Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : « Nous faisons 360.000 voix de plus qu’aux européennes ! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était ce matin l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC. Elle a commenté les excellents scores du FN sur l’ensemble du territoire national à l’occasion du 1er tour des élections départementales ce dimanche. Elle a souligné que le « Front national est le Lire l'intégralité de l'article

Louis-Aliot-France Culture europeennes-2014

Louis Aliot : « Le parti socialiste est en échec grave »

Louis Aliot, vice-président du Front national et député français au Parlement européen, commentait hier soir les très bons résultats du premier tour des élections départementales. « Je constate que le PS est en échec grave et que Monsieur Valls devrait en tirer les conséquences, car il a mené une campagne absolument Lire l'intégralité de l'article

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen : «Si le PS prend une déculottée, il faut que Valls… valse !»

A une semaine du premier tour des élections départementales, la présidente du Front national accorde un entretien au Parisien Aujourd’hui en France. Dérapages de certains candidats, mesures appliquées en cas de victoire dans un département, négociations au 3e tour, les attaques du Premier ministre Valls, mais aussi les assistants parlementaires Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - Tous politique

Marine Le Pen dénonce une «caricature grotesque» du Front national par François Hollande

La présidente du Front national Marine Le Pen répond au président socialiste de la République, François Hollande qui a estimé devant les lecteurs du Parisien – Aujourd’hui en France qu’il fallait «arracher les électeurs au FN». Marine Le Pen a visiblement très peu goûté les propos de François Hollande sur Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen - europeennes 2014

Marine Le Pen : « Il faut couper les financements au fondamentalisme islamiste! »

Marine Le Pen, présidente du Front national, était l’invitée de Francis Letellier dans le « 12/13 Dimanche », le magazine politique de France 3. La question du jour portait sur la progression du FN en vue des élections départementales. L’actualité du moment a aussi été évoquée : la réaction du Lire l'intégralité de l'article

Louis Aliot

Louis Aliot : « En France, la Charia ne s’applique pas !

Louis Aliot, vice président du Front national, était L’invité politique de LCI Matin week-end. Il a commenté l’actualité du moment, dont les réseaux islamistes en France qui envoient des volontaires en Irak et en Syrie, la question des musulmans en France face au phénomène, le démantèlement du service public à Lire l'intégralité de l'article

Marine Le Pen : « Les résultats des départementales dans les villes de nos maires Front national est un véritable plébicite pour leur gestion »

Marine Patriotes1

Marine Le Pen, présidente du Front national, commente sur L’Opinion.fr et sur Radio Classique les résultats électoraux du premier tour des départementales de ce dimanche où les candidats du FN-RBM ont rassemblé plus de voix que lors des dernières européennes et ont ainsi confirmé l’ancrage local du camp national.


Marine Le Pen – Départementales 2015 : « Rien… par Lopinionfr

Marine Le Pen était l’invitée de Nicolas Beytout sur L’Opinion.fr.


Marine Le Pen, invitée de PPDA (24.03.15) par radioclassique

Marine Le Pen était l’invitée de Patrick Poivre d’Arvor sur Radio Classique.

Départementales : un peu de douceur Bleu Marine dans ce monde de brutes UMPS…

-front-national-fn-marine-le-pen-1

Marine Le Pen, présidente du Front national, commente les résultats du 1er tour des élections départementales de dimanche dernier où le FN confirme son ancrage local et a même progressé nettement en voix depuis les européennes de 2014.

90.000 euros pour l’image du patron de Radio France !

gauche-caviar

Selon Le Canard enchaîné, le dirigeant aurait engagé un expert pour gérer son image, pour la modique somme de 90.000 euros par an.

Les soucis s’accumulent pour Mathieu Gallet. Le PDG de Radio France, déjà affaibli par une polémique sur les frais de rénovation de son bureau, aurait en effet engagé pour 90.000 euros par an et sans appel d’offre un expert pour gérer son image, selon une information du Canard enchaîné de ce mercredi.

Denis Pingaud, ancien d’Euro RSCG [la boite de com' du PS, ndlr] qui a fondé sa propre société de communication, Balises, serait rémunéré « autour de 90.000 euros par an » pour conseiller Mathieu Gallet, écrit l’hebdomadaire satirique.

