Google et Facebook victimes d’une arnaque

Le mois dernier Google et Facebook ont été victimes d’une arnaque. En effet, un homme a réussi à arnaquer plus de 100 millions de dollars aux deux géants du web. Nous connaissons que récemment le nom des deux entreprises qui voulaient alors rester anonymes.

C’est avec de simples mails qu’ Evaldas Rimasauskas, un Lituanien âgé de 48 ans, a réussi à extorquer plus de 100 millions de dollars aux deux géants américains du web : Facebook et Google. Il a fini par se faire arrêter et présenté devant la justice.
Si cette dernière avait tenu à ne pas révéler les identités sur les victimes de cette arnaque, plusieurs enquêtes ont révélé qu’il s’agissait alors du géant Google et Facebook. Le plus étonnant, c’est quand on connaît le procédé qu’Evaldas Rimasauskas a mis en place pour extorquer ces deux géants d’internet, que l’on comprend mieux pourquoi leurs identités ont été tenues secrète.

L’arnaque des contrats imaginaires

En 2013, Evaldas Rimasauskas, qui précisons-le n’y connaît rien à internet, crée alors une fausse entreprise vendant du matériel informatique localisée en Lettonie. Pour que cette arnaque fonctionne, il a repris le nom d’une vraie entreprise taïwanaise dans le même domaine d’activité de la fausse entreprise, c’est-à-dire une entreprise de matériel informatique.
Par la suite, il lui a suffi d’envoyer de faux contrats aux représentants de Google et Facebook sous forme de faux bons d’achat, ou même de fausses lettres qui été alors signées par le soi-disant dirigeant de la fausse société.
Pour les deux entreprises américaines, il ne s’agit là que de routine. En effet, ils ont l’habitude d’effectuer des contrats à plusieurs millions de dollars avec la vraie entreprise qui porte le nom aussi de la fausse, celle du Lituanien. Ils effectuent alors les contrats sans penser qu’il s’agit là d’une arnaque bien pensée.
Cette arnaque a duré pas moins de deux ans, deux ans où Evaldas Rimasaukas, s’est fait transférer des millions d’euros dans différents comptes et ceux dans différents endroits comme par exemple en Lituanie, en Slovaquie, en Hongrie à Chypre et enfin à Hong Kong.
Aujourd’hui, les deux Géants du web ont annoncé qu’ils avaient récupéré les 100 millions de dollars extorqués par le Lituanien. Ce dernier risque alors une peine de 20 ans de prison.

Antoine Delagrange

Antoine Delagrange

Passionné par le journalisme et tout ce qui touche au secteur immobilier, j'ai décidé de recentrer ma carrière sur le Web pour vous informer via ce média.
Antoine Delagrange

Les derniers articles par Antoine Delagrange (tout voir)

PARTAGER