditions de la reprise économique que la France pourra faire face aux grands défis de son système de santé, ce qui suppose une fois encore de changer de modèle économique, par un retour à une politique nationale, incluant une monnaie propre, un protectionnisme intelligent à nos frontières et une politique ambitieuse de patriotisme économique.

Austérité : Bruxelles veut, Hollande s’exécute

FN 22 29 mars 2015

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

La démocratie française n’existe plus. Depuis des années le Front National dénonce la perte de note souveraineté, transférée par l’UMPS à Bruxelles.

C’est donc désormais la Commission européenne qui donne le La de l’action gouvernementale. Le président de la République, réduit au rang de simple sous-préfet européen, prend ses consignes et s’exécute.

C’est ainsi qu’il vient d’annoncer dans les colonnes du Parisien 4 milliards d’euros d’austérité supplémentaire, au motif d’une réduction illusoire des déficits publics, simplement parce que Bruxelles le lui a « demandé ».

Aucune leçon n’est jamais tiré par le pouvoir des échecs de sa politique économique. Le Président ignore volontairement les effets récessifs de la politique d’austérité, en particulier ses conséquences délétères pour nos finances publiques, et la poursuit donc au rythme voulu et ordonné par l’Union européenne.

La grande question est maintenant de savoir comment ces « efforts » seront financés : qui paiera ? Quels impôts seront augmentés en douce ? Qui supportera cette austérité supplémentaire, les jeunes ? Les retraités ? Les familles ? La santé ? L’armée ?…

Le mépris pour la démocratie apparaît plus flagrant que jamais. Nos dirigeants ne rendent plus compte au peuple mais à Bruxelles ; il ne prennent plus leurs ordres du peuple mais de Bruxelles. Il y a maintenant urgence à les remplacer, au risque de voir la France disparaître sous le coup de politiques en échec constant.

Dans cette perspective, une première occasion décisive se présentera à nos concitoyens avec les élections départementales des 22 et 29 mars prochains.

Nos compatriotes d’outre-mer : une fois de plus les oubliés du gouvernement

Front National flamme

Communiqué de Jean-Michel Dubois, secrétaire national du FN pour les départements français d’outre-mer

Le gouvernement trompe une fois de plus les Français en annonçant une baisse du chômage de l’ordre de 19.000. Toutefois ce chiffre ne correspond qu’a la catégorie A et ne tient pas compte, une fois de plus, de nos compatriotes Français des départements d’outre-mer.

Le chiffre total annoncé des demandeurs d’emploi (catégorie A-B-C) pour la France est de 5.232.100 alors que si nous y incluons les demandeurs d’emploi des Dom-Com nous arrivons à un chiffre réel jamais atteint de 5.530.600 demandeurs d’emploi

Près de 300.000 demandeurs d’emploi pour les Dom-Com cela représente un taux de l’ordre de 30% de chômeurs pour les département d’outre-mer.

Nos compatriotes d’outre mer sanctionneront aux prochaines élections départementales de mars prochain, sans nul doute, les candidats UMPS en accordant leur confiance aux candidats FN-RBM qui sont les seuls à vous redonner espoir et à redresser la France.

De retour du jihad en Irak, il vit d’une allocation adulte handicapé

taubira-il-faut-que-jeunesse-se-passe

Dans l’hebdomadaire Le Point, du 16 janvier, un article intitulé « L’histoire funeste des trois tueurs » (pp. 43-47) on apprend qu’un islamiste, membre du « réseau des Buttes-Chaumont » dont faisaient partie les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, les auteurs des récents attentats meurtriers à Paris, bénéficie d’une allocation adulte handicapé.

L’article que Mohamed el-Ayouni, qui s’était rendu en Irak en juillet 2004, lors des combats de Falloujah, avait perdu son bras et son œil gauches. De retour en France, il avait demandé une allocation handicapé… et l’avait obtenue des services sociaux.

Jusqu’à la fin de ses jours, la nation française versera tous les mois à cette « chance pour la France » la somme de 800,45 euros.

Fin de vie : Marion Maréchal – Le Pen dénonce une loi inhumaine

Intervention de Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front national élue dans le Vaucluse, à l’Assemblée nationale, sur la proposition de loi visant à assurer aux patients le respect de leur choix de fin de vie.

Affaire du barrage de Sivens : France Police dénonce la mise en garde à vue d’un gendarme

gendarmes mobiles

Communiqué du syndicat France Police

Le syndicat France Police dénonce la mesure de garde à vue prise à l’encontre de notre collègue gendarme dans l’affaire de la mort de Rémi Fraisse sur le barrage de Sivens.

