Marine Le Pen RTL LCI Le Figaro 1

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy ne peut pas avoir changé ! »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro le 21 septembre 2014. Elle a commenté l’actualité du moment et, notamment, le retour médiatique de Nicolas Sarkozy, ex-président de la République battu en 2012 par François Hollande. Pour Marine Le Pen, il n’a pas changé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen : « La France [de Hollande] a une part de responsabilité dans le développement du califat à Bagdad »

Marine Le Pen, la présidente du Front National, s’est exprimée, aujourd’hui sur Europe 1, sur la décision de François Hollande de soutenir la coalition anti-État islamique, alors qu’il a tout fait, avec Barack Obama, pour contribuer au développement de cette gangrène. Elle a demandé de rompre les relations diplomatiques et Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : en cas de victoire du FN, « l’Etat se mettrait au service de la nouvelle majorité »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de LCI ce matin. Il a affirmé que son parti était prêt à gouverner et a demandé un changement de mode de scrutin pour les législatives. Louis Alliot dit le FN « prêt » à gouverner sur WAT.tv Partager la publication "Louis Aliot : Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « On ne peut pas trouver de solution en Ukraine sans la Russie »

La présidente du Front National, Marine Le Pen, est revenue sur la situation en Ukraine. Elle est pour que la Russie soit autour de la table des négociations, sans quoi, aucune solution ne sera envisageable. Elle accuse le gouvernement de Kiev de tuer des centaines de civils dans l’est de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je gouvernerai et François Hollande commémorera »

Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée de France Info hier. Elle a appelé à changer radicalement la politique en France et à mettre en œuvre celle que les Français attendent. Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je… par FranceInfo Partager la publication "Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Explosion de l’immigration clandestine : l’impératif retour aux frontières nationales

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’explosion de l’immigration clandestine en France depuis le début de l’année, pointée dernièrement par un rapport de police particulièrement alarmant, confirme plus que jamais la nécessité vitale de rétablir de manière permanente nos frontières nationales, notamment par la sortie de la Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour… Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 2014

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Le Front National se donne plus de temps pour constituer un groupe au Parlement européen

Communiqué du Front National Fidèles à nos valeurs et nos engagements politiques, et en accord avec nos alliés politiques des partis de la Liberté en Autriche et aux Pays-Bas, du Vlaams Belang flamand et de la Ligue du Nord en Italie, nous avons fait le choix de privilégier la qualité Lire l'intégralité de l'article

Encart Front National - Flamme - logo

Mon adversaire c’est la finance mais ma conseillère économique est une banquière de Wall Street…

Communiqué du Front National François Hollande, au meeting du Bourget trois mois avant l’élection présidentielle, avait annoncé aux Français que la finance était son ennemi : « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - FN 2014

Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé

Louis Aliot, vice-président du Front National et député français au Parlement européen est l’invité de Tirs croisés sur I-Télé, émission présentée par Laurence Ferrari. Partager la publication "Louis Aliot (FN) dans «Tirs croisés» sur I-Télé" FacebookTwitterGoogle+PinterestViadeoLinkedInDiggE-mail Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Bruxelles 2014

Conférence de presse de Marine Le Pen à Bruxelles sur les alliances du FN au Parlement européen

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, la présidente du Front National et députée française au Parlement européen, Marine Le Pen s’exprime sur son projet de constituer prochainement un groupe. D’ici à juillet, Marine Le Pen espère annoncer la naissance d’un groupe d’eurodéputés qui défendent une autre Europe afin de Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Européennes / Intervention de François Hollande — Louis Aliot : «Je l’ai trouvé nul !»

Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front National, était l’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique, en partenariat avec LCI. Après l’intervention du président de la République qui a commenté les résultats des élections européennes en France, Louis Aliot a réagi  : «Je l’ai trouvé nul, Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Sports

Basket : la France domine la Croatie

Bouton NP INFO SPORTSAprès avoir battu la Belgique, l’équipe de France a obtenu une deuxième victoire en deux matches de préparation à la Coupe du monde, cette fois face à un adversaire plus relevé, la Croatie (81-71). Ce samedi soir, elle a rendez-vous avec la Grèce.

