Marine Le Pen invitee TF1 120913

Marine Le Pen sur Sud Radio : « Cette politique d’austérité est en même temps injuste et stupide ! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, députée française au Parlement européen, était l’invitée de Louis Morin dans le « Brunch Politique » sur Sud Radio où elle a commenté l’actualité du moment. Et notamment les pressions de l’Union européenne contre la France dans le cadre de la politique euromondialiste Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - LCI - Le-Oui-Non

Louis Aliot sur Radio Classique : « Il ne tient qu’au Sénat de réveiller les institutions et de jouer son rôle »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de Patrick Poivre d’Arvor sur Radio Classique. Il a commenté l’actualité du moment et notamment les élections sénatoriales de dimanche qui ont permis au FN d’avoir deux sénateurs. La présidentielle de 2017 a aussi été évoquée. A l’heure actuelle, Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen face aux défis de l’Etat islamique et des jihadistes « français »

Marine Le Pen, présidente du Front National et députée française au Parlement européen, s’en prend aux mesures liberticides contre Internet récemment votées dans l’indifférence générale par le Parlement sous prétexte de répression antiterroriste. Elle dénonce la politique de François Hollande qui a consisté à armer les jihadistes qu’il prétend combattre Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen RTL LCI Le Figaro 1

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy ne peut pas avoir changé ! »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro le 21 septembre 2014. Elle a commenté l’actualité du moment et, notamment, le retour médiatique de Nicolas Sarkozy, ex-président de la République battu en 2012 par François Hollande. Pour Marine Le Pen, il n’a pas changé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen : « La France [de Hollande] a une part de responsabilité dans le développement du califat à Bagdad »

Marine Le Pen, la présidente du Front National, s’est exprimée, aujourd’hui sur Europe 1, sur la décision de François Hollande de soutenir la coalition anti-État islamique, alors qu’il a tout fait, avec Barack Obama, pour contribuer au développement de cette gangrène. Elle a demandé de rompre les relations diplomatiques et Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : en cas de victoire du FN, « l’Etat se mettrait au service de la nouvelle majorité »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de LCI ce matin. Il a affirmé que son parti était prêt à gouverner et a demandé un changement de mode de scrutin pour les législatives. Louis Alliot dit le FN « prêt » à gouverner sur WAT.tv Partager la publication "Louis Aliot : Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « On ne peut pas trouver de solution en Ukraine sans la Russie »

La présidente du Front National, Marine Le Pen, est revenue sur la situation en Ukraine. Elle est pour que la Russie soit autour de la table des négociations, sans quoi, aucune solution ne sera envisageable. Elle accuse le gouvernement de Kiev de tuer des centaines de civils dans l’est de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je gouvernerai et François Hollande commémorera »

Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée de France Info hier. Elle a appelé à changer radicalement la politique en France et à mettre en œuvre celle que les Français attendent. Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je… par FranceInfo Partager la publication "Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Explosion de l’immigration clandestine : l’impératif retour aux frontières nationales

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’explosion de l’immigration clandestine en France depuis le début de l’année, pointée dernièrement par un rapport de police particulièrement alarmant, confirme plus que jamais la nécessité vitale de rétablir de manière permanente nos frontières nationales, notamment par la sortie de la Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour… Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 2014

Désastre en Libye : les graves erreurs de Nicolas Sarkozy et du PS

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’appel en catastrophe lancé par les capitales européennes, enjoignant les ressortissants occidentaux à quitter de toute urgence la Libye, en proie à une nouvelle guerre civile, illustre l’échec total de la politique étrangère de la France dans cette région, et en Lire l'intégralité de l'article

24 deptutes FN Front national au Parlement europeen - Elections Europeennes 25 mai 2014

Le Front National se donne plus de temps pour constituer un groupe au Parlement européen

Communiqué du Front National Fidèles à nos valeurs et nos engagements politiques, et en accord avec nos alliés politiques des partis de la Liberté en Autriche et aux Pays-Bas, du Vlaams Belang flamand et de la Ligue du Nord en Italie, nous avons fait le choix de privilégier la qualité Lire l'intégralité de l'article

Encart Front National - Flamme - logo

Mon adversaire c’est la finance mais ma conseillère économique est une banquière de Wall Street…

Communiqué du Front National François Hollande, au meeting du Bourget trois mois avant l’élection présidentielle, avait annoncé aux Français que la finance était son ennemi : « Mon véritable adversaire n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc Lire l'intégralité de l'article

Archives mots-clefs : manipulation de l’opinion

Rumeur d’accord PS-FN en Vaucluse : entre fantasmes et règlements de comptes

Marion Marechal Le Pen 9Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, député FN élue dans le Vaucluse

Je constate que l’approche des municipales et la montée du Front National alimentent les sagas les plus improbables. J’ai découvert la rumeur d’une tractation FN-PS en Vaucluse hier par le journaliste de L’Express.

