l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

L’ « Apartheid » selon Manuel Valls

Selon Manuel Valls, le Première ministre socialiste de Normal 1er, il y aurait un « apartheid » en France… Un « Apartheid » que semble avoir expérimenté dans sa bonne ville d’Evry, l’inénarrable chef du gouvernement pour qui la Valls de l’insécurité et du grand n’importe quoi n’a plus de secret. « Belle image Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « Il y a un jeu entre le grand banditisme et l’islam radical »

Louis Aliot, vice-président du Front national, était de l’invité de LCI. Il a commenté l’actualité du moment, dont les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui vient de frapper notre pays, les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme, au communautarisme. « Il y a une faille de l’Europe telle que nous Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Le commaunautarisme est le terreau de la montée du fondamentalisme islamiste »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter. Elle a commenté les événements qui ont suivi la vague d’attentats islamo-terroristes qui ont frappé la France. Elle a dénoncé l’incapacité de l’UMPS a faire face à ces événements et a rappelé le lien évident Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - bleu marine

Marine Le Pen : « Ce sursaut a tout d’abord été celui du peuple français »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était invitée d’Europe 1. Elle a dû faire face au provocateur professionnel à carte de presse Jean-Pierre Elkabbach dans le contexte d’attaques terroristes qui ont secoué notre pays. Un Elkabbach très en forme : désinformateur, menteur et manipulateur, qui semble se féliciter de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

Marine Le Pen : « Dimanche, tous Français, tous unis ! »

Après sa réunion avec François Hollande, président socialiste de la République, suite à la vague d’attentats islamistes qui ont secoué la région parisienne et l’ensemble de notre pays, Marine Le Pen, présidente du Front National et chef de file de l’opposition patriotique, a fait une mise au point quant à Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « La famille comme la nation sont des piliers de notre civilisation »

Tribune libre de Louis Aliot sur Boulevard Voltaire On entend ici et là que le Front national n’est pas clair sur la question du « mariage » homosexuel… Pouvez-vous donc répéter ce qu’il en est exactement ? Les gens qui disent cela sont de mauvaise foi et utilisent des ficelles Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Europe

Islamo-terrorisme : Amedy Coulibaly contrôlé par la police 10 jours avant les attentats et laissé libre

coulibalywife

L’islamo-terroriste preneur d’otages de l’Hyper Cacher de Vincennes, assassin de Clarissa Jean-Philippe (policier municipal de Montrouge) la veille, avait été contrôlé par la police à bord de son véhicule, en compagnie d’Hayat Boumeddiene.

Amedy Coulibaly, dix jours avant de passer à l’acte, avait fait l’objet d’un contrôle de routine par la police dans le 19e arrondissement de Paris, à proximité… des Buttes-Chaumont ! À savoir l’endroit même où les frères Kouachi s’étaient radicalisés, au contact de Farid Benyettou. Selon Le Canard enchaîné, qui révèle l’information, des agents de police avaient contrôlé deux personnes dans leur véhicule à 11 h 45, rue Simon-Bolivar. À l’intérieur : Amedy Coulibaly et sa compagne, Hayat Boumeddiene, qui avait loué la voiture.

Toujours selon l’hebdomadaire, les deux policiers consultent alors le fichier des personnes recherchées (FPR) et constatent que les services antiterroristes ont pris soin de laisser leurs consignes : individu à surveiller en toute discrétion, personne « dangereuse et appartenant à la mouvance islamiste », explique la note. Les deux policiers font aussitôt remonter l’information. Quelques heures plus tard, le couple partira pourtant sans encombre pour l’Espagne, où Hayat Boumeddiene prendra un avion le 2 janvier. Son compagnon, lui, reviendra à Paris pour commettre l’indicible.

Source : lepoint.fr

Marine Le Pen sollicite un débat national après les attentats

Oui la France MLP

Communiqué du Front National

Marine Le Pen a adressé ce mardi au président de la République et au Premier ministre, avec copies envoyées aux ministres chargés de l’Intérieur, de la Justice, de l’Education nationale, des Affaires étrangères, de la Défense, de la Culture et des Affaires sociales, un courrier visant à demander l’organisation d’un débat national suite aux attentats.

Ce grand débat national porterait sur l’immigration, le communautarisme, la laïcité et notre politique étrangère.

Cette démarche montre la volonté du Front national d’apporter une réponse globale, et non parcellaire, au mal profond qui frappe notre pays et que les récents événements ont confirmé de manière tragique.