L’équipe de France, même amputée de son leader naturel Tony Parker, se porte bien. Il y avait de la bonne humeur dans le jeu des Bleus face à la Croatie, vendredi soir à Pau. Elle s’est incarnée dans une capacité à se projeter rapidement vers l’avant, Battre une équipe de Croatie en période de rodage mais au complet quand on est soi-même privé de Parker, de son remplaçant habituel Antoine Diot (contracture au dos) et du capitaine Boris Diaw, ménagé après seulement cinq jours de travail, c’est assurément une belle performance.
Ce succès a été obtenu grâce à un coup de cravache défensif dans le quatrième quart-temps, gagné 24-7 avec notamment un solide Thomas Heurtel (9 de ses 14 points). Auparavant, dans les deuxième et troisième périodes, les Français s’étaient « amusés » à déconstruire ce qu’ils avaient bâti lors d’une excellente entâme (24-6, 9e). Moins concentrés défensivement, ils s’étaient laissés rejoindre puis dépasser (57-64, 30e) par une sélection croate qui avait déjà posé quelques jalons en 2013 (demi-finaliste de l’Euro) et pourrait avoir un bel avenir.

Deux matches contre la Grèce (ce samedi, 20h30,) et la Serbie, toujours dans ce Palais des Sports de Pau, permettront à Vincent Collet, le coach tricolore, d’y voir encore plus clair.

Source : lequipe.fr

____________

Tennis : le Français Jo-Wilfried Tsonga (n°13) s’est qualifié vendredi pour les demi-finales du tournoi de Toronto. Après sa victoire sur Novak Djokovic la veille, le Manceau a pris le meilleur sur Andy Murray (7-6, 4-6, 6-4) en quarts de finale. (ici)


Rugby / Mondial féminin : la France écrase l’Afrique du Sud

Bouton NP INFO SPORTSMardi soir à Marcoussis (Essonne), l’équipe de France n’a fait qu’une bouchée de l’Afrique du Sud pour son deuxième match de la Coupe du monde (55-3).

Après avoir dominé le pays de Galles 26-0 pour son entrée dans la compétition, l’équipe de France, pourtant très remaniée (10 changements) a ridiculisé une sélection d’Afrique du Sud dont le seul mérite aura été de ne jamais baisser les bras.
Si face aux Galloises, les Françaises n’avaient pas été très convaincantes en matière de jeu, leur prestation contre les Sud-Africaines a frôlé la perfection. Crispées lors du premier match, les Bleues se sont libérées dès l’entame de la rencontre mardi soir. Enchaînant les offensives de grande qualité, elles ne laissèrent aucun répit à leurs adversaires, si bien qu’elles inscrivirent cinq essais et menaient 31-3 à la mi-temps.
Après un petit relâchement à la reprise, les Françaises repartirent de plus belle et ajoutèrent quatre essais en seconde période pour l’emporter au final 55 à 3.
En deux matchs, l’équipe de France a donc marqué treize essais et n’en a encaissé aucun. Mais le vrai test aura lieu samedi face à l’Australie, équipe d’une tout autre envergure. La première place du groupe se jouera alors et on saura si les Tricolores peuvent vraiment ambitionner de devenir championnes du monde. L’Irlande a en tout cas prouvé mardi que tout était possible en battant la Nouvelle-Zélande (17-14), quadruple tenante du titre mondial.

Rugby / Mondial féminin : débuts victorieux pour la France

Bouton NP INFO SPORTSL’équipe de France de rugby féminin a entamé la 7e Coupe du monde de la meilleure des façons en dominant le pays de Galles (26-0).

Pour la première fois, la Coupe du monde de rugby féminin, qui en est à sa septième édition, a lieu en France. Et le XV tricolore, 4e en 2010, en est l’un des favoris avec les équipes de l’hémisphère sud.
Victorieuses du Tournoi des 6 nations avec un grand chelem en prime, elles s’étaient imposées 27-0 face aux Galloises. Vendredi soir à Marcoussis, fief essonnien du rugby français, devant environ 4 000 spectateurs enthousiastes, les Bleues ont justifié leurs légitimes ambitions en faisant presque aussi bien, puisqu’elles l’ont emporté 26 à 0.
Ce ne fut pourtant pas aussi facile que semble l’indiquer le score. Les Françaises quelque peu inhibées par la pression, ont en effet éprouvé des difficultés en début de chaque période. Elles durent ainsi attendre la 25e minute pour ouvrir le score avec un essai de la meilleure joueuse du match, l’ailière Marion Lièvre qui récidiva à deux minutes de la mi-temps, après que Izar eut également aplati quatre minutes auparavant.
La France menait 19-0 à la pause. Il fallait marquer un quatrième essai pour engranger le point du bonus. A l’issue d’un mouvement collectif, c’est Poublan qui s’en chargea. Un point de bonus qui permet aux Tricolores de prendre la tête du groupe C, avant d’affronter l’Afrique du Sud.

