La PERP, une tendance qui a du mal à décoller face à l’Assurance vie

Assurance, assurance vie, PERP
Assurance, assurance vie, PERP

Finalement, force est de constater que les analyses du marché se sont trompées en ce qui concerne l’évolution du marché du PERP, par rapport à l’Assurance vie. Il semble que les Français soient davantage plus attirés vers les produits bancaires que les Plans d’Épargne retraitent Populaire

Une hausse de 1.58 % pour le PERP

L’ACPR avait prévu initialement une reprise plus ou moins pareille pour le PERP et les assurances vies. Néanmoins, les sondages sont clairs. Tous se sont trompés. En 2016, l’épargne retraite a obtenu une reprise de 1.58 %. Cependant, la tendance diminue par rapport à 2015. Et pour cause, le PERP perd 0.64 point de son activité d’une année à une autre.

Ceci est largement insuffisant pour suivre l’évolution de 1.93 % de l’assurance vie. Malgré une baisse de 0.34 point par rapport à 2015, ce produit reste très plébiscité par les particuliers. Cette année encore la PERP a eu du mal à décoller, ce qui ne favorise pas les différents placements. En 2018, la tendance reste encore très floue.

Mais pourquoi cette perte de vitesse du PERP ?

Malgré la qualité des services proposés par le PERP, l’Assurance vie a toujours une main d’avance : les avantages fiscaux. Ce genre d’épargne profite en effet d’une assiette assez attractive. Sans compter que les bénéfices peuvent être importants. Par ailleurs, les prestations bancaires sont nettement plus accessibles. En ligne comme dans les établissements physiques, signés, une assurance vie est bien plus pratique.

Au fil des années, les demandes de PERP et d’Assurance vie ont été nombreuses. Et l’écart se fait ressentir de plus en plus. Si l’on prend l’exemple de 2013, on enregistre un marché respectif de 2.58 et 2.80 entre les deux produits. Et la situation ne semble pas vouloir évoluer jusqu’à présent.

Articlе Spоnsоrisé
PARTAGER