l-apartheid selon valls - tu mets quelques blancs white blancos

L’ « Apartheid » selon Manuel Valls

Selon Manuel Valls, le Première ministre socialiste de Normal 1er, il y aurait un « apartheid » en France… Un « Apartheid » que semble avoir expérimenté dans sa bonne ville d’Evry, l’inénarrable chef du gouvernement pour qui la Valls de l’insécurité et du grand n’importe quoi n’a plus de secret. « Belle image Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « Il y a un jeu entre le grand banditisme et l’islam radical »

Louis Aliot, vice-président du Front national, était de l’invité de LCI. Il a commenté l’actualité du moment, dont les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui vient de frapper notre pays, les problèmes liés à l’immigration, à l’islamisme, au communautarisme. « Il y a une faille de l’Europe telle que nous Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Le commaunautarisme est le terreau de la montée du fondamentalisme islamiste »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter. Elle a commenté les événements qui ont suivi la vague d’attentats islamo-terroristes qui ont frappé la France. Elle a dénoncé l’incapacité de l’UMPS a faire face à ces événements et a rappelé le lien évident Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - bleu marine

Marine Le Pen : « Ce sursaut a tout d’abord été celui du peuple français »

Marine Le Pen, présidente du Front National, était invitée d’Europe 1. Elle a dû faire face au provocateur professionnel à carte de presse Jean-Pierre Elkabbach dans le contexte d’attaques terroristes qui ont secoué notre pays. Un Elkabbach très en forme : désinformateur, menteur et manipulateur, qui semble se féliciter de Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen lance un appel solennel aux francais contre le traite transatlantique

Marine Le Pen : « Dimanche, tous Français, tous unis ! »

Après sa réunion avec François Hollande, président socialiste de la République, suite à la vague d’attentats islamistes qui ont secoué la région parisienne et l’ensemble de notre pays, Marine Le Pen, présidente du Front National et chef de file de l’opposition patriotique, a fait une mise au point quant à Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot : « La famille comme la nation sont des piliers de notre civilisation »

Tribune libre de Louis Aliot sur Boulevard Voltaire On entend ici et là que le Front national n’est pas clair sur la question du « mariage » homosexuel… Pouvez-vous donc répéter ce qu’il en est exactement ? Les gens qui disent cela sont de mauvaise foi et utilisent des ficelles Lire l'intégralité de l'article

PAC : non, la France n’a pas fraudé!

flamme_fn_04-150x1503

Communiqué d’Edouard Ferrant et de Philippe Loiseau, députés Front national au Parlement européen

La Commission européenne demande à la France de rembourser un milliard d’aides agricoles. La base principale du litige repose sur les méthodes utilisées pour calculer la surface des exploitations agricoles. La France se réfère à son cadastre quand la Commission s’appuie sur des images satellites. Les résultats ainsi obtenus sont forcément divergents.

Cette situation grotesque, qui risque de coûter cher aux contribuables français, montre une fois de plus l’ampleur des dérives d’une Politique agricole commune toujours plus paperassière et complexe.

Qui peut encore défendre une politique dont les coûts de fonctionnement ne cessent d’augmenter quand les aides distribuées aux agriculteurs s’érodent chaque année?

Le Front national dénonce ce nouveau chantage bruxellois et appelle à la renationalisation de la politique agricole afin que la France puisse aider ses agriculteurs selon ses propres critères et besoins.

Chômage : 2014, une année encore pire que 2013

Hollande prone l'egalite, mariage pour tous, chomage pour tous

La France a enregistré 8.100 chômeurs de plus en décembre. La hausse totale atteint 189.100 en 2014, soit 14.000 nouveaux chômeurs de plus qu’en 2013. La France flirte désormais avec la barre des 3,5 millions de chômeurs et la hausse risque de se poursuivre en 2015.

Au vu de la flambée du chômage constatée de septembre à novembre, ce serait presque une bonne nouvelle : en décembre, selon les données publiées mardi après-midi par Pôle emploi, le nombre de chômeurs de catégorie A (n’ayant pas du tout travaillé dans le mois) n’a augmenté « que » de 8.100. Leur total atteint ainsi, en métropole, 3.496.400 (+5,7 % en un an), évitant à l’exécutif de conclure l’année en franchissant la barre symbolique des 3,5 millions de chômeurs.

