Marine Le Pen 12-13 Dimanche - NationsPresse

Marine Le Pen : « Le Front national se présente devant ces élections régionales dans une position extrêmement positive »

Le 3 mai, Marine Le Pen, la présidente du Front national, était l’invitée de l’émission d’I-Télé « Le grande rendez-vous » où elle a commenté l’actualité du moment. Ont notamment été abordés : les perspectives électorales pour les régionales, la crédibilité renforcée du Front national au sein de l’opinion publique, les provocations Lire l'intégralité de l'article

Le Front National en Nouvelle Caledonie manifeste pour rester dans la France contre les independantistes 24 avril 2015

Nouméa : plus de 10.000 patriotes manifestent pour la Calédonie française

Entre 8.000 et 10.000 personnes ont manifesté vendredi à Nouméa, pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France. Elles répondaient à l’appel lancé par plusieurs partis patriotes et anti-indépendantistes. 8.200 personnes selon les estimations du Haut-Commissariat – plus de 10.000 pour les organisateurs -, avaient répondu présentes à la Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot - France O - NationsPresse

Louis Aliot : « Sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus »

Dans cette seconde partie de « Politique », Louis Aliot, député européen et vice-président du Front national, revient sur la crise qu’a traversée le FN. Selon lui : « Sans Jean-Marie Le Pen, le Front national n’existerait pas. Mais sans Marine Le Pen, le Front national n’existerait plus ». Partager la publication "Louis Aliot Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen invitee TF1 120913

Marine Le Pen : « Il faut tourner le dos à la politique d’austérité qui va s’accélérer ! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de la « La Preuve par 3 » sur Public Sénat, après les élections départementales qui traduisent un bouleversement politique avec la très forte poussée du FN et la confirmation de son enracinement local. Elle a aussi commenté l’inaction gouvernementale et Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - bleu marine

Marine Le Pen : « La fracture ne fait que s’élargir entre la classe politique et le peuple »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée, ce matin, d’I-Télé et de RTL où elle a commenté les résultats du second tour des élections départementales qui ont confirmé l’ancrage local de la principale formation politique de l’opposition qu’elle dirige. Elle a notamment dénoncé le mode de scrutin inique Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Nous faisons 360.000 voix de plus qu’aux européennes ! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était ce matin l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC. Elle a commenté les excellents scores du FN sur l’ensemble du territoire national à l’occasion du 1er tour des élections départementales ce dimanche. Elle a souligné que le « Front national est le Lire l'intégralité de l'article

Tous à Paris le 1er mai avec Marine Le Pen !

Drogue : trois blessés graves dans une nouvelle fusillade à Saint-Ouen (93)

Taubira té moi

Les trois victimes, dont deux sont dans un état grave, ont été prises pour cible jeudi dans un quartier réputé pour son trafic de drogue.

Une nouvelle fusillade est survenue jeudi après-midi à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, ont indiqué des sources policières confirmant Le Parisien et BFMTV.com. Trois personnes ont été blessées, dont deux grièvement, après avoir été prises pour cible par quatre individus cagoulés, qui sont parvenus à prendre la fuite. Le pronostic vital de deux blessés est engagé. Les trois victimes sont âgées d’une vingtaine d’années.

Les faits ont eu lieu dans le cité Emile-Cordon, haut lieu du trafic de drogue de la ville, si ce n’est le plus important et le plus lucratif. Une crèche est située au cœur de cette cité. Une «douzaine de douilles» ont été retrouvées sur le sol. Un dispositif policier conséquent était déployé jeudi en fin de journée sur place.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Les travailleurs frontaliers victimes du racket fiscal et du flicage de l’Union européenne

dominique martin fn

Communiqué de Dominique Martin, député français au Parlement européen

Tandis que l’Union européenne laisse ses portes ouvertes à tous les courants migratoires au mépris de l’intérêt des peuples, elle ne rechigne pas à s’en prendre désormais aux travailleurs frontaliers.

En effet, dès le premier mai prochain, ceux-ci devront désormais payer 20% de TVA et 10 % de taxe à l’importation pour tout véhicule de société suisse confié par leur employeur s’il advenait que ce moyen de transport soit aussi utilisé dans le cadre privé. De plus, il sera exigé la production de leur contrat de travail à chaque réquisition des douaniers.

