Jean-Marie Le Pen au Centre de formation des journalistes

Jeudi 28 octobre 2010, Jean-Marie Le Pen était l’invité du CFJ.

 

23 réponses à Jean-Marie Le Pen au Centre de formation des journalistes

  1. Pierre dit :

    Je souligne et je salue la courtoisie et la patience de JM. Le Pen face à cette cohorte de journalistes en herbe.

    Malgré le discours d’ouverture du directeur de cette école, annonçant que le journalisme doit être neutre et objectif.
    Je cite : « Parce que notre métier ne consiste pas à distinguer le bien du mal, le bon du mauvais, à dire ce qu’il faut penser, les gens sont assez grand pour cela. Nous ne sommes pas plus meilleurs, pas plus intelligents, pas plus moraux, pas plus pertinent, nous n’avons pas à mépriser qui que ce soit…….. »

    Je constate par la suite et aux questions posées, que cette école reproduit le même type de journaliste, formater et conforme à la pensée de ce milieu ambiantde la presse.

    En effet la majorité des questions posées reflètent toujours les mêmes sujets que tout le monde connaît depuis 40 ans, Questions posées avec un état d’esprit contraire au discours d’ouverture.

    Si c’est cela les nouveaux journalistes des prochaines années, la diabolisation de JM. Le Pen n’est pas prête de s’arrêter.

    Ces journalistes vont continuer dans le même esprit que les Duhamel, Aphati, Fogel, Domorant,……. Enfin tous ceux qui éructent leurs questions quand ils reçoivent sur les plateaux, JM. Le Pen, Marine Le Pen ou Bruno Gollnisch.

    Marine 2012

    Signaler un problème avec ce commentaire

  2. Militante 59-62 dit :

    Euhhh… j’avoue avoir « décroché » après euhhh… 7 minutes de euhhh… d’audition.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  3. Oriane Borja dit :

    Il y aurait comme un air frais qui fait tourner les girouettes.
    Les vents nous seraient-ils devenus favorables ?

    Signaler un problème avec ce commentaire

  4. Godefroi de Bouillon dit :

    Le directeur du centre, Christophe Deloire, est un journaliste impartiale, Jérôme Bourbon n’à qu’à bien se tenir :)

    Signaler un problème avec ce commentaire

  5. carotte dit :

    Hum, ils ont encore du boulot pour être de bons journalistes…

    Signaler un problème avec ce commentaire

  6. Jambon dit :

    Ben on est bien monté avec des étudiants journalistes pareils !

    La présentation au départ est extrêmement pénible et brouillonne. Comme militante 59-62 j’ai failli couper tellement c’était indigeste !

    Signaler un problème avec ce commentaire

  7. Marco "Bis" dit :

    Eh bien, ces journalistes en herbe (en mauvaise herbe ?) ont encore du chemin à parcourir !
    Il faut noter, avec amusement, la volonté farouche d’un de ses futurs caniches du système à tenter de faire dire à JMLP, en s’appuyant sur ses propos sur un gouvernement à poigne (donc qui gouverne, en fait !) qu’il fallait donc Führer en France en associant le sondage fait sur 6 % des allemands … donc un sondage fait en Allemagne !
    Deux choses l’une, ou ce jeune trou de balle est un crétin et ne s’est pas rendu compte que cet argument avait été amené non pas par JMLP mais, précédemment, par un de ses camarades; ou il a déjà la tête suffisamment faisandée pour pour mettre dans la bouche d’autrui des propos qu’il n’a pas tenu, hypothèse dans laquelle sa place est déjà sans doute réservée, après ses études, à l’Humanité !

    Hormis ces anecdotes, qui ne démontrent que l’insuffisance intellectuelle de leurs auteurs, ce qui m’inquiète le plus pour l’avenir de ce pays, c’est la profonde incapacité de ces soi-disants futures « élites » à la conduite d’une analyse sinon intelligente, au moins construite !

    Signaler un problème avec ce commentaire

  8. Godefroi de Bouillon dit :

    « L’encouragement de la natalité (Française) est-elle réaliste ? »
    « Il n’est pas trop tard pour faire des enfants ? (Français) »

    Vu comme ça, il est préférable de nous remplacer très vite ! et comme la nature a horreur du vide, l’immigration de masse est une chance pour remplacer nos petites têtes blondes !

