25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen : « Le Front national sera désormais la première force d’opposition dans la plupart des conseils régionaux de France »

Discours de Marine Le Pen, présidente du Front national, chef de file des listes FN-RBM en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, au soir du second tour des élections régionales. Avec quelque 6,6 millions de voix, le mouvement national dépasse le meilleur score de son histoire, quand il avait recueilli 6,4 millions de suffrages au Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

islamo-terrorisme / Marine Le Pen : « Les moyens qui sont mis en œuvre ne sont pas à la hauteur »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de Radio Classique et de LCI. Elle était interrogée par Gilles Leclerc sur les questions liées aux attentats du 13 novembre et leurs conséquences : insécurité, immigration, manque de moyens, nocivité de l’espace Schengen, etc. Partager la publication "islamo-terrorisme / Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen réclame l’arrêt total de l’accueil des immigrés clandestins en France

Attentats, surveillance d’Internet, immigration : Marine Le Pen répond aux auditeurs du 7/9 sur France Inter. Après les attentats de Paris, la présidente du Front national réclame l’arrêt total de l’accueil des « migrants » en France. Elle était l’invitée de Patrick Cohen. Partager la publication "Marine Le Pen réclame l’arrêt total Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen sur France 2 : « Si ce gouvernement avait le sens de l’honneur, ils auraient remis leurs démissions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national était l’invitée hier soir sur France 2 du JT de 20 heures de David Pujadas. Elle s’est exprimée sur la situation en France après les attentats islamistes meurtriers de la soirée du 13 novembre, sur le manque de volonté du gouvernement en Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen BFM politique 241113

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy n’est pas sincère et n’a pas de convictions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, tête de liste pour les régionales en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, députée française au Parlement européen, était l’invitée d’Yves Thréard lors du Talk Orange-Le Figaro. Il a été question du clash entre la représentante du peuple français et le vice-chancelier Hollande au Parlement de Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Je pense toujours à l’intérêt de mon pays, d’abord »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée du « Grand Jury RTL – LCI – Le Figaro ». Elle était interrogée par Elisabeth Martichoux, Christophe Jakubyszyn, Alexis Brezet sur les questions d’actualité du moment. Ont été entre autres évoquées : les « frappes » aériennes de la France en Syrie, la Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Terrorisme

Frontex : pour une lutte en amont de la question migratoire

Marion Marechal Le Pen - FN

Question écrite de Marion Maréchal-Le Pen, députée du Front national

Marion Maréchal-Le Pen interroge M. le secrétaire d’État aux Affaires européennes, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international, chargé des Affaires européennes sur le projet Frontex.

En décembre dernier, la Commission européenne a adopté le projet d’un corps européen de gardes-frontières et de garde-côtes. Ce paquet « Frontières » confère à Frontex des prérogatives intrusives dans la souveraineté des Etats membres via la possibilité d’intervenir sans l’autorisation ni la volonté des Etats européens pour gérer le flux des migrants aux frontières extérieures.

Pourtant, le règlement européen permet une coopération avec les pays tiers d’où partent les migrants. Cela pourrait donner lieu à des interventions de Frontex dans les eaux territoriales des pays de départ. Dans cette perspective, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes a rappelé, lors de son audition par la commission des Affaires étrangères le 13 janvier dernier, que l’Union européenne envisage des pourparlers avec un futur gouvernement libyen d’union nationale dans l’optique de prolonger l’opération de lutte contre les passeurs jusque dans les eaux territoriales de la Libye.

Au lieu de réformer des outils éculés et inefficaces aggravant la perte de souveraineté des États membres, elle demande s’il ne serait pas plus opportun d’opter pour des accords bilatéraux avec les pays de départs des clandestins tels que la Libye, la Tunisie, la Turquie, la Mauritanie afin d’autoriser Frontex à patrouiller dans leurs eaux territoriales, permettre à l’agence européenne d’arraisonner les embarcations des passeurs à leurs point de départ et procéder à leur élimination. Au regard de l’échec du plan d’action de 3 milliards d’euros passé avec la Turquie, elle demande ce qu’envisagent les instances européennes pour contraindre le gouvernement turc à endiguer les flux de migrants. La coopération dans la crise des migrants ne peut pas uniquement être gérée via un mécanisme d’aides financières dispendieuses pour les Etats membres.