Outre que ce dernier point constitue une atteinte grave à la vie privée, le Front national note que l’Union européenne, si prompte à attaquer Marine Le Pen lorsque celle-ci réclame la mise en place de taxes à l’importation pour les produits issus de pays usant d’une concurrence déloyale, n’hésite pas appliquer ces mêmes taxes sans discernement à nos compatriotes.

Kader Arif : l’affaire qui peut faire tomber François Hollande

flanby

C’est l’affaire «Bygmalion» du chef de l’Etat. La société du frère de l’ancien secrétaire d’Etat Kader Arif a surfacturé des prestations pour la campagne de François Hollande, alors candidat à la primaire du parti socialiste. Une affaire qui vient entacher une fois de plus la crédibilité celui que les Français rejettent.

Kader Arif, l’homme trouble

Les révélations s’enchaînent et se ressemblent pour la société du frère de Kader Arif, contraint de quitter le gouvernement suite à des soupçons de favoritisme pour l’attribution de marchés publics.. Selon Mediapart, l’entreprise de communication d’Aissa Arif, qui a récemment travaillé pour le ministère de la Défense et la région socialiste Midi-Pyrénées, a également eu droit aux largesses de François Hollande en 2011 et 2012, alors candidat : l’actuel président aurait versé plus de 700 000 euros à AWF Music, l’entreprise du frère de Kader Arif.

La primaire PS, première étape des malversations de François Hollande

Entre juillet et octobre 2011, lors des primaires PS, une grosse dizaine de factures ont été réglées à AWF Music par… le microparti de François Hollande, «répondre à gauche». Le montant avoisine les 160 000 euros, selon Mediapart.

Toujours selon le site d’information, AWF Music a continué de travailler pour François Hollande en 2012, pour des montants allant jusqu’à 550 000 euros. Les prestations sont variées : organisation de meetings, connexions internet…

Lire la suite sur valeursactuelles.com

Marine Le Pen : l’intégration de la Crimée, conséquence des erreurs de l’UE

MLP Marine 1er mai 2015

Selon Mme Le Pen, Bruxelles a soutenu un putsch qui a permis aux Criméens de faire un choix en faveur de la Russie « car la Crimée est Russe, comme chacun sait ».

L’intégration de la Crimée à la Russie est une conséquence de la politique erronée de l’Union européenne, qui a auparavant contribué à créer une crise sur la presqu’île et a soutenu un coup d’État en Ukraine, a déclaré la leader du Front national Marine Le Pen dans une interview à la chaîne CNBC.

« Je considère que l’annexion de la Crimée a été le résultat direct des erreurs majeures commises par l’UE », a-t-elle indiqué.

Selon elle, Bruxelles a soutenu un putsch qui a permis aux Criméens de faire un choix en faveur de la Russie « car la Crimée est Russe, comme chacun sait ».

« Je pense que l’Union européenne n’a pas reconnu ses erreurs sur la question de la Crimée, et il est temps de se faire une raison avant de commettre d’autres erreurs », a indiqué la leader du Front national, dont les propos ont été retraduits de l’anglais.

Source : sputniknews.com

Nice : non à l’extension de la vidéo-verbalisation !

Marie Christine Arnautu - Nice Bleu Marine - Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national, conseiller municipal et métropolitain de Nice

Depuis des années, le maire de Nice a basé toute sa politique de sécurité sur l’utilisation de la vidéosurveillance. Une politique que l’on pourrait largement remettre en cause : la délinquance ne cesse de progresser dans les quartiers « sensibles » de la ville (+ 22,6% sur l’ensemble des Zones de sécurité prioritaire, et même + 48% aux Moulins), et le centre de contrôle des caméras monopolise 70 fonctionnaires alors que – d’après les chiffres de la police municipale elle-même – chaque caméra produit moins d’une arrestation par an !

Depuis ce lundi 27 avril, la vidéo-verbalisation a été entendue à l’ensemble de la ville. Ainsi, les caméras dont on avait expliqué aux Niçois qu’elles servaient à assurer leur sécurité, et qu’ils financent par leurs impôts, vont désormais surtout servir à leur dresser des amendes dans toute la ville, par la simple utilisation de la vidéo. Le but réel de l’opération est évidemment de remplir les caisses pour assurer le financement des projets démesurés du maire et du train de vie de la municipalité. Comme d’habitude, que ce soit pour l’État ou pour les collectivités locales, les automobilistes sont toujours considérés comme des vaches à lait.
Christian Estrosi s’était bien gardé de présenter cette mesure dans son programme lors des élections municipales l’an dernier. S’il est bien entendu nécessaire de lutter contre le stationnement anarchique, nous ne pouvons pas accepter cette nouvelle décision qui va venir grever une partie de l’activité économique des petits commerces.

