Marine Le Pen - 2014

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Le Front National se donne plus de temps pour constituer un groupe au Parlement européen

Communiqué du Front National Fidèles à nos valeurs et nos engagements politiques, et en accord avec nos alliés politiques des partis de la Liberté en Autriche et aux Pays-Bas, du Vlaams Belang flamand et de la Ligue du Nord en Italie, nous avons fait le choix de privilégier la qualité Lire l'intégralité de l'article

Encart Front National - Flamme - logo

Mon adversaire c’est la finance mais ma conseillère économique est une banquière de Wall Street…

Communiqué du Front National François Hollande, au meeting du Bourget trois mois avant l’élection présidentielle, avait annoncé aux Français que la finance était son ennemi : « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - FN 2014

Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé

Louis Aliot, vice-président du Front National et député français au Parlement européen est l’invité de Tirs croisés sur I-Télé, émission présentée par Laurence Ferrari. Partager la publication "Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Bruxelles 2014

Conférence de presse de Marine Le Pen à Bruxelles sur les alliances du FN au Parlement européen

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, la présidente du Front National et députée française au Parlement européen, Marine Le Pen s’exprime sur son projet de constituer prochainement un groupe. D’ici à juillet, Marine Le Pen espère annoncer la naissance d’un groupe d’eurodéputés qui défendent une autre Europe afin de Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Européennes / Intervention de François Hollande — Louis Aliot : «Je l’ai trouvé nul !»

Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, était l’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique, en partenariat avec LCI. Après l’intervention du président de la République qui a commenté les résultats des élections européennes en France, Louis Aliot a réagi  : «Je l’ai trouvé nul, Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen BFM politique 241113

Européennes 2014 : Marine Le Pen invitée de «Bourdin direct» sur BFM-TV

Marine Le Pen, députée française au Parlement européen et présidente du Front National, était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin dans «Bourdin direct» sur BFM-TV. Elle a fait part de sa réaction au lendemain de l’intervention enregistrée, diffusée en différé aux Français par François Hollande qui a commenté les résultats des élections Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen réagit vivement à «l’erreur grossière» de l’agence Reuters !

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National A la suite d’une lourde erreur, l’agence Reuters a cru pouvoir indiquer que j’avais déclaré sur BFM-TV, envisager des alliances avec le Jobbik et l’Aube Dorée, j’ai déclaré exactement l’inverse, à la question posée par Jean-Jacques Bourdin : « Avec qui Lire l'intégralité de l'article

louis-aliot-sud-ouest-la-voix-est-libre-france3-lr-26-avril-2014

Européennes : réaction de Louis Aliot (FN) après l’intervention de François Hollande

Réaction de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, après l’intervention du président de la République, François Hollande, qui a diffusé un message enregistré depuis l’Élysée à 20 heures hier soir pour commenter les résultats des élections européennes. Louis Aliot : «On l’a vu pendant Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Résultats des européennes : réaction de Louis Aliot (FN)

25 mai 2014 – Réaction de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National au soir des résultats des européennes en France sur le plateau de France 2 dédié à l’événement. Partager la publication "Résultats des européennes : réaction de Louis Aliot (FN)" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - depute FN Europeennes 2014 - Europe-1

Européennes / Louis Aliot (FN) : «Nous allons continuer à dialoguer avec les Français et nous implanter sur le territoire»

Interview de Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, dans «Europe 1 matin», une émission animée par Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. «Tout est encore à faire (…) Nous allons continuer à faire ce que nous faisons : dialoguer avec les Français et nous implanter Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Grâce aux Français, 24 députés FN siègeront au Parlement européen !

Résultats des élections européennes 2014 pour les candidats du Front National : Nord-Ouest : 10 sièges à pourvoir 5 sièges Marine Le Pen (FN) : Mme Marine Le Pen (FN), M. Steeve Briois (FN), Mme Mylène Troszczynski (FN), M. Nicolas Bay (FN), Mme Sylvie Goddyn (FN) Ouest : 9 sièges Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Européennes 2014 : déclaration de Marine Le Pen (FN)

En duplex du siège du parti à Nanterre, retrouvez ci-dessous l’intervention de Marine Le Pen, présidente du Front National, dans les principaux médias au soir des résultats des élections européennes qui placent le FN comme le premier parti en France avec 25% loin devant l’UMPS ! Les Français peuvent déjà Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Sondages

Cote de popularité : Valls plonge, faute de résultats !

Selon la dernière enquête Ifop-JDD, le Premier ministre, Manuel Valls, accuse une chute de six points et passe sous la barre des 50%. Le Président reste stable à… 18%.