Je ne tiens pas à commenter ce qui s’apparente assez clairement à un règlement de comptes entre socialistes. Je vois bien néanmoins la manœuvre opérée qui tente de décrédibiliser mon élection et sous-entend que le Front National aurait gagné uniquement grâce au concours du PS.

Le jeu de la démocratie, préservé des alliances UMPS dans la 3e circonscription du Vaucluse, a permis aux Vauclusiens d’élire le député qu’ils ont majoritairement choisi et de voir enfin leurs idées représentées à l’Assemblée nationale.

Les véritables raisons de mon élection sont le rejet de M. Ferrand qui, pas plus que son parti l’UMP, n’a su répondre aux attentes des Français et, bien plus encore, le formidable espoir porté par l’alternative FN.

Je laisse donc à M. Désir, chef du Landernau socialiste, le soin de taper sur les doigts de ses troupes.

Avec Hollande, la repentance… c’est maintenant !

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

La manipulation n’aura duré que quelques semaines ! En effet, le candidat Hollande s’était engagé, s’il était élu, à reconnaître les responsabilités des gouvernements français de l’époque dans l’abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie, et les conditions d’accueil des familles transférées en France. Il en va de même pour les civils français abandonnés aux couteaux revanchards des nouveaux maîtres de l’Algérie.

Et voilà que ce dernier ce précipite pour rendre hommage aux morts de la manifestation du FLN le 17 octobre 1961 à Paris. Manifestation qui avait pour but, rappelons-le, de passer outre le couvre-feu établi pour les populations parisiennes d’origine nord-africaine suite à l’assassinat d’un policier dans un attentat et des activités criminelles nocturnes du FLN.

Le 31 août dernier, le président Hollande, lors d’un déplacement à Châlons-en-Champagne, déclarait : « Mon premier devoir, c’est de dire la vérité aux Français ».

Va-t-il concrétiser ses engagements pour la responsabilité et pour la Vérité ? En effet, la loi 188-2002, instituant le 19 mars comme journée célébrant la fin de la guerre d’Algérie votée en janvier 2002 par l’Assemblée nationale, sera présentée au Sénat le 25 octobre prochain. Nous tenons à rappeler que même François Mitterrand était formellement opposé à cette date scélérate, qui marque le début de l’ignominie, de l’enlèvement et de l’assassinat de plusieurs milliers de civils et le massacre odieux de près de 150.000 harkis et leurs familles.

Il est évident que non, trop occupé à préparer son voyage à Alger début décembre où il sera reçu comme un héros par le gouvernement flniste corrompu ravi de l’action de leur ami.

Oui avec Hollande, la repentance… c’est maintenant !

Aujourd’hui, comme hier avec Jean-Marie Le Pen, le Front National continue à soutenir d’une seule voix les rapatriés, harkis et pieds noirs, dans leur combat pour la vérité historique sur la Guerre d’Algérie en s’opposant fermement au vote de cette loi.

Affaire de la jeune chrétienne pakistanaise : l’imam aurait fabriqué de fausses preuves

La police pakistanaise a arrêté l’imam à l’origine de la plainte contre la jeune chrétienne trisomique accusée de blasphème, pour son rôle présumé dans la fabrication de fausses pièces à conviction.

Déficiente mentale, la fillette, qui habite le quartier pauvre de Mehrabad, à la périphérie d’Islamabad, croupit en prison depuis plus de deux semaines. Selon ses accusateurs, elle aurait brûlé des versets du Coran, un crime passible de la prison à vie au Pakistan.

