Tout ce que vous devez savoir pour choisir votre CMS pour le E-commerce

CMS

Saviez-vous que 31,68% d’Internet a été conçu avec WordPress et que Drupal et Joomla distribuent 5% des pages web existantes ? Il semble clair que les CMS (Content Management System) ont acquis une grande importance dans le monde numérique et le E-commerce en particulier, car ces plateformes sont parfaitement adaptées aux besoins des marchés.

Beaucoup d’utilisateurs se demandent comment choisir un CMS pour le commerce électronique. Contrairement à d’autres types de sites Web, les boutiques en ligne se distinguent par leur complexité et leur sophistication, avec des gestionnaires de stock avancés, l’intégration d’API logistiques, les processus de paiement et autres caractéristiques essentielles dans les environnements de vente au détail.

7 questions à se poser avant de choisir un CMS pour son E-commerce

Comme vous le savez probablement, un CMS est une plateforme qui vous permet de gérer et de créer du contenu web sans avoir besoin de connaissances avancées en programmation et autres disciplines communes aux webmasters traditionnels.

Contrairement à l’opinion générale, la création de CMS pour boutique en ligne ne cherche pas à éliminer ou à diminuer la figure du webdesigner, mais à limiter sa présence dans d’autres domaines du commerce électronique (magasin, vente, etc.). WordPress ou Joomla peuvent être utilisés par différents professionnels, qui ne sauraient pas nécessairement traiter avec les subtilités du Javascript ou du HTML.

C’est pourquoi le choix du CMS est l’une des décisions les plus importantes dans la vie d’une boutique en ligne, quelles sont les principales caractéristiques à rechercher ?

Est-il évolutif ?

Tous les CMS disponibles sur le marché répondent bien aux besoins du commerce électronique durant leurs premières années de vie. Lorsqu’il grandit et se développe, toutes sortes de complications peuvent survenir, en raison de la faible évolutivité de la plate-forme, une limitation qui force dans de nombreux cas la migration du magasin vers un autre CMS.

L’interface du CMS est-elle intuitive ?

La convivialité joue un rôle clé dans le CMS, dont l’interface doit être accessible et intuitive pour un grand nombre de professionnels, qui n’ont pas nécessairement besoin d’être familiers avec la conception web. L’ajout de produits, l’optimisation de cartes, la création de promotions ou la gestion d’un blogue de commerce électronique ne devraient pas nécessiter la présence directe d’un concepteur web, à condition que nous ayons choisi la bonne plateforme.

Le CMS est compatible ?

Magento, PrestaShop et d’autres CMS pour le commerce électronique sont, pour ainsi dire, la base de l’architecture web, mais une boutique en ligne nécessite également l’utilisation de logiciels et d’applications tiers pour améliorer sa gestion : de l’implémentation de MailChimp pour enregistrer les abonnés à l’intégration des API logistiques. Si le CMS en question a une faible compatibilité, les professionnels dans tous les domaines du commerce électronique peuvent être lésés par cette limitation.

Est-il optimisé pour les moteurs de recherche ?

Cette fonctionnalité est considérée comme allant de soi sur la plupart des plates-formes de gestion de contenu. Cependant, il faut souligner que l’architecture web (HTML, PHP, etc.) doit être compatible SEO, c’est-à-dire optimisée pour les moteurs de recherche, en raison de l’influence du trafic organique. Et c’est que selon une étude de SEMrush, qui a analysé 13 magasins en ligne liés à la vente de livres, de meubles et de jardin, jusqu’à 5 de ces e-commerce dépendaient de 80% des recherches de Google, Bing et autres moteurs de recherche.

Les autorisations et les accès administratifs sont-ils disponibles ?

Un autre aspect à considérer lors de la sélection d’un CMS orienté vers le commerce électronique sont les permissions et les accès, en particulier dans les moyennes et grandes entreprises, par le grand nombre de professionnels et de partenaires impliqués. Tous les employés d’un commerce électronique ne devraient pas avoir accès à toutes les fonctionnalités, mais seulement à celles nécessaires à l’exécution de leur travail. D’un autre côté, il peut être dangereux que les personnes extérieures à un magasin en ligne puissent y accéder en tant qu’administrateurs. D’où l’importance des différentes permissions et accès qu’un CMS compétitif doit fournir.

Vos options de sécurité et de sauvegarde sont-elles acceptables ?

Les dernières statistiques suggèrent que la cybercriminalité coûte déjà 400 milliards d’euros par jour, et le commerce électronique n’échappe pas à cette menace. La sécurité est donc une préoccupation raisonnable pour les boutiques en ligne. En ce sens, les CMS les plus compétitifs doivent disposer de fonctions de sécurité avancées, avec cryptage des données, disponibilité des certificats SSL et d’autres qualités, telles que la facilité des sauvegardes régulières ou des garanties en cas d’attaques informatiques, telles que celles dont souffrent eBay et Amazon en octobre 2016.

Le CMS possède t-il une communauté ou un service d’aide ?

En particulier dans les CMS de paiement, le support technique est indispensable, car l’équipe derrière la plateforme doit veiller aux intérêts et aux besoins de ses clients. En particulier dans le cas des plates-formes libres, le support technique n’a pas besoin d’être représenté par une équipe commerciale pour l’utiliser ; dans le cas de WordPress, son sous-domaine Help Service offre une série de forums utiles pour résoudre toutes sortes de doutes et demandes.

De plus, le monde numérique évolue rapidement, et ce qui est aujourd’hui une tendance, demain fera partie de la  » préhistoire  » de l’Internet. L’équipe de support doit donc mettre à jour régulièrement ses systèmes afin de rester compétitive et ainsi répondre aux besoins des boutiques en ligne.

Quelles sont les meilleures plates-formes CMS orientées E-commerce ?

Compte tenu de l’offre variée de plates-formes de gestion de contenu sur Internet, il est intéressant de se demander quel est le meilleur CMS pour le commerce électronique. L’un des plus populaires est, sans aucun doute, WooCommerce, spécialement conçu pour la commercialisation de produits et services en ligne, sous le logiciel libre WordPress. Par ailleurs, PrestaShop a été lancé en 2008 pour la création de boutiques en ligne, avec une architecture web basée sur MySQL, PHP et Smarty, en substance.

Également en 2008 a été lancé un autre des incontournables du créneau du système de gestion de contenu, Magento, qui a acquis une renommée parmi les entrepreneurs pour fournir une plate-forme flexible et évolutive, entièrement axée sur le commerce électronique.

La solution des agences spécialisées

Il peut être très technique et surtout très compliqué au début de lancer sa propre boutique en ligne surtout si vous débutez dans le E-commerce sur un CMS que vous ne maîtrisez pas. Dans ce cas-là, il serait alors préférable de passer par une agence Magento ou WordPress ou n’importe quel autre CMS que vous choisissez. L’agence saura vous guider et vous accompagner tout le long du processus de création de votre commerce en ligne.

NOS NOTES ...
Note
PARTAGER