Marine Le Pen - europeennes 2014

Mistral : la France gravement décrédibilisée, le contribuable encore saigné

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National L’officialisation hier de la non-livraison des navires Mistral à la Russie constitue une faute lourde de François Hollande, qui porte gravement atteinte à la crédibilité même de la France. En effet, aux considérations financières importantes de cet accord de non-livraison (entre Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen dénonce Windows 10 de Microsoft qui espionne nos ordinateurs

Marine Le Pen, la présidente du Front national, s’en prend à Microsoft et affirme à juste titre que le dernier né de Microsoft, Windows 10, espionne nos ordinateurs. Dans une lettre ouverte à la présidente de la Commission nationale informatique libertés, la CNIL, Marine Le Pen a dénoncé « l’espionnage généralisé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

La France ne peut pas abandonner ses éleveurs

Déclaration de Marine Le Pen sur la crise agricole Je comprends la colère des éleveurs. Depuis des années, je les rencontre le plus fréquemment possible, dans leurs exploitations et lors des événements professionnels qu’ils organisent. Depuis des années, sous la droite comme sous la gauche, leur situation qui était déjà Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Mobilisons-nous contre la nouvelle loi criminelle du gouvernement sur l’immigration !

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national Après la loi sur l’asile la semaine dernière, le gouvernement veut faire adopter une nouvelle loi, cette fois sur le « droit des étrangers », qui confirme la folle dérive immigrationniste dans laquelle la France est en train de sombrer. Sur le volet Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « Il n’y a rien à attendre de François Hollande, toujours embourbé dans la continuité d’une politique UMPS totalement impuissante »

Réaction de Marine Le Pen à l’entretien accordé par le président de la République François Hollande a continué en ce 14 Juillet de mentir aux Français, en niant le caractère souvent gravissime de la situation dans plusieurs domaines. En cela, il s’est de nouveau montré totalement absent, laissant cette impression Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Les 4 verites 2013

Marine Le Pen : « L’hyper-austérité qui est imposée par l’Union européenne est dévastatrice ! »

Marine Le Pen, la présidente du Front national, est intervenue sur France 2 le 25 juin dans l’émission Télé Matin. Elle a commenté la hausse énorme du chômage dont les politiques de droite comme de gauche sont responsables et a demandé à ce que nos compatriotes des DOM-TOM soient inclus Lire l'intégralité de l'article

La «terreur de Limoges», mineur de 14 ans, récidive

taubira-il-faut-que-jeunesse-se-passe

Le jeune voyou est âgé de seulement 14 ans mais possède déjà un tel passé judiciaire qu’il est surnommé la «terreur de Limoges». En moins d’une semaine, il a de nouveau été interpellé à deux reprises.

Vols, extorsions, agressions… A seulement 14 ans, un jeune voyou fait trembler Limoges (Haute-Vienne) depuis près de deux ans. A tel point qu’il a été baptisé la «terreur de Limoges». Le soir du 30 décembre, accompagné d’un complice, il a de nouveau fait parler de lui en extorquant un téléphone portable à un adolescent en le menaçant avec un taser.

Interpellés, placés en garde à vue puis déférés devant le parquet, son complice et lui ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Mais samedi soir dernier, selon LePopulaire.fr, ils ont brisé les interdits en donnant rendez-vous à leur victime pour, soi-disant, lui rendre le téléphone dérobé. Les deux jeunes hommes ont, une nouvelle fois, été arrêtés, placés en garde à vue et libérés avant un passage devant le tribunal pour enfants.

Lire la suite sur leparisien.fr

Des enfants de 5 à 13 ans saccagent une école maternelle à Melun

KonkEgalitedeschancesalecole-copie-1

Une vitre a été brisée, des meubles renversés et de la peinture jetée au sol et sur les murs.

La scène est « apocalyptique » selon la mairie. L’école maternelle des Mézereaux, à Melun (Seine-et-Marne), a été vandalisée par 22 mineurs, samedi 1er août vers 19 heures. Mais ce qui étonne le plus, dans ce quartier réputé sensible, c’est l’âge des suspects de ces dégradations : entre 13 et… 5 ans.

