Les primo-accédants profitent des bonnes conditions du marché immobilier

Immobilier, prêt immobilier, assurance prêt immobilier
Immobilier, prêt immobilier, assurance prêt immobilier

C’est un fait indéniable, le marché du logement présente encore aujourd’hui des conditions très intéressantes pour acquérir un bien. Les primo-accédants l’ont bien compris et continuent d’ailleurs de se tourner vers les établissements de crédit pour atteindre leurs objectifs. Quel est l’état actuel du secteur ? En quoi l’assurance prêt immobilier est-elle essentielle ? Quelles sont les possibilités offertes aux foyers qui ne figurent pas forcément parmi les plus nantis ? Eléments de réponse.

Une bonne assurance prêt immobilier pour acheter

De nombreux Français rêvent de faire l’acquisition d’un premier bien en tant que résidence principale. A ce titre, beaucoup souscrivent des emprunts sur le long terme et prévoient de les rembourser sur plusieurs dizaines d’années, généralement entre 15 et 25 ans.

Mais plusieurs problèmes peuvent survenir sur une si longue période, voilà pourquoi bien s’assurer s’avère indispensable. De nombreuses solutions sont proposées aux ménages français, tels que l’assurance prêt immobilier MAAF. En cas d’invalidité, d’incapacité de travail, de perte d’emploi ou encore de décès, le capital restant à rembourser est alors pris en charge par l’assureur.

L’assurance prêt immobilier constitue une protection essentielle dans une telle situation impliquant de grandes sommes d’argent et des incertitudes au long terme.

L’inflation des habitations, un problème pour l’avenir ?

Depuis 2016, les taux de crédit pour achats de logement sont des plus séduisants pour tous les ménages souhaitant faire l’acquisition d’une habitation. En novembre dernier, ils ont d’ailleurs atteint des seuils planchers oscillant entre 1 et 1,25%. Des chiffres exceptionnels, y compris pour les foyers un peu plus modestes que la moyenne.

Face à l’engouement des primo-accédants, un phénomène naturel n’a pas tardé à voir le jour : l’augmentation du prix au m². Dans toutes les villes de France, les prix montent et la valeur des biens ne cesse d’augmenter depuis des mois. En une seule année, ils ont concrètement augmenté de plus de 4%, boostant de fait les souscriptions d’emprunt et d’assurance prêt immobilier.

Acheter maintenant, c’est avoir la certitude que d’ici quelque temps, le logement acquis aura pris de la valeur. Une motivation suffisante pour les primo-accédants, mais également pour les investisseurs confirmés qui voient là le moyen de maximiser leurs bénéfices au long terme.

Toutefois, cette hausse des prix semble devenir un problème pour les jeunes ménages dont les revenus figurent parmi les plus modestes. Les perspectives de fin 2016 semblent peu à peu se refermer, générant un cercle vicieux qui pousse les acheteurs potentiels à vouloir acheter au plus tôt de peur de ne plus pouvoir le faire. Une situation qui à son tour, favorise logiquement l’augmentation des prix.

Une constance dans le taux d’intérêt des emprunts

Pour l’heure, l’état du marché reste suffisamment convenable pour qu’il conserve une forme de dynamisme. C’est bel et bien en 2018 qu’une remontée des taux est à prévoir. Il semble donc que pour les primo-accédants, il s’agisse de profiter de cette période de stabilisation pour souscrire un emprunt adapté et choisir une assurance prêt immobilier performante.

L’année 2017 a eu pour elle un certain nombre de facteurs favorisant cette situation, à commencer par les élections présidentielles. Ces dernières ont placé les acteurs du milieu dans une situation d’incertitude quant à l’avenir qui les a invités à continuer les investissements en prévision de périodes moins fastes.

Tant que les conditions de financement demeurent accessibles, le marché du logement restera lui aussi abordable. Reste à savoir si les différents acteurs du secteur cèderont ou non au sentiment d’urgence qui point à l’horizon, menaçant d’accentuer une flambée des prix qui ne dit pas encore son nom.

Sophie Delcourt

Sophie Delcourt

Voilà je me présente, Sophie Delcourt, après avoir hésité longtemps entre le monde de la finance et de l'Immobilier j'ai repris des études de journalisme pour me consacrer à ces deux sujets, je pratique donc la rédaction d'articles sur notre média presse.
Sophie Delcourt
NOS NOTES ...
Note
PARTAGER