Paris, nuit de panique à la gare du Nord

Cette nuit, la gare du Nord de Paris a été évacué par une opération de police

Hier, lundi 8 mai, la police était à la recherche de trois individus dangereux qu’elle n’a toujours pas arrêtés. L’opération de police a immobilisé un train contenant plus de 200 passagers à son bord. Il a été fouillé en vin, puisque la police n’a toujours pas retrouvé ces hommes.

Cette opération s’est déroulée cette nuit, de 23h à 2h du matin à la Gare du Nord de Paris. La préfecture de police avait indiqué qu’il s’agissait là d’une vérification pour lever des doutes. Cette « vérification » s’est terminée vers les 2h ce matin.
Le train, qui était en provenance de Valenciennes a été fouillé par la BRI (brigade de recherche et d’intervention) accompagnée de leurs confrères la brigade de déminage dans le but de trouver ces 3 individus considérés comme dangereux. Un contrôleur ainsi qu’un vendeur avaient alerté les autorités après les avoir vus. D’après différentes sources, ces trois hommes étaient recherchés par la police depuis un petit moment. Ils ont été aperçus à Bordeaux à Marseille et à Paris, mais chaque opération pour les interpeller se sont révélés un échec.

L’ampleur du dispositif

En effet, nous avons pu constater que l’ampleur de cette opération policière était assez conséquente puisque l’accès à la gare a été complétement bloqué. Un important déploiement de policiers notamment vers le Boulevard de Denain, empêchait les voitures de passer, bloquant ainsi toute la circulation au niveau de la gare. Quant au métro et autres trains qui devaient passer par cet endroit avaient ordre de ne pas s’arrêter en gare.
Les témoins de la scène racontaient que les policiers étaient armés en conséquence. Des vidéos tournées par des passagers et diffusées sur les réseaux sociaux en témoignent. Ces policiers ont demandé aux passagers d’évacuer la gare.
Plusieurs témoignages sur les réseaux sociaux, notamment les témoignages des personnes bloquées dans le train ainsi que les personnes évacuées de la gare confirment bien que cette opération policière avait beaucoup d’ampleur.
Ces derniers indiquaient aussi, qu’à la vue de ces hommes lourdement armés dans la gare, un vent de panique avait été déclenché. On comprend mieux pourquoi quand on sait comment les policiers ont procédé pour fouiller le train. D’après des témoins, les policiers avançaient de wagon en wagon en fouillant toutes les personnes alors présentes dans le train. Le policier en chef de file avançait avec un bouclier tandis que les autres policiers lourdement armés le suivaient derrière lui divisant chaque wagon en quatre rangées de sections à fouiller.

Au final, les individus recherchés n’ont pas été retrouvés et le trafic de la gare du Nord est de nouveau à la normal pour ce mardi matin.

Antoine Delagrange

Antoine Delagrange

Passionné par le journalisme et tout ce qui touche au secteur immobilier, j'ai décidé de recentrer ma carrière sur le Web pour vous informer via ce média.
Antoine Delagrange

Les derniers articles par Antoine Delagrange (tout voir)

PARTAGER