Marine Le Pen invitee TF1 120913

Une politique de l’emploi radicalement différente est une obligation économique et financière mais également morale

Ce texte de Marine Le Pen a été proposé au Figaro, au Monde, au Parisien et à La Tribune. Aucun de ces journaux n’a voulu le publier. Le chômage de masse coûte 100 milliards d’euros par an à l’État : plus que le déficit public ! Année après année, mois Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen à Calais contre le « désespoir » de la population concernant l’immigration clandestine

Marine le Pen, la présidente du Front national, députée française au Parlement européen, était à Calais où elle est allée à la rencontre des populations françaises qui sont dans une situation de désespoir face à une immigration clandestine en pleine expansion alors que l’UMPS a toujours joué la politique de Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - depute FN Europeennes 2014 - Europe-1

Louis Aliot : « Le FN s’adresse aux Français, y compris ceux de confession musulmane »

Louis Aliot, vice-président du Front National, député français au Parlement européen, était l’invité de L’interview politique du week-end sur Europe 1. Il était interrogé par Maxime Switek sur l’actualité du moment et, notamment, sur le cas Maxence Buttey, cet élu FN converti à l’islam qui s’est vu suspendre de ses Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen invitee TF1 120913

Marine Le Pen sur Sud Radio : « Cette politique d’austérité est en même temps injuste et stupide ! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, députée française au Parlement européen, était l’invitée de Louis Morin dans le « Brunch Politique » sur Sud Radio où elle a commenté l’actualité du moment. Et notamment les pressions de l’Union européenne contre la France dans le cadre de la politique euromondialiste Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - LCI - Le-Oui-Non

Louis Aliot sur Radio Classique : « Il ne tient qu’au Sénat de réveiller les institutions et de jouer son rôle »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de Patrick Poivre d’Arvor sur Radio Classique. Il a commenté l’actualité du moment et notamment les élections sénatoriales de dimanche qui ont permis au FN d’avoir deux sénateurs. La présidentielle de 2017 a aussi été évoquée. A l’heure actuelle, Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine Le Pen face aux défis de l’Etat islamique et des jihadistes « français »

Marine Le Pen, présidente du Front National et députée française au Parlement européen, s’en prend aux mesures liberticides contre Internet récemment votées dans l’indifférence générale par le Parlement sous prétexte de répression antiterroriste. Elle dénonce la politique de François Hollande qui a consisté à armer les jihadistes qu’il prétend combattre Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen RTL LCI Le Figaro 1

Marine Le Pen : « Nicolas Sarkozy ne peut pas avoir changé ! »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était l’invitée du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro le 21 septembre 2014. Elle a commenté l’actualité du moment et, notamment, le retour médiatique de Nicolas Sarkozy, ex-président de la République battu en 2012 par François Hollande. Pour Marine Le Pen, il n’a pas changé Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Marine Le Pen : « La France [de Hollande] a une part de responsabilité dans le développement du califat à Bagdad »

Marine Le Pen, la présidente du Front National, s’est exprimée, aujourd’hui sur Europe 1, sur la décision de François Hollande de soutenir la coalition anti-État islamique, alors qu’il a tout fait, avec Barack Obama, pour contribuer au développement de cette gangrène. Elle a demandé de rompre les relations diplomatiques et Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : en cas de victoire du FN, « l’Etat se mettrait au service de la nouvelle majorité »

Louis Aliot, vice-président du Front National, était l’invité de LCI ce matin. Il a affirmé que son parti était prêt à gouverner et a demandé un changement de mode de scrutin pour les législatives. Louis Alliot dit le FN « prêt » à gouverner sur WAT.tv Partager la publication "Louis Aliot : Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « On ne peut pas trouver de solution en Ukraine sans la Russie »

La présidente du Front National, Marine Le Pen, est revenue sur la situation en Ukraine. Elle est pour que la Russie soit autour de la table des négociations, sans quoi, aucune solution ne sera envisageable. Elle accuse le gouvernement de Kiev de tuer des centaines de civils dans l’est de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - La Preuve par 3

Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je gouvernerai et François Hollande commémorera »

Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée de France Info hier. Elle a appelé à changer radicalement la politique en France et à mettre en œuvre celle que les Français attendent. Marine Le Pen : « En cas de cohabitation, je… par FranceInfo Partager la publication "Marine Le Pen Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

Explosion de l’immigration clandestine : l’impératif retour aux frontières nationales