C’est pourquoi, nous lançons ce jour une grande campagne contre l’extension de la vidéo-verbalisation : tout au long de la semaine, ce sont 20 000 tracts dénonçant cette nouvelle initiative estrosiste qui vont être diffusés dans toute la ville. La campagne sera aussi relayée sur les réseaux sociaux internet à travers la diffusion de plusieurs visuels.

Avec le Front national, exigez que la première mission de la police municipale et de la vidéo-surveillance soit bien la chasse aux délinquants et non la verbalisation des automobilistes.

Immigration : l’UMP se moque des Français

FN_explosion-immigration

Communiqué du Front national

Lors d’un débat au Parlement européen, Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a enjoint les pays européens à ouvrir les portes à l’immigration légale pour résoudre la question de l’afflux de réfugiés.

Dans un numéro d’hypocrisie dont il est coutumier, le PPE, groupe politique auquel appartient l’UMP, a protesté contre cette proposition, feignant d’oublier que M. Juncker a été élu à la tête de la Commission avec ses voix et est issu de ses propres rangs !

A l’hypocrisie, le PPE et l’UMP rajoutent le cynisme dans cette opposition de façade à l’immigration alors même qu’ils l’ont encouragée et soutenue en votant toutes les dispositions européennes favorisant l’arrivée massive de migrants.

A Paris comme au Parlement européen, l’UMP se paie de mots et se moque des Français en leur faisant croire à sa détermination à défendre la souveraineté de la France sur la question de l’immigration, alors même que ses élus ont approuvé le Traité de Lisbonne qui a fait de la politique migratoire un domaine de compétence partagé avec l’Union européenne.

Le Front national dénonce ce double langage permanent qui ne peut masquer la responsabilité pleine et entière de l’UMP dans ce processus de submersion migratoire qui frappe l’Europe et notre pays en particulier.

Ukraine / Donbass : la montée des tensions

Ukraine Donbass novorossia Gvozdika

Il y a le feu à l’Ukraine « proeuropéenne ». Et pas qu’un incendie de forêt mal maîtrisé près de Tchernobyl ! La tension sur la ligne de front ne cesse de croître, à tel point que tout le monde s’attend à une attaque majeure des forces ukrainiennes vers le 9 mai. Il y a le feu aussi à l’arrière avec les « bataillons » de néobandéristes et de néonazis qui font des leurs face au pouvoir de Porochenko. A ce rythme, l’intégration de ces soudards dans les troupes régulières risque de ne jamais se faire… Pour légitimer sa politique criminogène, le régime du boucher de Kiev voudrait que l’Union européenne s’implique militairement dans le Donbass. Un aveu de faiblesse qui sonne comme un glas.

Le 27 avril, le potentat kiévien a déclaré vouloir renforcer le rôle de l’Union européenne afin de résoudre le conflit dans le Donbass. Il cherche en fait à impliquer militairement les Etats membres de l’UE, ce qui permettrait de facto d’impliquer l’OTAN et d’étendre la guerre à l’ensemble régional de l’Europe centrale. Mais du côté de Bruxelles, on est assez peu enclin à se lancer dans une telle aventure, en raison de restrictions budgétaires, mais aussi parce que chacun sait que cela entrainerait une réponse de Moscou dont aucun pays membre de l’UE ne semble disposé à en affronter les conséquences.
Ce même 27 avril, le président de la commission des services armés de la Chambre des représentants à Washington, Mac Thornberry, a présenté un projet de budget de la défense des États-Unis pour l’exercice 2016, dans lequel il est clairement proposé d’étendre l’aide militaire directe et indirecte à l’Ukraine, « jusqu’au 30 septembre 2016». Le document souligne que cette aide « doit impliquer la fourniture d’armements létaux pour les forces de sécurité ukrainiennes. »

Sur la ligne de front : la tension monte d’un cran
Section antichar d’une unité d’infanterie motorisée des FAN : il s’agit de postes de missiles guidés Konkurs.