Le 16 août dernier, un voisin s’était rendu chez l’imam de la mosquée du quartier pour lui dire que l’adolescente venait de brûler sous ses yeux dans un terrain vague, de nombreuses feuilles de papier, y compris des versets du Coran en arabe. L’imam de la mosquée avait alors mobilisé ses fidèles et fait pression sur la police pour qu’elle arrête la jeune chrétienne. Or l’imam Hafiz Mohammed Khalid Chishti aurait lui-même ajouté des pages du Coran aux feuilles brûlées. Il a donc été interpellé pour présomption de fabrication de fausses pièces à conviction. Il pourrait même être accusé à son tour de blasphème pour avoir placé des pages du Coran sur des cendres.

La police n’a toujours pas bouclé son rapport d’enquête. Vendredi, un tribunal a ordonné le maintien en détention de l’adolescente pour deux semaines jusqu’à la fin de l’enquête. Son avocat n’a pas réussi à prouver qu’elle était mineure, ce qui aurait pu accélérer sa libération. Jeudi dernier, l’avocat adverse a invoqué un vice de procédure pour invalider le rapport médical qui estimait l’âge de l’enfant à 14 ans. Une nouvelle audience est prévue lundi. Le juge statuera alors sur une remise en liberté provisoire.

Source

Syrie : « Une guerre de propagande »

La situation en Syrie fait l’objet d’une guerre de propagande où certains participants ne répugnent pas à utiliser des « procédés malhonnêtes », a déclaré mardi la porte-parole adjointe du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova. Un parlementaire syrien a affirmé par ailleurs que les terroristes ne parviendront pas à déstabiliser le pays.

Maria Zakharova a commenté un article paru dans la version électronique du quotidien saoudien Al-Wattan Daily. Il s’agit d’une interview qui aurait été accordée par le représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient Mikhaïl Bogdanov. Selon Al-Wattan Daily, M. Bogdanov aurait déclaré que Bachar al-Assad était prêt à démissionner. « Cet article ne correspond pas à la réalité, affirme Mme Zakharova, car l’émissaire russe n’a accordé aucune interview. Force est de constater que la situation en Syrie fait actuellement l’objet d’une guerre de propagande où certains participants n’hésitent pas à utiliser des procédés malhonnêtes ».  Cette publication a, de fait, été immédiatement reprise par certains médias occidentaux.

Selon la diplomate, « certains médias, qui ont opté dès le départ pour une présentation tendancieuse des événements en Syrie, vont jusqu’à dénaturer la position de la Russie, voire à pratiquer une désinformation ouverte ».

De son côté, le parlementaire syrien Khalid al-Abboud a affirmé, lors d’un duplex Moscou-Damas, « qu’en dépit de toutes ces attaques*, ni les terroristes, ni les groupes de bandits, ni personne d’autre ne sont parvenus à déstabiliser le pays ». Selon le député, le gouvernement a adopté des mesures politiques et économiques en vue d’empêcher le pays de sombrer dans le chaos.

Source

________

* La chaîne de télévision Al-Arabiya, se référant à l’Armée syrienne libre (ASL), a rapporté que les anti-Assad avaient fait sauter le siège d’état-major des forces armées, situé en plein centre de Damas. Il y a bien eu une bombe ce mercredi matin dans la capitale, mais elle a explosé à une dizaine de mètres de l’hôtel Damas Rose, en plein centre urbain, où sont hébergés des observateurs de l’ONU (voir ici).

Russie : une opposition sous influence

Derrière ces "orange brun", le Département d'Etat, Soros et les think tanks mondialistes

Au terme de l’élection présidentielle russe du 4 mars 2012, Vladimir Poutine a été élu dès le premier tour avec 63% des suffrages exprimés, devançant le premier de ses quatre concurrents, Guennadi Ziouganov (Parti Communiste) de 46 points.

L’édition 2012 du suffrage suprême de la Fédération de Russie a connu un fort retentissement dans les médias du monde entier, du fait du renouveau entamé par le pays et, aussi, de manifestations inédites en Russie dénonçant l’honnêteté du parti au pouvoir, celui du candidat Poutine. Le fait que ce dernier ait déjà effectué deux mandats présidentiels dans le passé ajoutant à la lassitude des opposants russes et de leurs soutiens à l’extérieur.