Contactée par l’AFP, la direction de Radio France a assuré que ce contrat était légal: « Il n’a pas été nécessaire de passer un appel d’offres pour ce contrat, car il a été conclu en juin 2014 pour un an, après avis de la direction des affaires juridiques », a-t-elle expliqué.

De plus, « il remplaçait deux contrats de conseil de la précédente présidence (Jean-Luc Hees, ndlr) d’un montant équivalent », a ajouté une porte-parole de Mathieu Gallet. « Au bout d’un an, ce contrat sera remis en concurrence », a-t-elle ajouté. Le PDG de Radio France s’était déjà attaché les services de ce spécialiste de la communication lorsqu’il dirigeait l’Institut national de l’audiovisuel (INA), rappelle Le Canard enchaîné.

L’hebdomadaire affirmait aussi que les conditions dans lesquelles ce nouveau contrat avait été conclu n’étaient pas conformes à la loi car « depuis une ordonnance de 2005, les textes exigent pour ce type de marché une mise en concurrence dans les entreprises publiques ».

Lire la suite sur BFM Business

Gard – Démission de Jean-Paul Fournier, sénateur-Maire UMP de Nîmes, qui insulte le Front national !

FN_flamme_marine

Communiqué de Yoann Gillet, secrétaire départemental du Front national du Gard, candidat du FN à la présidence du conseil départemental

« Sa progression est dangereuse, l’Allemagne nazie a commencé comme ça »
Jean-Paul Fournier, sénateur-maire UMP de Nîmes, au sujet du Front national

Alors qu’ils espéraient remporter le conseil départemental du Gard à l’issue des élections, les responsables de l’UMP 30 viennent de réaliser qu’avec seulement 4 candidats UMP en tête sur 23 cantons, le rêve se transforme en cauchemar.

Plutôt que de reconnaître sa défaite et d’appeler à barrer la route aux socialistes (que l’UMP prétend combattre au niveau national) sur les 19 autres cantons, Jean-Paul Fournier, sénateur-maire UMP de Nîmes panique, pète les plombs et vient de franchir la ligne jaune en insultant les millions d’électeurs du Front National avec des propos inacceptables et orduriers.

En agissant de la sorte, Jean-Paul Fournier, déjà condamné en 2010 pour prise illégale d’intérêt, s’est une fois de plus discrédité. Parce qu’il est indigne d’être un élu de la République, je demande expressément au sénateur-maire de Nîmes et patron de l’UMP du Gard, au nom de nos électeurs insultés (35,5% des Gardois dimanche dernier), de démissionner de ses mandats.

Après l’appel de l’UMP du Gard à voter en faveur des candidats PS et PC au second tour pour faire barrage au Front national, j’invite nos électeurs à se mobiliser massivement dimanche contre l’UMPS et j’invite également les électeurs de l’UMP qui ne se reconnaissent pas dans les propos injurieux du maire de Nîmes à voter pour nos candidats qui sont les seuls à pouvoir encore remporter le département face aux socialistes.

Ukraine / Donbass : la guerre des oligarques fait rage, Kolomoïsky destitué

Kolomoisky armée Ukraine

La guerre dans le Donbass touche désormais directement les intérêts des oligarques et de leurs soutiens occidentaux. Le président kiévien Petro Porochenko a signé un décret portant sur la démission de l’oligarque Ihor Kolomoïsky (photo) du poste de gouverneur de la région de Dniepropetrovsk. Il y avait été placé en mars 2014, suite au putsch antidémocratique du Maïdan. Il s’agit d’un nouvel épisode des affrontements internes à la junte qui déstabilisent un peu plus le pouvoir kiévien, alors que le réchauffement de la ligne de front se confirme.

Depuis plus d’un an, le pays s’appauvrit inexorablement et afin de préserver leurs dividendes, les oligarques et les représentants du pouvoir ukrainien sont obligés d’entrer en conflit. Et le niveau de confrontation va très rapidement s’accentuer dans les mois qui viennent.

« Les luttes politiques en Ukraine se doublent maintenant, comme c’était prévisible, de luttes économiques. Maïdan qui devait apporter au peuple ukrainien la démocratie et la ‘prospérité européenne’ n’aura finalement été qu’un immense jeu de chaises musicales », analyse Virgile Thomas dans le journal en ligne Agoravox (source).