Ci-dessous cliquez pour accéder à la copie de la lettre adressée au président de la République

Ukraine / Donbass : Kiev fait monter en ligne ses réserves

Ukraine Donetsk Donbass Somali Nouvelle Russie

Les contre-attaques républicaines au nord-ouest et à l’ouest de Donetsk marquent le pas, alors que les FAN enregistrent des progrès sensibles au nord-ouest de Lugansk. L’artillerie ukrainienne vise désormais presque uniquement les civils, les destructions sur Gorlovka et Donetsk, notamment, sont très importantes et les victimes particulièrement nombreuses. Porochenko vient d’ordonner de lancer dans la bataille ses unités de réserve. Ce n’est pas un bon signe pour le régime dictatorial de Kiev.

L’enterrement d’un enfant, tué par la junte pro-Europe et haine

Dans le Donbass, le régime imposé par la force et la corruption, il y a presque un an à Kiev, tue massivement des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards, des malades, toute une population destinée à être éradiquée sur les principes d’une idéologie criminogène démente inspirée par des doctrinaires galiciens d’un autre siècle. Mais dans le Donbass, des hommes et des femmes courageux se sont levés, depuis presque bientôt un an, pour défendre les leurs, leurs biens, leur dignité, leur identité, leur terre ancestrale, leur religion chrétienne orthodoxe face à la barbarie « proeuropéenne » et l’innommable. Ils tiennent tête, avec peu de moyens, face aux hordes d’agresseurs qui servent servilement les intérêts mondialistes. Ils sont l’espoir de l’Europe de demain.

Contre-attaque républicaine au nord-ouest de Lugansk

Batterie d’artillerie lourde des FAN sur le secteur nord du front du Donbass

Bakhmutka situation 20 01 2015Ce matin, et même cette nuit si l’on compte la préparation d’artillerie, les forces de Nouvelle Russie ont contre-attaqué au sud de Krymskoe en direction de l’ouest, les forces de l’armée ukrainienne, éprouvées par 48 heures de combats à l’est de Krymskoe, ne semblent pas en mesure de repousser l’attaque sur la « piste Bahmutka » (voie secondaire T1303). Une information confirmée par une partie des médias kieviens. Les positions ukrainiennes auraient été enfoncées sur le village de Donetskoe qui était jusqu’alors un verrou avec le point fortifié 29.
Le village de Zhelobok est tombé entre les mains des FAN. Le bataillon mécanisé de la 24e brigade engagé sur zone aurait subi des pertes conséquentes. Le poste 31 aurait été évacué sous la pression républicaine (source).

Louis Aliot : « Il y a un jeu entre le grand banditisme et l’islam radical »

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot, vice-président du Front national, était de l’invité de LCI. Il a commenté l’actualité du moment, dont les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui vient de frapper notre pays, les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme, au communautarisme.

« Il y a une faille de l’Europe telle que nous la connaissons, c’est pour cela que nous avons demandé, au minimum, la suspension des accords de Schengen pour pouvoir contrôler les frontières »


Louis Aliot – 17 janvier 2014 par hurraken75

Béziers (Hérault) : 5 islamistes tchétchènes interpellés par la police

Islamistes Tchétchénie Itchkerie

Cinq islamistes tchétchènes, faussement présentés comme des « Russes » par la presse aux ordres, ont été interpellés ce matin à Béziers (Hérault) puis placés en garde à vue. Des perquisitions ont eu lieu lors desquelles « des produits », sous-entendu dangereux, ont été retrouvés.

Ils seraient proches de la mouvance islamiste tchétchène anti-russe qui est soutenue par le régime « pro-européen » de Kiev et, notamment, par les mouvements extrémistes galiciens néobandéristes (en référence au collaborateur du IIIe Reich Stepan Bandera) et néonazis tels que Svoboda, Secteur droit, l’UNA-UNSO ou encore les Patriotes ukrainiens (en décembre le n°2 de cette formation néonazie appelait dans une vidéo à soutenir l’islamo-terrorisme -source-). Une partie de ces extrémistes de Tchétchénie combat actuellement dans les rangs de la garde nationale ukrainienne contre les populations russophones du Donbass.

L’enquête a été confiée au SRPJ de Montpellier.

Si l’enquête confirmait l’acte terroriste, cela signifierait que les « filières tchétchènes » mises en sommeil depuis quelques temps viennent d’être réactivées, comme ont été réorganisées et remises au goût du jour les bandes armées salafistes qui opèrent dans le Caucase du Nord, en riposte à la politique du kremlin en faveur des populations du Donbass martyrisées.

