Le Quartier Général de Marine Le Pen pris pour cible

Mercredi soir, le QG de Marine Le Pen à Paris semble avoir été pris pour cible.

Les pompiers, intervenus rapidement à 2h40 du matin, ont pu maîtriser le feu qui a été qualifié d’incendie sans gravité. Un tag, faisant mention du FN a été découvert sur la façade du bâtiment.
C’est donc dans le 8e arrondissement de la capitale, au rez-de-chaussée d’une agence d’assurance que le début du feu a commencé. Les seuls dégâts constatés sont une porte et un paillasson brûlés d’après un porte-parole des pompiers. C’est dans ce bâtiment, quelques étages au-dessus du départ du feu que se trouve le QG de Marine Le Pen, candidate du FN à la présidentielle 2017.
À l’heure actuelle, la police suppose que l’origine du feu est criminelle, sans compter le tag sur le mur « Fn vs KLX » qui confirme cette supposition. En plus du feu, la police a pu constater des vitres brisées aux alentours. La candidate n’a pas directement été mise au courant de l’incident, car elle a déclaré ce jeudi matin sur France 2 « Je n’en sais strictement rien puisque les services de l’État ne nous ont pas contactés pour nous en informer ». Cet acte a été qualifié par le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl « d’actes inacceptables » sur RTL.
La candidate du Fn a poursuivi avec cette déclaration : « Je suppose qu’il s’agit là d’un acte probablement d’un groupuscule d’extrême-gauche. Ces groupuscules se sentent en toute impunité depuis mois. Ce sont ceux qui ont détruit des commerces, brûlés des voitures au moment des manifestations, qui s’attaquent à la police »

Elle a mentionné ce matin, qu’elle avait l’intention de porter plainte, car un tel acte, au plein cœur de Paris était un acte criminel.

 

Articlе Spоnsоrisé
PARTAGER