Archives par auteur : Hugues Portal

Un rapport accablant sur les tortures de la CIA

USA WAR

Un rapport du Sénat américain paru mardi 9 décembre, critique très sévèrement les méthodes de torture de la CIA dans le carde de la « guerre contre le terrorisme » après les attentats du 11 septembre 2001. L’enquête parlementaire, dont vingt conclusions et un résumé d’environ 500 pages, expurgés des informations les plus sensibles, ont été rendus publics par la commission du renseignement du Sénat, révèle que les techniques renforcées d’interrogatoire de la CIA « n’ont pas été efficaces » et ont été « bien pires » que ce que l’agence d’espionnage avait reconnu jusqu’à présent.

Le rapport accuse l’agence d’avoir soumis 39 détenus à des techniques brutales pendant plusieurs années, dont certaines n’étaient pas autorisées par l’exécutif américain. « La CIA a employé ses techniques d’interrogatoire renforcées à répétition pendant des jours et des semaines », décrit le rapport.

Les détenus ont été jetés contre les murs, dénudés, placés dans des bains glacés, empêchés de dormir pendant des périodes allant jusqu’à cent quatre-vingts heures. Le détenu Abou Zoubeida, après avoir subi des simulations de noyade à répétition, « avait de la mousse sortant de la bouche », détaille encore le document.

Lire la suite sur lemonde.fr

Jackpot de 14,7 milliards de plus pour les sociétés autoroutières

Argent

Le jackpot. Si l’Etat prolonge les contrats de concession des sociétés d’autoroutes, il fera gagner à ces dernières 14,7 milliards d’euros, révèle Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Ce scénario est plus que probable: en 2013, le gouvernement a signé un plan de relance autoroutier avec les trois majors du secteur -Abertis, Eiffage et Vinci. Le principe? Ces sociétés s’engagent à réaliser pour 3,2 milliards d’euros de travaux de rénovation et d’entretien du réseau autoroutier et en échange, elles voient la durée de leurs contrats, qui doivent s’achever entre 2027 et 2033, s’allonger de plusieurs années.

«Selon un document que nous avons pu consulter, ce sont 14,7 milliards d’euros qu’empocheraient les autoroutiers durant les deux, trois, voire quatre ans de rab que l’Etat s’apprête à leur accorder», écrit Le Parisien-Aujourd’hui en France. Qui résume: «Là où Vinci, Eiffage et Abertis investiraient 1 euro, ils en récolteraient en moyenne 4,5».

Lire la suite sur 20minutes.fr

Aymeric Chauprade : « La pression américaine est la raison principale pour ne pas livrer les Mistrals »

Entretien d’Aymeric Chauprade, député français au Parlement européen et conseiller de Marine Le Pen pour les questions internationales, à Russia Today au sujet du blocage de la livraison des Mistrals à la Russie.

Le Front National souhaite la bienvenue à Paris au maréchal Sissi (visite officielle les 26-28 novembre)

Communiqué d’Aymeric Chauprade, député français au Parlement européen, chef de la délégation du Front National au Parlement européen, conseiller de la présidente du Front National pour les questions internationales

La politique française vis-à-vis de l’Égypte a changé et nous ne pouvons que nous en réjouir. Silencieuse pendant la période d’islamisation forcée décrétée par Mohammed Morsi, candidat victorieux des Frères musulmans, tournant le dos aux massacres quotidiens des chrétiens d’Égypte et à leur dhimmitude imposée, la diplomatie française a fini par se rendre à l’évidence : M. Morsi, loin d’être cet islamiste modéré que les médias nous présentèrent d’abord, entraînait en réalité l’Égypte vers une charia systématique. Le coup de force des militaires qui a pu choquer, de prime abord, a néanmoins permis de mettre fin à une dictature islamiste implacable.

Le Front National salue le respect des promesses du maréchal Sissi : organisation d’élections libres, stabilisation du pays et lutte contre le terrorisme intérieur.

Il faut désormais aider l’Égypte à réussir son retour à la paix et à la croissance. Paris, vieil allié de l’Égypte, doit poursuivre et amplifier son soutien au Caire. Signe de relations étroites, la vente de quatre corvettes Gowind 2500 est à saluer ainsi que les perspectives de vente de deux autres corvettes, d’une frégate FREMM et peut-être de 24 Rafale à terme. Mais la France doit aller plus loin et s’impliquer en Égypte dans le domaine de l’énergie, de l’agriculture, de l’irrigation, de l’industrie et des grands équipements, et de la culture. La stabilité du pays est un objectif capital pour la Méditerranée et l’Europe, ne serait-ce que pour prévenir une explosion des flux migratoires en provenance d’Égypte.

