Encore un policier gravement blessé lors d’une intervention : l’échec dramatique de Nicolas Sarkozy

Communiqué de Michel Thooris, conseiller politique Sécurité de Marine Le Pen

Hier soir vers 21h30, un policier a été gravement blessé lors d’une intervention sur un cambriolage à Chenôve dans la banlieue de Dijon. Le ou les agresseurs du fonctionnaire de police sont actuellement toujours en fuite.

Il suffit de lire chaque jour la presse quotidienne pour obtenir le bilan de M. Sarkozy en matière de sécurité.

Dix ans après sa prise de fonction au ministère de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy annonce piteusement qu’il souhaite équiper certains policiers de fusils à pompe. Cette annonce montre à quel point la situation s’est dégradée durant une décennie d’inaction politique en matière de sécurité.

Totalement dépassés par la flambée de la délinquance, les pouvoirs publics ont décidé de faire appel à des policiers roumains pour patrouiller aux côtés de policiers français sur le territoire de la République. Pourtant à en croire le gouvernement, le problème des Roms venus d’Europe de l’est avait été réglé par l’expulsion de ces populations vers leur pays d’origine. On voit qu’il n’en a rien été : derrière la communication, encore une fois l’inaction.

Pour tenter de masquer ses échecs, l’UMP est en train de mettre en place des polices communautaires sur le territoire français au mépris du principe de laïcité. À quand des policiers algériens, pakistanais ou maliens pour patrouiller dans les cités sensibles ?

Si Marine Le Pen n’arrive pas très vite aux affaires, la France deviendra un pays sécuritairement très instable où la loi du plus fort sera la règle.

 

6 réponses à Encore un policier gravement blessé lors d’une intervention : l’échec dramatique de Nicolas Sarkozy

  1. Bidule Chose dit :

    Toutes ces agressions plaisent à ceux qui pillent notre pays, la population est terrorisée, n’a pas le droit de se défendre, la justice est téléguidée pour ne pas punir les délinquants… une sacrée organisation à démanteler !

    Signaler un problème avec ce commentaire

  2. bouffée d.oxygene dit :

    les français se plaignent mais ce posent encore la question a savoir qui faut voter.ils faut voter marine le pen en masse voila la seule solution.en esperant qu il ne truque pas les elections l.umps et prete a tout pour garder le pouvoir.les policiers sont devenues des cibles pour tout ces salopards et bichonné depuis des années par nos gouvernant.la france est foutue alors si il faut combattre et bien nous combattrons.apres tout hollande dit quil faut faire barrage au fn.et bien nous ont feras barrage a l.umps .vive ce qui reste de notre beau pays souillée par des racailles en col blanc.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  3. Eretz dit :

    La dernière phrase est malheureusement très juste.
    Il faut convaincre nos compatriotes de voter pour Marine
    dès 2012 et de ne pas attendre 2017. En effet, en 2017 la situation se sera beaucoup trop dégradée à tous les niveaux
    et il sera très difficile de faire quelque chose.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  4. lecteur dit :

    L’UMP en mettant à l’index sur le FN quand ils parlaient d’insécurité , a facilité le PS dans son éternel laxisme , c’est tellement plus facile d’être copain et de laisser faire….ils sont donc devenus encore une fois leurs complices, donc leur populisme de façade n’a aucun intérêt pour les français!

    Signaler un problème avec ce commentaire

  5. Justinien dit :

    Nous assistons au quotidien à notre destruction en tant que peuple qui a porté très haut la civilisation, les policiers paient un lourd tribut qui n’émeut pas nos bien pensants et politicards  » droit de l’homistes  » et surtout véreux, qui n’ont eu de cesse de traquer les policiers à la moindre  » bavure », au point d’en faire des présumés coupables d’attenter aux droits sacrés de la racaille truandesque.
    La justice n’a eu comme préoccupation essentielle, que la protection des droits de la racaille, et s’ingénie à nes pas appliquer les lourdes sanctions prévues par le législateur.Cette intitution n’apour souci primordial que le réinsertion des racailles en leur octroyant des libérations conditionnelles, dont la finalié est aussi de délester les prisons.

    Signaler un problème avec ce commentaire

  6. Jean-Marie dit :

    Il suffit de lire la presse quotidienne pour ne voir qu’une PETITE PARTIE (celle que la presse aux ordres n’a pu dissimuler) de l’insécurité galopante dont la France est atteinte.
    Le laxisme ambiant aggrave chaque jour le constat.

    Signaler un problème avec ce commentaire

Laisser un commentaire