Kolomoïsky, maître de Dniepropetrovsk, destitué

La lutte des oligarques est un nouvel épisode de la lente descente aux enfers d’un pays qui a succombé aux sirènes cyniques de l’européisme et de l’atlantisme. L’Ukraine béhachélisée est en proie à une guerre économique sans précédent mettant aux prises les principaux oligarques du pays. Un bras de fer s’est engagé entre le président Petro Porochenko et l’oligarque Ihor Kolomoïsky, « gouverneur » de Dniepropetrovsk, deuxième fortune d’Ukraine et fourrier des pires unités répressives qui ont pignon sur rue depuis le coup d’Etat du Maïdan : les « bataillons » d’extrémistes néobandéristes et néonazis tels « Azov », « Aydar », « Donbass », « Dnepr-1 » et « Dnepr-2 », les trois « bataillons » de volontaires islamistes tchétchènes et le « bataillon OUN ». Les effectifs de toutes ces unités sont de 15.000 hommes, et il y a quelques jours Kolomoïsky a donné l’ordre d’en tripler leurs effectifs. En juillet 2014, un tribunal de Moscou avait délivré un mandat d’arrêt par contumace contre Kolomoïsky, accusé par la justice russe d’ « organisation de meurtres » et d’ « utilisation de méthodes et moyens de guerre prohibés » contre les populations du Donbass. La Fédération de Russie avait par la suite demandé à Interpol de lancer un avis de recherche international à l’encontre de l’oligarque ukrainien, mais cette requête a été rejetée. Résidant en Suisse, l’individu dispose de puissants appuis en Occident…

Comme nombre d’observateurs avertis le font remarquer, les enjeux entre les différentes parties de ce conflit interne à l’Ukraine « proeuropéenne » sont énormes et vont de toute façon déboucher sur la disparition à plus ou moins court terme de l’Etat ukrainien tel qu’il existe encore aujourd’hui, au moins sur le papier.
L’oligarque douteux possède un atout majeur : la plus grande banque privée d’Ukraine, le groupe Privat, et l’effondrement d’un tel géant pourrait être fatal à l’économie du pays. Kolomoisky a aussi des atouts dans l’industrie pétrolière et gazière. La semaine dernière, le Parlement a modifié la loi sur les sociétés par actions faisant perdre à Kolomoisky le contrôle d’Ukrnafta et d’Ukrtransnaft. Dans la foulée, Porochenko a réussi à remplacer le directeur général de la société qui était un pion de Kolomoïsky, par un homme à lui (source).

Ce fut un premier coup dur pour Kolomoïsky, qui considère ces structures d’État comme siennes, d’autant qu’un changement de direction devait inévitablement l’obliger à rendre des comptes sur les multiples abus dont il s’est rendu coupable depuis des années (les préjudices atteindraient plusieurs milliards de dollars – source).

Loi biodiversité : non à la bobo-écologie punitive !

Marion Marechal Le Pen FN et Gilbert Collard RBM

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, députés du FN et du RBM

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté mardi 24 mars contre le projet de loi sur la biodiversité.

Les acteurs des territoires se sont retrouvés exclus des discussions qui les concernent pourtant au premier chef. Un tel procédé démontre le mépris du gouvernement et des Verts à l’encontre de nos concitoyens de la ruralité au moment même où le Premier ministre effectue une tournée électoraliste dans nos terroirs abandonnés.

L’Agence française de la Biodiversité est un prototype UMPS : Ségolène Royal a concrétisé les rêves de Dominique Voynet et de Nathalie Kosciusko-Morizet. Cette énième structure administrative constitue un outil punitif qui permet à l’Etat d’appliquer aux territoires ruraux sa vision citadine de l’écologie.

Les députés « écologistes » ont profité du calendrier électoral pour faire triompher leur sectarisme en détruisant l’activité de chasse et ses traditions. Les chasseurs sont sensibles à la préservation de l’équilibre de la biodiversité : les présenter comme des ennemis de la nature est une erreur qui présente le risque de supprimer à terme toute forme de chasse.

Nos compatriotes ruraux sont soumis à des décisions imposées par des idéologues déconnectés des réalités. La biodiversité ne peut être efficacement défendue sans l’apport du vécu et des connaissances des acteurs de la ruralité.