Le mouvement de contestation à l’œuvre était né à l’issue des élections législatives à la Douma de décembre 2011. Porté par des ONG, les leaders des partis d’opposition et des figures de la société civile, il contestait les conditions d’organisations du scrutin jugées opaques et malhonnêtes, à l’avantage du parti Russie Unie. Le relatif affaiblissement de la majorité (49% contre 64% en 2007) était le signal déclencheur pour ses opposants.

Durant les trois mois séparant les deux votes, l’on a vu se greffer à la légitime aspiration de certains citoyens russes à une autre société, à une autre classe politique, les voix d’ONG et d’officiels américains leur apportant leur soutien et dénonçant la répression menée à leur encontre. Les médias américains et européens se sont dans le même temps intéressés à ce mouvement et cette répression avec beaucoup d’intérêt.

Lire la suite

et le rapport ici

Caroline Fourest virée du Monde

Le direction du Monde a décidé de supprimer la chronique hebdomadaire de la journaliste et essayiste Caroline Fourest, la direction préférant « valoriser ses éditorialistes maisons », a déclaré vendredi le directeur du Monde, Erik Izraelewicz.

« Ce n’est ni une décision politique, ni une décision idéologique, ni une décision prise sous l’effet d’une quelconque pression », a-t-il dit. « Ce n’est pas du tout une sanction contre Caroline Fourest mais un choix éditorial pour le journal. Je veux valoriser les journalistes qui ont le label Le Monde et qui, à l’extérieur, expriment les éditoriaux du Monde« , a-t-il ajouté, en citant les noms de Sylvie Kauffmann, d’Alain Frachon et de Gérard Courtois.

[...]

La journaliste a annoncé vendredi sur Facebook que Le Monde mettait fin à leur collaboration, provoquant une multitude de commentaires sur les réseaux sociaux.

« Je regrette vraiment cette décision car c’était vraiment un plus pour Le Monde d’avoir à la fois des journalistes spécialisés, des éditorialistes maison et ce hublot un peu différent. La complémentarité des trois apportait un plus par rapport à un simple journal d’information et à Internet », a déclaré Caroline Fourest.

Chroniqueuse cet été sur France Inter, Caroline Fourest publiera à la rentrée l’ensemble de ses chroniques aux éditions Grasset.

Source

Insécurité : les experts en parlent, les Varois la vivent

Communiqué de Frédéric Boccaletti, conseiller régional de PACA, secrétaire départemental du FN du Var

La réalité vécue par nos compatriotes est très éloignée des chiffres et statistiques que les experts avancent avec assurance et suffisance.

Il en va ainsi pour la criminalité dans notre département. Aux baisses successivement annoncées de la délinquance par les pouvoirs publics, répondent les arrestations effectuées quotidiennement par les forces de l’ordre.

La presse locale se fait l’écho pour la seule édition de ce jour, de la mise sous les verrous d’un trafiquant d’armes demeurant à la cité Berthe et proposant ses « articles » en plein jour sur le parking d’une grande surface, mais aussi de l’arrestation de deux varois à Cavaillon, impliqués dans différents trafics de drogue et autres affaires de proxénétisme.

Les flots de la criminalité viennent de briser la digue d’une justice trop permissive, servie en cela par des gendarmes et des policiers sous-équipés dont les effectifs se réduisent comme peau de chagrin.

Le Front National appelle à la mise en place de la tolérance zéro, à la fin des réductions automatiques de peine et à la dotation décente des forces de l’ordre, seuls moyens d’assurer la sécurité de nos compatriotes.

Syrie : Gilles Jacquier a été tué par un groupe armé anti-Bachar el-Assad

Ce n’est pas l’armée syrienne mais bien les « rebelles » qui ont tué Gilles Jacquier, selon une information publiée mercredi par Le Figaro. Le grand reporter de France 2 était le premier journaliste occidental victime du conflit syrien. Il a succombé à un tir d’obus le 11 janvier alors qu’il était en reportage à Homs pour le magazine « Envoyé Spécial », en compagnie de plusieurs autres journalistes.

« Les analyses balistiques et les renseignements recueillis sur place par nos sources juste après le drame indiquent que Jacquier a été tué d’un tir d’obus de mortier de 81 mm venu d’un quartier sunnite rebelle », a indiqué au Figaro une source du ministère de la Défense à Paris.