Des combattants islamistes tchétchènes du "bataillon Doudaïev" sur le front du Donbass en Ukraine : la terreur jihadiste au service de l'atlantisme

Des combattants islamistes tchétchènes du « bataillon Doudaïev » sur le front du Donbass en Ukraine : la terreur jihadiste au service de l’atlantisme

Islamo-terrorisme / Attentats : quatre hommes déférés au tribunal

amedy-coulibaly

Soupçonnés d’avoir fourni une aide logistique à Amédy Coulibaly, ils pourraient être mis en examen ce mardi.

Quatre hommes de 22 à 28 ans, suspectés dans l’enquête sur les attentats de Paris qui ont fait 17 morts, ont été déférés mardi au tribunal en vue de possibles mises en examen par des juges d’instruction antiterroristes, a annoncé le parquet de Paris.
Ces hommes de 22, 25, 26 et 28 ans, font partie des douze personnes arrêtées dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne pour être interrogées sur le possible soutien logistique, notamment en armes et en véhicules, qu’elles sont susceptibles d’avoir apporté à Amédy Coulibaly. Ce dernier a tué une policière municipale à Montrouge le 8 janvier et quatre juifs le lendemain dans une prise d’otage dans un supermarché casher où il a été abattu par la police.

Lire la suite sur liberation.fr

Marine Le Pen : « Le commaunautarisme est le terreau de la montée du fondamentalisme islamiste »

Marine Le Pen

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter. Elle a commenté les événements qui ont suivi la vague d’attentats islamo-terroristes qui ont frappé la France. Elle a dénoncé l’incapacité de l’UMPS a faire face à ces événements et a rappelé le lien évident entre une immigration massive incontrôlée, le communautarisme islamique et le terrorisme.

« Les premières propositions que je vois m’apparaissent extrêmement maigres et pas du tout à la hauteur de la réalité »


Marine Le Pen : « Les lois d’exception visent à… par franceinter


Marine Le Pen : « C’est tellement facile de… par franceinter

Ukraine / Donbass : combats acharnés dans Peski et vers Avdeevka (secteur de Donetsk)

Donbass Nouvelle Russie combattants Ukraine

Comme à chaque fois que les négociations de paix s’apprêtent à prendre le dessus sur les armes, le régime criminogène de Kiev ordnne de nouveaux affrontements et des tirs massifs contre les populations dans le Donbass rebelle, accusant ensuite les indépendantistes d’en être la cause. Le boucher de Kiev vient de rejeter le nouveau plan de paix de Vladimir Poutine et relance les hostilités. Cette option militaire, visant délibérément et en tout premier lieu les civils, est destinée in fine à provoquer une escalade gravissime dans un conflit aux enjeux régionaux, continentaux et même internationaux, dont le seul et unique but est de pousser Moscou à intervenir, ce qui entrainerait mécaniquement (du moins l’espère-t-il) une intervention armée de l’OTAN et des Etats-Unis.

La situation des opérations, ce lundi 19 janvier, s’est une fois de plus focalisée sur le secteur de Donetsk, même si la partie nord du front du Donbass reste particulièrement active. Et comme Kiev semble de nouveau engager ce qui lui reste d’aviation, les FAN ont ressorti leur artillerie antiaérienne…

Aujourd’hui, le groupe opérationnel consolidé du SBU de la région d’Ivano-Frankivsk a été envoyé dans le Donbass.

Strela-10M dans les rues de Donetsk

Des renforts pour Donetsk (contrairement au commentaire désinformant de la vidéo, il ne s’agit pas de troupes russes)

Le front nord se stabilise

Si le secteur sud et est de Krymskoe a connu une accalmie cet après-midi, après d’âpres affrontements, on notait dans la journée l’arrivée de renforts kieviens sur Orekhovo-Donetsk (1 km au nord de Krymskoe). Le gros des troupes de la 2e brigade d’infanterie républicaine se concentrerait à 4 km plus à l’est dans le centre du village de Kryakovki. Plusieurs échanges de tirs de mortiers ont été signalés. La contre-attaque d’hier pour maintenir le front face au poste de contrôle 27, à 1,5 km à l’est de Krymskoe, se solderait par la destruction de 3 blindés ukrainiens et jusqu’à 50 blessés et tués du côté des forces de Kiev. Les forces de Nouvelle Russie auraient perdu 2 chars lourds et 3 blindés d’infanterie, en plus de 7 tués et 15 blessés.