    Journaleux et en plus pro-avortement ? (pour les femmes Françaises bien entendu).

    Comme le dit si bien Jean-Marie Lepen, je vous plains !
    Cette génération « pilule à dépeupler » et pro-immigration nous mènera droit dans le mur si rien est fait d’ici là.

    2012 prenons les rênes et vite !

    Signaler un problème avec ce commentaire

  9. heliosalpha dit :

    C’est toujours la même rengaine, devant des rabâcheurs de poncifs erronés, le Pen est une fois encore dans la pénible obligation de démontrer des évidences.

    Ces abrutis sont assis sur un poêle ardent, et ne cessent d hurler çà ne brule pas !

    Signaler un problème avec ce commentaire

  10. Gobe dit :

    Excellent moment que cette interview de J M Le Pen… Des réponses faites avec talent et precision.L’image d’un homme disponible bien éloignée de celle que certains veulent donner.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  11. Marino dit :

    « Le Pen face à de futurs journalistes »

    * Jean-Marie Le Pen très à l’aise

    En guise d’introduction à cette rencontre marquée par une certaine fébrilité, Christophe Deloire, le directeur du CFJ, a rappelé que le métier de journaliste « ne consiste pas à distinguer le bien du mal. Les gens sont assez grands pour ça », rapporte sur Twitter un des étudiants de l’école, Guillaume Daudin. Jean-Marie Le Pen, lui, a estimé devants les étudiants « ne pas avoir le sentiment d’avoir abusé de l’hospitalité » puisqu’il a été « invité pour la deuxième fois en 25 ans ».

    * « On a perdu ce combat de boxe », a reconnu un étudiant :

    http://www.europe1.fr/Politique/Le-Pen-face-a-de-futurs-journalistes-298626/

    Signaler un problème avec ce commentaire

  12. militant fn 62 dit :

    Ce futur journaliste qui recherche ses phrases en disant « heu…heu….heu…. » des dizaines de fois ne
    s’attznd pas que le président lui met les points sur les i

    Signaler un problème avec ce commentaire

  13. Christian dit :

    Bonsoir,

    M. LE PEN toujours excellent, rien à redire.

    Pour les étudiants,très correctes :
    Pourquoi n’avez vous trouvez aucune question originales ?
    Pourquoi êtes-vous restés dans les questions écrites par vos professeurs ?
    Vous êtes comme nos ingénieurs, un diplôme mais pas d’imagination.

    Encore bravo M. LE PEN ! Je pense, que beaucoup d’entre-eux ont été séduit par votre personnalité.

    Bonne soirée
    Christian

    Signaler un problème avec ce commentaire

  14. BHdePLAISIR dit :

    Il y avait UN JEUNE, cultivé, calme, expérimenté !
    Et une bande de petits vieux répétant à tour de rôle des poncifs éculés !
    Vraiment, quelle bande de gamins incultes, sans aucune connaissance historique, même très contemporaine !

    Signaler un problème avec ce commentaire

  15. Breton dit :

    Ouais bah ils nous ont fait de beaux discours au début sur l’impartialité et la neutralité et tout ça… Mais ils ont fait tout le contraire.
    Ils ont sortis les attaques pitoyables habituelles avec « ho le vilain JM LP qui n’aime pas les noirs et les arabes » et puis « ho, le méchant JM LP avec la guerre d’Algérie ». Une série de fausses idées réchauffées aux micro ondes.

    Des trucs completement dépassés, des idées reçus sur le FN pas possibles dans la moitié des questions… Des questions que même leurs « ainés » journalistes n’osent plus posés sur les plateaux de télé.