Manuel Valls chute de six points dans le baromètre Ifop-JDD de juillet. Le Premier ministre passe de 51% à 45% de Français satisfaits, tombant donc sous la barre des 50%. Trois mois et demi après son installation à Matignon, le responsable politique préféré de la gauche reste certes crédité d’un capital important, 27 points au-dessus du président de la République. Mais l’impression positive donnée à son arrivée à Matignon (il culminait à 58% de satisfaits) s’est érodée.
« Il a connu un état de grâce, les Français estimant qu’il avait le bon profil pour ce poste. Ils apprécient son volontarisme et le gouvernement ne souffre plus de couacs. Mais ils attendent toujours des résultats et aucune éclaircie ne se dessine à l’horizon », commente Jérôme Fourquet, directeur du département Opinions à l’Ifop. La baisse du Premier ministre se constate dans toutes les catégories de la population, ce qui traduit de l’ »impatience », selon le sondeur.
Pour sa part, François Hollande reste stable à son niveau le plus faible, avec 18% de satisfaits. Son intervention télévisée du 14 juillet a donc été sans effet sur l’opinion. Le chef de l’État ne bais seplus depuis quatre mois et connaît même un regain de popularité chez les sympathisants socialistes (56% de satisfaits en juillet contre 46% en juin), mais c’est la seule catégorie de l’électorat où il dépasse les 50%.

Source : lejdd.fr

Obama, pire président des Etats-Unis

Obama-Bush-WarBarack Obama est jugé comme le pire président des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale, juste avant George W. Bush, selon un sondage publié mercredi 2 juillet. Toujours d’après cette étude de l’université Quinnipiac, le chef d’État américain le plus populaire est Ronald Reagan, suivi par Bill Clinton.

L’université de Quinnipiac effectue régulièrement ce type d’étude, et on peut voir évoluer la popularité des locataires de la Maison Blanche en fonction, puis lorsqu’ils se retirent de la vie politique. On observe que peu de présidents américains échappent à un jugement extrêmement sévère pendant leur mandat.
George W. Bush, par exemple, qui battait des record d’impopularité en 2006, a vu sa cote lentement mais surement se rétablir depuis qu’il fait de la peinture. Il en est de même pour Richard Nixon, les personnes interrogées semblant avoir oublié l’opprobre qui a conduit à sa démission.
Aujourd’hui, Barack Obama est en cohabitation avec une Chambre des représentants hostile. Une Chambre qui bloque tous les textes de loi, de l’immigration à la régulation du port d’arme ; les démocrates sont démotivés et les républicains offensifs. Si les sondages ne sont pas bons, c’est logique, estiment les observateurs de la vie politique américaine.
A noter dans cette étude, l’exception Bill Clinton. La popularité exceptionnelle du 42e président des États-Unis ne s’est jamais démentie. Une empathie avec les Américains qui sera bien utile si son épouse brigue la Maison Blanche…

Source : rfi.fr

Européennes 2014 — Le Front National, parti le plus cité sur Twitter

Selon une étude, le parti de Marine Le Pen arrive en tête des partis les plus cités sur le réseau social pendant la campagne.

Quels ont été les partis et les candidats les plus influents sur Twitter pendant la campagne des européennes ? Du 19 avril au 19 mai, l’agence image&dialogue, en partenariat avec le site d’information Contexte et le think-tank Renaissance numérique, a analysé quelque 400.000 tweets concernant les partis et têtes de liste en lice pour le scrutin de dimanche.

Principal enseignement de cette étude : le Front National est le parti le plus visible sur le réseau social, concentrant à lui seul 22% des citations.

Suivent l’UMP, avec 15%, le Front de gauche, avec 13%, l’UDI et le MoDem, avec 12%, puis le PS et EELV, avec respectivement 11 et 10%.

Lire la suite sur Le Figaro

Hollande est le moins bon des présidents de la Ve République

Moins d’1% des Français jugent que François Hollande est le meilleur des présidents de la Ve République, selon une enquête BVA pour Le Parisien – Aujourd’hui en France publié ce dimanche.

Un sondage catastrophique de plus pour François Hollande. L’actuel locataire de l’Élysée est en effet considéré comme le moins bon des présidents de la Ve République selon un palmarès BVA réalisé pour Le Parisien dimanche – Aujourd’hui en France. Sans surprise, en tête du classement, les Français plébiscitent le Général de Gaulle.