Lire la suite sur lesechos.fr

Loi Macron : l’UMP et Bruxelles en rêvaient, le PS le fait !

Marine patriotes3

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

Rien n’illustre mieux la perte de souveraineté de la France par rapport à l’Union européenne que la Loi Macron.
Ce texte est en effet un condensé de toutes les exigences exprimées par Bruxelles depuis des années : déréglementations de professions au bénéfice des gros contre les indépendants, privatisations en cascades, américanisation de notre société par le travail le dimanche,…

Il n’y a rien à attendre de ces recettes ringardes, ni croissance ni emploi. C’est d’autant plus vrai que tous les tabous de l’Union européenne ont été consciencieusement tenus à l’écart de cette loi, qu’il s’agisse de la question monétaire, du protectionnisme ou du patriotisme économique. Il s’agit pourtant précisément des seules questions qui vaillent pour relancer l’économie et l’industrie.

L’embarras est palpable à l’UMP sur cette loi. Aussi soumise que le PS à l’Union européenne, l’UMP est au fond en accord parfait avec ce texte, qu’elle ferait voter à l’identique si elle était au pouvoir. Les voix les plus honnêtes de ce parti le reconnaissent d’ailleurs publiquement. Son vote majoritairement négatif ne s’expliquera que par de petites considérations politiciennes : il faut bien entretenir l’illusion d’un désaccord avec le PS !…

La loi Macron n’apportera donc rien de bon aux Français. Son seul intérêt est de révéler encore davantage l’extraordinaire collusion idéologique entre les partis du système : tous au garde-à-vous derrière le général Bruxelles !

Insécurité et fondamentalisme islamique à Lunel (Hérault) : les deux Claude sont les deux fa(r)ces de la même pièce UMPS dont nous sommes les dindons !

Guillaume-Vouzellaud

Communiqué de Guillaume Vouzellaud, conseiller municipal de Lunel, membre du comité central du Front national

Guillaume Vouzellaud, conseiller municipal de Lunel, et les élus du groupe « Lunel Fait Front » adressent leurs plus vifs remerciements aux forces de l’ordre pour leur action percutante contre le terrorisme islamique à Lunel et leurs chaleureuses félicitations pour l’exécution parfaite de leur mission de sûreté publique au service de nos concitoyens.

Depuis des semaines, le maire nie la réalité du fondamentalisme islamique à Lunel brocardant au passage la presse pour ses gros plans sur la citée pescalune. Les élections approchant, le conseiller général sortant essaie, quant à lui, de se faire oublier sur ce dossier, l’insécurité lui ayant déjà coûté sa place de maire en 2001.

Or, après les cinq arrestations de ce matin, le ministre de l’Intérieur affirme, en totale contradiction avec Claude Arnaud, avoir démantelé une « filière [islamique] particulièrement dangereuse » à Lunel.

L’Etat applique, enfin, l’une des recommandations du Front national.

Cette situation alarmante sur Lunel est le triste résultat de l’échec de l’intégration et le fruit amer de l’angélisme menés au plan national par l’UMPS et relayés au plan local par les deux Claude (Barral et Arnaud).

En achetant la paix sociale au lieu de l’imposer, en favorisant le communautarisme, les deux Claude ont cassé, à Lunel, le ferme mais juste modèle de l’assimilation républicaine prônée par le Front national.

Pour leur laxisme et leur incurie, il est grand temps que les électeurs leurs renvoient la monnaie de leur pièce…

1 milliard à rembourser à Bruxelles : jusqu’où ira la ruine avec l’Union européenne ?

Marine Patriotes1

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National

Alors que la France est déjà contributrice nette à hauteur de 7 milliards d’euros par an au budget de l’Union européenne (différence entre les 20 milliards versés et les 13 milliards reçus annuellement), la Commission de Bruxelles demande à notre pays de rembourser un milliard d’euros supplémentaires d’ici 2017, au titre des aides agricoles.

La France est déjà financièrement saignée par l’Union européenne, elle ne peut accepter ce milliard supplémentaire, qui alourdirait encore nos déficits publics et risquerait de déstabiliser toute la filière agricole si le prélèvement était répercuté ! C’est d’autant plus révoltant que la France est le pays à qui le chèque le plus important est réclamé.