Départementales / Vaucluse : retrait des candidats FN qualifiés au deuxième tour sur le canton de Bollène

Marion Marechal Le Pen - FN

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, députée du Front national et secrétaire départementale du Vaucluse

En concertation avec nos candidats Georges Michel et Jeanne Yvan et avec l’autorisation du bureau exécutif du Front national, je vous annonce le retrait de nos candidats FN qualifiés au deuxième tour sur le canton de Bollène.

Je tiens à faire savoir qu’au lendemain du premier tour, j’ai contacté le Président de la Ligue du Sud en vue d’établir un accord équitable. Cette initiative consistant à obtenir des désistements respectifs de nos candidats sur Bollène et des leurs à Orange où nous sommes arrivés en première position. Une fois de plus, je me vis opposer un refus et j’ai reçu la proposition aberrante du retrait de nos deux binômes en échange de l’apparentement des élus LDS au futur groupe Front national.

Nos candidats étant arrivés en tête à Orange, cette proposition était totalement injustifiable auprès des électeurs qui nous ont fait confiance. Comme aux sénatoriales, ce micro-parti empêche toute négociation raisonnable. Manifestement dépourvu de stratégie, la Ligue du Sud préfère s’enfermer dans une solitude coupable, mue par les règlements de comptes personnels, favorisant ainsi la gauche au détriment des idées patriotes pourtant majoritaires chez les Vauclusiens.

Après mûre réflexion et refusant de voir le scénario des sénatoriales se reproduire, j’ai pris la décision de demander, malgré tout, le retrait des candidats de Bollène.

Il était impensable, pour moi, de prendre le risque de voir l’élection d’un candidat de la majorité PS sortante.

J’espère que nos électeurs de Bollène comprendront ce choix et y verront la volonté de servir l’intérêt général plutôt que les revanches politiciennes. Je souhaite également, qu’en cas d’élection du binôme de la Ligue du Sud à Bollène, ce dernier mesure que cette victoire sera le fait en grande partie des électeurs du Front national et qu’en conséquence ces élus agiront loyalement à leur égard au conseil général.

A ce jour, seul le Front national est en mesure de sortir la gauche du conseil départemental et d’obtenir une majorité cohérente, j’invite donc tous les vauclusiens désireux de changement à nous donner les moyens de gouverner au service de notre département.

La neutralité de la Mairie de Saint-Nazaire dans la campagne pose question

-front-national-fn-marine-le-pen-1

Communiqué de Saint-Nazaire Bleu Marine

Depuis lundi 9 mars, jour d’ouverture de la campagne officielle des élections départementales, les candidats du Front national dans les cantons de Saint-Nazaire subissent de très régulières dégradations de leurs panneaux.

Ces dégradations ne concernent pratiquement que les candidats du Front national : Gauthier Bouchet, Stéphanie Sutter, Jean-Claude Blanchard et Lydia Poirier. L’ensemble de nos panneaux ont subi au moins une dégradation en l’espace de quinze jours, et la plupart, plusieurs.

Affiches lacérées, peinturlurées, parsemées d’injures, de dessins de croix gammées et d’excréments, de traits de marqueurs et de peinture : ce fut ce que purent observer les habitants des cantons de Saint-Nazaire ces quinze derniers jours.

Les autres affiches ne furent généralement pas dégradées. Ce n’est pas un hasard : les affiches du Front national, comme leurs candidats, dérangent ce pouvoir aux abois, qui les craint et les combat avec les coups les plus fous.

Ne pas traiter équitablement les panneaux officiels des candidats du Front national est l’un de ces coups injustes. Ce type de traitement questionne la neutralité de la Mairie de Saint-Nazaire dans le cadre de la campagne électorale. Ainsi, celle-ci a prétendu réparer les dégradations commises sur plusieurs panneaux présentant des dessins d’excréments en peinture blanche en recouvrant ces inscriptions d’un trait peint de même couleur. Au final, le résultat est tout aussi voyant et nos panneaux se distinguent — négativement — de tous les autres.

Nous appelons la Mairie de Saint-Nazaire à prendre ses responsabilités et à ne pas se contenter de demi-mesures de diversion pour répondre à des dégradations dont nos positions politiques devant le peuple ne nous rendent pas responsables, et auxquelles nous ne répondons jamais.