Enfin, la France doit utiliser ses bonnes relations avec le maréchal Sissi d’une part pour retrouver le chemin de l’entente avec Moscou, autre allié de l’Égypte, d’autre part pour reconstruire sa politique arabe et reprendre sa place d’acteur de paix dans le conflit israélo-arabe. Ce canal de discussions avec le Caire est aussi capital pour le règlement politique des crises syrienne et irakienne.

Carte des régions : la République européiste des baronnies se met en place

Florian PhilippotCommuniqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

L’adoption dans la nuit de mercredi à jeudi de la carte des 13 régions voulue par le gouvernement marque une nouvelle étape dans le détricotage de la France. C’est le passage de la République française, une et indivisible, à la République européiste des baronnies, inspirée du modèle allemand.

Par esprit de soumission, le gouvernement entend ainsi créer de véritables Länder dans notre pays, dotés de pouvoirs réglementaires propres brisant l’égalité entre les citoyens. Le second volet de la réforme territoriale prépare en effet de nouveaux transferts de compétences de l’État et des départements vers ces grosses entités, pléthoriques par le nombre de leurs élus, et dont le fonctionnement s’annonce encore plus coûteux que celui des régions actuelles.

Au final, non seulement la France ne fera aucune économie, mais de surcroît elle va distendre encore plus le lien très abîmé qui existe entre les citoyens et leurs élus.

Le Front National s’oppose en tous points à cette réforme dont l’esprit nuit profondément à l’unité de la France. Le modèle que nous promouvons propose, à l’inverse de ce qui se prépare, de renforcer les départements dans leurs prérogatives de proximité (en leur confiant par exemple la gestion des lycées, actuellement dévolue aux régions) et de redonner le stratégique à l’État (action économique, grands projets, etc.).

Un modèle adapté à notre pays, fondé sur les communes, les départements et l’État, et dans lequel les régions ne seraient plus que de simples instances de coordination entre départements, et surtout sans élus propres.

Le gouvernement socialiste abandonne les handicapés

Marie Christine Arnautu FN - RBM - Municipales 2014 - Nice 2020Communiqué de Marie-Christine Arnautu, députée française au Parlement européen, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales

La crise économique frappe encore plus les personnes handicapées que les autres. A la fin de l’année 2013, plus de 410.000 d’entre elles étaient au chômage, ce qui correspond à une augmentation de 11,5% en un an, selon l’Association des paralysés de France. Cette dégradation se poursuit chaque mois : fin juin 2014, l’augmentation était de 10,6% soit deux fois plus que l’augmentation du chômage pour l’ensemble de la population.

Et pourtant, les personnes handicapées devraient être au cœur des préoccupations de l’État : plus fragiles, elles ont besoin de plus d’attention et de protection.

Encore plus victimes de la crise que le reste de la population, elles devraient bénéficier d’un effort plus soutenu de la part de la collectivité.

Au contraire, le gouvernement de Manuel Valls préfère s’attaquer à elles. Le gouvernement a fait adopter par l’Assemblée nationale une ponction de 29 millions d’euros sur les réserves du fonds d’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique ! Et le gouvernement prévoit le même mécanisme contre l’AGEFIPH qui agit pour l’insertion dans les entreprises privées.
Dans les pas de l’UMP, les socialistes choisissent de s’attaquer aux plus fragiles pour satisfaire aux exigences de la finance mondialisée.

Le Front National et Marine Le Pen mettent au contraire les plus fragiles au cœur de leur action, en voulant restaurer la nécessaire solidarité uniquement possible dans le cadre d’une souveraineté nationale retrouvée.

Libéralisation du marché du sucre en 2017 : danger sanitaire et concurrence pour nos producteurs

Front National  Flamme FNCommuniqué de Philippe Loiseau, agriculteur et Edouard Ferrand, députés français (FN) au Parlement européen

L’Union européenne permettra en 2017 la libéralisation du marché du sucre. Nous avons une fois de plus la preuve que l’Union européenne n’a en aucun cas la volonté de défendre ni les producteurs européens ni la santé de ses habitants.

En effet, cette libéralisation est d’abord une mauvaise nouvelle pour la santé, risquant de développer le diabète avec l’introduction sur le marché du sirop de maïs. Ce produit à haute teneur en fructose nous vient encore d’outre-Atlantique où il est accusé d’avoir provoqué une forte augmentation de l’obésité selon certaines recherches scientifiques. Cela laisse songeur lorsque l’on sait ce que nous réserve le marché transatlantique…

Elle représente aussi un danger pour nos producteurs. Ce sirop est moins cher que le sucre issu de la betterave et du sucre de canne. Quel impact cette libéralisation aura-t-elle sur nos producteurs de betterave, mais aussi sur la production sucrière des Antilles françaises ?