« Nous sommes stupéfaits par l’âge très bas de certains : 5 ans seulement, vous vous rendez compte ? » témoigne la mairie de Melun. L’un des enfants aurait brisé une vitre avec un extincteur pour ouvrir la porte et faire entrer ses camarades. Ils ont notamment vandalisé plusieurs salles de classe, renversant le contenu d’étagères et jetant de la peinture sur les murs et le sol.

Lire la suite sur francetvinfo.fr

Grenoble (37) et Boulogne-Billancourt (92) : quatre volontaires pour le jihad arrêtés et mis en examen

_djihad-cazeneuve

Ces hommes d’une vingtaine d’années ont notamment été inculpés pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Les « Français » candidats au jihad sont toujours actifs. Quatre islamistes d’une vingtaine d’années ont été mis en examen pour leur implication dans des filières syriennes, a indiqué une source judicaire, samedi 1er août.

Dans le premier dossier, trois hommes arrêtés en début de semaine dans la région grenobloise sont soupçonnés d’être en relation avec un jihadiste installé en Syrie et d’avoir tenté de rejoindre ce pays au nom du jihad, selon cette source.

L’un d’eux, âgé de 21 ans, originaire de Seyssinet-Pariset (Isère), a été laissé libre sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet. Les deux autres, âgés de 25 et 22 ans et respectivement originaires de Vesoul et de Grenoble, ont été incarcérés. La semaine, il y aura un débat sur le placement en détention provisoire requis par le parquet.

Dans le second dossier, un homme de 21 ans qui avait été interpellé en début de semaine à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et financement de terrorisme. Il a été placé en détention provisoire.

Lire l’article sur francetvinfo.fr

L’immigration crainte par les Européens, selon un sondage de l’UE

immigration FN

Le sondage Eurobaromètre de printemps, publié fin juillet 2015, révèle une crainte commune à tous les Européens : la peur de l’immigration.

Selon un baromètre réalisé fin mai dans les États membres de l’Union européenne, l’immigration est désormais la principale préoccupation des citoyens européens, devant les questions économiques et le chômage. En novembre dernier, la situation économique, l’emploi et les déficits publics faisaient partie des inquiétudes numéro un des citoyens européens, selon une précédente enquête. L’immigration était alors en quatrième position (à 24 %).

[…]

Première préoccupation des Français

[…]

En France, ce sujet est une préoccupation pour 34 % de la population interrogée, avant l’économie (30 %). Autre préoccupation qui gagne du terrain : le terrorisme, dont les craintes ont également augmenté de manière significative depuis novembre 2014 dans l’ensemble de l’Union européenne (17 %, + 6 points).

Lire l’article en entier sur lepoint.fr

Marine Le Pen dénonce Windows 10 de Microsoft qui espionne nos ordinateurs

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen, la présidente du Front national, s’en prend à Microsoft et affirme à juste titre que le dernier né de Microsoft, Windows 10, espionne nos ordinateurs. Dans une lettre ouverte à la présidente de la Commission nationale informatique libertés, la CNIL, Marine Le Pen a dénoncé « l’espionnage généralisé des ordinateurs des Français par le biais du nouveau système d’exploitation Windows 10″, lancé mercredi.

___________

Madame Isabelle Falque-Pierrotin
Présidente de la CNIL
8 Rue Vivienne,
75002 Paris75049 PARIS cedex 01

Nanterre, le 27 juillet 2015

Lettre ouverte à Madame Isabelle Falque-Pierrotin concernant l’espionnage généralisé des ordinateurs des Français par le biais du nouveau système d’exploitation Windows 10.

Madame la présidente,

Le site Internet Numérama et d’autres sites d’informaticiens professionnels viennent de dévoiler l’espionnage généralisé des citoyens que Microsoft s’apprête à mettre en place avec la sortie de son nouveau système d’exploitation « Windows 10 ».

Ces informaticiens ont tout simplement lu les conditions générales de Windows 10, qui sort le 29 juillet, et équipera les nouveaux ordinateurs ainsi que les anciens PC dont le système d’exploitation sera mis à jour.