Marine Le Pen demande au gouvernement français de désobéir aux injonctions de l’Union européenne, de ne pas rembourser ce milliard d’euros, et de stopper rapidement la contribution nette française au budget de l’UE en permettant à la France de retrouver sa liberté et sa souveraineté par rapport à l’Europe.

Ukraine / Donbass : la poche de Debaltsevo se rétrécit comme une peau de chagrin

Ukraine Donbass Donetsk Gorlovka enfants BM-27

L’intensité des attaques sur l’ensemble du front du Donbass semble avoir sensiblement diminué, sauf pour ce qui est de la poche de Debaltsevo. Pendant la journée, les forces ukrainiennes ont subi des pertes très importantes, dans les 170 tués et blessés, y compris 50 tués à l’aéroport de Donetsk, 11 combattants de Kiev se sont rendus. 21 chars et 14 véhicules blindés ont également été détruits. Les principales pertes se situent au niveau de la poche de Debaltsevo. Si l’offensive républicaine semble marquer le pas (malgré une avancée sensible à l’ouest de Donetsk), en revanche les FAN entendent bien en finir avec l’encerclement total des troupes ukrainiennes qui se trouvent dans le saillant.

La guerre civile dans le Donbass, depuis avril dernier, a tué 5.187 personnes, 11.515 autres ont été blessées à des degrés divers. Ces données ont été présentées lors d’une conférence de presse à Genève par le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme, Rupert Colville. Le représentant du Fonds des Nations Unies pour l’enfance en Ukraine, Giovanna Barberis, a affirmé que plus de mille enfants à Donetsk avaient été contraints de fuir les tirs de l’artillerie ukrainienne dans des abris souterrains. L’UNICEF estime que le conflit en Ukraine à des degrés divers, a affecté environ 1,7 millions d’enfants.
Dans ce contexte, le 12e convoi humanitaire russe sera composé de plus de 170 camions transportant plus de 1.500 tonnes de fret.

Debaltsevo : après le saillant, le chaudron

Au nord et au nord-est de Lugansk, l’activité de la ligne de front se limite à des accrochages et des duels d’artillerie. Des tirs qui se sont poursuivis toute la nuit dernière : vers Shachtye, les FAN semblent même avoir touché une batterie de BM-300 Smerch.

Plus à l’ouest, les forces de Nouvelle Russie ont repris leurs attaques contre les positions kieviennes qui bordent au nord et à l’ouest la « Piste Bahmutka ». Krymskoe serait presque entièrement encerclée. Les positons kieviennes vers Novtoshkovskoe sont pilonnées en permanence. Il y aurait même des combats de rue dans ce bourg. Les troupes indépendantistes sont soutenues par leurs batteries d’artillerie positionnée vers Sokolnikov et Kryakovka.

Equipes antichars de « Donbass » le 23 janvier avant la prise des derniers points forts de la T1303

Dans Popasna, les forces républicaines sont toujours aux prises avec les troupes ukrainiennes dans d’intenses combats de rues. La ligne de front traverse désormais de part en part dans un axe nord-sud l’ensemble de l’agglomération. Outre Popasna, la brigade « Prizrak » d’Aleksei Mozgovoi se concentre plus à l’est sur Trotskoe, carrefour routier qui verrouille l’accès à Lisichansk plus au nord.

Pièce d’artillerie antichars de 100 mm T-12 sur une position défensive ukrainienne dans la poche de Debaltsevo

Onze morts, dont neuf Français dans le crash d’un F-16 en Espagne

OTAN

Au total, 20 personnes ont également été blessées au cours d’un accident survenu lors d’un entraînement sur la base aérienne de Los Llanos, au moment du décollage.

Le crash au décollage d’un avion de combat grec de type F-16 a tué lundi neuf Français et deux Grecs déployés sur une base accueillant un centre de formation de pilotes d’élite de l’OTAN dans le sud-est de l’Espagne. Vingt personnes ont été blessées, 11 Italiens et 9 Français, selon le ministère espagnol de la Défense. Cinq blessés souffrent de graves brûlures et ont été transférés vers un service spécialisé à Madrid.

