Karim Ouchikh : « Cédric Sabouret commet sciemment à mon égard une double imposture »

Suite aux déclarations du conseiller général PS de Gonesse, Cédric Sabouret, qui dénonçait « une dérive idéologique » de Karim Ouchikh, ancien adjoint au maire PS de Gonesse, celui-ci a tenu à réagir. S’il se refuse à « introduire à [son] encontre une action en diffamation », le nouveau soutien à Marine Le Pen entend tout de même répondre aux propos de l’élu Gonessien. Un article de Vonews.

« Cédric Sabouret commet sciemment à mon égard une double imposture ». La réponse de Karim Ouchikh au conseiller général de Gonesse est claire. Mécontent des propos d’un « communiqué de presse bassement politicien » diffusé le conseiller général, il entend donner sa version. Il nie ainsi s’être rallié à « l’équipe du Front National ». « Chacun sait que j’ai rejoint Marine Le Pen, sans intention aujourd’hui comme demain d’adhérer au FN, dans une dynamique électorale qui entend porter le débat des présidentielles au-delà du clivage stérile droite/gauche » explique-t-il.

Karim Ouchikh condamne également toute notion de « dérive idéologique » personnelle. Il affirme que Cédric Sabouret « sait parfaitement que [sa] démarche est liée à une volonté authentique de combattre la construction fédéraliste européenne qui réduit la France depuis plus de vingt ans à une impuissance politique ». Il exprime ainsi son désaccord avec la politique du PS et de l’UMP pour justifier son rapprochement avec Marine La Pen. En cause, « leur trahison commune perpétrée lors de l’affaire du Traité de Lisbonne, ratifié à Versailles par ces deux formations politiques, au mépris du vote des Français exprimé lors du référendum du 29 mai 2005 ».

Concernant l’élu de Gonesse, Karim Ouchikh considère qu’il est « résolu sans doute, avec ce fait d’arme, à compléter à peu de frais une carrière politique toute neuve ». « Mr Cédric Sabouret a trouvé ici une cause bien peu défendable, pour qui connaît en effet sincèrement ma personne et les valeurs qui ont toujours été les miennes. En cela, il se trompe assurément de cible » explique-t-il. L’ancien adjoint au maire de Gonesse, bien que déçu par le « ton et les mots bien peu respectueux employés à [son] égard », dit ne pas vouloir « introduire une action en diffamation, pourtant bien méritée » à l’encontre de Cédric Sabouret au nom de l’amitié qu’il lui porte.

 

3 réponses à Karim Ouchikh : « Cédric Sabouret commet sciemment à mon égard une double imposture »

  1. MaTerre dit :

    Apparemment, l’amitié que porte M.Ouchikh à M.Sabouret n’est nullement réciproque…

    Signaler un problème avec ce commentaire

  2. lebad dit :

    Il faut s’attendre à ce que toutes celles et tous ceux du monde politique qui rejoindront Marine se feront diffamer . Laissons les aboyer, notre caravane passe .

    Signaler un problème avec ce commentaire

  3. lecteur dit :

    Mr Karim Ouchikh, se fait tacler par ces anciens compagnons de route, rien d’étonnant, c’est toujours ainsi qu’ils agissent….normal ils sont très démocratique, selon eux….!

    Je suis étonnée que ce Mr dise je n’adhèrerai jamais au FN, pourquoi ?…nous sommes salis mais nous sommes des gens bien, ce que nous voulons c’est la sincèrité, sur tous les sujets, c’est tout….la langue de bois on aime pas !

    Signaler un problème avec ce commentaire

Laisser un commentaire