L’urgence d’un tribunal arbitral du sport

Front National flammeCommuniqué d’Eric Domard, conseiller aux sports de Marine Le Pen

Alors que les compétitions de football de Ligue 1 et Ligue 2 vont reprendre, le club de Lens n’a été autorisé à s’aligner en Ligue 1 qu’il y a quelques jours, tandis que la formation de Luzenac est toujours dans l’attente d’une décision sur sa participation au championnat de Ligue 2, à 48 heures du coup d’envoi de la saison !

Ces situations ubuesques découlent des multiples recours engagés par ces clubs devant les diverses instances du football et des juridictions civiles suite à un premier avis défavorable à leur accession dans les ligues concernées.

Ces feuilletons juridico-sportifs ne sont pas sans conséquences sur l’élaboration et la visibilité des championnats ainsi que sur la préparation et la situation financière des clubs concernés plongés dans l’incertitude.

Il existe une solution pour sortir de ces procédures interminables qui passe par la création d’un Tribunal arbitral du sport, dont les décisions seraient promptes, souveraines et non susceptibles de recours devant la justice civile ou les juridictions européennes.

Cette alternative aurait aujourd’hui les faveurs de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.

Le Front National soutient cette mesure qui doit permettre de régler plus rapidement les contentieux sportifs, de sortir les clubs de l’expectative et respectera ainsi l’équité des compétitions.

Basket : un succès de bon augure pour l’équipe de France

Bouton NP INFO SPORTSPremier match de préparation en vue de la Coupe du monde et premier succès pour l’équipe de France face à la Belgique (79-57), mercredi à Rouen.

Tirer les enseignements d’un premier match de préparation, à un mois de la Coupe du monde en Espagne, n’est pas chose simple. Face à la Belgique, l’équipe de France a pris ses premiers repères et signé un succès de bon augure pour la suite des opérations (79-57). Appliqués, les Bleus se sont montrés patients pendant les deux premiers quart-temps, profitant de leur avantage de taille à l’intérieur et d’une agressivité supérieure (21 lancers tentés), notamment celle de Florent Pietrus (6 pts, 5 rebonds), pour virer en tête à la pause (36-33).
En cruel manque d’adresse pendant les deux premiers actes (0/8 à trois points , 6 sur 20 au final), les hommes de Vincent Collet ont corrigé le tir à la reprise, bien lancés par Antoine Diot (6 pts) ou encore Nando De Colo (7 pts). Face à un adversaire beaucoup moins bien organisé en attaque, tout est devenu ensuite plus facile.
Rudy Gobert, qui a débuté sur le banc, a crevé l’écran en terminant meilleur marqueur de la rencontre (16 points, 6 rebonds, 2 contres), le tout à 100% de réussite aux tirs (6/6).
Les 22 points d’écarts obtenus finalement par la France n’ont pu que rassurer sur la forme du groupe, et sur le potentiel à disposition de Vincent Collet, qui récupèrera Boris Diaw lors du stage à Pau (du 3 au 11 août). Prochain match de préparation : le 8 août au Palais des Sports de l’Élan Béarnais face à la Croatie.

Source : lequipe.fr

Cyclisme : les promesses françaises, vivement 2015 !

tour-de-france-20121Au-delà du podium de Jean-Christophe Peraud et Thibaut Pinot, ce Tour de France 2014 a permis à la nouvelle génération française de s’exprimer. Avec Coquard et Démare en sprint et des baroudeurs comme Gautier, Gallopin ou Kadri, l’édition 2015 pourrait encore davantage sourire aux Tricolores.

Au départ de Leeds, ils étaient quatre promesses françaises de top 10 ou de top 15. Mission accomplie, avec un léger bémol pour Pierre Rolland, qui termine 11e et n’a pas autant brillé que les années précédentes sur la Grande Boucle. Sa quatrième place du dernier Giro d’Italia et donc la difficulté d’enchaîner deux grands tours peuvent l’expliquer.

