Les prix de l’immobilier vont-ils continuer à monter ou à baisser ?

immobier, prix immobilier à la baisse
immobier, prix immobilier à la baisse

Au moment d’acheter, les consommateurs ont toujours peur que le marché ne leur soit pas favorable. Où en est-il aujourd’hui ? Devons-nous nous attendre à une montée en flèches du mètre carré ? Dans quelles régions de France ?

Habiter en France coûte généralement de plus en plus cher

Cela pourrait bien être le moment d’investir et de souscrire un crédit immobilier Vousfinancer, mais cela dépend de l’endroit où vous comptez placer votre argent, car le marché français tend plutôt à être du côté des vendeurs cette année.

En France, la progression annuelle constatée est de 4,4 % pour les prix de l’immobilier sur les appartements, avec une augmentation de 1,7 % rien que ce trimestre (et de 2 % pour l’ensemble des biens en vente). Qu’il s’agisse d’acheter un appartement ou une maison, du neuf ou du vieux, le mètre carré est estimé à 3 484 € en moyenne sur le territoire français.

Les tendances sont à la baisse dans plusieurs villes de France

Vous êtes chanceux si vous avez l’intention de vous installer à Rouen ou à Saint-Étienne par exemple. Selon le baromètre LPI, 20 % des villes françaises voient les prix de l’immobilier chuter en ce qui concerne les biens anciens. Parmi les villes qui connaissent un recul d’au moins 3 %, Rouen (-3,7 %), le Havre (-4,7 %) ou encore Saint-Étienne (-5 %).

Trois autres villes méditerranéennes sont intéressantes pour acheter ce trimestre : Marseille, avec -2,3 %, Nice, qui fait -4,2 %, et Toulon qui totalise -4,3 %. Des données à relativiser, puisque la hausse persiste si l’on compare ces chiffres à ceux de l’année entière.

Attention, si vous aviez l’intention de bénéficier des avantages du marché qui étaient en cour en 2016, dont vous pouvez en apprendre plus ici, sachez que les tendances ont changé. Nantes par exemple, qui pouvait être un lieu d’investissement très judicieux l’année dernière, vient de connaître +4,6 % du prix de l’immobilier.

Les tendances s’envolent pour Bordeaux et Tours

Souscrire un crédit immobilier dans les régions les plus urbaines pourrait bientôt devenir un luxe. Les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter dans une grande majorité de villes françaises de plus de 100 000 habitants. Ce ne sont pas de petites hausses, les spécialistes et acquéreurs remarquent une hausse de 10,7 % à Bordeaux, de 11,1 % à Tours, et même de 11,5 % à Besançon ! Même Lyon et Brest enregistrent respectivement +7,6 % et +6,9 %.

 

Paris a frôlé les 9000 € du mètre carré !

 

C’est le triste constat auxquels assistent impuissants les acheteurs parisiens depuis le premier semestre 2017. Certains professionnels prévoient même que les prix de l’immobilier à Paris passent au-dessus de la barre des 9000 € pour le second semestre, aux vues de la progression de 7,7 % entre le premier semestre 2016 et celui de 2017. Plus d’informations sur le site de Libération.

Quelles conséquences auront les Jeux Olympiques sur le marché ? Ce n’est qu’une formalité, mais avec le retrait de Los Angeles qui organise les Jeux de 2028, Paris est aujourd’hui la seule candidate pour 2024, on imagine donc sans prendre trop de risque que notre capitale les remportera. Selon les spécialistes, les bouleversements qu’ils pourraient engendrer sont à relativiser.

Et les acheteurs dans tout ça ?

Contrecoup logique de cette hausse généralisée, les acheteurs n’arrivent à suivre qu’à grand-peine. Le risque qui inquiète les banques, c’est l’insolvabilité des acheteurs à force de proposer un crédit immobilier à des taux de plus en plus grands pour un endettement toujours plus important et encore plus long à combler.

Adrien Drocourt

Adrien Drocourt

Passionné par l'actualité du monde de la Finance et de l'Immobilier, j'adore prendre la plume ou le clavier pour traiter des dernières News de ces thématiques.
Adrien Drocourt
NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER