25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen : « Le Front national sera désormais la première force d’opposition dans la plupart des conseils régionaux de France »

Discours de Marine Le Pen, présidente du Front national, chef de file des listes FN-RBM en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, au soir du second tour des élections régionales. Avec quelque 6,6 millions de voix, le mouvement national dépasse le meilleur score de son histoire, quand il avait recueilli 6,4 millions de suffrages au Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

islamo-terrorisme / Marine Le Pen : « Les moyens qui sont mis en œuvre ne sont pas à la hauteur »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de Radio Classique et de LCI. Elle était interrogée par Gilles Leclerc sur les questions liées aux attentats du 13 novembre et leurs conséquences : insécurité, immigration, manque de moyens, nocivité de l’espace Schengen, etc. Partager la publication "islamo-terrorisme / Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen réclame l’arrêt total de l’accueil des immigrés clandestins en France

Attentats, surveillance d’Internet, immigration : Marine Le Pen répond aux auditeurs du 7/9 sur France Inter. Après les attentats de Paris, la présidente du Front national réclame l’arrêt total de l’accueil des « migrants » en France. Elle était l’invitée de Patrick Cohen. Partager la publication "Marine Le Pen réclame l’arrêt total Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen sur France 2 : « Si ce gouvernement avait le sens de l’honneur, ils auraient remis leurs démissions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national était l’invitée hier soir sur France 2 du JT de 20 heures de David Pujadas. Elle s’est exprimée sur la situation en France après les attentats islamistes meurtriers de la soirée du 13 novembre, sur le manque de volonté du gouvernement en Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen BFM politique 241113

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy n’est pas sincère et n’a pas de convictions »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, tête de liste pour les régionales en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, députée française au Parlement européen, était l’invitée d’Yves Thréard lors du Talk Orange-Le Figaro. Il a été question du clash entre la représentante du peuple français et le vice-chancelier Hollande au Parlement de Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Je pense toujours à l’intérêt de mon pays, d’abord »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée du « Grand Jury RTL – LCI – Le Figaro ». Elle était interrogée par Elisabeth Martichoux, Christophe Jakubyszyn, Alexis Brezet sur les questions d’actualité du moment. Ont été entre autres évoquées : les « frappes » aériennes de la France en Syrie, la Lire l'intégralité de l'article

Archives catégories : Europe

Fiasco hollandien : l’Égypte ne peut pas payer les deux BPC Mistral

BPC Mistral

Après avoir honteusement refusé d’honorer la vente des deux BPC de type Mistral à la Fédération de Russie, sur ordre de Washington, voilà que le gouvernement Valls-Hollande pourrait faire les frais d’un non-paiement par l’Egypte suite à la session de ces deux bâtiments de surface. Il est bien possible que les Mistral ne soient jamais payés, ou bien que ce soit l’Arabie Saoudite, un des meilleurs alliés de Daech, qui règle l’ardoise ! À part les blaireaux et les crapules favorables au régime de Kiev et leurs amis néonazis, qui peut se réjouir de cette situation ? Certainement pas le contribuable français.

_________

Nos navires de guerre, que la France avait refusé de vendre à la Russie, doivent être livrés au printemps à l’Égypte. Mais pour l’heure, aucun chèque n’a été reçu.
L’Égypte n’a effectué aucun paiement pour ces Mistral. À moins que le chèque soit arrivé dans le courrier de Noël qui n’a pas encore été trié. « Aucun virement n’a été effectué, mais c’est dans l’ordre des choses », indique le ministère de la Défense français. Désinstaller les équipements russes des navires a été long. C’est un peu comme si vous démontiez une chaufferie. La chaudière, c’est facile à enlever. Mais il y a tous les tuyaux installés partout sur les bâtiments qu’il fallait démonter. Il fallait renvoyer aux Russes un système de situation tactique, des systèmes de télécommunication. En gros, des grosses armoires métalliques qui ont été expédiées par bateau aux Russes. Ça a été fait seulement en décembre dernier. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là que le contrat signé avec les Égyptiens pouvait être activé.

Aujourd’hui la France a remboursé la Russie (autour de 1 milliard d’euros). Elle a réussi à replacer ses Mistral en un temps record. Mais elle n’a pas encore reçu d’argent des Égyptiens qui, de toutes façons, ne peuvent pas payer. Mais est-ce que qu’on a donné ces Mistral à l’Égypte ?, se demandent certains experts. Et si c’est vraiment l’Arabie Saoudite qui rend service à la France, quelles sont les contreparties ? Se taire sur le conflit au Yémen ? La France s’est-elle liée les mains ? A-t-elle choisi le camp de l’Arabie contre l’Iran ? Autant de questions qui restent brûlantes.