T-64BV ukrainien, tranchées et position de mortier de 82 vers Shachtye : en face, ce sont les éléments républicains de l’unité spéciale « Batman »

Les affrontements à l’est du pourtour du saillant de Debaltsevo se sont très partiellement calmés, même si une tension importante prédomine vers Nikishino. Les combats de ces derniers jours pour le contrôle des hauteurs à l’ouest de ce bourg se seraient soldés par plusieurs blessés et un mort au sein du bataillon de la 25e brigade de parachutistes qui tient ce secteur. Des estimations a minima qui proviennent de sources ukrainiennes.

À la périphérie ouest de Gorlovka, les reconnaissances offensives ukrainiennes d’hier se sont soldées par des échecs. Contrairement à ce que signalions dans notre compte-rendu d’hier, le passage de Su-24 ukrainiens au-dessus de l’agglomération s’est soldé par un bombardement meurtrier  contre des zones résidentielles. Les victimes sont estimées à 30 civils, dont des enfants, frappées par des bombes de 500 kg larguées d’une altitude d’environ 5.000 mètres par des Su-24M.

Donetsk : combats acharnés dans Peski et sur Avdeevka

Les principaux bâtiments en ruines de l’aéroport de Donetsk restent fermement tenus par l’infanterie républicaine. Les forces de Kiev y maintiennent la pression en tirant régulièrement des salves d’artillerie. Aucune preuve n’existe quant à la présence de leurs forces dans le secteur des terminaux, Kiev affirme le contraire mais il ne s’agit que de propagande. Rien de particulier n’est à signalé ce jour sur la zone aéroportuaire et, autour de 19h40 (heure locale), en raison d’une très mauvaise visibilité (brouillard épais), l’ensemble de la zone s’est peu à peu calmé.

Depuis hier, c’est vers Peski, plus à l’ouest et à la périphérie d’Avdeevka (et vers Spartak) que les événements se sont précipités.

Donetsk Ukraine Donbass 19 01 2015La prise de l’aéroport permet aux FAN de tenir une position qui pouvait servir aux Ukrainiens à régler les tirs de leur artillerie sur les quartiers résidentiels de Donetsk. La grande agglomération du Donbass subit d’ailleurs depuis plusieurs jours des tirs quasi continus des batteries kieviennes à longue portée. Et encore durant toute cette journée, les indépendantistes ont reçu des informations sur le fait que des écoles et des hôpitaux à Donetsk avaient été touchés, y compris une maternelle. En réponse, les autorités de la République populaire de Donetsk ont ordonné de fermer toutes les maternelles, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées techniques.

Hommage à Clarissa Jean-Philippe

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué d’ Huguette Fatna, membre du bureau politique du Front national

A l’occasion des obsèques de notre compatriote Clarissa Jean-Philippe qui ont lieu ce jour dans la commune de Sainte-Marie en Martinique, Marine Le Pen, présidente du Front national et Huguette Fatna, membre du bureau politique, s’associent à la douleur des parents et des proches et leur présentent leurs condoléances les plus sincères.

Ukraine – Donbass : contre-attaques républicaines au nord et à l’ouest de Donetsk

BM21 Donetsk Ukraine Donbass

Il semblerait qu’une contre-attaque d’envergure au sud et au nord de l’aéroport de Donetsk vienne d’être lancée de la part des FAN ce soir, en direction de Peski et d’Avdeevka. La journée a été ponctuée par des tirs massifs de l’artillerie kievienne contre les villes de Donetsk et de Gorlovka, alors que les combats font rage au nord-ouest de Lugansk, vers Krymskoe. Vers 14h30, heure locale, un ou plusieurs Su-25 armés de roquettes S-5 ont attaqué » le quartier Petrovka de Donetsk, alors que des Su-24 ont survolé le secteur de Gorlovka. Il s’agit du grand retour de l’aviation ukrainienne sur le front du Donbass depuis septembre dernier. Les affrontements risquent de durer une bonne partie de la nuit.

Au nord de Donetsk, les combats entre l’armée ukrainienne et les forces de la milice ont touché le pont Putilovsky près de l’aéroport. Ce sont des éléments du bataillon « somali » qui ont repoussé la reconnaissance offensive mécanisée kievienne à la périphérie de Spartacus. 3 chars ukrainiens sont été détruits.