A la question, «qui est ou a été le meilleur président de la Ve République ?», plus d’un tiers des personnes interrogées (36%), répondent le Général de Gaulle, qui a dirigé le pays de 1959 à 1969. Arrive ensuite François Mitterrand (27%), premier président socialiste de la Ve (1981-1995).

Nicolas Sarkozy, président de 2007 à 2012, occupe la troisième place de ce classement (10%). Puis Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981) arrive ex-æquo avec Jacques Chirac (1995-2007) à 8%. Ils sont talonnés de près par Georges Pompidou (1969-1974) plébiscité par 7% des sondés. François Hollande, actuellement en fonctions, ferme la marche, loin derrière : seuls 0,5% des sondés le considèrent comme le meilleur chef d’État. 4% des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Parmi les sympathisants de gauche, Hollande n’est pas beaucoup mieux classé. Il arrive à l’avant-dernier rang (1%), juste devant Nicolas Sarkozy (<0,5%). C’est François Mitterrand qui est de loin considéré comme le meilleur président de la Ve République (62%). Il est suivi par le Général de Gaulle (21%), Jacques Chirac (7%), Georges Pompidou (3%) et Valéry Giscard d’Estaing (3%). 3% ne se prononcent pas.

Source : leparisien.fr

Européennes 2014 : les listes FN toujours en tête des intentions de vote

 

A dix jours des élections européennes, le FN conforte sa place en tête des intentions de vote. La droite se maintient, la gauche recule légèrement. Avec 25% des intentions de vote selon un sondage CSA pour les titres du groupe Nice-Matin et BFMTV, le Front National est bien parti pour être le parti le mieux représenté au Parlement européen.

Attention : il ne s’agit que d’un sondage. La mobilisation sur le terrain ne doit surtout pas faiblir. Haut les cœurs !

Affiche-votez-patriote

Il reste trois ans à Hollande pour finir de ruiner la France !

hollande titanicPar Maximilien Richonet

Son plaidoyer sur BFMTV/RMC n’y changera rien : lui, son gouvernement et leurs alliés vont continuer de molester la France et les Français. Et il leur reste encore 3 ans !
Nous avons eu droit, jusqu’ici, aux hors-d’œuvre ; la suite du festin empoisonné suivra, sitôt passé le scrutin européen. Et le programme s’annonce haut en couleur : PMA, loi pour les transsexuels, droit de vote des étrangers, réforme territoriale bidouillée…
Lors de son allocution chez Jean-Jacques Bourdin, Hollande nous a rappelé qu’une loi autorisant le droit de vote des étrangers aux élections locales sera bien proposée au Parlement, malgré l’obligation pour la majorité de réunir une majorité des 3/5. C’est loin d’être acquis pour le moment, mais connaissant la versatilité de nos politiques (il fut un temps où Sarkozy y était favorable…), tout reste possible.

Lire la suite sur bvoltaire.fr

_______________________

François Hollande perd cinq points de popularité en mai et tombe à seulement 18% de satisfaits. Jamais le chef de l’État n’était passé sous la barre des 22% dans le baromètre metronews-CLAI-LCI réalisé par OpinionWay. De son côté, Manuel Valls ne fait plus que 43% de satisfaits (- 4). (ici)

L’Europe inquiète les Français

Affiche-votez-patrioteUne courte majorité de Français est toujours favorable à l’appartenance à l’Union européenne, selon un sondage CSA /BFMTV/Nice-Matin. Mais près de la moitié d’entre eux se disent « inquiets », notamment des risques pour l’emploi et la protection sociale. Une proportion en nette hausse depuis 10 ans.

Si François Hollande tente de plaider pour une Europe du « progrès » et de la « paix », les Français doutent. Seuls 51 % estiment en effet que l’appartenance de la France à l’Union européenne est une bonne chose, selon un sondage CSA /BFMTV/Nice-Matin publié vendredi. Et le détail de l’étude en dit long sur la chute de confiance envers l’Europe des 27, à quelques semaines des élections européennes.
Signe révélateur de cette crise, le sentiment que suscite de prime abord l’Union européenne est l’ »inquiétude », pour 48% des Français. C’est 9 points de plus qu’en 2004. Seules 18% des personnes interrogées se disent d’abord « confiantes », et 2% « enthousiastes ».
C’est d’abord de conséquences négatives sur les plans économique et social que les Français ont peur. En premier lieu pour l’emploi : 70 % des sondés disent craindre que la construction européenne cause une hausse du chômage en France. En 2e position des motifs d’inquiétude, la possible perte de protection sociale (63%).
Viennent ensuite la peur d’une montée de l’immigration (60%, +12 par rapport à 2007) et d’une perte de « notre identité nationale et notre culture » (52%, +2).
Cette défiance pourrait se traduire bientôt dans les urnes et profiter aux listes eurosceptiques, comme le laissent déjà présager plusieurs sondages.