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National L’explosion de l’immigration clandestine en France depuis le début de l’année, pointée dernièrement par un rapport de police particulièrement alarmant, confirme plus que jamais la nécessité vitale de rétablir de manière permanente nos frontières nationales, notamment par la sortie de la Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - 13h TF1 - Europeennes Mai 2014

2017 : un sondage place Marine Le Pen en tête du premier tour

François Hollande comme Manuel Valls seraient tous les deux battus avec 17% des voix au premier tour… Si la présidentielle avait lieu dimanche prochain Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%) seraient au second tour, que ce soit face à François Hollande ou Manuel Valls, lesquels seraient tous les Lire l'intégralité de l'article

« Europhiles contre europhobes » : Dominique Martin (FN) face à l’UMPS sur France 3

Dominique Martin, député français du Front National au Parlement européen, débattait de Strasbourg dans « La Voix est libre » sur France 3 face aux représentants de l’UMPS. Le sujet de l’émission : « europhiles contre europhobes ».


Revoir « europhiles contre europhobes » dans La… par France3Alpes

CGT : des dépenses « pharaoniques » pour l’appartement de Thierry Lepaon

Pour rénover le logement de son secrétaire général, la CGT a déboursé entre 130 000 et 150 000 €. Une facture sur laquelle Thierry Lepaon devra s’expliquer.

Le patron de la CGT a-t-il un train de vie un peu trop bling-bling pour le syndicat CGT ? Depuis quinze jours, on ne parle que de ça entre les murs de la confédération montreuilloise. Dans les conversations et sous le manteau, les dépenses payées par la maison pour refaire l’appartement de fonction de Thierry Lepaon, niché face au bois de Vincennes, font jaser.Tant elles seraient, murmurait-on hier encore, « pharaoniques ».

Un document qu’un corbeau semble s’être chargé d’envoyer « pour info » aux 32 fédérations de la CGT il y a plus d’une dizaine de jours a allumé la mèche. Selon ce devis d’avril 2013, le trésorier du syndicat et le comptable en chef ont donné leur feu vert à un montant global de 149 995,13 € de travaux.

Lire la suite sur leparisien.fr

2,6 millions de nouveaux enfants pauvres dans les pays riches

Quelque 76,5 millions d’enfants vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté dans les pays riches, selon un rapport dévoilé mardi par l’Unicef.

La crise économique n’épargne personne. Pas même les enfants. Selon le dernier rapport de l’Unicef publié ce mardi, « Les enfants de la récession », qui analyse l’impact de la crise économique de 2008 sur les enfants des pays riches, 2,6 millions de nouveaux enfants sont passés sous le seuil de pauvreté depuis 2008. L’estimation totale atteindrait aujourd’hui 76,5 millions. « La connaissance des conséquences de la crise sur les enfants dans nos sociétés riches sont dramatiquement insuffisantes, explique Michèle Barzach, présidente de l’Unicef France. Nous voulons provoquer une véritable prise de conscience des décideurs politiques. »

Lire la suite sur lesechos.fr

Ukraine / Donbass : la miniretraite devant Lugansk n’est pas de bon augure pour Kiev

Colonne de T-72BV des FAN aperçue près de Donetsk sur la voie principale en provenance de Lugansk cet après-midi.

Un quatrième convoi humanitaire russe est en route pour le Donbass, 100 camions pour 1.000 tonnes de fret, alors que Kiev accroît la pression contre ses propres populations et prépare un assaut. Dans le Donbass, la défense continue de s’organiser : plusieurs convois motorisés et mécanisés des FAN ont été aperçus aujourd’hui entre Lugansk et Donetsk. Et le commandement militaire des FAN cherche à optimiser la logistique au sein des unités, notamment en matière de ravitaillement en nourriture. Loin du tumulte « démocratique » kievien, le Donbass s’apprête à se défendre âprement.
__________

Note importante :

Puisque notre travail vient d’avoir l’honneur d’être largement cité par un observateur reconnu du conflit en Ukraine, Claude Petrovic Rainaudi (qui est aussi une de nos nombreuses sources), qui faisait remarquer à juste titre que les toponymes et noms d’agglomérations du Donbass devaient conserver leurs origines russophones, nous tâcherons désormais de faire un effort en ce sens, notre erreur venant de ce que nous prenons comme référence Google Map pour situer géographiquement les événements que nous évoquons.