L’accident s’est produit vers 15 heures lors d’un entraînement sur la base aérienne de Los Llanos dans la province d’Albacete (environ 250 km au sud-est de Madrid). Au moment du décollage, l’avion «a perdu de sa puissance et s’est écrasé sur l’aire de stationnement», heurtant cinq appareils qui s’y trouvaient, selon le ministère.

Lire la suite sur liberation.fr

Front National flammeCommuniqué de Presse du Front national

Le Front national présente ses condoléances aux familles et aux proches des victimes du tragique accident survenu sur une base aérienne en Espagne.

Toute la solidarité de la Nation doit aller aux armées françaises, une nouvelle fois endeuillées par ce drame de grande ampleur.

Dans cette épreuve douloureuse, nos vœux les plus chers vont au rétablissement aussi rapide que possible de toutes les victimes rescapées.

Gard et Hérault : cinq jihadistes présumés interpellées à l’aube

FN péril islamiste

Des policiers d’élite ont mené une opération anti-jihad dans le centre ville de Lunel. Cinq personnes, impliquées dans des filières de recrutement, ont été interpellées à Lunel, Aimargues (Gard) et Caussiniojouls dans l’Hérault. Elles ont été placées en garde à vue.

Le Raid et le GIPN ont déclenché une opération anti-jihad à Lunel à 6 h 30 ce mardi matin ainsi que dans plusieurs autres communes du Gard et de l’Hérault. Plusieurs quartiers du centre ville de Lunel ont été bouclés. Cinq personnes, impliquées dans des filières de recrutement et proches de Lunellois morts en Syrie, ont été interpellées. Ils ont notamment été repérés par des mandats envoyés en Syrie. Ils ont été placés en garde à vue. Des perquisitions ont été effectuées à leur domicile. Ce coup de filet était prévu depuis début janvier mais il avait été reporté à cause des attentats à Paris.

Lire la suite sur midilibre.fr

Ukraine / Donbass : loi martiale à Kiev, lente progression des forces républicaines sur le front

Donetsk Ukraine Donbass SAU152 26 01 2015

Face à l’offensive républicaine, la dictature kievienne craint pour son avenir : aussi, est-elle aller pleurnicher auprès de l’Alliance atlantique qui devait tenir dans l’après-midi une réunion « extraordinaire ». Pendant ce temps, les pilonnages massifs des grandes agglomérations du Donbass qui échappent à Kiev se poursuivent. Les pertes, surtout du côté des forces ukrainiennes, sont énormes et l’on évoque, une fois de plus, l’apparition de « crématoires mobiles » sur les arrières des lignes de Kiev destinés à faire disparaître les corps. A l’été dernier, l’extrémiste de droite Oleg Lyachko avait accusé son régime de telles pratiques pour camoufler les pertes à l’opinion publique ukrainienne.

Kiev vient d’introduire dans la journée l’état d’urgence dans le Donbass, et a mis en état d’alerte l’ensemble de l’Ukraine. Le régime panique et cherche à se protéger.

Debaltsevo : l’étau se resserre

Le front nord-ouest de Lugansk, sur la T1303, s’est stabilisé : il n’y a plus de résistance ukrainienne au sud de la Seversky Donets jusqu’aux groupements de fortifications vers Zolotoe, agglomération qui verrouille la voie d’accès plus au nord vers Lisichansk.

Plus à l’ouest, Popasna n’est toujours pas entièrement aux mains des forces de Nouvelle Russie, même si les combats d’hier semblent avoir sérieusement remis en cause les lignes de défense des troupes ukrainiennes.

Gayka, commandant d’une batterie de 122 D-30 (FAN) au nord-ouest de Lugansk

Loi Macron : gouvernement aux ordres de Bruxelles, UMP gênée

FN Marianne

Communiqué du Front National

L’ouverture aujourd’hui à l’Assemblée nationale des débats autour de la loi Macron rappelle l’impasse de la politique économique du gouvernement, soumis en tout point aux exigences de l’Union européenne.

Véritable queue de comète de l’Union européenne, cette loi n’est en effet qu’un agglomérat de mesures ultralibérales trainant depuis des années dans les cartons de la Commission européenne : dérèglementations au profit des gros contre les indépendants, privatisations, travail le dimanche, etc.