Le quotidien avait déjà cité, une semaine après le drame, un responsable d’une association des droits de l’Homme à Homs qui admettait « avoir commis une grosse bêtise ». Les observateurs de la Ligue arabe sur place ont corroboré cette version.

Au lendemain de la mort de Gilles Jacquier, le gouvernement français penchait pour la thèse d’une « manipulation » de l’armée syrienne, destinée à dissuader la présence de journalistes occidentaux sur le théâtre des affrontements. Mais une enquête rapidement ouverte par le parquet de Paris avait retenu l’idée de la bavure.

Source

Note NPInfo : en janvier dernier, nous affirmions, comme d’autres confrères du camp national, que Nicolas Sarkozy et son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé entendaient utiliser ce drame pour manipuler l’opinion publique et accuser le régime syrien. Nous avions raison.

Syrie : Fabius soutient officiellement la rébellion

Selon les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, les grandes puissances occidentales préparent déjà l’après Assad. Elles ont même réfléchi à trouver un successeur au président syrien, au mépris de la souveraineté du peuple.

A Bruxelles, on semble considérer Bachar el-Assad comme une marionnette s’accrochant au pouvoir pour le plaisir de «massacrer son propre peuple» entre deux orgies. La propagande de guerre n’a rien perdu de son allant. Ainsi la BBC a-t-elle mis à la une de son site la photo d’un massacre syrien… prise quelques années plus tôt en Irak !

Le régime d’Assad est-il pour autant totalement innocent  ? Certes non. Mais c’est l’affaire du peuple syrien, qui semble loin d’être majoritairement acquis à l’opposition. Une intervention armée directe n’est pas à l’ordre du jour, mais cela n’empêche nullement les livraisons d’armes occidentales, ainsi que la présence de forces spéciales (notamment sous couvert qatari et saoudien) aidant les bandes armées, qui multiplient les attentats.

Mais le plus grave, c’est que le ministre français des Affaires étrangères assume un soutien officiel à la rébellion, confirmant ainsi la parfaite continuité entre les deux locataires successifs de l’Elysée. Fabius ne s’en tient pas là. Appelant à ce que «le tyran (soit) dégagé au plus tôt», il a précisé au micro de France Inter : «Un pouvoir doit avoir un successeur ; donc il y a des discussions très précises et très difficiles». Pour la première fois ouvertement, un responsable avoue que les grandes puissances entendent non seulement abattre un régime, mais choisir qui le remplacera. Le plus extraordinaire est qu’une telle déclaration soit passée quasiment inaperçue, comme s’il s’agissait d’une chose finalement très naturelle.

Source

Législatives 2012 / Hénin-Beaumont (62) – Effondrement de la campagne de Mélenchon : le leader du Front de gauche panique et perd pied

Communiqué de l’équipe de campagne de Marine Le Pen

Il devient de plus en plus clair que la campagne de Mélenchon prend l’eau et qu’elle provoque l’hystérie du candidat d’extrême gauche.

Mélenchon, c’est le noyé qui se raccroche à une brindille : sentant le sol se dérober sous ses pieds, il trouve le prétexte d’un faux tract grotesque pour tenter d’incriminer à nouveau Marine Le Pen.

Le faux tract désigné depuis quelques heures sent l’arnaque à plein nez : d’une part, tout le monde constatera qu’il n’a pas été distribué dans la moindre boite à lettres. D’autre part, étant purement virtuel, ce document a pu être réalisé par n’importe qui, et surement même par un militant du Front de Gauche.

L’équipe de campagne de Marine Le Pen déplore ce coup fumeux, tellement caricatural qu’il ne peut qu’être la manifestation de la détresse d’un Mélenchon qui s’aperçoit que son parachute ne s’ouvre pas et que l’atterrissage risque d’être violent et douloureux.

Dans le même temps, on apprend qu’un sondage à paraître ce soir le donne 3ème dans les intentions de vote, éliminé dès le premier tour. Ceci explique peut-être les manœuvres grossières de Mélenchon pour faire encore un peu parler de lui avant de disparaître.
En attendant, le Front National entame une procédure en diffamation contre lui, et elle n’aura rien de virtuelle.

Julien Rochedy se frotte aux journalistes gaucho-mondialistes de Canal Plus !

