Donald Trump freine les relations Américano-Cubaine

Le président Américain souhaite de nouveau supprimer une disposition qu’avait prise Barack Obama sur la position Américaine face aux Cubain.

L’ancien président Obama avait cherché à rapprocher les deux pays durant ses deux mandats pour mettre fin à une situation de tension depuis près d’un demi-siècle entre ces deux pays. Pour autant, Donald Trump souhaite revoir la position des Etats-Unis sur ce qui avait été fait. C’est durant son discours à Miami en Floride que le nouveau président devait annoncer « l’interdiction des échanges avec les entités contrôlées par l’armée cubaine, omniprésentes dans le secteur du tourisme, et la mise en place de restriction sur les voyages vers l’île Cubaine. »

Durant sa campagne, Donald Trump, s’était engagé à mettre un terme aux initiatives prises par le président Obama. A l’heure actuelle, Trump opterait pour des ajustements limités tout en marquant sa différence par rapport à son prédécesseur. L’objectif d’améliorer les relations Américano-cubaine n’est donc pas remis en cause.

En l’absence de changements politiques substantiels, le président Trump affirme l’opposition des USA à la levée de l’embargo qui frappe Cuba.
Fin 2016, l’Amérique encore sous le pouvoir du président Obama, s’était abstenue de donner sa décision sur la résolution de mettre fin à l’embargo américain imposé à Cubain depuis 1962. Cette résolution avait été accepté par 191 voix sur les 193 membres de l »Assemblée dont deux abstentions des Etats-Unis et Israël. Lors de cette Assemblée, l’annonce de l’ancienne ambassadrice Américaine Samantha Power d’une « nouvelle approche » envers La Havane et les Etats-Unis avait été longuement applaudie.

Ben Rhodes, ancien conseiller de Barack Obama, ayant joué un rôle important dans cette relation Américano-Cubaine, a vivement critiqué l’approche de la nouvelle administration Trump, ajoutant que les limites imposées, pénalisent fortement les petits entrepreneurs cubains qui vivent du tourisme et vont pousser Cuba à se tourner vers des pays comme la Chine et la Russie.

Antoine Delagrange

Antoine Delagrange

Passionné par le journalisme et tout ce qui touche au secteur immobilier, j'ai décidé de recentrer ma carrière sur le Web pour vous informer via ce média.
Antoine Delagrange

Les derniers articles par Antoine Delagrange (tout voir)

PARTAGER