Lire la suite sur rtl.fr

Belgique : les deux suspects recherchés auraient piloté les attentats de Paris

Les deux suspects recherchés disposaient de fausses cartes d’identité belges, au nom de Samir Bouzid et de Soufiane Kayal.

Les enquêteurs belges ont la quasi certitude de savoir qui étaient les deux hommes basés en Belgique avec qui les auteurs des attentats de Paris ont longuement échangé par SMS dans la soirée du 13 novembre, rapporte La Libre Belgique. Selon une source proche de l’enquête citée par ce journal, il s’agit des deux suspects recherchés depuis l’appel à témoins lancé par la police belge et française le 4 décembre dernier.

Ces deux hommes, d’apparence plus âgés que les assaillants, ont été contrôlés le 9 septembre avec de fausses cartes d’identités belges au nom de Samir Bouzid et de Soufiane Kayal à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam, le suspect clé des attentats de Paris toujours en cavale.

Lire la suite sur leparisien.fr

Immigrés clandestins : une centaine d’agressions sexuelles sur des Allemandes lors du Nouvel An

FN immigration

L’Allemagne est sous le choc après avoir appris, mardi 5 janvier, qu’une centaine d’agressions sexuelles avaient eu lieu lors de la nuit du Nouvel An à Cologne, de la part d’immigrés arrivés clandestinement sur le sol allemand.

Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, à Cologne (dans l’ouest de l’Allemagne), une centaine de femmes ont été agressées sexuellement par plusieurs dizaines de jeunes hommes. Au total, ce sont 90 plaintes qui ont jusque là été déposées, selon le chef de la police de la ville qui a également déclaré que d’autres suivraient. Selon les témoignages de victimes mais également de policiers intervenus pendant les faits, les agresseurs « âgés de 18 à 35 ans » étaient « apparemment d’origine arable ou nord-africaine ».

« Un groupe d’une dizaine, vingtaine, trentaine de jeunes hommes étrangers s’en est pris à nous », a raconté une victime sur le plateau de la chaîne d’information en continu N-TV. « Ils se sont mis à nous agresser, nous prenant l’entre-jambe, touchant nos décolletés, sous les manteaux », a-t-elle ajouté.

Lire la suite sur rtl.fr

Quelques interrogations et propositions sur le rôle de la monnaie-argent

Bruno Lemaire

Tribune libre de Bruno Lemaire, économiste

Au moment où en Islande, en Suisse, voire au Royaume-Uni, on parle de réforme monétaire d’envergure, il est étonnant de constater l’incohérence de la plupart des économistes sur le sujet.

Pour les économistes ‘orthodoxes’ qui conseillent ou souhaitent conseiller nos dirigeants, la création de monnaie est exogène, c’est-à-dire entreprise à l’extérieur de la sphère économique, et a d’ailleurs peu d’impact, d’après leur propre théorie, sur l’économie réelle : c’est la thèse des ‘monétaristes’, en particulier celle du prix Nobel Friedman. Ce qui est étrange, c’est que d’un point de vue libéral, la monnaie devrait être endogène (elle l’est d’ailleurs pratiquement, même si c’est nié par ces mêmes économistes dits « néo-classiques », qui se cramponnent à la fausse théorie du multiplicateur monétaire). ‘Endogène’ au sens où la demande de monnaie est faite par les agents économiques, et que l’offre de monnaie est produite par les banques « de second rang », et non par la banque centrale.

Pour cette vision du monde, ultralibérale, la seule façon de réconcilier théorie et pratique, et d’avoir donc un peu de cohérence dans leurs recommandations, serait de permettre aux banques privées d’accorder autant de crédits – l’argent-dette – qu’elles le jugent profitable, et de n’avoir recours à la banque centrale que pour les échanges internationaux, en tant que super agent de change. Et si une banque privée a trop prêté, elle ferait faillite, comme toute entreprise insolvable, au lieu de compter sur la générosité de la banque centrale ou du contribuable pour la sauver. Ce n’est manifestement pas le cas, puisque la banque centrale est considérée comme le prêteur de dernier recours, ou secours, même si la nouvelle loi européenne, entrée en vigueur au 1er janvier 2016, va permettre aux banques privées de se refaire une santé sur les comptes d’épargnant dépassant un certain montant.