L’armée de la République populaire de Donetsk vient de lancer une nouvelle contre-offensive, cette fois contre les positions ukrainiennes de Peski et sur Avdeevka. Les brigades « Oplot », « Kalmius » et « Vostok » sont en première ligne alors que la brigade de « Motorola » et le bataillon « Somali » renforcé (au moins 3 T-64BV) de « Givi » tiennent la zone aéroportuaire. Des éléments cosaques seraient aussi engagés. Après une nouvelle reconnaissance offensive des forces mécanisées ukrainiennes, une fois de plus repoussée (pas moins de 6 attaques des forces de Kiev sur l’aéroport pour cette journée), les FAN ont lancé une contre-attaque. A l’heure actuelle, il y a des affrontements près du village de Peski à proximité de positions kieviennes. Cette contre-offensive localisée a été confirmée par le président de la RPD, Aleksandr Zakharchenko : « Nous sommes actuellement en situation d’offensive sur toute la ligne de front, de Mariupol à Gorlovka ».

Islamo-terrorisme – Marine Le Pen : « Les Français attendent des réponses »

Marine patriotes2

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Ruth Elkrief sur BFM-TV. Elle a commenté l’actualité du moment dont les répercutions de la vague d’attentats qui a touché la semaine dernière notre pays.

« Nommer le problème, c’est se donner les moyens de le résoudre ! [...] Il faut suspendre Schengen immédiatement et arrêter l’immigration massive. »

Ukraine / Donbass : l’aéroport de Donetsk aux mains des forces de Nouvelle Russie

Ukraine Donbass BM-21 Nouvelle Russie

La situation est très loin d’être clarifiée sur l’ensemble du front du Donbass. Le secteur de Donetsk reste particulièrement tendu. La ville est en permanence sous le feu des batteries kieviennes qui ne sont, pour certaines, qu’à quelques kilomètres du centre-ville, alors que Vladimir Kononov, le ministre de la Défense de la République populaire de Donetsk, vient d’annoncer que les FAN contrôlent totalement la zone aéroportuaire depuis cet après-midi. Et pendant ce temps-là, Kiev croît faire peur en évoquant une « guerre continentale ». Il s’agit d’une guerre mondiale, celle des peuples libres contre le mondialisme.

Un PRP-4 des forces républicaines, véhicule d’observation d’artillerie monté sur châssis de BMP.

L’utilisation massive de l’artillerie, depuis plusieurs semaines, sur les positions ukrainiennes, notamment contre les batteries, semble avoir grandement facilité les contre-attaques successives que l’on observe depuis quelques jours, tant sur le front nord, que sur le secteur de Debaltsevo et bien entendu sur l’aéroport de Donetsk.

Les pertes ukrainiennes de ces dernières semaines semblent avoir été particulièrement effroyables : ici, à Krasnopolye, le principal cimetière de Dniepropetrovsk, on a déjà enterré plus d’une centaine de soldats et de paramilitaires. Les tombes fraîches côtoient les trous creusés à l’avance pour les futures victimes d’un conflit voulu par la junte et ses bailleurs de fonds, les corps non identifiés restent encore dans les morgues.

Le président de la République populaire de Donetsk, Aleksandr Zakharchenko, a proposé à Porochenko de se rendre sur le site de l’aéroport Sergueï Prokofiev et a promis de lui remettre le drapeau qui pendait sur le nouveau terminal de l’aéroport…

islamo-terrorisme – Louis Aliot : «On ne tape pas assez fort, j’attends des mesures exceptionnelles»

Louis-Aliot-FN - RBM - 2013

Une très large majorité de Français – à peu près 80 % – considère que François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls on été à la hauteur de la situation, pour faire face aux actions terroristes dont la France a été victime la semaine dernière. Pour en parler, Frédéric Rivière reçoit Louis Aliot, député français au Parlement européen et vice-président du Front national.

« Oui, ils ont exercé leur responsabilité [...] avec encore une chose qui marche à peu près, on va dire avec des difficultés : les forces armées, les forces de police, qui ont, je pense, joué un rôle majeur et qu’il faut féliciter à nouveau. […] Heureusement quand même, qu’au minimum, ils ont été à la hauteur de la situation. »


Louis Aliot: «On ne tape pas assez fort, j… par rfi

Islamo-terrorisme : 12 interpellations en banlieue parisienne

_djihad-cazeneuve

Douze personnes ont été interpellées dans l’enquête sur les récents attentats à Paris. Ces neuf hommes et trois femmes arrêtés dans la nuit en région parisienne vont être interrogées sur le « possible soutien logistique » qu’elles sont susceptibles d’avoir apporté aux tueurs, notamment des armes et des véhicules, a-t-on précisé, confirmant des informations d’I-Télé.