Pour prendre une mesure de garde à vue à l’encontre d’une personne il doit exister des indices graves et concordants qu’elle a commis ou tenté de commettre une infraction.

Agissant dans un cadre légal – un maintien de l’ordre -, en état de légitime défense – face à des groupes violents utilisant des projectiles de toutes sortes dont des engins incendiaires -, les gendarmes ont été irréprochables.

Il n’existe pas d’indice grave et concordant contre notre collègue gendarme justifiant cette mesure de garde à vue. On s’en prend à un militaire de la gendarmerie à titre individuel alors qu’il s’agit d’une question politique. Les gendarmes n’étaient pas à Sivens d’initiative mais sur ordres.

C’est un nouveau message de défiance adressé par la justice aux forces de police et de gendarmerie. Le recours systématique à la garde à vue contre les policiers et gendarmes est scandaleux.

A quand le placement en garde à vue des fonctionnaires ayant abattu les frères Kouachi et Amedy Coulibaly ?

Beaucaire (Gard) : Marine Le Pen rend hommage aux victimes du terrorisme face à l’intolérance et la haine antifrançaise

Marine patriotes3

Plus d’un millier de personnes se sont réunies devant la mairie de Beaucaire dans le Gard dont le maire est Julien Sanchez, conseiller régional FN. Ce rassemblement était destiné à rendre hommage aux victimes de la vague de terrorisme qui a secoué notre pays dernièrement et pour dénoncer le danger islamiste. Certains individus, toute honte bue, n’ont pas hésité à salir l’hommage rendu en sifflant la présidente du FN pendant son discours. D’autres, patriotes, l’ont vivement applaudie. Elle était notamment accompagnée du maire de Beaucaire, de France Jamet, chef de file des élus frontistes à la région, et de Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine élu dans le Gard.

« Si être Charlie, c’est défendre la liberté d’expression et la défendre tout le temps, y compris pour ceux qui sont en désaccord avec vous, alors je suis Charlie« , a dit la présidente du Front national en allusion à la manifestation parisienne dont le FN s’est retrouvé exclu par les partis du système.

Marine Le Pen : « Dimanche, tous Français, tous unis ! »

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

Après sa réunion avec François Hollande, président socialiste de la République, suite à la vague d’attentats islamistes qui ont secoué la région parisienne et l’ensemble de notre pays, Marine Le Pen, présidente du Front National et chef de file de l’opposition patriotique, a fait une mise au point quant à la polémique déclenchée par certains organisateurs de la manifestation de dimanche.

 

La Valls des sacrifices pendant plusieurs années

Apres-Ayrault-le-gouvernement-Valls-bientot-au-chomage-lui-le-changement-cest-tout-le-temps-mai-2014

Dans un entretien au journal espagnol El Mundo -qui fait de Manuel Valls l’homme de l’année [note NPI : on ne rit pas !], le Premier ministre français évoque des efforts à mener pour les trois prochaines années.

Les temps sont durs pour les Français. Et ce n’est pas fini, leur dit ce lundi le Premier ministre dans un entretien à El Mundo. « Homme de l’année » pour le journal espagnol, Manuel Valls avertit que les sacrifices pour redresser le pays devront continuer pendant des années.

« Je ne veux pas dire aux Français que d’ici deux à trois ans nous en aurons fini avec les sacrifices », déclare le Premier ministre né à Barcelone au journal conservateur qui le présente comme « l’Espagnol qui veut changer la France ».

« Nous devons faire des efforts pendant des années pour que la France soit plus forte, pour que ses entreprises soient plus compétitives et pour que son secteur public soit plus efficace, avec moins de coûts et moins d’impôts », explique-t-il dans une interview longue de trois pages.

Lire la suite sur lexpress.fr

Lettre de Marine Le Pen aux acteurs des services à la personne

Marine Le Pen

Lettre de Marine Le Pen aux acteurs des services à la personne

Suite à sa visite du Salon des services à la personne, Marine Le Pen a adressé une lettre aux professionnels du secteur reproduite ci-dessous.