Une autre thèse, beaucoup moins libérale et qui n’est soutenue que par un petit nombre d’économistes hétérodoxes – au nombre desquels il faut citer le regretté Maurice Allais consiste à partir des faits. 80% de la monnaie-argent, au moins, est créée par les banques de second rang, et la banque centrale ne fait que suivre. Cette émission d’argent est trop abondante en période de boom, trop restreinte en cas de crise, et l’injection de monnaie de la banque centrale, telle que les QE (Quantitative Easing) actuels n’ont pas beaucoup d’effet bénéfique sur l’économie réelle. D’où leur rejet complet du pseudo multiplicateur monétaire, pourtant enseigné à tous les apprentis économistes et autres prétendus experts.

La seule façon pour une banque centrale d’être efficace serait d’interdire aux banques de second rang de créer de la monnaie, ce qui, dit autrement, consisterait à avoir un multiplicateur monétaire égal à 1 (au lieu qu’il varie entre 3 et 8, au gré des banques commerciales et de leurs intérêts particuliers). Le seul argent prêté à l’économie réelle, en dehors de l’épargne, proviendrait donc de la banque centrale, qui travaillerait donc uniquement pour le bien commun, et non pour des intérêts privés.

Ce serait à la représentation de la nation de décider chaque année du montant nouveau de monnaie qui pourrait être injecté dans l’économie réelle, par exemple de 2% de la monnaie actuellement disponible si l’on veut obtenir une croissance nominale de 2%.

Une telle proposition figure en filigrane dans le programme économique du Front national, même si la « monnaie pleine » suggérée par nos amis suisses n’est pas encore totalement revendiquée. Elle a en tout cas le mérite d’une grande cohérence, et elle permettrait de résoudre le problème crucial qui se présente à nous. Comment mettre fin à cette course en avant, dans laquelle il faut toujours plus de dettes pour rester sur place, voire pour reculer.

Le niveau de vie en Ukraine est au plus bas depuis 2007

Ukraine poubelles misère

Selon des sondages, le niveau de vie en Ukraine ne cesse de baisser depuis 2007 et fait actuellement quatre points sur dix.

Le niveau de vie en Ukraine a atteint son minimum historique en 2015 pour se situer au niveau de 4 points sur 10 contre 5,3 en 2007, d’après un sondage réalisé par l’association américaine Gallup international.

« Ce n’est pas surprenant qu’il n’existe que des perspectives dépressives dans la société ukrainienne compte tenu de la dégradation de l’économie nationale et des combats dans le sud-est du pays. Des citoyens de toutes tranches d’âge, indépendamment de leur formation et de leur sexe font état d’une baisse de leur niveau de vie. Les riches ukrainiens font exception, leurs prévisions se sont améliorées au cours de l’année dernière », lit-on dans le rapport.

Le taux des Ukrainiens satisfaits par leurs conditions de vie a diminué de 27% à 17% au cours de l’année dernière. Dans le même temps le taux des Ukrainiens, qui pensent que leur pays est dans la pauvreté a augmenté de 62% en 2014 à 79% en 2015.

A la question sur la qualité de vie, 36% ont répondu qu’ils sont dans la gêne alors que seuls 9% des Ukrainiens ont répondu qu’ils prospèrent.

« Ces opinions sont un signe de mécontentement provoqué par les problèmes politiques, sociaux et économiques incessants et d’insatisfaction générale des citoyens en raison du conflit dans le sud-est du pays. Les Ukrainiens ne changeraient pas d’avis jusqu’à ce que la situation économique et politique dans le pays ne se stabilise », lit-on dans le rapport de Gallup.

Le sondage a été réalisé du 7 juillet au 15 août 2015 auprès de 1.000 Ukrainiens de plus de 15 ans. La marge d’erreur statistique est de 3,8%.

Kiev mène depuis le 15 avril 2014 une opération militaire d’envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch en février 2014.

Source : sputniknews.com

Immigration clandestine : la Suède et le Danemark introduisent des contrôles d’identité aux frontières

FN immigration

Le Danemark a instauré des contrôles à ses frontières avec l’Allemagne pour empêcher l’entrée de réfugiés sans papiers, a annoncé, lundi 4 janvier, le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen, le jour où la Suède faisait de même à la frontière danoise. « Les contrôles d’identité suédois peuvent accroître le risque qu’un grand nombre d’immigrants clandestins se rassemblent à Copenhague et dans sa région », a déclaré le chef du gouvernement danois.