Au moment où partout en Europe les peuples entrent en rébellion contre l’Union européenne, le gouvernement va donc à contre-courant en ajoutant une dose de soumission.

La loi Macron ne produira aucun effet positif, d’abord parce qu’aucun enjeu véritable n’est abordé : rien sur la ré-industrialisation par le protectionnisme, rien sur l’échec de l’euro, rien sur la justice fiscale ou le patriotisme économique.

Le seul vrai mérite de cette loi consiste en revanche à mettre en évidence l’immense embarras de l’UMP, piégée par le fait que son programme est une nouvelle fois appliqué par François Hollande et Manuel Valls.

Marine Le Pen : « C’est l’ouverture du procès de l’eurostérité »

Marine Le Pen

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Jean-Michel Aphatie sur RTL. Elle se « réjouit de la gifle démocratique monstrueuse que le peuple grec vient d’administrer à l’Union européenne ». Marine Le Pen voit dans la victoire du parti de gauche radicale Syriza aux élections législatives grecques dimanche un coup certain porté à l’institution européenne et une sanction de la politique d’austérité imposée à la Grèce en échange du prêt record de 240 milliards d’euros pour sauver le pays de la faillite.

« Je pense que c’est la conséquence d’abord de la souffrance inouïe subit par le peuple grec sous l’influence de l’UE depuis quelques années, poursuit la présidente du Front national. C’est aussi la conséquence du choix de Nicolas Sarkozy, qui était intervenu en 2011 pour interdire la tenue d’un référendum. C’est donc 3 ou 4 ans de perdus. Si on s’était attachés à savoir ce que pensait le peuple grec, probablement que la Grèce ne serait pas dans la situation d’aujourd’hui », analyse Marine Le Pen.

Lire la suite


Marine Le Pen se réjouit de « la gifle… par rtl-fr

Ukraine / Donbass : le commandement kievien est désemparé face à l’offensive indépendantiste

Ukraine Donbass Nouvelle Russie BM-21 Grad

L’offensive républicaine se poursuit dans toutes les directions sur le front du Donbass. Alors que les villages au nord-ouest de l’aéroport de Donetsk sont à portée de fusil des forces indépendantistes, que les troupes de Kiev à Dzerzhynsk au nord-ouest de Gorlovka sont sur la défensive, voilà que les FAN progressent sur le saillant de Debaltsevo. Plus au nord-ouest, Popasna serait libérée ou sur le point de l’être, les lignes de défense ukrainiennes semblent enfoncées ; plus à l’ouest, la M04 (axe vital pour les forces dans Debaltsevo) est désormais à portée des éléments de pointe des FAN qui doivent encore nettoyer de très nombreux nids de résistance au nord-ouest de la poche. En face, le commandement ukrainien paraît désemparé devant une situation qu’il ne semble pas avoir anticipé.

48 heures après le lancement par les FAN d’attaques d’envergure sur les premières lignes des forces de Kiev dans cinq directions différentes, le commandement ukrainien paraît plus désemparé que jamais. Il a engagé ses réserves dans la bataille et ne semble plus en avoir suffisamment pour mener une contre-attaque aux cinq principaux endroits de la ligne de front qui craquent. De plus, sa logistique paraît très éprouvée, ses moyens sanitaires sont insuffisants et sa capacité de réaction totalement absente. Seule son artillerie se concentre encore sur les agglomérations, contre des cibles civiles.

Mais dans les salons cossus de Kiev, la junte ne capitule pas encore, et préfère mettre les femmes en avant, question de courage physique sans doute : on envisage de les enrôler à partir de 25 ans et jusqu’à 50 ans pour combler les manques dans les services médicaux, dans l’administration et dans les communications de l’armée. L’heure est à évoquer une mobilisation générale, alors que des rumeurs persistantes font état de la mise en œuvre de la loi martiale sur l’ensemble du territoire ukrainien. Un moyen d’asseoir un peu plus la dictature « proeuropéenne », à défaut d’avoir des solutions viables et cohérentes après près d’un an d’errances de toutes sortes.

Les FAN sortent leur artillerie lourde à longue portée récupérée des combats de l’été dernier : un lance-roquettes multiples BM-30 Smerch passe dans Makeevka à l’est immédiat de Donetsk.