Nous ajoutons que nos sources ne sont pas choisies en fonction de telle ou telle tendance politique ou de telle ou telle philosophie (pour un  travail de ce genre ce serait stupide), mais par rapport à leur niveau de fiabilité démontrée dans la durée. Nous avons des sources brutes de toutes origines (vidéos, photos, sites officiels, fora, militarymaps.info, commentaires et infos sur FB et VK…) et d’autres qui sont généralement des articles d’actualité et des analyses.

Enfin, et c’est important, nous ne sommes pas infaillibles : il peut nous arriver de nous tromper dans nos comptes-rendus factuels, de même que dans les ordres de bataille. Les sources pour un tel sujet nécessitent d’être d’une grande prudence dans leur choix et leurs recoupements et, jusqu’à preuve du contraire, aucune même généralement fiable ne l’est à 100%. Pour autant, depuis que nous avons débuté cette chronique régulière, jusqu’à présent la plupart de ce que nous avons pu écrire, et parfois prédire, a pu se vérifier dans les faits relativement rapidement.
__________

La fraude massive électorale est « conforme aux normes démocratiques » (sic), a déclaré Kent Harstedt, le chef de la mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) concernant les législatives qui viennent de se dérouler en Ukraine. Voilà qui en dit long sur l’état d’esprit de cette organisation et qui ne nous étonne guère. L’Union européenne, pour sa part, s’apprête à payer une partie des dettes abyssales de Kiev. Voilà où va nous mener le coup d’Etat du Maidan de l’hiver dernier : payer toujours tant et plus pour une pays qui n’a plus aucune cohésion nationale, identitaire, territoriale, politique, sociale et économique. Autant dire que nous n’avons pas fini de raquer…

Retrait précipité au nord-ouest de Lugansk

La situation sur la T1303 contrôlée par le bataillon « Saint-Georges ». Attention images très dures.

L’importante reconnaissance offensive d’un groupe tactique ukrainien à l’ouest de Shchastye au-delà de la rivière, il y a quelques jours, a échoué. Le point de contrôle n°32 au sud-ouest de Smeloe sur la T1303 a dû être finalement abandonné, les troupes ukrainiennes prises au piège se sont repliées vers le point de contrôle n°31 près de Frunze, en abandonnant presque toutes leurs armes et leurs équipements. Ce n’étaient pas 50 mais environ 150 combattants que cette position contenait, des soldats des forces régulières ukrainiennes (paras du 80e régiment de Lviv) et des gardes nationaux du « bataillon » de Vinnitsa. Ce groupe de combat kievien présentait de très nombreux blessés. Pendant plusieurs semaines, ils ont manqué de munitions, de nourriture et d’eau. Beaucoup ont pris froid et nécessitent une aide médicale. Une situation qui a été confirmée en matinée par la télévision ukrainienne. Tout s’est décidé cette nuit, après qu’un véhicule blindé qui tentait de sortir de l’encerclement ait heurté une mine. Dans la soirée, il y avait déjà eu une autre tentative de sortie de ce chaudron : 6 BTR-4 et 1 BTR-80 (ou celui-là capturé selon les sources) avaient été détruits.

Désormais, avec ce retrait précipité, la zone de Smeloe est devenue une sorte de saillant à seulement quelques kilomètres à l’ouest de Shchastye.

Le départ cette nuit (ou juste avant l’aube) : à partir de 3 mn 40, on aperçoit ce qui pourrait être des BTR-4.Et à 69 mn 45, un BTR-80 et un BMP-2 des FAN ferment la marche.

La situation hier dans le secteur vue par la télévision ukrainienne : en résumé, les soldats et gardes nationaux ukrainiens expliquent que dès qu’ils sortent du point de contrôle n°31 sur la T1303 pour aller secourir le n°32 quelques kilomètres plus à l’est, ils se font tirer comme des lapins par les forces républicaines présentes dans toute la zone. Un militaire ukrainien rapporte que les forces de Kiev ont perdu environ 200 hommes (tués et blessés) et 22 véhicules, lors des combats dans la zone du poste de contrôle 32.

Bruxelles entraîne inexorablement les peuples dans la grande pauvreté

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front National chargée des affaires sociales

En mai 2013, un rapport établi pour l’UNICEF soulignait qu’en Grèce, le taux des ménages avec enfants vivant sous le seuil de pauvreté s’élevait à 44,3%. Il précisait et que le nombre d’enfants pauvres atteignait 527 000 dont plus de la moitié en état de grave privation matérielle.