Ce logiciel omniprésent sur les PC absorbera les données de l’utilisateur : les sites web visités, les réseaux et mots de passe utilisés et jusqu’à la localisation des appareils, les données de calendriers, les contacts, les noms et surnoms des contacts, la voix des utilisateurs quand ceux-ci utiliseront d’autres applications Microsoft incluses dans Windows. Ces données seront ensuite exploitées par Microsoft et pourront être revendues à des annonceurs et à tout type d’entreprise. Par le biais de l’ordinateur, présent dans près de 80% des foyers français, Microsoft met en place un espionnage de masse des citoyens et viole ainsi leur vie privée.

La CNIL décrit ainsi sa mission sur son site Internet : « La CNIL est l’autorité en charge de veiller à la protection des données personnelles. Elle dispose d’un pouvoir de conseil, de contrôle sur place et de sanction administrative. Elle analyse les conséquences des nouveautés technologiques sur la vie privée. »

Nous comptons sur la CNIL pour analyser les conséquences de Windows 10 sur la vie privée des Français. En tant qu’autorité chargée de veiller à la protection des données personnelles des Français, nous espérons que vous direz non à l’espionnage généralisé des citoyens par le logiciel Windows 10 équipant les PC. Nous attendons votre réponse et les mesures que vous jugez nécessaire afin que Microsoft se conforme à la loi française sur la protection de la vie privée.

Je forme le vœu que, respectueux de vos devoirs de haut fonctionnaire au service de l’Etat, vous sachiez faire preuve de la lucidité et du courage nécessaires à la défense de la vie privée des Français.

Je vous prie d’agréer, Madame la présidente, l’expression de mes salutations distinguées.

Marine Le Pen

Régionales 2015 en LR-MP – Les champions du charcutage et du saucissonnage finiront hachés menus

FranceJamet-

Communiqué de France Jamet, présidente du groupe des élus Front national au conseil régional du Languedoc-Roussillon, membre du bureau politique du FN

Bien que l’on parle encore aujourd’hui de « fusion » c’est une bien une politique de « divisions » et d’éclatement qui a été lancée par le PS et l’UMP puis mise en place par le gouvernement sans concertation, sans réflexion, sans perspective et à hautes visées électoralistes.

Ni utile ni nécessaire, cette réforme a été imposée par une classe politique à bout de souffle, complètement déconnectée de la réalité et des préoccupations de nos compatriotes.

Reconnaissons-leur au moins un talent, celui du charcutage et du saucissonnage.

Mais la charcuterie, métier artisanal reconnu au terme d’un long apprentissage, perd toute sa valeur et sa noblesse lorsqu’elle est pratiquée sans vergogne par des élus et des politiques aux abois à des fins purement électoralistes et personnelles.

Souvenons-nous bien que le but essentiel de cette « fusion » était de priver le Front national d’une région qui devait basculer et s’émanciper de l’alternance UMPS aujourd’hui Républicains-PS.

Le Front national mené par Louis Aliot lors des prochaines échéances électorales s’engage comme il l’a fait dès le début à reconstruire nos territoires, à réconcilier nos identités et à garantir la parité entre Montpellier et Toulouse.

En tout état de cause, le Peuple étant souverain et hostile à 75% à cette réforme qui ne débouchera sur aucune perspective ni aucune économie (au contraire!), c’est à nos compatriotes du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées qu’il appartiendra de choisir et de se réapproprier leur destin en s’exprimant dans les urnes au mois de décembre à l’occasion des élections régionales pour le seul mouvement qui défend leur région et l’intérêt général avant tout, le Front national.

J’ai rencontré ce matin, devant la haie de mon champ…

Marion MLP

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse, secrétaire départemental du FN 84

En Vaucluse aussi, nos agriculteurs grondent et leur colère est parfaitement légitime : ils ne peuvent plus exercer leur métier correctement et pire, ils parviennent de moins en moins à en vivre décemment. Leur sort dépend en effet d’une intelligentsia de technocrates, bien au chaud dans leurs ministères, de fonctionnaires européens, tous déconnectés du terrain, adeptes du libre-échange, de la concurrence déloyale et du dumping social, inventant des normes dont l’absurdité le dispute à l’insanité, et de gouvernants sans vision dont les décisions irresponsables pénalisent de nombreux producteurs, telle que celle ayant entraîné l’embargo russe.

