Législatives 2012 / Paris : reportage et… actions !

Compte-rendu de François Vial, candidat du Rassemblement Bleu Marine dans la 6e circonscription.

Rue 89 est le n°1 des web-journaux français – le plus lu, donc : y faire l’objet d’un reportage pourrait de fait être considéré comme une chance pour la diffusion de nos idées… Si les journalistes du site n’avaient généralement la dent aussi dure envers les frontistes. Sollicitée, l’équipe de la 6e circonscription se devait de prendre le risque, sans chercher à travestir la réalité de son travail ou de l’esprit de celles et ceux qui la composent. Après trois rencontres avec la journaliste en charge de la droite nationale – réunion de programmation, marché, tractage en sortie de métro –, le « verdict » est tombé ce dimanche et… force est de reconnaître qu’il est assez juste ! Hormis son titre – qui jure avec le reste* – l’article décrit de façon assez fidèle notre travail et nos positions. « Le FN qui ne fait pas peur » constitue d’ailleurs la conclusion du reportage (A lire ici).

___________

* Les titres sont établis par le Comité de rédaction du site, et non les journalistes.

 

Des militants comme s’il en pleuvait !

Dimanche 3 juin, la relève est là ! Céline Guillermond n’est pas une suppléante de papier : elle l’a encore prouvé ce dernier dimanche avant le 1er tour, en menant seule une grosse opération de boitage dans le XIe arrondissement. Composition de l’équipe, choix du parcours… Tout a reposé pour elle, pour un résultat évidemment à la hauteur de nos espérances : 2.000 tracts distribués, sans incident. De passage à Paris, la bougnate – auvergnate – Pauline Guibert est venue prêter main-forte à l’équipe : la solidarité frontiste va donc désormais au-delà des régions…

Lundi 5 juin, des racailles et des hommes… Après un échauffement sous la forme d’un boitage de deux heures, l’équipe des colleurs fous est partie à la conquête des espaces d’affichage disponibles sur tout le périmètre de la circonscription : autant dire que nous n’avons pas manqué de travail ! La stratégie ? Coller haut, coller beau… Et parfois coller « chaud » ! Au cœur du XXe arrondissement, quatre d’entre nous s’affairaient au collage, tandis que Jean-Paul et moi-même assurions un contrôle vigilant des alentours. Apercevant nos amis, quatre « jeunes » – probablement désœuvrés entre deux clients de deal – se sont mis à les insulter et menacer, depuis le trottoir opposé. On pouvait toutefois les sentir hésitants : diantre ! Quatre contre quatre, voilà qui allait contre leurs courageux principes de bagarre… Entrés négligemment dans leur champ de vision, Jean-Paul et moi-même disposions en main d’arguments susceptibles de réfréner les ardeurs des plus téméraires. Ajoutez à cela la différence de nombre, et vous comprendrez pourquoi, cette fois, nous n’avons pas été agressés autrement que par quelques canettes de bière lancées depuis une distance respectable !

Mardi 6 juin, des troupes fraîches en renfort ! La dernière semaine d’une campagne est la plus ardue : fatigue cumulée, tensions exacerbées entre partis, stress à l’approche du but… En ces circonstances, l’équipe de la 6e circonscription a la chance de pouvoir compter sur la participation de nouvelles personnes, motivées à l’idée de rejoindre un groupe qui tourne à plein régime. Brigitte, Martin et Stan nous ont rejoints pour ces ultimes journées de militantisme pur et dur, ainsi que Fabrice et l’ami Marc de Joussineau, venu en guets-star depuis le XVIe arrondissement, dans lequel il est candidat. La fraternité militante construite au fil du temps permet décidément bien de jolis moments, au service de la cause…

Mercredi 7 juin, une longue journée de boitage… Rythme à tenir oblige, l’accent de ce milieu de semaine a été mis sur la diffusion de tracts dans les boîtes à lettres. De 14 h 30 à… 21 h, les tours de clés, négociations avec les gardiens d’immeuble et sollicitations des habitants de résidence se sont donc succédé. En fin de journée, le réconfort de rentrer chez soi les jambes endolories mais le sac vide de tracts dominait évidemment chez tous les participants.
Pour ces quatre journées intenses, mes remerciements vont à Brigitte, Céline, Christophe, Fabrice, Jean, Jean-Paul, Jérôme, Laurent, Lucie, Marc, Martin, Pauline, Sébastien, Stan, Thibault et Yves.

 

Une réponse à Législatives 2012 / Paris : reportage et… actions !

  1. dan_bn dit :

    bravo les parisiens, vous avez du courage et de la persévérance dans ce ghetto à bobos !!!
    Ce n’est pas aussi facile que dans le gard !!!

    Signaler un problème avec ce commentaire

Laisser un commentaire