Aujourd’hui l’UNICEF nous alerte sur la situation du Portugal : 31% des familles nombreuses et 41% des familles monoparentales vivaient en 2011 en dessous du seuil de pauvreté, et tout comme en Grèce, les enfants de ces familles frappées par l’austérité, ont des carences graves en viande, poissons, yaourts, mais manquent également de vêtements et de chaussures. Plus alarmant encore : 546.000 enfants sont sortis des allocations familiales entre 2009 et 2012.

Ces deux pays suivent depuis des années les politiques d’austérité préconisées par Bruxelles et le FMI, au détriment flagrant de leurs compatriotes et de leurs enfants.

François Hollande, comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy, s’inspire de ces « anti-modèles » dévastateurs en s’attaquant budget après budget à notre solidarité nationale et à notre politique familiale.

Quelles que soient les promesses de campagne de l’UMP et du PS, aucun d’eux ne sera capable de mener une autre politique que celle qui a fait preuve de sa nocivité chez nos voisins européens : leurs gouvernements obéissent servilement à Bruxelles et leurs enfants ne peuvent plus être nourris correctement.

Seuls le Front National et Marine Le Pen demandent la renégociation des traités européens.

Un retour à notre souveraineté nationale s’impose afin de sortir de la spirale de la pauvreté et de cette terrible régression, dans lesquelles nous entrainent Bruxelles et l’Union européenne chaque jour un peu plus.

Émeute à Nantes, le Front national 44 réagit

Sirven
La ville de Nantes à connu, le 27 octobre dans la soirée, une importante émeute fomentée par des activistes d’extrême gauche et antifas. Le Front national de Loire-Atlantique a immédiatement réagi en diffusant le communiqué suivant :

Émeute à Nantes, le Front national de Loire-Atlantique condamne les violences et demande la dissolution des groupuscules violents

Une nouvelle fois, le 27 octobre dans la soirée, la ville de Nantes a subi la violence de casseurs organisés, membres de diverses organisations cataloguées comme d’extrême-gauche, antifa ou zadiste.

Une nouvelle fois, des vitrines ont été cassées, des magasins attaqués, du matériel urbain dégradé, des policiers agressés et de simples citoyens menacés.

Le Front national de Loire-Atlantique condamne ces violences contre des biens et des personnes et s’étonne, une fois de plus, que la répression policière n’ait pas été à la hauteur des délits (seulement 8 personnes interpellées selon FBLO) .

Suite à ces actes de violence répétés à Nantes, à Notre-Dame-des-Landes et ailleurs dans le département, le Front national de Loire-Atlantique demande au Préfet de Loire-Atlantique d’intervenir auprès du ministre de l’Intérieur afin qu’une procédure de dissolution soit entamée contre les groupuscules violents d’extrême-gauche, antifas et zadistes actifs dans notre département.

De son côté, Christian Bouchet, tête de liste de Nantes Bleu Marine au municipales de 2014 et futur candidat du Front national aux départementales de 2015, a remis aux médias ce communiqué :

Les Écologistes à Nantes : casseurs cagoulés et bobos en costume

BOUCHET-ChristianUne émeute émaillée de nombreuses dégradations commises sur des biens privés et publics s’est déroulée à Nantes le 27 octobre en fin de journée.

Les auteurs des violences inqualifiables sont clairement identifiés, il s’agit de militants d’une fraction de la mouvance écologiste.

Cette mouvance écologiste est dans le même temps représentée au conseil municipal de Nantes où elle siège dans une coalition PS-PC-Écolos.

Comme Docteur Jekyll et Mister Hyde, les écologistes sont donc à Nantes à la fois des casseurs cagoulés et des bobos en costume…

Pour Christian Bouchet, tête de liste de Nantes Bleu Marine au municipales de 2014 et futur candidat du Front national aux départementales de 2015, cette situation incarne bien l’ambiguïté du mouvement écologiste dans notre ville.

Comme tous les Nantais, Christian Bouchet attend des élus écologistes au conseil municipal de Nantes une condamnation claire des groupuscules écologistes qui, hier soir, faisaient régner la peur dans les rues de Nantes et qui la font régner, depuis plusieurs années, à Notre-Dame-des-Landes.

Christian Bouchet invite par ailleurs les élus écologistes au conseil municipal de Nantes à s’associer à lui pour intervenir auprès du préfet de Loire-Atlantique afin que celui-ci demande au ministre de l’Intérieur qu’une procédure de dissolution soit ouverte contre les groupuscules violents d’extrême-gauche, écologistes, antifas et zadistes à l’oeuvre hier dans notre ville.