Pour Jean-Christophe Peraud, Thibaut Pinot et Romain Bardet en revanche, tout a bien roulé. Le premier est monté sur la deuxième marche du podium, à 37 ans, et quatre ans et demi après ses débuts professionnels sur route ! Comme son compatriote Pinot – lui aussi pro depuis 2010 et présent sur le podium des Champs Élysées -, qui après un Tour 2013 morose marqué par un abandon, a amplement validé les promesses entrevues en 2012 sur son premier Tour. Enfin, Romain Bardet, meilleur Français l’an dernier (15e), a fait mieux que confirmer avec sa sixième place finale, ratant de justesse le top 5.
Pour prendre le relais des baroudeurs historiques et… plus que trentenaires (Thomas Voeckler, Sylvain Chavanel, Christophe Riblon), davantage dans l’ombre cette année, Cyril Gautier (26 ans), Tony Gallopin (26 ans) et Blel Kadri (27 ans) se sont mis en évidence. Le premier a beaucoup tenté, pris un bon nombre d’échappées mais n’a rien gagné. Le second, en revanche, a revêtu le Maillot Jaune le 14 juillet et remporté une étape à Oyonnax, alors que le troisième a gagné la première étape française en s’imposant à Gérardmer.
Enfin Arnaud Démare et Bryan Coquard, qui ont découvert la course cette année, s’ils n’ont jamais levé les bras après les sprints, ils ont appris pour l’avenir. Troisième du classement par points derrière Peter Sagan et Alexandre Kristoff, Coquard se tourne déjà vers demain en rêvant au maillot vert. Concernant le champion de France Démare, il a franchi un palier qui pourrait représenter une victoire d’étape sur le prochain Tour. Bref, vivement 2015 !

Source : lequipe.fr

Escrime / Championnats du monde : une conclusion en or pour la France

Bouton NP INFO SPORTSL’épée hommes par équipes, ultime finale des Mondiaux de Kazan, a permis à la France de glaner mercredi un titre supplémentaire, portant ainsi son total final à sept médailles.

La campagne de Russie de l’escrime française a pris fin sur une ultime médaille. L’or par équipes à l’épée hommes est venu y mettre un joli point final à ces Mondiaux abordés par le camp bleu avec la peur au ventre et quittés le sourire aux lèvres. Mercredi soir, opposés à des Sud-Coréens dont ils connaissent et apprécient le jeu, les épéistes français ont su se montrer patients, alors que le titre mondial était en jeu. Et les Bleus se sont imposés 45 touches à 39, ayant pris les commandes, à partir du cinquième relais pour ne plus jamais les lâcher.
Ces sept médailles replacent la France au rang qui était le sien en 2006 (6 médailles ; 4 or, 1 argent, 1 bronze) et 2007 (8 médailles ; 4 or, 2 argent, 2 bronze), époque où elle était une des nations dominantes de la discipline.
Les 7 médailles françaises
Or : Ulrich Robeiri (épée indiv.), fleuret hommes par équipes, épée hommes par équipes.
Argent : sabre femmes par équipes.
Bronze : Enzo Lefort (fleuret indiv.), Gauthier Grumier (épée indiv.), fleuret femmes par équipes.

Source : lequipe.fr

L’escrime française retrouve le sourire

Bouton NP INFO SPORTSLondres les avait brisés. Kazan marque leur retour. Les escrimeurs français ont montré, mardi, lors de l’avant-dernière journée des Mondiaux, qu’ils recommençaient à voir le jour. Le plus bel exemple ? Le titre des fleurettistes hommes par équipes.

Sans jamais laisser à leurs adversaires chinois la moindre raison d’espérer, Erwann Le Pechoux, Julien Mertine et Enzo Lefort se sont hissés au niveau qui était le leur en 2005, 2006 et 2007, pour s’imposer largement (45-25). «Un tel écart sur les Chinois, je n’y croyais pas, s’est enthousiasmé leur entraîneur Franck Boidin.

Au-delà de ce titre et de la médaille de bronze obtenue par les filles au fleuret, il y a une discipline qui retrouve enfin le sourire. Car avec un pactole de six breloques dont deux en or, les Français se reprennent à espérer. Après tout, les Jeux olympiques de Rio ne sont pas si loin. Histoire d’effacer définitivement la vilaine tache de Londres (aucune médaille dans aucune arme).
Au dernier jour de ces Mondiaux 2014, l’équipe des épéistes entend bien arrondir un peu plus la cagnotte bleue. Sur la lancée de ce que les escrimeurs français ont montré ces derniers jours, c’est parfaitement envisageable. Et ce ne sont pas Ulrich Robeiri, Gauthier Grumier, Jean-Michel Lucenay ou bien encore Julien Mertine qui diront le contraire.
Les médailles françaises à ce jour
Or : Ulrich Robeiri (épée indiv.), fleuret hommes par équipes.
Argent : sabre femmes par équipes
Bronze : Enzo Lefort (fleuret indiv.), Gauthier Grumier (épée indiv.), fleuret femmes par équipes.