Nos agriculteurs gronderont encore plus si la situation perdure, voire se détériore, ce qui ne manquera pas d’arriver sans l’arrêt immédiat des négociations de traités de libre échange, en particulier le TAFTA, sans l’abrogation de la directive détachement, sans la création d’une loi « achetons français » pour « manger français » dans les établissements de l’Etat, les collectivités et les entreprises publiques. Oui, nos agriculteurs risquent bien de semer quelque vent de révolte si une lutte contre les ententes sur les prix entre la grande distribution et les centrales d’achat n’est pas rapidement engagée, si la PAC (qui fait perdre annuellement à la France 8 Mds d’euros) n’est pas nationalisée, si les sanctions de l’UE contre la Russie ne sont pas levées et s’il n’est pas établi de traçabilité de la viande et des productions agricoles.

Les grondements des agriculteurs sont à la hauteur de l’impuissance et de l’hypocrisie des gouvernements successifs qui les ont méprisés et qui continuent sournoisement de les trahir. La défense de l’agriculture, la sauvegarde et la mise en valeur des savoir-faire, la préservation des paysages et la sanctuarisation des emplois n’iront de pair qu’avec une France souveraine maîtrisant son destin, en d’autres termes une France Bleu Marine.

Ukraine / Donbass : Kiev maintient la pression contre les civils

Ukraine Donbass milicien FAN nouvelle Russie

Nous sommes bientôt à la moitié de l’été et la ligne de front ne semble pas évoluer d’un pouce, sauf à de très rares endroits et de façon anecdotique ou presque. Il y a un an, à la même époque, les forces républicaines étaient en sérieuses difficultés sur bien des secteurs, alors qu’un corps d’armée mécanisée ukrainien était encerclé près de la frontière russe. Rien, ou bien peu de choses, ne laissait présager une offensive d’été majeure et un encerclement sans précédent à Ilovaïsk suivie d’une débandade totale de forces ukrainiennes, pourtant supérieures en nombre, en soutien et en matériels. Il est possible que le même type de scénario se reproduise cet été. La propagande médiatique kiévienne annonce une offensive à venir… Hier matin, vers 10h30 (heure locale), le 34e convoi humanitaire de la Fédération de Russie est arrivé à Makeevka dans la banlieue de Donetsk, avec environ 550 tonnes de nourriture et de médicaments. La Russie n’oublie pas le petit peuple martyr du Donbass.

Les grands secteurs où la pression kiévienne est maintenue restent le nord et le nord-est de Lugansk, le nord et l’ouest de Gorlovka, la zone allant du sud d’Avdeevka à Marinka en passant par Spartak, l’aéroport de Donetsk et Peski, le secteur de Volnovakha au sud de Donetsk et bien sûr l’est de Mariupol. On ne note aucune attaque majeure, juste des accrochages d’intensité variable et, bien entendu, des frappes de l’artillerie lourde ukrainienne essentiellement contre des zones résidentielles dans le but de terroriser les civils.

A leur retour de Crimée, les enfants de Gorlovka ont failli être tué sous les tirs de l’artillerie ukrainienne (source)

On notera que les forces de Kiev ont recommencé leurs frappes nocturnes (surtout contre Donetsk et Gorlovka), afin de maintenu une pression quasi continue contre les civils. Chaque jour, des non combattants sont blessés, parfois tués. Depuis le début de l’année, pour la seule ville de Yasinuvata (ville ouvrière de 38.000 habitants avant guerre, se situant nord-est de Donetsk et juste à l’est d’Avdeevka), 28 civils ont payé de leur vie l’acharnement kiévien. 164 civils, dont 16 enfants, ont été tués dans les zones résidentielles de Gorlovka suite aux pilonnages de la ville de janvier à juillet à 2015 par les forces de Kiev. Et 501 personnes ont été blessées dans la même période, dont 42 enfants. Aujourd’hui, presque tous les quartiers ont été touchés par des salves de l’artillerie ukrainienne, y compris une église. Des civils ont encore été blessés, dont des enfants. Certains sont dans un état grave.

Renforts et pressions ukrainiennes

Le secteur le plus à l’est et au nord-est de Lugansk, allant de Popasna-Zolotoe jusqu’à Frunze-Krymskoe-Trehizbenka, semble avoir dernièrement reçu des renforts du côté ukrainien : on y trouve notamment un bataillon mécanisé de la 92e brigade du colonel Nikolyuk), un « bataillon police spéciale ‘Zolotyye vorota’ » sous les ordres du major Provolovsky et des éléments de la 54e brigade mécanisée (QG : Artemovsk). A noter que cette dernière unité a reçu, il y a quelques jours, des renforts en moyens médicaux et d’évacuation sanitaire. Il est probable qu’une attaque d’envergure se prépare sur cette zone du front nord.