 

Assemblée nationale – Gilbert Collard (RBM) interroge le gouvernement sur la fraude sociale liée aux emplois saisonniers

Gilbert CollardQuestion écrite de Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine élu dans le Gard, au gouvernement

M. Gilbert Collard attire l’attention de M. le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social sur la situation de certains travailleurs saisonniers étrangers, qui rejoignent ensuite leur pays d’origine.

Dans l’intervalle, certains d’entre eux s’inscriraient au chômage, afin de bénéficier des ASSEDIC tout en retrouvant parfois un emploi dans leur région de provenance.

M. Gilbert Collard pensait que les contrôles administratifs et les convocations dans les agences de Pole Emploi suffiraient à éviter cette fraude potentielle. Il semblerait cependant que la rareté des convocations permettrait le maintien d’allocations indues, grâce à une domiciliation française de complaisance et à un téléphone portable utilisable en itinérance.

M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si de telles fraudes sociales ont été détectées et approximativement quantifiées.

La France à nouveau premier producteur mondial de vin : le mérite en revient avant tout à nos viticulteurs !

edouard_ferrandCommuniqué d’Edouard Ferrand, député français au parlement européen, membre de la comagri

La France reste la grande nation du vin. Avec 46 millions d’hectolitres produits, la France, selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin, retrouve le rang de premier producteur mondial. Alors que la presse explique ce succès par les aléas climatiques, il convient avant tout de souligner le savoir-faire, l’excellence, l’abnégation d’une tradition deux fois millénaire sur notre sol. Alors que les vins du « Nouveau Monde », Etats-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Chili…, connaissent une certaine uniformité, nos grand crus comme nos vins issus des petits producteurs locaux révèlent la diversité de nos climats, des plantations, des techniques, des produits…

Cette performance démontre une fois encore le bien fondé de l’encadrement des droits de plantations et de la protection des appellations, que, sous prétexte de compétitivité, la Commission européenne tente encore de battre en brèche. Pour notre avenir, protégeons nos petits domaines et nos appellations !

Seul le Front national défend le patriotisme alimentaire

Front National  Flamme FNCommuniqué de Philippe Loiseau et Edouard Ferrand, députés français au Parlement européen (Front National), membres de la commission agriculture et développement rural

Au Salon international de l’alimentation Valls a joué du menton en affirmant qu’il voulait sanctionner les pratiques commerciales déloyales. Coïncidence (?) c’était en discussion à la Commission agriculture de l’Union européenne dernièrement…

La grande distribution, répondant à la logique ultralibérale, fait en effet peser une pression sur les prix des producteurs. Marine le Pen, dans son projet présidentiel, avait prévu la lutte renforcée contre les ententes entre centrales d’achat et les abus de position dominante de la grande distribution. Après Montebourg et sa marinière, Manuel Valls évoque « le patriotisme alimentaire ». Encore une idée défendue par le Front National qui lui l’appliquera, car cela doit s’accompagner d’une autre logique économique en faveur des producteurs et des consommateurs : relocalisation des productions, diminution des importations dont dépendent notre agriculture, rapprochement des productions au plus près des systèmes de distribution, développement des circuits courts pour baisser les coûts de transport mais aussi la pollution, label « Achetons français ». Valls est-il prêt à appliquer ces mesures ? Non. Seul le Front national défend le patriotisme alimentaire.

Michel Sapin promet encore plus d’austérité pour calmer le courroux de ses maîtres bruxellois !

Marine Le PenCommuniqué de de Marine Le Pen, présidente du Front National

Terrorisé par les conséquences politiques internes qu’entraînerait le rejet par l’Union européenne du budget français, l’élève Sapin vient de promettre à ses maîtres de Bruxelles 3,6 milliards d’euros d’austérité supplémentaires.

En votant le Traité budgétaire européen, les responsables PS et UMP ont réduit à néant le processus démocratique et gravement humilié notre pays, désormais contraint d’aller faire viser le budget de la Nation par une commission européenne aussi illégitime qu’éloignée des intérêts français.

Ce sont les Français qui découvrent effarés en ce moment qu’on leur a volé leur liberté de peuple, et condamnés à l’austérité la plus brutale et la plus stupide.

Le spectacle pitoyable qu’inflige actuellement le gouvernement français à nos compatriotes, entre exercices de soumission à Bruxelles et engagements parfaitement contraires à nos intérêts qui en découlent comme celui de M. Sapin ce jour, discrédite à jamais ces partis politiques qui ont fait le choix de l’Europe contre la France.

