Législatives 2017 : Valls, seul rescapé du quinquennat de l’ancien président

On peut le considérer de miraculé, au vu des résultats des législatives. En effet, la plupart des personnes qui travaillaient sous le quinquennat de l’ancien Président, Francois Hollande, ne se sont pas qualifiées pour le second tour. Cependant, ce n’est pas le cas de Manuel Valls, qui est arrivé en tête avec plus de 25 % des voix, à Evry (Essonne). Ce dernier affrontera alors, lors du second tour, Farida Amrani et elle n’a qu’une chose en tête, le voir partir.


Législatives 2017 : «Je suis nettement en tête… par leparisien

Un appel au rassemblement

Manuel Valls a confié, après les résultats du premier tour, qu’il s’agissait « D’un combat symbolique. J’appelle au rassemblement de toutes les forces du progrès face à une candidature qui veut s’opposer et détruire. »

Valls s’est aussi confié être confiant et déterminé. Il a également ajouté qu’il avait une pensée pour tous ces collègues qui se sont vu éliminer lors du premier tour.

Valls risque gros, et il le sait. Dimanche soir, dés son arrivé, on pouvait alors voir sur son visage un sourire forcé. Il s’est également retranché, et ce, sans un mot pour les médias alors présent, dans le bureau du maire de la ville, où il y est resté plusieurs heures.

La bataille va être rude

Manuel Valls, s’est donc lancé pour un quatrième mandat, et ce, sans l’investiture du PS. En parlant du Parti socialiste, Valls en avait commenté la débâcle de ce dernier lors du premier tour.

« C’est une situation difficile pour le Parti socialiste, pour les militants (…) je pense à tous ces amis qui sont éliminés au soir du 1er tour », il a également ajouté « je suis convaincu que la famille progressiste a toujours une voix à défendre dans ce pays ».

Dimanche soir, après les résultats, il a également ajouté qu’il avait une « volonté de changement ». Mais alors, faut-il encore le croire ou non ?

Comme nous l’avons vu, LREM (la république en marche !) a fait pas mal de dégâts lors de ce premier tour pour les législatives de 2017. L’ère de français Hollande et de ses hommes politiques est bel et bien finie. Ne reste plus, maintenant, qu’à attendre le second tour, qui pour rappel, se déroulera dimanche 18 juin.

Antoine Delagrange

Antoine Delagrange

Passionné par le journalisme et tout ce qui touche au secteur immobilier, j'ai décidé de recentrer ma carrière sur le Web pour vous informer via ce média.
Antoine Delagrange

Les derniers articles par Antoine Delagrange (tout voir)

PARTAGER