Hommage à Christian Trédaniel

par Alain Dumait

Christian Trédaniel s’est éteint le 13 novembre 2011, des suites d’un cancer de la prostate, qui s’était déclaré en 2002, et contre lequel il a longtemps lutté, d’abord avec succès. Il avait 77 ans.

Il est principalement connu pour avoir «inventé « l’étiopathie», une médecine naturelle, également dénommée «chirurgie non-instrumentale», pour avoir élaboré un corps de doctrines complet, formé plusieurs milliers d’élèves, et soigné, directement ou indirectement (sans un seul accident ! ), plusieurs centaines de milliers de malades.

Il serait plus exact de dire ré-inventer. Car l’étiopathie plonge ses racines au premier jour de la médecine et même, sans doute, de l’histoire de l’humanité.

On peut faire en effet l’hypothèse que l’homme a toujours eu des motifs de blessures et de souffrances.

Instinctivement, il porte la main là où ça lui fait mal. Il se frotte et il se masse.

L’homme est à lui-même son premier thérapeute. Rapidement, il fait confiance à un tiers, à la fois plus habile, plus savant et plus adroit. Appelons-le «rebouteux».

L’intelligence exceptionnelle de Christian, doublée d’une connaissance parfaite de l’anatomie, et d’une intuition géniale, l’amène à une conclusion : il faut trouver et guérir la cause pour faire disparaitre durablement les symptômes.

Lire la suite