Pour Olivier Delamarche (BFM Business), le fonds (FESF) ou le mécanisme (MES) européen de stabilité ne servent à rien !

Olivier Delamarche, associé gérant chez Platinium Gestion, sur BFM Business, réagit au sujet du MES (Mécanisme européen de stabilité) et de l’augmentation de ces capacités financières : «Dingue, c’est totalement dingue, au sujet de ces soi-disant avancées car pour l’instant il n’y a pas grand chose de fait. Vous savez dans le FESF (Fonds européen de stabilité financière) pour l’instant, il y a 19 milliards qui ont été levés entre 5 et 10 ans et vous avez 3 milliards qui ont été levés sur du court terme sur 3 et 6 mois,donc ça fait 21 Mds. On peut toujours s’amuser à des chiffres de 500, 1.500 milliards pourquoi pas, mais là réalité c’est 21 ! Donc soyons raisonnables et ne faisons pas de plan sur la comète, le fait est là !»

Il enfonce le clou lorsqu’il est interrogé sur le MES : «C’est pareil ! Vous changez les lettres, qu’est ce que ça change, rien ! [...] Tous ces fonds c’est le même principe, c’est-à-dire que l’on va aller demander à des pays qui sont déjà surendettés d’apporter de l’argent à trois lettres, quatre lettres à un fond pour que le fond leur reprête, c’est éminemment intelligent ! »

 

9 réponses à Pour Olivier Delamarche (BFM Business), le fonds (FESF) ou le mécanisme (MES) européen de stabilité ne servent à rien !

  1. titus 47 dit :

    quel plaisir à chaque fois de l’entendre. Voilà un économiste réaliste. C’est malheureux mais il y entièrement raison, et, il est très domage que nos politiciens ne voyent pas plus loin que leur nombrile.Tous les chiffres lui donnent raison.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  2. tirolien dit :

    je suis completement largué ,de mon temps 19+3 c’etait 22 mais bon tout change et mr delamarche j’aime l’entendre chaque semaine ça nous change de la langue de bois gouvernementale

    Signaler un problème avec ce commentaire

  3. papitruc dit :

    On voie de suite que Mr Olivier Delamarche est un grand proféssionnel de la finance,c’est toujours un regal de l’écouter, sa franchise sur les évenements actuels se confirment toujours.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  4. jpdajou dit :

    « les politiques otages des peuples » : elle est bien bonne celle là!!! ce ne serait pas plutôt le contraire ? : le peuple otage des politiques…Qui nous a emmené dans cette situation catastrophique depuis 1972-73 ? Si ce ne sont pas des politiciens enragés pour leur union européenne ? Politiciens prêts à tout et surtout au pire pour nous maintenir leur Euro coûte que coûte (sens littéral) ? Et pour coûter l’Euro coûte… Probablement le mot que le système UMPS et consors, sait le mieux conjuguer…

    Signaler un problème avec ce commentaire

  5. Français dit :

    Apparemment, cette nouvelle donne avec le MES n’est pas très claire. Certains disent qu’il s’agit d’une création de la FED européenne en secret. Bizarre que Marine n’en a pas parlé. C’est un scandale :

    http://www.zerohedge.com/news/guest-post-eu-finance-ministers-push-through-esm-treaty-fishy-fly-night-move

    Signaler un problème avec ce commentaire

  6. Jean-Marie dit :

    Oui, mais à chaque fois que l’argent passe d’un endroit à un autre, un prélèvement est effectué : ça sert à cela : taper encore un peu plus dans la caisse.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  7. almath47 dit :

    Le MES ne changera rien à la destruction prochaine de l’euro.La planche à billet de sauvera ni l’euro,ni l’europe dans sa forme actuelle.L’allemagne et les Pays bas refusent de payer pour les autres pays et vont sortir de l’euro sous quelques mois au plus tard selon Charles Dumas Chef économiste de Lombard Research à Londres.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  8. francois le francais dit :

    toujours vrai !!
    merci olivier et merci pierre jovanovic

    Signaler un problème avec ce commentaire

Laisser un commentaire