Les contrôles danois ne seront cependant pas systématiques, mais aléatoires. Ils sont instaurés pour une période de dix jours, qui pourra être prolongée.

Dépassée par l’afflux de migrants, la Suède exige, à partir du 4 janvier, une pièce d’identité pour franchir en train ou en autocar le pont de l’Öresund, principale porte d’entrée du royaume pour les réfugiés depuis le Danemark.

Une trentaine de points de passage ont été installés et des contrôles systématiques sont en vigueur depuis minuit dans la gare danoise de Kastrup, dans l’aéroport de Copenhague, d’où partent les voyageurs pour la Suède. Une clôture de 2 mètres de haut et plusieurs centaines de mètres de long a par ailleurs été érigée en gare de Kastrup pour empêcher les migrants refoulés de se précipiter vers les trains en partance pour la Suède. Cette mesure, annoncée le 17 décembre par le gouvernement, concerne également les ferries empruntant le détroit de l’Öresund.

Lire la suite sur lemonde.fr

Régions fusionnées : les premières difficultés d’une très mauvaise réforme

Front National  Flamme FN

Communiqué du Front national

Aujourd’hui a lieu en France la première session des sept nouvelles régions fusionnées, issues de la très mauvaise réforme territoriale décidée par le gouvernement et soutenue dans son principe par l’UMP.

Inspirées de l’organisation des Länder allemands, ces nouvelles grosses régions aux compétences élargies sont une négation de l’identité républicaine de la France et de son histoire, en plus d’être la source inévitable de futures gabegies insupportables.

Car les dangers de cette réforme sont multiples : certains imaginent déjà conférer à ces régions des pouvoirs législatifs propres, projet soutenu par Bruxelles qui ferait voler en éclat l’unité nationale ; des territoires entiers, loin des nouvelles métropoles régionales, seront inévitablement relégués et deviendront les grands oubliés des politiques de développement et d’aménagement du territoire ; les métropoles régionales, précisément, risquent de concentrer l’essentiel des richesses, des services et des créations d’emplois (quand il y en aura) au détriment d’une cohérence territoriale déjà sévèrement ébranlée, avant la réforme, par des politiques d’austérité qui ont cassé les services publics, notamment dans la ruralité.

Le coût financier de cette réforme territoriale s’annonce également faramineux : aux déménagements très onéreux des services régionaux et de l’Etat s’ajoutera l’augmentation du « coût du mandat » des élus dont l’indemnité dans la plupart des régions augmentera (alors que le nombre d’élus régionaux reste rigoureusement le même avant et après la réforme) et dont les frais de déplacement et d’hébergement augmenteront proportionnellement à la taille des nouvelles régions.

Enfin, un dossier particulièrement épineux attend les nouveaux exécutifs régionaux et dont le coût, là aussi, risque d’être très important pour le contribuable, à savoir l’alignement des agents territoriaux.

Sur tous ces dossiers les élus régionaux du Front national se montreront particulièrement vigilants pour défendre les intérêts des Français. Pas plus les territoires ruraux que les agents territoriaux ne devront payer les pots cassés de cette réforme territoriale aussi inutile que dangereuse. Pendant la campagne, un certain nombre d’économies ont été avancées par le Front national : notamment la réduction du nombre de vice-présidents, la fin des subventions régionales aux migrants ou encore la suppression des dépenses de communication inutiles, et feront dès aujourd’hui et dans les mois prochains l’objet de nos premières propositions.

Turquie : pour l’islamiste atlantiste Erdogan, l’Allemagne d’Hitler est un exemple de régime présidentiel

Turquie OTAN daech

Le président islamiste turc, favorable à l’extension de ses prérogatives, a cité l’Allemagne nazie comme un exemple de régime présidentiel « efficace » (sic).

Soutien inconditionnel à l’Etat islamique et ouvertement hostile à la Russie, l’islamiste atlantiste Recep Tayyip Erdogan, a évoqué l’Allemagne d’Adolf Hitler pour défendre le système présidentiel fort qu’il veut instaurer en Turquie, rapportait ce vendredi la presse turque.

« Dans un système unitaire (comme la Turquie) un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l’histoire. Vous en verrez l’exemple dans l’Allemagne d’Hitler », a-t-il dit aux journalistes jeudi soir de retour d’une visite de travail en Arabie Saoudite.