Horreur et tristesse après l’attentat de Ouagadougou

flamme-FN

Communiqué du Front national

Le Front national exprime son horreur et sa profonde tristesse devant l’attaque terroriste qui a ensanglanté Ouagadougou.

Il présente ses condoléances aux familles des victimes, et a une pensée particulière pour nos compatriotes qui ont été lâchement assassinés, ainsi que pour les blessés.

Il félicite les forces françaises qui ont participé de manière décisive et courageuse à l’assaut contre les terroristes.

Les peuples français et burkinabé doivent être debout ensemble face au fondamentalisme islamiste.

2016 doit être, enfin, l’année d’une action déterminée et sans faiblesse contre cette effroyable plaie.

Louis Aliot interpelle la Commission européenne sur les violences sexuelles commises par des « migrants » en Europe

Louis_aliot fn europarlement

Questions écrites de Louis Aliot, député français (Front national) au Parlement européen, à la Commission sur les violences sexuelles commises par des migrants en Europe

Question 1 :

Dans la nuit du 31 décembre 2015, la ville de Cologne a fait face à une série d’agressions sexuelles visant de jeunes Allemandes (plus de 500 plaintes enregistrées à ce jour). Selon les victimes et la police, le groupe d’agresseurs représentait 2.000 jeunes hommes, d’origine « nord-africaine » et s’exprimant en langue arabe. Il a été affirmé que 18 des 31 suspects arrêtés sont des réfugiés. De plus, le ministre de la Justice allemand a déclaré que « cela paraît sous une forme ou une autre planifié (…) coordonné ou préparé ». Par ailleurs, les déclarations de la maire de Cologne qui a préconisé un « code de conduite », ont déclenché une vive polémique en Allemagne et au niveau international.
La Commission, à travers sa politique migratoire qui a conduit à l’arrivée d’un million de migrants en Allemagne seulement en 2015, reconnait-elle sa part de responsabilité dans ce drame qui a également touché d’autres villes européennes (Zurich, Helsinki, Hambourg…) ? Quelle attitude l’UE, qui prône l’intégration des migrants dans les pays d’accueil, compte t’elle adopter vis-à-vis des propos de la maire de Cologne qui invite les jeunes femmes de sa ville à « adapter leur comportement » pour éviter le risque d’agression ?

Question 2 :

Les évènements tragiques qui se sont déroulés à Cologne dans la nuit du 31 décembre 2015, durant laquelle plus de 500 femmes ont été agressées, ont déclenché une vive polémique en Allemagne et en Europe. À travers ces agressions, c’est la politique d’accueil des réfugiés qui est remise en cause, les agresseurs ayant majoritairement été identifiés comme demandeurs d’asile. Or, le premier rapport de la police locale au lendemain des faits a estimé que cette nuit s’était déroulée sans incidents notables. C’est seulement au bout du quatrième jour, et voyant le nombre de plaintes s’accumuler, que les premiers articles ont été publiés dans la presse allemande et internationale. Si certains médias ont présenté leurs excuses pour cette « négligence », le silence médiatique qui a entouré un tel drame durant plusieurs jours reste aujourd’hui incompréhensible.
L’Union européenne, qui a établi le droit à l’information et la liberté de la presse comme des valeurs fondamentales, va t-elle mener une enquête pour faire la lumière sur les causes de ce mutisme et ainsi éviter que cela puisse se reproduire à l’avenir ?

Suède : attouchements et agressions sexuelles en série par des immigrés clandestins l’été dernier

FN immigration

Excellent compte-rendu de la situation en Suède… La police a dissimulé délibérément l’origine des agresseurs afin d’éviter de faire monter le parti «d’extrême droite» (sic). Même la presse sociale démocrate (donc de gauche) réclame aujourd’hui à ce que l’on publie désormais l’origine ethnique et la religion des agresseurs…

_________

Les faits se seraient déroulés à Stockholm début août 2015, lors du festival pour la jeunesse We Are Sthlm. Le journal Dagens Nyheter a mis la main sur des mémos rédigés par les policiers, qui font état de dizaines d’attouchements et d’agressions sexuelles, commis par des bandes de jeunes d’origine étrangère.