Source : metronews.fr

Sud-Ouest — Louis Aliot en campagne dans le Lot et en Dordogne

Site officiel de Louis Aliot candidat du Sud-Ouest pour les elections europeennes 2014

Louis Aliot, candidat tête de liste Bleu Marine dans le Sud-Ouest pour les européennes, était en déplacement lundi dans le Lot à Cahors. Il s’est ensuite rendu dans l’après-midi en Dordogne à Bergerac où il a été interviewé par France Bleu.

Louis Aliot : «Parce que l’Europe a échoué sur tout. C’est une Europe de l’échec.»

et d’ajouter concernant l’Union européenne actuelle et l’euro, monnaie unique, qu’il fallait «revenir à une Europe des nations, une confédération d’États, une Europe des projets, choisir plutôt Airbus que la PAC.»

«Les Français se rendent compte de cette anomalie financière… Je pense que l’on peut revenir à une monnaie commune, mais qu’il faut sortir de cette monnaie unique»


 

Lire aussi :

Les Français ne font pas confiance à Valls pour améliorer leur pouvoir d’achat

Valls goubernementale, la bamboche c'est maintenantPour la grande majorité des Français (64%) le nouveau Premier ministre Manuel Valls n’améliorera pas leur pouvoir d’achat, d’après le dernier baromètre Viavoice-BPCE, réalisé pour France Info et Les Échos.

« Cette défiance dépasse les clivages sociaux puisqu’elle est partagée par 62 % des catégories aisées, 65 % des catégories populaires (pourtant concernées en premier lieu par les annonces du Premier ministre) et 70 % des retraités », soulignent les auteurs de l’étude.
Alors que les déclarations de revenus viennent d’être envoyées aux Français, « les impôts » arrivent en tête des « postes de dépenses les plus préoccupants (52%). Et pour cause : d’après le programme de stabilité présenté mercredi par le gouvernement, les prélèvements doivent atteindre un pic de 45,9% cette année, avant de commencer à reculer en 2015.
« L’électricité » arrive en deuxième position (37%, + 9 points), « alors que le Conseil d’État vient d’annuler la hausse limitée à 2% des tarifs réglementés d’EDF pour la période allant de fin juillet 2012 à fin juillet 2013, dans le conflit opposant le gouvernement à l’opérateur public », rappelle BPCE. En troisième position, on retrouve l’alimentation (35%).

Source : boursier.com

Hollande bat tous les records d’impopularité

Et un petit parachutage dans l'Est de l'Ukraine pour faire remonter la popularité, ça le ferait ?

Et un petit parachutage dans l’est de l’Ukraine pour faire remonter la popularité, ça le ferait ?

C’est un record absolu dans l’histoire de la Ve République. Selon le baromètre Ifop/JDD, seul outil mesurant l’opinion des Français sur le président de la République et le Premier ministre depuis 1958, quarante points séparent François Hollande (qui chute à 18%) de son nouveau chef de gouvernement (qui démarre à 58%).

A quelques semaines du deuxième anniversaire de l’élection de François Hollande à l’Élysée, jamais un Président n’a connu en terme d’opinion une situation si compliquée, si difficile voire si catastrophique. François Hollande paie cash la claque des élections municipales avec la perte de 155 villes détenues jusqu’à présent par le PS.

Sans surprise, il bat tous les records d’impopularité et s’enfonce davantage vers des profondeurs jamais atteintes par ses prédécesseurs : le plus petit nombre de Français « très satisfaits » (2%), le plus grand nombre de mécontents (82%), l’écart le plus important jamais enregistré entre un chef de l’État et son Premier ministre (40 points). Le précédent record datait de mars 2008 (déjà après des municipales largement perdues) avec 21 points entre Nicolas Sarkozy et François Fillon.

Source : lejdd.fr

La réforme territoriale oui, mais pas touche à ma région !

Selon une enquête réalisée par l’institut de sondage LH2 pour la presse régionale et France Bleu, les Français sont 54% à refuser l’agrandissement de leur région et  74% à rejeter son rétrécissement.

Extraits. 68% des Français se déclarent favorables à la réduction des échelons locaux, une mesure annoncée par le Premier ministre, Manuel Valls, mardi lors de sa déclaration de politique générale.

