Google accusé de sexisme dans le domaine Technologique

Les entreprises de la Silicon Valley accusés de sexisme

Dimanche 6 août, Google se retrouvait de nouveau au tribunal mais cette fois, accusé de « sexisme » dans le domaine de la « technologie ».

Dans une note interne de la Silicon Valley, un ingénieur s’est exprimé que les hommes dominaient la Technologie pour des différences « biologiques », il ajoutait dans sa note : « Les choix et les capacités des hommes et des femmes divergent, en grande partie, en raison de causes biologiques et (donc) ces différences peuvent expliquer pourquoi on n’a pas une représentation égale des femmes dans la tech et (dans les fonctions de) leadership ». Cette culture sexiste dans le milieu technologique est au cœur du débat chez le géant américain Google.

Cette note a fuité et s’est retrouvée dans la presse, créant un véritable buzz négatif pour la réputation de l’entreprise. Face à cela, Danielle Brown, la responsable diversité chez Google, a répondu « l’entreprise et moi ne partageons pas ce point de vue, la diversité et l’inclusion sont des valeurs fondamentales dans la culture de Google ».

Affaires similaires à la Silicon Valley

Actuellement, chez Google, il n’y a que 31% de femmes sur l’ensemble des salariés. Et dans le domaine technologique, il y a seulement 20% de femmes selon les récents chiffres divulgués par l’entreprise.
Chez Facebook, c’est le même constat puisque parmi les cadres supérieurs, il n’y a que 27% de femmes en 2016. Apple a lui aussi que 37% de femmes dans son effectif. Cette affaire vient s’ajouter à la multitude de scandales du même genre à la Silicon Valley. Travis Kalanick, président d’Uber, avait dû démissionner à la suite d’accusations contre sa mentalité sexiste et la culture qu’il avait instauré dans l’entreprise.

Adrien Drocourt

Adrien Drocourt

Passionné par l'actualité du monde de la Finance et de l'Immobilier, j'adore prendre la plume ou le clavier pour traiter des dernières News de ces thématiques.
Adrien Drocourt

Les derniers articles par Adrien Drocourt (tout voir)

PARTAGER