Problème, ces rapports ne sont pas sortis dans la presse. Un silence qui dérange, car les mémos sont clairs. Dès le premier jour du festival, en août 2015, les policiers rapportent un phénomène récurrent où de jeunes hommes se frottent contre des filles, souvent mineures, dans le public.

Le chef du gouvernement monte au créneau

Des faits similaires auraient également eu lieu l’année d’avant au même endroit. Selon les forces de l’ordre, les suspects sont, dans la plupart des cas, de jeunes hommes, souvent originaires d’Afghanistan et arrivés en Suède comme mineurs non accompagnés.

Pourtant, la police a sciemment choisi de ne pas rendre publiques ces informations. Pour le Premier ministre suédois Stefan Löfven, « il y a un problème démocratique majeur si la police ne divulgue pas des renseignements aussi importants ». Pour le moment, une seule personne a été arrêtée, un jeune garçon de 15 ans.

Source

Attaque d’un commissariat parisien : Schengen en cause

FN_explosion-immigration

Communiqué du Front national

Nous apprenons que l’islamiste radical qui jeudi a attaqué un commissariat dans le 18e arrondissement de Paris vivait dans un foyer de demandeurs d’asile en Allemagne. Il a donc pu venir en France sans que personne n’en soit informé, alors que les autorités allemandes n’étaient même pas certaines de son identité et qu’elles redoutaient sa dangerosité.

Cet épisode confirme à lui seul la toxicité absolue de Schengen et de l’absence de frontières pour cause d’Union européenne.

Les gouvernements successifs qui conduisent les affaires de la France, qu’ils se disent de droite ou de gauche, ont fait allégeance à cette grande passoire qu’est l’Union européenne. Les Français en paient chaque jour le prix. Nous sommes plus encore en insécurité quand un pays comme l’Allemagne a fait le choix de recevoir rien que pour l’année 2015 1,1 million de migrants.
Combien sont déjà venus en France et combien viendront ?

Le Front national demande le rétablissement immédiat de nos frontières nationales et la mise sur pied en parallèle d’infrastructures douanières accompagnées des effectifs nécessaires.

Le vote FN explose chez les policiers

Police 2

Selon une enquête du Cevipof, les intentions de vote FN atteignaient 51,5% chez les agents lors des régionales de 2015, contre seulement 30% en 2012.

La progression est fulgurante. Une enquête du Cevipof, le centre de recherches politiques de Sciences Po, réalisée avant le premier tour des régionales de 2015, révèle que 51,5 % des policiers et militaires interrogés prévoyaient de déposer un bulletin de vote Front national dans les urnes. En 2012, pour la présidentielle, ils étaient seulement 30 %.

Plus globalement, l’implantation du parti de Marine Le Pen se confirme au sein des trois fonctions publiques : État, territorial et hospitalière. Aucune catégorie de fonctionnaires n’est épargnée. Chez les enseignants, le FN atteint presque 10 % des intentions de vote, contre 5 à 6 % en 2012. Dans les rangs des fonctionnaires de santé, les intentions de vote pour le camp national sont en hausse de 5 points.

Selon l’auteur de l’étude, le chercheur du CNRS Luc Rouban, un des éléments d’explication se trouve dans « l’évolution de l’offre politique du FN, qui défend désormais les services publics ». Dans sa conclusion, il ajoute : « l’implantation du vote FN (…) met au jour un trouble profond chez les gardiens de la République qui doivent tout assumer, de la crise économique à la barbarie terroriste », notamment chez les catégories C (les plus modestes, NDLR) qui « n’attendent plus grand-chose des projets de réforme, qu’ils soient portés par la gauche ou bien par la droite ».

Lire l’article en entier sur lepoint.fr

Syrie : 35% des jihadistes « français » sont des femmes

Femmes-voilees-Arabie-saoudite_articlephoto

Selon un rapport des services de renseignement dévoilé par France Inter, de plus en plus de femmes rejoindraient les rangs de l’Etat islamique.

C’est un rapport inquiétant auquel la radio publique a eu accès. Ainsi, selon le décompte des services de renseignements 220 femmes « françaises » se trouvaient dans les rangs de l’organisation terroristes et environ un tiers d’entre elles seraient des convertis.

Au total, femmes et hommes confondus, le contingent « français » de Daech est composé de 600 individus, dont 220 femmes, ce qui signifie que ces dernières représentent 35% des « Français » affiliés à l’Etat islamique.

