Accord de Bruxelles : les Français condamnés à payer toujours plus !

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National et candidate à l’élection présidentielle

Le président de la République est apparu hier comme le défenseur fatigué, peu convaincant voire même peu convaincu, d’un système à l’agonie. Il s’est félicité d’un accord pour sauver l’euro qui à l’instar de tous ceux conclus depuis 2010, n’a d’autre objectif que de maintenir artificiellement en vie la monnaie unique, au mépris de toute considération pour les peuples européens, pour la croissance et pour l’emploi.

Pour sauver « l’euro à tout prix » et satisfaire les marchés financiers, Nicolas Sarkozy s’est totalement rangé aux positions allemandes lors de ce sommet européen, devenant en quelque sorte vice-président dans son propre pays.

Il a également accepté que la Chine, en arrière de l’Allemagne qui impose ses décisions aux Européens, mette sous tutelle l’économie européenne, renonçant à défendre le principe de la souveraineté du peuple français et renonçant à toute mise en œuvre d’une solution protectionniste.

Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle, dénonce ces énièmes effets d’annonce qui cachent en réalité une avalanche de nouvelles taxes et un nouveau plan de rigueur qui frappera durement les classes moyennes et populaires.

Elle appelle à une rupture totale avec cette folle politique défendue par le système UMPS qui vise à sacrifier les peuples sur l’autel des dogmes ultralibéraux et rappelle que seule une sortie concertée, planifiée de la monnaie unique et le recouvrement de notre politique monétaire sera à même de relancer notre économie et donc la croissance et l’emploi.

 

Laisser un commentaire