Immobilier : depuis 1975, emprunter n’a jamais été aussi abordable

Les taux de crédit dans l'immobilier au plus bas depuis 1975

Avec une inflation réduite de nos jours, emprunter, peut s’avérer être intelligent puisque le taux du crédit immobilier n’a jamais été aussi bas, mais existe-t-il une contrepartie ?

En juin, les ménages français ont emprunté en moyenne à un taux de 1,57%. Cependant, le pouvoir d’achat des Français est petit à petit grignoté par la hausse des prix dans l’immobilier.

Les récents propriétaires ne sont pas encore touchés par l’augmentation des taux de crédits immobiliers. Le taux d’emprunt n’a jamais été aussi bas que depuis décembre 2016. Actuellement, les taux ont faiblement augmenté, mais pas aussi fortement que redoutaient les principaux acteurs de l’immobilier. De plus, depuis février dernier, les taux se sont stabilisés à hauteur d’1,57% au mois de juin, d’après le baromètre du Crédit Logement.
Les banques vont encore plus loin, puisque pour les ménages les plus aisés, elles accordent plus d’avantages (crédit à 1,29% pour une durée de 20 ans contrairement en juin 2016 avec un taux à 1,41%).

D’après Crédit logement : «Les taux sont simplement revenus à leur niveau de l’été 2016, mais le rythme annuel de l’inflation était alors de 0,2%, contre 1,2% en juin 2017»

Clairement, les Français empruntent donc plus aisément et à de meilleurs conditions qu’il y a un an.

De plus, pour attirer de nouveaux futurs propriétaires, les banques sont prêtes à rogner leurs marges pour de nouveaux contrats. D’après l’ACPR (autorité de contrôle prudentiel et de résolution) ces dernières n’étaient plus qu’à 0,05% fin 2016 contre 0,4 % en 2014. Une tendance qui devrait se poursuivre.

Augmentation des prix de l’immobilier et diminution du pouvoir d’achat

Avec la forte augmentation des prix de l’immobilier, les ménages français sont devenus moins solvables.

Avec une augmentation plus rapide du prix de l’immobilier que le salaires des Français, c’est le pouvoir d’achat des ménages qui en souffre. D’après Crédit Logement, au premier semestre 2017, le coût de l’achat d’un bien immobilier a augmenté de 6,1% sur une année.
C’est à Paris notamment, que l’on remarque ce changement. En effet, dans la capitale, les biens à vendre se font de plus en plus rares. Cela s’explique en partie par l’augmentation du coût au mètre carré (9000 euros le m2).

Dans le reste de la France, l’augmentation est nettement visible, à hauteur d’1,5%.

Cette augmentation du prix de l’immobilier augmente par la même occasion la durée du crédit des ménages Français qui passe de 3,9 à 4,08 années pour acquérir un bien.

Ce sont malheureusement les jeunes et les ménages les plus modestes qui souffrent de cette inflation. Même avec des taux inférieurs à la moyenne, l’augmentation des prix dans l’immobilier n’aide désormais plus les jeunes et les plus modestes à acquérir un bien dans l’immobilier.

Adrien Drocourt

Adrien Drocourt

Passionné par l'actualité du monde de la Finance et de l'Immobilier, j'adore prendre la plume ou le clavier pour traiter des dernières News de ces thématiques.
Adrien Drocourt
PARTAGER