25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Réforme du collège : Marine Le Pen maintient la pression sur le couple Valls-Vallaud Belkacem

Dans cette vidéo, Marine Le Pen, la présidente du Front national, dénonce la réforme du collège portée par le ministre socialiste de l’Education nationale, dont le but est de «préparer l’école à la médiocrité pour tous». Marine Le Pen fustige à juste titre «la réforme portée par le couple Manuel Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Faux tract Mélenchon : Marine Le Pen relaxée en appel

La cour d’appel de Douai a relaxé Marine Le Pen ce mardi après-midi dans l’affaire du faux-tract attribué à Jean-Luc Mélenchon et diffusé lors de la campagne des élections législatives 2012 à Hénin-Beaumont et Montigny-en-Gohelle. La cour considère que la présidente du Front national n’est pas responsable ni de la Lire l'intégralité de l'article

l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

Fichage à Béziers : quand Manuel Valls soutenait les statistiques ethniques

La gauche n’a pas de leçon à donner sur les statistiques ethniques, a lancé en substance Robert Ménard. En effet, Manuel Valls y était favorable, lorsqu’il était député. « Il y a 64,6% d’élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers. » Avec cette phrase prononcée lors de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Le Front national se présente devant ces élections régionales dans une position extrêmement positive »

Le 3 mai, Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de l’émission d’I-Télé « Le grande rendez-vous » où elle a commenté l’actualité du moment. Ont notamment été abordés : les perspectives électorales pour les régionales, la crédibilité renforcée du Front national au sein de l’opinion publique, les provocations Lire l'intégralité de l'article

Le Front National en Nouvelle Caledonie manifeste pour rester dans la France contre les independantistes 24 avril 2015

Nouméa : plus de 10.000 patriotes manifestent pour la Calédonie française

Entre 8.000 et 10.000 personnes ont manifesté vendredi à Nouméa, pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Elles répondaient à l’appel lancé par plusieurs partis patriotes et anti-indépendantistes. 8.200 personnes selon les estimations du Haut-Commissariat – plus de 10.000 pour les organisateurs -, avaient répondu présentes à la Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : « Sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus »

Dans cette seconde partie de « Politique », Louis Aliot, député européen et vice-président du Front national, revient sur la crise qu’a traversée le FN. Selon lui : « Sans Jean-Marie Le Pen, le Front national n’existerait pas. Mais sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus ». Partager la publication "Louis Aliot Lire l'intégralité de l'article

Archives mots-clefs : Florian Philippot

Grâce aux Français, 24 députés FN siègeront au Parlement européen !

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Résultats des élections européennes 2014 pour les candidats du Front National :


Nord-Ouest : 10 sièges à pourvoir

  • 5 sièges Marine Le Pen (FN) : Mme Marine Le Pen (FN), M. Steeve Briois (FN), Mme Mylène Troszczynski (FN), M. Nicolas Bay (FN), Mme Sylvie Goddyn (FN)

Ouest : 9 sièges à pourvoir

  • 2 sièges Gilles Lebreton (FN) : M. Gilles Lebreton (FN), Mme Joëlle Bergeron (FN)

Est : 9 sièges à pouvoir

  • 4 sièges Florian Philippot (FN) : M. Florian Philippot (FN), Mme Sophie Montel (FN), M. Jean-François Jalkh (FN), Mme Dominique Bilde (FN)

Sud-Ouest : 10 sièges à pourvoir

  • 3 sièges Louis Aliot (FN) : M. Louis Aliot (FN), Mme Joëlle Melin (FN), M. Edouard Ferrand (FN)

Sud-Est : 13 sièges à pourvoir

  • 5 sièges Jean-Marie Le Pen (FN) : M. Jean-Marie Le Pen (FN), Mme Marie-Christine Arnautu (FN), M. Bruno Gollnisch (FN), Mme Mireille d’Ornano (FN), M. Dominique Martin (FN)

Massif central – Centre : 5 sièges à pourvoir

  • 2 sièges Bernard Monot (FN) : M. Bernard Monot (FN), Mme Jeanne Pothain (FN)

Ile-de-France : 15 sièges à pourvoir

  • 3 sièges Aymeric Chauprade (FN) : M. Aymeric Chauprade (FN), Mme Marie-Christine Boutonnet (FN), M. Jean-Luc Schaffhauser (FN)

Valls poursuit dans l’Est sa tournée anti-FN

A six semaines des élections municipales, le ministre de l’Intérieur poursuit sa tournée anti-FN en venant au soutien des maires socialistes menacés par la poussée frontiste. Manuel Valls devait ainsi se rendre ce lundi matin en Moselle, à Florange et à Hayange.

