Les solutions immobilières pour défiscaliser

Immobilier, investissement immobilier, défiscalisation France
Immobilier, investissement immobilier, défiscalisation France

Aujourd’hui, investir dans la pierre attire de plus en plus de particuliers souhaitant disposer d’un patrimoine immobilier. Et il faut bien dire que devenir propriétaire présente bien des avantages. Cependant, cela peut aussi avoir son lot d’inconvénients.  En effet, en plus du prix des biens, la participation sociale que peut engendrer la détention d’un bien immobilier peut être importante. C’est d’ailleurs pour ces raisons là que certains investisseurs ont fait marche arrière en terme d’investissement immobilier. Bien heureusement, il existe des techniques qui permettent de réduire au minimum la cotisation d’un propriétaire immobilier.

Investir dans le locatif et/ou dans l’ancien

Selon www.defiscalisation-france.fr, investir dans l’immobilier locatif est un moyen efficace pour profiter d’une défiscalisation intéressante. Plusieurs lois mettent en avant l’investissement locatif et font profiter aux investisseurs d’un abattement fiscal intéressant. On peut parler de la loi Malraux ou encore de la loi Pinel qui promettent jusqu’à 30 000 euros d’abattement.

Il faut noter que l’investissement consiste à mettre en location un bien après son achat. Le but étant de pallier à la crise du logement dans l’Hexagone en incitant les investisseurs à offrir des baux à bon prix.

En plus de l’avantage fiscal, les biens à but locatif vous permettent de percevoir rapidement les fruits de votre investissement. Pour certains, cela peut constituer directement une réserve d’argent. Pour d’autres, il serait plutôt question d’assurer les mensualités du prêt.

Par ailleurs, de plus en plus d’investisseurs s’orientent vers les biens immobiliers anciens, et ce, malgré que les biens modernes soient un peu plus attractifs, de par leur côté neuf et tendance. Actuellement, les anciennes constructions détiennent encore une grande part du marché immobilier de la France. La raison ? L’envie de réduire la niche fiscale. En effet, selon le dispositif Malraux, tout investissement dans l’ancien, qui nécessite des travaux de rénovation peut, sous certaines conditions, bénéficier d’un abattement fiscal.

Ici, pas de plafonnement prévus. Mais attention, les patrimoines en question doivent tomber sous le coude des monuments historiques.

Investir à l’étranger

C’est le genre de transaction qui a le vent en poupe ces dernières années. Non seulement c’est plus économique, mais aussi cela permet de réduire le cout des taxes sur la propriété. Grâce à la loi qui lutte contre la double imposition, vous ne pouvez être soumis à la fois aux impôts en France et ceux en outre-mer. La preuve a été faite que les cotisations sociales sont beaucoup plus attractives dans ces régions.

Par ailleurs, avec le dispositif Pinel d’outre-mer, vous pouvez bénéficier d’un certain abattement dans le cas où vous penchez pour un bien à but locatif. A titre d’information, les réductions peuvent atteindre les 18 000 euros environ.

Cependant, si vous souhaitez rester dans l’Hexagone, vous pouvez toujours profiter des Fonds d’investissement de proximité ou FIP qui commence timidement à se faire une place en France. Mais sa renommée ne saurait tarder. Et pour cause, avec cette technique vous pouvez déduire près de 12 000 à 24 000 euros de votre niche fiscale. Tout dépend essentiellement de votre situation personnelle : célibataire ou marié, avec ou sans enfants à charge. Les conditions d’un FIP varient d’un cas à un autre.

Sophie Delcourt

Sophie Delcourt

Voilà je me présente, Sophie Delcourt, après avoir hésité longtemps entre le monde de la finance et de l'Immobilier j'ai repris des études de journalisme pour me consacrer à ces deux sujets, je pratique donc la rédaction d'articles sur notre média presse.
Sophie Delcourt
NOS NOTES ...
Note
PARTAGER