Source : lequipe.fr

Escrime : le Français Robeiri champion du monde

Bouton NP INFO SPORTSUlrich Robeiri est devenu ce dimanche champion du monde à l’épée lors des Mondiaux de Kazan (Russie, Tatarstan). Il s’agit de son premier titre mondial en individuel. Son compatriote Gauthier Grumier s’est emparé de la médaille de bronze.

Robeiri tient son or mondial. Tombeur en demi-finale de l’épée d’un autre Français, Gauthier Grumier, le Guyanais de 31 ans a disposé en finale ce dimanche lors des Mondiaux de Kazan du Sud-Coréen Kyoungdoo Park (15-12). Il s’agit du premier titre mondial en individuel pour Robeiri, sacré à cinq reprises par équipe et qui faisait partie du collectif sacré champion olympique de la spécialité en 2008 à Pékin.
Le pensionnaire de Levallois a vécu une journée parfaite. Arrivé en quart de finale, il a dû s’employer pour battre le Russe Anton Avdeev, champion du monde en 2009 (14-13 à l’issue du temps réglementaire). Restait à combattre ses nerfs dans un choc 100% français en demi-finale face à Gauthier Grumier, une confrontation remportée 15-11 qui lui ouvrait en grand les portes de la finale. Pour la conclusion que l’on sait.
Robeiri remporte sa première médaille mondiale en individuel depuis les Mondiaux de La Havane en 2003 Il y avait glané la médaille de bronze lors d’une journée également marquée par le titre remporté par Fabrice Jeannet, le dernier jusqu’à ce jour à l’épée pour un Français. L’épée tricolore retrouve donc ses lettres de noblesse, elle qui a tant brillé dans les années 1980- 1990 avec les exploits de Philippe Boisse, Philippe Riboud, Éric Srecki ou Hugues Obry.
Pour compléter la fête, Gauthier Grumier s’est emparé justement de la médaille de bronze. La France compte pour l’heure trois médailles puisque Enzo Lefort avait également glané le bronze samedi au fleuret individuel. Un bilan d’ores et déjà rassurant deux ans après le fiasco historique des Jeux olympiques de Londres.

Source : sports.fr
_________________
Des rugbymen de Clermont ont été agressés samedi soir à Millau par une dizaine d’individus munis d’armes blanches. Alors qu’ils rentraient à leur hôtel aveyronnais, avant de poursuivre leur stage du côté de Falgos (Pyrénées-Orientales), les Clermontois ont subi un assaut de la part d’agresseurs munis de machettes et de sabres.(ici)

Athlétisme : deux records de France « explosés »

Bouton NP INFO SPORTSPascal Martinot-Lagarde et Pierre-Ambroise Bosse sont tous les deux devenus recordmen de France, vendredi à Monaco lors de la 10e étape de la Ligue de diamant. Le premier en remportant le 110m haies en 12″95, le second en finissant deuxième du 800m en 1’42″53.

Les conditions estivales annonçaient une pluie de grosses performances vendredi pour l’édition 2014 du meeting de Monaco, mais peut-être pas à ce point. Les records de France ne tombent pas tous les jours. Le stade Louis-II en a pourtant abrité deux d’un coup avec le Nantais Pierre-Ambroise Bosse sur 800m et le Saint-Maurien Pascal Martinot-Lagarde sur 110m haies.
Honneur au vainqueur : ‘’PML’’ a réussi à agrémenter son exploit d’une course gagnée. Avec son temps fantastique de 12’’95, il envoie définitivement Ladji Doucouré – 12’’97 aux championnats de France 2005 – au rang des souvenirs.
Pierre-Ambroise Bosse, lui, n’a pas réussi à gagner. Mais on a bien cru qu’il allait être la seule star de la soirée, ayant validé son record environ une heure avant « PML ». Derrière la légende vivante David Rudisha jusqu’au 700m, il a réussi à le dépasser dans une dernière ligne droite de folie. Et malgré le succès de Nijel Amos, la deuxième place du Français en vaut bien des premières avec ce chrono de 1’42’’53, record de France de Mehdi Baala littéralement balayé (1’43’’15 le 8 septembre 2002).

Source : sports.fr

Football : la France dans le Top 10

footÉliminée en quarts de finale de la Coupe du monde par l’Allemagne, le futur vainqueur, l’équipe de France fait un bond de sept places au classement FIFA. Les Bleus occupent désormais la dixième position.

La Coupe du monde a eu du bon pour la France. Tout particulièrement au classement FIFA. Publiée mercredi, la nouvelle hiérarchie montre en effet une équipe de France désormais dixième. Juste derrière la Suisse, étrillée au premier tour du Mondial par Hugo Lloris et ses coéquipiers (5-2). Un bond de sept places pour les Français, 17es lors du dernier classement publié début juin et qui n’avaient plus fait partie du Top 10 depuis de longues années. La France est ainsi récompensée de son bon parcours au Brésil, Didier Deschamps et ses hommes n’ayant vu leur aventure se terminer qu’en quarts de finale après une courte défaite 1-0 face à l’Allemagne, futur Weltmeister. Un quatrième titre mondial qui permet aux Allemands de détrôner l’Espagne. Longtemps leader (elle l’était encore avant le début de la Coupe du monde), la Roja chute à la septième place. Conséquence de l’élimination des champions du monde et d’Europe dès le premier tour.
L’Argentine, finaliste dimanche dernier au Maracaña où l’Albiceleste n’a cédé qu’en prolongation face à la Nationalmannschaft, et les Pays-Bas, troisièmes du tournoi, complètent le nouveau podium. Quant au Brésil, après son fiasco, il recule logiquement de cinq places pour maintenant occuper la huitième position.
Classement FIFA (juillet 2014) : 1- Allemagne (+1 place) ; 2- Argentine (+3 places) ; 3- Pays-Bas (+12 places) ; 4- Colombie (+4 places) ; 5- Belgique (+6 places) ; 6- Uruguay (+1 place) ; 7- Espagne (-6 places) ; 8- Brésil (-5 places) ; 9- Suisse (-3 places) ; 10- France (+7 places).

Source : franceinfo.fr

Tour de France : après le maillot jaune, une étape pour le Français Gallopin

Tony Gallopin, leader éphémère du Tour de France, s’est adjugé ce mercredi la 11e étape courue entre Besançon et Oyonnax. Le Français, à l’attaque dans le final, a résisté jusqu’au bout au retour du peloton, offrant ainsi à la France une deuxième victoire d’étape, après celle du Bordelais Blel Kadri samedi à Gérardmer.

On l’avait quitté déçu, lundi, au sommet de la Planche des Belles Filles. Déçu parce que Tony Gallopin, en jaune depuis une bonne échappée prise la veille sur la route de Mulhouse, n’avait pas réussi à défendre sa tunique plus de vingt-quatre heures, incapable, sans surprise, de suivre les meilleurs grimpeurs de ce Tour de France à l’occasion de la première véritable étape de montagne. L’Essonnien, encore cinquième du classement général ce mercredi matin au départ de Besançon, voulait refaire parler de lui d’ici l’arrivée à Paris.
Après une bonne journée de repos qui lui a été bénéfique, Gallopin a merveilleusement bien manœuvré dans le final tortueux de cette 11e étape. Sous une chaleur accablante – une première pour les coureurs depuis le départ de Leeds ! -, le coureur d’Angerville a franchi les quatre difficultés regroupées dans le final au sein du groupe des favoris avant de tenter sa chance dans une petite côte non répertoriée coupant la descente de la côte d’Echallon en deux. Il lui restait alors une grosse dizaine de kilomètres à avaler et la tâche s’annonçait délicate, chassé qu’il était par les coéquipiers du Slovaque Peter Sagan, favori sur ce genre d’arrivée.
Certain de ne pas pouvoir s’imposer dans une arrivée groupée, Gallopin décida de tenter sa chance seul, à deux kilomètres et demi du but.  Restait au Français à résister au retour du premier peloton, ce qu’il fit avec maestria, conservant une dizaine de mètres à peine sur les coureurs les plus rapides.

Source : sports.fr

Tour de France : le Français Gallopin en jaune pour le 14 juillet !