Ce n’est pas la première fois qu’un satrape atlantiste se réfère à l’Allemagne hitlérienne ou à ses séides des années 20 et 30. Pour autres exemples, on peut citer le régime « proeuropéen  » de Petro Porochenko à Kiev qui fait la part belle aux nostalgiques de la collaboration avec le IIIe Reich et la Croatie post-yougoslave, qui a réhabilité la plupart des criminels oustachis (et leurs idéologues) et dont les fondements sont basés sur le nettoyage ethnique des chrétiens orthodoxes. Lorsque la Géorgie était dirigée par le dictateur Saakachvili, la réhabilitation de collaborateurs du IIIe Reich était aussi à l’ordre du jour.

Pour la nouvel année, les Français veulent avant tout une baisse du chômage

chomage FN

Après les attentats de janvier et novembre, la lutte contre « le terrorisme, l’insécurité et la délinquance » se trouve aussi au cœur des préoccupations, puisque c’est le second vœu des Français pour 2016, selon un sondage Odoxa.

« Faire baisser le chômage » et la lutte contre « le terrorisme, l’insécurité et la délinquance » : les vœux des Français pour l’année 2016 sont sans grande surprise au regard de l’année qui vient de s’écouler. Invités à choisir parmi une dizaine de souhaits pour l’année à venir, 56% des personnes interrogées répondent « Faire baisser le chômage », contre 59% l’année dernière, selon un sondage Odoxa pour Le Parisien, France Info et l’entreprise MCI publié ce jeudi.

Lire la suite sur lesechos.fr

Sondage : 85 % des Français favorables à la déchéance de nationalité

France en deuil1

Selon un sondage OpinionWay pour Le Figaro, la mesure serait même largement approuvée par les sympathisants socialistes.

L’approbation est massive. Des Français d’abord, des sympathisants socialistes ensuite. Alors que la gauche se déchire sur la déchéance de nationalité pour les binationaux nés en France condamnés pour acte de terrorisme, un sondage OpinionWay pour Le Figaro fait état d’un très large soutien de la mesure dans l’opinion publique.

Selon cette enquête, ce sont ainsi 85 % des Français qui se disent favorables à la proposition du chef de l’État. Dans le détail, elle est même approuvée par 80 % des sympathisants socialistes, un résultat inversement proportionnelle à l’ampleur de la polémique animée par les grandes figures du PS opposées à la mesure. Le chiffre accrédite l’idée d’une rupture entre ces dernières et la base du parti.

Lire la suite sur lefigaro.fr

________

Après la décision de François Hollande de finalement bien inclure l’extension de la déchéance de nationalité dans la révision constitutionnelle, le Front national a annoncé que « dans ces conditions », le parti pourrait voter en faveur de cette réforme, Marine Le Pen s’est à son tour réjouie de cette annonce.

« Déchéance de nationalité: premier effet des 6,8 millions de voix pour le Front national aux élections régionales », a ainsi écrit la présidente du parti sur Twitter. Le FN a en effet obtenu un score historique lors des élections régionales du début de ce mois de décembre.

Source

Droits de plantation : l’UE et le gouvernement contre le vignoble français

Marine Le Pen MLP

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

L’Union européenne vient de porter un rude coup au vignoble français en confirmant la fin des droits de plantation dès le mois prochain et leur remplacement par les « autorisations de plantation », beaucoup moins protectrices des terroirs et de l’image des vins.

Selon les spécialistes, cette mesure de libéralisation pourrait se traduire par une baisse générale de la qualité de certaines productions, au détriment du secteur viticole, gros pourvoyeur d’emplois directs et indirects en France, et au détriment du rayonnement de notre pays, mondialement connu pour ses vins. Les AOC et AOP risquent d’être fragilisées.

Marine Le Pen condamne cette décision européenne, ainsi que la complicité des gouvernements français qui n’ont pas su défendre nos intérêts nationaux. Le vignoble français doit être soutenu, dans sa production, son image de marque et son savoir-faire ; il ne doit pas être bradé au nom de l’idéologie ultra-libérale de l’Union européenne.

Ukraine « proeuropéenne » : la cote de popularité de Porochenko en-dessous de celle de son prédécesseur renversé

Porochenko Yanoukovitch Ukraine

Mais il n’y aura pas de nouveau Maïdan. La Maison Blanche n’en veut pas. Les braves petits chiens de garde du mondialisme que sont les néo-bandéristes et autres néonazis d’Ukraine resteront bien sagement l’arme au pied, attendant les ordres de Washington… Garde à vous, petits soldats de l’OTAN !

________

L’actuel président ukrainien est désormais moins populaire que l’était son prédécesseur Viktor Ianoukovytch juste avant qu’il soit renversé lors d’un coup d’Etat armé il y a bientôt deux ans, selon le sondage de Gallup.