Au nord-ouest de Lugansk, les Ukrainiens manquent de renforts

Au nord-est de Lugansk, à Shachtye, il n’y a quasiment plus de quoi se chauffer pour les civils comme pour les occupants kieviens. Et la température est d’environ 15 degrés en dessous de zéro. Les habitants quittent en masse la localité. Il n’y aurait plus que 5.000 personnes alors qu’il y en avait plus de 12.000 avant guerre.
Plus à l’est, le 25e « bataillon Tchernihiv » (Tchernigov) serait à proximité de Stanitsa-Luganskaya où les combats redoublent d’intensité ces dernières heures.

Cosaques de la Grande armée du Don au contact avec des éléments paramilitaires kieviens non loin de la « Piste Bakhmutka ». On notera au début du reportage le MT-LB surmonté d’un bitube ZU-23/2, arme redoutable en appui feu.

Louis Aliot : « On n’éludera pas le débat sur l’islam et sur l’islamisme »

Louis Aliot - Vice-President du FN - Front National - France NationsPresse Info

Louis Aliot, vice-président du Front national, est l’invité de Jean-François Achilli sur France Info. Il a commenté les conséquences de la vague d’attentats islamistes qui a secoué notre pays dernièrement, les questions liées au communautarisme et à l’immigration incontrôlée, notamment dans certains établissements scolaires, la question des moyens alloués pour lutter contre le terrorisme et les réactions du gouvernement face à cette situation.


Louis Aliot: « L’apartheid est bien souvent pour… par FranceInfo

Ukraine / Donbass : l’offensive d’hiver

152 2A6  Giatsint-B

Nous en détaillions les prémices (ou du moins la partie la plus visible) depuis deux semaines : l’offensive des forces armées de Nouvelle Russie est bien là. Avec un froid glacial, de la neige absolument partout, des conditions météo épouvantables, alors que le « Général Moroz » était patiemment en train de faire son œuvre, les forces libératrices du Donbass sont passées à l’offensive sur pratiquement toute la ligne de front : Avdeevka, Peski, Mariupol, Debaltsevo, Marinka… Comme nous le signalions hier, les forces de Kiev retirent leurs troupes de Dzerzhynsk et le front au nord-ouest de Pervomaïsk-Lugansk semble enfoncé, Lisichansk pourraient bien être le prochain objectif. En riposte, les troupes ukrainiennes pilonnent tant et plus les quartiers résidentiels. Et la Russie prépare un 12e convoi humanitaire pour le Donbass.

Le colonel Igor Strelkov commente la situation militaire

Batterie républicaine d’automoteurs d’artillerie 2S1 Gvozdika de 122 mm sur une route du Donbass

Le haut commandement opérationnel à Kiev ne semble pas avoir pris en compte les capacités des FAN à pouvoir lancer une offensive sur cinq secteurs du front simultanément. Aussi, depuis 48 à 72 heures, les forces ukrainiennes apparaissent débordées, incapables de répondre à l’avancée progressive des FAN. Les réserves disponibles des 2e et 3e échelons ont été lancées dans la bataille. Seuls, les positions préparées dans le saillant de Debaltsevo, vers Peski, dans Avdeevka et les « Blok Post » numérotés au nord-ouest de Lugansk semblent en mesure de freiner provisoirement cette avancée. Aujourd’hui encore, des renforts kieviens viennent d’être engagés : venant de Konstantynovka, de Slaviansk-Kramatorsk, de Lisichansk, ces troupes (généralement des gardes nationaux) sont désormais en première ligne. Quelque 300 parachutistes du 90e bataillon de la 95e brigade aéromobile sont signalés en approche d’Avdeevka, alors que le 3e bataillon de la 25e brigade de parachutistes vit des heures sombres dans cette agglomération.

L’artillerie ukrainienne, jusqu’alors très supérieure çà celle des FAN tant en pièces lourdes qu’en effectifs, a subi ces derniers jours des pertes conséquentes.

Pas terribles les KrAZ Cougars !