Officiellement il ne s’agit que d’un déplacement sur le thème de la sécurité. Mais dans l’entourage du ministre on ne cache pas que Manuel Valls entend se rendre en priorité dans les territoires où le Front national a des chances de l’emporter.
Après Forbach en octobre dernier où se présente le numéro 2 du Front national, Florian Philippot, le ministre de l’Intérieur est donc attendu ce lundi matin à Florange puis à Hayange et enfin à Metz.
Un déplacement hautement symbolique, hautement politique, sur ces terres de l’Est en pleine crise industrielle, après la douloureuse fermeture des hauts-fourneaux. Une région où le FN entend bien prospérer sur fond de chômage de masse. C’est notamment le cas à Hayange, où le parti de Marine Le Pen a de grandes chances de l’emporter.
Manuel Valls y passera une bonne partie de la journée, avec au programme la visite d’un commissariat, puis une déambulation dans les rues du centre-ville, pour aller à la rencontre des commerçants, aux côtés du maire PS sortant, Philippe David, avant un discours à l’hôtel de ville.
Une véritable offensive politique donc du ministre dont l’étoile pâlit pourtant dans les sondages, mais qui compte bien peser de tout son poids contre le Front national, à six semaines des élections municipales.

Source : rfi.fr

PSA doit demeurer français et l’État ne peut pas rester les bras croisés !

Front National  Flamme FNCommuniqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

La situation est grave pour le groupe PSA et l’État ne peut rester les bras croisés.

Fleuron français d’une industrie exportatrice, employant directement plus de 100 000 personnes en France, en faisant vivre bien d’autres en sous-traitance, moteur de l’innovation, PSA est une entreprise française stratégique que l’Etat ne doit pas laisser se diluer dans la mondialisation sauvage.

Pour ces raisons, l’arrivée du constructeur chinois Dongfeng au capital de PSA serait probablement une première étape vers le passage sous pavillon étranger de l’entreprise, c’est-à-dire l’accélération des délocalisations et la perte de contrôle stratégique de l’outil industriel.

L’État stratège doit ainsi prendre une participation majoritaire, même temporaire, dans le capital de PSA. C’est un effort de 2 milliards d’euros environ que l’État devrait consentir (capitalisation boursière de 4 milliards d’euros), en concentrant l’effort d’investissement sur un dossier essentiel.

En parallèle, le patriotisme économique doit prévaloir dans le secteur automobile comme dans les autres secteurs industriels : mise en place de droits de douane ciblés face à la concurrence internationale déloyale et avantage donné aux PME et PMI françaises dans les marchés publics.
PSA devra aussi aménager sa stratégie et concentrer ses efforts sur l’innovation.

Réforme de la décentralisation : le gouvernement ne doit pas « séquencer » mais abandonner !

Florian PhilippotCommuniqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

Le gouvernement ne doit pas « séquencer » ni même retarder la nouvelle réforme de la décentralisation mais il doit l’abandonner, parce qu’elle s’annonce aussi dévastatrice que les précédentes.

La France ne souffre pas d’un déficit de décentralisation, mais d’un excès.

L’Acte II de la décentralisation, dit Raffarin, a été un tel échec qu’un Acte III ne se justifie en rien.
A juste titre, les élus locaux des petites collectivités territoriales ne sont pas demandeurs d’un nouveau texte, et c’est avec méfiance qu’ils voient l’État se retirer toujours plus des territoires.

Depuis plusieurs décennies qu’elle s’accélère, la décentralisation s’est traduite par une opacité croissante du processus démocratique, une augmentation vertigineuse des coûts, un accroissement des inégalités entre les territoires et la constitution de féodalités locales très éloignées de l’intérêt national.

A l’heure où l’État-nation est déjà attaqué par l’Union européenne, la France doit empêcher son affaiblissement par la décentralisation.
Il faut au contraire un État aménageur du territoire et le retour au niveau national de compétences trop hâtivement dévolues aux régions, notamment en matière économique, d’infrastructures et de transports.

La marche forcée vers les grosses intercommunalités coûteuses doit aussi être stoppée. Enfin, il faut renforcer l’unité et l’indivisibilité de la République à l’heure où quelques grands féodaux, aidés par la loi, souhaitent la démanteler comme l’exemple alsacien le démontre.

Interpellation à Grigny : la délinquance des mineurs doit cesser de prospérer

Florian PhilippotCommuniqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

Les interpellations réalisées ce matin suite à la violente attaque d’un RER à Grigny le 16 mars dernier révèlent l’extrême jeunesse des assaillants présumés, souvent mineurs et parfois même âgés de 13 ans seulement.

L’implication de plus en plus fréquente de mineurs extrêmement violents dans des affaires criminelles appelle une réponse beaucoup plus ferme de la part des autorités.

Le Front National demande ainsi de réserver un traitement énergique et efficace à la délinquance des mineurs : la responsabilité pénale doit être accrue pour tous les mineurs de plus de 13 ans, le traitement des dossiers les concernant accéléré et les aides sociales aux parents d’enfants récidivistes supprimées, sous réserve de la preuve de leur carence.

Une République qui plie face à ses adolescents et ses enfants n’a pas d’avenir. Les gouvernements ont le devoir de réagir avec rapidité et vigueur pour redresser la barre.

Florian Philippot (FN) invité de Christophe Barbier sur I-Télé

Florian PhilippotFlorian Philippot, vice-président du FN chargé de la stratégie et de la communication, était l’invité politique de Christophe Barbier sur I-Télé.