L’espérance de la vague bleue marine enveloppe les Alpes-Maritimes

Marie-Christine Arnautu FN Nice Municipales 2014

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, vice-présidente du Front national

Les électeurs des Alpes-Maritimes, comme ceux du reste de la France, ont offert hier aux candidats du Front national un résultat historique. Au nom de la fédération des Alpes-Maritimes, je remercie tous ceux qui ont accordé leur confiance au Front national et félicite les 54 candidats, ainsi que leurs 54 remplaçants, pour leur valeureuse campagne de terrain qui a porté ses fruits.
Le Front national sera présent au second tour dans 23 cantons du département.

Grâce au Front national, le parti socialiste et ses alliés sont éliminés du département à l’exception des cantons de Grasse 2, où le Front national sera seul contre les socialistes, et de Contes où on devrait assister à une triangulaire entre le Front national, le parti communiste et l’UMP, à moins qu’ Eric Ciotti et ses amis, s’autoproclamant représentants de la droite dure, ne demandent à leurs candidats de se retirer au profit de l’extrême-gauche…..

Il est aujourd’hui clair que la seule opposition, énergique et constructive, dans les Alpes-Maritimes au système Sarkozy-Estrosi-Ciotti est le Front national. J’invite tous les électeurs du département, bien sûr ceux qui se sont portés sur nos candidats hier, mais aussi tous ceux qui se sont abstenus ou ont voté pour d’autres formations, à se mobiliser dimanche prochain pour transformer l’essai du premier tour. Seul un vote Front national permettra l’élection de conseillers départementaux d’opposition afin d’éviter qu’ Eric Ciotti et Christian Estrosi ne se retrouvent seuls face à eux-mêmes. Seul un vote Front national permettra de lutter efficacement contre la fraude sociale, l’explosion de la fiscalité , le clientélisme et le communautarisme .

Arrivé en tête dans les cantons de Grasse 2, Cagnes 1 , Cannes 1 , Nice 4 et Nice 7, le Front national amplifie et conforte son ancrage dans notre département . Quant à Christian Estrosi qui voulait faire de ce scrutin « le troisième tour des municipales » , les électeurs niçois lui ont donné la réponse: la progression de 8 à 16 points dans tous les cantons de notre ville .

Islamo-terrorisme : un proche de Coulibaly interpellé à Grigny dans l’Essonne

amedy-coulibaly

Un islamiste, proche d’Amédy Coulibaly, l’assassin de l’Hyper Cacher, a été placé en garde à vue mardi dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris. Le suspect a été interpellé à Grigny (Essonne) et placé en garde a vue à la Sous-direction anti-terroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

C’est ce mardi au petit matin que la cellule de la sous-direction antiterroriste (SDAT) et le Raid sont intervenus à Grigny. Selon nos informations, c’est dans la copropriété sensible de Grigny 2, rue Lavoisier, qu’ils ont interpellé un homme, âgé d’une trentaine d’années, proche du terroriste Amedy Coulibaly.

Lire la suite sur leparisien.fr

Crash d’un Airbus A320 de la compagnie Germanwings près de Barcelonnette

A320 germanwings

Cet avion de ligne effectuait la liaison entre Barcelone, en Espagne, et Dusseldorf, en Allemagne a disparu des radars dans les Alpes-de-Hautes-Provence.

Un Airbus A320 de la compagnie Germanwings, effectuant la liaison Barcelone-Dusseldorf s’est écrasé dans les Alpes-de-Haute-Provence, près de Barcelonnette, selon les informations d’Europe 1. L’appareil a disparu des écrans radars aux alentours de 11 heures.

Deux hélicoptères de la gendarmerie ont confirmé à la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) avoir repéré l’appareil près de Prads-Haute-Bléone, entre Digne-les-Bains et Barcelonnette.

Source : europe1.fr

Vinci accusé de travail forcé sur les chantiers du Mondial du Qatar

qatar-2022

L’association Sherpa dénonce les conditions de travail imposées aux ouvriers migrants employés par Vinci au Qatar, dans le cadre des contrats colossaux décrochés pour les chantiers lancés pour accueillir la Coupe du monde 2022 de football. Une plainte pour « travail forcé » a été déposée ce lundi.