Des pans entiers de notre agriculture subissent année après année les mauvais coups de la politique de l’Union européenne. Le Front national en souhaitant rétablir la souveraineté alimentaire et protéger son agriculture des effets néfastes de l’ultralibéralisme veut lui redonner son plus noble rôle, nourrir sainement nos compatriotes.

Assouplissement des visas entre la Turquie et l’Union européenne : non, non et non !

Communiqué d’Edouard Ferrand, député français au Parlement européen, membre de la délégation avec la Turquie

L’Union européenne et la Turquie ont ouvert la voie à la libéralisation du régime de visas européens pour les citoyens turcs… L’arrangement prévoit que la Turquie accepte de réadmettre les immigrants illégaux entrés par son sol en échange de la suppression des visas pour les Turcs souhaitant voyager en Europe.

Conséquence : l’Union européenne ouvrira ses portes aux citoyens turcs pour les séjours de moins de 90 jours. Le Front national oppose à une telle libéralisation. Il ne faut pas oublier que la Turquie est un des pays majeurs de transit des migrants vers l’Union européenne. La question devient encore plus si l’on sait que la Turquie a établi un régime souple concernant les visas depuis 2010 avec l’Iran, la Syrie, le Yémen, la Libye, le Maroc, le Liban et la Tunisie. Enfin chacun sait qu’actuellement la situation aux frontières turques est très bouleversée par les énormes vagues des migrants et réfugiés syriens, ainsi que d’autres personnes en fuite des pays du Moyen Orient où se multiplient les conflits.

Marion Maréchal Le Pen (FN) veut la dissolution des groupes d’extrême gauche

Marion Marechal Le Pen - Bourdin direct mai 2014

Invitée à débattre sur France Info dans l’émission « L’interview politique » de Jean-François Achilli, Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front National élue dans le Vaucluse, a critiqué sans détours la politique du ministre socialiste de l’Intérieur, après le drame de Sivens et a demandé à ce que les groupes d’extrême gauche soient dissous.


Marion Maréchal-le Pen veut « la dissolution des… par FranceInfo

Marion Maréchal-Le Pen a critiqué « la politique de l’émotion » du ministre socialiste de l’Intérieur, qui « a conduit à une réponse totalement inadaptée ». « Il a suspendu l’utilisation des grenades offensives, jetant par la même occasion la suspicion sur les forces de l’ordre alors que c’est un accident extrêmement triste, mais isolé », a-t-elle expliqué en référence à la mort de Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens. « Il aurait fallu à l’inverse dissoudre les groupuscules d’extrême gauche », a demandé l’élue frontiste à l’Assemblée nationale, dont la violence semble être la raison d’être. « Ce sont ces groupuscules très violents qui mettent en danger sciemment leurs militants, qui mettent en danger les forces de l’ordre », selon l’élue du Vaucluse.

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté contre le budget de la Sécurité sociale

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, députée du FN élue dans le Vaucluse,  et de Gilbert Collard, député du RBM élu dans le Gard

Vote du PLFSS : non à l’insécurité sociale

La famille est une fois de plus la variable d’ajustement du gouvernement socialiste. Celui-ci a fait le choix de mettre en place la modulation des allocations familiales en fonction des revenus et de réformer le congé parental en le rendant plus contraignant. Les socialistes choisissent la démagogie avec l’extension du tiers-payant et surtout conservent un silence complice sur des réformes pourtant nécessaires comme la remise en place de jours de carence pour les fonctionnaires, le rapprochement des régimes de retraite public-privé ou la remise à plat du régime des intermittents du spectacle. Le poids de l’immigration familiale et sanitaire sur notre système de protection sociale demeure un tabou que nous sommes les seuls à dénoncer en proposant d’octroyer les aides sociales en fonction d’un critère de nationalité.

Le projet s’attaque à la fraude aux prestations familiales à fleurets mouchetés pour une économie de 100 millions alors que les infractions détectées en 2012 avaient coûté 290.66 millions d’euros, la fraude sociale dans son ensemble avoisinant les 20 milliards d’euros par an, soit 1 point de PIB. La question de la mise en place d’une carte vitale biométrique est plus que jamais d’actualité. Pire encore, le gouvernement allège les pénalités financières en cas de fraude. Il est bon d’être délinquant au pays des socialistes !

Le manque de courage et le clientélisme de ce gouvernement finiront par avoir raison de notre modèle de protection sociale, c’est pourquoi les députés FN/RBM ont voté contre ce PLFSS.