Ces dernières 72 heures, la pression des forces ukrainiennes sur la zone se situant entre Spartak et Peski, incluant l’aéroport de Donetsk, a été telle que des positions tenues par le bataillon mécanisé renforcé « Somali » semblent avoir été perdues, selon un compte rendu d’Aleksandr Matyushin, chef d’état-major adjoint au 5e bataillon de la garde de Donetsk. Selon nos sources, la perte de terrain ne serait pas très significative. L’aéroport de Donetsk reste un des points les plus chauds du Donbass.
Sur l’est de Peski, les unités de la garde républicaine de Donetsk et de la brigade « Vostok » empêchent toujours les forces de Kiev de progresser ou de contourner l’aéroport par le sud-ouest. Le verrou établit par les FAN sur cette zone semble solide.

Pression accentuée sur Marinka

Une section républicaine de mortiers de 82 riposte aux tirs kiéviens sur Marinka-Krasnogorovka

Réforme territoriale : le sacrifice des grands oubliés se met en place

fn_MLP-Marine-Le-Pen

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Le gouvernement a arrêté ce jour de nouveaux arbitrages sur la réforme territoriale, désignant notamment les futures capitales régionales ainsi que les services de l’Etat appelés à déménager ou à être tout bonnement supprimés.

Ces arbitrages annoncent un véritable big-bang territorial qui va aboutir au sacrifice de nouveaux territoires, et à la relégation de nos campagnes et des zones périurbaines éloignées au rang de grands oubliés de la République.

Même le gouvernement peine à masquer ses inquiétudes face à une réforme profondément injuste mais exigée par Bruxelles, en vue de créer de grosses régions particulièrement coûteuses, sans réduction du nombre d’élus, et toujours plus éloignées du citoyen. Il en est ainsi de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation, qui pointe « un sentiment d’abandon désastreux », résultant de l’hyper-concentration des services au sein des mêmes métropoles.

C’est donc en conscience que le gouvernement organise la mise à mort de nombreux territoires, en réorganisant la France sur un modèle qui ne convient ni à ses structures économiques et démographiques, ni à sa tradition politique.

Au coût financier énorme de cette réforme s’ajoutera un coût social redoutable, conséquence du départ de nombreux services de l’Etat et des régions vers les métropoles, et avec ces services, l’ensemble des activités privées qui en dépendent.

À l’hyper-métropolisation répondra donc l’hyper-désertification des autres territoires. Un tel saccage territorial est simplement irresponsable et inadmissible.

Le Front national rappelle que son modèle d’organisation territoriale s’appuie sur la triptyque Etat-départements-communes, et qu’au contraire de grosses régions sans cohérence ni identité, il propose, sur la base de leurs limites actuelles, de transformer les régions en organes de coopération entre les départements, sans élus propres et composés des premiers élus départementaux.

Moscou obtiendra 1,2 milliard d’euros de compensations pour la non-livraison des Mistral, selon Kommersant

BPC Mistral

Paris remboursera à Moscou 1,2 milliard d’euros pour la résiliation du contrat sur la livraison des porte-hélicoptères de classe Mistral, annonce vendredi le quotidien se référant à ses sources au sein du complexe militaro-technique russe.

Les interlocuteurs du journal ont indiqué qu’un accord définitif sur la résiliation du contrat avait été conclu la semaine dernière lors de négociations entre le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine et Louis Gauthier, patron du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).

Auparavant, les médias faisaient état d’un désaccord sérieux sur le montant de pénalités, Moscou exigeant 1,163 milliard d’euros, alors que Paris n’était prêt à rembourser que 784,5 millions d’euros.

Finalement, les gouvernements des deux pays ont élaboré un texte d’accord qui prévoit le versement de 1,2 milliard d’euros de pénalités par la France. La Russie se verra donc rembourser la totalité de la somme payée pour la construction des navires.

Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d’euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie. La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l’automne 2014, mais elle a été suspendue par le président François Hollande sine die au motif que les conditions « n’étaient pas réunies » en raison de la crise ukrainienne.

Début juillet, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé à Washington que les autorités françaises avaient pris la décision définitive de ne pas fournir à la Russie les deux Mistral, malgré la somme importante d’argent que la France devait verser à la Russie en compensation de leur non-livraison.

Source : sputniknews.com

Vallauris : quand l’UMPS confond « vivre-ensemble » et « vivre comme eux »

Marine Le Pen - 2014

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

La France n’est pas (encore) une République islamique et les revendications du roi d’Arabie Saoudite, en séjour à Vallauris sur la côte d’Azur, commencent à dépasser les limites de ce qui peut être toléré pour raison diplomatique.

Après la privatisation scandaleuse d’une plage publique et les travaux entamés sans permission pour la construction d’un ascenseur reliant cette plage à la résidence du monarque -qui étaient déjà des caprices consternants- l’on apprend maintenant qu’une femme CRS aurait été déplacée de la plage, où elle assurait sa mission de sécurité, à un point plus élevé du site pour ne plus être en contact visuel avec les hommes au moment de leur bain de mer.

Cette revendication scandaleuse, devant laquelle les autorités politiques françaises ont accepté de se coucher, est parfaitement intolérable. C’est une atteinte à l’honneur et à la dignité du corps des CRS, et une atteinte grave à nos principes fondamentaux de laïcité et d’égalité entre les hommes et les femmes.

Si le roi d’Arabie Saoudite voulait une plage privée pour son plaisir exclusif, il pouvait en louer une dans un coin du monde où ces privatisations se font, plutôt que de privatiser la toute petite plage publique de Vallauris. Si le roi d’Arabie Saoudite ne voulait pas de femmes affectées à sa sécurité, il pouvait plus encore rester chez lui.

La France doit désormais cesser de s’aplatir devant des revendications illégitimes et déshonorantes.

Drame d’Eurotunnel : Bernard Cazeneuve ne doit pas fuir ses responsabilités

6515-marine_lepen_3

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Réagissant à la mort accidentelle d’un clandestin qui tentait d’emprunter le tunnel sous la Manche, Bernard Cazeneuve a pointé du doigt la responsabilité de la société Eurotunnel, cherchant à éluder celle, écrasante, de sa politique menée depuis des mois à Calais, submergée par les clandestins.

Ce n’est pas en se défaussant de manière précipitée sur une société privée que le ministre de l’Intérieur masquera son entière responsabilité dans la dégradation de la situation sécuritaire à Calais.

La tentative d’intrusion de 2.000 clandestins il y a deux jours dans le tunnel sous la Manche, est la conséquence directe, non seulement de la politique ultra laxiste, mais également incitative du gouvernement en matière d’immigration.

En effet, depuis plusieurs mois, Bernard Cazeneuve n’a eu de cesse d’encourager cette pression migratoire sur Calais et d’envoyer des signaux positifs aux passeurs, en accélérant la mise en place de centres d’accueil, en soutenant les associations de défense de clandestins dont on sait qu’elles militent pour une immigration massive et incontrôlée, et en allant jusqu’à inciter ces étrangers en situation irrégulière à faire leur demande d’asile en France.

Là où le gouvernement aurait dû faire preuve d’une fermeté sans faille, laxisme, idéologie et irresponsabilité ont conduit à rendre la situation explosive et aujourd’hui immaîtrisable.

En refusant d’assumer ses fonctions dont la principale est le maintien de l’ordre et de la sécurité publique, le ministre de l’Intérieur porte une responsabilité manifeste dans le chaos migratoire qui s’étend à Calais et dont les Calaisiens sont les victimes ignorées et méprisées.

A l’instar de l’UMP qui après avoir encouragé sous Sarkozy ce torrent migratoire, tente de faire porter la responsabilité de cette anarchie sur le Royaume-Uni, le gouvernement socialiste tente, lui, de se défausser sur une société privée.

Cette fuite en avant pathétique ne résoudra en rien l’intenable situation à Calais. Et il est à craindre que d’autres drames se produisent tant que les mesures qui s’imposent n’auront pas été prises : suspension des Accords de Schengen, réforme drastique du droit d’asile, expulsion immédiate de tout clandestin entrant sur le territoire national.