Marine Le Pen prend l’engagement de proposer par référendum aux Français de se libérer de la prison européenne en quittant l’UE.
Les dirigeants politiques français de droite et de gauche qui ont bradé une souveraineté nationale qui ne leur appartenait pas et mis l’honneur français plus bas que terre devront en répondre devant les Français et devant l’Histoire.

Ukraine / Donbass : l’assaut de Kiev est attendu de pied ferme

Un détachement de volontaires indépendantistes dernièrement arrivés sur zone dans le secteur de Lugansk : ils sont tous équipés pour l’hiver, pas comme en face…

Ces deux derniers jours, l’ensemble du front du Donbass a été relativement calme, même si l’on note de nombreux affrontements au nord-ouest de Lugansk et vers Mariupol, ces dernières 48 heures, aux deux extrémités de la ligne de contact. Cependant, il est à noter aussi de très nombreuses tentatives de reconnaissance et de sabotage de groupes armés ukrainiens, essentiellement sur le territoire de l’aéroport de Donetsk et au centre-ville, en plus d’une surveillance accrue de drones sur l’ensemble des secteurs. A Kiev, les élections viennent de légitimer le coup d’Etat de l’hiver dernier. Dans le Donbass, on s’attend désormais à un déluge de fer et de feu destiné à légitimer la politique criminelle de ce régime imposé de force et qui est le seul principal responsable de l’éclatement du pays.

Donetsk : les recrues fraichement formées d’une compagnie mécanisée sur BMP-2 au camouflage d’hiver ont prêté serment à la République populaire de Donetsk

L’ambassadeur français aux USA Gérard Aro, prenant la parole lors d’un déjeuner de presse organisé par Bloomberg à Washington DC, concernant les évènements d’Ukraine a déclaré que le Président Poutine a imposé à l’Occident de jouer à une partie de poker. Selon le diplomate, l’Occident a perdu parce qu’il avait peur de tout miser (source). Encore un qui n’a rien compris : quand l’Occident joue au poker menteur, Poutine, lui, joue aux échecs. C’est là toute la différence.

Un groupe de combattants républicains devant un T-72B1V

Légitimation du Banderistan « proeuropéen »

La mutation de l’Ukraine en Banderistan (1) est désormais actée. Peu importe qu’une minorité ait désigné une majorité, peu importent les fraudes massives, le baillonnage de l’opposition, les persécutions ethniques et religieuses, la loi du plus fort menée par les bandes armées de l’extrême droite néobandériste… Les élections du 26 octobre ont permis de légaliser le coup d’Etat de février dernier : le patchwork des partisans d’un assujettissement du pays à l’euromondialisme et à l’hyperpuissance US a obtenu près de 75% des voix, avec une abstention record (50% alors qu’il y avait 60% de participation à la présidentielle). Les trois quarts de la moitié n’ont jamais fait une majorité et il leur faudra maintenant s’allier, marchander, magouiller pour obtenir un semblant de cohérence gouvernementale.

Paramilitaires néonazis votant à Mariupol… à la place des habitants : la démocratie « proeuropéenne » est en marche

Et la fraude massive a été omniprésente dans cette élection, comme dans les précédentes. Si même le très atlantiste et russophobe Benoît Vitkine du Monde le reconnaît, cela a dû être phénoménal : « Dans de nombreuses circonscriptions, la corruption électorale – distribution d’argent ou de cadeaux – est toujours de mise, et nombre d’élus peu réputés pour leur honnêteté vont conserver leur poste. Surtout, en l’absence de tout système de financement public, une poignée d’oligarques continuent d’exercer un poids immense sur la vie politique, en mettant leurs moyens financiers et médiatiques au service des listes et partis de leur choix. »

Qu’à cela ne tienne, les tenants du pouvoir ont maintenant toute possibilité pour donner libre cours à la prédation ultralibérale, au pillage économique, à la casse sociale, à la vente du pays en viager, au nettoyage ethnique et religieux et à la répression de tous les opposants.

On notera, tout de même, malgré la terreur ambiante, les interdictions et la censure, la progression de formations politiques hostiles à l’euroatlantisme dans les régions de Kharkov, d’Odessa, de Kherson et même de Dniepropetrovsk. Dans cet oblast, justement, Kolomoisky, malgré son féodalisme privé, ses milliards, la fraude massive, ses méthodes d’intimidation et ses paramilitaires néonazis, n’a même pas réussi à obtenir un résultat supérieur à 50% de la population. «L’Ukraine unie» a bel et bien vécu.