Pour la seule période du 13 au 19 janvier, les forces de Kiev ont eu près d’un millier de tués, et près de 1.300 blessés, près de 500 disparus (souvent des déserteurs), près de 250 véhicules divers (dont de très nombreux blindés) ont été mis hors de combat et plus de 500 pièces d’artillerie de tous calibres ont été détruites ou capturées. Plusieurs chaudrons risquent de se former très bientôt. C’est une débâcle comparable à celle de l’été dernier qui se profile en plein cœur de l’hiver.

Debaltsevo : un nouveau chaudron en formation

Alors que les affrontements ont repris sur Stanitsa-Luganskaya au nord-est de Lugansk, les FAN ont enfoncé la partie nord-ouest du front nord. Les troupes républicaines ont pris le 37e « Blok Post » ! C’est celui qui protège l’agglomération de Krymskoe par l’est. Plus à l’ouest, un assaut du 28e est en cours près du bourg d’Orekhovo, au nord-est de Zolotoe, qui protège l’accès à la route menant plus au nord vers Lisichansk.

Ce qui reste du point fort 31…

Plus à l’ouest encore, vers Pervomaïsk, la brigade « Prizrak » semble avoir enfoncé une partie des lignes ukrainiennes sur Popasna. On signale des combats de rue dans Troitskoe et même qu’à Popasna. Une compagnie républicaine d’infanterie mécanisée renforcée de chars lourds serait à la manœuvre sur ce secteur. Les éléments ukrainiens du « bataillon Vinnytsa » auraient subi de lourdes pertes et plusieurs de leurs positions défensives auraient été détruites.
Vers 17h30 (heure locale), les forces ukrainiennes, à partir de positions près de Popasna, ont pilonné à l’artillerie lourde Pervomaïsk. Même situation à la même heure sur Stakhanov.

Reportage russe sur les volontaires de Stakhanov qui ont intégré la brigade « Prizrak » d’Aleksei Mozgovoi : pour eux, il s’agit de se battre ou mourir sous les coups du régime de Kiev

Le « bataillon Donbass » (réduit à 2 compagnies), est engagé en première ligne depuis 48 heures.Il serait question de renommer l’unité : « Kuban ». Mal équipés, aux uniformes et équipements disparates et insuffisants, sans doute assez peu motivés, ces hommes sont à Porochenko ce que le Volksturm était à Hitler.

Un chaudron est en train de se former dans le saillant de Debaltsevo. D’heure en heure, l’étau républicain d’est en ouest se resserre. En même temps, les FAN effectuent des pilonnages intensifs des positions adverses sur toute la ligne de contact, mêmes constatations 10 km plus au sud sur les positions kieviennes au nord-est du saillant de Debaltsevo. Krasny Pakhar, à moins de 4 km de la M03, serait en proie à d’importants combats de rues. 8 km plus au nord, un bataillon de la « Prizrak » serait en progression sur la voie secondaire T05-04, perpendiculaire à la M03, juste au sud de Popasna.

Que fait encore le jihadiste présumé marocain Rachid Rafaa en France ?

FN péril islamiste

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front national

De nombreux compatriotes martiniquais ont attiré l’attention de Marine Le Pen sur le cas scandaleux de Rachid Rafaa, jihadiste présumé de nationalité marocaine, qui vit toujours au Morne-Rouge en Martinique après que la CEDH a interdit son extradition vers le Maroc, son pays.

Nos compatriotes des Antilles sont scandalisés à juste titre par le maintien en France de Rachid Rafaa. Peu de temps après l’odieux assassinat par Amedy Coulibaly de Clarissa Jean-Philippe, policière municipale martiniquaise, cette affaire apparaît encore plus insupportable.

Au moment où le gouvernement fait mine d’agiter quelques mesurettes devant l’opinion publique et qu’on discute mollement de la déchéance de la nationalité, sans prendre aucune mesure réelle, on réalise par cette affaire que la France n’est même plus en mesure d’expulser souverainement un étranger islamiste présumé !

Marine Le Pen demande l’expulsion immédiate de Rachid Rafaa vers le Maroc, comme le demandent d’ailleurs les autorités marocaines. Il faut évidemment désobéir à la CEDH, il en va de notre sécurité intérieure.

Le gouvernement comme l’UMP sont dans l’incapacité totale d’assurer la sécurité des Français, par faiblesse, par incompétence, et par soumission à une justice supranationale qui n’a que faire de l’intérêt des peuples.