La cote de popularité de Petro Porochenko a dégringolé de 47% à 17% en tout juste quelques mois depuis son élection en mai 2014, a fait savoir l’institut de sondage. Parallèle singulier : quand Viktor Ianoukovytch a été forcé de quitter son poste, la foule ayant pris les armes en février 2014, son action n’était approuvée que par 20% du peuple ukrainien.

Dans les régions de l’Est du pays qui sont toujours sous le contrôle de Kiev, à peine 11% de personnes interrogées approuvent le travail de Petro Porochenko en tant que président. Sa cote a chuté encore plus bas dans le sud, n’atteignant que 7%.

Lire la suite sur Russia Today

Seine-Saint-Denis : un trafic d’armes d’islamo-terroristes démantelé

kalach

Deux individus d’une trentaine d’années, dont un en voie de radicalisation islamique, ont été mis en examen et incarcérés dans le cadre d’un trafic de stylos lance-fusée de détresse transformés en armes.

Deux hommes ont été interpellés et écroués. L’un modifiait des stylos lance-fusées en armes mortelles, l’autre les revendait. Les acheteurs restent non identifiés.

C’est un de ces « petits » trafics d’armes aux conséquences insoupçonnables. Les enquêteurs du service départemental de police judiciaire (SDPJ) de Seine-Saint-Denis l’ont démantelé après avoir recueilli en septembre une information anonyme concernant un trafic de stylos lance-fusées transformés en armes mortelles, ainsi que sur l’achat et la revente de fusils à pompe et de fusils d’assaut de type kalachnikov.

Deux hommes ont été mis en examen, début décembre, avant d’être placés en détention provisoire. Selon nos informations, l’un des deux suspects, âgé de 29 ans, titulaire d’une licence de tireur sportif, s’approvisionnait en armes et munitions auprès d’une armurerie implantée dans le Gard.

Lire la suite sur le parisien.fr

L’épouse de l’islamo-terroriste Samy Amimour «fière» de son tueur de mari

samy amimour

Et c’est ce genre de « chance pour la France » qu’une certaine gauche bien-pensante ne veut surtout pas déchoir de sa nationalité…
________
Dans une série de courriels découverts par les enquêteurs, Kahina, 18 ans, se félicite du sacrifice de son mari, l’un des trois kamikazes du Bataclan, avant de menacer d’autres attaques sanglantes.

Cette jeune française radicalisée vivant en Irak a envoyé une série de courriels à l’une de ses anciennes connaissances. Elle s’y réjouit des attentats du 13 novembre, à Paris, lors desquels son mari a semé la mort au Bataclan.

Les mots sont froids, glaçants. Ils sont signés Kahina, jeune française de 18 ans, épouse du terroriste Samy Amimour, membre de l’équipe qui a semé la mort au Bataclan, le soir du 13 novembre, à Paris. Dans une série de messages adressés à une connaissance, et dont les enquêteurs ont pu prendre connaissance, celle qui vivrait actuellement en Irak exprime la «fierté» devant les actes terribles commis par son mari. Le quotidien Le Parisien en révèle ce lundi la teneur.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Corse : l’affrontement, fruit du laxisme

fn flamme

Communiqué du Front national

Les violences inacceptables qui ont frappé Ajaccio le 25 décembre sont les conséquences malheureusement prévisibles de la politique de laxisme et de faiblesse, qui laisse des quartiers devenir des zones de non-droit et des représentants de la force publique être quotidiennement agressés. Quand les citoyens ont le sentiment légitime que l’Etat ne fait plus régner l’ordre républicain, quand ils voient des pompiers et des policiers pris en embuscade dans un des innombrables ghettos que compte la France, il y a le risque évident qu’ils veuillent se faire justice eux-mêmes, et que des violences malheureusement s’en suivent.

Cette spirale de l’affrontement, très souvent exacerbée par des tensions communautaires, ne pourra être stoppée que par une politique de fermeté et de réinstallation de la République dans les ghettos des zones de non-droit.

Pour cela, l’Etat doit cesser de reculer devant les caïds comme il le fait depuis des décennies, en assurant quoi qu’il arrive sécurité et respect à ses propres agents.

Il doit enfin traiter le crime et la délinquance par la tolérance zéro, et casser dans le même temps le communautarisme qui mène au repli et à la violence. La paix en France passe par l’autorité alors que le laxisme mène au désordre.