Petro Porochenko est un grand démocrate : il a pu voter partout où il voulait, même ici à Kramatorsk, ville vidée à 80% de ses habitants par ses propres troupes. Beaucoup ont pu voter partout où ils voulaient, et plusieurs fois même, du moment qu’ils affichaient un passe-droit « proeuropéen »… Gloire à l’Ukraine !

Pour autant, la censure draconienne qui a cours dans le pays, les lois liberticides, l’interdiction de formations politiques qui ne sont pas atlanto-compatibles, la législation nouvellement adoptée légalisant la «vengeance» sur toute personne associée ou supposée l’être au régime précédent, le flicage de la population, l’encouragement à la délation, les persécutions ethniques et religieuses légalisées de fait, la destructions du patrimoine historique, religieux et culturel, tout cela vient d’être validé dans des urnes à moitié pleines et par les mensonges des médias occidentaux de manière particulièrement fallacieuse.

Rassemblant environ 15% des voix (dont Svoboda avec moins de 5% qui est éliminé de la Rada, et Oleg Lyachko moins de 7%) avec l’élection des deux principaux chefs néonazis Dmytro Yaroch et Andry Biletsky, l’ensemble des formations extrémistes a désormais une légitimité inédite pour faire office de bras armé de la répression, même s’ils ne représentent finalement pas grand-chose. Là se situe une partie de l’escroquerie de ce Banderistan, qui ressemble à s’y méprendre de plus en plus à la Bosnie et la Croatie des années 90, à l’Afghanistan post-11-Septembre, à l’Irak post-Saddam Hussein, à la Libye de l’après-Kadhafi.

Mais, pour l’heure, les règlements de comptes entre factions ne sont pas exclus : Sergey Melnychuk, le commandant du « bataillon Aydar » (qui vient d’être élu au Parlement) a affirmé vouloir en découdre avec Semen Semenchenko, le commandant du « bataillon Donbass » (source). Voilà des lendemains dans le Banderistan « proeuropéen » qui promettent…

Du nord au sud : reconnaissances offensives ukrainiennes

Au nord-ouest de Lugansk, au sud de la vallée de la Siverskiy Donets, le verrou de Frunze sur la T1303 tient ferme. Il empêche toute retraite et tout ravitaillement des forces ukrainiennes encerclées plus au sud-est sur cette même voie secondaire au point de contrôle n°32. Ce matin, un blindé (BTR) a encore été détruit par des éléments du bataillon « Saint-Georges », deux Ukrainiens ont péri dans les combats. Le groupe encerclé , composé de paras du 80e régiment de Lviv et de la garde nationale, commence à manquer d’eau : le dernier camion KrAZ qui devait leur en apporter a été capturé par la milice.

Dans la journée, près de Frunze, un camion Ural (photo) transportant une section d’infanterie a été prise sous le feu d’armes légères de la milice : 8 soldats ukrainiens ont été tués.

Le système bancaire privé européen est-il en danger ?

Front National flammeCommuniqué de Bernard Monot, stratégiste économique du Front National, député français au Parlement européen

La Banque centrale européenne a rendu public ce dimanche le résultat des tests de résistance (Stress tests) qu’elle a menés sur les 130 principales banques européennes. Cet examen a pour vocation de prévenir les risques bancaires afin d’éviter les faillites, mais surtout de redonner confiance aux marchés de capitaux mondiaux.

On constate que 25 établissements n’ont pas passé ce test, soit presque 20% de banques dites systémiques. C’est d’ores et déjà énorme, compte tenu de tous les renflouements financiers qui leur ont été accordés depuis 2008, au de triment des finances publiques des Etats.

Mais la fragilité du système bancaire privé européen est certainement encore sous-estimée. En effet, la valorisation de certains actifs, comme les dettes souveraines, l’immobilier et les produits dérivés, est sujette à caution. Les engagements hors bilan des grandes banques sont à la fois très importants et mal appréhendés, notamment en France. Enfin, les hypothèses macroéconomiques retenues pour les tests par la BCE pourraient se révéler trop optimistes.

Au-delà de ces résultats, qui se veulent faussement rassurants pour le grand public, la réalité est que ces tests ont été réalises par des banquiers pour des banquiers et qu’ils ne freineront pas plus l’avidité des opérateurs de marché que la spéculation.