Une progression inquiétante

Une progression « fulgurante » dans la mesure où la proportion des femmes « françaises » au sein de Daech n’était « que » de 10% en 2013. Si cette tendance inquiète résolument les services de renseignements, ces derniers précisent qu’aucune de ses femmes ne participe aux combats, du moins « pour l’instant ».

En effet, ces dernières se rendent essentiellement sur le front pour rejoindre leur mari, déjà sur zone, et faire office de « femme au foyer » ou encore pour épouser un « combattant » de l’EI, une fois sur place.

Source : valeursactuelles.com

Agressions à Cologne : 18 demandeurs d’asile parmi les 31 suspects d’agressions sexuelles

FN immigration

Selon le gouvernement allemand, les noms des 31 suspects des violences et vols survenus le soir du Nouvel An « sont désormais identifiés ».

L’enquête sur les violences à Cologne se poursuit. Selon un porte-parole du ministère fédéral de l’Intérieur, les forces de l’ordre effectuent des vérifications sur 31 « suspects » au total, dont 18 demandeurs d’asile. Parmi les « 31 suspects, dont les noms sont désormais identifiés, dont 18 ont le statut de demandeur d’asile », soupçonnés de viols et de violences physiques survenus le soir du Nouvel An outre-Rhin, se trouvent notamment 9 Algériens, 8 Marocains, 4 Syriens, 5 Irakiens, 1 Iranien et 1 Serbe [il s’agit en fait d’un Albanais, note NationsPresse], a précisé le porte-parole, s’appuyant sur des données fournies par la police fédérale allemande.

Tobias Plate n’a toutefois pas évoqué de suspects concernant les agressions sexuelles proprement dites ni mentionné d’interpellations pour le moment. La police locale de Cologne (Ouest), qui est distincte de la police fédérale et était aussi déployée dans le centre-ville le soir de la Saint-Sylvestre, parle quant à elle de plus de 120 plaintes pour agressions sexuelles enregistrées par ses services à ce jour. Cette dernière avait jusqu’ici fait état de 16 personnes suspectes faisant l’objet de vérifications, sans donner aucun autre détail.

Lire la suite sur lepoint.fr

Paris : tentative d’attentat islamiste à la Goutte-d’Or, un terroriste abattu (MaJ)

jihad-Islam-Muslims

Un islamiste, muni d’une arme blanche et d’une ceinture d’explosifs factice, qui tentait de pénétrer dans un commissariat du 18e arrondissement de la capitale jeudi en fin de matinée, a été abattu par des policiers. Le quartier de la Goutte d’Or (près de Barbès) a été bouclé par les forces de l’ordre. Une partie du 18e arrondissement aussi. Sur place la tension est palpable, on craint un « sur-attentat ». Sous toutes réserves, l’homme abattu était âgé de 20 ans. Il serait d’origine marocaine et n’aurait pas de domicile connu dans le quartier. Il pourrait s’agir d’un délinquant impliqué dans une affaire de vol à Sainte-Maxime (Var) en 2013. Il serait né à Casablanca (Maroc) en 1995 et présenté comme SDF en 2013. Il se nommerait Ali Saleh.

Un an jour pour jour après les attentats contre Charlie Hebdo et la Supérette cacher de la Porte de Vincennes, un homme a été abattu un peu avant midi devant le commissariat de la Goutte-d’Or à Paris (18e arrondissement) par des policiers. Selon nos informations, l’individu portait une fausse ceinture explosive sur lui. Il aurait attaqué au couteau ou au hachoir des fonctionnaires de police en faction en criant «Allah Akbar». L’un d’entre eux a été blessé.

Les démineurs sont en ce moment sur place et le quartier a été totalement bouclé par les forces de l’ordre. Selon Le Parisien, les policiers ont ordonné aux passants de se réfugier dans les magasins de la rue, les rideaux de fer des boutiques ont été baissés. Des enfants ont été confinés dans une école maternelle située à proximité, dont l’accès a été fermé. La circulation est coupée au niveau du boulevard Barbès, provoquant de gros embouteillages. Le Sacré-Coeur a été fermé. Les lignes de métro 2 et 4 ont été partiellement suspendues par la RATP.