NationsPresse.Info – Les titres du jour

Bouton NP INFO LES TITRES

Florian Philippot (FN) / Manif pour tous : «Nous sommes contre le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels !»

 Florian Philippot, vice-président du Front national est l’invité de France Info.

Florian Philippot (FN) invité dans les médias

Florian PhilippotFlorian Philippot, vice-président du FN chargé de la stratégie et de la communication, s’est exprimé au travers de plusieurs médias cette semaine afin de commenter l’actualité du moment.

Intervention sur RMC dans «Carrément Brunet» au sujet du départ de Jérôme Cahuzac, ex-ministre du Budget

  

Voir les autres interventions – Cliquez-ici

L’inquiétante soumission de Nathalie Kosciusko-Morizet aux dérives islamistes

photo prières de rue LongjumeauConférence de presse d’Audrey Guibert, secrétaire départementale du FN de l’Essonne, en présence de Florian Philippot, vice-président du Front National

______________

Prières des islamistes au gymnase Saint-Exupéry à Longjumeau (91)

Le vendredi 1er mars, les islamistes prient dans le gymnase Saint-Exupéry avec la complicité de la municipalité UMP de Longjumeau.

Le Front National de l’Essonne demande à Nathalie Kosciusko-Morizet de nous indiquer à quelles conditions le gymnase Saint-Exupéry a été mis à disposition et si cette mise à disposition est récurrente ou exceptionnelle ?

Nous rappelons que la municipalité ne peut pas mettre à disposition une salle pour en faire une salle de prière !

NationsPresse.Info – Les titres du jour

Décision du Conseil d’État : les ménages français sacrifiés au profit des géants du gaz

Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

En servile exécutant des directives européennes de libéralisation du secteur de l’énergie, le Conseil d’État vient d’ordonner la hausse rétroactive des tarifs du gaz au nom de la sacro-sainte concurrence bruxelloise.

C’est un coup massif porté au pouvoir d’achat des ménages, avec la complicité évidente du gouvernement français qui a accompagné depuis des années, comme l’UMP, le processus de libéralisation de l’énergie exigé par la commission européenne.

Le gouvernement doit cesser de se soumettre volontairement aux diktats des idéologues ultralibéraux de Bruxelles. L’État doit reprendre la main sur le secteur de l’énergie : c’est à lui de fixer les tarifs du gaz dans le souci de préserver le pouvoir d’achat des Français, quitte à dénoncer les directives européennes.

Montebourg et son indécente satisfaction sur le dossier Renault

Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

La satisfaction du ministre Arnaud Montebourg sur le dossier Renault, entreprise qui annonce pourtant 7.500 suppressions d’emplois en France d’ici 2016, est parfaitement indécente. Renault a déjà largement délocalisé sa production hors de nos frontières et on ne saurait tolérer le moindre signal politique, a fortiori gouvernemental, qui validerait l’accélération de cette stratégie.

La réaction d’Arnaud Montebourg est d’autant plus révoltante que le même gouvernement n’avait pas hésité à saluer en décembre dernier avec beaucoup d’enthousiasme l’ouverture d’une usine Renault en Algérie, à Oran, qui a suivi de quelques mois l’inauguration d’un autre site Renault, cette fois à Tanger au Maroc.

Arnaud Montebourg serait-il ravi d’être le ministre du Redressement productif de l’Algérie ou du Maroc, mais pas de la France ?

Des explications devant les travailleurs français et en premier lieu ceux de Renault sont nécessaires.

Plus largement, les suppressions massives d’emplois chez PSA et Renault posent la question de l’avenir de l’industrie automobile française.
L’ouverture totale des frontières telle qu’elle existe aujourd’hui empêche toute réindustrialisation.

Nous rappelons notre proposition : sur le modèle de ce que font avec succès d’autres pays, notamment en Amérique du Sud, nous demandons la mise en place d’une taxe de 35% sur les ventes en France des fabricants d’automobiles qui ne réalisent pas au moins 50% de leur production sur le territoire français.

Les actions de soutien à l’innovation dans le secteur automobile, tel le crédit impôt-recherche, doivent aussi être réorientées vers les PME et PMI, et non systématiquement captées sans résultat probant par les grands groupes.

Libéralisation des lignes nationales de TGV : non à la casse du service public !

Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

Nous apprenons que la Commission européenne souhaiterait libéraliser totalement les lignes nationales de TGV dans quelques années, en 2019, sans aucune obligation de desserte des lignes les moins rentables pour les nouveaux opérateurs.

Dans la parfaite continuité de la folle idéologie ultralibérale de l’Union européenne, cette ouverture totale à la concurrence des lignes nationales de TGV se traduirait par une véritable casse du service public.

Multiplication des accidents, désorganisation du service et poursuite de la hausse des tarifs en seraient les conséquences logiques.

En outre, l’absence d’obligation de desserte des lignes les moins rentables pour les nouveaux opérateurs se traduirait par un nouveau recul du service public dans nos campagnes et nos lointaines banlieues, déjà largement délaissées.

NationsPresse.Info – Les titres du jour