    Si ils voulaient mettre en difficulté M. Le Pen, il fallait abordé de nouveaux thèmes, pas les thèmes à idées reçues auxquels JM LP a déjà répondu des centaines de fois. A partir du moment ou ils sont partis dans cette mauvaise lignée, c’était foutu pour eux et en plus, ça n’avait plus aucun intérêt pour le spectateur.
    En gros, ces apprentis journalistes manquent vraiment d’originalité. Heureusement que quelques un d’entre eux ont quand même été trouvés des thèmes plus interessants sur la retraite, l’UE, la successsion, pourquoi le départ de la présidence du Front, etc.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  16. N-A dit :

    Problême de micro ou problême de cornet ? Je l’ai toujours souligné ne jamais abusé des glaces italienne. Bertillon en est fou de rage. mdrrr

    « De futurs journalistes »…j’interroge ma boule de cristal ! mdrr

    Signaler un problème avec ce commentaire

  17. Philippe dit :

    la jeunesse d’esprit était du côté de notre Président, comme toujours
    ces futurs journalistes semblent déjà tous vieux dans leurs têtes
    à moins qu’au delà des apparences et des attitudes convenues de réprobation, en réfléchissant bien et sincèrement, certains d’entre eux ont peut-être un peu ouvert les yeux !

    Signaler un problème avec ce commentaire

  18. jeaninedecanet dit :

    Ces étudiants pensaient déjà sans doute à leurs futures retraites ! Aucune originalité dans leurs questions à Jean-Marie LE PEN. Pourtant celui-ci qui a près de 50 ans de vie politique aurait pu en raconter de « biens bonnes ». Alors, nous attendons avec impatience la sortie de son autobiographie
    qui devrait comporter de nombreuses pages.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  19. CHRISTIAN DUHAUT dit :

    Et bien voilà, des futurs journalistes lorsqu’ils ne sont pas ( trop ) militants,l’interview est plaisante à suivre avec un homme intellectuel au talent exceptionnel ! Il est tel qu’on l’apprécie et tel qu’on aurait voulu le voir siéger à l’Elysée.

    Tiens à la fin, il y a un futur journaliste qui indique que les banlieues s’arment… Une bagatelle probablement.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  20. Macquarie dit :

    Qu’est-ce qu’un journaliste ? Réponse : Un salarié.
    Qu’est-ce qu’un journal ? Réponse : Une entreprise qui appartient preque toujours à une banque.
    Comment fonctionne la presse ? Réponse : Une banque achète un journal et désigne le Directeur du journal, qui désigne un rédacteur en chef, qui choisit son équipe de journalistes et de pigistes. Soit un système pyramidale, antidémocratique par définition. Les journalistes ne parlent que de leur liberté d’opinion, mais dans les faits à la première tentative d’indépendance, le journaliste est viré. Cette profession est en réalité complètement dévastée. Les exemples ne manquent pas, cela en devient presque pathétique, le journal « Libération », le mal nommé, qui se prétend de gauche en appartenant à la banque Rothschild. Mais à force de faire couler tout le temps le même robinet d’eau tiède, la presse ne vend pratiquement plus et va finir par disparaître. Justice immanente.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  21. Le dernier Armoricain dit :

    Notre Président égal à lui même

    Le dernier Géant du XX° siècle qui je n’en doute pas aura fait germer dans cette assemblée certaines vocations et baliser des pistes pouvant mener certains à la lucidité.

    La jeunesse devra accepter ces dures réalités ou elle ne sera plus :  »Malheur aux Peuples dont les chefs ont les mains molles »

    Signaler un problème avec ce commentaire

  22. Vincent dit :

    Quelle éloquence ce Monsieur Le Pen ! Quel Talent ! Quel magnifique Tribun !

    On comprend bien pourquoi un certain Chirac en 2002 s’était vite défilé devant un débat télévisé…. Il aurait été ridicule, minable à sortir des pschitt ou abracadabran. La médiocrité aurait crevé les yeux.

    Il est seulement bien regrettable pour la France qu’un homme de la trempe de Monsieur LEPEN n’ait jamais eu l’investiture Présidentielle, notre pays ne serait pas dans le triste état dans lequel il se trouve aujourd’hui. Bravo Monsieur Le Pen, une bonne leçon de rhétorique à ces journalistes en herbe (qui ont encore bien du chemin à faire, euhh !)

    Signaler un problème avec ce commentaire

  23. Bloom dit :

    Excellent Jean Marie Lepen, les fachos ne sont pas toujours ceux que l’ont croit.

    Signaler un problème avec ce commentaire

Laisser un commentaire