Nanterre, le 16 décembre 2014

Madame, Monsieur,

Il y a quelques jours j’ai eu le plaisir de me rendre au salon des Services à la personne au cours duquel j’ai pu apprécier toute l’étendue des activités de votre secteur. Incontestablement, de votre bon développement dépend en partie l’équilibre social de notre société.
Qu’il s’agisse des aides aux personnes fragiles (garde à domicile des jeunes enfants, assistance aux personnes âgées, aide aux personnes handicapées), ou des services courants dits de « confort » (activités ménagères, jardinage, bricolage, soutien scolaire, livraison de repas ou de courses à domicile, assistance informatique, etc.), des problématiques très spécifiques se posent à vous, auxquelles il importe que l’Etat et les pouvoirs publics apportent des réponses.

De ce point de vue, je suis particulièrement inquiète et en colère de l’extraordinaire désintérêt de l’ensemble de la classe politique pour ces questions de première importance.
Lors de ma visite, j’ai reçu de nombreux témoignages, tous très précieux, et je sais les inconvénients qui dominent votre secteur :
• la faiblesse des salaires horaires, souvent proches du Smic ;
• des conditions de travail souvent pénibles (gestes et postures, temps de trajet), qui demandent un engagement et une motivation réelles ;
• chez les salariés des particuliers-employeurs, un fréquent isolement professionnel, à la différence des salariés d’associations ou d’enseignes commerciales.

Trou de 11 milliards en 2018 : les déficits des régimes de retraite se résorberont quand le nombre d’emplois augmentera

Front National flamme

Communiqué du Front National

Le Figaro a obtenu deux jours avant sa sortie un rapport de la Cour des Comptes annonçant un trou de 11 Milliards d’euros des régimes de retraite, malgré la hausse de la durée de cotisation. Dans la logique statique et simpliste de l’UMPS, cela signifie donc qu’il faudra une fois encore reporter l’âge de départ à la retraite, faire cotiser un peu plus patrons ou salariés, baisser le niveau des retraites.

Cependant, ces mesures douloureuses pourraient être évitées. L’équilibre d’un système de retraite nécessite d’avoir un nombre de cotisants suffisants pour payer les retraites des plus âgés. Or, le nombre de personne en emplois et donc le nombre de cotisants est aujourd’hui le même qu’en 2008, six ans plus tôt. Les « baby-boomers » partant en retraite et l’espérance de vie s’allongeant, le système de retraite se déséquilibre chaque année d’avantage.

Notre système de retraite pourra s’équilibrer quand le modèle économique permettra de créer de nouveau de l’emploi (et donc des cotisations sociales) pour les 6 millions de chômeurs ou quasi chômeurs inscrits à Pole Emploi.

En cela, la solution d’attendre depuis 2008 que la croissance revienne comme par miracle n’a aucun sens. Il est nécessaire d’être courageux et de retrouver nos moyens de relance de l’économie que sont la monnaie nationale, un Etat stratège, un patriotisme économique et un protectionnisme intelligent. Sans cela, l’âge de départ à la retraite ne cessera d’être augmenté et les retraites seront sans cesse rognées.

Salaires des ouvriers STX : + 3 % maintenant !

RBM

Communiqué du Rassemblement Bleu Marine (RBM) de Saint-Nazaire

Les Chantiers STX de Saint-Nazaire sont actuellement en négociation salariale. Les ouvriers exigent des hausses de salaires. Nous comprenons et soutenons cette légitime revendication.

Au terme d’une réunion avec les syndicats, la direction de STX a proposé le 10 décembre dernier aux salariés une hausse des salaires de 0,3 % pour les ouvriers, et 1,1 % pour les cadres.

Les élus Saint-Nazaire Bleu Marine ne peuvent que déplorer cette décision insuffisante de la direction de STX. Les salariés créent de vraies richesses et déploient des compétences dont une ville industrielle comme Saint-Nazaire a le plus grand besoin. Ces compétences sont d’ailleurs d’autant plus reconnues que les Chantiers obtiennent de très stratégiques commandes, à l’instar des deux nouveaux paquebots commandés par l’armateur américain Royal Caribbean Cruises, Ltd. (RCCL), la semaine dernière.

En conséquence, les compétences des ouvriers des Chantiers nazairiens doivent avoir leur juste traduction sur le bulletin de paie. La direction de STX augmente ses ouvriers de 0,3 % ? C’est, à notre sens, quelque chose de provoquant. C’est au moins + 3 % qu’il fallait proposer, compte tenu du retard accumulé ces dernières années en termes d’augmentation générale des salaires aux Chantiers. Proposer + 3 %, ce n’est d’ailleurs pas glisser dans la démagogie syndicale de la CGT (+ 7 % !…) peut-être destinés à faire oublier ses renoncements passés.

Nous encourageons donc la direction de STX à revoir sa décision.