25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen : « Le Front national sera désormais la première force d’opposition dans la plupart des conseils régionaux de France »

Discours de Marine Le Pen, présidente du Front national, chef de file des listes FN-RBM en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, au soir du second tour des élections régionales. Avec quelque 6,6 millions de voix, le mouvement national dépasse le meilleur score de son histoire, quand il avait recueilli 6,4 millions de suffrages au Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

islamo-terrorisme / Marine Le Pen : « Les moyens qui sont mis en œuvre ne sont pas à la hauteur »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de Radio Classique et de LCI. Elle était interrogée par Gilles Leclerc sur les questions liées aux attentats du 13 novembre et leurs conséquences : insécurité, immigration, manque de moyens, nocivité de l’espace Schengen, etc. Partager la publication "islamo-terrorisme / Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen réclame l’arrêt total de l’accueil des immigrés clandestins en France

Attentats, surveillance d’Internet, immigration : Marine Le Pen répond aux auditeurs du 7/9 sur France Inter. Après les attentats de Paris, la présidente du Front national réclame l’arrêt total de l’accueil des « migrants » en France. Elle était l’invitée de Patrick Cohen. Partager la publication "Marine Le Pen réclame l’arrêt total Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen sur France 2 : « Si ce gouvernement avait le sens de l’honneur, ils auraient remis leurs démissions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national était l’invitée hier soir sur France 2 du JT de 20 heures de David Pujadas. Elle s’est exprimée sur la situation en France après les attentats islamistes meurtriers de la soirée du 13 novembre, sur le manque de volonté du gouvernement en Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen BFM politique 241113

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy n’est pas sincère et n’a pas de convictions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, tête de liste pour les régionales en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, députée française au Parlement européen, était l’invitée d’Yves Thréard lors du Talk Orange-Le Figaro. Il a été question du clash entre la représentante du peuple français et le vice-chancelier Hollande au Parlement de Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Je pense toujours à l’intérêt de mon pays, d’abord »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée du « Grand Jury RTL – LCI – Le Figaro ». Elle était interrogée par Elisabeth Martichoux, Christophe Jakubyszyn, Alexis Brezet sur les questions d’actualité du moment. Ont été entre autres évoquées : les « frappes » aériennes de la France en Syrie, la Lire l'intégralité de l'article

Archives mots-clefs : mur des cons

«Mur des cons» : la présidente du Syndicat de la magistrature déboutée

La présidente du Syndicat de la magistrature (SM, extrême gauche, ndlr), Françoise Martres, n’a pas réussi à stopper l’instruction menée sur son fameux «mur des cons». Elle avait demandé l’annulation de cette procédure.

«Plus rien n’empêche désormais que la procédure aille à son terme et que la responsable, en tant qu’éditrice, se retrouve en audience correctionnelle», indique Le Figaro. Françoise Martres se défendait en soulignant qu’elle n’avait pas voulu donner un caractère public à cet affichage.

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles avait révélé en mars dernier que la présidente du Syndicat de la magistrature (classé à gauche) avait été mise en examen le 17 février à la suite de douze plaintes de personnalités mécontentes d’avoir été épinglées sur ce fameux panneau, détruit depuis. Le scandale avait éclaté le 24 avril 2013 quand le site Atlantico avait diffusé des images filmées dans le local syndical du Syndicat de la magistrature montrant plusieurs dizaines de photos de personnalités regroupées sous le titre «mur des cons».

Lire la suite sur leparisien.fr

Le mur de la honte

Wallerand de Saint JustCommuniqué de Wallerand de Saint-Just, avocat de Jean-Marie Le Pen et de Marine Le Pen

J’ai souvent demandé la récusation de magistrats quand je possédais la preuve qu’ils appartenaient au Syndicat de la magistrature, alors que cette appartenance est quasi secrète. La Cour de cassation a toujours répondu que le fait d’appartenir à ce syndicat ne suffisait pas, qu’il fallait la démonstration de manifestations hostiles du magistrat, en plus de celles de son syndicat (pourtant significatives…). Cette thèse ne peut plus tenir. Le scandale du « mur des cons » le démontre.

Toutefois, la surprise d’un certain nombre de responsables politiques est étonnante. Depuis la création de ce syndicat, on sait que ceux qui y appartiennent ne sont pas des magistrats mais des militants politiques particulièrement sectaires. Au surplus, lorsque l’on constate que, pour les magistrats membres du Syndicat de la magistrature, le sigle « Front National » est utilisé comme un signe d’infamie, on ne peut être que révolté.

En tout cas, les magistrats qui appartiennent à ce syndicat doivent le faire officiellement savoir et ils doivent s’interdire de siéger dans toutes les affaires qui peuvent intéresser ceux qu’ils appellent les cons… Et, il est vrai, que la question de la dissolution de ce syndicat se pose véritablement.