Le niveau d’alerte des unités de Nouvelle Russie augmente chaque jour à l’approche du mois de mai, car plusieurs sources de renseignement corroborent le fait qu’il est hautement probable qu’une offensive ukrainienne, aux environs du 9 mai, puisse être déclenchée à grande échelle : on note depuis plusieurs semaines le renforcement des unités ukrainiennes à proximité de la ligne de contact en moyens d’artillerie, l’accélération de la fourniture d’équipements aux unités de 1er et de 2e échelon, la suspension des permissions, les divers renforcements des positions, etc. (source : Erwan Castel).

Entrainement de troupes mécanisées des FAN

L’armée française, bientôt en cessation de paiements ?

Hollande Obama vadrouille

Alors que François Hollande vient d’annoncer la mise à disposition de 6 milliards de plus de crédit pour notre Défense nationale, Guillaume Paul s’est intéressé aux difficultés budgétaires de l’armée française. En effet, si rien n’est fait d’ici quelques mois, l’armée pourrait se retrouver avec un trou de près de trois milliards d’euros dans son budget. Pour résoudre ce problème, le ministère de la Défense envisagerait de créer des sociétés de projet, qui vont ensuite louer des matériels militaires à l’armée. – Good Morning Business, du 29 avril, sur BFM Business.

Valls prêt à accueillir à bras ouverts les jihadistes de retour de Syrie

Fabius Jihad bon boulot

Le Premier ministre socialiste a annoncé aujourd’hui la création « d’ici la fin de l’année » d’une structure destinée à prendre en charge les « jeunes de retour de zones de conflit » ne faisant « pas l’objet de poursuites judiciaires ». Pour le régime socialiste, il s’agit donc d’accueillir à bras ouverts les jihadistes ayant participé aux combats contre le régime laïc de Bachar al-Assad, dans les rangs de l’Etat islamique ou d’al-Nosra, branche locale d’al-Qaïda. En somme, tous ceux qui font « du bon boulot », selon l’expression de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères. Du jamais vu dans les annales françaises !

Manuel Valls a annoncé qu’une structure serait « créée d’ici la fin de l’année afin de prendre en charge, sur la base du volontariat, des jeunes de retour de zones de conflit et ne faisant pas [...] l’objet de poursuites judiciaires ». Dans cette dernière expression, il faut comprendre des individus comme les frères Kouachi ou Amedy Koulibaly…

« Par un accompagnement individualisé, une prise en charge psychologique et un encadrement renforcé, ces jeunes devraient retrouver toute leur place dans notre société », a-t-il ajouté, précisant qu’une telle structure lui a été proposée par le ministre de l’Intérieur.Et tout cela devra, bien évidemment, être payé par le contribuable.

Selon le chef du gouvernement socialiste, « 1 605 Français ou résidents en France sont actuellement recensés pour leur implication dans [des] filières terroristes. Parmi ceux-ci, on estime que 445 se trouvent actuellement en Syrie. 99 y sont morts. » Des chiffres bien évidemment très en dessous de la réalité et de nombre de sources du renseignement des plus sérieuses.

Hérault : un septième jeune islamiste lunellois tué en Irak

taubira-il-faut-que-jeunesse-se-passe

Lunel comptait déjà six jeunes morts au jihad. Un septième, originaire d’un village du Lunellois viendrait lui aussi de décéder.

La nouvelle est en train de se répandre sur les réseaux sociaux. Un septième jeune issu du Lunellois serait mort voici quelques jours en Irak. Parti l’été dernier en terre de jihad, âgé de 21 ans, il serait mort dans un attentat suicide. Il faisait partie du groupe de Lunellois partis en Syrie et en Irak durant l’année 2014. Une vingtaine de personnes sont concernées [il s'agit d'une estimation officielle, note NPInfo].

Source : midilibre.fr

Islamo-terrorisme : la police soupçonne des connexions entre Sid Ahmed Ghlam et les frères Kouachi

kouachi Ghlam

Sid Ahmed Ghlam et les frères Kouachi se connaissaient-ils ? La police enquête sur de possibles connections entre l’étudiant soupçonné d’avoir projeté des attentats contre des églises à Villejuif (Val-de-Marne), et les auteurs de l’attaque contre Charlie Hebdo en janvier, écrit Le Canard enchaîné à paraître mercredi 29 avril.

