Les Italiens doivent 817 milliards d’euros au fisc

Sur les 21 millions d’Italiens qui doivent rembourser cette somme, plus de la moitié a une dette modeste, inférieure à 1 000 euros, tandis que 800.000 personnes cumulent des arriérés supérieurs à 100.000 euros.

817 milliards d’euros! Tel est le montant de la dette record accumulée par les Italiens depuis l’an 2000 vis-à-vis du fisc. La somme a été rendue publique par l’agence chargée du recouvrement des impôts, Equitalia. Cité par la presse, son patron Ernesto Maria Ruffini a donné le détail de ces arriérés.

Cette somme est due par environ 21 millions d’Italiens, dont plus de la moitié a une dette modeste, inférieure à 1 000 euros, tandisque 800.000 personnes cumulent des arriérés supérieurs à 100.000 euros, a précisé le directeur, devant une commission du Sénat.

Cette montagne d’argent, représentant environ la moitié du PIB annuel de la péninsule italienne, est redevable à divers titres, de la TVA due à l’État aux contributions à la sécurité sociale, en passant par les amendes municipales. «Environ 43 % de ce montant seront difficiles à récupérer», a toutefois expliqué Ernesto Ruffini, en précisant que «143 milliards sont dus par des sujets qui ont fait faillite, 95 par des indigents, 85 par des personnes décédées ou des entreprises désormais inexistantes et 30,4 dans des situations où la justice a suspendu le recouvrement».

Sur le montant restant, soit 459 milliards d’euros, l’Equitalia a déjà tenté de récupérer 348 milliards, sans succès, sachant que 32,7 milliards sont protégés par des normes spécifiques, comme l’interdiction de saisir l’unique bien immobilier.

Résultat, sur les 817 milliards d’euros de départ, il ne reste que 51 milliards objectivement récupérables, a précisé le responsable de l’agence de recouvrement.

Selon Ernesto Ruffini, cette dernière a perçu environ 17 milliards d’euros de dettes au cours des deux années 2015-2016, soit une augmentation de 16,8 % par rapport aux deux années précédentes.

Antoine Delagrange

Antoine Delagrange

Passionné par le journalisme et tout ce qui touche au secteur immobilier, j'ai décidé de recentrer ma carrière sur le Web pour vous informer via ce média.
Antoine Delagrange

Les derniers articles par Antoine Delagrange (tout voir)

PARTAGER