Soucieux de leur bonne image médiatique, le socialiste Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et le préfet de police se sont rendus sur place. De crainte d’être dépassée médiatiquement, Anne Hidalgo, maire socialiste de Paris, s’est précipités sur les lieux en fin d’après-midi…

Vers 16h00, on signalait que des « jeunes » à Barbès auraient pris à partie les forces de l’ordre aux cris de « Vous n’étiez pas en légitime défense », suite à des témoignages controversés diffusés sur les chaînes privées comme BFM-TV où des « témoins » masqués contredisent la version de la police, accréditant la thèse d’une bavure policière.

La police a arrêté un homme qui allait être interviewé par SkyNews

Belgique : les deux suspects recherchés auraient piloté les attentats de Paris

Les deux suspects recherchés disposaient de fausses cartes d’identité belges, au nom de Samir Bouzid et de Soufiane Kayal.

Les enquêteurs belges ont la quasi certitude de savoir qui étaient les deux hommes basés en Belgique avec qui les auteurs des attentats de Paris ont longuement échangé par SMS dans la soirée du 13 novembre, rapporte La Libre Belgique. Selon une source proche de l’enquête citée par ce journal, il s’agit des deux suspects recherchés depuis l’appel à témoins lancé par la police belge et française le 4 décembre dernier.

Ces deux hommes, d’apparence plus âgés que les assaillants, ont été contrôlés le 9 septembre avec de fausses cartes d’identités belges au nom de Samir Bouzid et de Soufiane Kayal à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam, le suspect clé des attentats de Paris toujours en cavale.

Lire la suite sur leparisien.fr

L’opération russe en Syrie : une intervention de principes

échecs

Frédéric Pichon explique la position russe sur le dossier syrien qui s’inscrit dans les principes géopolitiques dont Moscou s’inspire dans ses choix géostratégiques. Une intervention russe qui a permis de clarifier le débat : les forces aériennes russes s’en sont pris à tous les groupes extrémistes sans distinction aucune, obligeant l’Occident à dévoiler son jeu trouble. Moscou a aussi mis de facto en lumière le jeu ambiguë de la Turquie et des monarchies du Golfe.

Frédéric Pichon est diplômé d’arabe et docteur en histoire contemporaine. Ancien élève de l’IEP de Paris, il a vécu à Beyrouth et séjourne régulièrement au Proche-Orient depuis 2002, en particulier en Syrie. Il enseigne la géopolitique en classes préparatoires. Auteur d’une thèse sur la Syrie, il est chercheur associé à l’équipe Monde Arabe Méditerranée de l’Université François Rabelais (Tours). Consultant médias pour la crise syrienne et le Moyen-Orient, il donne régulièrement des conférences sur les sujets en lien avec la géopolitique de la région.

Source

Immigrés clandestins : une centaine d’agressions sexuelles sur des Allemandes lors du Nouvel An

FN immigration

L’Allemagne est sous le choc après avoir appris, mardi 5 janvier, qu’une centaine d’agressions sexuelles avaient eu lieu lors de la nuit du Nouvel An à Cologne, de la part d’immigrés arrivés clandestinement sur le sol allemand.

Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, à Cologne (dans l’ouest de l’Allemagne), une centaine de femmes ont été agressées sexuellement par plusieurs dizaines de jeunes hommes. Au total, ce sont 90 plaintes qui ont jusque là été déposées, selon le chef de la police de la ville qui a également déclaré que d’autres suivraient. Selon les témoignages de victimes mais également de policiers intervenus pendant les faits, les agresseurs « âgés de 18 à 35 ans » étaient « apparemment d’origine arable ou nord-africaine ».

« Un groupe d’une dizaine, vingtaine, trentaine de jeunes hommes étrangers s’en est pris à nous », a raconté une victime sur le plateau de la chaîne d’information en continu N-TV. « Ils se sont mis à nous agresser, nous prenant l’entre-jambe, touchant nos décolletés, sous les manteaux », a-t-elle ajouté.

Lire la suite sur rtl.fr

Immigration clandestine : la Suède et le Danemark introduisent des contrôles d’identité aux frontières

FN immigration

Le Danemark a instauré des contrôles à ses frontières avec l’Allemagne pour empêcher l’entrée de réfugiés sans papiers, a annoncé, lundi 4 janvier, le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen, le jour où la Suède faisait de même à la frontière danoise. « Les contrôles d’identité suédois peuvent accroître le risque qu’un grand nombre d’immigrants clandestins se rassemblent à Copenhague et dans sa région », a déclaré le chef du gouvernement danois.