Billet d’humeur

Julien Rochedy, le président des Jeunes avec Marine, était l’invité hier de l’émission de Canal Plus, « La Nouvelle émission ». Et qui dit Canal Plus dit totalement gauchiste et mondialiste… C’est triste à voir, à observer, mais les journalistes d’où qu’ils viennent se transforment de plus en plus en militants politiques et toutes leurs questions ne sont destinées qu’à montrer ou démontrer que tout ce qui est contraire à leur opinion personnelle doit être mis sous silence, voire dénigré, démonté de manière absurde… Julien Rochedy a été victime de cet état d’esprit.

Sur le plateau de cette « nouvelle émission », les journalistes ou présentateurs en place se sentaient pousser des ailes, rouges, flamboyantes… mortifères, celles de la pensée unique, cette même pensée unique que Nicolas Sarkozy défendit corps et âme ! Sarkozy a été le plus grand promoteur du socialisme, un internationaliste qui s’est pris les pieds dans le tapis de la Merkel et de son Europe à deux balles, cette Europe sans les peuples. Le peuple l’a rejetée, alors la faute en revient forcément, selon les journalistes de Canal Plus, à Marine Le Pen… Marine Le Pen, lors de son discours du 1er mai, a proposé aux Français de voter selon leurs sensibilités et elle a précisé qu’elle allait voter blanc. Donc un vote blanc, le sien, fait d’elle le vilain canard à abattre car, dans notre démocratie, il est devenu obligatoire de choisir ! Allez le bon peuple, choisissez votre maladie : la peste ou le choléra ! Quoi, toi qui me lis, tu ne veux pas choisir ? Tu recevras des mots d’oiseaux dont seuls les bienpensants ont le secret !

Les deux partis au pouvoir depuis des décennies ne reconnaissent aucune légitimité à la nuance, et ne supportent pas la contradiction, donc l’opinion du peuple. Ces deux partis sont devenus des bushistes par excellence : car George Bush disait en son temps : « Vous êtes avec moi ou contre moi »… Atlantiste, nous le sommes devenus par la grâce de Sarkozy… et bétail nous deviendrons par la grâce du socialisme… Alors : peste ou choléra ?

Hollande est élu, et voici les nouveaux gauchos fiers d’eux et de leurs jolies valeurs, loin de notre démocratie. La raillerie a fait place à l’analyse et à la raison… il va nous falloir être forts !

Meeting de Marine Le Pen à Lyon : Christophe Forcari (Libération) ment scandaleusement !

Mise au point

Christophe Forcari est un journaliste sympathique, souriant, fumeur invétéré avec qui l’on peut papoter en fumant sa clope dehors, lors de pause pendant les congrès du Front National, par exemple. Il n’est pas désagréable. Accessible et amusant, il n’en est pas moins un menteur. Et c’est bien dommage.

Il a écrit un papier dans Libération, journal de gauche ce qui n’est pas grave en soit si la déontologie journalistique est respectée, mais il a osé écrire que la salle du meeting de Marine Le Pen à Lyon avait des fauteuils vides, que Marine Le Pen n’avait pas fait le plein…

C’est un véritable scandale que d’avoir écrit de pareils mensonges ! Un scandale et une honte pour le métier de journaliste. Forcari lors de son papier a revêtu son costume de militant politique et a oublié de dire la vérité en la transformant.

J’assistais pour Nations Presse Info sur place au meeting politique de Marine Le Pen. J’y tenais le stand de Nations Presse Magazine. J’étais placée à l’entrée. Cela m’a permis de rencontrer les lecteurs du site et du magazine, et ceux qui ne les connaissaient pas encore. Et j’ai été sidérée de l’affluence: très vite nous nous sommes demandés si tout le monde pourrait rentrer.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Marine a fait le plein et bien plus encore. Pour raison de sécurité, il a fallut interdire l’entrée à de nombreux militants, la salle étant totalement remplie ; l’amphithéâtre de la cité internationale ne contenant que 3.000 places et pas une de plus ! Myriam Encaoua, journaliste sur I>Télé a bien affirmé à l’antenne, qu’effectivement, Marine avait fait salle comble.

Quelle mouche a piqué Christophe Forcari pour qu’il en vienne à déformer à ce point la réalité ?

