L’application Uber risque d’être supprimée de l’Apple store

Tim Cook, PDG d’Apple a rencontré en personne le responsable d’Uber Travis Kalanick début 2015 pour lui annoncer qu’il mettrait fin à l’application Uber sur ses plateformes s’il ne respectait pas les règles d’utilisation de la plateforme. Uber mettrait en place des pratiques contraires au règlement d’Apple dans le but de lutter contre les fraudeurs de leur application.

Techniques frauduleuses

Ayant repéré que des chauffeurs situés en Chine utilisaient en abondance des cartes bancaires et téléphones volés afin de profiter des services d’Uber frauduleusement, Uber demande à ses ingénieurs de mettre en place un système pour garder en mémoire tous les mobiles où l’application Uber a été téléchargée. La technique des utilisateurs malhonnêtes consiste en effet à racheter un smartphone d’occasion pour réutiliser simplement les données de l’ancien propriétaire et se payer ainsi des courses avec l’application de location de voiture avec chauffeur.

Ruser en douce Apple

Sachant bien que cette façon de faire ne respectait pas les règles de confidentialités définies par Apple, Travis Kalanick décide de le faire en douce en demandant à ses ingénieurs de cacher la faille aux personnes chargées d’examiner l’application Uber au siège mondial d’Apple à Cupertino, en Californie. Pour ce faire, ils ont « géofiché » la zone du siège mondial afin d’empêcher les examinateurs du logiciel de détecter la ruse. Pour autant, la supercherie n’a pas tardé à être découverte par des ingénieurs d’Apple situés en dehors de la zone « géofichée ». Le PDG d’Apple n’a pas réellement apprécié les méthodes peu honorables employés par Travis Kalanick et décide de le convoquer en personne.

Prêt à tout et à tout prix

Le Dirigeant d’Uber est connu pour dépasser le cadre légal lorsqu’il prend des décisions. Il a d’ailleurs été décrit ainsi par un proche, Mark Cubain : « La plus grande faiblesse de Travis est qu’il traversera un mur pour atteindre ses objectifs ». Ses employés et investisseurs le décrivent comme « une personne prête à tout et à tout prix ». L’entreprise Uber et les actions de son PDG sont régulièrement mises en évidence par les nombreux scandales autour de la startup, qui lui forgent petit à petit une mauvaise image.

Antoine Delagrange

Antoine Delagrange

Passionné par le journalisme et tout ce qui touche au secteur immobilier, j'ai décidé de recentrer ma carrière sur le Web pour vous informer via ce média.
Antoine Delagrange

Les derniers articles par Antoine Delagrange (tout voir)

PARTAGER