Des perquisitions sont en cours à Montrouge, où Amédie Coulibaly a tué une policière municipale la semaine dernière, à Grigny et Fleury-Mérogis (Essonne) ou encore à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), selon des sources policières.

« Il y a eu une intervention de la BRI ce matin à Epinay-sur-Seine avec au moins une interpellation, en rapport avec l’enquête sur la prise d’otage de Vincennes », au cours de laquelle Amédie Coulibaly a abattu quatre juifs dans un supermarché casher vendredi dernier, a déclaré une source proche du dossier

Les enquêteurs ont effectué ces derniers jours de nombreuses filatures de personnes repérées à partir d’éléments ADN et d’écoutes téléphoniques réalisées dans l’entourage des frères Chérif et Saïf Kouachi, et d’Amédy Coulibaly, qui ont tué 17 personnes en trois jours.

Source

Ukraine / Donbass : progressions des FAN, mais pas d’offensive d’hiver

Ukraine Donbass Donetsk Sparta

Il n’y a pas, pour le moment, de signes d’une quelconque offensive d’hiver sur le front du Donbass de la part des forces républicaines. Si l’on note des succès localisés ces derniers jours au nord de Lugansk, sur le saillant de Debaltsevo et sur l’aéroport de Donetsk, il est prématuré d’évoquer une quelconque attaque générale. D’ailleurs, l’aéroport n’est toujours pas entièrement aux mains des FAN ce soir.

Les observations de ces derniers jours, nous amènent à croire que les forces de Nouvelle Russie ont fait des progrès tactiques significatifs sur les secteurs nord (Lugansk- Pervomaïsk), sur le saillant de Debaltsevo (flanc est) et sur l’aéroport de Donetsk, sans pour autant lancer une offensive majeure digne de ce nom. Si l’aéroport n’est pas encore sécurisé totalement, les forces de Kiev apparaissent déjà sur la défensive. Selon les renseignements collectés par les FAN, des batteries de missiles tactiques Tochka-U seraient positionnés dans le but de faire feu sur les agglomérations de Donetsk et de Gorlovka en visant en tout premier lieu les populations et les infrastructures de ces villes. Une façon de faire des représailles contre les civils déjà observée à la fin de l’été.

La contre-attaque indépendantiste stoppée au nord-ouest de Lugansk

Les villages au nord de Stanitsa-Luganskaya, contrôlés par les forces de Kiev, subissent en ce moment des opérations de ratissage et des rafles destinés à débusquer et identifier ceux qui soutiendraient éventuellement les fores indépendantistes. Ce seraient des paramilitaires galiciens du « bataillon de police de but spécial Lviv » qui auraient pour mission de faire ce sale boulot.

Si la situation au nord de Lugansk est globalement stable, on note néanmoins la persistance de frappes de l’artillerie ukrainienne destinées à harceler la milice et à terroriser les populations restées sur place. Les forces ukrainiennes semblent amener sur l’avant un certain nombre de leurs réserves, notamment vers Starobelska et Novoaydar, afin d’empêcher que la ligne de front au nord-ouest de Slavyanoserbsk cède dans les jours à venir.

T1303 15 01 2015Plus au sud-ouest, contrairement à ce que nous pensions (en attente de confirmation) hier soir, le village de Novotoshkovskoe n’a pas été pris par les forces indépendantistes, et on notait même à l’ouest de Slavyanoserbsk une intense activité de troupes mécanisées, les unités ukrainiennes tentant de reprendre le dessus après 72 heures d’âpres affrontements sur cette zone (carte ci-dessus). En dépit d’une puissante artillerie, les FAN ne peuvent exploiter totalement leur avantage en raison d’un manque de véhicules blindés. De plus, les Ukrainiens sont appuyés par plusieurs batteries Grad positionnées vers Lisichansk plus au nord-ouest de cette zone.
On notait ce matin une activité importante de véhicules de guerre électronique au nord et à l’ouest de Novotoshkovkoe. Durant la journée, et à plusieurs reprises, les FAN ont pilonné à l’artillerie lourde les postes fortifiés ukrainiens numérotés 27, 29, 30 et 37 sur la partie ouest et nord-ouest de la ligne de front de Novotoshkovkoe.

Batterie de 122 D-30 de la 3e brigade de Gorlovka tire sur les positions ukrainiennes au nord-ouest de Debaltsevo.