Mais lorsque le scénario de redécoupage se précise, ils sont :

  • 54% à refuser l’agrandissement de leur région par le rattachement à la région voisine
  • 51% contre le rattachement de nouveaux départements.
  • 74% des sondés sont défavorables au rétrécissement de leur région
  • 77% refusent sa disparition pure et simple, 56% y étant même «très défavorables».

Lire l’intégralité de l’article sur FranceTVinfo

Lire aussi notre revue de presse du 9 avril 2014

Chômage : c’est la priorité des Français

Hollande chomage pour tous gouvernement valls 2014

Dans une enquête réalisée en mars 2014 par l’institut de sondage Ifop, on apprend que la priorité pour 72% des Français pour les prochains mois de l’année porte essentiellement  sur la lutte contre le chômage !

Parmi les 12 priorités qui ressortent de cette observation, trois sont en forte progression.

  1. La lutte contre la délinquance qui croît de 13% en un an !
  2. Il faut aussi souligner que les Français (+14%) souhaitent que le gouvernement lutte plus efficacement contre l’immigration clandestine !
  3. Avec un sursaut de plus de 16% en un an, la maitrise du niveau des impôts devient pressante.

Les 12 priorités relevées dans ce sondage :

  • La lutte contre le chômage à 72%
  • La santé à 62% (+7%)
  • La lutte contre la délinquance à 56%
  • L’éducation à 54%
  • Le relèvement des salaires et du pouvoir d’achat à 53%
  • La maîtrise du niveau des impôts et la réduction de la dette publique arrivent toutes deux à 51%
  • La lutte contre l’immigration clandestine à 50%
  • La lutte contre la précarité à 47%
  • La sauvegarde des services publics à 34%
  • L’amélioration de la situation dans les banlieues et la protection de l’environnement à 33% (+6%)

On notera que seuls (66%) les électeurs du Front National réclament avec vigueur un relèvement des salaires et du pouvoir d’achat et à 78% une lutte contre la délinquance ; puis à 81% une lutte contre l’immigration clandestine !

Source : Ifop

Pour 7 Français sur 10, il ne s’agit pas d’un «gouvernement de combat»

sondage_1Selon notre enquête exclusive BVA pour l’émission «CQFD» diffusée sur I-Télé et Le Parisien-Aujourd’hui en France, 69% des Français pensent que le nouveau gouvernement Valls mènera la même politique que le précédent dirigé par Jean-Marc Ayrault. ils ne sont que 26% a estimer le contraire.

Enfin, ils ne sont que 19 % à penser que ce gouvernement est «renouvelé». Pas question de lui signer un chèque en blanc. Certes, 72 % se rendent à l’évidence : c’est bien un gouvernement «resserré», les Français ne voient à 77 % que les mêmes têtes.

Lire le sondage sur Le Parisien

Humour : Patrick Sébastien et Yves Lecoq se payent la tête du gouvernement


Yves Lecoq et Patrick Sébastien se payent la… par leparisien

Pas d’état de grâce pour Manuel Valls

Selon le baromètre CSA pour Les Échos et Radio Classique, 41% seulement des Français font « confiance » à Manuel Valls pour « résoudre les problèmes ». Un niveau très bas. 47% ne lui font pas confiance.

Si Manuel Valls espérait bénéficier d’un petit état de grâce, c’est raté. Le baromètre CSA pour Les Échos et Radio Classique a plutôt, pour lui, des allures de douche froide. Alors que le nouveau Premier ministre vient à peine de prendre ses fonctions, seuls 41% des Français disent lui faire « confiance » pour « affronter les principaux problèmes qui se posent au pays ». Ils sont plus nombreux, 47%, à ne pas lui faire confiance, tandis que 12% sont sans opinion. Ce sondage a été effectué mardi, au lendemain de sa nomination par François Hollande et le jour de sa prise de fonction, et mercredi, le jour de l’annonce du gouvernement.

Lire la suite sur lesechos.fr

Pour 66% des Français, le Front National propose des solutions réalistes

pour 66 pourcent des francais, le FN propose des solutions realistes - janvier 2014

Dans un sondage paru en janvier 2014 et réalisé par Ipsos / Stéria, on apprend que les Français sont de plus en plus intéressés par les solutions proposées par le seul mouvement politique qui défend le rôle de la nation, le Front National.

  • Pour 53% des Français, le Front National est un parti utile
  • Pour 66%, le Front National incarne une alternative politique crédible au niveau national et propose des solutions réalistes !
  • C’est un parti proche des préoccupations pour 68% des Français
  • Pour 49% des Français, le FN est un parti démocratique

Source : Ipsos – Janvier 2014