Dans le sillage de l’Allemand Tony Martin, irrésistible ce dimanche entre Gérardmer et Mulhouse, le Français Tony Gallopin s’est emparé du maillot jaune, reléguant le précédent leader, l’Italien Vincenzo Nibali, à 1’34. Un coup de maître pour le coureur essonnien de 26 ans. C’était la « saint Tony » aujourd’hui !

Tony Martin s’est adjugé la neuvième étape du Tour de France courue ce dimanche entre Gérardmer et Mulhouse. Très vite échappé avec l’Italien Alessandro De Marchi, le coureur allemand a passé les six difficultés du jour en costaud, s’imposant au final en solitaire avec 2’45 d’avance sur ses premiers poursuivants.
Mais l’événement, c’est la prise de pouvoir d’un Français dans ce Tour 2014, à savoir Tony Gallopin qui portera donc la tunique jaune le 14 juillet !. Le natif de Dourdan dans l’Essonne, fils de Joël Gallopin, et neveu d’Alain Gallopin, qui l’ont précédé dans la Grande Boucle, compte ce dimanche soir 1’34 d’avance sur le leader déchu, l’Italien Vincenzo Nibali.
Un autre Français, Pierre Rolland réalise lui aussi une belle opération au classement général, puisqu’il occupe désormais la huitième place à 4’07 du nouveau leader. Trois Français figurent ainsi parmi les 10 premiers du général, avec Romain Bardet 10e.

Source : sports.fr

Tour de France : Blel Kadri premier (brillant) vainqueur français

Première victoire française sur le Tour de France 2014 ! Elle est signée Blel Kadri qui, à 27 ans, enlève la plus belle course de sa carrière. Le Bordelais s’est imposé en solitaire, samedi, au terme des 161 km entre Tomblaine et Gérardmer, dans le brouillard vosgien.

Blel Kadri, habituel animateur de course et régulièrement à l’avant, tient enfin sa grande victoire sur le Tour. Les 3 côtes situées dans les 20 derniers kilomètres promettaient de belles opportunités pour les attaquants. Kadri s’est rapidement échappé en compagnie de deux autres Français, Sylvain Chavanel et Adrien Petit, ainsi que l’Anglais Simon Yates et le Hollandais Niki Terpstra. Les 5 hommes ont compté plus de 10 minutes d’avance sur le peloton. Leurs chances d’aller au bout étaient alors sérieuses. Mais avec l’arrivée de la pluie à environ 50 km de Gérardmer, les échappés ont minimisé les risques et vu le peloton revenir à toute vitesse en réduisant l’écart de moitié.

Chavanel a placé une attaque au pied du Col de la Croix des Moinats. Seul Blel Kadri a suivi… avant de contre-attaquer. Le Bordelais s’est alors lancé dans un long raid solitaire, en prouvant vite qu’il avait les jambes. Ne lui restait qu’à garder sa lucidité, éviter les plaques d’égout et se méfier des lignes blanches glissantes. Kadri a montré beaucoup de caractère et fait coup double puisqu’il endosse le maillot à pois de meilleur grimpeur.
Chez les autres Français, les meilleurs espoirs pour terminer dans les dix premiers ont fait excellente figure. Thibaut Pinot (5e), Jean-Christophe Péraud (6e) et Romain Bardet (9e) ont en effet bien suivi le train des favoris, ne concédant qu’une poignée de secondes.

Source : lequipe.fr

Ce Tour de France que Blondin et « Hassen » nous ont fait aimer !

tour-de-france-20121Par José Meidinger

« Le Tour, c’est la fête et les jambes ! » avait coutume de dire Antoine Blondin qui en a « couvert » une trentaine pour l’Équipe. La fête, c’était hier soir, sobre et efficace, pour l’Allemand Marcel Kittel (décidément…) qui signait à Lille sa 3e victoire d’étape ! La fête, c’était encore l’autre jour, entre Cambridge et Buckingham Palace, où le Tour s’est mis dans la tête cette fois, de redorer son blason quelque peu terni ces dernières années par les Lance Armstrong ou autres forçats tristounets du chronomètre à tout prix…
Ces tricheurs souvent dopés aux amphétamines ou aux stéroïdes n’ont pas réussi pour autant à tuer la Grande Boucle, qui se revisite chaque année dans la ferveur chaleureuse des bords de route du mois de juillet. Monument séculaire mais en péril, le Tour vacille mais demeure une grand-messe populaire dont Antoine Blondin avait écrit la légende.

Lire la suite sur bvoltaire.fr