Les plans de refinancement publics des banques ont donné de mauvaises habitudes, depuis le Crédit Lyonnais jusqu’à Dexia en France, en déresponsabilisant les financiers. La crise bancaire chypriote en 2013 a, qui plus est, donné naissance à un nouveau péril démocratique: l’union bancaire. Voulue par le Troika, cet ensemble de règles européennes fait que ce sont les épargnants qui seront appelés désormais à combler les pertes des banques.

Pour éviter ce totalitarisme financier qui menace les Français d’une euthanasie de leur épargne si le risque systémique se réalise, le Front National, inspiré par sa vision stratégique à long terme, propose sa solution alternative de « patriotisme économique » avec une France de livrée de l’euro monnaie unique et de ses contraintes.

Marine Le Pen à Calais contre le « désespoir » de la population concernant l’immigration clandestine

25 mai 2014 - declaration Marine Le Pen - Europeennes 2014

Marine le Pen, la présidente du Front national, députée française au Parlement européen, était à Calais où elle est allée à la rencontre des populations françaises qui sont dans une situation de désespoir face à une immigration clandestine en pleine expansion alors que l’UMPS a toujours joué la politique de l’autruche sur cette question comme sur bien d’autres.


Marine Le Pen, à Calais: « Il faut arrêter de… par BFMTV


Marine Le Pen à Calais parle de « désespoir » de… par BFMTV

Les députés europhiles ne connaissent pas la crise !

flamme-FNCommuniqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen, conseiller politique de Marine Le Pen

Les députés européens Bleu Marine ont voté, le 22 octobre, des amendements déposés par le groupe EFDD présidé par le souverainiste britannique Nigel Farage. Ces amendements visaient à réduire de 10% les indemnités des parlementaires, de 15% leurs frais de voyage, de 12% leurs frais généraux, et de 50% leurs « indemnités transitoires » (dont la plupart des nouveaux députés ignore en quoi elles consistent, tant elles sont opaques). Ils visaient en outre à réduire de 25% les subventions astronomiques versées aux partis politiques européens, et de 60% celles versées aux fondations politiques européennes.

Le PPE, auquel appartient l’UMP, et les socialistes ont rejeté tous ces amendements comme un seul homme. Ils ont même rejeté un amendement de secours qui proposait au moins de geler au niveau de 2013 les subventions accordées aux partis politiques européens.

Moralité : les députés europhiles n’arrêtent pas de nous donner des leçons de morale, mais ne sont guère solidaires des millions de pauvres que leur politique ultra-libérale a créés. Pour eux, l’enrichissement avec notre argent, c’est maintenant !

 

Mutinerie à la prison de Saint-Maur : le laxisme a encore frappé

Stephane Ravier - Marseille Bleu Marine - Elections Municipales 2014Communiqué de Stephane Ravier, sénateur du Front National

La mutinerie à la maison d’arrêt de Saint-Maur dans l’Indre pose une nouvelle fois la question de la sécurité dans nos prisons. Ce vendredi 24 octobre 2014, une dizaine de détenus a saccagé le quartier de l’isolement.

Pourtant classée parmi les établissements pénitentiaires les plus sécurisés de France, la prison de Saint-Maur est le symbole malheureux de tous les problèmes d’un système à bout de souffle.

Les premières victimes Les surveillants pénitentiaires en sous-effectif subissent la multiplication des violences, conséquence directe de la surpopulation carcérale. Le déficit de moyens humains menace la sécurité physique du personnel qui n’est plus en capacité de faire régner l’ordre dans les prisons.

Les gouvernements UMPS successifs, dont le laxisme est responsable de la hausse de la criminalité, n’ont rien fait pour construire les places de prisons indispensables au maintien de la sûreté des personnels et des détenus eux-mêmes. Aujourd’hui, la seule réponse du gouvernement socialiste est la fin du « tout-carcéral » prôné par Christiane Taubira, qui laissera en liberté des individus extrêmement dangereux pour la société.

Face au développement de la violence, des prises d’otage et des mutineries, le Front National demande la construction de 40 000 places de prison manquantes. Cette mesure permettrait d’améliorer concrètement les conditions de travail des surveillants et de répondre à l’inexécution des quelques 100 000 peines de prison ferme en attente.

Le Front National apporte tout son soutien aux surveillants pénitentiaires qui effectuent un travail remarquable dans des conditions de plus en plus intenables.