Voici sa vision des choses :

« Scénographie rodée, drapeaux tricolores brandis en tous sens et ferveur militante au rendez-vous. Pour une campagne aujourd’hui en panne (NDLR : une campagne en panne ?). Et, à Lyon, sans la grande foule. Pas de personnes qui piétinent dehors, pas de marinistes accrocs debout dans les travées, mais beaucoup de fauteuils vides de manière éparses. Comme si la salle avait été remplie a minima, histoire de faire bonne figure. Pour son meeting en région Rhône-Alpes, dans la capitale des gaules, fief historique de son concurrent Bruno Gollnisch à la succession de Jean-Marie Le Pen, la présidente du Front national n’a pas fait le plein dans l’amphithéâtre lyonnais des trois mille… places.
Trop de fauteuils inoccupés dans les rangées. Dans ce bastion pur et dur de l’extrême droite la plus traditionnaliste, les militants n’ont sans doute pas jugé bon de venir remplir les sièges vides, alors que cette fédération régionale est une des plus puissantes du Front National. Sur les grands écrans de chaque côté de la tribune, un militant apparaît, en plan de coupe, avec son petit drapeau et à coté de lui, deux sièges vides« .

Voici les photos prises de la salle ou de parties de salle…




Christophe Forcari est décevant à mentir ainsi. Il fait honte à la profession de journaliste. La moindre des choses, s’il lui reste une once d’honnêteté, ça serait de présenter ses excuses à ses lecteurs à qui il ment scandaleusement ! Et surtout qu’il explique la raison pour laquelle il se permet de déformer à ce point la réalité !

Présidentielle 2012 – Propagande UMPS dans un clip sur BFM-TV et BFM Business

Quoi de mieux en communication lorsque ce sont vos clients qui vous payent la campagne de propagande présidentielle ? Ci-dessous découvrez un plan de communication diffusé sur BFM-TV et BFM Business, deux chaînes appartenant au groupe coté en bourse NextRadioTV qui enregistre plus de 4 millions de téléspectateurs, des électeurs potentiels.

Intitulée «Des idées pour demain», la campagne publicitaire réalisée par KPMG en partenariat avec l’Institut Montaigne (proche de l’UMP), vise à promouvoir tout bonnement les mesures de non sens du projet présidentiel des frères siamois qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans.

Plusieurs thématiques sont abordées dans le but non dévoilé d’influencer l’opinion française tout en faisant croire que les solutions et «idées pour demain» sont celles à mettre en œuvre.

Leurs priorités se focalisent sur les points suivants :

- Lutter contre la récidive des personnes qui sortent de prison, leur trouver un emploi pendant et après leur détention… pendant que des Français honnêtes et sans histoires doivent lutter contre le chômage de masse. En utilisant l’excuse de la cohésion sociale et de la réinsertion, on perçoit un moyen détourné de jouer à la baisse sur les salaires à moindre coût en exploitant des dizaines de milliers de détenus en prison.

- On croyait l’euro sauvé et bien non, on apprend que ses jours sont comptés. Le message véhiculé consiste à faire prendre conscience que le niveau des dettes publiques à atteint un niveau dangereux pour la survie de la monnaie unique. On vous propose donc comme solution de vous vendre un espoir présidentiel. La possibilité d’exploiter vos économies, votre épargne en communauté vers une Europe fédérale qui ne dit pas son nom mais dont on devine l’idéologie. Vous vous porterez caution de la dette actuelle et surtout de celle à venir dans tous les Etats de la zone euro au travers d’un mécanisme aussi illogique que ses inventeurs, les Eurobonds.

- Ensuite vient le thème de la diversité, la discrimination, le fichage avec comme illusion celle de lutter in fine contre ceux qui n’imposeraient pas la discrimination anti-française en entreprise.

- Dans la dernière séquence, on découvre que l’imagination des idéologues mondialistes est optimale puisqu’on propose de devenir des acteurs et de vous jeter dans le vide ! On vous demande de souscrire à des bons d’épargne, des promesses qui seront rémunérées au même niveau que le Livret A à condition ultime que l’État choisisse de faire des économies ! Et on vous garantie une rémunération «nette d’impôt» pour vous faire avaler plus vite la couleuvre.

Français, accepterez-vous d’être manipulés de la sorte, d’avaler des couleuvres et au final d’en perdre votre liberté à perpétuité ?

