Les firmes du CAC 40 vont verser 46 milliards de dividendes

Les 40 sociétés de l’indice phare de la Bourse de Paris prévoient de verser cette année à leurs actionnaires un total d’environ 46 milliards d’euros de dividendes, un montant stable, alors que leurs profits ont bondi de plus de 30%.

La somme des dividendes proposés par 39 des 40 entreprises du CAC au titre de leurs résultats 2016 s’élève à 45,84 milliards d’euros, contre 45,95 milliards l’an dernier.

Ce calcul ne prend pas en compte le groupe parapétrolier Technip, qui a fusionné en janvier avec l’américain FMC et n’a pas encore annoncé s’il versera un dividende cette année.

Comme l’an dernier, Total est de loin le groupe le plus prodigue, avec 6,1 milliards d’euros de dividendes, devant Sanofi (3,8 milliards) et BNP Paribas (3,3 milliards).

Seul ArcelorMittal ne versera pas un centime à ses actionnaires, malgré son spectaculaire retour aux bénéfices en 2016. A l’inverse, le constructeur automobile PSA, redevenu bénéficiaire depuis trois ans, distribuera son premier dividende depuis 2011.

Les plus fortes hausses sont observées chez Essilor (+37%), LafargeHolcim (+35%) et Renault (+31%). A l’opposé, le montant proposé aux actionnaires de Vivendi dégringole de 87%, après la distribution exceptionnelle de 4 milliards d’euros l’an dernier.

Globalement, les dividendes proposés par les 39 entreprises représentent 61% de leurs 75,19 milliards d’euros de profits (bénéfice net part du groupe), contre 82% l’an dernier.

Quatre groupes prévoient de verser un dividende supérieur à leur profit: Veolia (115%), AccorHotels (113%), Airbus (105%) et Total (104%).

Trois autres rétribueront leurs actionnaires en dépit de leurs pertes: Publicis, Nokia et Engie, pour la deuxième année consécutive.

Pour chaque société, le dividende a été calculé sur la base du montant par action proposé par les dirigeants, multiplié par le nombre d’actions arrêté au 31 décembre.

Une fois approuvées par les actionnaires, les sommes effectivement versées dépendront du nombre d’actions en circulation au moment du paiement du dividende.

Antoine Delagrange

Antoine Delagrange

Passionné par le journalisme et tout ce qui touche au secteur immobilier, j'ai décidé de recentrer ma carrière sur le Web pour vous informer via ce média.
Antoine Delagrange

Les derniers articles par Antoine Delagrange (tout voir)

PARTAGER