La France à nouveau premier producteur mondial de vin : le mérite en revient avant tout à nos viticulteurs !

edouard_ferrandCommuniqué d’Edouard Ferrand, député français au parlement européen, membre de la comagri

La France reste la grande nation du vin. Avec 46 millions d’hectolitres produits, la France, selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin, retrouve le rang de premier producteur mondial. Alors que la presse explique ce succès par les aléas climatiques, il convient avant tout de souligner le savoir-faire, l’excellence, l’abnégation d’une tradition deux fois millénaire sur notre sol. Alors que les vins du « Nouveau Monde », Etats-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Chili…, connaissent une certaine uniformité, nos grand crus comme nos vins issus des petits producteurs locaux révèlent la diversité de nos climats, des plantations, des techniques, des produits…

Cette performance démontre une fois encore le bien fondé de l’encadrement des droits de plantations et de la protection des appellations, que, sous prétexte de compétitivité, la Commission européenne tente encore de battre en brèche. Pour notre avenir, protégeons nos petits domaines et nos appellations !

Seul le Front national défend le patriotisme alimentaire

Front National  Flamme FNCommuniqué de Philippe Loiseau et Edouard Ferrand, députés français au Parlement européen (Front National), membres de la commission agriculture et développement rural

Au Salon international de l’alimentation Valls a joué du menton en affirmant qu’il voulait sanctionner les pratiques commerciales déloyales. Coïncidence (?) c’était en discussion à la Commission agriculture de l’Union européenne dernièrement…

La grande distribution, répondant à la logique ultralibérale, fait en effet peser une pression sur les prix des producteurs. Marine le Pen, dans son projet présidentiel, avait prévu la lutte renforcée contre les ententes entre centrales d’achat et les abus de position dominante de la grande distribution. Après Montebourg et sa marinière, Manuel Valls évoque « le patriotisme alimentaire ». Encore une idée défendue par le Front National qui lui l’appliquera, car cela doit s’accompagner d’une autre logique économique en faveur des producteurs et des consommateurs : relocalisation des productions, diminution des importations dont dépendent notre agriculture, rapprochement des productions au plus près des systèmes de distribution, développement des circuits courts pour baisser les coûts de transport mais aussi la pollution, label « Achetons français ». Valls est-il prêt à appliquer ces mesures ? Non. Seul le Front national défend le patriotisme alimentaire.

Le système bancaire privé européen est-il en danger ?

Front National flammeCommuniqué de Bernard Monot, stratégiste économique du Front National, député français au Parlement européen

La Banque centrale européenne a rendu public ce dimanche le résultat des tests de résistance (Stress tests) qu’elle a menés sur les 130 principales banques européennes. Cet examen a pour vocation de prévenir les risques bancaires afin d’éviter les faillites, mais surtout de redonner confiance aux marchés de capitaux mondiaux.

On constate que 25 établissements n’ont pas passé ce test, soit presque 20% de banques dites systémiques. C’est d’ores et déjà énorme, compte tenu de tous les renflouements financiers qui leur ont été accordés depuis 2008, au de triment des finances publiques des Etats.

Mais la fragilité du système bancaire privé européen est certainement encore sous-estimée. En effet, la valorisation de certains actifs, comme les dettes souveraines, l’immobilier et les produits dérivés, est sujette à caution. Les engagements hors bilan des grandes banques sont à la fois très importants et mal appréhendés, notamment en France. Enfin, les hypothèses macroéconomiques retenues pour les tests par la BCE pourraient se révéler trop optimistes.

Au-delà de ces résultats, qui se veulent faussement rassurants pour le grand public, la réalité est que ces tests ont été réalises par des banquiers pour des banquiers et qu’ils ne freineront pas plus l’avidité des opérateurs de marché que la spéculation.

Les plans de refinancement publics des banques ont donné de mauvaises habitudes, depuis le Crédit Lyonnais jusqu’à Dexia en France, en déresponsabilisant les financiers. La crise bancaire chypriote en 2013 a, qui plus est, donné naissance à un nouveau péril démocratique: l’union bancaire. Voulue par le Troika, cet ensemble de règles européennes fait que ce sont les épargnants qui seront appelés désormais à combler les pertes des banques.

Pour éviter ce totalitarisme financier qui menace les Français d’une euthanasie de leur épargne si le risque systémique se réalise, le Front National, inspiré par sa vision stratégique à long terme, propose sa solution alternative de « patriotisme économique » avec une France de livrée de l’euro monnaie unique et de ses contraintes.

Marion Maréchal – Le Pen (FN) invitée sur France Inter

Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front National élue dans le Vaucluse, était l’invitée sur France Inter. Ont été notamment abordés : le changement possible du nom du Front National, le rôle de Jean-Marie Le Pen au sein de la mouvance nationale et dans la politique française, la loi sur le mariage homosexuel, la complicité des organisateurs de la Manif pour tous à l’égard de l’UMP.


Marion Marechal-Le Pen : « On a gagné la… par franceinter

Parlement européen : Dominique Martin (FN) intervient pour défendre l’emploi

Séance plénière du Parlement européen du 21 octobre 2014 : intervention de Dominique Martin, député français (Front National) concernant le sommet de l’emploi à Milan en Italie.

Lire l’ensemble de l’intervention ici