Enfumage : le CSA place Marine à 13,5% !

Un sondage effectué les 19 et 20 mars, juste après l’horreur de lundi matin, par l’institut CSA place Marine Le Pen à 13,5% d’intentions de vote au premier tour.

Vincent Bolloré, ami du président en place, est devenu en 2008,  l’actionnaire unique de l’institut de sondage !

Au delà de l’enquête d’opinion, comme pour l’Ifop de Parisot, également proche de Nicolas Sarkozy, l’Institut CSA est spécialisé dans la communication média, marketing et marque.

La proximité de Vincent Bolloré avec le président de la République est une donnée que tous devraient avoir à l’esprit.

Ce même sondage place également Sarkozy en tête du premier tour avec 30% ! Mais qui peut croire une telle absurdité ?

« Tout l’art de la guerre est fondé sur la duperie » écrivait Sun Tzu en son temps dans son ouvrage L’art de la guerre. C’est une technique de manipulation des masses.

A chaque élection les instituts de sondages ont toujours voulu pour faire taire la voix du Front National, la sous-estimer sciemment. Rappelez-vous en 2002, Jean-Marie Le Pen était estimé à 11% des intentions de vote et finalement il a obtenu 17% des suffrages exprimés, devant Lionel Jospin. A chaque élection, c’est le même enfumage.

Les instituts de sondage sont devenus au fil des années les premiers grands manipulateurs d’opinion !

Ruth Elkrief de BFM-TV ne veut pas entendre les arguments de Florian Philippot

Billet d’humeur

Ruth Elkrief, journaliste sur BFM-TV, qui ne cesse depuis des années de stigmatiser Marine Le Pen et le Front National dans ses émissions, tente encore une fois face à Florian Philippot, Directeur stratégique et porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, de couper la moindre argumentation contraire à son idée à elle.

Marine Le Pen, depuis le milieu des années 2000, ne cesse de mettre en garde face à cette montée fulgurante du fondamentalisme musulman sur le territoire national. Ce fondamentalisme nié énergiquement par tous les pouvoirs en place sous le prétexte fallacieux de la non-stigmatisation ! Ces journalistes et hommes politiques qui, après les assassinats vomitifs des militaires français, n’ont vu selon leur propre racisme bien ancré dans leur esprit nauséabond que la couleur de peau des victimes ou leur obédience… Aucun d’eux n’a vu un Français !

De Buffet, à Mélenchon, de Bayrou à Ruth Elkrief, en passant par Boubaker et on en passe, aucun d’eux n’a vu dans ces victimes un Français, mais une couleur ou une religion ! Boubaker, pleurnichant sur le fait que les militaires étaient musulmans (en oubliant au passage que l’un d’eux était chrétien) et refusant de voir en eux des Français ! Quelle honte ! Quelle horreur que ce communautarisme raciste !

Abjection qui a pu permettre le défilé avec la banderole suivante : « En France, on tue des Noirs, des juifs et des Arabes ! »
Je pose la question : qui était stigmatisé et mis en accusation durant ce défilé si ce n’est le mâle blanc qui fait horreur à la discrimination positive made in Sarkozy ?

Ces gens se sont insurgés dès que l’identité visible des victimes fut connue. Chacun s’est focalisé sur la couleur, le nom, comme si le Français avait une couleur, sûrement blanche pour leur esprit étriqué… Tous ont voulu voir la « haine de l’extrême droite » espérant un remake norvégien ! Tous en cette période électorale ont voulu faire un amalgame digne des « heures les plus sombres de notre histoire » et accuser Marine Le Pen d’être responsable ! Elle qui ne prône que l’unité de la France, qui se contre fiche de la couleur de peau de tel ou tel individu du moment qu’il est Français il fait partie de notre ensemble national et mérite avant les autres de bénéficier de la France ! Le sens même du slogan ‘la France aux Français’ !

Florian Philippot était interrogé ce soir dans l’émission de la nauséabonde Ruth Elkrief, et il n’a pas pu s’expliquer, car elle ne le voulait pas… Pas de dialogue possible avec ce qu’elle considère comme étant « extrémiste » alors que Florian tentait de dire les choses simplement. Nous avons un problème et il faut le regarder en face. Mais elle, ce soir ne le voulait pas ! Et surtout ne voulait pas le montrer !