La future Coupe du monde de football au Qatar, qui ne doit avoir lieu qu’en 2022, n’a de cesse de faire polémique. Et pour la première fois, une grande entreprise française se trouve directement concernée : dénonçant du « travail forcé » et de « l’exploitation » pour ses très nombreux travailleurs migrants, l’association de juristes et d’avocats « Sherpa » attaque en justice le géant du BTP Vinci. Un groupe très implanté au Qatar, après avoir décroché sept contrats pour une valeur totale de plus de 5,4 milliards d’euros sur les chantiers pharaoniques entrepris par l’émirat en vue de réceptionner le plus grand rendez-vous sportif de la planète.

Lire la suite sur BFM-TV

Marion Maréchal-Le Pen : « C’est indéniable que le Front national fait une belle percée ! »

Marion Marechal Le Pen 4

Marion Maréchal-Le Pen, députée du Front national élue dans le Vaucluse, était l’invitée de BFM-TV. Elle a commenté les bons résultats du Front national lors de ce premier tour des élections départementales. Il y aura sans doute beaucoup de majorités relatives dans les départements, à l’issue du second tour, où le Front national sera l’arbitre.

Marine Le Pen : « Nous faisons 360.000 voix de plus qu’aux européennes ! »

Le seul vote utile c'est Marine Le Pen

Marine Le Pen, présidente du Front national, était ce matin l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV et RMC. Elle a commenté les excellents scores du FN sur l’ensemble du territoire national à l’occasion du 1er tour des élections départementales ce dimanche. Elle a souligné que le « Front national est le seul qui augmente ses voix. [...] Le bloc de droite n’a jamais été aussi faible que toute la Ve République. [...] Le parti socialiste subit un revers absolument historique ».

« Nous sommes les seuls gagnants de ce premier tour ! »

Ukraine / Donbass : intensification des accrochages vers Donetsk

Ukraine Donbass 152 Giatsint-B

Chaque jour, la liberté progresse un peu plus à Kiev : la chaîne de télévision Euronews est désormais interdite sur le territoire ukrainien contrôlé par la junte. Il y a des choses à ne pas dire et surtout à ne pas faire voir au bon peuple des pays occidentaux… Car la situation en Ukraine béhachélisée est de pire en pire. A Odessa, la répression de la police politique à l’encontre de l’opposition n’empêche pas les bombes d’exploser, comme celle qui, dans la nuit, a partiellement détruit les locaux d’une structure soutenant la guerre contre le peuple du Donbass. Avec une inflation qui s’élève à 272%, le Parlement ukrainien propose de supprimer l’affichage des prix des produits dans les magasins. Ubuesque ! Sur le front, l’intensité des accrochages semble augurer une reprise prochaine des combats à grande échelle.

La tragédie de Konstantinovka (ville sous contrôle ukrainien), le 16 mars, quand une fillette de 7 ans et demi a été tuée par un blindé conduit par les soldats ivres, n’est que la partie visible de l’iceberg du paradis « proeuropéen » imposé depuis le coup d’Etat du Maïdan…

L’armée ukrainienne et les unités de paramilitaires déplorent des pertes importantes hors combat en raison d’un manque de discipline et d’un laisser-aller affligeant. C’est ce que déplore le procureur militaire en chef de l’Ukraine, Anatoliy Matios, sans pour autant expliquer comment le commandement kiévien à l’intention d’y remédier. D’autant que la plupart des « bataillons » répressifs, du moins les plus politisés, disposent de relais politiques au cœur du régime kiévien qui les exempt, de facto, de se soumettre à la moindre discipline et leur fournit même un blanc-seing pour leurs trafics et crimes de toutes sortes. Le « bataillon Azov », sur Mariupol, est de ceux-là. Et plusieurs incidents impliquant des paramilitaires du « bataillon » répressif « Dnepr-1 » financé par Kolomoïsky, ont été signalés ces dernières semaines sur la zone de Volnovakha – Granitnoe.

On note une augmentation significative des effectifs des troupes ukrainiennes sur Artemovsk et Popasna, en prévision d’une possible poussée républicaine sur le secteur nord du front du Donbass ; sur Svetlodarsk- Luganskoe, résidu de ce qui reste de feu le saillant de Debaltsevo, on signale aussi un net renforcement des positons défensives kiéviennes.

Bataillon d’artillerie mécanisée (2S1 Gvozdika) de la brigade « Kalmius » en manœuvre