Les contrôles danois ne seront cependant pas systématiques, mais aléatoires. Ils sont instaurés pour une période de dix jours, qui pourra être prolongée.

Dépassée par l’afflux de migrants, la Suède exige, à partir du 4 janvier, une pièce d’identité pour franchir en train ou en autocar le pont de l’Öresund, principale porte d’entrée du royaume pour les réfugiés depuis le Danemark.

Une trentaine de points de passage ont été installés et des contrôles systématiques sont en vigueur depuis minuit dans la gare danoise de Kastrup, dans l’aéroport de Copenhague, d’où partent les voyageurs pour la Suède. Une clôture de 2 mètres de haut et plusieurs centaines de mètres de long a par ailleurs été érigée en gare de Kastrup pour empêcher les migrants refoulés de se précipiter vers les trains en partance pour la Suède. Cette mesure, annoncée le 17 décembre par le gouvernement, concerne également les ferries empruntant le détroit de l’Öresund.

Lire la suite sur lemonde.fr

Turquie : pour l’islamiste atlantiste Erdogan, l’Allemagne d’Hitler est un exemple de régime présidentiel

Turquie OTAN daech

Le président islamiste turc, favorable à l’extension de ses prérogatives, a cité l’Allemagne nazie comme un exemple de régime présidentiel « efficace » (sic).

Soutien inconditionnel à l’Etat islamique et ouvertement hostile à la Russie, l’islamiste atlantiste Recep Tayyip Erdogan, a évoqué l’Allemagne d’Adolf Hitler pour défendre le système présidentiel fort qu’il veut instaurer en Turquie, rapportait ce vendredi la presse turque.

« Dans un système unitaire (comme la Turquie) un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l’histoire. Vous en verrez l’exemple dans l’Allemagne d’Hitler », a-t-il dit aux journalistes jeudi soir de retour d’une visite de travail en Arabie Saoudite.

Ce n’est pas la première fois qu’un satrape atlantiste se réfère à l’Allemagne hitlérienne ou à ses séides des années 20 et 30. Pour autres exemples, on peut citer le régime « proeuropéen  » de Petro Porochenko à Kiev qui fait la part belle aux nostalgiques de la collaboration avec le IIIe Reich et la Croatie post-yougoslave, qui a réhabilité la plupart des criminels oustachis (et leurs idéologues) et dont les fondements sont basés sur le nettoyage ethnique des chrétiens orthodoxes. Lorsque la Géorgie était dirigée par le dictateur Saakachvili, la réhabilitation de collaborateurs du IIIe Reich était aussi à l’ordre du jour.

Sondage : 85 % des Français favorables à la déchéance de nationalité

France en deuil1

Selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro, la mesure serait même largement approuvée par les sympathisants socialistes.

L’approbation est massive. Des Français d’abord, des sympathisants socialistes ensuite. Alors que la gauche se déchire sur la déchéance de nationalité pour les binationaux nés en France condamnés pour acte de terrorisme, un sondage OpinionWay pour Le Figaro fait état d’un très large soutien de la mesure dans l’opinion publique.

Selon cette enquête, ce sont ainsi 85 % des Français qui se disent favorables à la proposition du chef de l’État. Dans le détail, elle est même approuvée par 80 % des sympathisants socialistes, un résultat inversement proportionnelle à l’ampleur de la polémique animée par les grandes figures du PS opposées à la mesure. Le chiffre accrédite l’idée d’une rupture entre ces dernières et la base du parti.

Lire la suite sur lefigaro.fr

________

Après la décision de François Hollande de finalement bien inclure l’extension de la déchéance de nationalité dans la révision constitutionnelle, le Front national a annoncé que « dans ces conditions », le parti pourrait voter en faveur de cette réforme, Marine Le Pen s’est à son tour réjouie de cette annonce.

« Déchéance de nationalité: premier effet des 6,8 millions de voix pour le Front national aux élections régionales », a ainsi écrit la présidente du parti sur Twitter. Le FN a en effet obtenu un score historique lors des élections régionales du début de ce mois de décembre.

Source