Selon l’hebdomadaire satirique, les enquêteurs ont établi que Sid Ahmed Glam fréquentait la filière parisienne dite des « Buttes-Chaumont », fréquentée par les frères Kouachi, qui proposait des départs en 2004 et 2005 pour l’Irak et dont certains membres sont aujourd’hui en Syrie.

Une demande de naturalisation

Ils ont également découvert que Sid Ahmed Ghlam avait séjourné en 2013 et 2014 dans le quartier de la Croix-Rouge, à Reims (Marne), à quelques dizaines de mètres du domicile des frères Kouachi.

Sid Ahmed Glam, qui est Algérien, avait mentionné cette adresse dans sa demande de naturalisation adressée il y a quelques semaines à la préfecture de police de Paris. Une information qui aurait dû alerter un fonctionnaire, souligne Le Canard enchaîné.

Pour l’hebdomadaire, Bernard Cazeneuve est « allé un peu vite en besogne » en déclarant après l’arrestation de Sid Ahmed Glam que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) avait « fait tout ce qu’elle devait faire ».

Source : francetvinfo.fr

Patriotisme économique : comment la Russie développe son industrie pharmaceutique

Russie

Le Kremlin veut développer une industrie nationale via son plan Pharma 2020. Pour accéder au marché russe, les laboratoires devront produire sur place.

Les pays occidentaux ont beau imposer des sanctions économiques à la Russie, cela n’empêche pas les laboratoires pharmaceutiques d’investir en Russie. Depuis début 2014, près d’une vingtaine d’entre eux, parmi lesquels AstraZeneca, Novartis ou Takeda ont ouvert des sites de production en Russie, principalement sur les trois pôles pharmaceutiques de Saint-Pétersbourg, Kalouga (près de Moscou) et Iaroslavl (300 km au nord de Moscou). Des investissements de 100 à 200 millions d’euros chacun.

Pourquoi ? S’ils veulent pouvoir vendre des médicaments sur le marché russe, ces groupes n’ont pas vraiment le choix. A travers son plan Pharma 2020, le Kremlin a en effet fixé comme objectif d’ici à cinq ans une fabrication locale pour 50 % des produits inscrits sur la liste dite des « médicaments essentiels », contre 20 % seulement actuellement. Et à partir du moment où un de ces médicaments sera fabriqué localement, il sera ensuite très difficile pour un concurrent fabriqué à l’étranger d’obtenir une autorisation d’importation en Russie.

Lire la suite sur lesechos.fr

Nicolas Sarkozy englué dans « Les Républicains »

Sarko poubelle

La polémique autour des « Républicains », le nouveau nom de l’UMP voulu par Nicolas Sarkozy, cristallise les divisions que le rassemblement autour des élections départementales avait su effacer. Les tensions sont de retour à droite.

Nicolas Sarkozy a le mérite d’avoir réussi le rassemblement de la droite et du centre lors des dernières élections départementales. Mais cette première victoire depuis son élection à la tête de l’UMP en novembre dernier semble aujourd’hui voler en éclats pour une histoire de sémantique. Le nouveau nom voulu pour le parti par Nicolas Sarkozy, « Les Républicains », est loin de faire l’unanimité.

Le choix a sans surprise été critiqué par les adversaires de la droite, qui l’accusent de s’octroyer l’exclusivité des valeurs de la République. Les autres partis ne seraient alors pas des républicains. Nicolas Sarkozy avait rétorqué que les membres du PS étaient socialistes avant d’être républicains. Nul doute qu’ils lui rappelleront ses propos lorsque la question du « Front républicain » contre le FN se posera de nouveau.

Lire la suite sur francesoir.fr

Renault Trucks veut supprimer 591 postes en France

Hollande chomage pour tous gouvernement valls 2014

Renault Trucks SAS, filiale du groupe Volvo en France, veut supprimer 591 postes en restructurant son organisation commerciale au siège de la société basée à Saint-Priest (Rhône), a annoncé la direction, mardi 28 avril. L’objectif est d’augmenter son efficacité et de réduire ses coûts, précise-t-elle.

Le constructeur de poids lourds prévoit parallèlement la création de 79 postes, ramenant la perte nette à 512 emplois. « L’essentiel des postes supprimés se situerait dans les services administratifs de l’organisation commerciale » au siège de la société à Saint-Priest, détaille la direction.

Lire la suite sur francetvinfo.fr