Beaucaire (Gard) : le maire FN Julien Sanchez persécuté par les islamo-communautaristes

jsanchez beaucaire

Le maire FN de Beaucaire (Gard), Julien Sanchez, a été cité mercredi à comparaître par des commerçants de culte musulman qui considèrent « discriminatoires » deux arrêtés municipaux destinés à fermer les magasins dans certains quartiers de la ville pendant la nuit.

L’audience devant le tribunal correctionnel de Nîmes est prévue le 1er septembre à 14h00, a précisé à l’AFP Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie [ex FLN, ex UMP, note NationsPresse], au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui s’est porté partie civile.

Dans la citation, dont l’AFP a reçu une copie, sont mis en cause l’arrêté du 16 juin « interdisant l’exercice professionnel de toutes les épiceries, primeurs, et commerce de distribution de 23h00 à 08h00″ dans un périmètre « se situant à l’intérieur d’un périmètre délimité du centre-ville » et celui du 17 juin 2015 « interdisant à tous les commerces » de travailler de 23h00 à 05h00 dans deux rues de la ville.

Force est « de constater que ces arrêtés municipaux visent substantiellement les commerçants d’origine maghrébine, appartenant à la confession musulmane », affirme la citation, ajoutant que la « période visée par les arrêtés », à savoir jusqu’au 31 octobre, « couvre la période du ramadan, et plus généralement la période estivale, qui représente l’activité commerciale la plus importante pour les commerçants visés.

« Les mesures prises par ce maire (FN) visent à asphyxier l’activité économique de ces commerçants, en raison de leur appartenance à la religion musulmane », a déploré M. Zekri, dans un communiqué.

Interrogé par l’AFP, M. Sanchez a nié toute connotation discriminatoire dans ses arrêtés pris à la demande des riverains de ces quartiers résidentiels qui l’ont alerté des nuisances sonores dont ils étaient les victimes. « Je suis très serein sur cette affaire. Il ne s’agit que de garantir la tranquillité des habitants en terme de bruit ou d’alcool », a-t-il affirmé.

Source : respectmag.com

Régionales 2015 en LR-MP – Le PS-PRG part en guerre avec une armée mexicaine

France Jamet 2

Communiqué de France Jamet, membre du bureau politique du FN, présidente du groupe Front national au conseil régional de Languedoc-Roussillon

Avec des tête de liste, des sous-têtes de liste, des présidente et présidente adjointe, vice-présidents et vice-présidents délégués-adjoints…

La liste de gauche qui se présente aux élections régionales de décembre 2015 ne s’attache plus qu’à s’autodésigner les uns et les autres, partager les postes et les titres prestigieux, sans qu’aucun programme n’ait été encore proposé.

Sans qu’aucun bilan n’ait encore été présenté.

Sans que l’équilibre entre nos territoires Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ne soit pris en compte.

Sans que la parité entre Montpellier et Toulouse ne soit respectée.

Sans se soucier non plus et surtout des préoccupations de nos compatriotes ni des problématiques qu’entraîne cette fusion ordonnée par le gouvernement de Solférino que seul le Front national a dénoncé du début à la fin.

Notre groupe sous la présidence de France Jamet donne toute sa confiance à Louis Aliot qui s’est engagé sur le respect de nos identités, de nos terroirs, de notre ruralité et de nos compatriotes, tous nos compatriotes de Midi-Pyrénées au Languedoc-Roussillon.

Immigration : 2 200 clandestins ont envahi le site d’Eurotunnel la nuit dernière

FN_explosion-immigration

Selon Le Figaro, les immigrés clandestins ont pénétré dans la zone du tunnel sous la Manche pour tenter de passer en Angleterre en s’accrochant aux navettes en marche. Il y a eu une quinzaine de blessés.

C’est l’intrusion la plus massive qu’ait connu le site Eurotunnel, à Calais, depuis des mois de pression migratoire. Dans la nuit de lundi à mardi, 2 200 immigrés clandestins ont envahi la zone du tunnel sous la Manche pour tenter de rejoindre «l’eldorado anglais». Les migrants ont tenté de s’accrocher aux navettes en marche. Une quinzaine a été blessée.